Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous embarquons pour Juillet : sous les cocotiers et les coups de soleil !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez | 
 

 Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aigue Marine
C. Aglaé d'Éon
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 247
Date d'inscription : 01/02/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    Ven 2 Fév - 17:58


Cornélie Aglaé d'Éon
feat. Emilia Clark

Nom: d'Éon, un nom qui se suffit à lui-même Prénom de naissance: L'héritage familial est une chose si importante pour les d'Éon que pour faire honneur aux Corvi, autrement dit les Corbeaux surnom qu'ils se donnent entre eux, Cornélie dérivée de corneille s'imposa comme une évidence aux yeux de ses parents. Prénom d'usage: Aglaé, en parents fiers et orgueilleux de la naissance de leur première née, Girel et Moni d'Éon ont tenu à la nommer Aglaé qui signifie " rayonnante de beauté ". Il faut dire qu'ils ont aussitôt fondu pour son adorable minois et ses yeux si bleus, eux aussi héritage de leur lignée. Pour autant, Aglaé n'aime pas donner le sens de son prénom à ses camarades de Beauxbâtons, cela ferait assez prétentieux, non ?  Généalogie: Un sang merveilleux coule dans ses veines, un sang d'espions aguerris, par conséquent comment ne pas admirer ses ancêtres et leur passé glorieux ? D'Éon, ce nom, son nom a été sur des bouches impériales et royales et l'est encore aujourd'hui. Oui sa famille a été capable de beaucoup, de tout même et Girel et Moni d'Éon, ses père et mère le sont sans doute aussi pour maintenir leur nom à la hauteur de sa dignité passée. Sa soeur en revanche, elle ne saurait le dire, discrète et secrète est Adalsinde. Au fond d'elle pourtant, elle sent que ce nom est un fardeau, une gageure terrible. Décevoir pour un d'Éon ? Jamais !  Nationalité: Elle est née dans ce merveilleux pays qu'est la France, elle fut bercée par le bruissement de la Loire, par les contes de sa mère ayant pour décor les Pyrénées ou les forêts d'Argonne. Certes, parfois pour les besoins de l'apprentissage quelques chants russes s'élevaient de la demeure familiale mais malgré leur beauté, son âme française y est moins sensible.  Lieu et date de naissance: C'est entre les hauts murs du château d'Augerville que ses yeux se sont ouverts, tandis que l'aube du vingt-un mars mille neuf cent quarante neuf pointait à l'horizon.  Statut: Elle fait partie de la noblesse et porte comme l'ensemble de sa famille, le titre de duchesse de Beaumont Nature du sang: On dit communément qu'il est bleu. Etudes/Profession: Elle se perfectionne à la magie en septième année de GRACE et est heureuse d'être comptée dans la filière des Arts et des Lettres.  Baguette magique: Lorsqu'elle s'est rendue à la boutique Boisjoli, son caractère semblait la destiner à posséder une baguette en bois de Sycomore. C'est d'ailleurs une baguette forgée dans ce bois que le propriétaire des lieux lui proposa. Était-ce le cœur, était-ce le bois, l'objet perdit aussitôt de son éclat. Un coup particulièrement dur pour l'enfant qui n'ignorait pas, que cette diminution de clarté signifiait l'ennui de la baguette. Un silence gêné régna quelques instants lorsque  sur l'une des étagères, une petite boîte s'anima seule. Ce fut donc celle qu'Hortensius lui tendit. Elle était longue de vingt-sept centimètres, était constituée de bois de vigne autour de laquelle des feuilles à la teinte verte s'entrelaçaient. Quant à son cœur, le célèbre fabricant y avait intégré une aile de Doxy. Une baguette peu commune lui assura t-il, destinée aux sorciers ayant des buts bien précis et infinis ainsi qu'une personnalité profonde. Aglaé ressortit du magasin, ravie. Si cette baguette l'avait choisie, alors elle serait la d'Éon de ce siècle, à n'en pas douter.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Une bonne chose ! Même une excellente chose. Comment diable pourrait-il en être autrement ? Leur renommée secrète s'est bâtie du temps de la Monarchie après tout. Par conséquent, la décision du Cabinet Magique de restaurer l'ancien ordre en la personne d'Henri VI, a été saluée par les membres de sa famille, Aglaé ne dérogeant pas à la règle cela va de soi. Depuis, un espoir grandissant anime son cœur aventureux. Rêves de gloire et de demandes de missions ne la quittent plus et la plupart des d'Éon semblent partager cette furieuse envie d'action. Car enfin avec les troubles que subit la France, tant sur son sol qu'Outre Manche en la personne de Voldemort, il y aurait tant à faire. Tôt ou tard on aura besoin d'eux, on fera appel à eux ! Ce n'est qu'une question de temps. Et ce jour là, elle sera prête, prête à protéger la Monarchie nouvellement rétablie, bec et ongles, enfin bec et serres comme toute bonne Corvus.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Sujet ô combien délicat ! Lorsque l'on possède ce pouvoir de matérialiser par le seul toucher de son amulette et quelques marmonnements d'invocation, un être capable de vous rendre mille et uns services, il faudrait être fou ou de bien mauvaise foi pour nier que cela est bien avantageux. Par conséquent, une jeune fille qui aspire à faire ses armes dans l'espionnage de haut vol ne peut bouder une telle pratique. Du moins officiellement. En tout premier lieu, comme une d'Éon digne de ce nom, elle ne voit que l'intérêt qu'ils peuvent lui apporter surtout en situation critique et s'oblige à fermer les yeux sur le reste ... Elle prend garde tout de même à garder une certaine courtoisie avec l'entité et tente avec un semblant de respect d'établir un quelconque dialogue. Car diable, il faut bien qu'une entente relative règne entre eux même si elle n'écarte pas l'idée d'une traîtrise. Au contraire, cette idée reste bien ancrée dans un recoin de son cerveau. Elle se méfie. Cependant, est-ce qu'une rébellion serait véritablement une traîtrise dans de telles conditions ou un juste retour de bâton ? Car aussi commode que soit cette nouvelle coutume de mise en objet, Aglaé n'y adhère pas. Question de moralité ? Question de bonté innée ? Quoiqu'il en soit, elle ne peut rester sourde à l'humiliation ressentie par les Djinns. Alors agir pour leur affranchissement, pourquoi pas même s'il vous faudra trouver de très bons arguments ! Mais est-il nécessaire d'ajouter que si elle rejoint la cause de la liberté, elle ne le fera que sous cape et qu'elle ne délivrera son Djinn qu'en tout dernier lieu.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Ne lui en parlez pas ! Est-ce le fait d'avoir grandi sous le même toit que ses cousins de sang-mêlé ? Est-ce le fait d'avoir vu certains de ses camarades souffrir d'être de rang inférieur ? Toujours est-il que les questions de sang et de rang n'ont pas vraiment d'importance aux yeux d'Aglaé. Seules finalement comptent la valeur de l'individu, ses ambitions, l'envie de se surpasser, de donner son âme, son énergie voire sa vie à une cause comme elle est prête à le faire elle-même pour la Monarchie. Idéaliste est Aglaé ! De plus, elle n'oublie pas que ses ancêtres se sont anoblis à renfort de pièces d'or. Aussi n'écrase t-elle jamais les autres, certes, elle est fière de son sang  et cela ne changera pas, mais sa pureté et sa teinte soi disant bleue ne rentrent pas en ligne de compte dans ce sentiment. Néanmoins, elle n'ignore pas que la société française dans sa majorité semble avoir oublié certains dogmes de tolérance. D'accord, ces dogmes là étaient républicains pour ne citer que l'égalité et la fraternité, pour autant ils n'étaient pas mauvais. Alors oui malheureusement, le sang devrait prendre bientôt le pas sur le rang en France. Ça serait utopiste de penser le contraire. Et si cela devenait une décision royale dans peu de temps, des questions n'hésiteraient pas à se bousculer dans son esprit. Devra t-elle serrer les dents sur ses propres convictions afin de servir Henri VI ? Devra t-elle renier certaines branches de sa propre famille alors que tous se sentent si soudés ? Une chose est sûre, ces choix-là seront sans doute les plus difficiles. Aussi, elle préfère ne pas y penser et balaie ce sujet d'un revers de la main lorsqu'il est abordé.

Personnalité:

Etre soi-même est une notion inconnue d'Aglaé. Si rares sont les moments où elle peut encore se le permettre. Le diamant brut qu'elle est et qu'elle polit en permanence pour qu'il soit toujours brillant aux yeux de tous, a perdu bien des facettes qu'elle possédait enfant. Espiègle était en effet cette petite fille courant sans cesse dans les couloirs du château familial, ses rires s’élevaient même la nuit après quelques farces faites à ses cousins et combien de fois ses parents Girel et Moni ont dû prendre sur eux pour ne pas la gronder ! Et que dire de ce sens de l'aventure qui l'amenaient toujours à se casser quelques os, à se perdre dans les jardins  mais pire que tout à offrir sa confiance avec naïveté ?  Quant à son exubérance et sa gourmandise qui la conduisaient à commettre de nombreux impairs auprès des hôtes de sa famille, étaient-elles dignes d'une d'Éon ? Les tableaux de famille vivants accrochés aux murs la hantaient, ici Février la dévisageait sévèrement, là Lior semblait la juger voire même la renier. Écrasée sous le poids de leurs regards, sous ce culte permanent des Corvi et de leur mystère, ce fardeau, elle le prit peu à peu sur ses frêles épaules. Alors ... Comme une évidence ... complexée à l'extrême devint Aglaé, pourquoi ses cheveux n'étaient-ils pas d'ébène comme tous ceux de sa famille ? Pourquoi sa taille restait-elle petite malgré l'âge avançant  ? Les d'Éon étaient tous grands, élancés et beaux ! Son cousin en était le parfait exemple avec son visage d'Apollon, sans compter Circé qui paraissait prête à ensorceler quiconque ! Son reflet à elle, lui renvoyait l'image d'une adolescente boulotte, blonde et petite au tempérament si éloigné d'une espionne. C'est alors que sa personnalité changea du tout au tout. Devenue perfectionniste dans l'âme, elle ne trouve plus désormais de repos avant d'avoir maîtrisé un sort, une langue, un duel, une potion surtout celles qui lui permettent d'être ENFIN brune ou de mesurer quelques centimètres de plus. Décidée, volontaire voire même butée, elle est faite d'obsessions. La plus significative d'entre elles est de devenir la Corvus la plus célèbre de son siècle, voulant même s'élever au dessus de son ancêtre Thimotée. Elle ne lâchera rien. Ses études ? Elle les suit avec le plus grand sérieux. Elle se tuera à la tâche si c'est pour devenir la meilleure élève de Beauxbâtons, croyez le bien ! Et si quelqu'un s'avise à la surclasser dans une discipline, envieuse et mauvaise perdante sera Aglaé. Des sentiments qu'elle taira pourtant au fond d'elle-même comme une blessure, une faute car bonne est Aglaé et elle ne sait que rarement se montrer injuste. Si un reproche franchit ses lèvres, ça ne sera que contre elle-même... Mais le tourment qui ronge vraiment son cœur est bien sa tendance à ce que les moldus nommeraient mythomanie. Véritablement en proie à sa propre imagination, elle ment sans préméditation pour exister encore et toujours dans l'attente de vraies prouesses. Bien sûr qu'elle s'est retrouvée un jour à dos d'un Boutefeu Catalan et qu'elle a déjà croisé la route d'un vampire ! Son don de comédienne nécessaire à toute bonne espionne et le fait de croire sur le moment elle-même à ses récits font qu'elle parvient à convaincre. L'ironie veut que ses plus grands talents soient pour elle peu de choses, elle est en effet une très bonne joueuse d'échecs et écrit avec raffinement des contes pour enfants à l'image de Beedle le Barde, et ce dans toutes les langues qu'elle connait. Cependant, puisque cela n'a aucune utilité pour ses aspirations futures, elle relègue ces trésors de stratégie et de narration à la place de simples loisirs. L'amour, me demanderez-vous ? Elle a su par l'élégance qu'elle a acquise, le mystère de son nom qui sait, et son amabilité naturelle conquérir déjà quelques cœurs mais jamais pour trop longtemps. Ce sentiment incontrôlable lui fait terriblement peur, elle qui se veut maîtresse d'elle-même, aussi elle lui préfère le travail car dans ce cas de figure, on se retrouve seul devant un parchemin vierge et non deux. Vous l'aurez compris, jamais, à moins d'être un proche, vous n'aurez par conséquent la véritable Aglaé en face de vous, le seul trait de caractère qu'elle ait gardé de la petite fille qu'elle était, reste la curiosité mais parce que cela sert ses ambitions d'espionne. Son reflet est désormais presque parfait et même si au fond d'elle, elle n'en sera jamais vraiment satisfaite, n'est ce pas ce qui compte après tout, quitte à s'oublier soi-même ?

Genie in a bottle: Apémosyne

Ouch! fut le premier mot que l'entité matérialisée sous la forme d'une jeune adolescente prononça. Cette démonstration de douleur, Aglaé elle-même aurait pu l'avoir car le moins l'on puisse dire c'est que cette première invocation n'avait pas été sans mal. Comme pour la plupart des sorciers lui auriez-vous dit, mais c'est une chose de le savoir et une autre de le vivre. Après des heures de calvaire, l'enfant de dix ans au centre du pentacle suait encore à grosses gouttes et son souffle était court.

" Allons bon, une énième invocation ! Sept fois en deux mille ans, mais qu'ont-ils contre toi ma pauvre Apémosyne ? " se plaignit la forme féminine réajustant quelques mèches d'un gris métallique à son chignon tiré à quatre épingles.
" Apémosyne, quel drôle de nom ! Même pour un Djinn ! " se moqua Aglaé.
" Je pense que si je savais votre prénom, je pourrais en dire autant ! Mais auriez-vous la trempe de me le donner ? "

Fichtre, une insolente... Cela commençait bien. On lui avait dit que ces êtres n'étaient pas très avenants envers les sorciers, voire même entre eux mais elle avait espéré ... Espérer quoi ? Elle se ressaisit aussitôt et donna son premier ordre avec un ton qu'elle voulait assuré.

" A présent que le contrat ait scellé, tu te dois de m'obéir alors sors de ce pentacle, enlève mes chaussures et cire les ! "

On ne faisait pas plus rabaissant mais ses yeux s'étant posés sur ses souliers en cuir tâchés de boue, cette pensée était la seule à lui avoir traversé l'esprit. Curieusement, la créature n'en fut pas offusquée, Aglaé devait apprendre plus tard que son entité adorait le contact du cuir même si le Djinn ne lui en donna jamais la raison.

L'apprentissage commença, Apémosyne avait une petite bosse au dos ainsi qu'une légère claudication qu'Aglaé ne s'expliquait pas, de là lui venait peut-être cette fâcheuse habitude de tomber. Car oui, cinq, dix, quinze fois par jour, tandis qu'aucun obstacle ne se trouvait sur son chemin, l'entité chutait lamentablement.

" Que sais tu faire ... d'autre ? " s'inquiéta rapidement la jeune d'Éon.
" Beaucoup de choses ! Je goutte fort les rimes, comme vous pouvez l'entendre, et à chaque minute en ai bon nombre à revendre. "
" Certes, certes mais encore ? Allez impressionne- moi ! " la défia t-elle.
" Vous le saurez bien assez tôt. "

Le soir même, Girel son père ne parvenait plus à retrouver sa baguette, Moni sa mère cherchait désespérément sa plume à papote, quant à Aglaé, elle venait de perdre son précieux échiquier. La tête haute et un sourire narquois aux lèvres, le Djinn lui fit comprendre qu'elle était la cause de toutes ces disparitions d'objets. Ainsi, elle était une habile pickpocket, voire même kleptomane comme les années passées à son contact le lui confirmèrent. un très bon atout lorsqu'Aglaé serait espionne. En somme, Apémosyne était aussi adroite de ses doigts qu'elle était gauche des pieds. Ce qui n'était pas à négliger.

" Pourquoi es tu remplie de contrastes comme ça ? " finit-elle un jour par lui demander.
" Jadis mes talents furent inversés, ma rapidité était légendaire et mes mains ordinaires. Aujourd'hui, tout est son contraire. Il va falloir vous y faire !

Aglaé fit taire sa curiosité et ne questionna plus. Parfois, en bonne main verte qu'elle était, la jeune d'Eon lui permettait de jardiner mais aussi de peindre ou de sculpter, ses œuvres étaient d'ailleurs fort belles mais elle ne la complimentait que d'un mouvement de tête. Il ne lui appartenait pas de flatter verbalement l'entité qui aurait pu prendre ceci pour un attachement quelconque ou plutôt comme un relâchement. L'amitié entre sorciers et Djinn ne peut exister, c'est bien connu. Alors leur entente reste cordiale mais sans plus. Aglaé s'efforce de ne jamais lever le ton, de mettre les formes lorsqu'un ordre sort de ses lèvres, mais la méfiance règne d'un côté et un courroux sourd de l'autre. Les silences derrière les alexandrins d'Apémosyne parfois d'ailleurs l’inquiètent. Et que dire de ses yeux de lynx qui souvent la dévisagent. Pourtant, ils lui sont bien utiles  pour épier dans l'obscurité certaines personnes mais lorsqu'elle est elle-même la cible, ce regard ne lui dit rien qui vaille ...



Pseudo: Roxelane Age: 25 ans Où avez-vu connu DJ? Sur PRD Design Autres comptes? Peut-être un jour  Siffle  Une remarque ? Ça faisait un petit moment que le fofo me faisait de l'oeil, l'imagination et le boulot que vous avez mis dans ce petit bijou ne pouvaient que me faire craquer.  Brille  Un mot pour la fin ? " A m'asseoir sur un banc, cinq minutes avec toi et regarder les gens tant qu'il y en a ... "

Djinn Jinxed



Cold to the core
Duty falls hard on our shoulders.
This is our time, No turning back !
We can live like legends !


 


Dernière édition par C. Aglaé d'Éon le Mar 13 Fév - 16:20, édité 62 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
C. Aglaé d'Éon
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 247
Date d'inscription : 01/02/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    Ven 2 Fév - 17:58


Une vie tranquille est une mer morte
Les succès ne se pardonnent pas mais les échecs ne s'excusent pas


Château d'Augerville, chambre d'Aglaé, vacances de noël 1964,

Le guérisseur saisit une fiole dans une des poches intérieures de son long manteau, puis suréleva la tête de la jeune fille des édredons afin qu’elle en avale le contenu.

- Cet antidote devrait faire effet sous trois heures mademoiselle, mais mon devoir est de vous dire que vous êtes particulièrement inconsciente …  Un tel gâchis par soucis de beauté !

Aglaé dont le teint livide marquait les traits,chassa le flacon de ses lèvres une fois bu.  

- Vous n’y êtes pas, répondit-elle faiblement, c’est plus important que ça.
- Plus important que votre santé ? s’insurgea le sorcier. Pensiez-vous vraiment qu’en dosant aussi fortement le Collard vert dans votre potion, vous grandiriez plus vite ? Mais pire que tout, vous l’avez mélangé à de l’ophiopogon. Jamais ces deux-là ne doivent être associées, jamais ! Ah pour ça, vous êtes brune mais à quel prix ? Vous auriez pu en mourir, vous ne semblez pas vous en rendre compte !

La jeune d’Eon se tut devant autant de reproches.  Si elle n’avait pas été élevée dans la dignité de son nom, si elle n'avait pas été seule, quelques larmes auraient pu déferler sur ses joues mais ça jamais ! De plus, d’un aspect purement pratique, ses yeux étaient trop gonflés pour cela.

- Vos parents et votre sœur doivent être avertis.
- Surtout pas ! cria-t-elle. Ou bien si vous le faites, veillez à ne pas être trop alarmant et qu’il ne mettent pas en cause une faute de ma part. Dites leur que j'aie une mauvaise fièvre.
- Vous me demandez de mentir à votre famille ? Vous vous êtes empoisonnée ! De plus, ils m'ont donné leur confiance depuis des années et ils s'inquiètent ...
- S’il vous plait, supplia Aglaé, c’est tout à fait normal que je me sois trompée, après tout je ne suis qu’en première année d’IDEAL à Beauxbâtons relativisa-t-elle bien qu’elle ait fait cette potion en toute connaissance de cause. Mais je ne veux tout de même pas les décevoir. Je préférerai mourir plutôt que ça !
- Les décevoir ?

Le médicomage dépêché à son chevet, s’assit et chaussa ses lunettes en demi-lune sur son nez légèrement crochu.

- Ecoutez mademoiselle, vu votre détresse, je veux bien embellir cet épisode fâcheux, mais il va falloir que vous m’expliquiez … Vous me semblez apporter beaucoup d’importance au regard des autres sur vous-même et pourtant, vous ne me paraissez pas futile du tout.

Etait-ce le ton avenant du guérisseur ? Etait-ce sa faiblesse actuelle ? Toujours est-il que le cœur lourd d’Aglaé désirait plus que jamais s’épancher. Se confier, une fois, juste une fois. Oserait-elle ? Elle se redressa avec difficulté de son lit et but une gorgée de jus de citrouille posé sur sa table de chevet.

- Promettez-moi que ce que nous dirons ici ne sortira pas de ces murs. J'insiste vraiment sur ce point  !
- A moins qu’un des fantômes de votre famille n’écoute notre conversation, pas un mot ne fuitera.

Aglaé le remercia d’un léger sourire, puis les yeux fermés poussa un long soupir.

- Par où commencer ? Vous avez vu juste, je ne suis pas d’un naturel frivole. Cette potion, je ne l’ai faite que pour être à la hauteur du nom que je porte.
- D’Éon ? Il est noble mais qu’a-t-il donc de si particulier ?
- Son prestige ! Il est glorieux et respire l’élégance ! Si un jour, on ne doit en retenir qu’un seul nom en France même au-dessus des Valois, ce sera celui-ci ! s’enthousiasma-t-elle les yeux tout à coup brillants.

Devant l’incompréhension de son interlocuteur, l’adolescente se pencha pour lui murmurer à l’oreille. La pensée qu’un spectre ou un d'Éon pourrait entendre ne devait pas être pris à la légère.

- La Monarchie ne peut pas avoir de meilleurs serviteurs que notre famille et ce ne sont pas les rois des siècles passés qui me contrediraient.  Notre œil a toujours été le plus aiguisé, notre oreille est fine et l’action ne nous fait pas reculer …
- Je vois, je vois …



Parler à demi-mots, ne pas dire clairement espion était une bonne stratégie, au moins ne trahissait-elle pas véritablement le secret familial. En cas de problèmes, elle pourrait toujours prétendre à un malentendu. Et puis ... elle n'ignorait pas que sa famille avait le " Oubliettes "  facile.

- Pourtant, je ne peux que me dire : Et alors ?  
- Regardez-moi, explosa-t-elle, ma taille, mon épaisseur, cette chevelure fade ! Depuis toujours, ce sont des Dieux ! Grands, élancés, d’un brun de jais, si vous pouviez seulement les voir dans les tableaux de notre château, tant de classe émanant d’eux, tant de charisme, vous comprendriez ce que je veux dire et qu’à côté d’eux, je ne suis rien.

Un silence gêné régna quelques instants, Aglaé se mit à jouer avec les plis de sa couverture, quant au sorcier, il cherchait visiblement ses mots ou mûrissait une énième question.

- Vous rabaissez-vous de la sorte depuis toujours ? Je ne peux pas croire que vous êtes née aussi catégorique sur vous-même ni que votre vie a toujours tourné autour de vos ancêtres.

La jeune fille ouvrit la bouche mais aucun son n’en sortit. Des souvenirs refaisaient lentement surface dans son esprit et elle entendit dans un lointain écho, son rire enfantin emplir toutes les pièces de la demeure familiale. Combien de fois dans la journée, pouvait-elle être facétieuse et espiègle ! Elle ne les comptait plus ! Elle n’hésitait pas par exemple à changer un service à thé ordinaire pour un autre bien plus vivant, car ces tasses-là étaient dotées de dents et mordillaient les buveurs. Lorsqu’on la savait dans les jardins, les habitants s’attendaient à respirer mais malheur à eux s’ils désiraient se laver, ils faisaient alors connaissance avec des savons sauteurs. La nuit paraissait apporter un peu de calme mais très peu elle dormait, c’était bien plus amusant d’aller chatouiller les pieds d’Adalsinde sa chère petite sœur avec une plume à papote ou de glisser des bonbons à hoquet dans la chambre d’un de ses cousins.  Même si l’ambiance famille était faite de sabotages, sans doute, avait-on dû la maudire au cours de son enfance. La nouvelle Aglaé devait certainement leur être moins pénible.

- J’étais une gamine détestable, tout le monde se porte bien mieux maintenant.
- Et vous ? Vous portez-vous mieux ?  

Décidément ce guérisseur trop curieux la remuait bien plus qu’elle ne l’aurait voulu.  Car au fond était-elle heureuse ? Fière d’avoir fait taire cette petite fille exubérante et parfois insolente qui recevait en boudant les hôtes de ses parents, oui, fière d’être polyglotte, oui, fière d’être une bonne comédienne oui, fière de savoir déjà métamorphoser quelques objets, oui ! Mais heureuse ? Pouvait-elle avoir d’autres aspirations que de plaire à sa famille, seule cette reconnaissance pouvait faire qu’elle se plaise à elle-même !

- Je suppose que oui … répondit-elle timidement.
- Mais enfin, d’autres choses vous font bien vibrer… Cela ne regarde pas mais un amoureux peut-être ? hasarda-t-il.

Aglaé sourit avec mélancolie. Oui il y avait bien eu quelques frissons, quelques émois mais ils avaient été aussi éphémères que le sont les papillons. Ils s’appelaient Marius, Thibault ou Arsène. Le premier, habile escaladeur s’était un jour invité dans les jardins du château, alors leurs pas avaient fini par se croiser. Un bisou innocent plus tard, il devint trop curieux au sujet des Corvi, la jeune enfant dut le dénoncer et un nouveau repello fit son apparition, peut-être même un Oubliettes mais elle n’en sut jamais rien. Le second était plus âgé qu’elle, en BRIO, un charme indéniable émanait de lui mais il représentait surtout un défi, celui du véritable premier baiser que l’on peut raconter aux amies. Elle avait espéré que cette ivresse échangée un court instant la conduirait à ressentir davantage, mais ce ne fut pas le cas. Leurs mains se délacèrent. Le troisième était charmant mais partageait les talents de Casanova de son cousin Edgard. Etre suspendue à son bras durant quelques semaines n’avait pas été désagréable, mais il était aussi fainéant que beau, aussi se plaignit-il de la voir si studieuse. Des reproches à ne pas lui faire. Depuis ces quelques expériences, elle s’était promis que les garçons ne prendraient qu’une place secondaire dans son existence.

Devant la moue de la jeune fille, le guérisseur tenta autre chose.

- La danse, le théâtre ?

Il est vrai qu’en bonne aristocrate, elle devait savoir être en rythme avec la musique et qu’en tant que future espionne, savoir jouer la comédie était la condition sinequanone. Pourtant, si c’était des loisirs obligatoires, ce n’était pas des plaisirs.

- Non j’aime plutôt apprendre de nouvelles langues et chez nous, il y en a légion. Ah et  les échecs bien sûr, mes parents m’ont d’ailleurs fait cadeau du jeu d’échecs du plus illustre de mes ancêtres. C’est un vrai trésor pour moi.
- Et vous vous défendez bien ?
- Il parait que oui, mais cela ne sert à rien si ce n’est à passer le temps.

Le guérisseur dodelina de la tête comme pour marquer son désaccord.

- J’apprécie aussi beaucoup chanter et écrire des contes pour les enfants. ajouta Aglaé, J’adore les enfants, ce qui est drôle à dire pour une adolescente de quinze ans, mais c'est comme ça. Ma sœur du haut de ses douze ans est d’ailleurs encore une enfant pour moi.
- Vous semblez très liées !
- Ça oui ! C’est la prunelle de mes yeux !  

Ah Adalsinde, cette adorable frimousse d’ange, si discrète, si secrète … et qui pouvait se révéler un jour si parfaite, si elle le désirait, ça lui serait aussi facile d’un claquement de doigts. Car oui, si avec son don si unique, ce troisième œil qu'elle possédait, la rose qu’elle était s’épanouissait, Aglaé redeviendrait plus fade qu’avant ! Non non, elle chassa très vite cette pensée, elle ne devait pas être envieuse ! Elle l'avait tout de suite aimée, au premier regard, quand d'autres se montrent jaloux envers leur frère et soeur, elle n'allait pas commencer à avoir ce sentiment ridicule maintenant !

- Et elle, que préfère-t-elle ? L’Aglaé que vous étiez ou celle que vous êtes devenue ?
- Elle aime les deux, enfin je crois, mais parfois elle me pousse à me laisser aller.
- Une bonne chose. Elle est plus raisonnable que vous !

La jeune d’Eon rougit et ne répondit rien. Il avait dit cela d’un ton si brusque. Etait-ce donc un mal qu’elle soit si perfectionniste, qu’elle veuille se dépasser ? Si oui, pourquoi ça ? Avait-on peur que ses ambitions finissent par détruire les autres ? Mais jamais, jamais elle n’aurait pu faire du tort à autrui ! Elle se l’était promis il y a des années de cela !

- Peut-être qu’elle aussi ne s’explique pas certaines choses, que s’est-il passé pour que vous changiez du tout au tout ? Cela ne se fait pas fait en un jour !

Le sorcier était intelligent, mêlant Adalsinde à sa question, il espérait ainsi une réponse à cette question plutôt indiscrète. Elle n’était pas dupe et dans un autre cas se serait abstenue, mais partie sur cette lancée de confidences, pouvait-elle s’arrêter maintenant ?

- Un duel a mal tourné … dit-elle de but en blanc, la gorge serrée. Je n’étais pas à la hauteur comme de coutume. Cette personne a beaucoup souffert par ma faute. Une honte pour une d’Éon ! Avec mon mentor, je consacrais alors mes jours et mes nuits qu'à cette discipline, jusqu’à me perfectionner. Il est de coutume dans ma famille de nous défier voyez-vous, mais même si certains challenges m’amusent, je hais les duels. J’exècre le combat mais bien sûr, nul ne le sait. Ma cousine Circé choisira Défense et Sécurité sans doute comme une évidence, mon cousin Edgard le fera certainement aussi, mais pas moi. Je préfère faire mes armes dans la métamorphose ou dans l’éloquence et je vais surprendre mon entourage en choisissant bientôt cette filière.
- Elles vous seront tout aussi utiles pour ce que vous voulez faire.
- C’est ce que j’avancerai et ils devraient accepter.

Il marmonna quelques palabres inaudibles puis se leva.

- Je vous le souhaite, je dois partir à présent, essayez tout de même de rester un peu vous-même et non pas une image de ce vous voudriez être, lui dit-il avant de quitter les lieux.



Beauxbâtons, juin 1971,

- C’était par une nuit noire, la licorne buvait dans l’un de nos bassins, j’approchais à pas de loups … narrait-elle à ses amis littéralement accrochés à ses lèvres.

Le conseil du guérisseur avait été peine perdue, des années plus tard, Aglaé s’accordait moins encore le droit d’être elle-même. Bien au contraire, son besoin de reconnaissance devenait vital de jour en jour. Les missions que ses cousins, elle-même et sa sœur partageaient ne lui suffisaient plus. Que faisait donc le roi ? Quand sonnerait enfin l’heure des vraies prouesses ? De celles-là cependant, elle ne pourrait se vanter à ses camarades ! Quelle ironie, elle resterait toujours dans le faux ! Ce soir-là, au creux de son lit, honteuse comme toujours de ses mensonges qu’elle ne pouvait contrôler, elle repensait à cette conversation datant déjà de sept années. Après avoir menti pour elle et rassuré ses parents, le vieux sorcier avait subi le sort d'Oubliettes avant même de quitter les château familial. Les Corvi ne sont jamais trop prudents.  Depuis ce sort, les confidences qu’elle lui avait faites s'étaient donc évanouies. Pour les d'Éon, pour leur sécurité, elle aurait dû se sentir soulagée mais elle ne l’était pas. Jusqu’à présent, seul cet homme et sa chère sœur Adalsinde avaient été capables de toucher son cœur au point qu’il s’ouvre à eux. Elle regrettait terriblement sa présence.  Le sourire du viel homme avait su illuminer une journée particulièrement difficile, l’empathie dont il avait fait preuve avec elle, ne l’avait jamais quittée. En silence, à la lueur des bougies vacillantes, une larme coula enfin le long de ses joues.

Demain serait un autre jour ! Demain, tout chagrin devrait être chassé ! Demain, pour ses examens, elles devrait être la meilleure ! Demain, elle serait de nouveau cette d’Éon capable de soulever des montagnes et digne du nom qu’elle portait. Sans faiblesses aucune ! Mais ce soir, elle se permettait d’être un peu Aglaé.

Djinn Jinxed



Cold to the core
Duty falls hard on our shoulders.
This is our time, No turning back !
We can live like legends !


 


Dernière édition par C. Aglaé d'Éon le Mar 13 Fév - 16:23, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Louise de Lannoy
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1897-miss-blue-sky-louise
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 158
Date d'inscription : 30/04/2017
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    Ven 2 Fév - 22:11

Ma chère cousine ! (je sais, je ne suis point sur le bon compte, ici Circé 8D)
Bienvenue sur DJ ! Heart Huhu Tu ne vas pas regretter d'avoir poser tes bagages ici, tu verras ! Bon courage pour le reste de ta fiche, hâte de voir ce que tu nous réserve ! Rwar



❀ ANA ET SALVA FAMILIA. See how the sun shines brightly in the sky




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Boom chika wa waaa
Messages : 1927
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    Dim 4 Fév - 19:01

Bienvenue sur Djinn Jinxed dans la meilleure famille zéro honte Hugo Tu as mis beaucoup de soin et de détails dans la création de ce personnage. La réflexion derrière se sent dans ton souci de coller aux d’Éon : le prénom de naissance, son amulette, les quelques esquisses de sa manière de penser qu'il me tarde de voir développées dans les questions et le caractère. Le tout respire la fierté de faire partie des Corvi, et ça, Potté Love ça fait tellement plaisir à lire.

Je te mpotte dès que j'ai une petite idée de lien, ce qui ne saurait tarder lorsque j'en lirai davantage Hihi

Si tu as le moindre souci ou besoin, ou encore des questions sur la famille ou le forum, tu n'hésites surtout pas à m'écrire Hug

Vivement qu'on soit tous en jeu ! Han



( corps beau )
Saw murder in her eyes, the dark of a thousand crows. Cold thriller in disguise, blue shadows stitched to her toes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
R. Atlas Nérée
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2045-atlas-deep-beneath-the-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2874
Date d'inscription : 04/04/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    Mer 7 Fév - 12:32

Ooh j’etais persuadée d’être passée par là mais ma mémoire est un gruyère  Wut

Je suis déjà fan  Gnoe
Une d’Éon !! Han j’aime beaucoup ce que tu as mis pour le caractère, elle est déjà très attachante Brille et les prénoms Chou et puis le fc !! ( Émilia Clarke Dead elle est blblblbl)
Bienvenue sur DJ ! Courage pour la fin de ta fiche *agite les pompons*

Ça fait trop plaisir de voir les Corvi débarquer Brille


I'm sorry, it's me, the thing is I'm picky
I'm Picky 'cause I'm all alone ▬ You know that it's crimi-, yes it's criminal.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
C. Aglaé d'Éon
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 247
Date d'inscription : 01/02/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    Mer 7 Fév - 15:35

Circé : Cousiiiiiiiiiiiiiine BG ! Yes  Merci ! Aw Oui je pense que je ne vais pas le regretter ! Brille  . J'ai hâte que l'on se trouve un petit lien de derrière les fagots !

Edgard : Cousiiiiiiiiiiiin BG ! Yes Merci pour tes remarques, elles me font plaisir ! Me renseigner et essayer de coller au mieux à cette super famille est la moindre des choses. J'espère qu'une fois terminée, ma petite Aglaé te plaira. Je reste bien sûr à ton écoute si tu as une idée de liens.  Love

Atlas : Nikolaaaaaaaaj BG ! Yes  Plus sérieusement, à toi aussi merci pour ton message de bienvenue, ravie que l'ébauche de ma petite Aglaé te plaise, j'espère que l'on pourra aussi être liés d'une façon ou d'une autre une fois débarquée. Aw



Cold to the core
Duty falls hard on our shoulders.
This is our time, No turning back !
We can live like legends !


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perle
C. Andrew Petcheval
Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2255-an-english-man-in-beaux
Identité magique
Who wears the crown ? : Well I found a girl beautiful and sweet I never knew you were the someone waiting for me. Cause we were just kids when we fell in love
Messages : 40
Date d'inscription : 09/01/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    Ven 9 Fév - 15:18

Ouuuiiiii ! Welcome aboard ! Musique d'embarquement british airways

Tu as bien fait de venir sur DJ ! C'est le meilleur forum J'en connais pas d'autres aussi

J'adore les détails pour ton perso et je me réjouis de lire son histoire Yes Yes Gnoe give me mooooore




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 497
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    Mar 13 Fév - 17:51


Rayonnante de beauté, signifie Aglaé ; un idéal qu'elle cherche à atteindre, se jetant dans les cieux quitte à s'y brûler les ailes. Elle cherche pourtant à assagir l'enfant exubérante et malicieuse qui sommeille en elle, dissimulant à tous son véritable visage, protégeant son coeur derrière les apparences. Mais elle aspire à briller, à chasser ses insécurités derrière un masque de comédienne.  Portée par ses ambitions, excessive dans ses émotions, elle a besoin du regard des autres, de leur reconnaissance, pour ne pas s'étioler comme le soleil derrière les nuages de l'hiver. C'est indéniablement une enfant de l'Été, le feu de la passion brûlant dans ses veines !  

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les AESTAS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !  

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre    

Revenir en haut Aller en bas
 

Aglaé ♔ You did not wake up today to be a mediocre

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-