Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous embarquons pour Juillet : sous les cocotiers et les coups de soleil !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez | 
 

 (Théo) courant qu't'es pas beau?

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ¦ Perle
N. Théodore Malherbe
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2291-theo-courant-qu-t-es-pa
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mar 30 Jan - 1:31


Norbert Théodore Malherbe
feat. Richard Harmon

Nom: Malherbe, un nom qui interpelle tes professeurs de potions et poisons; plus particulièrement parce que tu n'es pas aussi doué qu'on pourrait le penser. Tu es même plutôt médiocre - et vu ton comportement en classe, ils ne manquent jamais de te le faire remarquer. « C'est bon ! C'est pas parce que mon vieux a une entreprise renommée que j'dois forcément suivre ses pas. J'en ai rien à faire moi, de toutes ces fioles ! »
Prénom de naissance: Norbert, et vu les prénoms de naissance de tes frères et sœurs, tu te demandes si tu ne ferais pas mieux de revoir la définition de « bon goût » avec ta mère...
Prénom d'usage: Théodore, non pas que tu apprécies ton oncle au point de choisir le même prénom que lui. Du tout. C'est simplement que dans ton immense modestie, tu as choisi celui qui signifiait « Dieu », et même si personne n'en a vraiment conscience - au moins toi, tu le sais.
Généalogie: A défaut de réellement baigner dans l'or, ta vie est parsemée de gouttes de poisons - ici et là. L'entreprise familiale fait parler d'elle, surtout depuis que ta tante a eu la merveilleuse idée d'épouser un Lacombe. Quoi de plus étrange et inquiétant qu'une alliance entre ces deux entreprises ? Au fond, toi tu t'en cognes, « Ils font c'qu'ils veulent de leur cul. »  mais te jouer des craintes des autres a tout de même quelque chose de jouissif.
Nationalité: Français pur souche.
Lieu et date de naissance: Tes cris se sont liés à ceux de Philomène le 04 Avril 1949, au coeur-même de Lyon. « Et franchement, il était temps. A votre avis, pourquoi j'ai décidé de vivre neuf mois dans ma propre poche ? Elle était déjà chiante à l'époque ! »
Statut: Célibataire. « Si toutes les filles sont aussi chiantes que Philo, c'est même pas la peine d'essayer. » Il faut dire que tu n'es pas vraiment quelqu'un de sentimental.
Nature du sang: Sang-mêlé, et pas seulement parce que ta mère était née-moldue. Les Malherbe ne sont plus purs depuis des décennies.
Etudes/Profession: 7ème année de GRACE, filière de Défense et Sécurité. Tout ce qui t'importe, c'est d'apprendre à te battre. « J'suis un mec badass, moi ! Plus tard j'serai un auror ! » ou contrôleur du Magicobus, au choix.
Baguette magique: Ta baguette mesure 18cm. « Ouaip, c'est la grande forme en ce moment ! Encore c'matin j'ai impressionné tout le dorto--- Ah, cette baguette-là ? Au temps pour moi ! » Bref, nous disions... 18cm, en bois d'ébène et composée d'un poil de moustache de troll. Charmante, en somme.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?

« Vous voulez vraiment savoir c'que j'en ai à foutre de la Monarchie Sorcière ? Bah rien. J'en ai rien à faire. De toute façon, qu'on soit soumis à une République ou à une Monarchie, la finalité est toujours la même, non ? On se fait bien bip! quoiqu'il arrive. Donc de savoir que le rigolo à la tête du gouvernement porte des collants ou pas, très franchement... ça m'passe bien au-dessus d'la tête ! »

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?

« Mais qu'est-ce qu'on s'en cogne ? Sérieux ? S'ils sont pas foutus d'se rebeller j'y peux quelque chose moi ? Nan ! Après ok, les trous du cul qui s'en prennent aux plus faibles sont vraiment des bip!... Mais les djinns ? Ils sont super puissants ! Enfin, pour la plupart. Alors venez pas m'dire qu'ils vous inspirent de la pitié ? En moins d'deux ils vous arrachent la tête et l'âme au passage. Encore heureux qu'on les enferme, manquerait plus qu'des illuminés s'mettent en tête de les libérer... »

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?

« Et vous, vous pouvez pas envisager d'me poser des questions intéressantes du genre Qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Pourquoi mon pif peut concurrencer l'Everest ? Quelle est l'arme la plus efficace pour qu'un cerveau explose en mille morceaux ? Là au moins, j'aurais des réponses intéressantes à vous donner : des pâtes, parce que c'est comme ça, une grenade. Mais vos histoires de sang et de rang... ça n'intéresse que vous. »

Personnalité:


CARACTÈRE

Grossier Je m'en foutiste Insolent Impatient Impulsif Rebelle Sarcastique Manipulateur S'attache vite aux gens qui se montrent gentils avec lui, mais prétend le contraire par peur d'être déçu Goujat Franc Sérieux quand il faut l'être S'il apparaît parfois seul, ce n'est pas par désir de l'être, mais parce que sa compagnie n'est pas appréciée Un poil macho, pour énerver les filles Déloyal Rancunier Peut faire preuve de compassion envers les plus faibles Bienveillant avec ses amis

Théodore Malherbe. Un nom qui, parfois, fait grimacer les personnes qui le prononcent. Si tu peux faire rire quelques-uns de tes amis à travers ton caractère exécrable et tes piques déplacées, ce n'est pourtant pas du goût de tout le monde. Tu n'es pas quelqu'un d'extrêmement populaire; la faute à ton comportement qui en agace plus d'un.

Certains cherchent à trouver des excuses à ta façon d'être et de faire; mais la vérité, c'est que tu as toujours agi de la sorte et ce dès ton plus jeune âge. Insolent, tu répondais à ton tuteur, tu martyrisais tes frères et soeurs, tu manipulais ton père pour faire passer tes bêtises sur le compte de ces-derniers... Et les circonstances ? Tu n'en avais rien à faire. À vrai dire, très peu de choses te touchent vraiment. De peur d'être déçu plus que tu ne déçois, tu as appris à te détacher de tes émotions - à part peut-être celle de la rancune, qui a le don de te rendre impulsif; chose que tu ne regrettes que rarement.

Aujourd'hui tu n'as pas vraiment évolué... tu montes vite dans les tours, tu es impatient et sarcastique. Tu n'es pas même un ami fidèle. Tu peux te montrer bienveillant, certes, mais tu es toujours le premier à tourner les talons lorsqu'il s'agit de sauver ta pomme. Si ton égoïsme a pu te sauver les miches à plusieurs reprises, il t'a aussi isolé des bandes d'amis au milieu desquelles tu évolues au sein de Beauxbâtons. Tu n'es pas du genre très délicat, tu dis ce que tout le monde pense tout bas, et tu n'as que faire des protocoles... tenir la porte à une fille ? Jamais. Aider un professeur à porter un paquet de copies ? Et puis quoi encore ? Si Maryse est moche, elle est moche ! Qu'est-ce que t'y peux, toi ? Forcément... tu ne te fais pas vraiment d'amis. Et si de base tu es du genre à aller très facilement vers les gens - de façon très familière, en plus de ça - tu te retrouves souvent seul.

Toutefois, te retrouver seul n'a jamais été un problème, parce qu'au fond tu ne l'es jamais vraiment. Que ce soit chez toi, avec tes frères et soeurs, ou encore à l'académie, au beau milieu des élèves, tu as toujours quelqu'un à aller ennuyer. Bien sûr parfois, tu te fatigues tout seul, et il se peut même que dans ces moments une once de sagesse parcoure ton esprit. Dans ces cas-là, il t'arrive de repenser aux personnes que tu as blessées, aux filles que tu as fais pleurer, et puis doucement... tu ris. Quelle bande d'idiots !

INTERACTIONS SOCIALES

Inconnus : Théodore préfère ignorer les personnes qu'il ne connaît pas. Ils auront sans doute l'impression qu'il les toise d'un air grognon, mais c'est surtout l'air naturel du garçon, auquel ils auront affaire. Théo se fiche éperdument de ce qu'on peut bien penser de lui, il se fiche même de se donner en spectacle lors d'un conflit avec autrui. Il sera sans doute même du genre à répondre « Dans ton cul ! » si jamais il surprend quelqu'un demander où se trouve tel lieu ou tel objet. En bref, le Malherbe se fiche totalement des bonnes manières, mais il n'ira chercher les ennuis que si l'inconnu(e) en question commence à le titiller.

Connaissances : Théo est très très très familier avec les personnes qu'il connait à peine. Il prend très facilement ses aises et a tendance à en gêner plus d'un(e). Il n'y a qu'à prendre l'exemple du Restaurant, où il n'hésitera pas à aller piquer le dessert d'une personne à qui il aura parlé une fois dans sa vie, en lui lâchant un « Merci mon vieux ! » suivi d'un petit sourire narquois et d'un clin d’œil. De même, il n'hésitera pas à papillonner à droite à gauche, lors des soirées de l'académie; allant ici et là, échanger d'absurdes banalités, interrompre les conversations, dévisager les élèves et professeurs... bref, se montrer le plus malaisant possible, tout ça parce que ça l'amuse.

Amis : Le garçon n'a que de très rares amis, la faute à son caractère à la noix. Toutefois, lorsqu'un imbécile se montre tolérant à son égard, qu'il rigole à ses piques et blagues en tout genre, Théodore se sent pousser des ailes. L'impression d'être une sorte de leader de gang, il en chouchoute les membres à partir du moment où ceux-ci ne posent pas de questions, qu'ils vont dans son sens et qu'ils le soutiennent quoiqu'il arrive. Dans ces cas-là, Théo n'hésitera pas à se montrer bienveillant, à leur venir en aide à son tour. Toutefois, il faut retenir que le Malherbe n'est pas quelqu'un de loyal; aussi, il n'hésitera pas à sauver sa peau avant la leur, ou à rejeter ses fautes sur eux, comme il aura pu le faire avec ses frères et sœurs. En fait, Théo les considérera plutôt comme des « potes » que comme de véritables amis.

Famille : Avec ses frères et sœurs, ce n'est ni tout blanc, ni tout noir. Il aime se moquer d'eux, rechercher le conflit, leur donner des surnoms « affectueux »... plus particulièrement à Philomène, sa « fausse-jumelle » qu'il a parfois du mal à supporter, la faute à son côté mère-poule. Cependant, ils restent tous sa famille, et Théo sait pertinemment qu'il pourra plus compter sur eux que sur ses propres amis. Aussi, s'il se permet des les insulter à tort ou à travers, et de les bousculer un peu; il considère que personne d'autre que lui n'a le droit d'agir de la sorte. Que quelqu'un touche Philomène ou Norman, et ce quelqu'un aura affaire à Théodore dans la minute. En revanche, pour ce qui est de ses cousins, Théo les considère comme étant plus proches de la catégorie des amis que celle de la famille...

Ennemis : Il y a pas mal de personnes qui détestent Théodore. Bien sûr, le garçon n'en a rien à faire, mais si l'un d'eux venait à rechercher le conflit, il ne tarderait pas à trouver un Théo des plus hargneux. N'ayant pas sa langue dans sa poche, le Malherbe n'hésite aucunement à se montrer agressif tant dans ses mots que dans ses gestes. Bien sûr, ceci lui aura valu de sévères remontrances de la part de Mme Frémont et d'autres professeurs; mais Théo est un sanguin. S'il a réussi à se contenir depuis quelques années, il n'hésite toutefois par à jouer le passif-agressif, usant de sarcasmes tranchants, jusqu'à ce que la personne ne cède soit pour se retirer de la course aux piques, soit pour terminer cette bagarre à coups de poings - loin de la surveillance académique.

Professeurs : Tête à claque. Voilà son surnom. Parce que si Théo est plutôt quelqu'un de naturellement brillant dans la plupart des matières, son comportement exécrable ne lui rend vraiment pas honneur. Les rumeurs disent que certains professeurs auraient pu suggérer à Mme Frémont d'imposer à Théodore un changement de filière, à défaut de pouvoir l'exclure de leur cours... Les heures de retenue n'y changent pas grand chose, d'ailleurs; ni même le contrat d'avertissement au comportement qu'il a reçu l'an dernier... car même s'il se voit désormais chaperonné par l'un des professeurs de l'académie, Théodore se fiche encore aujourd'hui de se montrer exemplaire en classe. Avachi sur sa chaise, l'air grognon peint sur le visage, il n'hésite pas à couper la parole de ses camarades de classe ou à répondre aux professeurs. Et s'il tente parfois de se faire remarquer en jouant au clown, il ne fait souvent rire que ses pitoyables amis et lui-même...

Amour : Si quelqu'un a bien pu s'intéresser un jour à Théodore, la demoiselle aura bien vite déchanté. Car en plus d'être imbuvable, le garçon n'est pas vraiment quelqu'un de sentimental. Bien sûr, il aura sauté sur l'occasion d'un plaisir charnel, mais il ne se sera jamais considéré comme étant véritablement en couple avec l'une de ces filles. Aussi, il semble donc évident que la fidélité ne fasse pas partie de son vocabulaire, car après tout, un célibataire ne peut tromper personne, n'est-ce pas ? A voir si, par la suite, quelqu'un pourra le faire changer du tout au tout...

CLUBS & INTÉRÊTS

Théodore fait partie du club de théâtre. Premièrement parce qu'il n'est pas quelqu'un de timide, et deuxièmement car il prend un malin plaisir à voir les élèves être obligés d’interagir avec lui. Il se fiche totalement des mises en scène et costumes ridicules, il est d'ailleurs souvent absent lors des représentations, si bien que la présidente du club, Perle de Béziade, lui a désormais collé un rôle de petit larbin (oh bien sûr, elle n'appelle pas ça comme ça, mais Théo l'a bien compris) s'occupant des levers de rideaux, et du nettoyage post-répétitions... à défaut de vouloir le virer réellement du club.

En revanche, s'il a déjà été viré du club de duel à cause de son agressivité, il se montre plutôt ponctuel au club de natation. (Eh oui, les de Béziade sont servis!) En effet, il s'agit du seul club où quelqu'un ne risque pas de se prendre un mauvais coup de la part du Malherbe, hormis bien sûr les risques de noyades « accidentelles » mais pour le moment, Théo n'est pas encore allé jusque là. Étrangement, c'est un club dans lequel il se défoule et où ses pensées parasites se voient presque toutes balayées d'un revers de main. Qui sait, peut-être est-ce dû aux morceaux de fesses apparentes de la gente féminine ?

En-dehors des clubs de l'école, s'il y avait un club de barathon, Théodore n'hésiterait pas une seconde ! Il est de ceux qui détestent être internés dans l'académie, et s'échappe dès que la sonnerie retentit, annonçant l'heure du week-end, le vendredi soir...
Autrement, si Théodore n'a pas vraiment de centres d'intérêts réellement personnels, il lui arrive de rêver de voyages, d'aventures excitantes et de divers dangers... un but qu'il pourra atteindre si jamais il réussit ses études pour devenir un véritable Auror ! (mais pour le moment, c'est pas gagné...)

Genie in a bottle: Varuna


Origines : « J'ai aucune idée de l'époque où elle vivait, mais ça doit r'monter à genre quatre mille ans, une connerie du genre... » Et si à cette époque Varuna était plutôt connu sous les traits d'un homme, il n'en était pas moins craint que le Varuna actuel envers ses congénères. Ce djinn est en fait une entité de l'Orient, une sorte de gardien de l'ordre du cosmos, dieu des lois, maître des châtiments... Pour certains, il était résumé à une sorte de Dieu de la Mort; des âmes noyées, capable d'octroyer le don d'immortalité. Mais bien sûr il ne le faisait jamais, car Varuna n'aimait personne. Il préférait être craint et avait une certaine fascination pour les reptiles, qu'il n'hésitait pas à utiliser comme arme, moyen de transport ou simplement comme objet de dissuasion.

Apparence : « Varuna, c'est un peu l'incarnation de la perfection. Enfin à mes yeux bien sûr. Elle a ce côté sombre et ténébreux qui la rend vraiment très sexy... » Toujours vêtu d'une fine armure de maille purpurine, Varuna est un djinn à l'apparence féminine. Élancé, il ne manque pas de capter le regard de Théodore; bien que le sien soit aussi rouge que les coulées de sang laissées dans son sillage. Les traits fins de son visage sont encadrés par une chevelure d'argent, toujours dissimulée sous une capuche accordée à son armure. En fait, Varuna ressemble à un elfe, celui des contes, celui qu'on retrouve dans les bois enchantés, à un détail près : il paraît déchu, vengeur, et animé par la haine. De temps à autre, lorsque son apparence bipède l'ennuie, Varuna se plaît à renouer avec ses origines, prenant alors l'apparence d'une couleuvre noire...

Attitude : Varuna est un djinn impatient, facilement irritable; aussi, il n'est pas rare qu'il ait des accès de colère, qu'il se montre violent tant par ses mots que par ses gestes - même s'ils ne sont jamais dirigés vers Théodore, la faute au contrat. En fait, on peut même desceller une certaine similitude entre Varuna et son maître; ils sont sarcastiques, cyniques, sanguins... mais le djinn est cependant dépourvu de toute once d'humour. Bien sûr, Varuna n'est pas vraiment apprécié des autres djinns, et encore moins des autres sorciers. Il apparaît comme étant imbuvable, et est toujours soucieux d'entrer dans un rapport de force avec ceux qui s'opposent à sa façon d'être. « En gros, elle est vraiment géniale ! »

Première invocation : Tu t'en souviens comme si c'était hier. Varuna se tenait devant toi, perdu dans les fumées nauséabondes de son invocation. Bouche-bée, tu n'arrivais pas à détacher ton regard de son visage et de son armure - qui malgré les années n'ont pas changé d'un poil. Derrière la porte, Philomène attend son tour, mais tu n'en as rien à faire. C'est ton moment à toi, avec ton djinn rien qu'à toi. Ernest t'avait bien prévenu que ce rituel avait quelque chose d'impressionnant, mais avec Varuna « en chair et en os » sous tes yeux, c'était bien plus que ça. « Se dede, Varuna. » sortait machinalement d'entre tes lèvres. Parce qu'Ernest t'avait répété d’innombrables fois la marche à suivre. Il était chiant, Ernest. Mais bon, peut-être bien qu'il s'attendait à te voir échouer. Et peut-être bien qu'il avait raison, parce qu'à peine avais-tu prononcé la formule que tu trébuchais, te rattrapant de justesse, les doigts posés contre la craie. « Pathétique. Non seulement on m'oblige à servir un humain, mais en plus celui-ci est d'une jugeote des plus misérables. » Varuna croisait les bras contre sa poitrine, te jaugeant du regard, de toute sa hauteur. Seulement, si tu étais fasciné par son apparence, tu n'aimais vraiment pas qu'on te manque de respect; et ça, ta famille l'avait bien compris. La faute à tes mots tranchants ainsi qu'à tes petites colères. Tu avais beau n'avoir que dix ans, tu en tenais déjà une belle, c'était indéniable. Alors lentement, tu te relevais, ton regard se plantant à nouveau dans celui de Varuna, l'air sévère. « Misérable, moi ? Sais-tu seulement à qui tu t'adresses, esclave ? » Oh, tu surjouais à peine... mais te prendre pour un grand Homme avait toujours été l'un de tes péchés mignons. « Je ne suis pas ton esclave, morveux. Et tu ferais mieux de te montrer respectueux, si tu ne veux pas finir en lambeaux. » Apparemment, vous aviez un point commun. Votre petit jeu aurait donc pu durer plus longtemps que prévu, seulement tu n'étais pas en position de force, cloîtré dans ton cercle. Aussi, l'odeur insupportable de l'encens n'aidait guère à te concentrer sur d'éventuelles répliques, si bien que tu coupas court à cette petite entrevue. « Bla-bla-bla... tu crois vraiment que je vais avaler ça ? Tu ne me fais pas peur, idiote, et tu me dois obéissance. J'te conseille donc de te tenir à carreaux, si tu veux pas passer les prochaines années à récurer les chiottes ! » Une grimace d'agacement parcouru le visage du djinn. « J'en ai assez vu. »

Entente : Si au départ votre relation aurait pu avoir un lien avec l'ère glacière, aujourd'hui, il n'en est plus rien. Varuna et toi avez appris à vous dompter l'un l'autre, à trouver vos limites - bien que les siennes aient été quelque peu conditionnées par votre contrat - et enfin, à vous respecter. Toutefois, si vos caractères restent inchangés et qu'il n'est pas rare de vous entendre vous disputer, vous chamailler, vous lancer des piques sans arrêt... gare à celles et ceux qui viendraient s'en prendre à vous. Pour Varuna, tu agis comme avec tes frères et soeurs : tu l'embêtes, tu l'insultes et la rabaisse... puis tu sors les crocs lorsque c'est nécessaire, car tu es le seul à avoir le droit d'agir de la sorte. Varuna est quant à lui moins touché parce qu'il peut bien t'arriver. Bien sûr il est très souvent de ton côté, mais il lui arrive parfois d'enfoncer le clou à l'aide d'une remarque cinglante. En bref, entre ton djinn et toi, c'est l'amour vache.


Pseudo: Joy Age: 24 ans Où avez-vu connu DJ? Devant mon écran d'ordinateur Ih  Autres comptes? Une rousse, une blonde et une brune Sem (Faustine, Juliette & Prunille) Une remarque ? Un peu de testostérone ne fera pas de mal Eyes Un mot pour la fin ? J'aime trop ton boule de meeeec Mdr

Djinn Jinxed


Dernière édition par N. Théodore Malherbe le Sam 17 Mar - 0:39, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Perle
N. Théodore Malherbe
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2291-theo-courant-qu-t-es-pa
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mar 30 Jan - 1:31


Malherbe Père & Fils
Un bon ennemi est un ennemi mort


LIENS FAMILIAUX

Famille Malherbe : A trois jours près, ta famille n'aurait pu être qu'une vaste blague; seulement, il a fallu que Philomène et toi naissiez un 4 Avril. Pas de bol, donc, car tu te retrouves désormais entouré d'une bande de joyeux lurons à la réputation plus que douteuse. Et si chez les Malherbe, l'entreprise est une histoire de famille, tu crains bien d'avoir été adopté - à moins que les gènes de potionniste n'aient été distribués qu'à ton petit frère...

Famille Cerfeuille : La famille de ta mère est entièrement composée de moldus. Et bien sûr, pour eux, Andrée n'était qu'un monstre à éviter. Aussi, tu détiens une certaine rancœur à leur égard, et s'ils n'ont jamais voulu vous rencontrer - tes frères et toi - tu n'as pas non plus pris la peine de te renseigner à leur sujet. Comme dirait l'autre : pas de nouvelle, bonne nouvelle !

Famille Lacombe : Qui eût cru qu'une alliance entre Lacombe et Malherbe allait pouvoir un jour se concrétiser ? Ta tante, bien sûr ! Et quelle idée, car à peine les fiançailles avaient été prononcées que déjà de multiples rumeurs se répandaient au sein-même de Lyon. Complots par-ci, homicides par-là... tout portait à croire que les membres de ta famille s'étaient changés en assassins dans le but de faire fructifier les affaires maritales...









Duchesse & Lysandre Malherbe : Collants. Voilà ce que sont tes grand-parents. Bien sûr, ils ont aidé ton père à vous éduquer, tes frères et toi. Bien sûr, ils se sont montrés plus qu'aimants à votre égard. Seulement, s'il y a bien une chose que tu leur reproche - en plus de leurs excentricités - ce sont leurs airs pincés et leurs froncements de sourcils lorsque l'un de vous en vient à évoquer ta mère. Tu ne l'as certes pas connue assez longtemps pour t'en souvenir parfaitement, mais toujours est-il que tu l'aimes profondément. Alors si quelqu'un ose se montrer médisant à son égard, tu n'hésites pas à sortir tes sarcasmes les plus aiguisés.

Arsène Malherbe : Ton père, cet homme loufoque et farfelu, gentil et protecteur... c'est ton exact opposé. Alors évidemment, sur papier, on pourrait croire que vos liens sont plus que tendus, mais en réalité, on va dire que tu le supporte. S'il était un peu moins collé à tes basques, tu l'aimerais un peu plus, c'est certain; mais au fond, tu ne peux pas vraiment lui en vouloir. Car même si tu n'as jamais connu l'amour (tout du moins réciproque... ahem) tu comprends parfaitement que ton père puisse se sentir seul, voire impuissant par moments. Tes frères et toi êtes tout ce qui lui reste, et pour ça, tu n'as pas la force de te montrer désobligeant envers lui.

Andrée Malherbe, née Cerfeuille : Ta mère, ta chère mère reste encore aujourd'hui un sujet sensible. Tu ne le montres pas toujours, mais son décès a été un évènement traumatisant pour toi, alors que tu n'étais pas encore en âge de comprendre la mort. Certains se plaisent à dire que tes grand-parents n'y sont pas totalement pour rien, et même si tu ne les tiens pas particulièrement dans ton cœur, tu sais parfaitement qu'ils n'ont rien à voir avec cette histoire. Ils peuvent parfois être étroits d'esprit, mais ils ne seront jamais des assassins.

Ernest Malherbe : Tout comme votre père, Ernest est ton exact opposé. Seulement cette fois, il ne s'agit pas de paroles duveteuses ni même de sur-protection, non. Il s'agit de politesses exagérées, de manières un peu trop nobles et d'autres regards hautains. Si Ernest n'était pas ton grand frère, pour sûr que tu lui aurais déjà cassé la gueule. Oh bien sûr, il n'est pas rare que vous en veniez aux mains (surtout toi), mais il reste ton frère, et surtout, il y a toujours quelqu'un à la maison pour vous séparer.

Philomène Malherbe : Ta sœur jumelle... enfin, fausse-jumelle. Dans le ventre de votre mère, c'était chacun sa poche; et aujourd'hui encore, quelques tensions résident dans vos échanges. Bien sûr, elle reste celle de ta famille dont tu es le plus proche, car votre lien particulier fait que vous ressentez les choses de la même façon, parfois au même moment... Et bien qu'elle soit une femme de tête, elle a malheureusement hérité du caractère sur-protecteur de votre père, chose que tu ne supportes pas vraiment. Alors oui, vous vous lancez des piques, oui il t'arrive de la faire pleurer, mais au fond - et tu te gardes bien de lui faire ressentir - elle reste ta préférée. Ne dit-on pas : qui aime bien châtie bien ?

Norman Malherbe : De tous tes frères et sœurs, Norman est sans doute celui qui te ressemble le plus. Ou disons plutôt qu'il ne t'es pas totalement opposé. Entre vous, ça n'est pas vraiment la guerre, mais ce n'est pas non plus l'amour fou (en même temps, avec qui ça pourrait l'être ?). Tu sais très bien que ton petit frère dépense toute son énergie à confronter Ernest - le grand frère jaloux - et il faut dire que tu adores assister à leurs petites querelles. Cependant, il arrive à Norman de piquer les excentricités de vos grand-parents, et alors que tu regardes ailleurs, il n'hésite pas à verser quelques gouttes d'un puissant laxatif dans ton café... Alors bien sûr après (une fois le pantalon remis en place) la guerre est déclarée à coups de shampooinage et de brûlures indiennes... Un bel amour fraternel, en somme !

Rozenn & Ezra Lacombe : Il paraît qu'Ernest, Philomène, Norman et toi êtes les « cousins sympa » de Rozenn et Ezra; je dis bien il parait... car même si tu n'as pas vraiment de rapport avec l'autre branche Lacombe, tu ne peux pas dire que vous êtes particulièrement proches. Tout d'abord parce que Rozenn est une fille, et toi, tu ne traînes pas avec les filles; c'est plutôt du domaine de ta sœur. Il faut dire que tu te vois mal éplucher les magazines féminins en buvant du thé avec ta cousine, tout en pensant sincèrement que ce moment te plaît... Toutefois, si tu n'éprouves aucune haine quelconque à son égard, il t'arrive de trouver étrange sa relation avec Ezra. Bien sûr, tu ne fais pas partie de ceux qui alimentent les rumeurs de leur proximité, mais tu n'arrives pas à comprendre leur entente si... parfaite. Tu compares sans cesse : Rozenn & Ezra VS Philomène & Théodore. Serait-ce lié au fait que vous ne soyez pas vraiment jumeaux ? Ou n'est-ce juste qu'une histoire de caractères ? Toujours est-il que même si tu ne comprends pas, il t'arrive parfois d'envier leur complicité.

RÉCIT DE VIE

Tu ne sais toujours pas comment a bien pu faire ton père pour vous supporter, tes frères et toi, ni même comment il a pu vous aimer de cet amour inconditionnel qu'il n'avait su donner auparavant qu'à votre mère. Vous étiez insupportables. Et vous l'êtes toujours aujourd'hui bien sûr, mais âgés de moins de dix ans, vous étiez pires encore. Chaque jour, une bagarre explosait. Si ce n'était pas entre Philomène et toi, c'était entre Ernest et Norman, et si ça n'était toujours pas le cas, tu t'arrangeais pour chercher des noises aux garçons. Bref, ça criait, ça chouinait, nul doute que les murs en tremblent encore. Les voisins avaient beau en toucher un mot à Arsène, celui-ci se montrait impuissant face à ses petits angelots d'amour. En revanche, Duchesse et Lysandre ne voyaient pas cette cacophonie du même œil. Bien qu'aimants, ils savaient se montrer plus stricts que votre père. Et à chacune de leurs visites, c'était lui - plutôt que vous - qui se faisait remonter les bretelles. « Voyons, Arsène, dis quelque chose ! Nous t'avons mieux élevé que ça tout de même, non ? Théodore ! Lâche les cheveux de ta sœur ! Norman ! N'y pense même pas... » Si votre réputation se voulait plutôt sombre et mystérieuse, le contraste se voulait flagrant au sein-même de votre demeure... Les jouets trainaient partout (vraiment partout, regardez sur le lustre!), les murs étaient repeints de couleurs éclatantes aussitôt effacées d'un coup de baguette, ça pleurait, ça bavait, et il arrivait même que tu fasses pipi dans la dinette de Philomène - juste pour rigoler... Vraiment... Tu ne sais pas pourquoi à cette époque, Arsène ne s'est pas débarrassé de vous en vous vendant au marché aux cochons.

Malherbe, Père & Fils, héritage ou véritable fardeau ? Encore aujourd'hui tu te poses la question; car si ton père a su se contenter des qualités commerciales de ton grand frère, il portait aussi beaucoup d'espoirs en toi - pas en Philomène, non, sinon l'appellation Père & Fils perdrait tout son sens - mais bien en toi, pour prendre la relève au niveau de la confection des potions et autres poisons ayant permis votre fortune familiale. Seulement, tu n'es pas celui que ton père attend. Et en vérité, tu as une sacro-sainte horreur de toutes ces fioles qui trainent ici et là, que tu renverses sans cesse d'un coup de coude maladroit, ou d'une chaussure "maladroitement" lancée à côté de la tête d'Ernest... Il t'est arrivé plusieurs fois de faire fondre le parquet, tant à la maison qu'à l'atelier. Et bien sûr, ton père n'en était que plus déçu. Évidemment, il ne t'en aimait pas moins, mais sans doute qu'il aurait préféré avoir un fils excellent en la matière, un fils ambitieux comme Ernest, un fils aussi doué que lui-même pour reprendre le flambeau... Heureusement pour toi, Norman s'est révélé être un grand passionné. Malheureusement, même si de fait, l'héritage était sauf - les querelles persistent. Que ce soit entre Ernest et Norman, entre Arsène et Philomène qui ne cesse de crier à l'injustice et à la discrimination, ou même entre Lysandre, Arsène et toi... le vilain petit canard. Les hommes de ta famille se sont toujours demandés ce qui avait bien pu arriver pour que tu t'intéresses si peu à l'entreprise familiale. De même que les femmes - bien que moins concernées par les affaires - adoraient faire des commérages sur tel ou tel rejeton. Mais toi, tu t'en fiches. Tu n'as pas envie de passer ta vie à jouer les commerçants mielleux, ou à préparer telle ou telle potion avec minutie, sachant que tu endosserais indirectement la responsabilité de tel ou tel étrange décès... Toi, tu veux être auror. Tu veux de la baston, tu veux que ça bouge - tant par les voyages que par la brutalité - tu n'as pas envie de faire attention à tes gestes, d'être confiné dans une boutique où tout ce qui y est exposé est plus fragile encore qu'un petit boursouf. Tu veux montrer tes talents pour le combat, ne pas retenir tes coups et... même si tu as encore du mal à l'admettre, tu veux protéger ceux à qui tu tiens, comme tu aurais voulu protéger ta mère de son inévitable trépas.

Toutefois, si tu veux être auror depuis ta plus tendre enfance, tu sais aussi qu'il te faut des notes irréprochables. Sans parler du comportement... et pour le moment, c'est plutôt pas gagné... du tout. Si les professeurs ont su se ravir de la présence d'Ernest au sein de l'académie; ils ont vite déchanté en vous voyant arriver, ta sœur et toi. Tu as même cru voir perler une goutte de sueur sur la tempe de Sénateur, lorsque Norman a fait son entrée à Beauxbâtons, quelques années après vous. Il faut dire que vous êtes de véritables tornades... l'une trouve à redire à tout, l'autre est hyperactif, et toi... et bien, on t'a déjà collé un avertissement concernant ton comportement. Bref, les Malherbe, vous n'êtes vraiment pas des cadeaux (empoisonnés?). D'ailleurs, tu n'as surpris personne le jour où tu t'es fait exclure du club de duel... il faut dire que tu y mettais un peu trop de cœur. Et si les professeurs t'ont en ligne de mire, il en est de même pour les élèves. Tu le sais, tu es un véritable casse-pieds; et pour tout dire, cela t'amuse énormément ! Tu prends toujours un malin plaisir à aller embêter les uns et les autres; d'ailleurs, tu es persuadé d'avoir développé une certaine... popularité. Ou impopularité, au choix. Toujours est-il que si tu te retrouves assez souvent seul, ce n'est pas par choix - pas comme ton frère, qui préfère jouer de votre petite notoriété morbide - c'est plutôt parce que tu peux te montrer envahissant. Tu te rappelles d'ailleurs très bien de cette soirée organisée par l'école où, bourré comme un coin, tu t'étais amusé à pourrir l'ambiance de chaque petit groupe formé par les élèves. Tu ne t'étais absolument pas retenu de vomir sur la robe de Victoire, te vantant de l'odeur immonde qui s'échappait de ton jus, avant de partir en direction d'un autre groupe sans manquer de ricaner. Lors de cette-même soirée, tu avais été embrasser (avant ou après avoir vomi ? tu ne sais plus) cette fille qui était folle amoureuse de Luther, et dont tu avais fait s'évanouir toutes ses chances (qui étaient de toute manière plutôt faibles... et quelle idée de vouloir coucher avec un illuminé pareil ?); il t'en était valu une énorme gifle que - tu l'avoues - tu avais bien mérité. Et une fois encore, tu t'en étais sorti en ricanant, égal à toi-même. En bref, si tes camarades de classe devaient te décrire en un mot, aucun doute qu'ils auraient employé quelque chose comme : grosse crapule des bas-fonds.
Djinn Jinxed


Dernière édition par N. Théodore Malherbe le Sam 17 Mar - 1:05, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mar 30 Jan - 9:19

Théo courant que ton perso me fait déjà beaucoup trop rire ? XD
Théo quoi Han la famille Malherbe est jfkdkznen, et ce fc ! Et ce bonhomme à la fois sauvage et je m’en foutiste Brille
J’adore le côté acide, corrosif de ton nouveau bébé, je veux trooop le voir en action !! Rebienvenue !!! Han Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Perle
G. Norman Malherbe
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2248-g-norman-malherbe-uc
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 102
Date d'inscription : 03/01/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mar 30 Jan - 10:05

THEO, THEO, THEO MON FRANGIN Chou Han Lick Heart Hug Boogy



seen it all in paper dreams
I have seen


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Louise de Lannoy
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1897-miss-blue-sky-louise
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 158
Date d'inscription : 30/04/2017
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mar 30 Jan - 11:24

Il est déjà trop drôle ce personnage Mdr
Bienvenue avec ce premier compte mâle 8D Bon courage pour la suite de ta fiche en tout cas ! Heart Huhu



❀ ANA ET SALVA FAMILIA. See how the sun shines brightly in the sky




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Perle
N. Théodore Malherbe
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2291-theo-courant-qu-t-es-pa
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mar 30 Jan - 12:59

Aimée - J'espère que ton Théo à toi est plus agréable que le mien Mdr C'est un vilain garçon, mais je pense qu'il nous fera plus marrer qu'autre chose, c'est vrai Sem Il est acide d'une toute autre façon que cette pimbêche de Juliette Niark Et puis, comment ne pas tomber en amour des Lacombe-Malherbe, sérieusement ? Potté J'ai eu le coup de foudre, j'y peux rien ! Gnoe

Norman - Mon broooooo ! Kya Bon, bon, bon... Théo va être assez relou mais, faut se serrer les coudes Mdr Je pense qu'il sera tellement concentré sur son aversion pour Philo, qu'au final Norman se sentira chouchouté Mdr (enfin, chouchouté façon Théo... je me demande ce que ça peut donner Mhh ça ne crèvera pas les yeux quoi Niark)

Louise - Mooooh Hihi En vérité, mon tout premier compte sur DJ était un mâle Perv (l'exact opposé de Théo d'ailleurs, c'était vraiment un petit chou à la crème Chou) Mais du coup oui, j'avais envie de retenter l'expérience Gni Merciiii ! Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
C. Yvon de Villeneuve
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t101-yvon-j-prend-l-amour-en-
Identité magique
Who wears the crown ? :  There is both me and my silhouette. I hope that on the days you find me and all I am are darkened lines, you still are willing to be near me.
Messages : 2599
Date d'inscription : 13/10/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mer 31 Jan - 20:14

Jojo is BACK ! Gaw
Ok, je dois le dire, mais j'attends IMPATIEMMENT de voir Théodore et Luther (et non pas Jacques, I KNOW SemCurly), se rencontrer à travers l'académie. Mdr Je sens que ce sera MAGIQUE ok ! MdrMdr Après, j'apprécie énormément le côté désagréable du petit. Omg... ça va me faire quelqu'un à cogner avec Benji !!! Han DIT OUIIIIII ! Gnoe (Et pis même, ou surtout, Domi !!! Mdr)

BREF il est imbuvable et j'ai hâte de le voir à l'oeuvre ! Hihi COURAGE pour la suite de ta fiche, Jojo ! Drague *insert ici le smiley coton, merci* Mdr

REWELCOME HOME !!! Fan Kya Fan


badges POWA !!:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Perle
N. Théodore Malherbe
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2291-theo-courant-qu-t-es-pa
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 68
Date d'inscription : 30/01/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Ven 2 Fév - 16:10

Yvon - YAY ! Je pense que Luther sera très souvent utilisé dans mes RPs avec Théo, en effet. Niark Aussi, bien sûûûr, j'avais déjà trop imaginé un conflit avec Benji; mais j'avais pas pensé à Domi et j'avoue que l'idée me tue Mdr Je la vois déjà le cogner avec son carnet, et lui se protéger avec ses bras genre « oskour elle est tarée ! », sans oser la toucher parce que c'est une fille SemGnn En tout cas merciiiiii, pour ton mot ! BrilleLove

J'ai rajouté une immense partie dans la personnalité de Théo, je la trouvais un peu vide, alors le soucis est réglé ! Mdr L'histoire viendra sans doute très bientôt, comme je veux le jouer lors de l'intrigue... Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perle
E. Ezra Lacombe
Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2107-e-ezra-lacombe#82704
Identité magique
Who wears the crown ? : I dont need a hand to hold, Even when the night is cold I got that fire in my soul
Messages : 92
Date d'inscription : 12/09/2017
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Lun 19 Fév - 23:35

Owai Owai Rip Bulle J'APPROUVE CE CHOIX D'AVATAR Bulle j'ai tellement hâte de lire la suite de ta fiche, je l'aime déjà Han il nous faut un lien of course entre cousins


"Quand le monde te persécute, tu te dois de persécuter le monde.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
A. Faustine de Villeneuve
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t564-faustine-girls-like-girl
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 3036
Date d'inscription : 23/01/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mar 20 Mar - 12:41

Ezra - Gniiih, je suis contente si le vava te plaît ! OwaiOwai Et désolée d'avance pour les humeurs de Théo, il est vraiment trop con SemMdr Kiss sur ta tête CopainHeart


what if we were made for each other
forgot to mention we're good friends. all we do is fear. maybe it won't work out. but maybe seeing if it does will be the best adventure ever. ▬ what could possibly happen next ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 497
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   Mer 21 Mar - 21:50


Qu'elle est douce l'ironie ayant fait de Théodore un doux poison humain, plus entêtant et enivrant que tous ceux embouteillé par papa. S'il ne possède pas le talent de ses ancêtres, c'est dans ses veines que se cache le pouvoir. L'or liquide, celui qui le pousse à sourire, des fourberies plein la bouche. Méchant ? Mais non. Taquin ? Évidemment. Ne vous laissez pas berné par sa langue fourchu, il à bel et bien le sang chaud. Il suffit d'approcher. Il suffit de savoir quand battre en retraite. Il n'est coupable de rien - qu'il ne veut pas endosser, évidemment.
T'as presque attendu tout un mois, espèce de nouille !! Mdr Je t'aime et j'adore Théo, ce gros chieur ! Vivement que tu deviennes un cauchemar dans BB ! Obsédé

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les AESTAS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Théo) courant qu't'es pas beau?   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Théo) courant qu't'es pas beau?

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-