Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est les vacances de printemps
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres

Partagez | 
 

 These Creatures Are Often Mistaken For Teenagers, Theron Bergevin

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Autumnus
A. Theron Bergevin
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1694-theron-bergevin
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 139
Date d'inscription : 18/02/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: These Creatures Are Often Mistaken For Teenagers, Theron Bergevin   Mer 22 Fév - 16:51


Angus Theron Bergevin
feat. Dylan Sprayberry

Nom: Bergevin, ce nom était autrefois très répandu, mais l’usage s’est perdu. Il subsiste maintenant uniquement dans le vieux Berry, et dans quelques familles au Québec. Prénom de naissance: Angus, un prénom qu’apprécie son père et dont il s’était servi comme alias durant la Grande Guerre. Prénom d'usage: Theron. Il l’a choisi lui-même, un peu ennuyé de devoir en trouver un. Il l’a finalement déniché dans un livre d’histoire grecque, reprenant un peu les coutumes des prénoms sorciers. Il se prononce à la Française, avec un er comme le début de Hervé et la fin comme rond. Généalogie: ses parents sont des potionnistes professionnels, vendant surtout des remèdes dédiés à l’auto-médicamentation et aux usages domestiques. Theron a hérité sa maladie de la lignée de son père, originaire du Berry. Sa mère, ainsi que toute la branche maternelle, sont originaires de Pologne, qu’ils ont quitté à la Grande Guerre. Nationalité: Française principalement. Il bénéficie aussi de la nationalité Polonaise par sa mère, bien qu’il n’y ait que rarement mis les pieds. Il peut baragouiner quelques mots de polonais, mais n’en a pas souvent l’utilité. Lieu et date de naissance: né dans la maison familiale, nichée au cœur des campagnes du Berry, un 13 juillet, il y a 21 ans cette année. Statut: célibataire,  la grande hantise de Theron est de s’attacher un peu trop à une personne. Pourtant, c’est aussi un de ses rêves. Nature du sang: mêlé, ses deux parents sont nés dans des familles sorcières, mais plusieurs de ses grands-parents et autre aïeuls sont des nés-moldus. Etudes: étudiant au 2nd cycle de GRACE, en filière de la Médecine magique, option Défensive. Baguette magique: en bois de Sycomore, elle fait 28cm et son cœur est fait d’une griffe de Phénix.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
C’est rétrograde et inutile. Le monde a évolué, et même si la République avait besoin d’une refonte, ce n’est pas en mettant à la tête du pays un roi que les choses vont s’arranger. La modernité et l’ouverture d’esprit devraient être des préoccupations, les guerres ont causé assez de morts. Mais non, il en faut toujours pour croire que revenir en arrière, vers des antiquités et autres vieilleries comme si ce qui était dépassé était des valeurs sûres.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
La liberté est quelque chose à laquelle Théron tient particulièrement à cœur. Même s’il voit d’un relatif mauvais œil les exactions des Djinns, dont il trouve qu’ils ne devraient pas se trouver sur leur même plan, il n’empêche que le jeune homme ne comprend pas pourquoi les avoir d’une manière quasi définitive scellés dans des amulettes. Déjà que leur utilisation le hérisse, le fait de les forcer à intégrer un objet le rend assez négatif sur le sujet. S’il pouvait, il aurait déjà brisé son amulette et renvoyé son Djinn dans sa dimension. Mais on ne peut pas toujours avoir ce que l’on veut.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
L’envisager oui. L’accepter, c’est une autre histoire. Pour Theron, les choses vont suffisamment mal pour qu’il conçoive que l’on puisse arriver et se rabaisser à une telle pratique. Pour autant, il n’en comprend pas spécifiquement les raisons, pas plus qu’il ne croît en une quelconque valeur des Sangs-Purs sur les Nés-Moldus. Il n’a jamais vu une quelconque différence et sait que la magie ne fait pas tout. Après tout, ce n’est pas notre capacité à lancer des sorts complexes ou des enchantements très élaborés qui font la valeur d’un sorcier ou d’une sorcière. C’était surtout ses actes et ce qu’ils se refusaient à faire. S’il n’affirme pas son point de vue lorsque quelqu’un prône de l’importance de son sang, il dissimule cependant moins facilement son air narquois. Le sang, lorsqu’il était imprégné de magie, transportait des choses bien différentes qu’un stupide potentiel magique. Et il était plutôt bien placé pour le savoir.

Personnalité:

Aventurier – imprévoyant – Indépendant – Frivole – Secret – Passionné – Loyal – Curieux – Têtu – Peu poli – Sûr de lui – Audacieux – Gourmand – Colérique

De premier abord, Theron est un jeune homme pas très ouvert aux autres. Il est surtout, le plus souvent, discret et se plonge aisément dans les livres. Il a un mal de chien à ne pas tutoyer tout le monde, et il faut le reprendre plusieurs fois pour qu’il ne se souvienne de prendre le pli. Plutôt sensible au charisme des gens, il peut se laisser séduire par quelques rares personnes, mais se replis assez vite la plupart du temps. Le jeune homme n’aime pas s’ouvrir aux autres, même s’il est possible de le prendre dans le sens du poil et d’arriver à le sortir de sa carapace. Il devient alors un jeune garçon plutôt charmant, sympathique et qui peut parler longuement de certains sujets sans se fatiguer. Il a une certaine verve et des positions assez arrêtées sur certains sujets, comme pour la politique ou les – nombreuses – règles qu’il s’applique. Si le jeune homme n’est pas facile à aborder, il se révèle être d’agréable compagnie une fois la glace brisée. Loyal envers ses amis, il n’hésite pas non plus à céder au chant des sirènes et à apprécier les moments en galante compagnie. Cependant, s’il aime le charme féminin – et masculin diront certaines rumeurs – il ne s’est jamais affiché avec quelqu’un en public. Au fond de lui, même s’il ne se l’avouera jamais, être proche des autres lui permet de s’accepter lui-même. Si côtoyer des amis et faire un peu plus n’est pas effectivement un problème, les relations sentimentales sur du moyen ou long terme rentrent dans ce que Theron se refuse. Il expliquera souvent que c’est parce qu’il souhaite voyager très prochainement et qu’il ne serait pas sage de rechercher du sérieux avec lui, mais il est surtout prudent concernant son secret. Il n’a parlé de sa condition de Bisclavret qu’avec très peu de personnes, et n’apprécie pas vraiment en faire la discussion. Mais ce qu’il redoute par-dessus tout, c’est de mettre enceinte une conquête, ou une petite amie.

A vivre, le Bergevin est passablement emmerdant. Tout d’abord, il semble ignorer tout du principe-même qu’est l’ordre et son lit ressemble davantage à une carte en relief du massif central qu’aux lits faits au carré par certains de ses camarades. Il lui arrive fréquemment de faire tomber des choses, allant de sa propre baguette jusqu’à tout ce qui se trouve sur un bureau. Sa tasse de café préférée a subi tellement de sortilèges de réparation qu’elle luit faiblement dans le noir, et il y a plusieurs éraflures sur le corps de sa baguette qu’il aurait pu éviter. Cependant, s’il est un adepte du chaos, il est attentif à la propreté, veillant toujours à qu’il n’y ait pas de poussière nulle part sous son regard. Outre ces aspects, il est également énervant à manger ou grignoter assez régulièrement, surtout si ça a un goût de fraise. S’il a réussi à perdre l’habitude d’embarquer un petit pain pour manger entre les repas, c’est un fervent client de la boutique d’Emile Réglisse, et qui n’hésite pas à aller claquer tous ses écus dans la dernière friandise en vente.

Theron, c’est aussi quelqu’un qui a le rêve de partir à l’étranger, de découvrir le monde et surtout de faire des découvertes. Ses parents sont des potionnistes compétents, et il a hérité d’eux ce soin particulier à prendre soin des plantes magiques. Le jardin des Bergevin comporte une petite serre avec quelques plantes d’Europe et une ou deux rares spécimens venus d’Amérique du Nord, mais leur unique enfant se passionne de ce qui peut exister en dehors de leurs latitudes. Les forêts tropicales et les massifs montagneux les plus reculés lui ont tapé dans l’œil, surtout depuis sa première lecture d’une vieille édition des Animaux Fantastiques. Si les créatures ne l’attirent pas vraiment, le fait d’en être une de temps à autre l’ayant assez bloqué sur l’idée de les étudier, il est cependant très intéressé par ces plantes pas encore découvertes ou dont l’usage ne s’est pas pleinement rependu. Qui sait si l’on ne pourrait pas trouver le remède à diverses maladies ou même réussir à faire avancer les connaissances ? Au fond de lui, le jeune homme espère pouvoir arriver un jour à limiter sa capacité de propagation de sa condition. Mais le sujet est aussi complexe qu’intime et il n’est pas arrivé le jour où il expérimentera sur lui-même quelques philtres. Cependant, il n’hésite pas à tenter sa chance dans les coups les plus foireux, et à s’énerver lorsqu’il butte contre un obstacle. Si on ne réussit pas, c’est qu’on n’a pas essayé assez fort, dirait-il.


Genie in a bottle: Dolon


L’invocation de Dolon se fit dans le jardin, un soir d’été, au cœur du jardin des Bergevin. Le cercle avait été tracé impeccablement sous l’œil avisé de Ludmilla, sur une plaque d’ardoise assez robuste. L’installation avait été placée assez à l’écart des cultures de la famille, pour éviter que le Djinn ne tente de les geler, en représailles de son invocation. C’était Theron, son prénom désormais, qui avait choisi le Djinn qu’il allait appeler. C’était une sorte de bougre combattif, davantage connu pour son attrait pour la bestialité et la bagarre que pour son intelligence. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas été invoqué sur ce plan, sans doute pour ça. La mode était surtout aux Djinns conseillés, avec une intelligence et une culture particulière. Mais un bourrin avait l’avantage de ne pas tenter de prendre la place du copilote, et donc d’être plus facilement contrôlable. Encore que celui-ci semblait régulièrement demander des cuisses de chèvres crues, d’après le grimoire. Au milieu de son cercle d’invocation, le jeune garçon leva un instinctif regard vers la lune, toujours à sa phase décroissante, avant de procéder au rituel. Le djinn s’incarna alors dans un nuage de sable, faisant scintiller la pelouse, au grand dam de ses parents.

« – Qui ose me tirer de mon sommeil ? Est-ce toi, mollusque ?

– C’est euh moi, oui. Je m’appelle Theron, et je t'ordonne que tu te présentes.

Se redressant de toute sa hauteur, le Djinn, sous l’apparence d’un guerrier vêtu de peaux de bête, s’enorgueillit. Il devait faire une bonne taille pour un adulte, et son aura était écrasante. Enfin, pour un guerrier. La réalité faisait qu’il demeurait enfermé dans un cercle et n’avait pas réellement d’emprise sur la réalité.

– Me présenter ? Minable, je suis Dolon, le guerrier à peau de bête, reconnu dans tous les cercles ! J’ai participé à de nombreuses guerres depuis Troie et ma valeur est primordiale ! Ne gaspille pas mon temps ici, des guerres m’appelleront et j’ai autre chose à faire que de chaperonner des moucherons.

Le jeune garçon ne se laissa cependant pas impressionner et lui répondit, sur le même ton que la première fois, avec un peu plus d’assurance dans la voix.


– Non. Tu me suivras et m’aidera désormais, car tel est ton but.

Le djinn sembla loucher un moment, avant de reprendre la parole, sur un ton moins pédant.

– Tiens donc, un lycanthrope… je me disais aussi que ton aura n’était pas exactement comme celles des sorciers classiques. Mais tu n’es pas vraiment lycanthrope. Quelque chose qui y ressemble. Tu es bien jeune pour avoir un tel fardeau sur le dos, petit louveteau.

Les poings de Theron se serrèrent. Ce Djinn n’était pas si stupide qu’il en avait eu l’air, et semblait plutôt bien manier ses pouvoirs. C’était normal, ce n’était pas un simple gobelin. Mais il avait été percé à jour si facilement que cela lui était peu agréable.

– Mon héritage ne regarde que moi et jamais tu n’en parleras devant d’autres que moi. Et je suis bisclavret, pas loup-garou, oui. C’est presque pareil, mais je ne mords pas les humains à la pleine lune. »

Le Djinn semblât perdre en taille, prenant une carrure plus réaliste. Il semblait intéressé, et quelque peu moqueur. Alors qu'il ne pipait mot, vint le moment où Theron acheva la cérémonie.
Cet air moqueur et prétentieux, Dolon le ressortit quand vint la cérémonie de l'enfermement. Il avait blémi lorsque Theron sortit l’amulette dans laquelle résiderai le djinn. C’était une bague à poison de l’Ancien Régime, en bronze. Le contenu s’était depuis longtemps perdu et la bague avait dû passer de main en main depuis des années. L’intérieur était à présent scellé, de toute manière, et l’anneau porté autour du cou. Depuis cette soirée, leur relation n’évolua pas tellement. Le Djinn semblait avoir pris Theron en affection et avait l’idée en tête d’en faire un fier combattant, l'estimant héritier du sang de Zéphyr le Vent-loup. Le jeune homme, lui, n’était pas tellement désireux d’entretenir une relation avec cette entité à la langue bien trop pendue, à l’esprit archaïque et à la tête pleine d'étrangeté d'un autre âge. Ce n’était effectivement pas un conseiller de premier ordre, même si ses capacités combattives en faisaient un bon parti durant les cours de combat Djinnique. Mais en dehors de rares occasions, le génie resterait dans sa bague, que le jeune homme portait au coup ou au doigt selon son humeur et le cycle lunaire. Pas question d’égarer l’amulette alors qu’il était en pleine transformation, même si le Djinn pouvait s'avérer être une aide précieuse à son réveil, ou pour éloigner quelques curieux. Mais la porter sous forme de loup ? Déjà qu’il ne retrouvait pas toujours ses vêtements…


Pseudo: SoskaCream, ou VoskaDream selon l'humeur. Age: 24 ans bien tassés maintenant. Ca change entre chacune de mes fiches, tiens. Où avez-vu connu DJ? Par Perlou et sa signature Skype. Autres comptes? le beau Almandin le lamantin Une remarque ? Œufs de Pâques, attrapez-les tous Gnoe Un mot pour la fin ? Et soudain surgit face au vent, Le vrai héros de tous les temps, Bob Morane contre tout chacal, L’aventurier contre tout guerrier

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Theron Bergevin le Mar 7 Mar - 16:54, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
A. Theron Bergevin
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1694-theron-bergevin
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 139
Date d'inscription : 18/02/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: This is my Story   Mer 22 Fév - 16:52


'I'd rather sing one wild song
And burst my heart with it


Theron se tournait et retournait dans son lit. C’était sa première nuit à Beauxbâtons, et il était assez inquiet. C’était la première fois qu’il se retrouvait à dormir dans un dortoir. Sa nouvelle saison lui avait certes fait un bon accueil, il ne s’en plaignait pas. La cérémonie avec la boussole avait été stressante. Pas vraiment qu’il y ait eu un réel enjeu pour le jeune adolescent qu’était encore Theron, plutôt parce qu’il s’était retrouvé devant toute l’école. Enfin, une partie. Mais c’était quand même quelque chose d’impressionnant. Il n’avait jamais vu autant de monde, à part peut-être dans les rues de Paris, quand ses parents l’y emmenaient parfois en vacances. Une boussole à la main, il attendit que l’aiguille ne cesse de tournoyer pour enfin lui indiquer sa nouvelle maison, l’envoyant avec quelques autres nouveaux à l’Institut qu’il avait vu en arrivant. C’était assez agréable de faire partie d’un groupe, et Theron ne s’en plaignait pas vraiment. Le plus difficile était pour lui de se présenter à tous. Cela faisait cinq ans qu’il savait qu’il lui était indispensable de garder son prénom de naissance secret, et même s’il ne l’utilisait jamais, c’était étrange de l’entendre se présenter de lui-même comme étant Theron. Un peu comme si c’était une sorte de masque qu’il devait porter. Et ce n’était au final que la partie la plus visible, puisqu’il allait devoir se cacher des autres avec un soin tout particulier. S’il regrettait de ne pas avoir eu d’encadrement de la part de l’école, il était heureux que son père lui ait expliqué les bases.

La soirée se passât plutôt bien, entouré de jeunes de son âge, il avait même pu sympathiser avec certains pendant et après la cérémonie. Alors qu’ils étaient maintenant tous au lit, même avec quelques bavardages discrets en fond, le brun se demandait comment allait se passer sa scolarité. Il était évident que le fait qu’il vide son lit à chaque pleine lune n’allait pas être discret. De ce qu’il avait compris de son père, c’était une sorte de jeu d’infiltration. La pleine lune n’était que dans dix jours, il avait un peu de temps pour découvrir comment sortir discrètement du château pour se transformer dans la forêt. De ce qu’il avait compris, il n’était pas le seul locataire du château à avoir cette condition, aussi ne devrait-il pas y avoir vraiment de souci. Faisant rouler dans sa main sa baguette, il regardait le plafond. Dans quelle mesure allait-il pouvoir sympathiser avec les autres ? L’ambiance n’était pas très clémente aux gens différents, et le cliché du loup-garou était tout de même assez fort. Pas question donc pour lui de raconter à tout le monde sa condition. A ses nouveaux amis ? Peut-être, s’ils étaient dignes de confiance. Tout était possible, après tout. Mais pour vivre heureux, il allait devoir vivre caché.


Le jeune homme s’écroula sur son lit. Ses cheveux étaient encore humides, mais il s’en fichait royalement. Il revenait tout juste de la douche, qu’il avait faite au club de tennis, profitant de la non-présence des étudiants à des heures si matinales. Parfois la présidente était là, alors il devait jouer de discrétion. Cela aurait pu devenir une sorte de jeu, quelque chose d’amusant, que pouvait faire certains étudiants plutôt malicieux. Mais le matin d’une nuit de pleine lune, alors qu’il se réveillait à poil au milieu des bois, Theron était rarement d’humeur taquine ou joueuse. S’il n’avait pas de courbature, ce qui était rare, il s’estimait plutôt heureux. Il paraissait que c’était dû à des combats dans la nuit, ou à des chutes. Mais les bois bleus étaient assez fournis en cerfs et autres bêtes qui ne se laissaient pas faire, à son grand dam. Par chance, il n’y avait pas de loups sauvages, ce qui évitait probablement des guerres de territoire. Mais non, au pire du pire sa forme loup pouvait tomber sur ses collègues. Il n’avait pas souvenir d’avoir entendu la moindre rumeur sur des loups dans la forêt, preuve qu’aucun étudiant n’avait tenté sa chance.

S’enroulant dans sa couette, Theron se tourna côté mur et ferma les yeux. Il allait bientôt être l’heure de se réveiller, mais il était hors de question qu’il ne mette le nez hors de son lit maintenant qu’il était propre. Les autres étudiants pouvaient bien faire ce qu’ils voulaient, c’était le weekend et il n’allait pas se priver pour en profiter. C’était un coup de chance que cette nuit de pleine lune tombe en fin de semaine. Pour une fois, en fait, tout s’était plutôt bien déroulé. Il n’avait pas retrouvé du sang partout en se réveillant, pas de branchage partout non plus, et en plus de tout ça il n’avait eu qu’à marcher quelques minutes pour retrouver ses affaires de rechange. Le début de matinée avait été clément, sans trop de vent. C’était assez parfait, en fait. Les réveils qu’il avait déjà faits, avec la neige lui tombant dessus alors qu’il venait à peine de retrouver forme humaine, c’était une réelle plaie et ça l’avait irrémédiablement poussé à ne plus apprécier l’hiver d’une manière générale, très tôt dans sa vie. Mais là, c’était le printemps et mine de rien, il faisait bon de se promener nu dans les bois un matin. En tout cas, ça rendait plus tolérable le réveil. Au bout de quelques instants et plusieurs réflexions sur la météo plutôt clémente pour un mois de mars, Theron s’endormit.


S’adossant à la porte du dortoir, il avait le sourire aux lèvres. Bon, c’était le sourire de la louve, mais sur son visage. Il n’avait donc pas encore eu dix-huit ans et l’avait enfin fait. C’était grisant, surtout ce goût de l’interdit. Après tout, ce genre de lieu n’était pas fait pour, et si un professeur était arrivé, tous deux seraient allés en détention pour un long moment. On n’enfreignait pas plusieurs règles du sacro-saint règlement de l’Institut sans s’attirer les foudres de la directrice. Il ne fallait pas la chauffer, et la situation de ce soir en avait eu toutes les qualités. S’avançant vers son lit, il s’y affala sans enlever ses vêtements. De toute façon, il était quasi sûr que son pantalon était derrière-devant, et une de ses chaussettes se trouvait dans sa poche. Décidément non, il n’avait pas connu ce frisson de l’interdit depuis un bon moment. Pas avec une telle intensité, du moins. Les soirs de pleine lune, ce n’était pas pareil. Il y avait un besoin impérieux et incontournable et il devait y répondre. De toute façon, il ne pouvait échapper à la transformation, qui était particulièrement peu agréable. Et si cela se produisait dans le château, il était sûr que tout le monde serait rapidement au courant. Et que l’infirmier irait personnellement l’abattre pour faire un tel tapage. Il ne fallait pas sous-estimer ces gens qui portaient du blanc.

Mais au fond, malgré toutes les bonnes sensations, ces souvenirs qui le hanterai pendant un long moment, un petit malaise persistait au fond de son estomac. Tout d’abord, c’était quelque chose d’incroyablement risqué et d’assez stupide. Il n’aurait pas dû faire ça, si jamais elle tombait enceinte, ce serait un grand moment pour lui. C’était un peu le réel problème avec le fait d’être ce qu’il était. Si les lycanthropes « classiques » avaient des doutes sur la transmission à l’enfant, c’était avéré pour lui. Et puis, quand bien même il n’y avait pas d’enfants, une relation proche allait forcément se douter de quelque chose quand il s’éclipsait dès que le soleil se couchait une fois par mois. Les bisclavrets n’étaient pas très connus, mais il ne fallait pas prendre les étudiants de l’Institut magique du pays pour des billes. Le sourire un peu béat avait disparu du visage de Theron, laissant place à une moue davantage maussade. Si maintenant il avait pris connaissance avec les autres personnes de sa condition et que quelques-uns de ses proches savaient, le jeu du silence demeurait et ça lui pesait. Sur sa table de chevet, les récits d’aventuriers se compilaient, laissant le jeune homme se passionner pour les péripéties de ces explorateurs. Sa passion pour les plantes s’était combinée avec ses lectures et commençait à naître la solution idéale à ses yeux. Partir ailleurs, loin, seul. C’était assez l’image du héros romantique, mais ce n’était vraiment pas mal. Vivre de sa passion, loin du regard des autres… c’était ce qu’avait fait le célèbre magizoologiste anglais. Et de ce qu’il avait pu lire, cela l’avait plutôt bien réussi.

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Theron Bergevin le Mar 7 Mar - 16:45, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Professeur de Zoologie magique
A. Garrus Delfino
Admin ¦ Professeur de Zoologie magique
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t767-garrus-you-gotta-shake-t
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2414
Date d'inscription : 04/04/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: These Creatures Are Often Mistaken For Teenagers, Theron Bergevin   Mer 22 Fév - 22:04

Un nouveau petit loup Han
Rebienvenue ! J'ai hâte de pouvoir lire ta fiche et de voir ce que tu nous réserves, mais je suis sûre que ça va être très intéressant! en plus avec cette particularité Hem bon courage pour remplir tout ça et re(re)joins-nous vite! Sem



Contre ceux d'en haut


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Professeur de Vétérinomagie
B. Samuelle Vilain
Professeur de Vétérinomagie
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1516-samuelle-comment-ca-en-
Identité magique
Who wears the crown ? : Fromage, le chinchilla de Sam ♥
Messages : 462
Date d'inscription : 16/12/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: These Creatures Are Often Mistaken For Teenagers, Theron Bergevin   Jeu 23 Fév - 12:48

AAAAAAAAAAH, d'où qu'il est le texte !? Sem
C'est tout vide. What
Mais bon, comme on sait déjà qu'on pourra lui gratter le ventre et lui donner des susucres, ça me va très bien. Mdr

Même filière que Titiiiine ! Love
J'ai hâte de voir ce que tu nous prépares. Hihi

Rebienvenuuuuuuuuuue ! Love


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Alex Butler
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t449-alex-butler-la-passion-e
Identité magique
Who wears the crown ? : Si le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde. @T
Messages : 732
Date d'inscription : 19/12/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: These Creatures Are Often Mistaken For Teenagers, Theron Bergevin   Jeu 23 Fév - 16:50

UN PETIT LOUP Owai Owai blblblblb Brille

Entre loup eheh:
 

Rebienvenue par iciiiiii, hâte de voir ta fiche blblbl Heart


 
Tell me, tell me that you want me and I’ll be yours completely, for better or for worse. I know, we’ll have our disagreements, be fighting for no reason. I wouldn’t change it for the world..



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Président du Club de natation
S. Almandin de Béziade
Président du Club de natation
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t969-almandin-light-in-your-h
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1705
Date d'inscription : 12/06/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: These Creatures Are Often Mistaken For Teenagers, Theron Bergevin   Ven 24 Fév - 0:17

Merciiiiii Gaga, Mumu et Lex  Aww
Spoiler:
 

J'ai pas avancé encore sur ma fiche Curly, mais demain je met une grosse platrée Han


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 436
Date d'inscription : 06/08/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: These Creatures Are Often Mistaken For Teenagers, Theron Bergevin   Mer 8 Mar - 0:20


Theron est un loup sans meute, mystérieux et insaisissable, la gorge vibrante de grondements et de secrets. L'on pourrait croire qu'il suffit de tartiner son museau de fraise pour le rendre agneau, mais toujours la bête est tapie dans son regard, dans ses postures, dans ses peurs et dans ses désirs. Prisonnier de sa particularité, celle-ci pourrait pourtant être une force, un moyen pour lui de laisser une trace dans le monde...

Rebienvenue petit loup Love
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  AUTUMNUS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

These Creatures Are Often Mistaken For Teenagers, Theron Bergevin

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-