Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bibliothécaire de Beauxbâtons
C. Sidony Dambrose
Bibliothécaire de Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1655-sidony-elles-sont-derou
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 78
Date d'inscription : 03/02/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Ven 3 Fév - 19:11


Cybèle Sidony Dambrose
feat. Doutzen Kroes

Nom: Dambrose. Elle a abandonné le nom de son mari en signant les papiers du divorce. Le sien, plus doux bien que non moins épineux, lui arrache toujours un demi-sourire malicieux lorsqu'elle l'entend rouler sur d'autres lèvres que les siennes. C'est qu'il gagnerait presque en intérêt à être prononcé seul ! Prénom de naissance: Cybèle, telle la divinité mère orientale. La jeune femme s'enorgueillit de trouver un certain parallèle entre la signification de son prénom et son métier actuel. Tout comme elle s'amuse de sa sonorité qui sculpte si bien sa silhouette qu'elle sait attirante. Quel gâchis qu'elle n'ait jamais été nommée ainsi ! Prénom d'usage: Sidony est le pseudonyme qu'on lui a toujours collé, bien fade remplaçant au titre premier. Souvent prénommée « Sido », la jeune femme a fini par s'y faire et par y déceler quelque chose de doux et d'innocent qui pourrait lui correspondre. Attention cependant ! Sidony n'est pas aussi pure qu'on pourrait le croire ! Généalogie: Sidony n'a pas de titre à plastronner sur sa poitrine. Elle est une simple Dambrose, aux parents petits fonctionnaires lyonnais à qui on demande toujours d'épeler le nom de famille. Bon, elle a bien une tante éloignée qui fait du mannequinat et qu'on a vu il y a vingt-cinq ans sur les couvertures de Sorcière Magazine mais à part ça, ils sont loin d'être célèbres. Nationalité: Française aux racines néerlandaises. Lieu et date de naissance: Elle est née le 30 janvier 1931, à Lyon. Oui...1931...c'est bon, taisez-vous !! Statut: Sidony a été mariée pendant près de trois ans à Rory McEnroe, un irlandais parti comme elle en Afrique pour faire de l'humanitaire. Ils ont ensemble une petite fille, Pomme, que la nouvelle mère chérit plus que tout au monde. Après une lassitude latente, Sidony finit par demander le divorce et la garde de leur enfant qu'elle entraîne avec elle en Asie. Depuis, elle consacre son énergie à son travail, aux gens et à Pomme. ça remplit bien assez le coeur. Nature du sang: Les Dambrose n'ont jamais eu le sang pur mais ils se servent de baguettes depuis déjà plusieurs centaines d'années. D'autre part, leur arbre généalogique s'est souvent entremêlé à des branches moldues. Etudes/Profession: Après avoir longuement bourlingué à travers le monde dans le cadre d'actions humanitaires sorcières, Sidony a fini par se poser, il y a deux ans de cela, dans le Cabinet des Livres de Beauxbâtons où elle y est bibliothécaire. Vous la trouverez donc souvent en train de ronfler ranger des livres derrières les étagères. Baguette magique: Sa baguette est délicieusement sombre et patinée grâce au bois d'acajou. En son coeur papillonne une aile de Doxy. Elle mesure 31 cm et ondule en petites vagues régulières du pommeau à la pointe.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Que dire de cette blague sans nom ? Même Hyacinthe s'en esclaffe encore. Sidony est éberluée par une telle décision et n'arrive pas à la prendre au sérieux. La Monarchie ? Mais pourquoi faire ? Et pourquoi pas rétablir la guillotine, aussi, pendant qu'on y est ? Miss Dambrose a un ton plutôt léger lorsqu'elle entend les avis fatalistes qui circulent. Loin de défendre le régime en place, elle se convainc que ça ne durera pas et que c'est bien la preuve de la stupidité de la vie politique sorcière française. De toute façon, si ça s'envenime trop, elle repartira comme elle est venue, Pomme sous le bras. Pas de quoi en faire un camembert, en somme.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Sido apprécie son djinn mais elle se fiche assez de son sort, au fond. Loin d'être une militante féministe, elle préfère que l'harmonie règne entre eux deux le temps qu'ils devront se côtoyer. De là donc à parler d'esclavagisme, elle trouve l'expression un peu brutale. Tous deux passent de bons moments et c'est tout ce qu'ils semblent demander. Et puis, elle est persuadée que ça ne dérange pas trop Hyacinthe qui ne l'a boudée que quelques jours. Enfin, il ne faut pas oublier que cela reste un peu pratique : appeler son djinn et s'en débarrasser dès qu'il commence à mettre le bazar dans vos petites culottes, c'est mieux que se faire chier à dessiner des pentacles à la craie, quand même !

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Je l'imagine très bien, les français et les gens en général ont un esprit tellement étriqué qu'ils n'auront pas de mal à trouver une vertu dans ce système vicieux. Le peuple a déjà été dominé par les nobles, puis par les riches, pourquoi ne le serait-il pas à présent par ceux qui se prétendent de pur sang ? Dire que ça m'effraie serait mentir. Bien sûr, cela ne m'enchante pas (j'aurais bien aimé, une fois dans ma vie, prétendre à l'un des différents statuts cités ci-dessus) mais que voulez-vous, le monde est étrangement fait et des barrières s'installent là où il n'y a aucune raison d'en mettre. C'est comme construire un mur dans une salle des fêtes, ça casse l'ambiance.

Personnalité:

Attachante – Protectrice – Empathique - Souriante – Douce – Jolie – Coquette – Curieuse – Aventurière – Indépendante – Têtue (parfois) – Téméraire – Relax – En-foutiste

Sidony aime se voir comme une perruche qui se serait posée sur la place St. Marc au milieu des pigeons. En effet, elle traverse les couloirs d'un pas assuré, un large sourire éhonté aux lèvres, et étale sa bonne humeur aux yeux de tous les passants. Cela peut en agacer certains, en amuser d'autres. Qu'importe, elle ne compte pas changer pour les bougons du dimanche soir.
Le Cabinet des Livres est devenu son antre. Si elle n'y met pas de la musique zen, c'est pour mieux écouter les auras, surtout négatives, et les soigner en plantant sous le nez des élèves les plus stressés des bâtonnets d'encens indiens. Elle aime à ce que tout le monde s'y sente bien et accueille chaque élève avec une incroyable douceur que les perplexes qualifieront de naïveté. Cette naïveté, elle l'entretient avec son look beaucoup trop coloré et floral pour la France ; il n'est pas rare de la voir des marguerites dans les cheveux ou des morceaux de réglisse en guise de boucles d'oreille. Attention, néanmoins, si on pourrait croire que son exubérance nuit à son look, c'est faux ! Sidony a un sens aigu de la mode obtenu grâce à la lecture mensuelle de ses fashion magazines (sorcier et moldu confondu). Qu'elle s'habille en jupe crayon ou en pantalon patte d'éléphant, elle est tellement à l'aise dans ses baskets qu'on la trouvera forcément bien habillée, qu'importe les accessoires qu'elle porte.

Si certains la trouvent trop douce, et donc trop naïve, c'est qu'ils oublient souvent tout ce qu'elle a déjà vécu ; Sidony n'est pas une poupée, même si elle possède une collection de chaussures impressionnante. Sidony n'est pas une Barbie, malgré sa panoplie de la parfaite petite manucure. Sidony est une aventurière, de celles qui oublient de se coiffer et qui marchent en tongs sur de la roche rouge. Durant ses voyages, sa vie en Afrique et en Asie, elle s'est fondue dans la masse en s'adaptant aux coutumes locales, abandonnant volontiers la sienne pour vivre à la dure, en communion avec le reste de la population. Là-bas, elle ne s'y est jamais plaint du manque d'eau chaude ou de l'état de ses cheveux. Non ! Elle a même deux dreadlocks au creux de son cou qui rappellent cette période d'encrassage et qu'elle affectionne particulièrement.
Si elle a réussi ce déracinement sans jamais ressentir le mal du pays, c'est que Sidony profite à 100% du moment présent, quitte à en oublier son passé. C'est comme si elle renaissait à chaque fois, en quelques sortes, qu'elle posait pour la première fois un regard émerveillé sur le monde. Si son teint est aussi frais que celui d'une pervenche après la rosée, et cela malgré l'arrivée de la quarantaine, c'est sûrement du au fait qu'elle n'ait jamais eu le temps de faner dans un trou paumé en France. Elle a besoin d'être déracinée pour être mieux replantée, un mode de vie que certains jugeront instables.

Ainsi, méfiez-vous de sa douceur et évitez de vous attacher à son charmant minois ; la sorcière est aussi libre que l'air, aussi indépendante qu'un troupeau de gnous lancé en pleine savane. Si elle vous attache à son port sans que vous ne vous en rendiez compte, si elle vous charme avec son sourire rempli de tendresse, rappelez-vous qu'elle est tout aussi apte à tirer un trait sur vous dès qu'elle aura trouvé une nouvelle source d'émerveillement. Ne lui en voulez pas, cependant, et profitez du moment. Parce que sa démarche est véritablement sincère. Lorsqu'elle vous apprécie, c'est du réel ! Rien à voir avec ces pseudos relations hypocrites qui s'épuisent en quelques années et qu'on se force à maintenir difficilement. Ces moments, VOS moments, resteront, eux, à jamais ancrés dans sa mémoire dans sa collection d'agréables souvenirs – qui, entre nous, vaut bien plus que sa collection d'écharpes en soie -.

Genie in a bottle: HYACINTHE

Origines : Hyacinthe a été invoqué pour la première fois au VIIIe siècle avant J.C alors que l'empire grec s'étendait de plus en plus sur le pourtour méditerranéen. Il y rencontre son maître, Thamyris, un aede reconnu de Thrace. C'est grâce à lui que Hyacinthe cultive son amour pour l'art et la mode, délaissant volontiers son devoir de guerrier.
Le djinn est très peu convoqué depuis lors, à part peut-être par des sorcières un peu extravagantes.

Physique : Hyacinthe est loin d'être une bombe sexuelle mais Sidony l'aime beaucoup comme ça. De taille moyenne, il prend l'apparence d'un homme d'une cinquantaine d'années au crâne largement dégarni et au goût vestimentaire plus qu'improbable. En effet, lorsqu'il est en compagnie de sa maîtresse, il se permet d'arborer de raaaavissants peignoirs à fleurs sur lesquels s'ajoutent des paires de chaussettes en laine grise qu'il remonte jusqu'à ses mollets poilus. S'il sort, il s'arrange tout de même pour être « convenable » mais non moins invisible en se promenant avec des boas flashys et des lunettes de soleil à strass. Hyacinthe n'a peur de rien et aime éblouir, quitte à faire perdre la vue à certains.

Caractère et comportement : Le djinn est ce qu'on pourrait communément appeler une langue de pute. Il ramasse les ragots en petits fagots qu'il glisse ensuite dans  les oreilles pour nourrir les feux de la rumeur. Très sociable, il n'hésite pas à arrêter les ombres de l'établissement pour leur glisser une remarque, un compliment ou une blague. Il sait que son exubérance en fait rire certains et finit presque par le rendre sympathique. Néanmoins, Sidony commence à le connaître ; Hyacinthe est incapable d'être gentil. En privé, il lui fait part de ses observations sans manquer d'ajouter quelques piques. Elle se méfie donc des fois où il il déverse des flots de compliments sur elle, sa façon de se vêtir, son caractère bien trempé, etc.

Relation djinn/sorcier : Sidony n'a pas à se plaindre, elle aurait pu tomber sur pire. Si Hyacinthe n'est pas un ami, elle le considère comme une bonne copine, la petite voix cruelle qui grouille dans sa tête. Elle apprécie les moments qu'ils passent ensemble, où il lui conseille des tenues, fait son maquillage et ses coiffures, lui prodigue des massages des pieds ou la soigne quand elle est malade. Il l'aide à ne pas se sentir seule, en quelques sortes. Cependant, elle sait qu'elle ne peut pas réellement lui faire confiance ; ils rigolent bien, certes, mais elle ne se laisse pas amadouer pour autant.
Lors de la mise en objet, Sidony lui a tout de même laissé le choix de sa prison. Donc si vous la voyez avec un boa rose autour du cou même en été, ne vous inquiétez pas, tout est normal...

Invocation première : Cybèle était seule dans le grenier obscur où elle n'avait jamais voulu mettre un orteil. Les poutres grinçaient sous ses ballerines et la vieille horloge poussiéreuse et silencieuse affichait une heure du passé, celle à laquelle elle avait rendu l'âme. L'enfant posait son regard craintif sur tous les objets inertes qui somnolaient autour d'elle : et s'ils se réveillaient ?

Elle frissonna.

Les pentacles étaient correctement tracés sur le sol tandis que bougies, plantes et encens parachevaient de faire de ce moment un événement intimidant. Cybèle remonta ses cheveux en queue de cheval et se racla la gorge.

« Appare. » Rien.
« Mane » Rien.
« Ausculta ». Elle regarda autour d'elle et écouta les poutres grincer.
« Se dede ». Elle ferma les yeux, inspira.
« Pare ». Son souffle se faisait plus court. Son cœur battait plus vite.
« Dedi » Un soupir de peur.
« Hyacinthe ! » Acheva-t-elle d'invoquer.

Il ne se passa rien pendant un instant. Puis, une bourrasque l'attrapa par derrière et lui donna l'impression de tomber sur ses genoux. Son souffle était court à cause de la peur, sa bouche entrouverte d'incompréhension, ses cheveux giflaient son visage. Elle voulait partir, se rouler en boule et retourner auprès de ses parents. Mais elle resta immobile, les poings et la mâchoire serrés, incapable de bouger.

« Ah non. Non, non, non, NON ! »

Une voix d'outre-tombe, presque trop aigue, résonna soudainement et Cybèle leva les yeux vers les poutres, à la recherche de la créature.
Celle-ci se matérialisa bien vite dans l'autre cercle, les bras croisés sur son ventre rebondi.

« Une gamine. Qu'est-ce que je vais faire d'une empotée pareille ? » La bouche de Cybèle s'entrouvrit davantage alors que les mèches de ses cheveux retombaient mollement contre sa joue et sur le haut de son front ; en face d'elle se dressait un homme en peignoir à fleur et bonnet de bain sur le crâne presque chauve. Il la dévisageait tout autant qu'elle, affichant cependant une moue moins impressionnée, presque dégoûtée.

« Je te demande de me donner ton nom, Djinn » Finit par murmurer Cybèle qui ne remettait pas de l'allure de l'entité. Celui-ci, d'ailleurs, arqua un sourcil et ricana en levant les yeux au ciel. « Euuuh...Sorry, mais alors d'une, on dirait t'as pas appris la politesse quoi, et de deux, normalement, je dis bien « normalement », tu le connais déjà puisque tu m'as invoqué. Mais tu es blonde, je te pardonne. » Pause. « Bon, par contre, j'aimerais bien que tu me fasses sortir de ce machin parce que j'ai hor.reur de la poussière, je vais finir par m'enrhumer dans ce trou à rat ! »

Le cœur de Cybèle battait de plus en plus vite. Elle ne réussirait jamais à lui commander quoi que ce soit.
Mais la voix de sa mère raisonna dans son esprit et elle se redressa pour couiner d'une petite voix. « Tu ne sortiras que lorsque tu m'obéiras. Je te demande ton nom, Djinn, ne m'oblige pas à te l'arracher en te le demandant une troisième fois ! »

Le cinquantenaire écarquilla un court instant les yeux avant de les plisser. Il attendit quelques longues secondes, apparemment vexé ET agréablement surpris. « Hyacinthe. » Fit-il d'une voix qu'il voulait grave. « Et maintenant, puis-je sortir, petite maîtresse ? » Fit-il tout aussi sérieux...avant de sautiller d'agacement. « On se les caille, ici, sacré nom d'un pou ! »


Pseudo: SURICATE. Age: 24 ans, j'ai grandi depuis What Où avez-vu connu DJ? Et bien euh... je crois me souvenir que c'est grâce à un top site *sbam* Nan, j'ai contribué à la conception de ce beau gros bébé Sem Disons que je lui ai appris à marcher et à aller sur le pot Sem Autres comptes? Lambert de Clermont, Colette Belgarde et Tessa Fersen Une remarque ? J'espère que Sido vous plaira Potté C'est un peu un hommage à plein de mes anciens persos donc ça me fera plaisir de les retrouver malgré les années Hug Un mot pour la fin ? Confesse toiii si tu as des pensées iiiimpures, confesse toiii, avec le vin de messe, on s'fait des bituuuures.

Djinn Jinxed


Dernière édition par C. Sidony Dambrose le Sam 4 Mar - 11:24, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bibliothécaire de Beauxbâtons
C. Sidony Dambrose
Bibliothécaire de Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1655-sidony-elles-sont-derou
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 78
Date d'inscription : 03/02/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Ven 3 Fév - 19:12


Roule ta bosse
Dromadaire affectif

Sidony n'aime pas tellement parler de son enfance. Non pas qu'elle fut malheureuse, au contraire. Elle n'y trouve rien de très intéressant à raconter.

Elle est née dans la périphérie de Lyon, à Montchat, dans une rue piétonne et passante. Elle vit dans une maison assez moderne pour l'époque avec ses deux parents, Monique et Hubert, ses deux sœurs et son petit frère, Pernelle, Lila et Lissandre, et deux chiens qu'on appellera Loulou et Belle pour respecter leur anonymat (et surtout parce que Sidony n'a plus la moindre idée de leurs noms). Non loin de là habite sa grand-mère, Cassandra, une sorcière respectée dans le quartier magique de Lyon. Elle tient la librairie de la rue marchande et l'on se presse pour y acheter matériels scolaires et grimoires en tout genre. Sidony aime bien sa grand-mère. Elle la trouve jolie dans ses châles persans et avec ses petites lunettes rondes qui tombent sur le bout de son nez. Elle aime l'encens qui embaume sa maison et son lieu de travail et elle adore les histoires qu'elle raconte.

L'après-midi, quand leurs parents travaillent, les enfants Dambrose vont chez leur grand-mère pour prendre le goûter. Cette dernière en profite pour raconter ses aventures, entre mythe et réalité ; Par exemple, il paraîtrait qu'elle ait vécu au Japon où elle aurait aperçu plusieurs espèces animales que l'on croyait alors disparues. Elle aurait aussi rencontré le premier homme qui a franchi le mur du son en 1923. Sans oublier son voyage en Arctique où elle aurait vécu 4 mois seule dans un igloo, à pêcher du poisson avec du nylon. Si ces histoires semblent fantasques, les enfants y croient, et Hubert a beau se moquer en traitant sa mère de « vieille sorcière qui n'a plus toute sa citrouille », cela ne change pas la vision des petits.

A cette époque, Cybèle est alors une jeune fille naïve que l'on complimente pour ses jolis cheveux et sa grâce naturelle. Elle commence d'ailleurs la danse classique à 6 ans et continuera ensuite à Beauxbâtons.

Enfant chérie et très bien entourée par sa famille, elle comprend très vite qu'elle n'a pas besoin de s'embarquer dans des relations malsaines où jalousie et trahison son monnaie courante. Elle ne rencontre ses premiers amis qu'à l'Académie, lors de sa deuxième année. Jusqu'alors, elle progressait solo, sympathisant avec les fleurs et les animaux plutôt qu'avec les êtres humains.

Enfant polie, elle arrive à l'académie avec l'humilité d'une nonne ; elle reste solitaire, dévore des romans, se perd dans les couloirs de Beauxbâtons et supplie l'enseignant en zoologie magique pour qu'il la laisse observer les créatures magiques de loin. Il lui arrive même parfois de discuter avec les personnages des tableaux ou les fantômes qui trouvent dans son attention un moyen de déverser leur panache d'antan.
Ce désintérêt pour le reste de son espèce agace beaucoup et intrigue certains. Ces derniers se risquent à lui adresser la parole et retiennent rapidement son attention.

Sidony mène de bonnes études même si elles ne sont pas excellentes. Avec le temps, elle devient déléguée des Fons et dirige le club de danse. On l'apprécie déjà pour sa douceur et sa grande patience. La blondinette est toujours là pour aider les plus jeunes et pour encourager ses troupes. Elle est toujours de bonne humeur ce qui lui permet de gagner la sympathie des gens de son âge.

Si on l'apprécie aisément, nombre de jeunes hommes ont fini frustré par le désintérêt qu'elle pouvait leur porter. Sportive et enthousiaste, Sidony a sans aucun doute fait tourner la tête de quelques garçons sans qu'elle ne s'en rende forcément compte. Véritable handicapée des sentiments amoureux, elle n'a eu que trois relations sérieuses à Beauxbâtons qui l'ont finalement convaincue qu'elle pouvait vivre seule, sans s'encombrer d'une deuxième personne à ses côtés.

Parce qu'une deuxième personne pèse lourd dans des valises et qu'elle compte bien vivre sa propre aventure, comme sa grand-mère avant elle.
Une fois ses études terminées, elle décide donc de partir au Kenya faire de l'humanitaire. Elle ne donnera aucune nouvelle à ses anciens amis, certaine finalement que les relations humaines se délient aussi aisément qu'elles ne se créent.

Rory McEnroe n'aurait jamais du rentrer dans sa vie. Et pourtant...

Lorsqu'elle arrive dans l'organisme qui l'accueille, il est alors directeur du bureau. Il a 32 ans et aime dire qu'il a monté seul cette association qui aide les jeunes sorciers kényans à mieux maîtriser leurs pouvoirs magiques. Elle le trouve fier et arrogant et il parle de l'établissement comme d'une société à but lucratif. Zara, la volontaire qui l'accompagne et qui y travaille depuis deux ans le décrit comme quelqu'un de distant et de sévère qui reste enfermé dans son bureau et qui fait peur aux enfants. Sidony l'écoute et l'ignore.

Pendant trois mois, la jeune femme essaie de prendre ses marques et de découvrir la culture kényane. Elle chante, joue et danse avec les enfants. Parfois, elle voit le rideau du bureau bouger et elle continue, en chantant et en jouant plus fort.
Un jour, Rory est sorti énervé de son bureau, les enfants devaient rire trop fort à son goût. Il a claqué la porte, s'est précipité vers Sidony, a dévisagé les enfants et a posé les poings sur ses hanches. « Serait-il possible d'éduquer un môme moins fort ? ». La voix écossaise était grave et le regard bien trop noir pour qu'elle réfléchisse à quoique ce soit. Elle a simplement hoché la tête et il est reparti.

Elle l'a alors haï, se faisant aussi froide qu'il l'était. Avec lui seulement, car elle appréciait les enfants et le reste de l'équipe. Lorsqu'il n'était pas là et qu'elle retrouvait Zara chez elle, elles s'amusaient à imiter son accent, sa carrure de rugbyman et son air de bulldog grognon.

Et puis, pour une raison inconnue, il l'a convoquée dans son bureau. Elle s'est assise en face de lui et il lui a demandé si elle voulait l'accompagner dans un village au Nord le samedi suivant. « Ce serait pour ouvrir une nouvelle école », il a dit de sa voix grave en la regardant les sourcils froncés et un rien d'embarras dans la commissure de ses lèvres. Elle l'a observé, a regardé ses mains, bronzées et fortes, son col de chemise auquel il manquait deux boutons et sa barbe qui lui donnait un air de viking. Elle a accepté.

Sidony ignore encore aujourd'hui ce qui l'a poussé à faire ce qu'elle a fait ce fameux samedi.

Tout se passait plutôt bien dans cette réserve du Nord ; lui discutait avec les adultes pendant qu'elle allait voir les enfants et sympathiser avec eux. Ils furent inviter à dîner puis allèrent chacun dans des cases différentes.

L'alcool ne joua aucun rôle dans cette histoire à son grand désarroi.

Elle toqua à sa porte, attendit qu'il ouvre, inspira bruyamment, à bout de souffle, vit la poignée tourner sur elle-même, déglutit et le vit apparaître, les cheveux lâchés sur ses épaules. Elle bégaya, montra sa case du pouce et fit un pas en arrière. Il ne dit rien. A la place, comme deux animaux effrayés, ils hésitèrent, se toisèrent une demi-seconde qui leur parut éternelle et il franchit l'embrasure pour attraper son visage et embrasser ses lèvres.

Rory McEnroe n'aurait jamais du rentrer dans sa vie. Et pourtant...

L'année d'après, ils accueillaient leur fille unique, Pomme, et se mariaient dans la plus grande intimité.

Pour Sidony, si Rory n'était définitivement pas son âme sœur, il reste encore aujourd'hui l'homme qu'elle a réellement aimé, d'un amour inexplicable mais étrangement nécessaire.

L'idylle ne dura que trois ans, le temps pour eux de profiter pleinement de ce qu'ils avaient. Si Rory était plus passionné dans ses petites attentions, elle savait lui rendre la pareille en se rendant affective et tendre. Tous les trois, ils se plaisaient à parcourir l'Afrique en Jeep pour aller voir les animaux de la savane.

Le soleil brûlait sur leur peau. Les jupons de mousseline de Sidony volaient quand le vent daignait les rafraîchir. Leur vie était parfaite et la Française riait à gorge déployée, heureuse de la vie qu'elle menait.

Mais un continent n'est jamais assez grand pour une âme aventureuse. Et une vie n'est jamais assez belle sans nouvelles péripéties.
Sidony commença donc à envisager un deuxième voyage qu'elle essaya longtemps d'oublier. Souvent, les champs de riz asiatiques s'imposaient à elle et elle se blottissait contre l'épaule rassurante de Rory pour ne plus y penser.
La supercherie dura trois mois.

« Et si...on partait ? Rory ? » Elle avait attendu la fin du repas pour enfin lui en parler.
Assis dans un fauteuil en osier sur la terrasse, elle dégustait l'un de leurs habituels vers de whisky, les pieds négligemment posés sur la rambarde en bambou de leur maison.
« En France ? Nous y avons déjà été lors des dernières vacances ! » Se plaignit l'écossais en grognant déjà de l'idée.
« Non. Ailleurs. Loin de l'Afrique. » Un long silence s'imposa à eux pour seule réponse. Seul le poignet de l'ancien élève de Poudlard faisait des allers-retours entre l'accoudoir et ses lèvres pour y apposer à rythme fréquent quelques gouttes d'alcool.
« Où ? » Finit-il par demander.
Elle attendit quelques secondes, consciente qu'une tension sourde hurlait en lui. En trois ans, elle avait appris à lire son visage et les émotions qui le possédaient.
« Qu'importe. Où on veut ? »
Rory but une longue gorgée de whisky et expira bruyamment.
« Tu sais déjà que je ne peux pas partir. Il faut que je supervise mon projet, NOTRE projet, que je le maintienne en vie. C'est la vie et l'éducation d'enfants qui est en jeu, Sidony »
Ce fut au tour de la jolie blonde de soupirer ; Rory était tellement généreux qu'il en oubliait d'être égoiste. D'après lui, la seule fois où il l'avait été fut lors de leur premier baiser.
« Je sais. » Répondit alors simplement Sidony.

Un non-dit effrayant gronda entre eux pendant deux semaines. Leur train-train resta cependant le même, tout comme les sourires qu'ils se lançaient ou affichaient à d'autres. Elle devait lui dire et il devait lui dire. Mais quand ?

Ce fut finalement dans le moelleux de leurs oreillers, dos contre dos, qu'ils s'avouèrent tout.
Elle lui annonça qu'elle allait partir et il lui répondit qu'il savait. Sans se voir, ils réglèrent le futur de Pomme, les allers-retours entre l'Asie et l'Afrique et leur séparation, car mieux valait couper net au lieu de se promettre quoi que ce soit. Tout comme Sidony, Rory avait appris à lire en elle aussi facilement que dans un grimoire ; il savait qu'elle l'avait sincèrement aimé mais qu'on ne pouvait l'entraver d'une quelconque façon. Et Rory était trop humble pour prétendre lui apporter tout le bonheur dont elle avait besoin.

Pendant le mois qui suivit, ils s'aimèrent comme au premier jour, aussi passionnément que des adolescents. Elle ressentit même une pointe de regret quatre jours avant son départ.

Et puis, ils se séparèrent, aussi rapidement qu'ils s'étaient connus ; elle l'embrassa passionnément et s'en détacha plus vite que prévu, disparaissant dans la foule pour ne plus le revoir.

***

En Asie, elle redécouvrit une culture et sourit de nouveau. Pomme s'y plaisait aussi et apprenait doucement à lire et à parler hindi (au grand désarroi de sa mère...). A deux, elles découvrir l'Asie et menèrent une petite vie de famille tranquille.

Sidony eut quelques amants que Pomme regardait avec indifférence. Non parce qu'elle ne les aimait pas, certains étaient même attachant, mais parce qu'elle savait que son père était plus fort qu'eux tous réunis.

Sidony retourna en Afrique trois fois et retrouva Rory les deux premières. Ils agissaient malgré eux comme un couple et comme une famille que la distance ne pouvait ébranler. Un temps. Deux fois. Car Wendy s'installa dans ses draps et Sidony se sentit rapidement de trop.

Un jour, quelque chose plus fort que l'amour ou la curiosité la poussa à rebrousser chemin ; Pomme avait fêté ses 10 ans et il fallait qu'elle commence son apprentissage magique. Durant les vacances d'été, elle invoqua son djinn et Sidony se chargea de lui apprendre les rudiments pendant une année.
Ensuite, elles repartirent toutes les deux en France et abandonnèrent les couleurs et le soleil qu''elles avaient comme tatoués sur le dos.

Durant un an, la trentenaire ne travailla pas. A la place, elle redécouvrit Lyon et aida sa grand-mère à la librairie. Cela lui plut de se poser un peu ; le temps passe moins vite en Europe et on peut se permettre d'apprécier véritablement les choses.
Ainsi, tous les matins, Sidony allait boire son café dans le même petit bistrot en face de chez elle et lisait le même journal à sa table habituelle. Elle s'enroulait dans d'épais pull en laine et remontait ses cheveux en un chignon presque élaboré.

Elle retrouva des manières et une réserve qu'elle avait oubliée dans les grands espaces. Plus calme et moins émerveillée, elle ne fana pas pour autant. Elle s'assagit plutôt.

***

L'année suivante, elle apprit que la bibliothécaire (qu'elle avait elle-même connue quand elle était jeune) prenait sa retraite. La blondinette n'hésita donc pas et postula à l'académie de Beauxbâtons.
C'était l'occasion rêvée de nouer vie familiale et vie professionnelle puisque dans les années à venir, Pomme ferait sa rentrée.

Sidony obtint donc le poste, notamment grâce au bon souvenir qu'elle avait laissé lors de sa scolarité et grâce à son curriculum vitae. En tant que mère, elle posa une condition qui fut celle de rentrer quelques soirs de la semaine sur Lyon afin qu'elle puisse s'occuper de sa fille au lieu de la laisser à ses parents. Celle-ci lui fut accordée après quelques minutes de réflexion.

Aujourd'hui, Sidony est une « enseignante » douce et gentille qui sort parfois de la bibliothèque pour se faire du thé et que l'on voit errer dans les couloirs pour discuter avec les fantômes et les personnages des tableaux.
Elle se permet quelques sorties entre collègues même si elle préfère secrètement les soirées tranquilles, à lire un bon vieux roman au coin du feu. Elle apprécie surtout les jeunes filles à qui elle donne des conseils beauté et séduction (qu'elle évite de faire payer...). Enfin, elle fait du sport, surtout du yoga, et on retrouve les mêmes odeurs que celles qui embaumaient la librairie de sa grand-mère.
Djinn Jinxed


Dernière édition par C. Sidony Dambrose le Jeu 9 Mar - 21:24, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Autumnus
T. Mäevä Caouette
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2103-maeva-bienvenue-va-voir
Identité magique
Who wears the crown ? : Si le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde. @T
Messages : 773
Date d'inscription : 19/12/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Ven 3 Fév - 20:22

Oh la Owai OH LA LA Owai UNE VIEILLE PROF blblbblbll Brille Et toi, en plus Brille Rebienvenue à la maison Han Gimme Gniiiiiiiiii *va blblbblter dans son coin*


 
I feel the magic, it burns in the air. I see illusions are everywhere. I feel the magic, it's out of control Smoke and mirrors everywhere I go.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiemes
M. Tybalt Sansson
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1209-tybalt-you-ve-seen-the-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 498
Date d'inscription : 24/08/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Ven 3 Fév - 20:44

« Bonjour je suis la prof super sexy qui fera jamais son âge » Fiou Fiou Mdr Prof de quoi ? Je veux savoir ! Gnoe J'espère que j'aurai des cours avec mes petiots pour venir t'embêter sjdhsjfkdsg Yes Yes Mais je m'attendais pas à ce nouveau compte, j'ai trop hâte de voir ce que tu vas en faire omagaaad Kya Et sa petite fille, je sens que ce sera tellement chou, je veux ! Gnoe Je me plante ici et j'attends la suite What Rebienvenue choupie et bon courage pour ta fiche ! in love Crush


There are silences made just for us.
A space that is lonely is not hollow. It is full to the ache in its teeth with bodies of absence. They are pressed together, the dough of skin pulled apart to fit more silent mouths, more reminders with arms and legs and eyes which do not give way to you anymore.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin  ¦ Autumnus
P. Soren Plumereau
Admin ¦ Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1108-soren-je-m-ecrase-la-te
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1460
Date d'inscription : 02/08/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Ven 3 Fév - 20:48

Cybèle Gnoe
Han Han Han
si belle ! Heh Sidony si jolie Fallait quand même la faire celle-là Curly Mdr Et dire qu'elle sera cachée par tant d'étagères de livres, la vie est mal faite  What Je ne peux rien commenter et pas non plus révéler des infos avant que la fiche soit débutée #frustration Sem Cette fois-ci tu peux harceler le staff en cas de questions, alors profite Sem Mdr Pelle

Spoiler:
 


Fill your lungs ■ We make time speaking sheets and closed doors to dual out words but all i do is lay around, spending time smoking cigarettes
Sitting in clouds of smoke
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Maître des Aestas et Professeur de Publicité Magique
R. Atlas Nérée
Admin ¦ Maître des Aestas et Professeur de Publicité Magique
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2045-atlas-deep-beneath-the-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2635
Date d'inscription : 04/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Ven 3 Fév - 21:06

Owi le 1er prénom !!! Si belle Bulle

MAIS C'EST QUOI CE NOUVEAU COMPTE Sem Bulle J'ADORE Bulle elle est trop belle et elle a l'air tellement tellement choupie Brille et en plus elle est "vieille" (vieille Sem) owiii!
J'ai ultra hate de tout lire!!! Je stalke déjà depuis tout à l'heure Sem blblbllbl SO MUCH PERFECTION Chou


I'm sorry, it's me, the thing is I'm picky
I'm Picky 'cause I'm all alone ▬ You know that it's crimi-, yes it's criminal.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Présidente du Club de Tennis
C. Alice Orgezec
Présidente du Club de Tennis
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1590
Date d'inscription : 05/11/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Sam 4 Fév - 14:58

... OK, la frustration de la fiche vide :TT. On veut en savoir pluuuuus nom d'une pipe à bulle Yes
En tout cas, moi aussi je vais stalker, ça fera une nouvelle camarade pour Augustus Hihi
(Re, apparement) Bienvenuuuuuue Han





Je veux la gloire à mes genoux
Je veux le monde ou rien du tout
Pas les menus plaisirs,
pas les petits désirs, les privilèges
Je veux les clés de l’amour fou
Je veux la corde à votre cou
Pas les menus plaisirs,
pas les petits sourires, les sortilèges
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Fons
D. Prunille Archambault
Admin ¦ Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2046-les-brunes-comptent-pas
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 689
Date d'inscription : 16/12/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Sam 4 Fév - 15:19

Une autre collègue ! Kya
Re-bienvenue chez nous petit suricate. Copain

Comme les autres j'attends impatiemment que la fiche se remplisse, j'veux tout savoir ! Han Et on pourra de nouveau papoter liens en tout genre Mdr *va te réécrire des romans*

En tout cas elle est trop belle Chou
Pis selon l'âge de la petite, Sam pourra même proposer de la baby-sitter Hihi

Courage pour remplir tout çaaaa HugLove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Capitaine de polo ailé de la saison Autumnus
F. Honoré de Poitiers
Capitaine de polo ailé de la saison Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1442-honore-my-heart-s-bleed
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 683
Date d'inscription : 27/11/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Dim 5 Fév - 20:37

Une professeuuuuuuuuuur , trop la classe Moh Love
J'veux en lire aussi beaucoup, beaucoup, beaucoup plus Yeah


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Sixtine Brival
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t996-sixtine-brival-cavaliere
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1271
Date d'inscription : 27/06/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Dim 5 Fév - 21:01

Elle va briser des cœurs cette prof je pense Hihi re bienvenue suricate avec cette deuxième adulte. Est-ce qu'on va voir pop de la responsabilité chez les adultes now ? Heh

Je veux voir plus, encore plus



- Qui a le goût de l’absolu renonce par là au bonheur -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Président du Club de Danse
C. Yvon de Villeneuve
Admin ¦ Président du Club de Danse
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t101-yvon-j-prend-l-amour-en-
Identité magique
Who wears the crown ? :  There is both me and my silhouette. I hope that on the days you find me and all I am are darkened lines, you still are willing to be near me.
Messages : 2357
Date d'inscription : 13/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Mar 7 Fév - 18:11

O.M.G !! Sem Sem Sem Bave
(T'AS FINI PAR CÉDER À Doutzen HEIN ! Mdr Quand ça nous hante aussi longtemps, on ne peut jamais résister bien longtemps ! Mdr)

Ahem alors DÉJÀ, je vais le dire mais... LA BIBLIOTHÈQUE VIENT DE GAGNER EN INTÉRÊT OK ! MdrMdr (Genre sérieusement.. Anatole va aller y faire un tour QUOTIDIENNEMENT ! Mdr) Et puis j'adore le nom !! Stars C'est trop trop charmant ! Love (Elle fait la lecture aussi ? Non parce que Yvon est preneur, même s'il est pas très « blonde » Gaw il veut bien faire une exception ! Huhu)

REWELCOME BABY !! Kya Et vivement de lire la suite ! Heart



badges POWA !!:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bibliothécaire de Beauxbâtons
C. Sidony Dambrose
Bibliothécaire de Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1655-sidony-elles-sont-derou
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 78
Date d'inscription : 03/02/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Dim 12 Fév - 13:09

Je passe mille ans plus tard... Rip Rip

Alex > OUI, UNE VIEIIIILLE (comme Sophia Sem Sem ) Merci pour l'accueil, choupie Robert Et faudra qu'on se trouve un lien de vieille Sem

Tybalt
> Comment ça,tu ne vois pas ses petites rides au coin des yeux ? Gnoe Elle fait vieille, te dit-elle Mdr Non, je rigole, t'es trop gentille Hug2
Et du coup, tu pourras l'embêter QUAND TU VEUX Han Han Elle t'attend dans sa bibli Han Je vais essayer de  faire quelque chose de bien alors Brille (avec une Pomme toute mignonne Bulle )

Soren > OUI, CYBELE Potté Potté
Heh Heh Merci beaucoup, vous Robert  
T'inquiète, elle est grande (et elle mettra des talons pour compenser Sem ) donc on la verra derrière ses étagères Robert
Mais je t'enlève un peu le poids de la frustration maintenant,tu as de la lecture Pelle
Spoiler:
 
Pelle

Garrus
> Mais tu veux me faire rougir, ou quoi ? Gnoe
C'est vrai qu'elle est assez jolie Sem Mais ne te fie pas à elle, elle est instable Suspect Sem (donc pour le choupie, on repassera peut-être Mdr )
Mais MERCIIII, tu es trop chou Gnoe Pelle
MAIS MAINTENANT, JE N'AI PAS DU TOUT LA PRESSION Gnoe Gnoe
(et c'est quoi, ce nouvel avatar ? Omg Pelle )

Alice > Désolée pour la fiche vide, vraiment Potté MAIS tu as de la lecture maintenant Mdr
Oui, une nouvelle camarade pour Augustus, une grande soeur, tiens Sem

Samuelle > On vient de sortir de papotage et on doit déjà reparler de lien ? Robert
Merci pour les compliments en tout cas Potté Pis tu verras, elle va kiffer Pomme, c'est obligatoire Sem

Honoré
> Merciiiii Fire
J'essaie de remplir ça au plus vite Han (genre en deux semaines, t'as vu Sem )

Sixtine
> Tu penses qu'elle peut briser des coeurs ? Yeah Mais naaaaaan Ouh
Pas sûre qu'elle soit plus responsable que les autres Mdr (quoique Sem )
Merci pour le mot, choupie Hug

Yvon > J'avoue. J'ai lamentablement cédé à Doutzen Mdr Mdr Mdr
Mais qu'Anatole débarque dans la bibliiii, il l'aidera à faire des châteaux de livres et tout Tutu En vrai, ils peuvent être trop choupis Brille
Pour le nom, faut remercier Pando Mdr  Mais je récupère un peu le compliment pour moi aussi Mdr
(elle fait la lecture mais elle s'endort au bout de la deuxième page Yeah Il ira quand elle lira des contes à sa fille Mdr) (par contre, pas touche à Pomme Gnoe )

MERCI, CHOUPIIII Kya
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
S. Thais de Châtelet
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 97
Date d'inscription : 05/02/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Lun 20 Fév - 16:08

Rebienvenue Han (désolée je suis très en retard Dead)

C'est fou, mais je pense qu'il va y avoir un bel afflux d'élève vers la bibliothèque avec une adulte aussi charmante en charge Ouh. Et j'avoue, elle a trouvé la fontaine de Jouvence c'est ça Owai Sem
Et le djinn... Il a l'air tellement génial Mdr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 454
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   Jeu 9 Mar - 22:50


Barroudeuse derrière un bureau. Les rayons du soleil troqués pour ceux des étalages. Elle ne se livre plus aux escapades mais aux ouvrages à même de lui offrir une toute autre aventure, intérieure. Il n'est guère étonnant que de l'arbre de la connaissance refusant de s'enraciner soit né le fruit à croquer, Pomme.

"Une sorcière, je suis devenue folle
Une vipère, j'ai croqué la pomme sans toi
Sans toi" Pelle  
 

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection au sein du  PERSONNEL DE L'ACADEMIE ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient   

Revenir en haut Aller en bas
 

[SIDONY] Elles sont déroutantes, les filles d'aujourd'hui : un petit tour d'amour et puis s'enfuient

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-