Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Professeur de Magie Défensive
B. Oscar Bubule
Professeur de Magie Défensive
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1677-oscar-why-don-t-you-be-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 106
Date d'inscription : 15/02/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 15 Fév - 20:38


Baptiste Oscar Bubule
feat. Tom Austen ♥️

Nom: Bubule, et celui qui rigole se prend un coup de poing dans le nez.
Prénom de naissance: Baptiste, ils ont de drôle d’idée, les parents !
Prénom d'usage: Oscar, pour rattraper le reste, ou essayer!
Généalogie: Pas de dorures, ni de titre, Oscar est fils et petit-fils de Mineur.
Nationalité: Français, né dans le ch’nord.
Lieu et date de naissance: Né le 25 décembre 1940, pour reporter Noël.
Statut: Célibataire.  
Nature du sang: Né-Moldu.
Profession: Enseignant de Magie Défensive., diplômé de Défense & Sécurité.
Baguette magique: Une baguette en noisetier, en son coeur un dard de Billywig qui mesure 21.7 cm.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Oscar s’en fiche. Enfin, en apparence tout de moins ; il n’est simplement pas du genre à crier sur les toits que la monarchie sorcière peut bien rester en Angleterre. S’il est donc plutôt docile et obéissant lorsqu’il porte l’uniforme ou qu’il travail, il peut facilement discuter politique avec des inconnus dans un pub. Il faut dire aussi, que c’est facile de parler de politique, surtout lorsqu’il faut taper sur le pouvoir, ça marche bien. Il côtoie et soutient donc les révolutionnaires officieusement. Officiellement, il s’en fou, parce que c’est encore plus facile de n’en avoir rien à carrer.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
C’est pratique. Voilà ce qu’il s’est dit quand il a emmené son djinn à la mairie de sa commune pour le faire enfermer dans une amulette. C’est pratique. Pas besoin de pentacles, pas besoin de craie, pas besoin de formules latines pour invoquer sa créature magique. Il suffit maintenant plus que d’un petit coup de baguette et HOP, voilà Thor et son envie de sang qui débarque dans le monde des humains. Et qui râle. Et qui râle encore. Et du coup, Oscar sourit. Et il ne sourit pas beaucoup, alors oui, c’est pratique.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
L’envisager est une chose, l’accepter en est une autre. Enfin, que ce soit le sang ou le rang le plus important, on ne peut pas vraiment dire qu’Oscar part avec de l’avance. Non, il part plutôt avec du retard, le genre de retard que personne ne peut rattraper, même pas la tortue de La Fontaine !  C’est pour éviter que le rang ou le sang soient plus important que les facultés d’un sorcier qu’il faut se battre pour ce que l’on croit. Mais, encore une fois, c’est plus facile de prétendre, de s’en moquer et de fumer une cigarette en observant deux personnes, dont l’avis diffère, se taper dessus autour d’une bière et puis, ça distrait!


Personnalité:

Oscar pourrait être défini comme un Autumnus dans une carapace de Hiemes. Il vit dans le contrôle. Le contrôle de ses émotions, le contrôle de ses gestes, le contrôle du visage qu’il montre à ses collègues ou ses amis. Il passe donc facilement pour une personne peu sociable et peu avenante. Cela lui convient cependant plutôt bien, préférant la solitude et le calme d’une soirée en tête à tête avec une cigarette qu’avec les pipelettes qui remplissent les rangs des professeurs. De par sa formation et son expérience en tant que garde du corps, il n’est pas très bavard. En revanche, observateur, son regard azur voit tout, absolument tout et si quelque chose ne lui convient pas, un peu justicier,  il essaiera sans nul doute de remédier au problème. Évidemment, un problème pour lui n’étant pas un problème pour les autres, il a depuis longtemps passé l’âge de foncer dans le tas sans réfléchir. En apparence patient, Oscar est du genre bouillonnant à l’intérieur. Il a juste appris à se contenir. C’est un jeune homme qui n’apprécie pas la violence plus que cela, mais il n’hésitera pas à casser un nez ou deux si on le cherche.

Méfiant et n’accordant que peu sa confiance, Oscar garde tout pour lui et cela lui donne un petit air mystérieux, qu’il trouve d’ailleurs légèrement amusant d’entretenir. Il a appris à encaisser, et à assimiler tout ce qu’on peut lui dire ou faire. Il fait beaucoup de sport pour évacuer tous ses doutes et mauvaises pensées qui viennent lui parasiter l’esprit. Car Oscar aime avoir l’esprit clair, et s’il fume, il ne boit que très peu, ne souhaitant pas partir dans des délires d’alcoolique. Et pourquoi ? Pour être prêt, toujours. Parce que c’est ce qu’un garde du corps est supposé savoir-faire, et s’il ne l’est plus, il n’y a pas de raison d’oublier les bonnes habitudes. Si ce métier n’était pas aussi prestigieux que le nouveau Roi de France assis sur son trône, c’était une occupation lui avait toujours bien plut. Il possède ce désir de protéger, tout d’abord les gens qu’il apprécie et qu’il aime, et puis aussi ceux qui était placé sous sa protection. Protecteur et patriote, son pays compte beaucoup pour lui, et il se demande souvent s’il n’aurait pas mieux fait de rejoindre l’armée plutôt que de venir s’enterrer à l’Académie.

Concernant son cœur, et plus généralement ces émotions qu'il s'efforce de cacher, Oscar ne lui fait pas confiance. Il avance grâce à sa raison. Ses émotions l’effraie. Jamais plus il ne veut devenir addictif à un sourire ni au pétillement d’un regard. Il n’y avait qu’à regarder ou cela l’avait amené pour savoir que suivre son palpitant n’était pas une bonne idée. Et puis, s’il se laissait aller, il serait capable d’aller danser sur un bar, une bière à la main en beuglant comme un rhinocéros que le monde est injuste mais que la vie est belle, alors mieux vaut laisser la matière grise travailler, pour plus de sûreté. Preuve de la présence d’émotions derrière ce visage froid, il adore les vestes colorées de son époque. Il ne les met, par soucis de crédibilité, que lorsqu’il se sait seul. En temps normal, il se contente d’habit plus sobre, souvent noir ou blanc, mais jamais plus.

Genie in a bottle: Thor

Oscar n’a pas pris longtemps avant de choisir le patronyme de son djinn. Il ne pouvait pas rêver plus élégant pour rattraper ce nom de famille qui le suivait parfois comme un boulet à son pied. Il avait donc parcouru le gros grimoire qu’on lui avait présenté, et avait décidé de commencer par la fin, peut-être dans l’espoir d’y trouver le nom de Zeus. Ce Djinn avait malheureusement déjà été pris par quelqu’un d’autre et son choix c’était donc porté sur une autre entité. Thor, dieu nordique du tonnerre ! Il fût impatient de le rencontrer. Il fallait simplement tout lui expliquer avant de le lâcher dans l’arène, et Oscar avait écouté avec grande attention les conseils de la sorcière qui l’avait guéri. « Ne pas sortir du cercle, ne pas lui montrer que j’ai peur, et ne pas oublier son latin ! » répétât-il une dernière fois, avant de quitter la dame pour entrer dans une salle. Sombre, allumé par quelques bougies et des cercles tracés à la craie blanche sur le sol. Le jeune sorcier déglutit avant d’avancer lentement vers le pentacle. Il se tenait droit, prêt à affronter ce qui allait se passait. Il n’était pas sûr. Pourquoi ne devait-il pas mineur ? Il serra les poings, secoua la tête pour envoyer ses doutes dans un coin de son esprit et se lança dans la récitation de la formule magique. « Appare. Mane. Ausculta. Se dede. Pare.. » Il douta un instant, et pensa à faire demi-tour avant de retrouver son sang-froid. « Redi Thor. »

Et dans un petit nuage de fumée, un Djinn aux yeux rouges et à l’air d’une gargouille apparut dans le pentacle en face du blond qui s’attendait à quelque chose de plus impressionnant. « Ahahahahaha. » Le rire de la créature résonna tout autour du ch’tis qui ne put tout de même s’empêcher de faire un pas en arrière, méfiant. « Je.. Je.. » Un nouveau rire se fit entendre, et Oscar fronça les sourcils. « Tu.. tu.. ? » se moqua la créature, avant de reprendre, un drôle de sourire perché sur ces lèvres de granite. « Alors, qui es-tu, pour m’invoquer ? » Oscar regarda un instant autour de lui, espérant intérieurement que quelqu’un se trouverait là pour l’aider. « Oscar. Je m’appelle Oscar. » Il posa un regard plus sûr sur la créature. « Et je suis ton maître. » La créature se gratta la tête, une moue peu convaincue sur le visage. « Mouais. Et, sais-tu qui je suis, Oscar ? » demanda-la-créature, en prenant la forme d’un animal jaune non identifiable dont la queue était en forme d’éclair. « Tu es Thor. Dieu de la foudre. » La créature sourie, et c’en était presque mignon. « Exactement. A ne pas confondre avec ce pleutre de Zeus ! » Ce fût au tour d’Oscar d’avoir une moue peu convaincante sur son visage : Zeus restait Zeus, tout de même ! « Ne fait pas cette tête-là, mon petit, avec sa grosse barbe et son fils demi-dieu, Zeus est un imposteur. » Un éclair illumina les yeux du jeune sorcier. « Tu es jaloux de Zeus, donc. » affirma-t-il, en haussant un sourcil. Le djinn devant lui devint de plus en plus grand, sa couleur jaune lui piquait les yeux et un éclair illumina la salle et les yeux d’Oscar brillèrent comme la foudre.

Thor fait partie de ces choses qui vident l’esprit d’Oscar. S’il a quelque chose qui lui pèse tellement que même une course n’est pas suffisante pour lui vider l’esprit, il parle avec Thor. Il cherche à savoir ce qui se passe dans sa petite tête de souris jaune toute droite sortie d’un dessin animé. Si le nom du Djinn est impressionnant, sa forme principale ne l’est pas tellement, alors Oscar évite de le sortir en public, où alors, il lui demande de prendre une autre forme, celle d’un marteau, pour suivre la légende, et la créature obéit, plus par choix qu’autre chose. Il lui est arrivé plusieurs fois de proposer à Oscar de mettre fin à ces tourments d’humain, mais le sorcier est toujours bien plus fort que ça. Alors le djinn soupire et demande à être envoyé. La créature voue cependant une certaine rancœur à son maître, et aux Djinns qui facilitent la vie de leur maître. Oscar doit toujours lui demander trois fois quelque chose pour que le dieu de la foudre soit obligé de lui obéir. Sauf pendant les combats, Thor apprécie tellement la violence et tout ce qui s’en rapproche qu’il ne lui suffit que d’un bref regard de son maître pour s’exécuter. « Redoutables ! » les a qualifié un jour leur professeur de combat Djinnique.


Pseudo: Mathou Owai  Age: 20 ans Graou Où avez-vu connu DJ? Freyja Graou Autres comptes? Alex et toute la clique Brille Une remarque ? BLBLBLBLBLBL Un mot pour la fin ? Personne n'est personne, Personne non personne, On est toujours quelqu'un pour quelqu'un. ♫ ♥️

Djinn Jinxed


Trying to push this problem up the hill when it's just too heavy to hold think now's the time to let it slide. So come on, let it go, just let it be.




Dernière édition par B. Oscar Bubule le Dim 19 Fév - 20:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Magie Défensive
B. Oscar Bubule
Professeur de Magie Défensive
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1677-oscar-why-don-t-you-be-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 106
Date d'inscription : 15/02/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 15 Fév - 20:39


Oh, I will hold you and love you again
But until then, well just pretend

« Papa ! » Baptiste laissa ces devoirs sur la table pour se jeter dans les bras de son père. Ce dernier sentait fort la transpiration et le charbon, mais depuis le temps, le nez du jeune homme s’était habitué et il avait même appris à apprécier l’odeur. Et puis, dans le village minier dans lequel il habitait avec son grand-frère et ses parents, Baptiste ne sentait que ça. Il était allé voir ses grands-parents maternels une fois, dans la campagne bretonne, et il était tombé malade, alors plus jamais il ne voulait quitter son nord natal ! Après un bisou déposé sur la joue sale de son père, il retourna tranquillement à ses mathématiques. Il n’aimait pas beaucoup l’école, mais il préférait plonger son nez dans ces exercices plutôt que d’observer les hommes en costumes venus discuter avec ses parents. Il écoutait, évidemment, avec attention même, puis que cela le concernait. C’était cependant son père qui en maître sur la petite chaumière, et l’inconnu avait dû attendre le retour du chef pour pouvoir discuter. Jean Bubule l’avait donc accueillie, avec une pointe de méfiance dans la voix. Personne ne venait jamais les voir ! Et l’homme à la cravate noire était dans son élément comme un poisson dans un désert.

La conversation commença donc, calmement. Et puis, la grosse voix du père de famille résonna du salon jusque dans la cuisine. « UN SORCIER ? » s’exclama-t-il, certain d’avoir mal compris, alors que Baptiste laissait tomber son stylo, et prêta d’avantages attention à la conversation. Un sorcier, comme Merlin ? Voilà qui devait être intéressant. « Votre fils est un sorcier, Monsieur Bubule. Cela signifie qu’il peut utiliser la magie. Et s’il n’apprend pas, elle sera dangereuse et incontrôlable, pour lui, comme pour les autres. » L’homme ne précisa pas ce qu’il entendait par ces mots, le regard qu’il adressait au père de famille était suffisant. Jean posa son regard noir ou régnait un mélange de colère et de peur sur Baptiste, qui s’était avancé jusqu’à l’entrée du salon, pour mieux suivre l’échange. « La magie, Papa, c’est bien ? » Son père ne répondit rien, mais l’homme s’avança vers lui, se mit à sa haute et posa une main sur son épaule. « La magie, c’est merveilleux, mon petit ! » Et ça l’était, oui, sauf que Baptiste, devenu Oscar, en hommage à son arrière-grand-père, n’avait pas prévu être séparé de sa famille de cette façon. Il recevait des lettres de sa mère, souvent, avec un petit mot bref de son aîné, mais jamais rien de son père. Tant pis, il encaissait, et continuait son petit bout de vie.

« Salut Bubule ! Tu vas bien, Bubule ? T’as besoin de quelque chose, Bubule ? De l’eau et du savon peut-être, Bubule ? » Oscar restait silencieux. Il se contentait d’observer son adversaire : un aestas à la langue trop bien pendu qui le cherchait depuis la Maison Saint Louis. L’autumnus lui avait déjà cassé le nez, une fois, mais l’autre était aussi têtu qu’un âne et aussi bête que ses pieds. « Tais-toi, Perrin. » lança-t-il, apparemment calme, alors que son sang bouillonnait doucement dans ces veines. « C’est dommage que tu ne fasses pas de bulles quand tu parles, Bubule ! » Et alors que le dénommé Perrin faisait avec sa bouche un bruit étrange, Oscar lui envoya son poing dans la figue. Cela ne le faisait pas forcément sourire de taper ces petits camarades, mais ça avait le mérite, en général, de cesser les moqueries ridicules sur son nom de famille. Il encaissait la plupart du temps, mais la patience qu’il possédait d’ordinaire avant tendance à s’évanouir lorsqu’il avait la face de Perrin en face de lui. Et puis, il restait un autumnus, relativement calme, certes, mais qui pouvait tout laisser sortir à un moment donné, sans prévenir, comme un volcan ! Le reste de son parcours scolaire se passa sans trop accros. Son poste dans l’équipe de polo ailé de sa saison lui permettait de contenir d’avantage tout ce qu’il ressentait. Il avançait, des rêves en tête, le cœur fermé, pensant se protéger du monde, du regard de son père et des moqueries de ces camardes.

« Ça veut dire quoi, « Défense et Sécurité » ? » demanda d’un ton peu aimable Jean Bubule, alors qu’il enfournait une cuillère de flan dans sa bouche. « Ça veut dire Défense et Sécurité, Papa. Je te l’ai déjà dit ! C’est pour se diriger vers un métier de défense ou de sécurité ! » expliqua une énième fois Oscar, à la maison pour les vacances de Noël. « Mais, tu vas devenir mineur ! A quoi ça sert ? » continua l’homme à la moustache. Oscar laissa échapper un petit soupire. Il n’avait pas l’attention de suivre les traces de son père. La magie lui permettait d’échapper à ce monde de poussière et d’obscurité. Il aimait toujours sa famille et sa ville, et ne renierait pour rien au monde ses origines, même si son père lui avait reprocher d’avoir adopter la façon de parler des « gens du sud », il restait Ch’tis pour le meilleur et pour le pire. « J’ai pas l’intention de devenir mineur, Papa. J’ai envie de plus ! J’ai envie de faire de la magie et de m’en servir pour le pays. Pour protéger les gens ! Tu comprends ? » Oscar n’eut comme réponse qu’un grognement. Et à ce moment-là, il savait que c’était terminé. Il savait que son père n’allait put vouloir lui adresser la parole. Il savait que sa vie allait se compliquer. Il refusait toutefois de se laisser abattre, et comptait réussir ces études pour faire quelque chose de plus intéressant que mineur, quelque chose qui l’intéressait.

Et c’est donc comme ça qu’il entra, après deux années passé dans l’armée magique, dans une compagnie de sécurité privé. Il était donc devenu garde du corps. Pendant un moment au service du ministère de la magie, il fût muté au service d’une riche joueuse de polo ailé. Si Oscar n’avait été guère ravie d’être l’ange gardien d’une jeune femme riche et insouciante, la chose était devenue tout autre. Alors aussi droit et immobile qu’une statue, caché derrière ses lunettes de soleil, il en avait passé du temps à l’observer. Il était peu à peu tombé sous le charme de ce sourire fier et de ce regard déterminé. Il appréciait la malice qu’il pouvait lire dans le regard de sa protégée alors que celle-ci le taquinait sur son fabuleux nom de famille. Peu à peu, son cœur s’était mis à fondre. Malheureusement, le cœur de la demoiselle était déjà pris, et Oscar ne pouvait que rester loin, à observer. Il ne pouvait qu’espérer que cet homme qui était devenu son fiancé allait un jour partir et ne jamais revenir. Et comme l’espoir faisait vivre, il continuait d’y croire !

Lorsqu’un soir, elle l’appela. « Ramenez-moi chez moi ! » lui demanda-t-elle, en reniflant. Ce n’était pas très distingué, mais Oscar s’en moquait pas mal. Il ne peut que l’accompagner à la sortie de l’appartement du fiancé de la belle et lâche un. « Il ne vous mérite pas. » Elle s’arrêta et l’observa. Il douta un instant, de ces mots. Il était doucement en train de dépasser la ligne. Il était en train de perdre son professionnalisme. Il était en train de suivre son cœur. Et il continua de suivre son palpitant, qui s’emballa d’avantage lorsqu’il baissa la tête et que ses lèvres se rapprochèrent de celle de sa protégée. Il n’avait pas le droit de faire, mais il en avait envie. Il en avait envie depuis de long mois. A peine ces lèvres eurent-elles effleurées celles de la jeune femme, qu’un poing l’envoya sur le tapis. Il grogna, et se releva. Il se retrouva face à face avec le fiancé, qui non seulement rageait intérieur mais laissait son adversaire lire en lui comme dans un livre ouvert. Alors que le fiancé se dirigea vers lui en mugissant comme un animal, Oscar eut tout juste le temps de sortir sa baguette. « CONFRIGO ! » Le lustre du couloir vint s’écraser sur la tête du pauvre homme. La jeune femme poussa un cri paniqué. « Est-ce qu’il est mort ? » Sa voix alternait entre les aigües et les graves, et pour la seconde fois de sa vie, Oscar ne savait pas ce qu’il faisait. « Est-ce qu’il est mort ? » répéta-t-elle, en tapant son garde du corps sur l’épaule. Le sorcier reprit alors ses esprits et laissa tomber un « Peut-être. » neutre avant de se précipiter auprès de l’homme et de mesurer son pouls. Il était, malheureusement, vivant.

« On ne peut pas vous garder, Monsieur Bubule ! » lui annonça sans plus de cérémonie son supérieur. « Mais.. » tenta en vain de protester Oscar, alors qu’il se retrouvait devant le patron de la compagnie aussi peu fier que la fois où il était allé visité le bureau de la directrice de Beauxbâtons. « Ecoutez-moi ! Mlle Clecroy n’a pas souhaité s’expliquer, et son fiancé non plus. Ils souhaitent éviter le scandale, Monsieur Bubule, et nous aussi. » Son visage se décomposa. Il était renvoyé ? Il avait certes dépassé les limites, mais il n’avait finalement fait que se défendre.  « Réjouissez-vous que personne ne porte plainte contre vous ! » « Qu’est-ce que je vais faire, alors ? » L’homme en face de lui soupira. « Si vous voulez mon avis, vous êtes fini pour ce métier. Vous pouvez peut-être partir à l’étranger, me direz-vous ! » Une légère grimace se déposa fugacement sur le visage d’Oscar. A l’étranger ? Pourquoi faire ? « Ou, vous pouvez faire comme votre père. » Nouvelle grimace, plus longue, cette fois.  « Vous êtes bon, dans votre domaine, Monsieur Bubule. Peut-être pourriez-vous, à défaut de pratiquer votre métier, transmettre vos connaissances. Des places sont libres à Beauxbâtons ! » « Vous me parlez d’un post de.. Professeur ? » Un léger sourire étira les lèvres de l’homme en face de lui. Ce n’était évidemment pas lui qui allait l’engager dans la prestigieuse académie française, mais l’idée venait assurément de lui. Etre professeur, vraiment ? Oscar n’aimait pas les enfants, en plus. Il était trop innocent, trop joyeux, trop mignon avec leur joue de petit écureuil joufflus. Il garda donc cette idée d’enseignant en tête, et signa un nouveau contrat de deux ans avec l’armée magique. Il avait besoin de se vider la tête, il avait besoin de s’éloigner.

Affublé d’un costard, Oscar alluma sa cigarette. Il ne savait pas pourquoi il avait accepté. Cette cérémonie avait été un calvaire. Il avait cru ne jamais pouvoir s’en sortir. Il n’avait jamais trop aimé les églises, beaucoup trop spirituel pour lui. Il fût rejoint par son frère ainé, qui portait dans ses bras son premier fils. Un léger sourire étirait les lèvres du jeune papa, et Oscar recracha la fumée loin du petit. « Merci d’être venu ! » Il haussa les épaules. « Je n’étais pas là pour ton mariage, il fallait bien que je me rattrape. » Un sourire gagna les lèvres du sorcier. « Et puis, qui ne rêverait pas d’être le parrain d’un charmant garçon comme le tiens ? » Ils discutèrent un peu, parlant de tout et de rien avant d’aborder le sujet qui fâche. « Qu’est-ce que tu vas faire, alors ? » lui demanda son aîné. Oscar termina sa cigarette et lui répondit, lui-même peu convaincu. « J’vais être prof. T’y crois ? » « C’est toujours mieux que mineur.» Oscar s’était enfin décidé. Après être retourné dans l’armée, il en était vite venu à la conclusion que recevoir des ordres ne lui plaisait pas tant que cela. Et puis, qui sait, peut-être pourrait-il être utile en tant qu’enseignant. « Professeur Bubule… » Il laissa échapper un petit rire, avant de tirer une fois de plus sur sa cigarette. « C’est mignon, Bubule ! » lança alors une voix claire et joyeuse derrière eux. « Ah, Madame Bubule ! Tu as encore le temps de changer de mari, tu sais ! » plaisanta Oscar, avant de tirer sur sa cigarette une dernière fois. Monsieur Bubule… C’était toujours mieux que Soldat Bubule, cela dit ! Le temps allait s’allonger, il allait s’étirer et continuer jusqu’à ne jamais finir.
Djinn Jinxed


Trying to push this problem up the hill when it's just too heavy to hold think now's the time to let it slide. So come on, let it go, just let it be.




Dernière édition par B. Oscar Bubule le Jeu 16 Fév - 0:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître des Hiemes et Professeur de Métamorphose
M. Augustus Rostand
Maître des Hiemes et Professeur de Métamorphose
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Family, Always and Forever
Messages : 880
Date d'inscription : 10/07/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 15 Fév - 20:57

Blblblblblbl Bubulle Sem
Sinon, la Directrice choisit ses enseignants mâles sur catalogue ou quoi ? Hoho
en tout cas re re re reee bienvenue, je veux la suite Han Hug



My Perfect Disaster
Je peux seulement te dire, Je peux seulement te dire... Qu’il m’a fallu la peur Pour être rassuré Que j’ai connu la douleur Avant d’être consolé Qu’il m’a fallu les pleurs Pour ne plus rien cacher Que j’ai connu la rancœur Bien avant d’être apaisé Tu ne sais pas encore Ce que je sais par cœur Ce que je sais par cœur - Beau malheur.~E.Moire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Capitaine de polo ailé de la saison Autumnus
F. Honoré de Poitiers
Capitaine de polo ailé de la saison Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1442-honore-my-heart-s-bleed
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 683
Date d'inscription : 27/11/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 15 Fév - 20:59

Le Ch'noooooooooooooooord Love Hihi Puppy Yes Mon Robin va être content Mdr Aw
Et puis, Bubule, quel choix Mdr *se retient de rire*
Re-bienvenue à toiiiii Squiz


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 15 Fév - 21:00

La Directrice fait passer des castings Sem

Bienvenue BUBULE ♥️ Han
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Magie Défensive
B. Oscar Bubule
Professeur de Magie Défensive
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1677-oscar-why-don-t-you-be-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 106
Date d'inscription : 15/02/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 15 Fév - 21:03

BLBLBLBLL Brille

Pour ma défense, "Bubule" est un vrai nom de famille du nord Mdr (C'est juste celui qui se trouvait sur la 45ème page Niark )
Et blbbllb, merci tout plein Brille (Et oui, à défaut d'avoir un nom de famille classe, il est beau Mdr Mdr )



Trying to push this problem up the hill when it's just too heavy to hold think now's the time to let it slide. So come on, let it go, just let it be.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Président du Club de natation
S. Almandin de Béziade
Président du Club de natation
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t969-almandin-light-in-your-h
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1956
Date d'inscription : 12/06/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 15 Fév - 21:10

Gaw Mdr Owai

J'ai très hâte de voir ce que tu vas en faire Sem et effectivement, va falloir arrêter d'engager du bonhomme issu de catalogue de mode, Almandin va être mal Rip
Re-bienvenue Gnoe


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Maître des Aestas et Professeur de Publicité Magique
R. Atlas Nérée
Admin ¦ Maître des Aestas et Professeur de Publicité Magique
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2045-atlas-deep-beneath-the-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2635
Date d'inscription : 04/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 15 Fév - 21:41

BUBULE Chou
CE N'EST PAS SÉRIEUX, TOUT ÇA.
C'EST MÊME TRÈS MAL.
What
Mais je suis trop contente que tu aies craqué Han je blblblte x 1000 et puis voilà  Yes
REBIENVENUUUUUE Squiz (je l'aime déjà trop, Oscar le lascar Mdr)


I'm sorry, it's me, the thing is I'm picky
I'm Picky 'cause I'm all alone ▬ You know that it's crimi-, yes it's criminal.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Autumnus
T. Mäevä Caouette
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2103-maeva-bienvenue-va-voir
Identité magique
Who wears the crown ? : Si le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde. @T
Messages : 773
Date d'inscription : 19/12/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Jeu 16 Fév - 0:30

BLBLBL, merci beaucoup Brille

Almandin restera dans le mal Niark (Le pauvre petit choux Sem Il est pas tombé dans la bonne école Sem Les profs pas beaux et pas rigolos sont à Dumstrang Mdr)

Lou. Gqsfodskzqoi. What J'AI CEDE. Blblblbll. J'ai beaucoup trop hâte sdjqsôqshjdizpo.


 
I feel the magic, it burns in the air. I see illusions are everywhere. I feel the magic, it's out of control Smoke and mirrors everywhere I go.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
S. Thais de Châtelet
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 97
Date d'inscription : 05/02/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Lun 20 Fév - 16:25

Rebienvenue professeur Bubule Han
Je suis complètement Almandin et Gus, les profs de BB sont juste.... Bave
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Sixtine Brival
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t996-sixtine-brival-cavaliere
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1271
Date d'inscription : 27/06/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Lun 20 Fév - 19:38

Je plussoie le choix sur catalogue si c'est pour avoir des profs comme ça même si ça explique la difficulté à suivre dans certaines matières (il faut pas s'étonner des notes nulles hein, non mais Dead )

Puis je note qu'il va falloir imiter l'accent ch'tis dans tous les RP's, que d'effort Heh Mais en voyant le caractère il me fait teeeeeeeeeeeeeellement penser à Gaby que je réserve un lien ! Puis j'aime quand tu craques, on a toujours des trucs cools à se mettre sous la dent quand on revient d'exil.

Ni rebienvenue ni courage sauf pour nous supporter C'est pas sérieux BUBULE, même inadmissible !



- Qui a le goût de l’absolu renonce par là au bonheur -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 454
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   Mer 22 Fév - 18:36


Oscar a sut faire fi des moqueries sur son nom de famille, les laissant ricocher sur sa carapace et se taillant tranquillement sa place dans le monde sorcier. Le regard affûté, les pieds fermement ancrés dans la réalité, il a longtemps veillé dans l’ombre, prêt à tout risquer pour protéger les siens, garde du corps et coeur gardé -jusqu'à ce qu'il cède sous les regards d'une sorcière. Désormais prêt à enseigner, après quelques coups durs qui ne l'ont pas fait faiblir, qui sait ce que l'avenir lui réservera ?

Rere(…)rebienvenue BUBULE !! Han Copain
 

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection au sein du  PERSONNEL DE L'ACADEMIE ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oscar | "Why don't you be you and I'll be me"

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-