Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fons
S. Joseph Rostand
Fons
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1095-joseph-pour-connaitre-l
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 427
Date d'inscription : 29/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Ven 29 Juil - 20:30


Sylvain Joseph Rostand
feat. Logan Lerman

Nom: Rostand Prénom de naissance: Sylvain Prénom d'usage: Joseph Généalogie: tout comme son grand frère, étonnamment, Joseph est un héritier de la bourgeoise lignée des Rostand. Non content d’être connue dans les domaines des banque et du commerce, les Rostand ont aussi imprimé leur marque dans la littérature grâce à leur aïeul Edmond, mais inutile d’en faire la remarque à Joseph parce que, non, il n’a pas lu Cyrano de Bergerac. Et toc. Nationalité: franco-irlandaise Lieu et date de naissance: près de Marseille, le 18 août 1949 Statut: en couple depuis juillet 1970 avec une fille de sa promotion mais leur relation bat déjà de l’aile puisqu’il a appris depuis début janvier qu’elle est promise à un autre. Nature du sang: sang mêlé Etudes/Profession: 7ème année, filière défense et sécurité, option nature & découverte. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, Joseph n’a toujours pas redoublé mais ça ne saurait tarder. Il fait aussi de la natation à plutôt haut niveau et s’avère être un lamentable musicien (tentative désespérée de lui apprendre à se concentrer) Baguette magique: Il l’a réclamée, son aile de Doxy, presque plus que sa baguette magique. Il l’a réclamée non pas une fois, non pas dix fois mais au moins une centaine de fois entre ses huit ans – date à laquelle il a reçu en cadeau un bestiaire magique – et ses dix ans – la fin de sa torture et l’obtention du précieux artefact. Il l’a réclamée, Joseph, son aile de Doxy et grand a été son malheur lorsque non, Boisjoli a refusé de céder à son caprice. Parce que même si le fabriquant de baguettes se plie aux demandes des sorciers, ce n’est pas pour autant qu’il accepte de fournir aux jeunes sorciers une baguette inadaptée et Joseph s’est donc retrouvé face à du bois de saule de 27.8 cm contenant un poil de moustache de Troll, bien plus adéquat selon les dires de Boisjoli pour un sorcier aussi énergique que Joseph. Fidèle, la baguette de Joseph le suit depuis plus de onze ans maintenant, et se porte encore comme un charme si on oublie les quelques échardes enfuies et les traces de doigts, multiples. Quelques coups la parsèment, l’ont personnalisée si on écoute Joseph, résultats de leurs trop fréquentes chutes à tous les deux.
Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?

En général, lorsqu’on lui parle de politique, Joseph regarde la personne avec des grands yeux, acquiesce et s’empresse de disparaître dès qu’elle détourne le regard une fraction de seconde. Et lorsqu’on l’oblige à écouter parler de politique, Joseph mime - et avec justesse - une pendaison et la suffocation qui s’en suit, pour mieux transmettre sa grande détresse. Bref. Joseph n’a pas envie de se prendre la tête. Et pourtant, la restauration de la Monarchie Sorcière, il a bien été obligé de s’y intéresser une poignée de minutes, ne serait-ce que pour en comprendre et en saisir les implications. Quand même. Et bon, autant être honnête, il n’est pas vraiment fan de l’idée. Peut être que les choses auraient été autrement s’il avait été habitué à manger avec le petit doigt en l’air mais ce n’est pas le cas et il ne comprend pas vraiment la logique qui a pu amener le monde sorcier à revenir à ce point en arrière selon lui. Surtout que bon, hein, faire une distinction entre noble et roturier et né-moldu et sang pur… c’est un peu bonnet blanc, blanc bonnet, poney blanc, blanc poney. Mieux vaut proposer des cours d’aquaponey ou de polo ailé à tout le monde.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Ah. Les Djinns. Il faut dire que l’opinion de Joseph sur le sujet est directement influencée par celle de sa mère et celle de son grand frère… le tout saupoudré du caractère complètement désinvolte du plus-vraiment-adolescent-mais-quand-même-encore-un-peu. En un mot comme en dix, il n’arrive pas vraiment à considérer les Djinns comme autre chose que des créatures dont il faut se méfier mais qu’il ne faut pas non plus asservir ou embêter. Oui, il a Gilgamesh de lié à sa gourmette en or blanc mais… mais en général, il ne lui demande rien en dehors de quelques petits combats djinniques lorsqu’on le défie ou que Gilgamesh le lui demande parce qu’ils viennent de croiser un djinn dont la tête ne lui revient pas. Et ils sont nombreux. La Mise en Objet, si Joseph avait le temps de se pencher très sérieusement sur la question deux minutes, il serait bien évidemment assez contre mais comme il n’a pas le temps de s’arrêter là-dessus, il se contente de bondir sur toute personne usant intempestivement de son Djinn et d’aller attraper quelques gnomes dans le parc. Avec Joseph comme sorcier, Gilgamesh sait qu’il aurait largement pu tomber sur pire énergumène, ce n’est pas pour rien qu’il en profite, en use et en abuse.
► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?

L’envisager ? Absolument, vu la tournure des choses. L’accepter ? Pas vraiment. Pas vraiment du tout, d’ailleurs, parce que Joseph est pétri de bonnes intentions, parce qu’il a grandi avec des notions de mérite, d’efforts, de travail et de capacité et que rien, et surtout pas le sang, ne peut justifier quoique ce soit. Ce que l’on a le droit de revendiquer, à ses yeux, c’est ce que l’on a mérité. Pas d’acquis, pas d’héritage autre que l’éducation, ça ne sert à rien d’agiter devant le nez des autres un nom de famille deredede ou un arbre généalogique sorcier si derrière, il y a une tête de gland, voilà l’opinion de Joseph sur tout ce bazar. Même si Joseph n’est pas vraiment du genre à avoir la tête dans la politique, des lunettes au bout du nez et un journal dans les mains, il a, pour une fois, un avis assez tranché sur un sujet de société. Et il n’hésite d’ailleurs pas à le dire à haute voix. Donc gare aux nobles et autres sangs purs qui oseront dire un mot plus haut que l’autre devant lui à ce propos.

Personnalité:

Le problème, avec Joseph, c’est qu’il va constamment à cent à l’heure. Ce n’est pas bien compliqué : lui demander de rester assis est une torture, lui demander d’articuler, un scandale et exiger de lui qu’il tienne une idée dans la main plus d’une vingtaine de minutes, c’est exiger de lui l’impossible. S’il refuse de se reconnaître hyperactif, Joseph doit bien admettre qu’il est légèrement survolté, autant dans ses actes que ses pensées. Depuis son plus jeune âge, il parle davantage avec ses mains qu’avec des mots, et ce n’est pas peu dire puisqu’il est un bavard incontrôlable. Véritable feu follet, il ne tient pas en place et il faut toujours qu’il grimpe sur un objet, saute sur place ou s’agite d’un endroit à un autre pour mieux observer quelque chose ou interpeller quelqu’un. Et le pire, c’est que c’est la même chose dans sa tête. Constamment déconcentré, il n’est pas stupide, il est juste incapable de se focaliser plus de cinq minutes sur une chose. Oh, un papillon ! Ses pensées sautent d’idées en idées à la vitesse de la lumière, ses doigts et ses lèvres n’arrivent pas à suivre le rythme et pour comprendre ce qu’il raconte, il faut s’accrocher à son débit de parole plus que rapide. Et même lorsqu’il dort, Joseph ne se tient pas tranquille. Somnambule et sujet à des terreurs nocturnes il s’agite tant et si bien dans son sommeil qu’il lui arrive de se réveiller fatiguer. Conséquence de tout cet imbroglio, Joseph est claustrophobe et très sportif. Il fait d’ailleurs de la natation depuis ses huit ans. Pour gérer son problème de survoltage, le père de Joseph, dont il est très proche, lui a appris très jeune des techniques de relaxation et de respiration, même si ce n’est pas très efficace. Joseph s’y contraint tous les soirs, plus par habitude désormais que par réelle conviction. Son autre moyen pour canaliser son énergie est de fumer, un vice très récent qu’il cache bien évidemment à toute sa famille mais surtout à sa soeur jumelle et sa copine.

L’autre problème, avec Joseph, lorsqu’on s’est fait à son énergie épuisante, c’est qu’il ne comprend pas le non. Pour lui, une interdiction est une invitation non pas à désobéir – Merlin surtout pas ! – mais à trouver une façon de contourner l’ordre; là-dessus Octavia et lui se retrouvent complètement. Trouver un moyen d’exploiter la faille pour s’y engouffrer et lever après coup les mains d’un air innocent en clamant c’est pas moi, c’est lui, c’était autorisé si vite que l’on se demande encore quand exactement il a respiré. En général, d’ailleurs, il a juste oublié. Malin et Malicieux, Joseph est un grand adepte des blagues-pas-drôles qu’il trouve – très personnellement – particulièrement hilarantes. Les principales victimes ? Son frère et sa sœur, bien évidemment. Dans sa grande intelligence, d’ailleurs, il signait lorsqu’il était petit tous ses méfaits d’un très anonyme le leprechaun, le disculpant à ses yeux totalement. Jusqu’à ce qu’on lui pose directement la question. Très mauvais menteur, Joseph préférera toujours accuser un blaireau qui passait par là plutôt que de monter une histoire qui se tienne, son empressement lui portant une nouvelle fois préjudice.
Mais si on s’habitue à tout ça, si on creuse sous la surface et qu’on arrive à tenir bon, on découvre le plus souvent un Joseph particulièrement généreux et bon vivant, toujours partant, même lorsqu’on parle des cours. C’est le genre de personne qui trouve toujours tout trop bien: Joseph est d’un enthousiasme à toute épreuve. Curieux et malgré tout studieux, il ne faut surtout pas croire qu’il va mettre de la mauvaise volonté. Si ses résultats ne sont clairement pas exceptionnels, ce n’est vraiment pas par manque de travail, juste par manque d’attention. De même, la plupart de ses devoirs sont très brouillons, mais ce n’est dû qu’à son incapacité à poser ses gestes et ses mots, à organiser ses pensées et son argumentation et pas à un manque de bonne volonté, loin de là. Joseph est un élève perspicace qui trouve vite et intuitivement les solutions mais qui est incapable de les démontrer.

Pas susceptible pour deux sous, il n’est pas facile à vexer, le Joseph, et ne se montrera même pas rancunier. De plus, il ne comprend pas l’ironie et à beaucoup de mal à saisir le second degré, ce qui attire bien évidemment des moqueries de la part de ses camarades. Plutôt extraverti, Joseph est gentil lorsqu’on oublie ses blagues. Légèrement usant, comme il ne supporte aucune grise mine dans son entourage, mieux vaut ne pas faire la tronche en sa présence sinon il risque investi de la mission de vous redonner le sourire. Et ce, jusqu’à en devenir extrêmement lourd. Parce qu’en plus, Joseph est buté. Incroyablement têtu, il n’a aucune notion des limites et ses amis doivent vite comprendre qu’il ne faut pas hésiter à le frapper ou à l’envoyer paître pour le calmer; à le frapper vraiment, hein.
Enfin et surtout en vrac, Joseph est plus téméraire que courageux, plus affamé que gourmand, plus aventurier que chercheur, plus protecteur que responsable, plus tête en l’air que maladroit. Il n’a clairement pas sa langue dans sa poche, devrait parfois réfléchir avant de parler et manque de tact lorsqu’il n’y fait pas attention. Mais on l’aime bien quand même. Un peu.

Genie in a bottle: Gilgamesh


Des bruits de pas précipités, les bruits d’une course dans les couloirs, le crissement d’une glissade sur le parquet et la chute qui suit un saut dans l’escalier. Il est facile de savoir lorsque Joseph se déplace parce qu’il a la grâce et la discrétion d’un pachyderme, couplée à la lenteur d’un colibri sous amphétamine. En un mot comme en dix, espérer chez Joseph un quelconque maintien en société s’apparente à exiger de lui l’intelligence d’Augustus: ce qui est tout bonnement impossible à son humble avis. Dans tous les cas, les bruits de pas s’accélèrent et un corps heurte avec violence une porte qui refuse de céder, juste avant qu’il ne daigne en tourner la poignée. “Tu m’as appelé Papa ?” Il a dix ans, le petit bonhomme, il a dix ans, des bleus aux genoux, les cheveux en bataille, le visage constellé non pas de taches de rousseur mais d’encre, un sourire éclatant même si légèrement tempéré par un petit doute quant à l’humeur du patriarche Rostand et, et c’est cela le plus important, des yeux grands ouverts et curieux. Il a aussi une large cicatrice sur le front, encore blanche, résultat d’une chute l’été précédent dans les escaliers. “Il serait peut être l’heure de tracer ces pentacles, non ?” On peut lire sur le front de Joseph un instant de réflexion et dans ses yeux les engrenages de ses pensées qui tournent si vite qu’on se demande comment le tout fait pour ne pas surchauffer. Beaucoup d’aération, c’est la clé. Une fraction de seconde suffit pour que le petit comprenne, guère plus pour qu’il se mette à sautiller. “C’est vrai ? Là ? Maintenant ? Tout de suite ? Trop bien, faut que j’aille chercher Octa, et le dire à Gus, et que je me brosse les dents, et que…” Il a déjà disparu.

Le voilà qui sautille à nouveau, comme toujours, mais cette fois au beau milieu d’un pentacle soigneusement tracé avec l’aide de son père, histoire d’éviter des traits précipités, des fautes et des écorchures sur le contour. C’est qu’il est brouillon, le Joseph, et que Blaise ne veut surtout pas qu’il lui arrive quoique ce soit pendant l’invocation. Dans tous les cas, il sautille. Au risque, justement, de heurter les rebords du pentacle et d’en effacer certains traits. Il sautille, jusqu’au moment où la voix exaspérée de son père claque et qu’il comprenne que pour la première fois de sa vie, ce serait bien qu’il se concentre et qu’il cesse de bouger. Il imite son père, il s’assoit en tailleur. Ferme les yeux, très, très sérieusement. Pour porter son attention sur sa respiration précipiter et pour la calmer. Il faut qu’il se focalise sur sa respiration pour se forcer à ralentir son débit de parole, pour se forcer à ar-ti-cu-ler.

Gilgamesh. Normalement, il était supposé invoquer Gilglamesh, le petiot. Mais il a parlé trop vite, il a parlé de travers et fort heureusement, une petite créature malingre et non un afrit qui s’est matérialisée au cœur du pentacle, impressionnant Joseph malgré tout. Oh, il ne paie pas de mine, le Gilgamesh. C'est une petite gargouille rabougrie que Joseph a vite fait de comparer à sa grande tante Jacinthe. Tu sais, celle qui empeste le romarin parce qu'elle est persuadée qu'un Djinn veut lui manger son âme la nuit. Celle-là même. Et bien voilà. D’après un Joseph finalement plus si impressionné que ça, voire déçu, Gilgamesh ressemble à ça. En plus moche. Mais quand même en plus intéressant. « Salut toi, tu t’appelles comment ? Tu es bien Gilgalamesh ? Normalement oui, sinon tu ne serais pas venu. Moi c’est S… » « JOSEPH ! » Il sursaute, l’imbécile. Pourtant il le sait, mais… mais il a parlé trop vite. Pour changer. Il souffle. Et son père aussi. Qu’est ce qu’il doit dire maintenant ? Il cherche dans ses mémoires, en sautillant encore sur place, enfermé dans son pentacle qui déjà l’étouffe par ses frontières immatérielles. « Par la contrainte… » lui souffle son père, de plus en plus angoissé par les bonds de son hyperactif de fils. « Ah oui ! Parlacontrainteducerclélespointupentacléles… » Un claquement de langue. Encore. « Joseph… » Heureusement que le Djinn reste silencieux, sinon la situation pourrait passablement dégénérer.

Mais non, Gilgamesh se tait et observe, un petit sourire amusé aux lèvres. Il a observé le cercle, les runes, pas un seul vice de procédure. Oh, il pourrait attendre que le petit sautille une fois de trop, heurte le romarin, détériore l’ensemble mais de toute évidence, le père est un peu trop attentif pour ça. Alors non, il attend, il assimile, il sait qu’il va être asservi par ce gnome infatigable donc autant économiser son énergie. S’il joue bien, il pourra faire cracher à ce petit S…. quelque chose son prénom. Et là, seulement là, Gilgamesh pourra commencer à son tour à jouer vraiment avec la petite chose. Si son nom est celui d’un héros, Gilgamesh est loin d’en avoir l’âme. Au mieux, il en a mangés un certain nombre. En réalité, il a la sombre réputation de faire payer lentement, très lentement, aux sorciers qui ont osé l’appeler l’asservissement auquel il a été contraint. C’est un joueur, Gilgamesh, mais un joueur bien moins innocent que Joseph. Si le petit sorcier se plaît à faire des blagues à hurler de rire, Gilgamesh, lui, se plaît à faire des blagues à hurler tout simplement. Il lui suffit juste de prendre son mal en patience. Et de se faire passer pour le héros mésopotamien dont on lui a affublé le nom.

Pseudo: Marelle Age: 23 ans Où avez-vu connu DJ? tiens c'est fou ça, depuis le début je parle de DD et pas de DJ pourtant DJ ça claque ‘-’. Bref. C'est Augustus qui m'a montré la voie. Méchamment. Mais elle ne m’a pas coupé la tête. Quand même. Autres comptes? nope Une remarque ? nope Un mot pour la fin ? Que je t’aiiiiime, que je t’aiiiime, que je t’aiiiime...

Djinn Jinxed


Dernière édition par S. Joseph Rostand le Ven 29 Juil - 22:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
S. Joseph Rostand
Fons
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1095-joseph-pour-connaitre-l
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 427
Date d'inscription : 29/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Ven 29 Juil - 20:30


Sometimes, miracles come in pairs
Mais le plus souvent, ce ne sont que deux catastrophes

On pourrait espérer que Joseph n'ait pas toujours été… remuant. On pourrait.  Avec  des si et des voeux faits à un Djinn bien choisi et surtout confondu avec un  génie. On pourrait. La réalité est bien plus triste que ça, et bien plus cohérente: Costia Rostand a toujours dit que les jumeaux bougeaient tellement en son sein qu'elle s'était demandé à plusieurs reprises s'ils en étaient vraiment. Parce que pour bouger autant, il fallait avoir de la place, non ? Et bien non visiblement, Joseph se contentait déjà fort bien du peu qu'on lui avait accordé pour s'exprimer. Le 18 août 1949 naquirent donc les jumeaux Rostand, cadets et benjamins de la famille, le garçon en premier et la fille en second. Parfois les miracles viennent par paire dit-on sur les jumeaux. Dans le cas des Rostand ce sont deux catastrophes qui sont venues. Ou au moins une. Joseph n'a jamais appris à marcher: il a appris à courir. Et il a oublié comment on respirait le jour où il a formé sa première phrase. Ses principaux mots ses huit premières années ? “Vienvoirpapa, vienvoirmaman  vienvoirocta, vienvoiraugusgus” avec ses variantes   “Regarça, cépazuste, pourquoi ?, céquoiça” et autres “J'ai rien compris” dépités. Un an, deux ans, six ans, huit ans, dix ans, c'est qu'il a bien grandi le petit Joseph, entre les séances chez un ou plutôt des orthophonistes, l’apprentissage du yoga et de différents exercices de relaxation ou même le sport. Natation, escrime, polo ailé, escalade, course,... s'il s'est concentré autour de la natation vers ses dix ans, il en a testés des sports pour trouver le bon et tenter de canaliser son énergie inépuisable. Puis il y a eu Gilgamesh. Et la magie. Et là, ce fut le drame.

“Mais concentre toi Joseph !”. Voici la phrase la plus représentative scolairement parlant des cinq années qui ont précédé l'entrée de Joseph à Beauxbâtons. Impatient compulsif, hyperactif complet, aussi volatile qu'un lutin de Cornouailles et pourtant plein de bonne volonté, Joseph a eu énormément de mal à lancer son premier sort. Et le deuxième. Même le dixième. Pour être exact, il en était encore aux bases lorsque Octavia entrait dans le vif du sujet et allait plus vite encore. Heureusement que Joseph a toujours été assez placide et peu susceptible sinon il l'aurait détestée, cette phrase. Puis, à force de potions pour la concentration, de pratique et d'acharnement, il s'est débloqué. Ou plutôt il s’est adapté. Sa concentration défaillante, il a appris à la compenser par son instinct. Et ses cours, il a appris à les retenir en se les chantonnant pendant son footing matinal. En fin de compte, sans Gilgamesh, Joseph aurait pu devenir un sorcier tout à fait sain, équilibré et respectable. Sans Gilgamesh. S’il y a une chose que le Djinn a vite comprise, c’est sans nul doute que la gentillesse et le côté peu contrariant de Joseph allait lui servir. Gilgamesh n’a pas mis longtemps à demander des choses à Joseph. C’est qu’il est exigeant, comme Djinn, c’est plus encore qu’il est fatigant lorsqu’il propose à un Joseph influençable de défier en duel djinnique le premier qui passe dans le coin juste parce que c’est drôle ou que sa tête ne lui revient vraiment pas. Etant donné que la plupart du temps, Joseph n’appelle jamais Gilgamesh les dégâts sont pour le moment relativement minime mais bon… il en faudrait réellement si peu pour que Joseph soit mis dans une galère complète à cause de Gilgamesh que ça ne tient qu’à un miracle que ça ne se soit pas encore produit.

Il faut atteindre son idéal, grâce auquel on réussira sa vie avec brio. Défense et sécurité. Hors de question d’embrasser une carrière de banquier, pour Joseph. Hors de question, aussi, de commercer. Quant à donner des cours ? Non merci là encore. Non, ce qui intéresse le brun, c’est l’action, c’est le sport, c’est de bouger, aussi étonnant que cela puisse paraître. Défense et sécurité, même parcours que sa jumelle et pourtant aucun mimétisme à voir là dedans, juste la certitude que ce sera ce qui lui conviendra le mieux. C’est qu’il n’est pas contrariant, comme garçon, mais que lorsqu’il a une idée en tête, il faut attendre quelques minutes qu’il soit distrait par autre chose. Et si l’idée persiste… bien malheureux sera celui qui tentera de le faire changer d’avis, voilà qui est certain. L’IDEAL n’a pas été une grande réussite pour Joseph, mais il fallait s’y attendre. Mais ça n’a pas été une catastrophe non plus et là était la surprise. Tout comme son passage dans la filière qu’il avait en tête. Ses années, il les passe, il les valide le plus souvent avec justesse mais il s’en sort. Avec le sourire, sans accepter de se soucier de quoique ce soit d’autre que le menu du soir au réfectoire ou le rire de sa petite amie. Petite amie.

Oh, Ophelia, heaven help a fool who falls in love Cela fait maintenant presque six mois qu’il a sauté le pas, qu’il lui a demandé, qu’elle a dit oui dans un éclat de rire et l’a embrassé aussitôt, sans pudeur. Oh, il ne l’a pas demandée en mariage, hein, non plus, mais déjà qu’elle accepte de sortir avec lui, ça a suffi pour le rendre fou de joie, fou de bonheur pendant six petits mois. Jusqu’à ce qu’il l’apprenne. Mariage arrangé, elle est supposée se marier à la fin de ses études avec un garçon d’une autre famille noble. Sauf qu’elle refuse de lui dire qui, sauf que Joseph, lui, il aimerait bien savoir. Sauf que ça le ronge, un peu, et que même s’il refuse d’y penser, ça lui trotte dans la tête depuis le retour des vacances de Noël quand elle le lui a annoncé alors qu’il s’amusait à lui faire des tresses. Ils sont supposés rompre, les deux loustics, mais Joseph ne peut pas s’y résoudre, ce qui fait qu’entre les deux amoureux, le temps vire à l’orage au fur et à mesure que passent les mois. Joseph ne veut tellement pas s’y résoudre qu’il n’en a même pas parlé à Octavia et encore moins à Augustus. Quant à demander conseil aux parents, il n’en est pas question. Non, vraiment, là dessus, Joseph et sa petite amie sont seuls. Avec l’illustre inconnu. Qu’il compte bien découvrir avant la fin de l’année, puisqu’elle ne continuera pas jusqu’au BRIO et sera donc diplômée à ce moment là. Avec l'aide de Gilgou - comme Joseph ne cesse de le surnommer - mis en objet dans cette gourmette en or blanc qui ne quitte pas le poignet de Joseph, ou du moins pas depuis qu'il l'a perdue pendant deux semaines, l'angoisse absolue, Joseph est sûr qu'il va trouver une solution, qu'ils vont trouver une solution. Parce qu'il n'envisage bien évidemment pas le contraire.

Djinn Jinxed


Dernière édition par S. Joseph Rostand le Lun 1 Aoû - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Combats djinniques
G. Mordecaï Castelviel
Professeur de Combats djinniques
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1084-mordecai-sympathy-for-t
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 237
Date d'inscription : 27/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Ven 29 Juil - 20:40

Bonjour, espèce d'élève dissipé Diego


Believer, Your spotlight on the subject so incorrect And suggestion suggests that I'm someone you should not respect ; Oh you wear your facade so well, Covered up in a plastic shell, You're a liar to everyone around you, Just don't forget
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître des Hiemes et Professeur de Métamorphose
M. Augustus Rostand
Maître des Hiemes et Professeur de Métamorphose
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 845
Date d'inscription : 10/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Ven 29 Juil - 21:11

ET le quatrième LE QUATRIEME :apo:
Y aurait pas un tit air de famille ? Grr



My Perfect Disaster
Je peux seulement te dire, Je peux seulement te dire... Qu’il m’a fallu la peur Pour être rassuré Que j’ai connu la douleur Avant d’être consolé Qu’il m’a fallu les pleurs Pour ne plus rien cacher Que j’ai connu la rancœur Bien avant d’être apaisé Tu ne sais pas encore Ce que je sais par cœur Ce que je sais par cœur - Beau malheur.~E.Moire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
S. Joseph Rostand
Fons
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1095-joseph-pour-connaitre-l
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 427
Date d'inscription : 29/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Ven 29 Juil - 21:18

Bonsoiiiiir Hihi

Je proteste Gnoe On ne se ressemble absolument pas, on n'a pas du tout les mêmes yeux Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Ven 29 Juil - 21:22

Tellement Joseph il fait 4 ans et demi avec cet ava en réalité Mdr Mdr (et omg il est plus vieux que Mathias -mon tc- quand bien même les deux fc ont le même âge irl, ce qui est encore plus drôle).

Bref, au delà de ça, la personnalité est top, j'ai hâte de voir les rps familiaux Han !!! J'ai pas besoin de te dire courage pour la fiche c'est déjà là :D. Bienvenue tout plein Hug!

Ps: prière de jouer des crises de somnambulisme inrp Sem Boogy !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Maître des Aestas et Professeur de Publicité Magique
R. Atlas Nérée
Admin ¦ Maître des Aestas et Professeur de Publicité Magique
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2045-atlas-deep-beneath-the-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2621
Date d'inscription : 04/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Ven 29 Juil - 21:26

Le dernier Han et non des moindres!! j'ai beaucoup aimé la fiche, on ressent tout l'énergie du bonhomme rien qu'en la lisant Han je voudrais absolument un lien avec ma perso imbécile heureuse surexcitée What
Et puis BIENVENUUUUE !!! :apo:
Logan lerman (et non pas merlan comme mon correcteur le dit) est trop mignon en plus Brille
Tout le monde est trop mignon dans cette famille Hihi


I'm sorry, it's me, the thing is I'm picky
I'm Picky 'cause I'm all alone ▬ You know that it's crimi-, yes it's criminal.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
S. Joseph Rostand
Fons
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1095-joseph-pour-connaitre-l
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 427
Date d'inscription : 29/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Ven 29 Juil - 22:09

Charlotte > Merciiii :cutie: et ouiii, c'est trop un bibi Logan Lerman :') ce qui convenait bien pour Jojo Han (ahah, bien sûr que je compte faire des RPs de somnambulisme Ange )

Garry > Haaan parfait si j'ai réussi à véhiculer un petit peu de l'énergie de l'affreux Jojo Han c'était le but Huhu et bien évidemment qu'il nous faut un lien Han


Touchdown to reality, It's not exactly what you had in mind, Sister, brother
Was it only a matter of time, Maybe you've gotta let it be,
Maybe time will tell, maybe you will see, Brother, sister
You really shouldn't take it too hard
(signa:anaëlle.)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Président du Club de natation
S. Almandin de Béziade
Président du Club de natation
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t969-almandin-light-in-your-h
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1888
Date d'inscription : 12/06/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Sam 30 Juil - 15:00

Bienvenue Gnoe
Encore un Rostand, un jumeau, Logan Lerman... que demande le peuple Omg


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
S. Joseph Rostand
Fons
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1095-joseph-pour-connaitre-l
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 427
Date d'inscription : 29/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Sam 30 Juil - 15:27

du nutella pour le petit déjeuner Han j'ai juste, dis, j'ai juste ? Han

merci :cutie:


Touchdown to reality, It's not exactly what you had in mind, Sister, brother
Was it only a matter of time, Maybe you've gotta let it be,
Maybe time will tell, maybe you will see, Brother, sister
You really shouldn't take it too hard
(signa:anaëlle.)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Dim 31 Juil - 8:38

Logan Lerman ! Mdr Bienvenue parmi nous :apo:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
S. Joseph Rostand
Fons
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1095-joseph-pour-connaitre-l
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 427
Date d'inscription : 29/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Dim 31 Juil - 9:46

Merciiiiiiii Tutu


Touchdown to reality, It's not exactly what you had in mind, Sister, brother
Was it only a matter of time, Maybe you've gotta let it be,
Maybe time will tell, maybe you will see, Brother, sister
You really shouldn't take it too hard
(signa:anaëlle.)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
E. Tessa Fersen
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t773-tessa-c-est-le-dessert-q
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 410
Date d'inscription : 08/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Dim 31 Juil - 20:35

Allé, le dernier Rostand (j'espère pas Sem ) Gnoe Gnoe

Je te souhaite la bienvenue entre les murs Chou Je n'ai fait que survoler ta fiche mais je trouve ça trop cooool que la famille s'agrandisse Chou

J'espère que tu te plairas sur DJ :apo:

N'hésite pas à nous mpotter si tu rencontres des difficultés Chou


WISHING ONLY WOUNDS THE HEART
Hands touch, eyes meet. Sudden silence, sudden heat. Hearts leap in a giddy whirl. He could be that boy, but I'm not that girl. Don't dream too far, don't loose sight of who you are, don't remember that rush of joy. He would be that boy, but I'm not that girl.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 452
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau   Lun 1 Aoû - 14:31


Joseph ne regarde ni les étoiles ni l'herbe qui pousse sous son pied ou sous celui de son voisin. Il sent le vent lui caresser les joues, il s'amuse avec, se bat avec, saute et tombe en rigolant. Loin d'être lunaire ou au contraire envieux, il vit à  dix milles volts et ne se soucie que de ce qui pourrait lui tomber entre les doigts à l'instant I. Cela en fait un digne représentant de la saison des Fons !

Merci pour cette superbe fiche très drôle et très juste Heart
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  FONS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

(joseph) - pour connaître la joie, il faut la partager. le bonheur est né jumeau

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-