Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Délégué des Autumnus
A. Basile de Villeneuve
Délégué des Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t144-basile-molten-eyes-and-a
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2858
Date d'inscription : 15/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Jeu 15 Oct - 23:53


Achille Basile de Villeneuve
feat. Will Higginson

Nom: De Villeneuve, synonyme de noblesse, bien que cela peut déplaire à certains. Un nom digne à être scander, faire les louanges, maudire même. Créer les émois est dans ton sang et tu portes ton nom avec fierté, digne du petit héritier effronté que tu es. Rares sont les gens mitigés à votre sujet. C'est l'effet que vous faites, blanc ou noir, jamais de zones grises. On vous aime, on vous déteste, mais franchement tant qu'on parle de vous, tu t'en fiches bien. Prénom de naissance: Achille, un prénom qu'on associe trop facilement à la faiblesse. Seulement, toi, tu vois plus que le talon. Tu vois le héro, la légende contre les Troyens. Tu vois la grandeur, la vie avec éclat. Prénom d'usage: Basile, c'est beaucoup moins clinquant, on se l'imagine. À croire que le sens de l'humour douteux de votre patriarche s'est développé tout près de ton berceau pour choisir un prénom pareille. En fait, rare sont les gens qui s'arrête sur ce prénom, si commun à l'oreille et découvrent qu'en vérité, ce dernier signifie « Roi ». Parce que tu es l'héritier et que sur cette famille en ruines, c'est ta tête qui portera la couronne alors aussi bien le faire la tête haute. Généalogie: Premier fils et héritier des De Villeneuve, fils d'une mère tristement reconnue pour sa naïveté, tu portes sur tes épaules le fardeau familiale, ainsi que la bêtise ficelée à celle-ci. Si ta famille a déjà été reconnue comme une source de confiance, dignes porte-paroles des règles et de la morale, le mauvais côté de la pièce a finit par prendre le dessus. Libertins, fous des ragots, maîtres de la fête, ça serait mentir de dire que ces titres te laissent amer, au contraire. Mieux vaut faire parler de soi que de tomber aux oubliettes, après tout. Nationalité: Français jusqu'au bout des ongles, fièrement même. Voilà ce que tu te plais à dire, même si en vérité, tu ne prêtes pas grand intérêt à tes propres origines, contrairement à celles des autres. Tu devrais pourtant, mais on ne fait pas toujours ce qu'on devrait. Lieu et date de naissance: Un 5 août, au château de la Barben. Tu te veux donc Lion, comme Napoléon, même si en vérité tu te fiches pas mal de ces choses comme l'astrologie. Quoique le signe te sied bien, paresseux à souhait, tu avoues apprécier la présence d'Ange avec son ambition, véritable sœur lionne qui veille, alors que tu gouvernes.  Statut: Libertin, quoique plus réservé que les autres hommes de Villeneuve, tu cultives juste assez pour entretenir votre réputation. Jouer te plait bien, le mariage, lui par contre, se veut tardif. Parce que tu es du genre à attendre, à réfléchir beaucoup trop longtemps avant d'agir, quittes à laisser passer quelques occasions. Tu attends la meilleure ou du moins, tu patientes jusqu'à ce qu'on décide pour toi. Nature du sang: Mêlé et tu n'as aucune honte à le proclamer. C'est l'aventure, la découverte, l'avancement, l'évolution. À trop patauger dans les mêmes eaux, on rate les océans. Etudes/Profession: Première année en fillière des Arts et des Lettres. Ou comment apprendre à être un beau parleur, avec de belles manières. Tu vises haut avec ce cursus, recherchant un peu la gloire d'antan avec un poste au sein des relations internationales. Un bureaucrate en devenir dans tous les cas, ça c'est certain.  Baguette magique: Mesurant tout près de vingt-cinq centimètres, ta baguette, plutôt rigide, est faite de bois de noisetier. Un bois qu'on dit reflêtant l'émotion de son maître, elle s'avoue être une alliée appréciée avec ton calme presque effarouchant par moments. La nonchalance même de ton paternel. Son cœur, quant à lui, est composé d'une plume d'Hippogriffe .

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
La vraie réponse serait que tu n'aurais pas d'opinion parce que, franchement, la politique et toi ça fait deux. Un vrai casse-tête, un que tu préfères laisser à Ange. Après tout tu as toujours fait confiance à son jugement. Seulement si tu devais développer toi-même tu dirais que ce n'est pas en utilisant une vieille méthode, déjà prouvée erronée, que les choses s'arrangeront. Tu n'as pas été élevé avec ses valeurs, pour toi l'Europe devrait agir plus qu'un pauvre gamin qui a peur de se faire taxer par le gros bourreau, soit la menace d'Angleterre. Bref, tu ne préfères pas t'en mêler d'avantage, dans tous les cas, tu as la chance d'avoir un train de vie agréable malgré tout, ce qui n'est pas la chance de tout le monde. Monde injuste, comme on dit.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Des conneries, ta mère est la preuve qu'ils ont bien ce qu'ils méritent. Enfin, c'est ce que tu aimes dire, mais tu es aussi perturbé qu'un idiot qui s'éprend de son Djinn. Tu ne peux pas nier le charisme ou même l'emprise que certains peuvent avoir, comme Yahel avec toi. Ça ne veut pas dire que tu te sens proche ou encore moins que tu partages la moindre relation civile avec elle et tu ne comprends certainement pas ceux qui se prennent au jeu, comme ton frère. De toute, ton opinion est biaisée sur le sujet et avec la tragédie concernant ta mère, on peut comprendre. Encore un autre sujet où tu t'amuses à hausser les épaules et à être évasif, parce qu'en fait, moins tu en parles, moins tu les reconnais et mieux tu te sens. Tu n'iras pas prêcher à ceux qui sont amicales, tu n'es pas si fanatique, mais pour toi c'est un concept assez dérangeant et troublant.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Non, loin de là. Déjà parce que ton propre sang n'est pas pur, malgré ton statut de noble et que tu n'as jamais considéré la chose comme étant un problème. À force de vouloir préserver quelque chose de pur, viens un stade où tout se désagrège. L'avancement est avec la diversité, comment est-il possible sinon d'évoluer ? Progressiste aux yeux de certains sans doute, mais tu ne vois pas comment faire autrement. Et puis, ce n'est pas le sang qui fait la renommée de quelqu'un. Le nom, peut-être, mais rarement par ses propres moyens. Tu sais bien qu'on te considère comme tel surtout à cause des agissements de ton père et ainsi de suite. Le nom fait la réputation, le sang n'est que ce qui coule dans les veines, bleu ou rouge, ce sont les actions et les paroles qui détermineront la grandeur d'un individu, toujours. Ce sont les actes qui resteront gravé dans l'histoire.

Personnalité:

Te voilà bien complexe, premier fils des de Villeneuve. Toujours en train de calculer ce que tu peux laisser paraître ou non, quel écarts de conduite peux-tu te permettre. Tu te veux extraverti,  facile d'approche, tu n'hésites pas à aller vers les gens pour socialiser. Beau parleur, bon charmeur tout comme le veut ton ascendance, ton appétit est cependant moins grand que celui de ton paternel et frère. Non, tu te veux plus discret, moins gourmand. Tu n'es pas du genre à agir sur tes impulsions, mais plutôt à réfléchir avant de placer ton pion sur l’échiquier. Oh, tu n'as jamais refuser de jouer, ça c'est certain, seulement tu dépasses moins souvent la case charme que ce que ta réputation peut faire croire. Gentleman ? Oui et non, tout dépend de l'occasion et de ton temps de réaction. Car oui, on peut bien te dire réfléchi, bien souvent tu as tendance à vouloir décoder la situation sous toutes ses coutures avant de faire quoique ce soit. Trop analytique, tu as trop souvent laisser les occasions t'échapper. Tu crains ta propre intuition, au contraire de celle de ta sœur, et préfère observer avant d'agir. Pour être patient, tu l'es, très même et peu de gens démontrent la même résistance que toi. Tu possèdes un calme herculéen, rares sont les occasions où tu peux sortir de tes gonds. Peut-être parce que tu manques d'agressivité, peut-être parce que tu manques l'aplomb nécessaire, mais tu juges que taper du pied et de crier à tue-tête est rarement la solution idéale. Sourire et faire comme si tout allait bien est une seconde nature en ce qui te concerne, tellement qu'on te croit facilement inébranlable, nonchalant, ce qui est très loin d'être le cas.

Le fait est que tout semble être mis en œuvre pour cacher ces frasques qui t'ébranlent beaucoup plus souvent qu'on ne pourrait l'imaginer. Si tu parais facilement sociale, il n'est cependant pas rare pour toi de développer le moindre petit complexe d'infériorité, peu importe l'occasion. Les raisons ? Franchement, n'importe quelle est bonne, parce que la dure vérité c'est que tu manques de confiance en toi au fond. Te comparer, c'est une seconde nature. Subtilement, quotidiennement, ton cerveau note chaque petite erreur que tu peux commettre. Ce que peu de gens réalisent, c'est que ton plus grand adversaire restera toujours toi-même, occupé à te combattre jour après jour jusqu'à en brimer ta santé par moments. Si tu es si lent à la détente, c'est parce que tu as cruellement peur de l'échec et que c'est bien à cause de ce dernier que tu pourras lever les poings, fou de rage. Tu as l'intelligence, la curiosité forte, ta prudence et ta peur te bloquent bien souvent. Et quand tu te laisses entraîner, tu peux facilement te laisser disperser, ce qui met en doute ta qualité de travail par moment. Et si on te veut si réservé, si calme, c'est surtout parce que tu as cette affreuse tendance à tout refouler à l'intérieur de toi. Là, caché au creux de ta poitrine, dans une petite boîte. Et tu y enfonces tout le mauvais, tout le négatif autant que possible, ignorant ceux-ci jusqu'à ce que tout explose. Charmeur, libertin, oui. Tu aimes la liberté, tu la chéris même. C'est déjà bien assez d'être promis au titre, tu caches ta peur de l'engagement par des excuses et des sourires faciles dès que le sujet du mariage tombe sur la table. Mais quand tu aimes, ah, tu te trouves si facilement ridicule quand tu aimes Basile. Jamais trop simpliste, ni exagéré, tu cherches tellement le parfait équilibre pour t'exprimer si bien qu'encore une fois, tu laisses facilement trop filer. Ou tu assommes le tout avec des doutes et des questions. Et ce que tu aimes, tu respectes automatiquement. Ton affection, liée à ton respect, te rendent peu influençable. Une bonne chose, quand tes gamineries ne viennent pas prendre le dessus. Des élans immatures que tu tentes de garder en laisse, mais pour toi, c'est la meilleure façon de décompresser. Tu aimes rires, tu aimes jouer et tu aimes encore plus taquiner. Le ridicule, étonnement, ne tue pas et c'est bien lorsque tu enfiles volontairement ton costume de clown de service que tu ne te sens pas percés par de multiples complexes. Alors tu fais plaisir à la famille, tu gardes une bonne attitude autant que tu peux et en échange, ils te laissent rester gamin encore un peu. Peut-être éternellement, ce n'est pas comme si ça n'avait pas marché avec ton père.

Genie in a bottle: Yahel

Tu ne l'aurais jamais fait en d'autres circonstances. L'idée même d'invoquer l'une de ces créatures qui t'avaient dérobé de ta mère t'hérissait au plus haut point. Tout comme ton père depuis le décès de ta pauvre et naïve mère. Le sujet était tabou, la pratique jugée au loin par des regards sévères, mais il ne pouvait t'en vouloir sur ce point. Tout devait être parfait, jusqu'aux moindres détails, à défaut de subir le même triste sort que ta défunte génitrice, ou pire. Tu serais d'ailleurs le premier à invoquer la présence de ces démons depuis le tragique accident, ajoutant un poids supplémentaire sur tes petites et déjà bien frêles épaules. Seulement, tu voulais faire honneur à celui qui voyait un fantôme à travers ton regard, impossible de faire le deuil de ce dernier. Tu devais également montrer l'exemple, autant à ta sœur qu'à ton jeune frère. Tu traverserais cette épreuve avec l'audace et l'aplomb des de Villeneuve et tu entrerais à Beaux Bâtons, comme il se le devait. Une question te ronge cependant, depuis l'instant où tu as pour la première fois récité l'invocation. Une question qui te chatouille encore les lèvres aujourd'hui, mais que tu n'as jamais osé souffler. Tu te demandes encore, au fin fond de la nuit, si tu étais le seul à ne pas savoir qui exactement tu appelais depuis l'Autre Lieu. Si, tout comme ta mère, tu étais destiné à mourir naïf. Si tu aurais su quel serpent tu laissais entrer en ton sein, jamais tu n'aurais prononcé son nom, à défaut de devenir accroc à son venin. Les histoires parlent de flammes, de grondements sourds, d'odeurs fétides et d'images troublantes sous leurs yeux. Franchement, tu t'attendais à tout et n'importe quoi, ou presque.

Tu n'as pas eu droit à de grands nuages de fumée, ni de grondements comme si la terre allait se dérober sous tes pieds. Ce qui s'est présenté à toi, cette nuit-là, à commencer son manège par un grincement sinistre. Les lumières du lustre, tout près de toi, clignotaient de façon inquiétantes et un froid, immuable semblait s'être installé. Et c'est là que tu l'as entendu pour la première fois, riant tout bas dans les ténèbres. Un rire aussi doux qu'une caresse, mais aussi glacial que la brise hivernale. Tu te souviens de ses mains frêles, presque osseuses, faire leur apparition devant toi, surgissant de l'ombre. Tendues, comme si elles étaient tirées, laissant une silhouette mince se dévoiler à son tour, enveloppée de boucles claires et ternes. Son visage, c'est son visage qui t'as cloué au sol, toi pauvre petit garçon qui ne réalisait pas alors l'étendu de sa malédiction. Ses traits, si doux, accordés parfaitement à ceux que tu avais longuement observé à travers les quelques photos que ton père conservait d'elle. Là, devant toi, se tenait le même Djinn ayant assassiné ta mère, revêtant sa peau comme un beau manteau de fourrure. Pendant quelques instants, tu ne sais plus quoi faire. Ta mémoire fuit, comme un vase percé et l'eau s'écoule tel un ruisseau. Tu ne peux que rester planter là, un frisson te déchirant l'échine alors qu'elle t'observe, dans sa gloire, revancharde à souhait. Ses yeux clairs demeurent sur toi, alors qu'un sourire étirent non ses lèvres, mais celles de ta génitrice et c'est ce qui te ramène à la réalité. C'est ce qui réchauffe ton sang d'une colère dont tu ne verras jamais les bornes, se mélangeant merveilleusement avec la peur et la fascination qu'elle t'inspire encore aujourd'hui. « Je te somme de me dire ton nom... » ta voix n'est qu'un souffle, loin de la tempête qui ravage ta poitrine. Et elle te regarde, se délectant de ta détresse, véritable épée de Damoclès alors qu'elle répond d'une voix claire et fière « Yahel. »

☸☸

Yahel la vengeresse, Yahel la conquérante. Votre relation est aussi complexe qu'inqualifiable. Autant tu la détestes, autant elle réussit toujours à t'attirer dans ses filets. Le syndrome de Stockholm qu'on pourrait dire, parce que tu fais bien des efforts pour la garder enfermer, mais tu ne peux jamais te passer d'elle éternellement. Une fois, tu l'as invoquer dans la demeure des de Villeneuve. Une fois, mais pas plus, pas après avoir vu le visage de ton père devant le fantôme du passé, revenu à la vie pour vous tourmenter. Yahel est ta bouée, celle qui te permet de connaître le visage d'une mère oubliée, mais également ton bourreau, étant la cause de son absence. Elle te conseille, te rabaisses pour mieux te remonter. C'est le diable sur ton épaule, celui au visage d'ange, aux sourires sucrés et aux paroles acides. Elle se veut douce Yahel, pour mieux te faire plier, ce qu'elle cherche toujours. Manipulatrice, elle sait s'y prendre avec les mots, elle sait quelles cordes en toi sont si sensibles, quelles elle peut se permettre de taillader afin de te faire réagir comme elle le souhaite. Sombre Yahel, celle qui te laisse toujours présager que tu lui donneras la même chose que ta mère, scellant votre destin. Ton nom, c'est ce qu'elle veut, parce que Yahel ne fait de courbettes pour personne. Elle est celle invoqué par le grand Attila le Hun, menant ses conquêtes à travers des chevauchées ensanglantées. Elle est le joyau derrière le plus grand royaume jamais connu, celui de Gengis Khan. Elle est la peur et la mort, prenant même par la maladie, alors que le choléra dévastait Londres. Fière Yahel, elle prend ce qu'elle veut, toujours. Et elle finira bien par te prendre, toi aussi.

Pseudo: AmusableSky Age: 24 ans depuis un mois environ :wha:  Où avez-vu connu DJ? Yvon m'en a parler et j'ai mordu à l'hameçon, parce que c'est Yvon quoi. Graou  Autres comptes? Nope Heart  Une remarque ? J'ADORE les couleurs et franchement même si j'ai l'impression de comprendre et pas comprendre en même temps ( sisi, c'est mon talent caché Cool ) j'aime beaucoup l'idée. Faudra que je lise ces bouquins, moi aussi Eyes  Un mot pour la fin ? Golden Baby, c’en est assez de courir te faire désirer dans ces lumières qui donnent vie à nos nuits Heart  

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Basile de Villeneuve le Sam 24 Oct - 23:52, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Délégué des Autumnus
A. Basile de Villeneuve
Délégué des Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t144-basile-molten-eyes-and-a
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2858
Date d'inscription : 15/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Jeu 15 Oct - 23:53


You know how wild you are.
People say our destiny is written here

La seule autre personne que tu as osé appeler « maman », c'était la mère d'Ange, ta petite sœur et ton père n'a pas hésité une seule seconde à te corriger. Raison obscure, tu te dis qu'il voulait préserver sa mémoire, son amour, au départ. Maintenant, tu penses surtout que c'est parce qu'il ne voulait pas vivre son deuil et sa peine seul. Qui d'autres mieux placer que sa chaire et son sang pour partager et comprendre sa douleur ? Quelle autre raison plausible sinon d'infliger la mort de sa propre mère à un pauvre gamin ? Ta mère était un fantôme bien vivant, une ombre surpassant la tienne. Sa mort avait teinté les tapis, fissuré les murs et les fondations même du château, peignant des échos de sa présence ici et là. Et alors que tu t'aventurais dans les couloirs, semant pagaille et petit carnage sur ton chemin comme l'enfant turbulent que tu étais, tu pouvais les entendre. Chuchoter, murmurer. Domestiques, visiteurs, invités lors de soirées arrosées, ils susurraient toujours la même chose. « c'est le garçon ? » « Sa mère... pauvre petit, elle aurait dû être plus prudente. » Oh oui, maman, si tu savais la célébrité que tu as, officieusement. Une histoire qui ne s'oublie pas, c'est certain, elle te colle à la peau, t'étiquette comme le fils d'une écervelée. Franchement, tu aimerais bien la juger, toi aussi, mais comment juger ce qu'on ne connaît pas ?  Tu as forgé le peu de tes souvenirs là où tu pouvais. Tandis que ton petit frère se faisait tendrement embrasser les joues par celle que tu avais appris à appeler « mère », toi tu parcourais les deux trois photos que tu avais soutirés d'un album, niant connaître leur existence lorsqu'on t'avait demandé si tu savais pourquoi elles avaient disparu. Tes doigts parcouraient les traits flous du visage de ta génitrice, t'imaginant les fossettes creusant sa bouche lorsqu'elle riait, la douceur de ses boucles claires, voyait tes yeux là où se trouvaient les siens. Et en dehors de ces petits moments de quiétude, tu redevenait le Basile sans problème, celui qui rit en jouant avec son frère pour ensuite mieux réconforter sa sœur. Celui qui observait « mère » quitter plus tard la demeure, peiné mais certainement pas plus que le pauvre Yvon. S'il savait le pauvre, à force de voir les gens partir, le cœur s'endurcit. Et s'il y a bien quelque chose qui ne durent jamais, ce sont les amours de ton cher paternel. S'attacher c'est souffrir, forcément, ça tu l'avais compris depuis bien trop longtemps.

Beaux Bâtons était un refuge en soi. Celui où tu pouvais te distraire des fantômes et des regards, celui où tu pouvais te concentrer sur tes accomplissements et tes propres plaisirs. Ta sœur et ton frère te rejoindront bien assez tôt, mais pour l'instant tu comptais bien faire ta propre place au sein de l'établissement. Élève charmeur, élève problématique, on t'aime autant qu'on te déteste et ça ne te fait pas un pli. La graine des de Villeneuve authentique, tu t'es bien amusé durant ta première année, voir un peu trop selon la Directrice à un moment. La liberté était au bout de tes doigts, que pouvais-tu faire ? Ici, tu étais plus que seulement Basile, pauvre gamin à la mère suicidaire. Ici tu étais Basile de Villeneuve, future Roi de la Fête, déjà beau parleur parce qu'être mignon n'a jamais fait défaut à personne, surtout pas à toi. Ouais, tu étais une plaie et tu l'as longtemps été, même avec la venue d'Ange et d'Yvon, mais qui a dit qu'on devait se priver des bonnes choses ? Les ficelles, tu les as appris attentivement. Tu sais qu'il vaut mieux être gentil avec Madeleine la cuisinière, comme ça tu peux choper des petits gâteaux et les filer à Sénateur quand tu as besoin d'un certain passe-droit. Le fait est que tu sais très bien ce que tu fais, Basile. On pourrait te considérer manipulateur, mais tu préfères dire opportuniste, prudent, charmeur même. Ce n'est pas ta faute si pauvre Sidony a eu un béguin pour toi et que tu n'as pas renvoyé l'ascenseur, elle devrait le comprendre, sauf qu'elle est trop occupée à te détester pour ça. Tant pis, tu devrais bosser pour tes devoirs maintenant, mais hey, on ne pourra pas dire que tu n'as jamais rien fait toi-même. Et quand tu n'es pas occupé à te casser la tête sur un devoir d'Histoire de la magie, tu en profites pour t'échapper dans le théâtre, une passion qui a réussit à tenir ton esprit si facilement lassé. C'est vrai, t'étais loin d'être l'élève modèle lors de tes premières années, mais au moins, t'as calmé jeu. Après tout, c'est pas comme si t'avais le manuel du « bon petit héritier parfait » sous la manche alors on peut bien pardonner tes écarts de conduite, surtout avec ton nom de famille, c'est presque attendu. En attendant, prendre tout à la blague et savoir prendre du recul en général, ça toujours bien marché pour toi.

Posé près de la fenêtre, tu observes ton frère sur son balcon, sans doute accompagné de son Djinn, chose à laquelle tu ne portes pas trop attention. Non, ton regard est plutôt attiré exactement là où celui de ton frère l'est également. Tout près de la piscine, tu peux la voir prendre du soleil, le dernier trophé de Léon de Villeneuve. Pas « maman », ni « mère », mais seulement Hedwige. Femme ravissante, sans aucun doute. Oh oui, tu peux comprendre ce qui a attiré ton frère dans ses filets. Non seulement était-elle belle à regarder, expérimentée, mais en plus, c'était la chère femme de votre paternel. Une vengeance comme une autre, voilà ce que tu te dis. Parce qu'il peut bien faire ce qu'il veut et comment il lui plait, les histoires d'Yvon n'ont jamais mérité ton jugement, contrairement à votre sœur. Tu préfères la laisser jouer à la mère avec lui, doigt bien pointé et sourcils froncés en sa direction. Si besoin est, tu seras là quand il faudra ramasser les pots cassés. Observer de loin, c'est devenu ta spécialité avec le temps, alors que tu as fait l'effort d'écarter ton immaturité , si bien que tu ne sens que trop tard sa main sur ton épaule, rejointe par son petit menton. Yahel se tient tout près, le regard curieux vers la fenêtre et tu n'oses pas bouger, encore moins la regarder. Non, tes yeux restent fixés sur la vitre et tu es certain que tu peux la sentir sourire près de ton oreille alors qu'elle murmure « ils ont l'air si proches... c'est beau de voir les liens familiaux se développer. » Tu hausses l'épaule, un peu trop vigoureux pour la dégager de celle-ci et ta main se porte automatiquement à ton cou, où se trouve un médaillon orné d'un soleil avec un aigle en son centre, armoiries familiales. Yahel est ton propre petit cauchemar, ton oasis à perpétuité. Un coup de baguette et elle est là, devant toi, pour peu que tu ne veuilles de sa présence, ce qui arrive encore trop souvent à ton goût, malgré le peu de fois que tu oses l'appeler. Le jeune Basile courant dans les couloirs, jouant aux monstres à Beaux Bâtons a bien changé à tes yeux. Tu es plus discret, plus réfléchi avec le temps. Oh, le gamin est toujours là, tu peux le voir si tu te concentres assez sur ton reflet par la fenêtre. Seulement il s'est éteint un peu. Plus effacé, plus rare. Tu restes clown par principe, parce que c'est facile, parce que c'est un rôle comme un autre qui t'aide à respirer. Sinon tu es Basile le premier fils, celui bien habillé qui sait bien parler et prendre du bon temps. Celui qui écoute les conseils de sa sœur, qui taquine à l'occasion son frère. Celui qui sait quand sourire, qui complimente quand c'est nécessaire. Seulement, là, dans cette pièce sombre pour éviter que ton paternel vous découvre, tu te rends comptes que tu es plus que Basile le gamin. Tu es Basile l'enfant, celui qui est perdu, un peu trop, celui qui cherche à se raccrocher, même si c'est avec son propre petit démon.  
Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Basile de Villeneuve le Dim 25 Oct - 13:07, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Président du Club de Danse
C. Yvon de Villeneuve
Président du Club de Danse
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t101-yvon-j-prend-l-amour-en-
Identité magique
Who wears the crown ? :  There is both me and my silhouette. I hope that on the days you find me and all I am are darkened lines, you still are willing to be near me.
Messages : 1937
Date d'inscription : 13/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Jeu 15 Oct - 23:56

GOLDEN BABY !!! Damn yeah !! HanHanHan
Welcome hereeeeeee hun ! Yes En plus, en grand frère de Villeneuve, ce n'est pas rien. Atta, je te déroule le tapis rouge. Jean #déroule déroule déroule# AHEM ! Bref, remplis moi cette fiche et plus vite que ça ! What (oui je te donne des ordres, de petit frère à grand frère Niark)
Je t'aime. Pelle <3 Luv



badges POWA !!:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiemes
T. Lambert de Clermont
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t116-lambert-du-rhum-des-femm
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1210
Date d'inscription : 07/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Ven 16 Oct - 0:00

Le dernier de Villeneuve Heh Chou voyons voir s'il suit les traces de son père Robert en tout cas, bienvenue parmi nous, je suis heureuse que tu ais cédé (en même temps, ce n'était pas compliqué avec Yvon Sem ). Si tu as des questions, n'hésite pas :heart


à Blanche,
Quand nous ne serons plus que cendres tous les deux, quand cette révélation ne pourra plus briser le cœur de personne, je veux qu’on sache que j’ai aimée, que je t’ai estimée, que j’ai baisé tes pieds, que j’ai eu le cœur plein de culte et d’adoration pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 5641
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Ven 16 Oct - 0:59

Brave patapon Hihi *profite pour venir sur le tapis rouge aussi* Bah quoi il était déroulé What Will non mais Will Rip Dead oucommentincarnerunidéalmasculin Bienvenue dans cette aventure ! J'ai hâte d'en apprendre plus sur le dernier mais premier des de Villeneuve Robert


 
❝Tes doubles sens si romantiques❞ J'entends encore l'onde sensuelle de ta bouche sur la mienne. C'était si fort, c'était si beau; la philosophie de ton souffle entre mes mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Délégué des Autumnus
A. Basile de Villeneuve
Délégué des Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t144-basile-molten-eyes-and-a
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2858
Date d'inscription : 15/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Ven 16 Oct - 14:17

Yvon, merci babe ! Chou Chou J'espère faire un frérot digne de la famille so swag des de Villeneuve :wha: Mais en attendant je prends quand même le tapis, va chercher ton appareil photo Graou Promis je tente de la remplir rapidement, mais tseuh, c'pas une façon de parler à ton aîné Nan

Je t'aime aussi Hug2 <3 Puppy

Lambert, je pense qu'il sera un peu plus respectable, histoire qu'ils finissent pas tous dans un gouffre trop rapidement Mdr Et puis y'a Ange pour lui botter le cul et l'aider à suivre le bon chemin Hihi Merci beaucoup et si j'ai des questions, promis je n'hésite pas Heart

Perle, oh yeah, viens viens, Yvon va prendre des photos, on va terminer sur sa première couverture Viens là Et oui, j'ai pensé que Will incarnerait bien le charme des de Villeneuve, contente de voir que ça marche bien Hihi Mais que dire de Suki aussi Chou Chou Merci beaucoup, je tente de vous filer quelques infos bien vite :cutie:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin  ¦  Joueur numéro 2 de polo ailé de la saison Aestas
R. Léonardo Grimaldi
Admin ¦ Joueur numéro 2 de polo ailé de la saison Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1645
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Sam 17 Oct - 12:04

Daaaaah ce perso, il donne trop envie d'en savoir plus là, rien qu'avec le combo ava+pseudo Han

Bon courage pour tout ça, et si finalement tu comprend sans comprendre mais que tu comprend pas, on est là Jean Chou


Can't you understand
All I ever wanted, all I ever needed is here, in my arms. Feelings are intense, words are trivial. Pleasures remain, so does the pain. ▬ Enjoy the silence.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Dim 18 Oct - 7:24

Purée ils ont quoi des de Villeneuve à être aussi canons ? Wut Wut
Bienvenue à toi mon beau, bon courage pour ta fiche Han Hihi
(j'irai sûrement te taxer un lien aussi Hihi)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Délégué des Autumnus
A. Basile de Villeneuve
Délégué des Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t144-basile-molten-eyes-and-a
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2858
Date d'inscription : 15/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Mer 21 Oct - 14:08

Awwwn merci beaucoup Léonardo Aw Ça avance lentement, mais sûrement Gnoe
Si j'ai des problèmes d'incompréhension dans ma compréhension d'incompréhension, je viens te poker promis Cool

Adaline, tu vois papa Léon c'est pas un grand esprit mais il a de bons gènes Huhu  Drague Merci beaucoup ma belle et avec plaisir pour  le lien Hihi  Heart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Mer 21 Oct - 14:13

Les Villeneuves sont trop sexy je trouve :cutie: Kev Mih
bon courage pour ta fiche Heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Délégué des Autumnus
A. Basile de Villeneuve
Délégué des Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t144-basile-molten-eyes-and-a
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2858
Date d'inscription : 15/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Jeu 22 Oct - 0:17

Et que dire de Bridget Bulle cette fille est tellement belle Dead Gaga merci beaucoup <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Jeu 22 Oct - 11:24

Bienvenue et bonne chance pour ta fichounette Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Délégué des Autumnus
A. Basile de Villeneuve
Délégué des Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t144-basile-molten-eyes-and-a
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2858
Date d'inscription : 15/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Sam 24 Oct - 23:53

Merci beaucoup Mathis Heart


Your love is fire
It's way too soon, way too soon to fall for you. 'Cause I'm way too high, way too high, high on you. We do the same old things and it's always new ▬ You drive me wild but I play it cool. You take your time, you blow my mind.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 439
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war   Dim 25 Oct - 23:15


Au fond de toi, ce hurlement te fait frissonner, grognement d'un loup affamé face auquel Yahel secouerait un morceau de chair fraîche. Malgré le silence qu'affiche les traits de ton visage, le mutisme de tes sentiments trop violents et ton sourire espiègle accroché à une bouche bien cousue, ce cri te hante et t'empêche d'entendre clairement les voix de l'enfant innocent et de l'adulte responsable. Dans ton cas, on rêverait presque d'être sourd...

Ta fiche est parfaite et je VEUX un lien Gnoe
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  AUTUMNUS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il nous vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

Basile ☸ Molten eyes and a smile made for war

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-