Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est les vacances de printemps
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres

Partagez | 
 

 (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 17:55


Merle Tysha de Vienne
feat. Willa Holland

Nom: de Vienne. Prénom de naissance: Merle, comme le petit oiseau qui voltige et babille. Prénom complètement sorti de derrière les fagots, à son humble avis, mais au moins, le Djinn qui le percera n'est pas encore arrivé ! Prénom d'usage: Tysha. Généalogie: Tysha est la seconde enfant de Timothée et Thalie de Vienne. Vous ne connaissez pas les de Vienne ? Le raisin et le gouvernail ! Les viticulteurs ! Le Château de Burnand ! La noblesse ! Pas la noblesse pantouflarde, qui se repose sur ses acquis et radote sur sa gloire d’antan, mais la noblesse bouillonnante, qui commerce, marchande, s’étoffe, s’améliore et ne se reste pas coincée derrière les frontières de la France ! Tysha est très fière de partager leur matériel génétique, et estime que beaucoup de familles devraient prendre exemple sur la sienne (les d'Albon, par exemple ; un peu de dépoussiérage ne leur ferait pas de mal). Nationalité: Française. Lieu et date de naissance: née le 31 août 1951 au château de Burnand, Bourgogne. Statut: Elle n’est pas fiancée, mais la perspective de l’être un jour ne la dérange pas. Elle épousera celui qu’on lui présentera, non par passion, mais pour faire honneur à sa famille. Nature du sang: Sang-Mêlée. Moquez-vous, les Sangs-Purs : au moins son arbre généalogique ne fait par des tours sur lui-même ! (Enfin, pour l’instant ; prions pour que cela dure !) Etudes: 5e année, elle prépare donc son diplôme de GRACE dans la filière de Défense et Sécurité, option Nature et découverte. Baguette magique: la baguette de la Tysha mesure vingt et un centimètres (ce n’est pas la taille qui compte), est forgée dans du bois d’aubépine et dissimule un dard de Billywig. La jeune fille en prend grand soin et la niche dans une gaine de velours, soigneusement nouée à sa ceinture, lorsqu’elle ne s’en sert pas.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Ça fait parler les bavards et les idiots.
A quoi bon monter sur ses grands hippogriffes et vouloir faire obstacle à ce changement de régime ? Si vous voulez être anoblis, rien de plus simple : accomplissez un exploit, sauvez la princesse de la noyade, inventez un nouveau sortilège capable de transformer un troll en côtelettes saignante, graissez la bonne patte, mais n’allez pas courir nus dans la neige, une banderole au poing, pour protester ! De toute façon, personne ne daignera vous écouter.
Quant à ceux qui s’en gorgent avec plaisir, savourant la Monarchie comme s'il s’agissait de l’alléchant derrière de la cuisinière de Beauxbâtons… réveillez-vous ! La Monarchie, c’est vieux, usé, un riche tapis mille fois foulé, mille fois raccommodé, jonché de poussière ! Sortez-vous la baguette du séant et vivez avec votre époque ! Evoluez, commercez, voyagez, mais ne restez pas calfeutrés dans votre beau château, les yeux brillants, à vous complaire dans un onanisme intellectuel tout pailleté d’or et de pierres précieuses, les doigts englués d’auto-satisfaction !

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Ce débat passe loin, très loin au-dessus de Tysha. Vous voyez les canards migrateurs ? Montez d’un cran, maintenant, et vous aurez une vague idée de ce que la Mise en Objet des Djinns lui inspire. Pour elle, les Djinns ne sont que des outils, des outils bavards, tantôt charmants, tantôt irritants, mais des outils tout de même, au service des hommes. Ils peuvent être dangereux, ils peuvent se retourner contre vous, mais il en va ainsi avec tous les outils. Marchez sur un râteau, et vous verrez s’il épargnera votre joli nez !
Ils se sont laissés emprisonnés dans de simples babioles d’or, de soie, de velours ou de bois ; c’est malheureux, mais c’est ainsi. Les hommes ont joué et ont gagné. Les Djinns ont perdu, ils n'ont plus qu’à assumer.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
L’envisager, oui. L’accepter… cela écorcherait sacrément son orgueil, mais… si cela devait arriver, que risquerait-elle ? On ne coupe pas la main qui vous abreuve, surtout lorsqu’elle brandit une coupe débordant du meilleur vin que vous pourrez dénicher dans toute la France.
Alors si la pureté du sang devait devenir la nouvelle petite robe noire, Tysha est persuadée que sa famille retomberait sur ses pattes, s’extirpant de cette situation sans trop de dommages. Pour assurer ses arrières, elle s’efforce d’être en bons termes avec les Sangs-Purs qu’elle est amenée à côtoyer, les gratifiant de sourires mielleux et leur offrant sans vergogne les meilleurs crus de sa famille. Après tout, ne recommande-t-on pas aux uns et aux autres de garder leurs ennemis près d’eux ?

Personnalité:


En bref : Orgueilleuse - Moqueuse - Mielleuse - Prétentieuse - Susceptible - Tactile - Câline - Effrontée - Joueuse - Brute - Possessive - Obstinée - Cynique - A tendance à taper avant de réfléchir - Imbue d’elle-même - Pétrie d’idées qu’elle refuse de remettre en question ~

Digne fruit de la famille de Vienne, Tysha est un doux raisin qui se laisse croquer sans broncher et vous emplit la bouche d’un onctueux goût de miel. Elle babille, bat des paupières, rit, batifole, mais prenez garde : le vin que produit la famille n’est pas un vin d’été, paré d’une robe d’or et au goût sucré douceâtre ; c’est un vin rouge, capiteux, aussi impitoyable que le laisse deviner son pourpre mêlé de noir.

Et Tysha compte être un cru digne de ce nom.

Car derrière les abords de douceur câline, son égo n’a d’égal que son effronterie. Elle aime jouer, provoquer, fouiner, chatouiller les bas-instincts de ses camarades, se glisser derrière eux, déposer un baiser sucré dans leur cou et les pousser dans le vide. Mieux vaut que ce soit eux qui tombent plutôt qu’elle, n’est-ce pas ?

Sa fierté en bandoulière, elle est sur le fil, en permanence ; une funambule sans sécurité, des mèches folles rebiquant dans les yeux, qui peut s’envoler à tout instant… ou dégringoler dans le vide, engloutie par un gouffre aussi infini que son orgueil.

Et cet orgueil démesuré va de pair avec une susceptibilité cinglante. N’osez jamais critiquer les de Vienne devant elle, ou remettre en cause son honneur ou ses talents ! Elle se sentira profondément blessée et n’hésitera pas à vous le faire regretter. Elle part au quart de tour, se laissant consumer par ses émotions à la moindre étincelle, et elle n’hésite pas, alors, à dégainer la baguette ou, plus trivialement, les poings. Elle a beau aborder un gabarit de crevette, elle n’a pas peur de se battre !  Elle n’est pas dans la filière de Défense et Sécurité pour faire joli !

Tysha n’est pas de ces personnes qui ressassent mille vengeances et élaborent des plans machiavéliques pour parvenir à leurs fins ; elle agit dans l’immédiat, s’y brûlant parfois les ailes, bien plus portée sur l’action que sur la réflexion. Derrière l’égo, derrière le miel, derrière les faux-semblants, Tysha est une sorcière brûlante de désirs, de passions, d’envies réfrénées. Elle n’a rien d’un iceberg froid et inaccessible, d’une beauté de glace qui vous subjugue de ses yeux sulfureux. Oui, elle est orgueilleuse, imbue d’elle-même, parfois cynique ; non, elle n’est pas juchée dans sa tour d’ivoire, noyant le monde dans son dédain et se perdant dans la contemplation éperdue de ses ongles. Elle aime la chaleur, elle aime rire à gorge déployée, elle aime boire -du vin rouge, bien évidemment- ; elle est tactile et très câline, bien qu’elle ne soit pas du genre à fourrer sa langue n’importe où. On peut être une peste et avoir des sentiments, par le string hawaïen de Madame Frémont !

Et cette capacité à foncer dans le tas et à se laisser facilement prendre à ses propres pièges la plonge souvent dans l’embarras. Car Tysha tient plus que tout à son honneur, ce mot trop souvent ignoré, trop souvent méprisé, et pourtant d’une importance primordiale. C’est l’honneur qui fait tourner le monde, qui hisse au sommet, qui permet de se démarquer, de ne pas être l’un de ces gueux envieux jalonnent l’horizon. Tout doit être parfait, et dans son désir de perfection, elle en devient parfois un peu psychorigide, un peu mono-obsessionnelle.
Un tout petit peu.
Bon okay, elle a déjà les noms de ses futurs enfants, la liste de répartition des tâches ménagères, lorsque son futur fiancé et elle seront installés -et s’il ne la respecte pas, ce sera un coup de baguette sur ses jolis doigts !-, elle sait de quelle couleur seront les gâteaux qu’ils apporteront à belle-maman pour les repas de famille du dimanche, elle a appris par coeur quelle fourchette utiliser pour quel met, et sa robe de mariage sera une robe bustier avec une longue traînée pailletée d’argent et portée par une ribambelles de petites fées.

Mais comment protéger son honneur, lorsque l’on se laisse si facilement aveugler par ses sentiments ? Que l’on ne vit que de poudre aux yeux et que notre coeur est en feu ? Que derrière vos airs de chaton mignon et les jolis mots que vous avez appris dès votre plus jeune âge, et que vous vous plaisez à seriner d’un air doucereux, se dissimuler un gorille qui aime taper des poings sur la table ?

Genie in a bottle: Ariane


Ariane, comme la princesse de l’Iliade, qui aida Thésée à fuir du Labyrinthe du Minotaure en lui fournissant un fil magique lui permettant de retrouver son chemin. Ariane, présentée dans les histoires moldues comme l'épouse de Dionysos, Dieu du vin, et soeur de Glaucos, le Djinn de son cousin. Ariane était un choix qui s'imposait, au regard de tous les mythes l'entourant.

Ariane, qui se matérialisa, lors de la première invocation de Tysha, sous la forme répugnante d’une créature couronnée de boucles dorées et grouillantes d’insectes. Ariane et son teint livide, ses orbites caves, son sourire carmin, rongé par la pourriture. Ariane, qui aimait prendre la forme d'une princesse morte depuis des millénaires.

Ariane qui la fit hurler de terreur et qui manqua de lui arracher son véritable prénom pour que cette vision d’horreur ne s’évanouisse. Les mots s’étaient précipité sur ses lèvres, et elle les avait ravalé avec beaucoup de difficulté. Après tout, un simple « je m’appelle Merle », et le cauchemar aurait pris fin, elle n’aurait plus à supporter ce visage ravagé, ses longs doigts de squelette se tendant vers sa gorge, et cette odeur de soufre qui la suffoquait et lui donnait envie de vomir ses tripes…

Elle avait eu du mal à balbutier :

« Je m’appelle… » Elle avait pensé à son frère, pensé à son cousin, et réussi à murmurer : « Tysha. Et je t’ordonne de… de changer de forme ! Je veux que tu sois un.. un animal mignon et gentil. D-deviens un petit renard gentil et obéissant. C'est ta maîtresse qui te l'ordonne. »

Un éclat de rire, et Ariane était devenu un petit animal au pelage cuivré, au museau effilé, aux doux yeux noirs.

Tysha avait fermé les yeux et soufflé profondément, essayant de regagner son calme.

***

Ariane n’a pas eu une vie facile, Tysha en convient. Il y a fort, fort longtemps, elle se laissa charmer par un humain, un sorcier du nom de Thésée, comme dans le récit mythologique. Mais Thésée abusa d’elle, abusa de sa confiance, de ses pouvoirs, lui faisant miroiter monts et merveilles, lui promettant qu'il n'aimerait jamais qu'elle, qu'elle était un Djinn, certes, mais sa Djinn, et qu'il ne serait jamais infidèle à l'amour platonique qu'il lui portait. Avant de l’oublier et de se repaître des baisers d'une humaine, l'oubliant à jamais dans le monde des Djinn. Ce fut la première personne à l'invoquer, et celle qui la convainquit à jamais que les sorciers n'étaient que de futiles bonimenteurs.

Ariane ne s’en remit pas vraiment ; elle qui était apparut à Thésée sous la forme d’une belle jouvencelle aux foisonnantes boucles dorées et au teint de pêche, devint une ombre, un squelette rongé par l’amertume (et par de gros vers visqueux), qui effrayait ceux osant faire appel à elle, espérant les dissuader de l'invoquer à nouveau.

Mais suite au premier ordre de Tysha, Ariane n’apparaît plus que sous la forme d’animaux mignons, le plus souvent un renard. Et la jeune fille a appris, peu à peu, à la connaître. Ariane est plutôt douce, plutôt calme. Un peu triste. Trop gentille, trop généreuse pour un Djinn, du genre à se laisser marcher dessus. Tysha a appris à s’en servir, à se lier avec elle, si ce n’est d’amitié, du moins à tisser quelque chose entre elles ; mais toujours l’humaine lui rappelle qu’elle est la maîtresse, qu’elle aura le dernier mot, qu’Ariane est là pour la servir.

Alors Ariane sert, docilement, observant sa maîtresse. Elle voit derrière les apparences, derrière les sourires de la jeune fille ; elle voit une terrible peur du vide, une crainte de tomber dans les abysses, de sombrer dans l’oubli, de se noyer dans la vacuité de la vie. Elle voit tout cela, mais que peut-elle y faire ? Tysha ne l’écoute pas. Tysha n'a pas été éduquée dans l'optique de faire ami-ami avec son Djinn. Elle la respecte, mais évite de se laisser prendre au piège de l'affection.  

Tysha est donc la maîtresse et Ariane lui obéit, mais toujours, à l’esprit, demeure l’image de la fillette de dix ans prête à défaillir et à lui révéler son nom, pour qu’elle cesse de l’effrayer.


Pseudo: Lou Age: 23 ans  Où avez-vu connu DJ? J'y ai fait mon nid  Mdr Autres comptes? Un sac à puces et un bonbon roux. Une remarque ? Oui je recycle les pseudos, kestuvafer  Gnoe (et oui Merle est un vrai prénom de fille  Gnoe   ) Un mot pour la fin ? Je leur vends de la poudre à leurs yeux qui disent oui ~  

Djinn Jinxed


Dernière édition par M. Tysha de Vienne le Lun 22 Aoû - 18:27, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 17:56


Me ? I wanna die turning up the Satan
See, your life seems so arranged : convertible, second hand brain
Predictable, casual, saint

L'archet fait une brusque embardée et l’alto émet un grincement sinistre. Les sourcils de Tysha se froncent et ses phalanges se crispent autour de l’instrument de musique. Le professeur de musique secoue la tête, toute sa physionomie tordue en une grimace sévère. « Ce n’est pas bon. Ce n’est pas bon du tout. Reprenez. » L’enfant le gratifie d’un regard noir et reprend la musique… pour se faire interrompre presque aussitôt. « Non, non, non ! C’est faux, mademoiselle, terriblement faux ! Un chat que l’on égorge produirait une plus douce mélodie ! Reprenez encore, et ouvrez vos oreilles, nom d’un botruc asthmatique ! » Nouvelle tentative ; l’archet qui glisse, son crin blanc laissant des traînées de colophane sur les cordes et sur ses doigts, ses yeux qui se plissent, cherchant à comprendre les notes qui grouillent comme de petits insectes noirs sur la partition, et semblent bondir autour de la portée, folâtrant avec la clé d’ut, se dérobant à elle, encore et toujours… Une fausse note carillonne dans la luxueuse salle de musique du château des de Vienne. « NON ! Je suis navré, Mademoiselle de Vienne, mais vous ne réussirez à rien si vous continuez de… » « J’y arriverai ! » proteste l’enfant, le regard farouche. L’homme pousse un soupir, un soupir chargé d’ennui et de mépris, qui semble émaner du tréfonds de ses entrailles, et Tysha rêve de lui enfoncer son archet dans l’estomac. Elle reprend, se faire encore interrompre, critiquer, et la fureur grandit en elle, brûle ses doigts, brûle ses joues, brûle son regard d’une sourde rage…

Jusqu’à ce que la colère l’aveugle, l’empêche de réfléchir. Les larmes coulent sur ses joues pâles. Le professeur soupire de nouveau. « Mademoiselle, ce n’est pas en pleurant que… » « Laissez-moi tranquille ! LAISSEZ-MOI !!! » De rage, elle jette l’alto par terre, de toutes ses forces. Le bois se fracasse contre le parquet, en une mélodieuse cacophonie, et le professeur de musique est horrifié. Il pose une main qui se veut apaisante sur l’épaule de l’enfant. « Mademoiselle, calmez-vous ! Est-ce un comportement digne d’une jeune fil… » « Laissez-moi tranquille ! Elle se dégage d'un coup sec et crache comme un chat sauvage à ses pieds. « Je suis Tysha de Vienne, je fais ce que je veux, et je demanderai à mon oncle de vous noyer dans un tonneau de vin si vous osez encore poser vos sales pattes sur moi !!! »

Et l’enfant s’enfuit, le noeud de velours retenant ses boucles de travers et les joues inondées de larmes.  

Tysha arrache une grappe de raisin des opulentes vignes du domaine et fait glisser l’un de ses grains entre ses lèvres. Epais, ferme, il gicle sur sa langue avec un goût délicieux. « C’est le meilleur raisin de toute la France, tu sais. » Père est avec elle, le visage ourlé d’un doux sourire, le regard bienveillant. Tysha tient beaucoup à lui (tout comme à sa mère), et il trouve toujours le moyen de passer du temps avec elle, lorsqu’il n'est pas avec son frère. Après tout, père n’est que le cadet ; les responsabilités qui pèsent sur ses épaules ne sont pas aussi écrasantes que celles qui pèsent sur le chef de la famille. Tysha n’est elle-même qu’une cadette, et, de surcroît, une fille : son destin se résume à devenir en jolie représentante des de Vienne, pétillante, élégante, intelligente, mais moins que les autres membres de sa famille, vouée à demeurer dans l'ombre de son cousin ou de son frère, et, le jour venu, de se marier avec un fils de bonne famille, afin de permettre aux de Vienne de renforcer leurs alliances diverses et variées.

Bref, un avenir qui n’a rien de bien réjouissant et qui lui fait plisser la bouche en une moue dubitative.

« Tu as encore fait des misères à ton professeur de musique, n’est-ce pas ? » D’une main légère comme une plume, Père dégage de son front une mèche égarée. Elle n’ose pas affronter son regard et se contente d’acquiescer, de la pulpe juteuse dégoulinant d’entre ses dents obstinément serrées. Il prend sa main et la force à dénouer ses doigts, avant d’y déposer un nouveau grain de raisin éclaboussé de pourpre. « Regarde-le » ordonne son père. Tysha hausse les sourcils et s’exécute. « Tu es comme ce petit grain de raisin, ma douce Tysha. Si tu n’y prends pas garde, tu pourras finir écrasée dans le bec d’un oiseau, réduite à néant et vouée à l’oubli. Dans le bec d’un oiseau, ou entre les lèvres gourmandes d’une petite fille. » La bouche de Tysha n’est plus qu’un pli amer. Son père lui pince gentiment la joue pour la dérider. « Mais tu peux aussi te cramponner, refuser de te laisser arracher par une main trop impatiente, et mûrir, mûrir, et te métamorphoser en un cru délicieux, le meilleur de tous les crus. Un cru de Vienne. » L’enfant le regarde avec perplexité, désormais. Est-ce une menace ? Est-ce une manière de lui dire qu’il nourrit encore de l’espoir à son égard, qu’il ne la voit pas uniquement comme une gamine rebelle et sauvage, qui refuse de se laisser apprivoiser par tous les professeurs et les précepteurs qui hantent les couloirs du château ?

« A toi de choisir, Tysha. Devenir une de Vienne, savoir charmer et enivrer, montrer que ce n’est pas parce que tu es la cadette du cadet que tu n’es rien, ou ne rester qu’un simple grain de raisin que l’on éjectera d’une pichenette lorsque tu deviendras trop encombrante. »

Et, l’enveloppant d’un sourire indéchiffrable, il lui tend son alto brisé, enchevêtrement confus de bois et de métal. Honteuse, l’enfant prend l’instrument dans ses petites mains et le serre contre elle. Un halo argenté le nimbe un bref instant ; lorsqu’il s’évanouit, l’alto est de nouveau intact. De la magie involontaire ? Tysha ne comprend pas, mais elle finit par relever les yeux, affronter les iris de son père, et hocher lentement la tête.

***

La soirée bat son plein. De riches et influentes familles sont venues de toute la France pour fêter la clôture des vendanges en compagnies des de Vienne.

D’ordinaire, Tysha reste dans l’ombre de son cousin ou de son frère, mais pas ce soir. Ce soir, elle a décidé de faire honneur à ses parents ; vêtue d’une robe couronnée de dentelle fine, qui froufroute à chacun de ses gestes, ses longues boucles bouillonnantes apprivoisées en un élégant chignon, elle va d’un groupe à l’autre en souriant, faisant de son mieux pour être charmante, pétillante, une jolie poupée qui distribue des verres de vin aux convives et boit le sien du bout des lèvres, se défiant de l'ivresse.

« Je ne suis pas convaincu par les invités » lance un sorcier près duquel elle se trouve, d’une voix trop forte. D’un coup d’oeil, elle comprend qu’il a trop bu et se dirige vers lui d’un pas léger, un sourire aux lèvres. « Quelque chose ne va pas, Monsieur ? » Il pose un regard sceptique sur elle. « Laisse tomber, gamine. Tu peux pas comprendre. » « Ah » fait-elle simplement, esquissant une moue navrée. « Vous avez sûrement raison. Cependant, laissez-moi vous offrir un autre verre. Je crains que vous n’ayez pas encore goûté à notre meilleur cru ; or, il me suffit de poser les yeux sur vous pour comprendre que vous êtes un invité de marque, et que vous méritez le meilleur de ce que nous avons dans nos caves ! » Et de fil en aiguilles, elle enroule sa toile autour de lui, l’englue de sourire et de vin, et elle finit par comprendre ce qu’il reproche à la soirée : trop de bourgeois, de nouveaux riches, trop d’étrangers. Elle fronce le nez, plonge la main dans l’une des poches de sa robe, serre les doigts autour de son petit couteau suisse qu’elle a volé dans le tiroir de son père. Elle se demande ce qu’il en penserait, du goût des de Vienne en matière d’invités, avec un tire-bouchons fiché entre les deux yeux.

Elle rêve, bien entendu. Jamais elle n’oserait lever la main sur un invité de son oncle et de ses parents. Elle a promis à son père d’être une gentille fille de bonne famille, alors elle se contente de l’imaginer agoniser dans d’atroces souffrances, battant gentiment des paupières.

Se promettant qu’un jour, plus personne n’osera critiquer sa famille sous son nez.

***

« Vois-tu, ma tendre Ariane, je me demande parfois si le jour de la distribution des cerveaux, beaucoup d’élèves de cette école étaient présents. » Le visage de Tysha se plisse en une moue navrée, tandis que ses doigts jouent avec le pelage roux de son Djinn. Celui-ci lève vers sa maîtresse un regard doux, d’un noir de jais. « Tu aimes cet endroit, pourtant » murmure la créature en se pelotonnant contre l’humaine. Tysha sourit. « C’est vrai. »

Les élèves ne sont pas aussi brillants qu’elle l’escomptait. Ils lui semblent même bien fades, aux côtés de sa famille. Et la bourgeoisie, les gens intéressants, n’y sont pas vraiment légion. Mais elle s’en accommode sans déplaisir. Théophane y arrive bien ; pourquoi pas elle ?

Elle rappelle Ariane dans son Amulette et se dirige d’un pas léger, presque sautillant, vers la salle de musique, lorsqu’une masse se dresse sur son passage. N’ayant pas de flûte magique pour le faire dégager, elle croise les bras et lui décoche un regard poisseux de dédain.

« Oh, Bergès, quel plaisir de voir ton adorable visage de si bon matin. Pourrais-tu ôter ton encombrante carcasse de mon chemin, s’il te plaît ? »
Il l’empoigne par la cravate. Elle se laisse faire, mais ses poings se serrent déjà, prêts à riposter. Calme. Calme. Ne pas faire de vagues. Sourire et lui demander de dégager.
« Voyons, Bergès-chou, refrène un peu tes ardeurs. Peux-tu au moins m’expliquer pourquoi est-ce que tu cherches à m’étrangler ? »
« De Vienne, c’est toi qui es allé raconter partout que j’avais des champignons au… »
« Bergès-chou. » Elle sourit, soutient son regard flamboyant. « Non, ce n'est pas moi. Je ne tiens pas à ce qu'on s'imagine que j'ai pu, ne serait-ce que des yeux, effleurer ta précieuse virilité. Plutôt sauter du haut du Colombier. Mais cette rumeur serait-elle vraie ? Si c’est le cas, je te conseille d’aller vite aux hospices montrer l’étendue des dégâts à Monsieur Destombes, peut-être qu’il pourra te donner au passage une potion pour agrandit t- »
Le poing du garçon se rue vers son visage. Elle réplique aussitôt, enfonçant son pied, de toutes ses forces, dans son estomac. Il la relâche et elle se précipite sur lui, le roue de coups, le griffe, le mord. Il faudra quatre élèves pour les séparer. La chemise de Tysha est déchirée, ses cheveux tombent piteusement sur son nez, son visage est écarlate. Sinbad l’insulte.

Mais elle sourit, encore et toujours, un drôle de sourire taché de notes de carmin.

« Que diront tes parents en l’apprendront ? » soupire l’un des camarades qui la retient par son uniforme. Elle se tourne vers lui et empoigne son col avec violence. « Ils ne le sauront jamais. JAMAIS. » Elle plonge ses yeux dans les siens, brûlants de rage, dénotant avec le sourire qui continue d’illuminer le bas de son visage. « Compris ? »

Plutôt mourir que de décevoir sa famille.

***

L'archet glisse sur les cordes, les notes se répercutent autour d’elle en échos plus ou moins mélodieux. Tysha virevolte, et sa robe céruléenne tourbillonne autour d’elle en un long ruban de soie liquide. Ariane l’écoute et hoche son museau effilé au rythme de la musique. Sa maîtresse n’est jamais devenue une grande musicienne -la sensibilité des artistes lui fait cruellement défaut, elle qui préfère affronter le monde avec un couteau entre les dents-, mais elle joue cependant moins faux qu’auparavant.

Lorsque le morceau est terminé, elle s’arrête, se tourne vers le Djinn et lui sourit.
« Qu’est-ce que tu en penses ? »
Ariane hoche simplement la tête. Tysha grimace et repose l’instrument de musique.
« Ce n’était pas terrible, hein ? Je suis plus douée pour cueillir du raisin. J’espère que mon futur fiancé ne sera pas un mélomane » soupire-t-elle, jouant du bout des doigts avec le tissu de sa robe.
« C’est vraiment ce que tu veux, Tysha ? Epouser un garçon de bonne famille, porter ses enfants et rendre ta famille fière ? » ose demander Ariane, ses petits yeux noirs plongés dans les siens avec une lueur de défi.
Une moue butée se dessine sur les lèvres de la jeune femme. « C’est compliqué, tu sais. Je ne peux pas évincer Théophane de la course ; c’est lui, le futur Maréchal. Et avoir autant de responsabilités que lui… non, ça ne me plairait pas. Je pourrais peut-être devenir duelliste ? Ou boxeuse ? Mais ce n’est pas un métier pour une sorcière, ça. »
« Tu pourrais vivre ta propre vie, loin des de Vienne. »
L’agacement fait frémir le visage de la jeune fille.
« Ne raconte pas n’importe quoi, où je te range dans ton Amulette ! Tu n’as pas à me remettre en question comme ça. Tu n’es qu’un Djinn. »
Ses doigts effleurent le tire-bouchon du couteau suisse qui lui sert d’Amulette.
« Et puis ce n’est pas si terrible que cela, de se marier. Tant que je ne tombe pas amoureuse. Et si mon époux, lui, est amoureux de moi, c’est encore mieux. Comme ça, il fera tout ce que je veux. »
Mais qu’est-ce que tu veux, Tysha ? susurra une voix pernicieuse dans son esprit. Elle secoue la tête pour la chasser, reprend son alto, et les notes se remettent à tintinnabuler dans les airs.
Djinn Jinxed



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.



Dernière édition par M. Tysha de Vienne le Lun 22 Aoû - 18:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 18:18

Gnoe

Hxbkgdybfjj tu sais où me trouver !

Hercule fact : c'était probablement un nephilim
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 18:36

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :apo: :apo: :apo: Omg, j'ai hâte de la voir discuter avec Clémence pour le coup Mdr Mdr Je suis contente de voir tenté une de Vienne Fan Heart Elle a une si jolie frimousse Brille

Lien + rp, c'est pas négociable Gnoe (mais c'est fait avec amour Mih ). Courage pour la fiche surtout!!!

(Elle a le même âge que Mathias Sem !! J'ai une idée!!! :apo: )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 18:57

THEOPHANE COUSIN LE PLUS BEAU ET LE PLUS FORT Hug
De Vienne for the win Fire

Clémeeeence, future... cousine par alliance ? Je ne sais pas comment on dit Gnoe FUTURE DE VIENNE Fire (Tysha ne peut pas se marier avec toi à la place de Théo' ? Non ?? Sad ) Le lien et le rp ne sont même pas une question, ni une possibilité, c'est une obligation Fire
(OWI MATHIAS :apo:)
Merciiii Gnoe

Bon je repars remplir tout ça ~



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 19:43

Chou T'as pas encore terminé et je suis déjà fan.
Bonne chance pour le reste de la fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 20:06

Merci Lionel tu es beaucoup trop chou Gnoe *Ciri pousse Tysha pour sauter sur Lionel et le tartiner de pain d'épice*  Hug
Oh bah ma fiche est presque finie, j'ai un peu honte Mdr



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Combats djinniques
G. Mordecaï Castelviel
Professeur de Combats djinniques
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1084-mordecai-sympathy-for-t
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 237
Date d'inscription : 27/07/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 22:21

Qu'elle est jolie, ta demoiselle Brille
J'allais dire bienvenue, mais en fait c'est un rebienvenue Mdr


Believer, Your spotlight on the subject so incorrect And suggestion suggests that I'm someone you should not respect ; Oh you wear your facade so well, Covered up in a plastic shell, You're a liar to everyone around you, Just don't forget
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
C. Octavia Rostand
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 448
Date d'inscription : 28/07/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 22:36

Rebienvenue avec cette demoiselle qui promet :apo: Puppy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 15 Aoû - 23:54

Merci Mordecaï ! Eh oui j'ai déjà pas mal creusé mon nid par ici :apo: mais ma nouvelle bonhomme a quelques choses que les autres n'ont pas : des cours avec le tien ! Tremblez, M. Castelviel, les cours de combats djinniques vont êtres animés Fire (bon en vrai le Djinn de Tysha est une carpette mais je vais pouvoir participer wouhou \o/)

Et merci Octavia, camarade de Défense & Sécurité ! Fire On va tout casser Owai



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Sixtine Brival
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t996-sixtine-brival-cavaliere
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1221
Date d'inscription : 27/06/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Mar 16 Aoû - 17:22

Tes persos sont toujours super sympa et Tity a l'air à la hauteur pour le moment. En plus le nom de famille lui va comme un gant (et Willa Brille)

J'exige un lien au moins (tu me dois toujours un rp d'ailleurs Hihi
Re bienvenue dans ton nid d'amour Heart





l'étreinte de la mort est comme la morsure d'un amant, qui fait mal et qu'on désire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Mer 17 Aoû - 11:23

Ooh merci Sixtine Brille (Tyty (omg mais ce surnom Sem) n'est pas exactement sympa haha, c'est un peeeeu une garce amoureuse de son miroir Sem doublée d'une psychopathe Mdr mais elle matchera bien avec Sixtine pour un lien, c'est sur et certain Mdr pas sûr que ce soit pour le meilleur, vu leurs caractères respectifs Mdr et je n'oublie pas le rp  Copain )

En parlant de RPs, j'essaie d'avancer un peu les miens et mon mémoire avant la fiche de ma bonhomme, mais je ne l'oublie pas !



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Mer 17 Aoû - 11:33

*Fais un bisous à sa petite soeur avant de se cacher dans un buisson Hihi *

Vu que je te l'ai pas encore dit, rebienvenue et bon courage pour la fin de ta fiche ! Mih
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Jeu 18 Aoû - 14:06

Grand frère Gnoe
Merci ! Vivement que je puisse t'embeter te coller et te surveiller Puppy

Plus que 2/3 trucs à ajuster et j'aurais fini youhou \o/



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
A. Solène Paradis
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 847
Date d'inscription : 15/06/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Sam 20 Aoû - 3:36

LOU LOU LOU LOU LOU LOULOU CHOU D'AMOUR. Yes Yes

Il est pas d'heure et je suis en retard. Gnoe Ça fait une éternité que tu as posté cette fiche, et je me suis dit que je posterai quand j'aurais du temps (parce que je voulais lire ce que tu avais écrit Potté ), et j'ai encore oublié. Rip  Je crois qu'il y a quelque chose qui essaie de se mettre en travers de notre amour. Wut ENFIN, PEU IMPORTE, JE SUIS LÀ MAINTENANT.  Al  Al

Franchement, ma belle, trop contente de te voir avec un nouveau compte. Il te va tellement bien, MAIS TELLEMENT bien. Han Han La demoiselle est l'incarnation de la perfection, et la famille De Vienne est superbe, mais sous ta plume... il n'y a pas de mot, elle est encore plus belle. Je crois que tu as de l'or au bout des doigts djfdsfsjf.  Brille J'aime tout particulièrement les références à Dionysos et Glaucos, et tout le champ lexical du vin auquel tu fais constamment appel.  Potté  Je pourrais te monter un temple, mais ce ne serait pas assez. Je te souhaite de t'amuser énormément avec ce troisième compte, parce que les possibilités de jeu sont infinies.  Chou  Chou On essaiera d'écrire ensemble quand tu auras plus de temps.  Gad  Fan Je t'aime de tout mon coeur en pâte de sucre, rebienvenue à la maison, mon petit ange que j'adore. Hug



i'm searching for something that i can't reach.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Sam 20 Aoû - 12:35

Gnoe Gnoe Gnoe

TU ES BEAUCOUP TROP CHOU Gnoe

Merci, c'est vraiment très gentil !!! Pelle Il faut dire que Théophane a mis la barre haute pour cette famille Sem Mais je suis trop contente de voir que ma Tysha ne suscite pas trop l'hostilité (parce que c'est un sacré morceau relou Sem) J'ai trop hâte de la jouer et JE VEUX JOUER AVEC TOI OK What Tu n'as pas le choix non plus What

*dévore un petit bout de coeur en pâte à sucre* (omnomnomnom Bulle)

Merci encore choupie Hug Squiz
Ca devrait être interdit d'être aussi oignonne mignonne. Vraiment. What



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Fons
E. Tessa Fersen
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t773-tessa-c-est-le-dessert-q
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 409
Date d'inscription : 08/04/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 22 Aoû - 11:21

LA LOUPIOTE EN FURIE Gnoe Fire Fire :apo:

ce mot date initialement du 15 août, 22h30 approximativement, true story...

Une noble, du vin (on te reconnaît bien là Sem ), de la testostérone, Willa (dans mes braaaaaas, bébé chaaaat Gnoe L'est tellement mignonne avec ses grands yeux verts mordorés), du sang, des larmes, du cash money Robert

Bref, je suis trop fan de tous tes choix (même du premier prénom, c'est dire Sem ), de ton écriture savoureuse et sautillante Han , je veux des lieeeens (quand je retrouverai une vie de geek Sem ) Gnoe Gnoe

RE-rebienvenue sur le foruuuuum, c'est trop cool que tu ais un TC Gnoe ça veut dire que tu t'es bien amarrée au fo Potté (et j'en suis toute émue Bulle )



WISHING ONLY WOUNDS THE HEART
Hands touch, eyes meet. Sudden silence, sudden heat. Hearts leap in a giddy whirl. He could be that boy, but I'm not that girl. Don't dream too far, don't loose sight of who you are, don't remember that rush of joy. He would be that boy, but I'm not that girl.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 436
Date d'inscription : 06/08/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau   Lun 22 Aoû - 23:47


Comme une bulle de pétillant, Tysha a le goût fruité du vin de Bourgogne. Malgré sa jolie robe, la noble ne se laisse pas se mettre en bouteille. Elle a du goût, elle est sèche, âcre parfois. Certains diront qu'elle a du caractère, trop même. En vérité, il faudrait attendre peut-être quelques années pour la déguster et l'apprécier. Peut-être deviendra-t-elle millésime dont on se souvient plusieurs années passées. Attention, vin de qualité à l'horizon !

Revienvenue à la maison, choupie Love
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  AESTAS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

(Tysha) Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-