Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est les vacances de printemps
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres

Partagez | 
 

 Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Autumnus
D. Barthélémy d'Albon
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Lun 8 Mai - 17:38


Barthélémy Dieudonné D’albon
feat. Jack Falahee

Nom: D’albon, comme des générations de fiers ancêtres avant lui. Il porte son patronyme avec fierté et gravité, conscient de ce qu’il implique de pouvoirs et de responsabilités. Prénom de naissance: Dieudonné. Enfant unique, Héritier mâle, il est un cadeau venu du ciel que ses parents compte bien faire fructifier à outrance. Prénom d'usage: Barthélémy, « le fils de Thélémy », « celui qui ouvre la voie », « le saint écorché ». Les D’Albon ne donnent pas leur prénom à leur héritier à la légère. Généalogie: Fils de la très fière et distinguée Coralie De Brignac et de l’érudit Maximillien d’Albon, Barthélémy est destiné à devenir le prochain Duc d’Albon, après le décès ou l’abdication de son paternel. Fils unique, arrivé tardivement dans un mariage où l’amour n’était pas vraiment quelque chose d’autre que contractuelle, on a un moment douté de la paternité de Maximillien, avant qu’un sortilège de filiation confirme cette dernière. Nationalité: Française depuis des siècles, probablement un bon millénaire Lieu et date de naissance: Au château familial, lors d’une écrasante et orageuse après midi du mois d’aout, le septième jour du Statut: Célibataire, les rumeurs gonflent sur des fiançailles imminentes, mais ses parents semblent hésiter sur l’identité de la future promise. Lui attend, patient et résolu.  Nature du sang: Pur, tellement pur qu’il en est pauvre, vicié par une maladie génétique transmise par sa mère et les femmes de sa famille depuis plusieurs générations: peu de gens le savent, mais Barthélémy est hémophile, sous traitement pour ne pas être menacé par la moindre blessure. Etudes/Profession: Le jeune noble est en 9ème année de Brio, sa scolarité glisse doucement vers sa fin. Etudiant en filière de Médecine Magique, Il a bon espoir de devenir un jour médecin royal. Car au sein d’une cour hypocrite, qui est plus proche du roi que son propre médecin ? Baguette magique: Barthélémy dispose d’une longue baguette d’ébène de plus de 25 cm, gravée de ses initiales et du blason des D’Albon. Elle possède en son sein une griffe de phoenix, la rendant particulièrement efficace pour les sortilèges de soin et de protection.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
La restauration était attendue par les D’Albon depuis bien longtemps, et ils sont revenus au sein de la cour royale à l’instant même où cette dernière s’est reconstituée. Barthélémy a été éduqué dans le respect de la Monarchie et la nostalgie de cette dernière, aussi quand un nouveau roi légitime a repris sa place sur le trône, il n’a pu que s’en féliciter. Les D’Albon sont, malgré les rumeurs peu flatteuses sur leur sujet, en odeur de sainteté à Paris comme à Versailles, bien que certains craignent que leurs idées extrémistes puissent influencer le roi. Barthélémy lui, sans cacher une seule seconde son point de vue sur le sujet, ne crie pas sur tous les toits sa félicité: il trace son chemin, note, observe, s’inquiète parfois des élans démocratiques de certains de ses camarades qui n’ont décidément pas compris que la plèbe n’est pas formée ni prête à contrôler un pays. Le roi, lui, est né et éduqué pour cela, alors pourquoi ne pas lui faire confiance? D’autant qu’il ne s’entoure que des meilleurs, des plus sachants, des plus formés. Que les autres retournent à leurs commerces et à leurs étables, et tout ira bien pour la France. 

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
La mise en objet est un véritable scandale pour les D’Albon, qui voient d’un très mauvais œil que des sorciers impurs puissent prendre l’ascendance sur des quasi divinités comme les Djinns. Barthélémy lui laisse assez régulièrement le sien en dehors de son artefact, lui laissant le loisir de vaquer à ses occupations s’il le souhaite. D’ailleurs, Abigor est l’une des rares personnes dont il écoute l’avis avec presque autant de déférence et de dévotion que ses parents ou le Roi. Il est indéniable que le puissant Djinn a une certaine influence sur le sorcier, au plus grand plaisir de ce dernier. Des on-dit circulent sur quelques D’Albon qui collecteraient les prénoms de naissance de certains magiciens, notamment leurs propres domestiques, afin de pouvoir libérer de leur joug des Djinns qu’ils jugent trop puissants ou respectables pour être asservis par des humains médiocres, sans le moindre égard pour les risques qu’ils font courir aux dits humains. Chacun ses priorités comme on dit.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Barthélémy n’a pas besoin de l’ « envisager », il en est intimement convaincu d’aussi loin qu’il s’en souvienne. Croyance soigneusement inculquée par ses parents, sa famille, entièrement intériorisée pour devenir une conviction personnelle, il considère que les mages de sang pur comme naturellement plus doué par la magie, et plus compétents pour gouverner. Il ne nie pas l’existence des sangs mêlés, ni mais leur existence en tant que sorciers, simplement ils ne peuvent décemment pas être aussi compétents et qualifiés que des individus dont la magie coule dans les veines depuis des siècles sans discontinuité. Il ne méprise pas les sangs mélés, mais considère simplement qu’ils n’ont rien à faire dans les hautes sphères de l’État. Il leur laisse sans aucun problème la sphère économique, mais vous de très mauvais œil un entourage de nobles au sang souillé auprès d’un roi qui a encore une légitimité et une autorité à asseoir, et compte bien faire partie de son cercle le plus proche pour tenir à distance ce qui ne méritent pas autant de considération. 

Personnalité:

Des Qualités, Barthélémy en à pléthore, qu’il couvrira d’un vernis de modestie feinte et savamment dosée. Il n’est pourtant pas une blanche colombe, malgré la prétendue pureté dont il se prévaut.

-  Protecteur : Protecteur des traditions, protecteur d’une culture et de sa richesse, Barthélémy est un patriote, un défenseur de la monarchie française dans la splendeur de son passé et la richesse de son futur. En futur Duc D’Albon et éduqué comme tel, il se montre particulièrement attentionné vis à vis de ses pairs, parmi les plus âgés comme chez les plus jeunes, cousins et cousines des branches proches comme éloignées. Il est également très territorial et protecteur vis à vis des membres des familles aux services de la sienne, et il sera bien plus pugnace dans la défense de ces derniers que dans celle des nobles arrivistes de bas étage. Fidèle en amitié comme en amour, il n’hésitera pas à user de son argent, de son pouvoir naissant et de son influence pour sortir ses proches de l’embarras ou de la difficulté, sans la moindre hésitation. Il est un précieux allié, mais à la confiance fragile.

-Réfléchi-Pragmatique : Si Barthélémy a des idées bien arrêtées, des idéaux ancrés et tout ce qui va avec, il n’en est pas pour autant totalement obtus et jusqu’au boutiste : il sait le nouvel ordre encore fragile, il sait que des alliances doivent se lier, se nouer et se raffermir pour le bien de la France, et que cela ne pourra se faire sans quelques uns de ceux qu’il n’imagine pas digne de gouverner seuls. En cela, il sait qu’il ne peut se contenter des alliances nobles et pures, et qu’il lui faudra chercher des alliés, ou des pions, selon le point de vue, ailleurs, chez les gens aisés, chez les gens audacieux, pour étouffer les velléités impatientes et les ambitions dévorantes. Il ne vise pas non plus le sommet de l’État, en idéaliste qu’il est, c’est le bien commun et la durabilité du régime monarchique qui prônent sur l’entresoi et l’orgueil personnel, aussi présent soient ils en lui. Il serait bien capable de créer des alliances temporaires que d’aucun considérerait contre nature, pour mieux en triompher par la suite. Après tout, l’expression « qui vient à point » est familière aux D’Albon, tapis dans l’ombre d’une République félone depuis des décennies...

- Galant : La politesse et la galanterie sont des vertus cardinales du jeune noble, qui attache à l’étiquette quelque chose de quasi obsessionnel. Vous ne l’entendrez jamais jurer, utiliser des propos diffamant en public ou agir d’une manière indigne à son rang. S’agissant des dames, il est le premier à céder une place assise, à proposer de porter des sacs, malgré son statut de noble, ou proposer un bras bienveillant à une dame souffrant de chaleur ou de fatigue. L’héritier D’Albon ne souffre d’aucun scandale amoureux ou sexuel entachant sa réputation, ses conquêtes sont soigneusement choisies, notamment par lui même, et c’est parce qu’il traite chacune d’entre elles avec un grand égard, et se débrouille toujours pour qu’une éventuelle rupture soit de l’initiative de la demoiselle, à tout le moins en apparence.

- Charismatique : Toute personne de bonne foi ne pourra le nier, Barthélémy est très, très bel homme, la machoire volontaire, le regard perçant, la dentition impeccable. Mais sa beauté n’est ni fade, ni superficielle : la voix grave et chaude de l’héritier a été savamment travaillée pour adopter un rythme agréable à l’oreille, un vocabulaire sobre, accessible à son auditoire à s’adaptant à celui ci. Son regard transperce son interlocuteur et il est bien difficile de lui faire détourner les yeux quand ce dernier cherche à soutirer une information, une réaction à quelqu’un. Dôté d’une présence et d’un leadership naturel, il s’est tenu néanmoins éloigné des présidences de clubs pour une raison évidente : un leader trop visible et ouvertement influent est une cible mouvante, et il compte bien être là suffisamment longtemps pour que son emprise sur ses pairs devienne aussi durable qu’implacable.

- Soigné : Même au saut du lit, vous ne le trouverez jamais avec une mèche de travers, un épi ou une haleine chargée. Maniaque de la propreté, c’est une quasi obsession de l’hygiène liée à sa maladie et à la faiblesse de son organisme face aux agressions extérieurs qui en font un jeune homme tiré à quatre épingles à chaque instant de la journée. Certains lui trouveront une classe folle, d’autre y verront des tocs que l’héritier ne cherche même pas à dissimuler : aimer se rouler dans la fange, c’est bon pour les cochons. Il a des ongles soignés, des cheveux brillants et lisses, un rasage impeccable, quand il n’a d’autre choix que de se séparer de sa barbe de quelques jours. Il porte également toujours la même eau de Cologne ambrée, reconnaissable entre mille et dont le prix est exorbitant, à la limite de la décence.

- Artiste caché : L’art est un loisir décadent aux yeux des D’Albon, exception faite des danses traditionnelles et de la musique classique. Pourtant, Barthélémy a toujours été sensible aux couleurs éclatantes d’une peinture expressionniste, aux variations anarchiques d’un morceau de jazz et à la poésie décadente d’un Rimbaud ou d’un Boris Vian. Sous couvert d’un intérêt faussement futile, Barthélémy est avide de découvrir chacun des sept arts dans le moindre de leurs détails et leurs subtilités. Peu savent qu’en sus d’être un excellent danseur de danses de salon, un violoniste accompli et un bon croqueur au fusain, l’héritier d’Albon est obsédé par la guitare électrique et la trompette jazz, qu’il danse le rock acrobatique avec une certaine dextérité et qu’il pratique la photographie aussi souvent qu’il le peut. Malheureusement, il est condamné à pratiquer ses passions dans la plus grande discrétion, souvent solitaire, tant ce genre de comportements et d’occupations sont répréhensibles aux yeux de ses parents. Si il fait de son mieux pour être l’héritier parfait sur le papier, il n’a pas encore réussi à faire une croix sur ces passions dévorantes, qu’il dissimule autant que possible pour ne pas faire d’esclandre. Ça lui pèse parfois, mais il considère cette discretion imposée comme un mal pour un bien...

*****


- Pro monarchie et Pro sang pur : Comme chaque membre de sa famille, Barthélémy est favorable au retour à la monarchie absolue en France, et plus globalement dans l’ensemble de l’Europe. De la même manière, il reste persuadé que le pouvoir doit revenir à ceux dont le sang est le plus gorgé de magie, et dont la pratique remonte à des temps ancestraux. S’il ne nie l’intérêt des sangs mêlés pour les basses œuvres et le développement économique, il ne les considère ni compétents ni capables de comprendre les subtilités des jeux de pouvoir, et voit d’un très mauvais œil l’arrivée de quelques unes de ces familles de la haute bourgeoisie dans les cercles les plus concentrés du pouvoir. Ne lui dites jamais qu’un De Villeneuve ou un De Vienne vaut la même chose qu’un De Béziade ou un D’Albon, cela vous vaudra une œillade des plus méprisantes et un silence dont la condescendance vous traumatisera quelques jours après. D’ailleurs, il se débrouille pour interagir les moins possibles avec ces ersatz de noble : il est de loin bien plus complaisant envers la plèbe qui a su rester à sa place qu’avec celle qui se prend pour ce qu’elle n’est pas, à savoir pure et méritante.

- Stratège : Bon joueur d’échec, rompu aux subtilités de la politique et des jeux de pouvoir par une éducation basée sur les ouvrages de Machiavel et des autres chefs d’État et de guerre moldus comme sorciers, Barthélémy avance ses coups, place ses pions, réfléchi à chacune de ses actions soigneusement avant de faire quoi que ce soit. Certains parleront d’hypocrisie, il préfère le terme d’opportunisme : l’ambition des D’Albon de se maintenir au sommet de l’État ne peut souffrir d’un excès d’honnêteté naïve. Alors Barthélémy observe, beaucoup, évite d’attaquer quand il ne connaît pas l’adversaire sur le bout des doigts. Il manque de spontanéité, parfois, de naturel même, mais ce dernier a si longtemps été réprimer chez lui qu’il ne sait parfois plus vraiment où se situe la limite entre son jeu de dupe et son véritable caractère, et c’est ce qui risque de le perdre, un jour.

- Manipulateur : Barthélémy est tout à fait capable de monter quelques plans et rumeurs pour que les uns et les autres s’affrontent, sans le moindre scrupule à ce sujet. Si il a la flatterie difficile, il sait en revanche appuyer là où ça fait mal dans les orgueils, fiertés et insécurités de ses petits camarades pour les amener à quelques mauvaises paroles ou mauvaises pensées. Mieux encore, en oiseau de nuit, comme le blason de sa maison, il murmure dans l’ombre des idées que d’autres feront leur, persuadés d’un libre arbitre qu’il leur aura confisqué. D’ailleurs il arrive même que certains vassaux évitent de se retrouver trop souvent seuls avec le jeun d’Albon, convaincus qu’il est une sorte de légilimens naturel, ce qui n’en est rien, bien sur. Barthélémy n’est qu’un jeune homme perspicace, à la voix trop caressante pour ne pas se laisser charmer. Nombreux sont ceux qui se sont fait berner, enroulés autour de son petit doigt, et on ne peut pas leur en vouloir : les D’Albon sont doués à ce jeu là, l’héritier ne fait pas exception.

- Méprisant : Comme décrit plus haut, Barthélémy n’a pas une très haute estime de la nouvelle noblesse, et ne le cache qu’au moment des cérémonies officielles. A l’académie, il ne manque pas une occasion d’asticoter les pseudo comtes et ducs de pacotille, les écrasant de sa connaissance du protocole et de l’histoire de la monarchie pour mettre en lumière leur arrivisme et leur manque de mérite. L’argent est une affaire de bourgeois, l’honneur et le sang en revanche ne se gagnaient pas par le troc ou quelques mariages dégoutants et contre nature. Il n’y a d’ailleurs qu’un seul groupe de personnes méprise plus encore que les nouveaux nobles : les hybrides. Barthélémy ne comprend décemment pas comment on peut autoriser les demi loups, demi nains et autres demi tritons à fouler le marbre du sol de l’institut, et ça, il n’hésite pas à le dire haut et fort. Considérant ces derniers comme une sous race de sorciers, il n’accorde aucun crédit à leurs dires et s’en méfie comme la peste. Si il peut, au détour d’un cours, humilier l’un d’entre eux de la manière la plus raffinée possible, il ne s’en privera jamais.

- Orgueilleux : Fils unique, héritier tardif, Barthélémy a grandi avec la sensation d’être l’agglomérat des sept merveilles du monde. On lui a donné un but, une mission, des responsabilités telles dès son plus jeune âge qu’il en est devenu un jeune homme à l’orgueil impérieuse. Il ne supporte pas la moindre contradiction dans son petit moindre, la moindre perte de contrôle, et ne résiste que très mal à la critique. La moindre remise en cause, même bienveillante, de ses actes ou de ses paroles est ressenti comme une trahison par l’héritier en quête secrète mais désespérée de validation et d’affection sincère. Cette fierté parfois si mal placée lui a valu bien des amitiés d’enfance et d’adolescence, quelques jeunes amours aussi. Barthélémy n’accepte qu’on l’aime qu’en entier, sans concession de sa part, signe de son manque de maturité sur le sujet. La seule qui aurait pu peut être le faire changer à ce sujet à décider de lui tourner le dos des années plus tôt, et à présent il n’accepte de remarques que de la part de ses parents, oncles, et de son djinn. L’avis des autres ne vaut rien à ses yeux.

- Mauvais Perdant : Intimement lié à son orgueil, la mauvaise foi de Barthélémy lors des jeux les plus futiles comme les plus sérieux est proverbial. Il n’est pas tricheur, mais supporte mal la défaite, pour la simple et bonne raison qu’il ne l’a que très peu subi dans sa vie, et le renvoie à la relativité de sa supériorité sur les autres. Aussi, il n’est du genre à accepter un défi que lorsqu’il est absolument certain de le remporter, et sera prêt à presque tout pour atteindre son but. Autant dire que les sports d’équipe ne sont pas faits pour lui, il en devient littéralement puant.

- Frustré : Aussi suprenant que cela puisse paraître, il arrive à Barthélémy de s’imaginer de moindre naissance, ou à tout le moindre débarrassé de son titre de futur Duc. Il aime sa vie et la façon dont ses parents l’ont façonné pour lui avec soin, mais il ne peut nier constamment le manque de liberté dans son comportement, qui fige son caractère en postures mécaniques qu’il regrette parfois. Cette sensation est d’autant plus pregnante quand il repose un instrument de musique « sauvage » dans son étui, ou qu’il contemple une œuvre d’Otto Dix dans un musée. Artiste, vivre d’une passion, c’était le seul luxe qu’il ne pourrait jamais obtenir pour soi. La passion n’a pas de place dans un monde de raison, et l’on n’a jamais vu de médecin royal dansant le rock et prenant des photos dans la foule parisienne. Qui le prendrait au sérieux, si il n’était pas capable de résister à ses propres caprices ?
Genie in a bottle: Abigor

Origines :  Abigor est un très, très ancien djinn, dont la trace de ses interventions remonte à l’époque sumérienne archaique, plus de trois millénaire avant Jésus Christ. Il a toujours accompagné les guerriers et les généraux à la recherche de la gloire et du sang. Apparaissant avec les lueurs du soleil précédant les combats, il se repait du sang versé, qu’il soit animal, humain ou autre, et devient plus fort à chaque conflit qui nait entre deux peuples. Son omniprésence dans chaque conflit lui a donné une aura telle qu’il est cité comme un véritable démon dans le monde chrétien, commandant de soixante légions des enfers et Duc parmi la noblesse démoniaque. Une consécration pour un Djinn qui pourtant n’avait que faire de la religion des humains qu’il a pu servir et asservir.


Hauts faits : Le pedigree des méfaits d’Abigor est tellement imposant qu’il est compliqué d’en faire une liste exhaustive. Il était auprès de César lors de la conquête des Gaules, il s’est approché des conquistadors lors de la découverte des Amériques, a soufflé le chaud et le froid entre sunnites et shiites. Il ne crée pas les conflits, mais il les amène tranquillement à leur paroxysme, murmure quelques conseils stratégiques pour asséner le coup fatal. Rien ne le satisfait plus que les victoires éclatantes, et surtout dans un bain de sang. Récemment encore, avant la mise en objet, on dit que des hommes tels que Churchill et Fidel Castro ont pu profiter de ses conseils avisés, sans que l’on sache par quel sorcier il a été invoqué en premier lieu.

Apparence : Dans un premier temps, il est apparu sous la forme d’un cavalier chevauchant un cheval ailé et portant une lance, chevalier fantomatique et apocalyptique trainant une désagréable odeur de chair en putréfaction, cependant avec l’évolution des sociétés et des chefs de guerre, devenant autant seigneurs que bouchers, il s’adapta pour adopter une apparence plus neutre, plus passe partout. Grand homme à la chevelure épaisse couleur d’aile de corbeau, il fixe son sorcier d’un regard aux iris écarlates et avec un sourire inquiétant et carnassier. Les parents de Barthélémy lui ont indiqué que son apparence actuelle, il l’avait arraché à l’un de ses derniers sorciers dont il avait deviné le nom de naissance, et qu’il avait littéralement écorché pour utiliser sa peau. Le jeune noble ne sait pas si c’est une fable, mais l’avertissement lui, était tout à fait sérieux.

Caractère & Comportements 
: Abigor passe pour connaître l’avenir et tous les secrets de la guerre et c’est pourquoi il serait l’un des favoris des stratèges à qui il indique les moyens de se faire apprécier de leur troupe. Le sarcasme est violent, agressif, méprisant vis à vis des humains, mais Abigor n’est pas un menteur, contrairement à de nombreux djinns. Sa réputation est trop importante à ses yeux pour l’entacher par des soupçons de malhonnêteté. Les conseils qu’il donne, il les a parfois fait payer le prix fort, notamment dans des situations critiques : il n’est pas rare qu’il ait réclamé des noms de naissance en échange de la solution, de la manœuvre victorieuse. Pour autant, personne n’a réussi à trouver une preuve véritable de la médiumnité du djinn, son génie rendant l’exercice délicat.

Entente & Relation avec Barthélémy : Abigor apprécie la célérité et le respect que lui montre le sorcier auquel il est à présent lié pour une durée indéterminée. Il a flairé l’odeur du sang autour de la famille d’Albon, et a réussi à extirper au jeune homme toute l’histoire des familles sorcières de la noblesse française. La situation lui semble prometteuse, potentiellement riche en confrontations intestines, silencieuses, mortelles à terme. Barthélémy lui se félicite de s’être vu assigner un djinn aussi puissant et influent. Extrêmement respectueux des esprits invoqués, comme tous les d’Albon, il écoute Abigor avec une grande déférence, et il n’est pas rare de le voir discuter avec son djinn dans le parc, tous deux devisant en avançant dans les allées désertes, les mains dans le dos, l’air absorbé dans leur conversation, à la manière de deux frères. Barthélémy n’est cependant pas dupe, il est conscient que le Duc es enfers n’attend qu’une erreur, qu’un lapsus de sa part pour découvrir son patronyme et lui arracher la colonne vertébrale. Il se dit simplement que le jour où cela arrivera, cela sera uniquement de sa faute, et que quitte à mourir, la main d’Abigor serait un ciseau des Parques plus que respectable.

Première invocation : La première invocation d’Abigor s’est faite dans la salle des invocations du château familial, entouré par l’ensemble de la famille et des serviteurs. Le jeune Barthélémy se tenait dans son cercle d’invocation avec une expression grave sur le visage, droit et raide comme la justice. Il avait été déguisé en costume d’apparat, réplique miniature de son père qui se tenait derrière lui sans esquisser le moindre sourire, sa mère engoncée dans une robe au corset exceptionnellement serré et serti de pierres précieuses. Le rituel se déroula de manière assez classique, mécanique, et il ne s’y passa pas grand-chose. Abigor apparut encapuchonné, répandant son parfum putride dans tout l’hémicycle. Barthélémy blémit, mais ne faiblit pas, présentant ses respects à l’esprit avant de l’inviter à se présenter. Il ne fut pas plus de quinze minutes pour que les premiers échanges s’achèvent dans une eclat de lumière malsaine. Barthélémy mit quelques années avant d’être véritablement à l’aise en présence d’un esprit aussi fort et ancien qu’Abigor, mais on peut dire qu’ils sont véritablement proches depuis la majorité de l’héritier et la prise en maturité de ce dernier. Ces deux là sont à présent inséparables, pour le meilleur comme pour le pire, et il est communément admis que le puissant djinn protecteur du D’Albon a également une énorme emprise sur ce dernier.


Pseudo: Malou Age: Bientot le Quart de siècle Gnoe Où avez-vu connu DJ? La faute à certaines dont je tairai le nom...Autres comptes? Augustus le sexy prof et Alice la Sexy tout court Une remarque ? J’avais dit pas de TC, mais oh, well Un mot pour la fin ?  « Tout est dans l’allure, c’est une certituuuude, tout est dans le style la pause l’attituuuude »  

Djinn Jinxed


Dernière édition par D. Barthélémy D'Albon le Lun 8 Mai - 22:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
D. Barthélémy d'Albon
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Lun 8 Mai - 17:38


'Cause baby we've got bad blood
Comme un grain de sable dans ton engrenage

L’enfance de Barthélémy s’est fait paisiblement dans le château familial, de manière assez classique pour les enfants de son rang. On ne peut pas dire qu’il ait un jour été malheureux, ou qu’il eut manqué de quoi que ce soit : fils unique, il a été gâté et couvé par des parents stricts mais attentionnés, qui avaient de grands projets pour leur petit. Enfant calme et précoce, on lui assigna les meilleurs tuteurs dès qu’il eut l’age d’apprendre, et se vit offrir une éducation d’une qualité supérieure, alliant magie et traditions : Barthélémy apprit d’abord à lire le grec et le latin, puis le français, avant d’abord les sciences et les mathématiques. Le jeune noble prit quelques années d’avance sur les enfants de son âge, perpétuellement entouré d’adultes, ne fréquentant d’autres enfants que lors des réunions de famille avec cousins plus jeunes ou encore en rallies avec les enfants d’autres familles nobles. On l’initia également aux activités dites « nobles », comme l’équitation, l’escrime ou encore la chasse. Si ces deux dernières activités n’attirèrent jamais vraiment l’attention du garçon, il n’en fut pas de même avec l’équitation, qu’elle soit sur cheval, sur abraxan ou encore, comble du luxe, sur licorne. L’équitation devint l’un des leviers d’éducation et de pression de ses parents sur un enfant dont le caractère commençait à se former lentement, en sus de quelques techniques plus archaïques, les châtiments corporels et les fameux coups de ceinturon, qui eurent la qualité terrible de révéler la maladie de Barthélémy. En effet, peu le savent, mais l’héritier de la famille D’Albon souffre d’une maladie génétique appelée Hémophilie, qu’il tient de sa mère, et de plusieurs femmes de sa famille, le gène se trouvant particulièrement présent dans le sang pauvrement diversifié du jeune homme. Les valets de chambre s’aperçurent que quelque chose n’allait pas chez le petit garçon quand ils le trouvèrent un soir dans une mare de sang,  à moitié endormi dans son lit après avoir été lourdement corrigé par son père à coups de cravache pour ne pas avoir su réciter ses déclinaisons sur le bout des doigts. Si l’enfant ne s’était pas formalisé des lacérations sur son petit dos, les adultes en revanche furent épouvantés par la quantité de sang qui s’écoulait sans discontinuer ni coaguler. Le diagnostic tomba rapidement après cet incident : Hémophilie B de niveau modéré, suffisamment grave cependant pour que la vie du garçonnet en soit totalement changée : interdit, les sports dangereux, les activités qui risquaient de provoquer saignements et hémorragies. Malgré son jeune âge, Barthélémy réussit à convaincre son père de poursuivre l’équitation, acceptant en échange de vivre dans une bulle imaginaire de précaution, d’hygiène et de prévention. Pas vraiment ce qui est le plus agréable et épanouissant pour un petit garçon, mais ce dernier se plia aux contraintes imposées par les inquiétudes parentales. Les premières d’une liste qui s’allongera à mesure qu’il prendra de l’age...


Le début de l’adolescence du jeune D’Albon ne fut que le prolongement de son enfance : sans vague, avec simplement plus de cours, plus de tuteurs, un peu plus de pratique de la magie aussi, et l’ombre d’Abigor, le terrifiant et puissant djinn choisi par ses parents pour lui. Barthélémy restait un adolescent peu loquace, précis, efficace, dont on bourra le crane de connaissance et de certitudes, et le corps de potions et de médicaments pour éviter que sa maladie puisse un jour prendre le dessus. A mesure qu’il prenait de l’âge et de l’assurance, les d’Albon le fit fréquenter de plus en plus assidûment les autres enfants de la noblesse. La plupart d’entre eux était plus jeunes que lui, mais il ne s’en formalisait pas, appliquant les règles de l’étiquette et de la politesse qu’on lui avait inculqué depuis le berceau ou presque. S’il restait loin des jeux d’enfants les plus dangereux, il se fit un plaisir d’amener les plus jeunes et les néophytes en promenade à cheval ou à poney. C’est lors de ces rallies qu’il eut l’occasion de se rapprocher de certains autres nobles, et notamment de la fratrie De Béziade. Rapidement, Barthélémy se rapprocha d’Almandin et de Perle, au plus grand plaisir de leurs parents respectifs. Légèrement sur la réserve au premier abord, il se découvrit une sociabilité et un plaisir fou à partager son temps et ses passions avec d’autres personnes de son âge, et pas uniquement ses tuteurs. Plus encore, Barthélémy développa une véritable tendresse envers la jolie Perle, tendresse qui s’avéra réciproque après des années de fréquentations platoniques. Les fiançailles n’étaient pas vraiment d’actualité, mais la relation entre les deux nobles faisaient couler bien du venin des crocs des mauvaises langues, mais Barthélémy n’en avait cure : amoureux de Perle, elle fut la première à lui faire baisser la garde, à partager son lit et à qui il offrit son coeur sa concession, malgré toutes les difficultés que pouvait avoir le D’Albon a exprimé ses sentiments, dès lors que ça, personne ne lui avait appris à le faire, et que l’exubérance de Perle le déconcertait parfois. Pour autant, il ne se posait pas plus de questions que cela, vivant cet amour un peu innocent avec la jeune femme entre les murs de l’Institut, sans s’imaginer un instant à quel point la situation allait évoluer de la manière la plus délicate possible.

A tout juste un an de la fin de ses études, Barthélémy est une figure connue du paysage de Beaubaton, pas forcément pour les bonnes raisons d’ailleurs. Le jeune noble arpente les allées de l’école comme si cette dernière faisait partie du patrimoine familial, le menton haut, le port altier, sans un regard sur la plupart de ses camarades. Controversé au sein de corps enseignant de par la dichotomie entre son comportement et ses bons résultats, il est devenu le cauchemar de certains de ses petits camarades, alors que d’autres se damneraient pour faire partie de son cercle proche. C’est qu’avec le retour de la monarchie, Barthélémy irradie d’une nouvelle aura de puissance et de confiance frôlant la dangerosité. De son verbe implacable, il porte aux nues les quelques rares privilégiés qu’il a à la bonne, capable d’une générosité et d’une bienveillance presque pesante dans ses excès, alors qu’il cloue au pilori ceux qui ont le malheur de lui barrer la route, ou de simplement croiser son chemin dans un mauvais jour, alors que les iris sanglantes d’Abigor éclairent celle du talisman bijou en forme de chouette qu’il porte en épingle de cravate ou en bouton de manchette. De sa relation avec Perle, il ne reste plus rien, au si peu : les deux amants se sont déchirés pour des bétises, il y a plus de trois ans maintenant, alors que Barthélémy reprochait à Perle de prendre son rôle d’amoureuse de Basile De Villeneuve au théâtre un peu trop à coeur. Perle n’était pas du genre à se laisser faire, lui n’était pas du genre à faire des concessions, pas sans assurance en retour. Aujourd’hui, Perle n’est pour lui qu’une « Actrice », définition bien proche dans la bouche d’un D’Albon de celle de fille de basse vertu, en tout cas c’est le discours qu’il tient en public, et même auprès de la jeune femme. Pour autant, il garde toujours un œil attentif sur les faits et gestes de la De Béziade, un peu plus encore depuis l’annonce des fiançailles de cette dernière avec l’héritier Grimaldi, beau parti s’il en ait, mais surement pas autant qu’un D’Albon en tout cas à son point de vue. Toujours proche d’Almandin, il n’est pas rare de voir les deux jeunes hommes ensemble à l’école comme en dehors, bien que ces derniers évitent soigneusement de parler de Perle, sujet tabou si il en est. Depuis leur rupture et l’annonce des fiançailles de cette dernière, les parents de Barthélémy ne se sont pas encore décidés à lui choisir une nouvelle promise : le projet professionnel leur semble être, pour le moment, une priorité, et il faut dire que les jeunes femmes nobles de sang pur et à la réputation immaculée ne courent pas franchement les rues. Barthélémy en fait son affaire, pour le moment.
Djinn Jinxed


Dernière édition par D. Barthélémy D'Albon le Dim 14 Mai - 0:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
M. Xavier Lartigue
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1635-xavier-lost-in-wonderla
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/01/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Lun 8 Mai - 20:29

Falafel Han

Le voilà donc, le fameux Hihi J'vais pas dire bon courage, vu que je suis sûre que tout est presque fini mais... au plaisir de voir pour des liens ensemble Han


I was looking for a breath of life, A little touch of heavenly light, But all the choirs in my head sang no | And I started to hear it again, For the devil to dance again — breath of life.

©lion's tears
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aestas
M. Tysha de Vienne
Admin ¦ Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1155-tysha-tout-ressemble-a-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 608
Date d'inscription : 15/08/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Lun 8 Mai - 20:38

Une si jolie bouille pour un tel perso Sem j'aime trooop Bulle

Ta plume le décrit super bien, on se laisse emporter par tous ces adjectifs qui façonnent un bonhomme avec plein de nuances intéressantes, qui donnent tour à tour envie de lui coller quelques claques (Tysha inside) ou d'apprendre à le connaître Brille Il ne laisse pas indifférent Mdr Et j'aime beaaaucoup le côté "artiste", ça va donner des choses très intéressantes ! Et ça va être un plaisir de le lire (et de l'enquiquiner hinhinhin !)
J'ai super hâte de jouer avec luiiiii (Tysha et Garrus trépignent pour se battre!) (Ciri s'est enfuie au loin Mdr ) (Martin l'aime bien, parce que Martin est un sans-avis sur la monarchie Mdr )

Rebienvenue ici, Sexy Noble ! Hug



all we need is... love ?

Nothing you can say but you can learn how to play the game.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
S. Thais de Châtelet
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 73
Date d'inscription : 05/02/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Lun 8 Mai - 21:17

Barty-chouuuuuuuuuuuu Han

Rebienvenue ! Kya
J'ai hâte de voir la suite et de parler liens avec lui aussi Brille. Bon courage pour la fin de la fiche Hug

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Sixtine Brival
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t996-sixtine-brival-cavaliere
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1221
Date d'inscription : 27/06/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Mar 9 Mai - 17:16

Je suis déjà venue te dire que Kya Kya Kya Kya un d'Albon avec toi ça ressemble à un fantasme sauf que c'est la réalité don c'est même plus un fantasme Drague

Cette relation d'amour qu'il oublie pas (Six tient à mépriser cela), son attention pour son djinn qui très honnêtement est Brille Brille et son caractère, il va y avoir du sang à BB et on aime ça, ça fera du pain et des jeux pour tout le monde Love
Puis sa maladie, Six va se faire un plaiiiiiiisiiiiiiir de le saigner en toute amitié Copain J'ai hâte de te voir le jour et je te réserve un RP et tant pis pour mon incapacité à être majer Cache

Swaggy Barthélémy Swag





l'étreinte de la mort est comme la morsure d'un amant, qui fait mal et qu'on désire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
D. Barthélémy d'Albon
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Mer 10 Mai - 19:03

Merci tout le monde, ça me fait vraiment vraiment plaisir tous ces petits mots Brille J'espère réussir à vous transmettre encore plus d'émotions controversées en rp Han Luv




Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, Exhale le vertige, Et les danseurs prudents ne contempleront pas sans d'amères nausées  le sourire éternel de tes trente-deux dents.© by anaëlle.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 5537
Date d'inscription : 06/08/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Sam 13 Mai - 23:06

TOI Gnoe Gnoe Retourne dans ta tour d'ivoire  ENFIIIIIIIN  Bôté Je n'ai pas pu passer avant je stalkais dans le coin par contre Heh *s'auto-flagelle pour contribuer à l'ambiance moyen-âgeuse* mais je suis admirative du résultat. Lover Stars Tu es parvenue à en faire un pur produit endoctriné avec suffisamment d'humanité pour donner envie de s'y attacher et ça, c'est monstrueusement réussi  Chou Mdr Qui est-ce qui frise le diabolisme de bon goût hein ?  Yeah Même le titre de l'histoire est adapté Sem

Did you have to do this?
I was thinking that you could be trusted
Did you have to ruin what was shiny?
Now it's all rusted
Did you have to hit me where I'm weak?


Toi, moi, dans un sujet Sem



—  Is it running in our blood  —

Underneath it all, we're just savages
Hidden behind shirts, ties and marriages
How could we expect anything at all
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
D. Barthélémy d'Albon
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 50
Date d'inscription : 08/05/2017
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Sam 13 Mai - 23:12

Tu sais ce qu'il te reste à faire, appelle donc la gentille directrice qu'elle m'attribue une couleur and I'm yours Graou
( En vrai, ça me soulage et me ravit que cette interprétation te plaise, c'est qu'ils ont un sacré passif ces d'Albon, alors pour ne pas faire dans le trop manichéen ou cliché, c'est pas forcément évident et tous vos retours font chauds à mon petit coeur Bulle )




Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées, Exhale le vertige, Et les danseurs prudents ne contempleront pas sans d'amères nausées  le sourire éternel de tes trente-deux dents.© by anaëlle.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 436
Date d'inscription : 06/08/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul    Dim 14 Mai - 23:01


La fierté irrigue ses veines, farouche et brûlante. L'héritier d'Albon ne vit pas : il règne. Il a pris sa vie en main, le menton redressé et le regard décidé, n'hésitant pas à renoncer à ses rêves. Rêves d'une vie d'artiste, d'une existence de bric et de broc, de perles délitées et de musique bondissante... mais l'étroit d'une grandeur solitaire semble s'être implacablement refermée sur lui.

Rebienvenue avec ce majestueux compte !  Yes
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  AUTUMNUS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

Barthélémy D'Albon ~Seul, on le demeure , on vit, on meurt , sa dernière heure on la fait Seul

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-