Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est les vacances de printemps
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres

Partagez | 
 

 (xavier) lost in wonderland

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Autumnus
M. Xavier Lartigue
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1635-xavier-lost-in-wonderla
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/01/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: (xavier) lost in wonderland   Mar 24 Jan - 20:10


Maxime Xavier Lartigue
feat. William Moseley

Nom: Lartigue, un nom inconnu parmi les sorciers, sans particule, sans quoique ce soit qui puisse dénoter d’une quelconque noblesse, et pour cause : il est moldu. Prénom de naissance: Maxime ; pendant dix ans, c’est ainsi qu’il a été nommé, c’est ainsi qu’on l’a appelé, c’est à ce prénom-là qu’il répondait. Maxime, dans son esprit, c’est son prénom de moldu. Prénom d'usage: Xavier. Son prénom de sorcier, tel qu’il l’appelle, celui avec lequel il a appris à se familiariser, qui a un son doux à l’oreille, celui qui le définit comme appartenant à tout cet univers qu’il a découvert il y a dix ans maintenant. Généalogie:  fils de moldus, petit-fils de moldus, frère d'un moldu (Oscar, 11 ans) mais aussi frère d’une sorcière (15 ans), Xavier se doute bien qu’il n’y a pas que des moldus dans son arbre généalogique mais il ne cherchera pas à creuser davantage. L’important, c’est l’avenir, pas le passé. Nationalité: français Lieu et date de naissance: Toulouse, 15 mai 1951 (19 ans) Statut: Célibataire Nature du sang: Né-moldu Etudes/Profession: 5ème année de GRACE, Filière des techniques sorcières – option découvertes métaphysiques Baguette magique: Elle est bien belle, sa baguette, à Xavier. Longue de de 32 cm, faite de bois de peuplier et garnie d’une écaille de Sirène, c’est certainement son bien le plus précieux.
Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Maxime a grandi dans une famille particulièrement portée sur l’ouverture d’esprit, la recherche d’une réflexion propre - dénuée de préjugés -, l’introspection et la remise en question, les choix que l’on fait soi même et qu’on assume après coup. Maxime a grandi dans une famille qui considère la liberté et la dignité de l’homme comme acquise, tout comme la démocratie et les valeurs de la France. Xavier, lui, a été catapulté dans un monde où le sang peut avoir de l’importance, où l’ascendance et le niveau social sont marqués, gravés, appuyé au fer rouge. Où les particules ne sont pas simplement des ornements prêtant au rire et aux noms à rallonge. Alors partant de là… Son opinion sur la restauration de la monarchie sorcière n’est pas bien compliquée: pour lui, la monarchie, c’était au mieux le Roi Soleil, au pire Pépin le Bref, c’était des têtes coupées, c’étaient les livres qu’il lisait dans son lit et qui montraient des monsieurs avec des cheveux blancs ridicules, des frisettes et des escarpins bleutés. Autant dire que sur le moment, il a cru qu’il avait remonté le temps, le Xavier. Franchement, ils sont sérieux, là, les sorciers ? Il a beau être fier d’appartenir à ce monde, il aimerait parfois les secouer et leur coller le nez sur un calendrier pour qu’ils se rendent compte qu’ils ne sont plus au dix-huitième siècle.
► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?

C’est une excellente question, et Xavier est bien content qu’on la lui pose. Après, en ce qui concerne la réponse qu’il pourrait y apporter… franchement… cela fait partie des pans de la société sorcière qu’il peine à comprendre et qu’il, au final, ne cherche plus trop à comprendre. Contrairement à bien d’autres de ces pairs, Xavier a toujours assimilé Acheron à un passage inévitable de l’initiation des jeunes sorciers, comme le choix de sa baguette magique. Il n’essaye peut être pas suffisamment, mais il a bien du mal à le considérer comme une réelle personne, et partant de là, la mise en objet ne lui a pas vraiment posé de problème de conscience. Sur le sujet des djinns, Xavier reste réservé. Parce qu’il y a d’autres, bien d’autres combats à mener et qu’il serait fou de se fatiguer à combattre sur tous les fronts.
► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
L’envisager, bien évidemment que oui, il serait fou de prétendre le contraire du point de vue de Xavier. L’accepter… bien évidemment que non, il serait fou de prétexte le contraire, une nouvelle fois. Si au XXème siècles, des personnes sont encore attardées – il faut appeler un chat un chat – au point de placer une particule au centre d’un système, il serait débile de croire que mais nooon, les idioties sur le sang que bavent les anglais ne viendront jaaaamais sur le territoire français. Aux yeux de Xavier, les deux ségrégations sont similaires et le gouffre entre le monde moldu et le monde sorcier n’a jamais été aussi grand. Peut-être est-ce parce qu’il n’a certainement pas perdu contact avec ses parents et donc le monde moldu, mais Xavier est totalement imperméable à une quelconque hiérarchie par le nom et le rang. A ses yeux : il n’y a qu’une classe sociale et éventuellement les différents d’ordre… budgétaire. Donc voilà. S’il envisage que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang ? Il n’a qu’une réponse à cette question, et cette réponse tient en une citation prononcée d’un ton acerbe. Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît.
Personnalité:

La première chose que l’on peut remarquer chez Xavier, c’est son implication dans ses études. Depuis le début. Il avait beau avoir dix ans lorsqu’il a mis les pieds pour la première fois dans le monde sorcier, il a rapidement compris deux choses : qu’il avait tout un monde – littéralement – à découvrir, et qu’il n’allait le découvrir en se tournant les pouces ; et que bien des choses qui allaient sembler comme allant de soi à d’autres n’allaient être que découvertes sur découvertes pour lui. Alors la première chose que les responsables de la Maison Royale de Saint-Louis ont du comprendre avec lui c’est qu’il cumule une curiosité insatiable, une détermination excessive et une persévérance dans l’effort capable de combler une à une et avec minutie toutes ses lacunes. En un mot comme en dix, Xavier est un travailleur. Tout ce qu’il a, il a travaillé pour l’avoir. Sauf sa magie, bien évidemment. Le seul problème, c’est qu’avec cette capacité de concentration indéniable, il y a aussi une forte indépendance qu’il revendique plus ou moins consciemment, couplé à un orgueil peut être un peu trop présent pour son propre bien. Il n’est pas arrogant ou prétentieux, ça non, mais il est inévitablement orgueilleux. Echouer l’insupporte, être bloqué sur un problème l’agace et il suffit de le mettre au défi de réussir un sortilège pour qu’il travaille d’arrache-pied à le réussir, dusse-t-il rogner sur son sommeil ou sur d’autres occupations pour ça. Xavier est un battant, un acharné.  

Mais il n’est pas que ça, Xavier. Il est aussi un chouia impulsif et intransigeant. S’il ne tolère pas l’échec, il tolère encore moins qu’on soit responsable de son échec, voire qu’on y participe. Malheur à ceux qui auront à travailler avec lui sur un projet de groupe, la patience n’est pas son fort, et la conciliation non plus. Très (certains diront trop) franc, il n’hésite jamais à dire ce qu’il pense et il a ce petit côté autoritaire qui ressort lorsqu’on a le malheur de lui confier des responsabilités. En bon aîné, il n’a pas peur de récupérer le rôle d’un plus-ou-moins leader. En bref, il sait prendre des décisions quand il le faut, et il s’y tient.  Cependant, son intransigeance ne ronge en aucun cas son ouverture d’esprit qui le rendent capable de rire de tout, de tout considérer. S’il se sent à 100 % sorcier, il a un point de vue que bien des gens jugeraient décalé sur tout parce qu’il mêle sans problème technologie sorcière et moldue et qu’il essaye toujours de considérer mille solutions pour chaque problème.

Xavier, il a la réplique facile. Il n’est pas excessivement bavard, mais il ne se gêne que très rarement pour railler : ce serait un scandale de laisser passer une bonne répartie, quand bien même elle est parfois difficile à avaler. Pas très grâcieux, un peu bourru, il n’a en rien l’élégance de ceux qui sont issus de l’aristocratie et ça se sent. Mais il n’en a pas honte, ça non, certainement pas. Un peu bourru, parfois ronchon… mais pas méchant. Sauf si on le cherche. Là, Xavier se découvre un côté un peu rancunier, voire mesquin lorsqu’on le pousse un peu. Ses railleries se font plus acerbes et il a tendance à les décocher comme des flèches empoisonnées sans le moindre remord. Il est du genre à attaquer là où ça fait mal.  

Enfin, il est loyal. Et sa loyauté compense tout le reste. Susceptible, rancunier, franc et direct ? Pas toujours avec ses amis. Il n’est pas tendre, il n’est pas doux, mais il sait faire des efforts pour ne pas blesser ceux auxquels il tient. Et dans ces moments-là, il devient maladroit, à osciller entre ce qu’il voudrait dire et ce qu’il ne peut pas se permettre de dire.
Genie in a bottle: Acheron

Non, il n’est pas terrifié. Il n’est absolument pas terrifié. C’est du moins ce que Maxime essaye de se dire depuis une dizaine de minutes. La magie, la sorcellerie, les djinns et les baguettes magiques, les potions et les chapeaux pointus, les crapauds et les pentacles, tout ça, tout ça est nouveau pour lui. Très nouveau. Trop nouveau, très certainement. Il y a quelque chose de fascinant à faire partie d’un monde secret, d’un monde parallèle à celui dans lequel on a grandi, mais un monde bien plus vaste, bien plus mystérieux, bien plus fascinant. Un monde inconnu. Il n’est pas terrifié, il est juste curieux, voilà. Et anxieux. Anxieux à l’idée d’échouer, anxieux à l’idée de faillir, anxieux à l’idée d’être jeté hors de ce monde auquel il était supposé avoir droit.  Il ferme les yeux. Et se répète les noms. Les mots. Les injonctions. Invoquer un djinn, ça ne lui évoque pas encore grand-chose. Il a compris, bien évidemment, que c’était important, que c’était une étape obligatoire, primordiale. Acheron, qu’il s’appelle, le djinn qu’il va appeler. Drôle de nom, mais le premier qui a évoqué quelque chose à Maxime lorsqu’il a parcouru la liste qu’on lui a donné. Acheron, le fleuve des Enfers, celui de la mythologie grecque, des couronnes de lauriers, des sandales et des Jeux Olympiques.

Non, il n’est pas terrifié. Il est juste conscient de ce que ça implique. On vient de lui promettre un tout nouveau monde, mais s’il échoue… s’il échoue, alors Maxime a l’intuition diffuse qu’on le renverra chez lui et que la sorcellerie lui sera ôtée pour toujours. Et ça, il n’en est pas question. Mots, injonctions, pentacles: il n’a pas le droit à l’erreur. Maxime se les murmure à lui-même, se prépare mentalement, pense à ses parents, à ses frères et soeurs, pense à…

Il ne pense plus à rien. Plus à rien d’autre qu’un boudu, s’ils pouvaient voir ça ! lorsqu’Acheron apparaît devant lui. Il en perd même ses mots, sous cette ombre sans forme qui lui fait penser à un rideau de gouttes d’eau. Fleuve des Enfers, Acheron porte bien son nom. Et surtout, avec ce bruit discret de l’eau qui coule, il lui donne envie d’aller aux toilettes. Maxime cligne des yeux, laisse le silence inconfortable s’installer, avant que les souvenirs n’émergent et, qu’enfin, il somme le djinn de dire son nom. De lui obéir. Les formulations d’usage, apprises, annonnées, répétées des heures durant avec les autres nés-moldus de son âge, se glissent dans sa petite voix fluette avec soin. Articuler, être à la hauteur, ne faire regretter à personne son initiation à la magie, son introduction dans le monde magique.

Acheron est, aux yeux de Xavier, l’une de ces preuves tangibles de son appartenance au monde de la magie. Il ne sait jamais sur quel pied danser avec lui. Lui donner des ordres, s’en servir comme d’un serviteur, être son maître, jouer avec cette grenade sans nulle pareille et risquer à chaque fois de la dégoupiller, ce n’est pas que ça lui semble naturel, à Xavier, c’est que c’est ainsi. S’il s’offusque de voir le monde sorcier rester arriéré sur bien des points - on en parle de la monarchie, ou on attend le goûter pour l’évoquer ? - il n’arrive pas à ne pas voir les djinns comme des esclaves, au même titre que les elfes de maisons. Il sait parler, c’est bien, mais ce n’est pas pour autant qu’il a des droits. Au mieux, Xavier va considérer Acheron comme un animal de compagnie particulièrement intelligent, mais même ça… l’animal de compagnie, son chat roux, il l’a choisi avant d’arriver à Beauxbatons. Acheron, on le lui a imposé, d’une certaine manière, comme sa baguette: ce sont des choses qui vont de soi. Voilà. Acheron, c’est comme une baguette magique, pour Xavier: c’est l’attribut indispensable du sorcier. Inutile, partant de là, de préciser qu’Acheron ne considère pas beaucoup mieux son sorcier. Djinn millénaire, djinn rarement invoqué mais régulièrement malgré tout, il ne réagit qu’avec une indifférence affectée aux ordres de Xavier. Ne pas y mettre du sien, mais obéir malgré tout, ne surtout pas faire de zèle, mais s’en tenir scrupuleusement à ce qui est demandé…

Pseudo: Marelle Age: 24 moisOù avez-vu connu DJ? via Augustus la vile Gnoe Autres comptes? Boogy le leprechaun de BB, Joseph ! Une remarque ? bouyah Un mot pour la fin ? Ça n´pouvait pas durer longtemps, Car les fruits, c´est comme l´amour, Faut en user modérément, Sinon... ça joue des tours.

Djinn Jinxed


Dernière édition par M. Xavier Lartigue le Mar 24 Jan - 23:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
M. Xavier Lartigue
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1635-xavier-lost-in-wonderla
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/01/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (xavier) lost in wonderland   Mar 24 Jan - 20:12


“It’s no use going back to yesterday, because I was a different person then.”
Lewis Carroll, Alice in Wonderland

”Maxime ! Tu vas ouvrir ?”
Maxime, c’est celui qui est en train de montrer à sa soeur, en tirant la langue comme il convient, comment on change les piles du réveil. Il a dix ans - pile -, elle en a cinq - et demi parce qu’elle tient à ce qu’on n’oublie pas sa demi-année - et ils ont les yeux rivés sur le petit objet rose, un chat à première vue à moins que ce ne soit un chien (peut être un cochon ?) qui manque terriblement à la plus jeune du duo depuis maintenant trois semaines. La sonnette tinte une nouvelle fois dans l’appartement, suivie de près par un “MAXIME !” chargé d’agacement. Cette fois, le blond relève la tête dans un soupir ostensible. Une troisième fois, la sonnette s’exprime, des pas se dégagent du fond du couloir, le grand frère lâche le réveil et court à l’entrée pour échapper à la colère de son père, ”Ca va, ça va, j’y vais !”, et ouvrir la porte de l’appartement tout en laissant en place la chaîne de sécurité, parce que on ne sait jamais, comme dit sa maman. Il regarde l’homme qui lui fait face en levant la tête, le menton, en bombant presque le torse pour paraître plus important. “Oui ?” Il baisse les yeux dans la direction du blondinet. ”Maxime Lartigue ?” Le voilà qui fronce les sourcils? “Oui… ?” C’est lui, et alors ? “Tes parents sont là ?” Maxime a le réflexe de regarder derrière lui, au bout du couloir qui s’ouvre de part et d’autre sur toutes les pièces de leur appartement. “Oui… PAPA !” Avec la spontanéité de son âge, il hurle, l’aîné Lartigue, la main toujours sur la poignée. “C’EST POUR TOI !” rajoute-t-il, avant de compléter dans sa barbe pour le moment inexistante un “... c’était bien la peine de me déranger...” qu’il aurait mieux fait de garder pour lui. “En fait, ça te concerne aussi, Maxime” fait la voix du visiteur vers qui le garçonnet lève à nouveau un regard plus intrigué qu’autre chose, à présent. “Oh… ?”


”Maxime ?” Il se tourne dans la direction de la petite blondinette qui se jette dans ses bras. ”Tu reviens ?” Il la prend dans ses bras maladroits. Bien sûr qu’il va revenir: il part juste… en internat. Ca va être comme un internat et il va revenir pour les vacances. ”Bien sûr, idiote. On se revoit dans pas longtemps, et en plus, tu récupères ma chambre, petite chanceuse !” Parce que jusque là, elle dormait dans la même pièce qu’Oscar, le petit dernier, alors que Maxime, lui avait droit à une petite chambre, certes, mais une petite chambre rien que pour lui. ”Tu vas m’écrire ?” Il la repose par terre et s’accroupit pour se mettre à son niveau. ”Je t’écrirais tous les jours, et tu verras, je te raconterai tout.” Il lance un regard inquiet à celle qui discute avec ses parents. Elle a été claire, pourtant: secret, secret, secret et silence. Mais… ”Ce sera notre secret” rajoute-t-il dans un clin d’oeil. Sa petite soeur revient dans ses bras réclamer un câlin, et lui souffler dans la nuque un ”Tu m’apprendras des tours de magie ?” qui lui confirme qu’en fait, elle n’a pas dû tout comprendre à cette histoire de sorcellerie qu’on leur a racontée il y a une semaine. Une histoire à laquelle les Lartigue ont fini par croire, après démonstration et réflexion. Parce qu’il fallait bien trouver une explication aux rideaux peints en rouge, aux assiettes en lévitation et autres meubles qui s’excusent lorsqu’on les heurte.


Il a délaissé les réveils, Xavier, il a même délaissé son prénom. Il a quinze ans, toutes ses dents si on oublie celle perdue dans l’année lorsqu’il s’est retrouvé à se battre avec Théodule pour une sombre histoire de moqueries qui ne serait pas passé. En même temps, l’imbécile l’avait cherché, à fanfaronner avec des examens réussis haut la main et une remarque acerbe en direction de l’échec de l’aîné Lartigue en théorie de sortilèges. Pourtant… ce n’est pas faute d’avoir travaillé, mais… Xavier roule sur son lit, où il tentait de relire l’un des livres exigés pour sa rentrée à Beauxbâtons, afin de mieux regarder le plafond de la chambre qu’il partage à chaques vacances et chaque été depuis cinq ans maintenant avec le petit Oscar. Beauxbâtons. Cinq ans déjà qu’il a rencontré la magie, le monde de la magie, de la sorcellerie et qu’il a compris qu’il était un sorcier. Enfin… pour être exact, il ne l’a pas compris, on le lui a dit, mais parfois, Xavier aime à croire qu’il l’aurait su même autrement, qu’il aurait fini par le comprendre de lui-même. Sorcier. Il se met à nouveau sur le ventre, le temps de tendre la main pour attraper sa baguette, égarée sur la table de chevet et la regarder avec fascination. Beauxbâtons. Dans deux semaines, la grande aventure scolaire commencera et il sera plongé dans le bain de la vraie société sorcière. Celle à laquelle il appartient et surtout, celle qu’il observe et découvre depuis quelques années au travers du prisme des cours, des livres et des quelques sorties scolaires faites dans la capitale sorcière. Une société que sa petite soeur elle aussi va bientôt découvrir, puisqu’à son tour, ils sont venus la voir pour lui annoncer qu’elle était une sorcière, elle aussi. A cette pensée, à cette simple pensée, Xavier a un large sourire aux lèvres. Elle ne sera pas perdue, pas comme lui l’était au début, mais elle sera émerveillée. Et dans quatre ans, dans quatre ans qui sait, elle sera à son tour à Beauxbâtons. Comme lui. Ils vont tout faire pour. Parce que ce sont des sorciers, parce que ce ne sont pas des tire-au-flanc, parce que les Lartigue ne peuvent que réussir lorsqu’ils s’en donnent la peine, non ?


”Un jour, tu vas te faire avaler par tes livres, Xavier…” Il grogne, le rustre, sans même détacher un instant ses yeux des lignes qu’il fixe avec concentration. ”… et ce sera bien fait pour toi” Il ne daigne même pas faire mine qu’il a entendu. Ca fait vingt minutes que ses camarades de classe essayent les uns après les autres, sans succès. Xavier ne semble s’intéresser qu’à deux choses, ceux qui entrent dans le réfectoire et la paragraphe qu’il annote au crayon gris. La nouvelle promotion de sorciers est dans les murs de l’école depuis trois mois et avec elle son lot de surprise; la rentrée est loin derrière eux et le studieux Xavier se concentre enfin sur ses cours. Ou presque. On donne un coup de coude à Xavier pour qu’il cesse de concentrer son attention, il grogne derechef, à en faire s’évanouir le professeur de BEM, pour faire comprendre que non, il ne veut pas être dérangé et que oui, ça l’énerverait vraiment de ne pas réussir à terminer de relire ce chapitre sur la métamorphose des objets inanimés magiquement modifiés avant la fin du repas. ”Okay, c’est compris… moi qui pensais que tu serais contente de savoir que Sixtine était là” Les yeux de Xavier se plissent, sa nuque se redresse. ”Tu dis ?” Il n’a pas tout compris, mais il a entendu un prénom et ça lui a suffi. Cette fille le… l’intrigue. ”Ah, Sixtine, le mot magique pour faire sortir monsieur grognon de sa réserve…” On se moque de lui, Xavier souffle un acide et vexé ”C’est le fait de t’entendre dire que tu pensais qui m’a surpris. Je ne t’en savais pas capable...” pour toute réponse. Il se lève, ferme son livre d’un seul coup. Sourit à Sixtine, même, avant de détourner le regard. Elle le fascine. Par bien des manières. Elle le fascine, elle l’hypnotise. Tout ce qu’elle est suscite chez Xavier des émotions, de la frustration à la colère à l’amusement et la curiosité. Elle a cette exubérance qui le dépasse, elle a cette saveur de l’inconnu qui agit sur Xavier comme le sucre du chocolat. Elle a aussi cette violence dans le regard, cette excessivité dans ses mots, dans ses choix, qui attise chez le né-moldu une curiosité insatiable et un besoin de comprendre, de l’aider, de la protéger qui l’aimante dans sa direction. Mais elle le distrait, parfois, souvent, et Xavier sent que des sorties à Vineuil-Saint-Firmin, des échappées dans la pièce stellaire, des envolées un peu partout dans le domaine de Beauxbâtons, ça ne permet pas toujours de rédiger des devoirs dans les temps, de relire des cours, de pratiquer la théorie, de théoriser la pratique, ça ronge, ça occupe, ça distrait. Mais après, si Xavier ne refuse pas, ce n’est pas que du fait de Sixtine. C’est aussi parce que, parfois, il n’a pas envie de refuser. Sans un regard pour son camarade, Xavier oscille entre regarder où il va et laisser son attention s’attarder en direction de l’Aestas, comme pour guetter un appel. Il finit par secouer la tête : la métamorphose ne va pas se réviser toute seule. Et le principe de Vermick le dépasse encore un peu trop à son goût pour que ce soit acceptable. Il était supposé le réviser la veille, au lieu de se promener dans le parc. Il aurait mieux fait de le réviser la veille.


Xavier fixe les différents objets posés devant lui. Mise en objet du djinn. Acheron proteste, bien évidemment, mais comme Acheron proteste toujours et comme Xavier ne lui demande pas, vraiment pas, son avis… Il hésite, le sorcier. Davantage sur l’objet à choisir que sur le principe même de la mise en objet. Ce n’est pas une question qu’il a envie de creuser, ce n’est même pas un sujet sur lequel il a envie de se poser. Il a bien entendu pourtant ceux qui criaient à l’esclavagisme, ceux qui demandaient une reconnaissance de droit pour les Djinns, et tout ceux qui protestent, qui protestent et qui, bon sang ne saurait mentir, s’affirment en irrécupérables français et protestent toujours. Un mouchoir, un bracelet, une boucle d’oreille qui nécessiterait, malheureusement, un piercing, un lapin en peluche, les possibilités sont multiples et surtout, chacunes lourdes de sens. Si Xavier a bien du mal à attribuer un libre-arbitre, une conscience et des droits à Acheron, il n’a que très peu envie de se moucher dans le réceptacle du Djinn. Un bracelet, il le sait, va le gêner plus qu’autre chose. La boucle d’oreille… il apprécie ses oreilles telles qu’elles sont même si au moins, il serait certain de ne pas la perdre. Le lapin en peluche le rattache à Oscar, oui, puisque c’est un cadeau de son petit frère, mais… mais il se voit mal venir en cours avec un doudou, merci bien… Xavier étend son bras, attrape un morceau de parchemin, raye un tableau en quelques coups de crayon pour mieux le remplir avec chacun des quatre objets qu’il a présélectionnés et leur attribuer dans différentes colonnes des plus et des moins. La meilleure manière au monde de les départager. Xavier n’est pas superficiel mais pour le moment il se soucie davantage de l’objet qu’il va devoir penser à prendre avec lui à tout instant que des considérations politiques qu’entraînent le nouveau décret. Finalement, c’est le bracelet qui finit par l’emporter. Un bracelet tout simple, plus un lacet qu’autre chose, dans lequel sont passés des lettres qui correspondent aux initiales de toutes sa famille. Le M de Maxime côtoie le O d’Oscar, ses deux parents et sa soeur se succèdent. Aucun ordre, pas depuis que Xavier a fait tomber toutes les lettres et les a remises dans la précipitation et surtout dans le désordre. Un bracelet qu’il pourra facilement nouer à sa cheville, maintenir avec ses chaussettes pour qu’il ne le dérange pas. Avec application, il ouvre son livre de sortilèges, révise ceux qu’il lui faudra lancer pour solidifier le plus possible l’ensemble.

“Pourquoi… ?” Il a la voix fatiguée, presque agacée. Il a l’esprit ailleurs, surtout. Non, il ne va pas la suivre dans une énième ronde il-ne-sait-où. Et comment mieux repousser une invitation que d’en demander les raisons ? ”Laisse-moi, j’ai mieux à faire” Elle ne va pas apprécier une rebuffade comme celle-là, il s’en doute bien. Mais… mais il a mieux à faire. Il a des examens à préparer. Il a des lois à potasser. Il a des certitudes à consolider, une directrice à atteindre, il a beaucoup de choses mais il n’a pas le temps de… « Écoute, Sixtine, si tu n’as pas personne d’autres à aller embêter, va te regarder dans la glace, au moins tu auras quelqu’un à qui parler, mais laisse-moi : j’ai l’air de me tourner les pouces peut-être ? » Il sait qu’il ne devrait pas lui parler comme ça, quelque part il s’en voudrait presque mais… mais il a vingt ans, Xavier, et sa petite sœur en a quinze. Et pourtant… pourtant elle n’est pas là. Et il ne comprend pas pourquoi. L’année s’écoule, comme un compte à rebours, l’année s’écoule et elle reste loin. Alors Xavier se renferme. Le monde magique est le sien, le monde magique a le droit d’être aussi celui de sa petite sœur. Il a l’impression d’avoir épuisé toutes les ressources à sa disposition. Toutes les semaines, qui se transforment en deux semaines, ces derniers temps, il essaye de la rassurer. Tout va s’arranger, tout va se débloquer, ce n’est qu’un malentendu, il va tout faire pour que les choses rentrent dans l’ordre, le monde sorcier a encore beaucoup à lui offrir... Elle a d’excellents résultats à Saint-Louis, aussi bon que les siens il y a cinq ans. Aucun problème de discipline, forcément. Elle est sérieuse, attentive, même si on est déjà en mars, même si plus ça va, plus les chances qu’elle le rejoigne s’amenuisent, plus les chances qu’on fasse une exception pour elle diminuent. Alors que ce n’est pas de sa faute.
Djinn Jinxed


Dernière édition par M. Xavier Lartigue le Mar 24 Jan - 22:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Sixtine Brival
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t996-sixtine-brival-cavaliere
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1221
Date d'inscription : 27/06/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (xavier) lost in wonderland   Mar 24 Jan - 20:24

FFFFFIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRRRRRRRRRRRRRRRRR-SSSSSSSSSSSSSSSSSSTTTTTTTTTTTT  Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya Kya

Mais tu t'en doutais que j'allais directement me jeter sur ta fiche parce que tu sais déjà tout le bien que j'en pense, que je trouve le feat à croquer, chou et tout. J'aime beaucoup la vision que tu as de Xavier avec une certaine fraiceur et un cynisme certain qui sont super plaisant à lire  Chou  Yes  Cuddle  Blush  Crush

Cette phrase est tellement géniale
Xavier a écrit:
. Si au XXème siècles, des personnes sont encore attardées – il faut appeler un chat un chat – au point de placer une particule au centre d’un système, il serait débile de croire que mais nooon, les idioties sur le sang que bavent les anglais ne viendront jaaaamais sur le territoire français.

D'ailleurs j'attends l'histoire qu'on m'a vendu, vite Take my money

Bref... Tu sais à quel point je l'attendais (mieux que le messie) tu sais tout le bien que j'en pensais,, tu as déjà mon avis sur ta fiche qui est même pleine du coup je suis juste là pour dire que je t'aime et que je suis toute joie que tu ais céder à la tentation (Mallou, par paypal ça ira pour te remercier ? Swag )

Je peux même pas dire courage pour ta fiche mais courage pour supporter Six et tu sais déjà que tu me dois tous pleins de RP's (d'ailleurs j'ai répondu à ton mp sur Jo)

Fan in love Awn Gimme Stars

Edit : ça fait tput à fait mesuré et contenu comme réaction vu comme ça, tant pis Drague Siffle





l'étreinte de la mort est comme la morsure d'un amant, qui fait mal et qu'on désire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Professeur de Zoologie magique
A. Garrus Delfino
Admin ¦ Professeur de Zoologie magique
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t767-garrus-you-gotta-shake-t
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2414
Date d'inscription : 04/04/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (xavier) lost in wonderland   Mar 24 Jan - 20:28

Brille Brille Brille
J'aime beaucoup ce personnage et c'est trop bien que tu le joues! Tu as l'air de te l'être hyper bien approprié Brille (et Techniques Sorcières oh là là je voudrais un lieeeeen)
L'avatar que tu as pris colle trop bien en plus Han
(et puis si tu veux un prof pour t'aider dans le chemin de la rébellion... *met des petits drapeaux à garrus pour qu'il les agite*)
Et puis c'est toujours un plaisir de te lire, alors que demande le peuple ?  Chou
Enfin rebienvenue! j'espère que tu t'amuseras bien sous ce nouveau visage!

(et j'ai aussi beaucoup trop hâte de stalker les RPs avec Sixtine et de voir l'évolution de leur lien Sem)



Contre ceux d'en haut


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
M. Xavier Lartigue
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1635-xavier-lost-in-wonderla
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/01/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (xavier) lost in wonderland   Mar 24 Jan - 22:48

@Sixtine merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii Love Love Love Love Love bon tu sais mon amour pour ce personnage et mon angoisse concernant mon interprétation du gus alors Aw Mih Mih Mih Mih Aw Aw keur keur love sur toi pour me supporter déjà en MP, moi et mes angoisses Tutu Tutu j'ai trop hâte de RP avec toi Brille

@Garrus Merciiiiii Brille (et ouais, techniques sorcières ça roxx Jaw Jaw contente que tu aimes William, j'avais pensé à max riemelt d'abord mais j'ai craqué pour la bouille de Will (pour lui, d'ailleurs, faut remercier Ophélie Owai )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Président du Club de Danse
C. Yvon de Villeneuve
Président du Club de Danse
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t101-yvon-j-prend-l-amour-en-
Identité magique
Who wears the crown ? :  There is both me and my silhouette. I hope that on the days you find me and all I am are darkened lines, you still are willing to be near me.
Messages : 1823
Date d'inscription : 13/10/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (xavier) lost in wonderland   Mer 25 Jan - 1:37

Xaviiiiiiier !!! ENFIN PRIS, ENFIN LÀ !!! Kya Crush Bôté
OKAY j'étais fan du scénario, mais ta version me okjnhbgyuojik !! Ton histoire quoi... Take my money

Je comprend l'excitation de tout le monde, JE LA PARTAGE MÊME QUE ! Et bon, je t'ai harcelé par MP sous Joseph, tu verras bien, mais sérieusement, je vais vouloir des liens parce que konjhbuj il est merveilleux ! SadLove Les moments avec sa soeur... et la mise en objet, omg c'était tellement bien écrit et tellement intéressant !! (JOR j'ai l'impression que personne n'y avait pensé avant Gnoe alors que OMG c'était trop bien !! Fluff TELLEMENT pertinent, genre vraiment ! Love) BREF j'aime énormément ton personnage, ce que tu en as fais, j'ADORE le FC aussi !! Il colle PARFAITEMENT au rôle et en plus jeune !! Weh Cute in love Excellent choix !!

Vivement que tu sois validé !! (Je me demande dans quelle saison tu vas finir !! Han Han Han) Et que la petite soeur PUISSE VENIR OMG !! Sem ON VA ALLER FAIRE LE PIQUET DEVANT LE BUREAU DE FRÉMONT !!! Gnoe (Sérieux, cette cutie pie ! Dead) Et puis j'ai hâte de vous lire, Six et toi !!! Chou Heart ÇA PROMET TOUSSA !!!! Yes Yes Yes

ENCORE WELCOME HOME !! <3




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur d'Étude des Poisons
M. Sophia MacKintosh
Professeur d'Étude des Poisons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1458-sophia-touch-not-the-ca
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1306
Date d'inscription : 02/12/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (xavier) lost in wonderland   Mer 25 Jan - 17:50

OH LA LA LA Brille Cette fiche Brille Et ce bonhomme Brille REBIENVENUUUUUE Fire



You get my senses running wild. I can't resist your sweet, sweet smile so take this feeling'n make it grow. Never let it - never let it go.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
M. Xavier Lartigue
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1635-xavier-lost-in-wonderla
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/01/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (xavier) lost in wonderland   Jeu 26 Jan - 22:42

@Yvon haaaaan, c'est trop gentil tout ça Brille sérieux, mon coeur fait pouic pouic pfiut à chaque fois que je relis ton message, c'est ridicule Hihi J'suis contente de voir que mon interprétation de Xavier plaît autant, sérieux Dead

@Sophia Merciiiiiii Brille mais vous êtes trop adorable, boudu  TT


I was looking for a breath of life, A little touch of heavenly light, But all the choirs in my head sang no | And I started to hear it again, For the devil to dance again — breath of life.

©lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 436
Date d'inscription : 06/08/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: (xavier) lost in wonderland   Mar 31 Jan - 17:59


La vie est facétieuse, mais ses blagues ne semblent pas du goût de Xavier. On l'a retiré aux siens, on l'a séparé de sa soeur, comment lui en tenir rigueur ? A fleur de peau, les émotions s'enchevêtrant sous son épiderme et le parant d'une certaine maladresse, il s'efforce de ne pas ployer, arbre aux longues ramures d'ambre et aux racines profondément ancrées au sol. De nombreuses qualités bruissent sous les feuilles craquelées ; de la persévérance, du travail et un esprit combatif, éclaboussées d'une pointe d'orgueil qui solidifient le tout. Néanmoins, il ne faudrait pas qu'une trop grosse bourrasque le dépouille de son feuillage...

Rebienvenue, du côté ocre de la force, cette fois-ci !  Yes   
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  AUTUMNUS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

(xavier) lost in wonderland

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-