Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le mois de Juin apporte son lot d'examens et une nouvelle épreuve
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la aisé a été rouvert

Partagez | 
 

 A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Petit nouveau
A. Morgane Deslandes
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Dim 8 Avr - 14:16


Azalaïs Morgane Deslandes
feat. Malina Weissman

Nom: Deslandes, un nom au combien français, évoquant sans peine les origines paysannes de la famille. Prénom de naissance: Azalaïs, d’Azalaïs de Porcairagues, une trobairitz (ou troubadouresse) occitane du XIIe siècle. Ses parents ont choisi ce nom par fierté régionale autant que par amour de sa sonorité (bien qu’ils n’auraient pas l’occasion de l’employer réellement) et non parce qu’il évoque une noblesse que leur famille est loin de posséder. Prénom d'usage: Morgane, comme la Fée des légendes arthuriennes. Morgane était une formidable sorcière, élève de Merlin dont la puissance était aussi redoutable que ses colères. C’est sa force de caractère que ses parents ont voulu lui transmettre par ce prénom. Pas sûr qu’elle en soit la digne héritière cependant…
Généalogie:
Morgane est issue d’une très vieille famille sorcière installée depuis des générations dans le Gévaudan. Oh, ne vous y trompez pas, sa famille n’a rien de noble au sens où vous l’entendez ! Mis à part quelques rares cas de mariage hors de leur classe sociale (probablement jamais avec des nobles, d’ailleurs), les Deslandes sont l’incarnation même des « sorciers de la campagne ». Ils ne recherchent pas vraiment le pouvoir, abhorrent les villes et apprécient de connaître tous les habitants du plateau, sorciers comme moldus. Les traditions, ils ont ça dans le sang et il faut dire que le fantôme de la quadrisaïeule qui hante encore la bourgade n’aide certainement pas à les oublier. Ils ont un rapport presque intime avec la magie « naturelle », seraient presque encore des druides si l’éducation de Beauxbâtons n’était pas passée par là. Et ils sont très fiers de leur différence.
Nationalité:
Franco-française
Lieu et date de naissance:
Le 12 Février 1954 en Lozère, sur le plateau de la Margeride. Vous-ai-je déjà dit qu’elle venait de la campagne profonde ? Oui ? Ah pardon.
Statut:
Modeste
Nature du sang:
Sorcier, possiblement un peu mâtiné de sang mêlé ou de nés-moldus quelque part. Majoritairement des sorciers cependant, parce que ce serait compliqué d’expliquer la situation à un moldu.
Etudes/Profession:
IDEAL – 2e année et elle sait déjà quel module d'option elle va choisir pour l'année prochaine. Les Sciences occultes ont toujours été sa passion, et elle aimerait bien recoller le pots cassés avec son djinn...
Baguette magique:
Une baguette en bois de vigne à la forme légèrement torturée, comme il en convient avec ce genre d’arbuste grimpant. Cette baguette est fantasque jusque dans sa longueur : vingt-neuf centimètre et trois millimètres si l’on tient compte de ses courbures. Le bois est doux et la crosse arrondie est sculptée de feuilles de vigne. En son cœur se trouve l’empoisonné dard de Billywig, donnant cette légèreté aérienne à la baguette qui semble danser joyeusement lorsqu’elle exécute un sort. Lorsque Morgane est entrée dans la boutique du Maître Boisjoli, ses yeux sont passés sur toutes les magnifiques baguettes en exposition sans s’arrêter, comme si elles n’avaient aucune importance. Mais ils ont accroché cette étrange baguette tordue et solitaire déposée sans chichi tout en haut d’un exposoire, comme si elle n’attendait qu’elle. Pour un peu, elle aurait cru l’entendre chanter.
Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Hum… Vous me demandez vraiment ça, à moi ? (En quoi mon avis les intéresse ? Depuis quand mon avis les intéresse ?). Je… Je sais pas trop, je dois avouer que je n’ai pas bien compris comment c’est arrivé. Je veux dire, avant, on était gouverné par des gens (riches qui n’en n’ont rien à faire de nous) élus, au moins. Maintenant, le Roi (déjà on sait pas trop d’où il sort) impose pleins de réformes et… c’est vraiment lui qui gouverne ? J’ai entendu pleins de choses (par exemple, c’est toujours un noble riche qui n’en a rien à faire de nous)... (D’ailleurs pourquoi les gouvernants sont toujours des gens riches ?) A mon avis, ça peut difficilement être mieux qu'avant (enfin, ça dépend ce que vous appelez avant, il y a eu pleins de choses avant. Ça a forcément été pire avant. Mais bon, on va dire qu'avant veut dire il n'y a pas longtemps.) (Et par pas longtemps, bien sûr, c'est à l'échelle d'une vie humaine.) (Pas celle de Nicolas Flamel, lui c'est un exception.)
► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
… La Mise en objet …? (Un nom très « politiquement correct » pour ce qui n’est qu’une prison à vie d’Êtres qui nous dépassent.) C’est intéressant que vous me demandiez ce que j’en pense après coup. Sur le moment, on m’a dit « Libérez votre Djinn qu’on puisse l’enfermer à tout jamais. » Personne ne m’a demandé ce que j’en pensais. (Et ça confirme d’ailleurs que la Monarchie, c’est encore des gens qui n’en ont rien à faire de nous.) (D’ailleurs, pourquoi je pense au « nous » ? Est-ce que je peux me considérer plurielle ? Je parle au nom de qui ? De moi ? De Ruby ? Des autres sorciers ? C’est prétentieux. Le gouvernement prétend parler au nom de tous les sorciers, lui aussi. Qui a raison ?) Mais, vous voilà ! Je trouve déjà que la manière dont sont traités les Djinns est pas terrible. Ils se sont mis à s’en servir comme des laquais, alors que leur puissance nous dépasse. (et de très, très loin) (Voldesort ou quelque soit son nom ne ferait pas le fier devant un afrit…) (D’ailleurs c’est marrant, « afrit », ça ressemble un peu à « friat » qui ressemble à « fier ». Ou à frit ? A frite ?) Et maintenant vous voulez les enchaîner à ce monde ? C'est pas très prudent, je crois ? (En plus maintenant Ruby me déteste…) (Il me détestait déjà avant, mais au moins il n’avait pas juré d’essayer de me tuer lentement et douloureusement au moindre faux pas…)

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
(Pour ce que j’en ai à faire de l’un ou de l’autre, le monde fonctionne vraiment comme ça ?) (Aza, si tes deux ans à Beauxbâtons t’ont appris quelque chose, c’est bien la réponse à cette question.) (J’ai l’impression de faire une rédaction d’Histoire…) C’est bien parti pour non ? (avec la Monarchie, on dirait qu’on a perdu cent-cinquante ans) (quoique, pas encore) (et il y a cent-cinquante ans, ils auraient peut-être pas enfermé les djinns ? Quoiqu’on ne sait jamais…) Et puis le rang, vous savez, si on considère que le rang est la valeur que la « société » (ou quoiqu’on puisse appeler ce truc qui plane en permanence aux dessus de nos têtes) nous donne, (ugh, j’aime pas cette idée) dans ce cas, si le sang devient plus important que le rang, qu’il soit financier ou par des titres de noblesses (ce qui revient souvent au même, de toute façon), alors, le sang devient le nouveau rang. (Preuve que votre question n’a aucun sens) (Mais pourquoi a-t-on besoin de même réfléchir à ça ?)

Personnalité:


C’est une personne bien particulière qu’est Azalaïs Morgane Deslandes. Certains diront que c’est sa nature profonde, tandis que d’autres soulèverons que son éducation peu commune en est à l’origine. Comme souvent, la réponse se trouve certainement être un entre-deux.

Ce qui surprend le plus lorsqu’on la rencontre pour la première fois, c’est certainement son air un peu perdu. Ses yeux se fixent rarement sur un point, encore moins le visage de son éventuel interlocuteur, et semblent glisser sur le monde à la recherche de quelque chose. Quelle est cette chose par contre, difficile à dire. Ça ne l’empêche pas de tenir une conversation. Plusieurs conversations en même temps, même. Et au cas où vous ne la suivriez pas, elle les fera silencieusement, pour elle-même. Si elle est perdue quelque part, c’est peut-être dans sa propre tête !

Morgane est profondément optimiste. Optimiste sur le monde et sur ce qu’il est, ou pourrait être, optimiste sur les gens et sur leur nature. Elle vous accueillera, vous ou un autre, un complet inconnu même, avec un sourire timide et une confiance étonnante. Jamais dans la démesure et toujours avec une maladroitesse certaine, mais elle sera amicale. Elle considère les autres comme bons par défaut, Candide qu’elle est ! Et malgré cela, malgré la gentillesse qu’elle essaye de donner aux autres, elle a peu d’amis. Combien de fois le monde et les autres lui ont prouvé qu’elle se trompait, plantant aiguille après aiguille dans son cœur trop naïf ? Combien de déceptions et de trahisons doit-elle encore endurer avant de réaliser que le monde n’est pas aussi beau qu’elle le croit ? Avant que son cœur ne pourrisse. Avant de grandir, peut-être…?

Mais elle n’oublie jamais. Oh non, sa confiance est de celles qui ne s’accordent qu’une fois. Si celle-ci est trahie, il est très difficile de la récupérer. Optimiste mais rancunière, n’est-ce pas là une combinaison étrange ? Ne vous inquiétez pas, vous qui faites partie des poinçonneurs de son cœur, elle ne viendra pas chercher de représailles. Trop pacifiste, et plus prompte à la fuite qu’à la confrontation. Mais elle n’oublie pas. Jamais. Vous aurez bien de la peine à trouver une âme charitable en elle à présent. Et avec si son Djinn lui a bien apporté quelque chose, c’est une superbe capacité à mentir et à se cacher derrière des faux-semblants. Vous la pensez naïve, fragile et un peu à l’Ouest ? Vous n’avez pas tort. Sauf qu’elle en a conscience et sait en jouer pour se dégager d’une situation inconfortable.

Morgane, c’est un univers caché, bien enfoui sous un vernis d’étrangeté. Elle a un respect profond pour la magie et ses créatures. Pas pour cette magie torturée et déformée qu’est celle que pratique tous les sorciers et sorcières. Qu’elle-même pratique depuis ses dix ans. Non, une magie bien plus primordiale, cette magie qui se manifeste par exemple chez les nés-moldus sous le coup d’une émotion. La magie pratiquée par les druides. Ses parents et les anciens de sa famille lui ont toujours appris à respecter les Esprits, les Djinns. Ils viennent pour effectuer une requête. Ils n’ont certes pas le choix de s’incarner, mais n’est-ce pas là une raison de plus pour rendre leur séjour d’autant plus court et le moins déplaisant possible ? Elle est à la recherche d’un idéal, elle est à la recherche du mystérieux, elle cherche encore et encore sans savoir ce qu’elle cherche réellement, éternelle insatisfaite. Mais comme aurait dit Lao Tseu, « Le but n'est pas seulement le but, mais le chemin qui y conduit. » C’est sans doute pour cela que les sciences occultes et l’étude des Djinn la fascinent autant, parce qu’ils lui ouvrent des portes sur un inconnu qui pourrait contenir ce qu’elle recherche, remplir un peu ce vide insatiable.

Morgane, c’est surtout bien plus que tout ce que je viens de vous raconter. Il en faudrait, du parchemin et de l’encre pour réussir ne serait-ce que pour dessiner grossièrement son portrait. Parce que son caractère, ce n’est pas un sketch griffonné sur une serviette en papier ou trois lignes tracées à la hâte sur un post-it. Ce n’est pas non plus un discours long comme les Misérables ou une œuvre de De Vinci. C’est quelque chose de vivant, de changeant. Morgane, c’est un peu comme la physique quantique. On peut essayer de la décrire avec des mots ou des équations, on peut faire des analogies, on peut en dire tout et son contraire. Mais il ne faut pas oublier qu’une réalité observée est une réalité déformée.

Genie in a bottle: Rubayïat

Qui es-tu ? Rubayïat est son nom. Les légendes à son sujet sont assez floues, parce qu’elles se sont déformées avec le bouche à oreille, parce qu’il n’a pas nécessairement laissé de témoin pour les rapporter fidèlement, parce que lui-même se plaît à raconter ce qui lui plait, changeant à chaque fois la version, laissant ses interlocuteurs douter de ses paroles. Il se dit responsable des huit plaies d’Egypte, de la destruction de Babylone, … Dans tout ce qu’il prétend, impossible de démêler le vrai du faux. C’est un mythomane en puissance, trompeur et manipulateur. Et cela se voit aux formes qu’il emprunte. Impossible de dire s’il a vraiment une apparence favorite, puisqu’il en change en permanence. Il semble toutefois éviter de prendre des formes ayant l’air humain, sans doute par mépris envers ce qu’il considère visiblement comme des créatures inférieures (et qui peut le lui reprocher, vu qu’il est sans doute un Grand Destructeur…). La seule chose qu’il tient vaguement à garder (sauf s’il veut vraiment être discret), ce sont ses yeux. Deux orbites d’un noir profond au cœur desquelles brillent deux lueurs jaunâtres. Ce regard est extrêmement dérangeant, et c’est sans doute pour cela qu’il l’adopte dès qu’il peut. Il adore mettre les gens mal à l’aise, il en joue, il en abuse. Vous faire peur semble être la raison de son existence… Alors que ce n’est qu’en fait une maigre consolation pour un être arraché de force au Tout auquel il appartient. Oui, cette histoire il ne l’a toujours pas digérée visiblement, parce qu’il se refuse à la raconter, même pour la déformer. Impossible de savoir où et quand a eu lieu son Invocation primordiale, ni qui l’aurait réalisée. Il semble juste que ça ait eu lieu il y a très longtemps.

Pourquoi lui ? On peut se poser la question ! Les deux sont radicalement différents. Lui (car il faut bien choisir un genre pour en parler, n’est-ce pas ?) est prompt à l’action, facilement violent, indépendant comme tout djinn qui se respecte, et à tendance à vouloir venger tout affront dans le sang. Elle est volontiers pacifiste, ou en tout cas peu attirée par toute forme de violence physique, facilement indécise et n’a clairement pas les qualités d’un meneur. Elle préfère demander gentiment qu’ordonner. Il lui en coûte même d’exiger quoi que soit que ce soit d’un Homme ou d’un Djinn.
Alors pourquoi ? Parce qu’il est vieux, parce qu’il a visiblement trempé dans des affaires qui le dépassent, parce qu’il sait beaucoup de choses. Parce que le mystère de son histoire la fascine. Alors, elle l’a invoqué lui, même si ce n’était sans doute pas la meilleure choix pour une sorcière de sa trempe.

Première rencontre… Morgane était dans la grange de ses parents, sur les planches grinçantes de la mezzanine en bois. Elle était couverte de poussière et quelques brins de paille étaient coincés dans sa chevelure ébouriffée. Ses yeux brillaient tandis qu’elle redécouvrait ce lieu dans lequel elle avait grandi, nettoyé pour l’occasion. L’air était légèrement trouble du fait de la poussière soulevée. Poussière de foin, poussière de craie, poussière de fée, poussière qui lui chatouillait le nez. Elle éternua et tenta -sans succès- de chasser la désagréable sensation en reniflant.
Aujourd’hui, elle avait dix ans. Et dix ans, c’était un grand moment dans la vie d’un sorcier (ou d’un sorcière). Grand comme les grands événements dont tout le monde se souvient des années après. Grand comme la grande fille qu’elle était devenue (enfin, elle restait petite par rapport aux vrais Grands, comme ses parents. En fait, elle était petite même par rapport aux Petits, ceux de son âge, ce qui expliquait peut être : ) Grande comme la robe de cérémonie qu’elle portait ce jour là, et que sa maman, sa mamie et peut-être même son arrière grand-mère avait portée avant elle (elle pendait un peu malgré les ajustements qui avaient été faits avec une ceinture, et les manches recouvraient à moitié ses mains. Décidément, si elle était grande, c’était pas à sa taille que ça se voyait !). Grand comme le pentagramme qu’elle avait consciencieusement tracé au sol à la craie, sous l’œil attentif de ses parents.
Aujourd’hui, elle allait invoquer un djinn pour la première fois, en suivant la méthode appliquée par tous les autres enfants de son âge. Une méthode qu’elle devait connaître si elle voulait « être reconnue comme une vrai sorcière en France » comme disaient ses parents. Demain, ils monteraient à la Capitale pour aller acheter sa baguette pour fêter ses dix ans.

Elle vérifia les deux pentacles et la disposition des bougies pour la cent cinquantième fois (au moins) avant de hocher la tête et de lever les yeux vers ses parents. Ceux-ci lui sourire en retour. Elle prit une grande inspiration (grande comme le moment, vous vous rappelez ?) et entra dans le plus petit. Ses mains étaient moites à cause de l’excitation et de l’inquiétude qui la parcourait. Elle s’assit en tailleur. Elle apprit plus tard que les gens faisaient généralement l’invocation debout, sans doute parce que ça permettait de mieux montrer sa confiance en soi au djinn. Ce n’était pas très logique, combien de genoux avaient lâché, combien de mouvement de recul malencontreux avaient eu lieu lors des premières invocations ? Assis, on était mieux. Elle ajusta sa position jusqu’à être sure de se sentir à l’aise (autant qu’on puisse l’être sur un plancher vieux et grinçant) et prononça les mots d’appel lentement, puis elle conclut par le nom du djinn : « Rubayïat ». Le genre de nom qui est compliqué à articuler, elle avait du s’entraîner longuement pour être sûre d’elle.

Un sourd battement retentit, une fois, puis deux, puis trois. Le silence se fit. Et elle eut l’impression que le tissu du monde se déchirait, la faisant frissonner. Elle chercha le regard rassurant de ses parents, mais ne le trouva pas. Elle ne trouva rien, plus que l’obscurité, un noir glaçant. Des ombres mouvaient de façon menaçante, accompagnées par des paires de lueurs jaunâtres mauvaises, qui devaient certainement être des yeux. Elle ne voyait plus les pentacles ? Avait-elle fait une erreur ? Le djinn était-il sorti de la barrière pour exercer sur elle son courroux ? Elle se mit à trembler comme une feuille.

« Qui ose ? Qui ose m’appeler sur cette terre maudite ? Dites votre nom ! »

Oui bon, ça c’était un piège classique. Ça ne rendait pas la voix d’outre-tombe moins effrayante. Même si elle avait voulu répondre, elle aurait été bien incapable de bouger les lèvres de façon cohérente. Elle voulait être une petite souris à ce moment pour se soustraire a ces regards inquisiteurs. Les ombres bougeaient non loin d’elle. Non en fait elle voulait être une souris au milieu d’un millier d’autres souris, pour être encore moins visible. Des frottements et des bruits de griffes raclant le parquet lui répondirent.

« Eh bien, gamine ? Tu ne réponds pas ? Comment oses-tu m’appeler pour ensuite rester silencieuse ? Que me veux-tu ? »

Les bruits dans le noir s’intensifièrent jusqu’à l’entourer totalement. Morgane enfonça sa tête dans ses épaule et se rencogna un peu plus dans son pentacle. Elle voulait fuir mais ne le pouvait pas. Et elle était trop effrayée pour tenter quoi que ce soit. Rubayïat n’était pas connu pour sa gentillesse, pour ce qu’on en savait.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Elle releva la tête brusquement en entendant ses paroles. Une partie des ombres avait disparu, lui permettant de constater qu’une mer de souris encerclait son pentacle. C’est le problème avec la magie naturelle, quand on souhaite trop les choses, elles finissent par arriver. Sa mâchoire sembla retrouver un semblant de mobilité, alors qu’elle répondait bêtement :

« Des souris … ? »

Le silence était porteur de jugement. Les ombres se condensèrent soudain, et avec elles disparurent bon nombre des paires d’yeux qui s’y cachaient. Seuls restèrent deux lueurs malsaine au milieu du grand pentagramme. Les ombres prirent forme, et dessinèrent bientôt quelque chose entre un chien et un buffle, la gueule en feu et l’air mauvais.
« Mais qui m’a fichu une gamine pareille au milieu de ce pentacle ! Bon, dis moi ce que tu veux, qu’on en finisse »
« Bonjour ? »
« Sors toi ça de la tête tout de suite, gamine. Ce n’est pas un bon jour »
Il n’avait pas tord, après tout c’était un Grand jour. Et lui n’était pas content. Son regard s’attardait sur la forme de bête des enfers que le djinn avait choisi d’adopter.

« Est-ce que c’est vous, la Bête du Gévaudan ?
»
« Je suis beaucoup de choses, gamine… »
[…]


Et ça se passe bien ? Leurs relations ont radicalement changé avec la Mise en objet de Rubayïat. Auparavant, il s’agissait d’un genre d’entente cordiale où elle évitait de l’invoquer pour tout et n’importe quoi, ce qui faisait qu’elle ne l’appelait pratiquement jamais si son tuteur et plus tard son professeur à Beauxbâtons ne lui demandaient pas. Lui la tolérait parce qu’elle a une conversation intéressante et qu’elle fait montre d’un respect peu commun à son encontre, chose qu’il n’avait plus rencontré lors de ses dernières invocations. Bien sûr, ça ne l’empêchait pas de s’engouffrer dans la moindre faille qu’elle laissait pour interpréter ses ordres de travers. Il pouvait même s’avérer de bon conseil et a participé énormément à son apprentissage. Même si elle ne sait toujours pas dans quelles sombres histoires il a vraiment trempé, un certain nombre de ses descriptions sont trop précises pour que ce ne soit pas du vécu.

Mais la Mise en objet a marqué la fin de tout cela. Il lui a clairement fait comprendre qu’à la moindre occasion, il lui ferait payer, et cher. Elle a essayé de lui faire comprendre qu’elle n’avait pas le choix si elle voulait continuer sa scolarité. « Donc ma liberté vaut moins qu’un petit confort dans ta vie d’humaine ? » Il n’avait pas tort. Elle l’avait trahi, elle s’était trahie elle-même en acceptant cette mise en objet. Elle aurait pu vivre sans avoir jamais fini son IDÉAL. Il ne manque pas une occasion de lui faire comprendre qu’il la hait et qu’il ne lui obéit que sous la contrainte, en faisant le strict minimum que son interprétation lui permet. Et il sait qu’elle a beaucoup de mal à le forcer. Il sait que ça lui arrache les tripes de prendre un ton autoritaire, parce que d’une façon, elle s’est attachée à lui et qu’il ne mérite pas un tel traitement. Il s’en fiche, elle est faible de toute façon.
Dois-je mentionner que cela a rendu ses cours de combats djinniques nettement plus compliqué ? Oh, il se bat s’il est attaqué. Il passe même ses nerfs sur le pauvre esprit qui a la malheur de se trouver en face, sous les yeux désespérés de Morgane qui ne contrôle pas grand-chose. Parce que non,  « Il ne lui plaît pas » d’arrêter. Fichue formule de politesse…


La suite arrive...


Pseudo: Maylenn Age: 21 Où avez-vu connu DJ? Haha, longue histoire, disons que je fais partie du pack de quatre qui vient avec Shyllin (aka Naf naf) ! Autres comptes? Nope ! Une remarque ? Pour avoir fait ce cross over, je vous zaime <3 Un mot pour la fin ? Je m'en irai dormir dans le paradis blanc - Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Morgane Deslandes le Dim 15 Avr - 7:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
A. Morgane Deslandes
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Dim 8 Avr - 14:33


un titre à ton histoire
Une petite citation


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum bibendum dolor sit amet turpis lacinia, ut consectetur magna tempor. Pellentesque eros tellus, vulputate quis imperdiet commodo, sollicitudin non orci. Integer nec congue dolor. Phasellus eget justo mauris. Duis id magna eget nunc malesuada pulvinar a nec lectus. Cras in sem turpis. Pellentesque bibendum sem ac neque aliquam vulputate. Curabitur vitae ante sapien. Morbi luctus eget felis et mollis. Nam commodo, sapien at varius porta, purus elit viverra sapien, ac consequat ligula erat a turpis. Sed et diam in tellus consectetur accumsan. Pellentesque viverra mattis diam, sit amet semper nibh interdum in. In nisi dui, sollicitudin eu nisi eu, bibendum varius ex. Morbi et condimentum nibh. Phasellus vel libero rhoncus, iaculis elit eu, aliquam nulla. Fusce porta massa lacus, ac lobortis ligula fringilla eget. Duis at ligula sit amet justo finibus vulputate ut ac turpis. Morbi tincidunt ex lectus, quis volutpat nulla gravida nec. Donec tempus, enim ut interdum tempus, purus metus vehicula nulla, at ornare turpis dolor a massa. Sed fermentum tristique nisl, et eleifend arcu laoreet ut. Suspendisse gravida, risus eu consectetur fermentum, eros turpis pulvinar augue, sed facilisis ante metus id risus. Praesent ac ullamcorper lorem. Praesent ut orci orci. Quisque pharetra nec enim a euismod. Duis pretium ante eu auctor convallis. Phasellus fringilla nulla id tempor vehicula. In pretium semper libero quis malesuada. In hac habitasse platea dictumst. Maecenas aliquam diam a consectetur porttitor. Mauris auctor nisl in scelerisque porttitor.

Sed at dolor tristique, aliquam dolor egestas, pretium enim. Pellentesque nec ultricies dui. Fusce egestas quam id neque rhoncus dapibus. Aenean turpis mi, commodo eget mi sed, commodo ullamcorper libero. Sed in auctor enim. Sed non varius arcu. Sed tempor pharetra tortor, eget condimentum quam pulvinar quis. Phasellus commodo est id massa malesuada dignissim. Fusce hendrerit mi est, a consequat mi convallis ut. Proin pulvinar, quam eget fermentum iaculis, purus turpis maximus nibh, eget gravida enim velit nec nisl. Integer interdum iaculis nibh, in bibendum quam interdum vel. Nullam justo sem, pulvinar non condimentum nec, elementum non risus. Praesent ipsum risus, porttitor ut tincidunt ut, tincidunt sit amet enim. Aliquam dignissim nunc in felis egestas convallis. Nullam lacus sem, fringilla ultricies volutpat ornare, congue vitae sapien. Curabitur blandit convallis ultricies. Nulla eget rutrum metus. Integer facilisis viverra ligula at placerat. Sed viverra facilisis lacus. Nulla vel auctor ipsum. Quisque varius rhoncus iaculis. Fusce sit amet eleifend dui. Quisque vitae justo urna. Nulla feugiat orci justo, in convallis tellus varius ac. Quisque id mi quam. Proin gravida, nisi non cursus facilisis, leo eros sollicitudin quam, a ultrices tellus lacus sed felis. In hac habitasse platea dictumst. Ut in suscipit risus. Vivamus at diam et erat euismod placerat sit amet at mauris. Maecenas non massa volutpat augue malesuada aliquam quis nec ipsum.

Sed at dolor tristique, aliquam dolor egestas, pretium enim. Pellentesque nec ultricies dui. Fusce egestas quam id neque rhoncus dapibus. Aenean turpis mi, commodo eget mi sed, commodo ullamcorper libero. Sed in auctor enim. Sed non varius arcu. Sed tempor pharetra tortor, eget condimentum quam pulvinar quis. Phasellus commodo est id massa malesuada dignissim. Fusce hendrerit mi est, a consequat mi convallis ut. Proin pulvinar, quam eget fermentum iaculis, purus turpis maximus nibh, eget gravida enim velit nec nisl. Integer interdum iaculis nibh, in bibendum quam interdum vel. Nullam justo sem, pulvinar non condimentum nec, elementum non risus. Praesent ipsum risus, porttitor ut tincidunt ut, tincidunt sit amet enim. Aliquam dignissim nunc in felis egestas convallis. Nullam lacus sem, fringilla ultricies volutpat ornare, congue vitae sapien. Curabitur blandit convallis ultricies. Nulla eget rutrum metus. Integer facilisis viverra ligula at placerat. Sed viverra facilisis lacus. Nulla vel auctor ipsum. Quisque varius rhoncus iaculis. Fusce sit amet eleifend dui. Quisque vitae justo urna. Nulla feugiat orci justo, in convallis tellus varius ac. Quisque id mi quam. Proin gravida, nisi non cursus facilisis, leo eros sollicitudin quam, a ultrices tellus lacus sed felis. In hac habitasse platea dictumst. Ut in suscipit risus. Vivamus at diam et erat euismod placerat sit amet at mauris. Maecenas non massa volutpat augue malesuada aliquam quis nec ipsum.
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
N. Arsinoé Fiorina
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 5
Date d'inscription : 04/04/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Dim 8 Avr - 18:41

Owi Chou
Trop cool j'ai hâte de lire ta Présentation en entière :3 <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiemes
V. Circé d'Éon
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 28
Date d'inscription : 01/02/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Dim 8 Avr - 22:50

Oh ce qu'elle est choupi dis donc <3
J'ai hâte de voir ce que tu nous réserve avec ta demoiselle, et hâte de voir la suite du pack de 4 débarquer du coup Lala Bon courage pour ta fiche, et bienvenue parmi nous ! Ange


† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave d'Éon Squad.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
A. Morgane Deslandes
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Lun 9 Avr - 17:57

Merci ! Yes

La partie personnalité est pratiquement finie (dans le sens ou je repasserai sans doute dessus pour avoir quelque chose de cohérent). Reste le Génie à finir et l'histoire à écrire. Ah, l'histoire... j'ai toujours du mal avec celle-là !

J'espère que Morgane vous plaira Brille


The deepest solace lies in understanding,
This ancient unseen stream,
A shudder before the beautiful
Nightwish
credits - summer's Desire

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Joueuse numéro 4 de polo ailé de la saison Fons
J. Cirilla Baudelaire
Admin ¦ Joueuse numéro 4 de polo ailé de la saison Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t886-cirilla-il-en-faut-peu-p
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1243
Date d'inscription : 10/05/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Lun 9 Avr - 22:55

Bienvenue sur DJ !! Pendant quelques secondes j'ai cru que c'était Emily Browning du temps des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire sur ton avatar, je n'étais pas SI loin Gaw En tout cas l'actrice que tu as choisie est très choupette Brille Et ta bonhomme a l'air tout douce Brille (et puis le folklore breton, i like it !!)
Courage pour l'histoire ! Fire
(et on veut connaître la longue histoire qui vous a fait connaître DJ Sem /bam/ ) (koi, laissez-moi être curieuse Gaw )


Oh my God, I'm so strunk
You're so cool, you're so nice, you're so natural, you're so sexoh my god, i'm so strunk, stone drunk, oh fuck


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin  ¦ Autumnus
A. Faustine de Villeneuve
Admin ¦ Autumnus
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t564-faustine-girls-like-girl
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2701
Date d'inscription : 23/01/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Sam 21 Avr - 13:42

Le temps d'écriture réglementaire ayant été dépassé, ta fiche se retrouve à présent dans la section Repousse-moldus où elle y restera une semaine. Potté Mais pas de panique, tu as bien sûr la possibilité d'obtenir un délai supplémentaire pour pouvoir la terminer en te manifestant à la suite de ce message. Luv


what if we were made for each other
forgot to mention we're good friends. all we do is fear. maybe it won't work out. but maybe seeing if it does will be the best adventure ever. ▬ what could possibly happen next ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
A. Morgane Deslandes
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Sam 21 Avr - 17:05

Désolée pour ça, j'ai eu une semaine un peu chargée, et pour être honnête je ne suis pas satisfaite de ce que j'ai écrit. Je pense que j'ai besoin de reprendre ça.

Est-il possible d'avoir un délai s'il-te-plaît Brille ?


The deepest solace lies in understanding,
This ancient unseen stream,
A shudder before the beautiful
Nightwish
credits - summer's Desire

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin  ¦ Autumnus
A. Faustine de Villeneuve
Admin ¦ Autumnus
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t564-faustine-girls-like-girl
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2701
Date d'inscription : 23/01/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   Sam 21 Avr - 21:26

Hmmm, je ne sais pas... Gaw
Bien sûr ! Je rajoute le délai à ta fiche. Hihi


what if we were made for each other
forgot to mention we're good friends. all we do is fear. maybe it won't work out. but maybe seeing if it does will be the best adventure ever. ▬ what could possibly happen next ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)   

Revenir en haut Aller en bas
 

A. Morgane Deslandes ~ Rêve ta vie en couleur (délai)

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons-