Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est les vacances de printemps
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres

Partagez | 
 

 I'm a nightmare dressed like a daydream ♪

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aestas
A. Nathan Duval
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 54
Date d'inscription : 06/09/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mar 6 Sep - 22:33


Albert Nathan Duval
feat. Brant Daugherty

Nom: Duval Prénom de naissance: Albert Prénom d'usage: Nathan Généalogie: Aîné d'une famille de courtiers en assurance aussi bien sorciers que moldus (Notamment la fameuse assurance restructuration du visage en cas d'explosion violent de chaudron dû à un défaut de fabrication) Nationalité: Français Lieu et date de naissance: 1949, le 6 juin à Nice Statut: Dans une famille aisée Nature du sang: Mêlé à cause de quelques rares moldus dans la lignée, pas spécialement cachés mais prêts à disparaître en cas de changement drastique de régime. Etudes/Profession: GRACE, Filière des arts et des lettres Baguette magique: 33,3 centimètres, orme, griffe de Phénix dont l'apparence importe bien peu. Ce n'est qu'un outil, une arme bien moins dangereuse que la parole.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?

Indifférent. A des années lumières de mes préoccupations pour être tout à fait honnête avec vous. Foncièrement, ça ne change rien pour moi, je suis toujours à l'école, je suis toujours au théâtre et mieux encore, ça me fait un masque supplémentaire. N'est-ce point un plaisir d'aller parler à un révolutionnaire et lui dire à quel point la monarchie est un mal qui mettra fin à toute forme de liberté ? N'est-ce point jouissif de voir son interlocuteur appuyer vos propos avec véhémence et venir payer un verre à son « frère révolutionnaire » ? Si. Évidemment. Tout comme vanter la noblesse et la richesse et les bienfaits du roi envers des monarchistes convaincus. Mon avis est le vôtre. Si on me confronte ? Que deux personnes à qui j'ai parlé de la restauration de deux manières très différentes viennent me demander la vérité ? Rien de plus facile voyons… Il suffit simplement de voir quelle personne peut m'être la plus utile et avouer sans la moindre gêne qu'on a menti à l'autre. Cette personne lésée me détestera certainement. Ce n'est pas ma définition de la fin du monde.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?

Favorable. L'esclavagisme, liberté, droit des créatures. Tout cela est une utopie. L'espèce supérieure domine les autres. Corporellement parlant, nous sommes inférieurs à bien des espèces, magiques ou non, djinn y compris. Seulement, nous possédons quelque chose qui nous élève au plus haut rang de la hiérarchie : L'outil. Un homme face à un tigre se fait déchiqueter. Un homme avec un fusil contre un tigre le transforme en tapis. Un homme face à un djinn se fait sauvagement assassiner. Un homme avec une amulette et certaines formules face à un djinn le réduit à un esclavage qui le rabaisse à n'être qu'un moins que rien, séparé de son existence-même. C'est une forme de torture que nous devons assumer, je l'assume. La relation entre Am' et moi est claire. Elle me sert. Si l'amulette ou son sort se brise, elle me tuera. Nous sommes tous deux conscients de cet état de fait. Il ne lui reste que quelques décennies à tenir.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?

Peut-être. A vrai dire, ni l'un ni l'autre ne dirigeront jamais complètement. C'est l'argent qui fait et fera toujours la différence. A vrai dire, il est même plus aisé de trafiquer les rares moldus perdus dans notre arbre généalogique que de s'acheter un titre. Alors ma foi, pourquoi pas. Ça risque fort d'arriver en réalité. On a toujours adoré suivre l'Angleterre, révolution industrielle, ministères. Alors on le fera une nouvelle fois. Par peur cette fois. Par peur que notre pays se fasse envahir par les mages noirs. Alors on n'aura qu'à prétendre qu'être sang-pur est une obligation. On n'aura qu'à refuser l'école à tous les fils de moldus. A tirer sur la noblesse qui n'a jamais sur conserver la pureté de son sang. Une guerre se prépare mes amis. Et je choisirai le camp des gagnants. Lequel ? Aucune idée encore. La guerre n'est encore qu'une graine que les nouvelles réformes font doucement pousser. Lorsque la fleur aura poussé, je le saurai.

Personnalité:

Le patient est un sujet captivant et toutefois quelque peu inquiétant. Les entretiens ont été plutôt courts mais m'ont permis de le cerner. Sa psychologie semble s'articuler autour de trois points principaux.

Le premier adjectif qui me viendrait à l'esprit serait contrôle. Malgré ma formation, je n'ai pas pu m'empêcher à certains moment d'être en accord avec lui. Il a ce sourire d'apparence honnête qui vous transporte autre part. Où cela ? Où il veut. A la joie, à la peine, à la reconnaissance, à la gratitude, à la colère. Son émotion devient votre émotion. Il est la personne que vous voulez qu'il soit. Il semble capable de feindre un bon nombre d'émotions. Cette capacité a selon le sujet permis de développer inexorablement une passion dévorante pour le théâtre, le lieu de tous les mensonges. De tout le faux. Une démonstration d'hypocrisie devant un public qui aime ça et en redemande. Il aime le public. Mais nous reviendrons à cela un peu plus tard. Son rapport à la séduction soulève aussi quelques questions. Sa priorité est de garder le contrôle, à tout prix. Il connaît, il maîtrise ses sentiments. Il connaît ses limites, mieux que quiconque. L'Amour l'effleure, l'Amour l'embrasse, l'Amour le couvre mais jamais ne l'emporte. Il brisera le lien avant qu'il ne redevienne irrémédiable… pour lui. Il dit user de mots crus, violents, il ne veut la subsistance d'aucun contact avec ses conquêtes qu'il aime courtiser de longues périodes. La séduction est un Art. De son avis, seul ce qui est éphémère est Art. Il se veut rare. Ce qui dure, ce qui reste à travers les temps n'est pas rare, c'est commun, connu de tous. L'Art n'est qu'explosion, que jeu, qu'une émotion fugace qui vous traverse lors d'un premier baiser.

On en vient au deuxième adjectif que j'utiliserais pour le décrire : Narcissique. Le plus intéressant à noter est que cette estime de soi reste pragmatique. Il a conscience de son physique avantageux et n'hésite pas à en jouer avec subtilité. Il aime son corps, aime l'entretenir, seulement, il ne le montre que peu. Il n'affectionne pas les habits « moulants » ou autres débardeurs. Il préfère simplement remonter un peu ses manches de temps en temps, laisser deviner, donner l'envie d'en savoir plus. De même, un corps nu ne constitue une attirance que la première fois, l'attirance est dans la découverte.  De même, le caractère quelque peu violent de ses séparations, montre que son propre bien prévaut. Rien n'importe plus pour lui que le bien de sa personne. Offrez-lui des contreparties pour un service, il saura en un coup d’œil ce que vous êtes prêts à mettre pour qu'il accomplisse sa tâche. Et il demandera bien plus. De même, il estime savoir ce qui est le mieux pour lui. Tout comme pour ses idéaux en termes politiques et de son avis sur tel ou tel sujet, son avis est indiscutable. Aussi convaincant soient vos arguments, sa mauvaise foi le sera encore plus. Il lui arrive, à de rares occasions de s'agacer de ces personnes et d'en faire des cibles de sa narquoiserie et de son sarcasme. Pour les personnes plus faibles que lui, il n'hésitera pas à les frapper. En outre, il exècre au plus haut point la compétition. Il ne l'accepte qu'au théâtre où il sait qu'il a du talent. Il n'acceptera jamais un défi en duel et n'opérera jamais un sport où il y a un gagnant et un perdant. En outre lorsqu'il accomplit quelque chose, il a ce besoin de le dire. Il m'a avoué certaines choses inavouables en sachant pertinemment que je ne pourrai rien dire à personne. Il s'est servi de moi pour parler avec fierté des mauvais coups dont la plupart ignore totalement l'existence. Sa subtilité et son intelligence ne rendent son narcissisme que plus insupportable.

Il serait incomplet de terminer sans parler d'un côté torturé plutôt préoccupant. Si sa théâtralité et son sarcasme sont somme toute peu inquiétants, il n'en est pas de même pour certains points. La fin justifie les moyens en toute circonstance selon lui. Or comme son bien prévaut, comment savoir jusqu'où il pourrait aller afin d'accomplir un but ? Il assimile la séduction autant à l'Art qu'à la chasse. Son dernier souci est bien l'état mental de celle qui est apparentée à une proie. Une proie qu'il recouvre, qu'il enveloppe tendrement de la couverture de l'Amour. Juste avant de l'étouffer avec l'oreiller de sa méchanceté. Qui sait le nombre de miettes de cœur il faudra ramasser encore ? Il affirme également chasser hors de murs de l'école. Cela lui a appris la patience. La vengeance est un plat qui se mange froid. Il s'est parfois fait frapper, d'une manière ou d'une autre, il sait ce qui fera du mal, rumeur, sabotage, il a beaucoup de cordes à son arc. Et tel le prédateur qui rôde dans les abysses, telle l'araignée tissant sa toile, sachant très bien qu'une mouche, que la mouche se posera dessus. Et elle y laissera les ailes. Ou bien une patte ou deux. Il n'y a aucune chance de sortir indemne d'une relation de quelque nature que ce soit avec lui. C'est simple, la vie est un jeu, une guerre, une pièce qui se joue par les relations, et à la fin. C'est Nathan qui gagne.

Document dont l'écriture ressemble étrangement à celle de Nathan.

Genie in a bottle: Amaranthe

Elle est à la fois la plus importante et celle que je traite la plus mal. Oh, non, vous êtes loin du compte. Je ne la « frappe » pas si tant est que c'est possible, je ne l'insulte pas, je ne prend pas de plaisir à la voir souffrir. Simplement. Je l'invoque quand l'envie m'en prend. Et elle est dans une amulette. Pourquoi affirmer que je la traite mal alors ? Parce que je suis un sorcier français. A partir du moment où votre djinn est dans une amulette, vous le torturez et aimez tant vous complaire dans cette prétendue amitié qui vous lie à cet être magique. Peut-être suis-je le seul suffisamment lucide pour comprendre ce fait ? Le seul à comprendre qu'on ne peut pas parler d'amitié ou n'importe quel sentiment positif lorsqu'une vitre blindée nous sépare ?

Néanmoins, je ne nierai pas son importance. Vous ne le savez pas. Elle le sait. Elle sait tout de moi. Vous savez, au moment où le journal intime devient démodé, il me suffit de me servir d'elle. C'est facile, non ? Une mauvaise action dont je ne peux parler à personne ? Je n'ai qu'à toucher mon collier et lui raconter avec moult détails mes méfaits. Expliquer d'où est parti mon plan. Expliquer cette recherche d'informations. L'attaque indirecte. Parce que pour détruire une personne, il faut transpercer celle à ses côtés. Déverser la rumeur. La voir souffrir. Insinuer à quelqu'un que la source est précisément la personne visée au départ. Les voir se déchirer. Boum. Destruction mentale assurée. Il n'y a qu'à elle que je peux en parler.

Elle pose souvent des questions aussi. Elle ne comprend pas tous ces sentiments qui animent les humains. Leur manie de se plaindre, de n’œuvrer que pour eux-mêmes. Elle ne connaît que son Immatériel où la masse est un tout. Elle ne connaît que les pharaons, ou chaque être œuvre pour le bien d'une personne. Un endroit où chacun œuvre d'une manière désordonnée à atteindre un idéal souvent inaccessible est incompréhensible pour elle. Tout comme ma manie à vouloir « détruire ». Elle ne comprend pas que la disharmonie peut être plus souhaitable qu'une harmonie qui se teintera toujours de fausses notes. Elle est persuadée que les utopies sont des causes valables. Je n'ai de cesse de lui répéter le contraire. On ne se dispute pas. On réfléchit. Elle réfléchit. Elle tient absolument à comprendre la logique qui réside en ce monde sans se douter que c'est là aussi une utopie. A partir du moment où les logiques individuelles pointent dans des directions radicalement différentes, il est inutile de chercher où va le monde.

Peut-être en d'autres temps tout était différent ? La hiérarchie était-elle plus claire ? Elle dit souvent qu'à l'époque de l'Antiquité, en Égypte, chacun savait où était sa place et œuvrait dans l'intérêt du dirigeant. La preuve en étant les années de vie qu'ils sacrifiaient pour créer des tombeaux aux dimensions stratosphériques. Aurait-elle eu la même histoire si elle n'avait point été du côté pharaonique ? N'aurait-elle pas jugé les choses différemment si elle était dans le bas-peuple ? Est-ce que la convergence de leurs intérêts n'était pas forcée par des châtiments, des menaces et des représailles ? Je le crois en tout cas. Aujourd'hui, la monarchie ne fait pas réellement peur. Tant que des idées révolutionnaires subsistent, c'est que le travail n'est pas fait. Le rôle du dirigeant est de faire converger toutes ces idées divergentes vers un point. Quel qu'en soit le moyen. Qu'importe. Ce monde est parfait pour ceux capables de s'adapter à la divergence de ces opinions. Et si Amaranthe est incapable d'en comprendre les tenants et les aboutissants, je le suis. C'est ce qui compte.

Peut-être est-ce le moment parfait pour lever le rideau sur son entrée dans ce monde, dans cette époque qui change profondément sa perception des humains. Je me souviens que l'impatience nouait mes tripes. Ma famille n'est pas exactement connue pour ses preuves d'amour et pour son acceptation de la médiocrité. Ainsi, cette invocation était un rite de passage. Asservir un djinn, exploiter un être est le moyen de devenir adulte, ou tout du moins sorcier. Ça ne me posait pas de problème, après tout, c'est comme avoir un chien qui parle. Je ne saisissais pas encore l'ampleur de leur pouvoir et du fait que seul la Cage nous permettrait de communiquer. L'idée de liberté disparue. Ça ne me gêne toujours pas cela dit. Tant qu'elle remplit son rôle. Mais voilà que je m'égare.

Elle est alors apparue dans un grand froid. Quelques flammes dans les bougies présentes vacillèrent avant de rendre l'âme dans un dernier volute de fumée. Réunis, ces volutes semblent former la robe de la personne alors apparue devant moi. A vrai dire, je ne me doutais pas que les djinns pouvaient avoir forme humaine. Le cas ne s'est pas présenté pour mes parents. Elle avait l'air perdue, s'éveillant d'un long sommeil de deux millénaires. Sans faire cas de ma présence, elle avait tenté de s'échapper, de marcher hors du cercle. La magie sembla la repousser, l'empêchant de sortir. Elle ne comprenait pas. Des volutes de sa robe noire tentèrent d'attaquer cette cage. Sans succès. Je me souviens très bien de la peur qui s'était envahie de moi. Je ne voulais pas la montrer. Alors j'avais commencé à me moquer d'elle, à tenter de l'humilier. Sauf qu'elle lisait en mon esprit. Elle voyait ma peur, le fait que je me sentais tellement puissant qu'elle et pourtant, elle se trouvait dans une situation incongrue où j'avais le contrôle. Où j'étais le dominant en ayant la prestance et les sentiments du dominé.

Elle ne cachait pas sa surprise et encore moins son étonnement qu'un « enfant à peine né et transi d'effroi puisse me retenir dans ce cercle. » Déjà ma fierté avait repris le dessus. Je lui parlais de manière sarcastique, blessé dans mon orgueil de me faire traiter comme le gamin que j'étais par une entité qui n'aurait pas d'autres choix que d'obéir à chacun de mes vœux. Y compris de me masser les pieds si telle avait été mon envie. Je me devais de lui faire comprendre quelle était la hiérarchie de ce monde. Que malgré ses pouvoirs. Malgré son âge. Malgré la nature magique de son être, qu'elle était inférieure. Un être obéissant. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu'elle se résigna. Am' a ça de bien qu'elle sait quand résister, quand poser ses questions, quand se résigner. Elle n'a montré aucune animosité envers moi depuis. Simplement des questions.

Mais je sais que si la vitre blindée qui nous sépare cède d'une manière ou d'une autre. Je suis mort.


Pseudo: Carter Mdr Age: Toujours le même je crois Gnoe Où avez-vu connu DJ? Josh et Frey ont le droit à leur salve d'applaudissement SemAutres comptes? Homer Simpson, l'un par le corps l'autre par le cerveau Une remarque ? Alala c'est très moche, alala je suis très crédible Wut Ah, et je vous aime les loulous, accessoirement Sem  Un mot pour la fin ? Et quand il pète il troue son slip, papapapapapa (Mon opération tentative de décrédibilisation ne prendra jamais fin Mdr)

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Nathan Duval le Sam 10 Sep - 0:32, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
A. Nathan Duval
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 54
Date d'inscription : 06/09/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mar 6 Sep - 22:33


What's behind the mask ?
An other mask


 « Pourquoi ? »
 « Il s'agit de ma chair, de mon sang, de ma sœur. Voyons, tu comprends que je ne peux pas tolérer ça. »
 « Tu n'y crois pas toi-même. »
 « Il est évident que l'énergumène qu'elle semble avoir choisi n'est pas fait pour elle. Être sportif, bon en classe, ça ne suffit pas, il y a autre chose. De sombre en lui. Qui me rappelle mon auguste personne. »
 « Tu es sur que ce n'est pas contre elle que tu fais cela ? »
 « Certain, bien que sa simple présence suffit à me donner des boutons d'agacement, je crains qu'elle porte aussi la réputation de notre famille. Or, vois-tu, étant destiné à hériter de cet empire, je ne souhaite pas voir un opportuniste lui déchirer l'hymen. »
 « Elle ne sera pas ravie. »
 « Je n'en ai que faire, si elle n'est pas capable de faire passer la famille avant son désir charnel personnel, je la remettrai à sa place. Je me contenterai d'une rumeur. Elle ne saura même pas que ça vient de moi. »
 « Tu lui diras. »
 « Je ne peux rien te cacher on dirait... »
___________

 « Elle n'a pas bien réagi, n'est-ce pas? »
 « En effet, c'était plutôt divertissant. Elle n'avait de cesse de déblatérer des âneries du genre que je n'ai pas à décider pour elle. Qu'elle va lui donner une autre chance aussi. Le prévenir, qu'il va me frapper et qu'elle va écrire à nos parents. Tout un programme n'est-ce pas ? »
 « Ça n'a pas l'air de tant t'affecter. »
 « Pourquoi diable cela m'affecterait ? Un bleu contre une grosse punition pour lui, je reste gagnant. Quant à nos parents, ils mettront la lettre à la poubelle sans la lire. Ce qui pour une fois est une bonne chose. Quand bien même ils répondraient, je leur ferai part avec toute la cordialité dont je suis capable de mon désappointement dû à leur laxisme. »
 « Laxisme qui te profite parfois, n'est-ce pas ? »
 « Si je ne m'abuse, je ne saurais me souvenir de relations poussées durant une longue période. Vois ce que je fais à ma sœur comme de la prévention. C'est pour son bien, en quelque sorte. »
 « Tu veux juste pas la voir plus heureuse que toi, non ? »
 « Combien de fois vais-je devoir te rabâcher que le bonheur n'est qu'une illusion à laquelle il ne faut pas s'attacher. L'argent, la réputation de la famille, le futur. Ce sont des valeurs sures auxquelles il faut accorder de l'importance. Au pire, je lui ai juste évité une cruelle désillusion ce qui tu en conviendras, est une preuve de pitié et de prévenance de ma part. Va, maintenant. Redi. »


Elle n'avait pas menti sur un point. Elle a bien envoyé la lettre à nos parents. Je ne connais pas sa contenance et tout ce qu'elle a pu raconter. Ça a simplement dû sonner assez tragique pour qu'ils daignent répondre à sa lettre et m'en envoyer aussi une. Beaucoup de paroles dites. Très peu dignes d'intérêt. Simplement un point d'orgue à leur lettre.  « Ne te mêle pas des affaires de ta sœur. » Je crois que c'était ce qui m'a mis hors de moi. Leur laxisme a dépassé la frontière du risible et de la caricature. Ils se fichent bien de qui peut enfourner ma sœur. Comme le dit leur fameuse maxime « Il faut tomber pour se rendre compte de notre erreur. » Je tiens pas à devenir oncle prématurément pour qu'elle se rende compte de l'erreur qu'elle a fait. Si encore c'était avec un noble ou une famille aussi riche de la nôtre qui permette à mon futur Empire de prospérer. Mais même pas. Des goûts fort discutables… Bien-sûr, je leur ai répondu. Les termes que j'ai utilisés étaient peu courtois, de nature à leur rappeler ce qu'il en est de leur devoir et du misérable échec qu'ils représentent. Je n'estime pas être le fruit de leur éducation. Je me suis forgé moi-même de leur indifférence. De leur ignorance est née mon ambition.

De leur ignorance était née la rébellion de ma sœur. J'ai toujours trouvé qu'elle cherche trop à se faire remarquer. J'ai remarqué son désir de rompre avec sa famille et s'émanciper du carcan de la responsabilité qui suit des personnes de notre rang. Seulement, il semblerait que je sois l'unique personne à m'en être rendue compte. Nos parents ne voient rien de tout cela. Elle jouit également d'une certaine habileté lorsqu'il s'agit de feinter d'être la petite fille modèle. Je suis le dernier rempart à sa décadence qui semble de plus en plus inexorable. Le dernier à avoir encore une notion de ce qu'est réellement la famille. Peut-être que j'essaye de la forger à mon image ? Ce n'est qu'ainsi qu'elle pourrait être amenée à jouer un rôle dans l'entreprise de nos parents qui nous reviendrait très vite. La seule chose que je ne nierai pas chez elle est son intelligence. Quel dommage qu'elle la gâche à de vulgaire amourettes et le désir de mener une rébellion vide de sens.

Qu'importe, je ne doute nullement de mes capacités à la ramener dans le droit chemin. Je ne place jamais d'espoirs dans une cause perdue. Je ne dédie jamais mes efforts à la protection d'une tierce personne sans une bonne raison. Il lui reste encore une chance de choisir le bon côté de la famille, de ne plus se reposer sur la branche qui se meurt et de m'écouter, et me suivre sur le sentier que je déciderai pour qui je juge de ma famille.
____________

Amaranthe aime bien me poser la même question encore et encore. Pourquoi rompre ? Elle lit mes pensées. Elle connaît mon attachement pour les filles que j'ai séduit. Elle ne comprend pas le paradoxe entre cet attachement et le plaisir que j'éprouve à la rupture, à voir ces rêves de vie commune brisés. La méchanceté dont je fais preuve me libère, contre ma paranoïa, me prouve que je n'ai pas perdu le contrôle. En outre, il convient de relativiser le terme « attachement » qui est à dissocier d'un quelconque magnétisme. Je ne ressens plus ce désir charnel. Où est le plaisir de goûter un mets que l'on a déjà goûté et qui n'a pas évolué depuis la veille ? Où est le plaisir d'effleurer ces lèvres maintes fois embrassées ? Il n'y en a pas. Le véritable désir est dans la découverte, lente, mesurée, patiente. En réalité, je pourrais même le comparer à la chasse. Le plaisir de manger du poulet en barquette de supermarché est inexistant. Il en est de même pour ces filles faciles si faciles à approcher dans ces soirées qui ne connaissent pas de limites dans le déni de la dignité humaine. En revanche, le plaisir de manger un chevreuil que l'on a traqué patiemment, discrètement est sans pareil. Après des heures à l'imiter, à comprendre son fonctionnement, le voir s'enfuir, tenter une nouvelle approche, l'acculer puis le tuer. Il en est de même avec la gente féminine, toutes ces filles réputées inaccessibles, celles pour lesquelles il faut des mois, parfois même plus d'une année pour les séduire. Les voir tous les jours et imaginer ce qu'il y a sous ces couches de vêtement. Tourner autour, les courtiser, les frôler. Danser avec les sentiments sans jamais succomber. Là est le vrai plaisir de la séduction. Là est le vrai désir charnel.

Un désir qui a choisi une nouvelle cible. J'ai hésité, il est vrai. Les nobles ont ce petit côté snob qui constitue un challenge de taille. Clémence aurait été un sacré gibier il est vrai, mais somme toute peu intéressant et trop chargé de politique. L'ombre me sied trop en matière de séduction pour m'engager sur ce terrain trop glissant. D'autres choix auraient aussi pu émarger telle la petite Delorme ou même pour décoincer la célèbre Léna Strauss. Mais mon choix s'est porté sur une autre hivernale. Juliette Lacroix. La réputation de sa famille, cette réputation qui ferait passer un congélateur pour le Sahara, et puis ses manières, un sourire franc qui jamais n'a éclos sur son visage. Un challenge à ma mesure.

Qui risque de demander un certain doigté. Voyez-vous, la drague rentre-dedans possède ses limites quand on parle de certaines personnes dont Juliette fait certainement partie. Si je suis dans sa classe depuis un moment désormais, lui parler ainsi n'aurait pas de sens et encore moins de subtilité. Non, il faut que je passe autrement. Sa meilleure amie est Victoire de Polignac, principalement connue pour son histoire d'amour rocambolesque et sans cesse interrompue avec Alban Fournier, une de mes connaissances avec qui j'aime débattre en tant que parfait gosse de riche qui se fout de la plèbe qui gagne une misère. Les deux étant en froid, il sera si facile d'insinuer à Alban que Victoire est la personne qu'il lui faut. Et se rapprocher de lui, devenir son ami plutôt qu'une connaissance. Là non plus, aucune difficulté. Je présente bien, je suis riche et je sais flatter. Ainsi, nous nous retrouverons dans cette situation où Alban que j'accompagnerai en bon toutou quasiment en permanence croisera Victoire, laquelle sera avec Juliette. A partir de là, la chasse commence.
Djinn Jinxed




If I tell you who I really am and you refuse to believe me then I can hardly be blamed for your disappointment.

(c) acidbrain


Dernière édition par A. Nathan Duval le Dim 11 Sep - 0:44, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiemes
A. Juliette Lacroix
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t952-juliette-tu-ne-peux-pas-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1125
Date d'inscription : 02/04/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mar 6 Sep - 22:48

NATHAAAAAAAAAAAAN ! :apo: 
Enfin tu es là.  Potté

En effet, son caractère semble déjà bien plus tordu que celui de Dan Mdr Ça risque d'être fun à jouer, il va faire péter des câbles à Juliette ! Sem (qui se demandera pourquoi elle n'arrête pas de penser au mec qu'elle déteste le plus sur cette Terre Niark) DU CONNARD, DU CONNARD ! Han (c'est tout ce qu'elle aime, hein Ben ? Mdr)

Vite, remplis tout ça ! Yes 
Je veux voir la finalitéééééé, juste pour mieux visualiser le "THIS ESCALATED QUICKLY Al"

THIS ESCALATED QUICKLY:
 
JALOUSIIIIIIIIIIIIIE Boogy Mdr
(bon ok, ce truc n'arrivera que dans mille ans, mais j'ai le droit de visualiser, J'AI LE DROIT OKAY !? Gnoe parce qu'on visualise déjà trop bien depuis des mois Mdr)

#DANORA Love



Get in your places, throw on your dress and put on your doll faces. Everyone think that we're perfect, please don't let them look trough the curtains... Picture, picture, smile for the picture..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mar 6 Sep - 23:31

WHAT WHAT WHAT UN NOUVEAU PERSO Gnoe

Omg je viens de lire le caractère et il me fait complètement flipper Sem
Ça va changer des 2 autres bonhommes c'est sûr Sem

Je veux trop en savoir plus, je suis trop impatiente là Sem

Et puis en plus ce teaser que Juliette fait Nan trop de teasers en ce moment Gnoe

REBIENVENUE!!!! Slurp Slurp Slurp



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mer 7 Sep - 0:02

Citation :
Il n'acceptera jamais un défi en duel et n'opérera jamais un sport où il y a un gagnant et un perdant.

Pour chourrer le vocabulaire de Mahaut, y'a de la petite b*te ici Yeah

Là de fait je félicite parce qu'on est à environ trois cent cinquante milles kilomètres des deux autres Sem C'est un gros vilain et alors le côté narcissique, y'a pas de rédemption à ce niveau du coup ça va être fun à voir évoluer Omg (avec Juliette qui elle même est une narcissique, je vais chercher mon popcorn et j'arrive Al ).

Citation :
C'est simple, la vie est un jeu, une guerre, une pièce qui se joue par les relations, et à la fin. C'est Nathan qui gagne.

Yeah Yeah Yeah #bubblegumpop

:apo: :apo: Courage pour ta fiche et ton vilain Han !!! TU SAIS QUE JE TE CHOUPITE Nah Pelle Team Glace Pistache.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maîtresse des Autumnus et Professeur de Charmes et Enchantements
R. Colette Belgarde
Maîtresse des Autumnus et Professeur de Charmes et Enchantements
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t98-colette-celles-qui-ont-l-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 739
Date d'inscription : 11/10/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mer 7 Sep - 8:33

Le fameux Heh (tu sais combien de temps j'ai patienté en tapant du pied pour que tu le sortes ? Wut Hein ? Wut Genre...trop longtemps Sem )

Je suis toute chose en voyant ces grands yeux bleus sous cette tignasse brune Mih ça y est, je vais finir en groupie :apo: (ce n'est pas Colette qui parle, que Gaspy se rassure Sem )

Et puis, comme le disent les gens au dessus, j'adoooooore le contraste qu'il y a avec tes autres persos Omg Omg Genre, un vrai méchant sans coeur, quoi Gnoe Et puis, tu arrives à toujours tout bien retranscrire Omg Surtout les petits détails anecdotiques mais tellement stéréotypés Mdr Mdr

BREF, je veuuuux la suiiiiiite Gnoe Gnoe

(ah oui, et Re-rebienvenue Han Han si tu as besoin, tu peux nous MPotter en cas de soucis Chou )


We're in heaven
Baby, you're all that I want, when you're lying here in my arms, I'm finding it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need and I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin  ¦  Joueur numéro 2 de polo ailé de la saison Aestas
R. Léonardo Grimaldi
Admin ¦ Joueur numéro 2 de polo ailé de la saison Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1594
Date d'inscription : 06/08/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mer 7 Sep - 10:28

Oh ma gaaaad Han Han

Rien que ce bout de personnalité j'en suis toute chose Mdr J'a vraiment hâte de pouvoir en lire plus sur ce mystérieux brun aux yeux envoutants Hihi

Re(eeeeeee)bienvenue en tout cas Han Mdr Lick



no, nothing else matters ♦ Never cared for what they do, never cared for what they know, but I know. I never opened myself this way, life is ours, we live it our way, all these words I don't just say, nothing else matters (c) P!A

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
A. Solène Paradis
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 847
Date d'inscription : 15/06/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mer 7 Sep - 23:08

MA SOUPE FROIDE TRÈS TRÈS CHAUDE QUE J'AIME DE TOUT MON COEUR. Yes Yes J'attendais ce personnage avec impatience, parce que tout le monde le sait, dans la vie, je suis une personne trèèèèès patiente. Mdr Mdr  (la fille qui fixe son micro-ondes, les bras croisés, les dents serrées, en tapant du pied, c'est bibi Al ) Je savais que ton nouveau compte allait promettre et je ne suis pas déçue. Bave Bave  Natoutou est merveilleux, il contraste parfaitement avec tes autres bébés.  Brille J'aime beaucoup sa passion pour le théâtre Potté , et surtout le passage sur l'art qui est une explosion, ça me fait penser à Deidara, dans Naruto, avec les bouches sur les mains qui font comme ça Al Al (t'as quand même pas cru que j'allais sortir un truc intelligent, tout de même  Sem ). La forme que tu as choisi pour décrire la personnalité est intéressante aussi, et le titre, référence à Taylor Swift, c'est miam.  Aw  Chou  Chou  Chou  MAINTENANT SHOW US INCREDIBLE THINGS ET FINIS LE RESTE DE TA FICHE. Il y a des blank spaces partout, c'est pas cool. Sem Je t'aime tellement fort, courage pour ta fiche, mon petit prince (comme le biscuit  Hihi  Love  Hug ) Rebienvenue, je t'adore (biscuit)  Pelle .



i'm searching for something that i can't reach.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
A. Nathan Duval
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 54
Date d'inscription : 06/09/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Sam 10 Sep - 1:10

Han, merci pour vos petits mots, vous êtes des amours Yes

Juju : Oui, j'ai eu l'été chargé qui m'a un peu (beaucoup ?) retardé Mdr Mais je visualise toujours autant, ça risque juste de pas escalater si quickly que ça, y a pas de plan d'eau à BB Sem #LAC

Massée par tonton Gaspy : Au final, il sera indirectement moins méchant avec Ciri que Gaspard Sem Quoique s'il fait du tennis et qu'il se retrouver dans le groupe d'un certain hippopotame roux qui donne mal au crâne avec ses cris c'est pas dit Mdr Y a déjà un peu plus de rempli Yes

666 : Tu sais ce que je pense de la glace à la pistache What Mais comme t'as trouvé les assurances, je te concède que la pistache est pas aussi infâme que sa couleur brocoli le laisse paraitre Gnoe

Ô DAME COLETTE : C'était pour faire monter la hype de sa sortie Kev Gaspy a failli frapper Nate dans ma tête (on est beaucoup là-haut Sem), pas question qu'il lui pique dame Colette Wut Y a que Garrus qui a le droit Al

Léo : Il y a déjà un petit plus à lire, l'histoire va arriver demain, petite partie par petite partie  Hihi Merci en tout cas Love

La mouche : Je suis encore tout émoustillé de la comparaison de Solène avec la mouche Gnoe Fallait que je le dise Mdr ET IL FAUT PAS LE DIRE DONC JE VAIS LE DIRE DISCRETEMENT, MAIS LE PHRASE DE L'ART ET DE L'EXPLOSION VIENT DE ÇA Al  Al J'aimais trop leur petit débat sur l'art Sem Et dès que j'ai fini la présentation, je te réponds pour pas trop jouer avec ta patience Love




If I tell you who I really am and you refuse to believe me then I can hardly be blamed for your disappointment.

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 436
Date d'inscription : 06/08/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: I'm a nightmare dressed like a daydream ♪   Mar 13 Sep - 20:58


Bien que moins optimiste que ses camarades de saison, Nathan est la patience, l’ambition sans égale contrôlée par l’instinct qui font des Aestas de véritables acharnés, mués d’une confiance en eux sans égale. Le théâtre est une passion qu’il consomme et qui le consume. Etre le centre de l’attention, faire la démonstration, toutes ses choses lui ont inculquées la patience et l’hypocrisie qui définissent les meilleurs acteurs. Mais sous l’insouciance parfois feinte se fait découvrir un contrôle sans égal. Comme l’astre au zenith, Nathan est la maîtrise, la chaleur qui vous emprisonne et vous asservi. Il est un joueur hors pair, passé maître dans l’art de la manipulation. Love
Rebienvenuuuue Al Hihi
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  AESTAS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

I'm a nightmare dressed like a daydream ♪

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-