Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le mois de Juin apporte son lot d'examens et une nouvelle épreuve
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la aisé a été rouvert

Partagez | 
 

 L. Augustin Allain

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fons
L. Augustin Allain
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2427-l-augustin-allain
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 21
Date d'inscription : 06/05/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: L. Augustin Allain   Dim 6 Mai - 22:49


Louis Augustin Allain
feat. Louis Tomlinson

Nom: Allain Prénom de naissance: Louis Prénom d'usage: Augustin Généalogie: Apothicaires de père en fils, la famille Allain est bien connue parmi la société sorcière française. Sur Paris, leur boutique ne désemplie pas et la réputation de la famille Allain n'est plus à faire. Il semblerait, de fait, que l'avenir d'Augustin soit tout tracé. Suivra-t-il ce qu'on a préparé pour lui, cependant ? Nationalité: Franco-Américain. Sa mère est née à la Nouvelle Orléans et de fait, les grands parents maternels d'Augustin y vivent encore. Le garçon est déjà allé quelques fois dans le bayou où a grandit sa mère, mais il ne s'y sent vraiment pas à son aise ! Lieu et date de naissance: Augustin est né le 1° septembre 1954 à Paris. Il a donc presque 17 ans. Statut: Célibataire Nature du sang: Sang mêlé. Les Allain le déplorent, d'ailleurs, disant que cela affaiblit leur magie. Que leur réputation pourrait être meilleure encore, s'ils étaient de sang pur. On ne refait pas l'histoire avec des si, cependant, et Augustin se contente parfaitement de n'avoir qu'un sang mêlé, n'y accordant qu'assez peu d'importance, au final. Etudes: Augustin termine sa seconde année d'IDEAL. Baguette magique: Bois de Cèdre, quinze centimètres et dard de Billywig, la baguette magique d'Augustin, petite et légèrement grisâtre, pourrait passer inaperçue si l'odeur du Cèdre n'était pas si caractéristique. Il s'agit d'une baguette rigide, très efficace pour les sortilèges demandant calme et précision.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Ses parents lui ont toujours dit qu'il s'agissait d'une bonne chose, que cela va donner plus de valeur à la sorcellerie, que cela les protégera mieux des moldus et de la jalousie qu'ils ont toujours eu envers les personnes douées de magie, qu'ils ont tout à y gagner ... Augustin imagine que si on le lui dit, c'est que c'est la vérité, ni plus ni moins. Il a parfois la désagréable impression de ne pas avoir d'avis sur le sujet. Tout ce qui est certain, à ses yeux, c'est qu'il n'est pas concerné. Dans ce cas là, pourquoi ne pas se contenter de hocher la tête à ce que raconte sa famille ?

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Augustin n'a pas d'avis bien arrêté sur la question mais, à chaud, il ne voit pas vraiment où est le problème. Certes, d'un point de vu moral, c'est peut être quelque peu discutable. Mais il y a bien des soucis à deux pas d'ici, non ? Au moins en Angleterre.  Alors si des Djinns peuvent aider les Français, comme on le souffle à demi mot depuis quelque temps, Augustin ne voit plus vraiment où est le soucis. Après tout qui peut dire non à un coup de pouce ?

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Bien sur qu'il parvient à l'imaginer : c'est ce qui est en train de se passer juste à côté de chez eux. Et si ce qui se trame en Angleterre est terrible, terrible, Augustin entend souvent, chez lui, que ce n'est pas forcément un mal, de privilégier un petit peu d'avantage le sang sorcier. La pureté du sang sorcier, plus exactement. La mettre en avant permettra aux sorciers d'être plus puissant un jour. Permettra à la magie de se renforcer. Est-ce qu'Augustin est d'accord avec tout ce charabia ? Il n'en sait strictement rien et n'est pas bien sur de vouloir le savoir, justement.

Personnalité:

Studieux – Dynamique – Sociable – Imaginatif – Très à cheval sur les bonnes manières – Moralisateur – Minutieux – Obsessionnel – Plein de joie de vivre – Loyal - Facilement apeuré

Augustin est jeune, encore, pourtant il a vécu suffisamment pour que son caractère en soit durablement marqué. Il était un enfant plein de vie, toujours joyeux, souvent naïf avant de devenir très vite – trop vite – un grand enfant renfermé, trop conscient de la fragilité de la vie. C’est le fait de grandir, de faire connaissance avec ses pouvoirs magiques, de se découvrir de nouvelles passions qui a fait évoluer son caractère, encore une fois. Son entrée à Beauxbâtons, aussi.

Chez le jeune garçon, on note d’abord son côté sérieux. Car Augustin l’est sérieux, et passe de longues heures penché sur d’épais ouvrages de cours – principalement de Divination, allant parfois jusqu’à friser l’obsession, jusqu’à laisser de côté le reste des matières qu’il doit aussi étudier. Mais Augustin est un garçon minutieux, qui passe les mêmes sujets en revue avec une application et une organisation quasi militaire. Son programme de révision est planifié chaque semaine – c’est la première chose qu’il fait le dimanche matin, après s’être douché et avoir avalé un petit déjeuner qui lui permettra de tenir toute la matinée – à la minute près. Si on lui demande le lundi matin ce qu’il fera le jeudi suivant à 18h45, il saura vous dire avec exactitude où il sera et quel sera son emploi du temps, avec un sérieux qui, bien souvent, vous poussera à reculer d’un pas ou deux.
Avoir le nez toujours plongé dans ses livres a fini par payer et Augustin est un jeune garçon très cultivé. Il est toujours près à aider ses proches pour un devoir ou des révisions, à conditions qu'ils y mettent du leur ! Petit hic : Augustin ne peut pas s'empêcher de ramener sa science, même lorsqu'on ne lui a rien demandé. Surtout lorsqu'on ne lui a rien demandé ! Alors oui, il est mignon, le petit, mais certains n'hésitent plus à lui dire stop quinze fois par jour. Les mauvaises langues vont même jusqu'à l'appeler « Mademoiselle Je-sais-tout ». La faute à sa naïveté, à son innocence ? Quoi qu'il en soit, Augustin n'apprécie que très peu la blague ! Son sérieux lui vient sans doute aussi de son respect aveugle des règlements. Dire qu’il est à cheval sur les règles établies est à peine suffisant. Lui suit aveuglement ce qui lui dira de faire une figure d’autorité, en dépit de ce qu’il peut penser, de ce que peuvent être ses convictions, mais ce n’est pas tout. Mini militaire en puissance, Augustin reprend systématiquement chaque élève qui se montre mal poli. Qui fait une remarque déplacée. Qui se met dans une situation contraire au règlement de l’école. Et il n’hésitera pas à faire la morale à quiconque se mettra dans ce genre de situation !

Malgré les apparences, Augustin sait également s’amuser – un petit peu, parfois, et toujours dans le respect des règles, bien sur ! Si faire le mur est une expression dont il ignore le sens – Et bien quoi ?! Il n’a pas construit les murs de l’école, si ?! – Augustin connaît néanmoins le chemin vers le parc. Vers le village. Il n’a pas peur d’aller vers les autres et ses relations sociales sont d’ailleurs assez épanouies. S’il n’a pas un grand nombre d’amis proches, le garçon se plaît à penser qu’il sympathise facilement, rapidement, avec qui voudra bien lui adresser un regard ou un sourire – ou même les deux. Quoi qu’il en soit, Augustin saura se montrer avec toutes ces personnes d’une loyauté infaillible. Et si en contrepartie on en vient à lui offrir une véritable amitié, Augustin en sera reconnaissant toute sa vie.
La difficulté vient de sa capacité à s’en faire rapidement – bien trop vite et bien trop tôt – au moindre petit signe avant coureur. À la moindre petite étincelle de peur, Augustin panique, terrifié à l’idée que l’on ne décide finalement de l’abandonner, de le laisser seul. Dans ces cas là, le garçon se transforme bien malgré lui en un petit koala, bien conscient que se raccrocher à ses proches ne les fera que fuir un petit peu d’avantage – il est tout bonnement incapable d’agir autrement.

Notons enfin qu'Augustin est très naïf. Pas très au fait des choses de l'amour, il ne s'explique pas vraiment - pas du tout - pourquoi les couples se font et se défont, pas plus qu'il ne comprend les ricanements d'étudiants plus âgés lorsque l'un d'eux parle d'avoir « remis le couvert ». Parfois, les gens sont étranges. Mais si Augustin est si naïf, il n’est pas stupide et comprend bien qu’il s’agit de choses en lien avec l’attirance physique – un concept encore vague pour lui – et cela ne manque jamais de le faire rougir jusqu’aux oreilles. Damn ! Il se dit parfois qu’il devrait demander quelques informations à l’un de ces étudiants plus âgés – Gwenn Maillard, ou peut être Rozenn Lacombe, qui a tout de même l’air bien plus gentille aux yeux d’Augustin – mais allez savoir pourquoi, Augustin n’ose pas. Pour le moment, il aimerait simplement éviter au mariage arrangé que veulent mettre en place ses parents.

A savoir
◭ La Divination
Augustin a découvert la Divination par le biais de lectures et de ses voyages à la Nouvelle Orléans, avant même son entrée à l'école de Beauxbâtons. Sa famille n'ayant pas suivi ce cours, personne n'a vraiment su le renseigner sur le pourquoi du comment - si ce n'est sa grand mère, qui en parle avec une passion qu'Augustin trouve légèrement malsaine - l’hôpital et la charité ... Mais cette année, les cours de Divination commencent enfin, pour lui. Et après toutes les lectures qu'Augustin à fait sur le sujet, la Divination est a deux doigts de devenir une véritable obsession pour le jeune homme !
◭ Une peur panique de l'abandon
La sœur d'Augustin l'a abandonné - c'est du moins comme cela que l'enfant qu'il était alors a prit les choses. Comme cela qu'il a analysé la situation, lorsque sa sœur est morte. Ils étaient proches, sans doute plus qu'un frère et qu'une sœur ne le sont habituellement, mais cela lui importait peu. Grace l'a abandonné et maintenant, Augustin s'accroche à ses proches comme rarement, terrifié à l'idée qu'on le laisse seul une nouvelle fois.
◭ Un petit cheveu sur la langue
Augustin zozotte. Oh ! Trois fois rien. Son cheveux sur la langue est infime mais néanmoins bien présent, allant s'accentuer lorsque le garçon stresse. Cela lui attire quelques moqueries – vexant, mais il a finit par ne plus y prêter attention – mais aussi quelques menus soucis. Tout d'abord, les sortilèges. Avec un cheveux sur la langue, difficile de ne pas se tromper dans la prononciation d'un sortilège qui, fatalement, ne marchera pas exactement comme Augustin l'aurait voulu. Avec une bonne dose de concentration, néanmoins, il parvient à s'en sortir plutôt convenablement. Et puis il y a l'autorité dont il aimerait pouvoir faire preuve, tout attaché aux règles qu'il l'est ! Difficile d'être crédible, lorsque l'on zozotte, et nombre de zozos de l'école le lui ont déjà fait remarquer !
◭ S'organiser et réorganiser, encore et toujours
Le jeune garçon est extrêmement maniaque et partager son espace de vie – le dortoir, le séjour de sa résidence, son bureau dans une salle de cours – n'est pas toujours une chose facile. Ses affaires sont organisées de façon très précise et attendez-vous à une crise si l'on vient déranger son système !
◭ La musique dans la peau
Si Augustin avait grandit dans les années 2010, il aurait été un grand fan de Rihanna et des One Direction. Mais Augustin est un jeune garçon qui grandit dans les années 1970, il se contente d'écouter les Beattles, les Pink Floyd ainsi que quelques groupes issus de la culture sorcière - quelques groupes qui ne seraient sans doute pas approuvés par la bonne société ! Il cache avec le plus grand soin un transistor magique dans ses affaires, pas tout à fait certain que cela soit autorisé par le règlement de l'école. Ayant une chanson en tête à longueur de temps, Augustin tapote toujours du bout des doigts sur un cahier, son bureau, la table ... tout ce qui lui passe sous la main !
◭ S'affranchir des obligations familiales
Il en rêve en secret, sans jamais rien dire, sans jamais rien laisser paraitre ... du moins jusqu'à récemment ! Devant son père et sa mère, Augustin joue le rôle de l'enfant parfait. Du garçon obéissant et attentif. Mais lorsqu'il est seul, lorsqu'il est à l'école, lorsqu'il est loin de sa famille, le garçon soupire et ne peux s'empêcher de songer qu'il aimerait rester loin d'eux, très loin d'eux. A jamais. Alors il se donne une allure moins policée, tente parfois un faux tatouage - qu'il camoufle sous un pull - et rêve d'un avenir dont il aura décidé les contours.

Genie in a bottle: Laophoon

Histoire
Majordome – voilà l’occupation qu’a eu Laophoon durant de longues années ! Employé durant de longues années – de très longues années, un avantage considérable lorsque l’on est un Djinn – auprès d’une riche famille sorcière, Laophoon a apprit tout ce qu’il fallait savoir : bienséance, étiquette, discrétion et bien sur, anticipation de tous les besoins d’un sorcier !
Et puis bien sur, il n’a jamais perdu de vue l’idée d’en apprendre un petit peu plus sur la famille qu’il servait. Quelques secrets croustillants qu’il aurait pu utiliser contre eux, peut être même … un prénom ? Sans résultat, bien entendu.

Apparence
Lorsqu’il était majordome, Laophoon ressemblait à un homme, bien sur. Toujours tiré et à quatre épingles, extrêmement élégant en costume noir, nœud papillon obligatoire, bien sur ! Ce cette époque, Laophoon garde plus de choses qu’on ne pourrait le penser : il porte toujours un costume impeccable, garde une montre à gousset à porté de main en permanence. La différence ? Son costume est rouge et il a prit la forme d’un joli lapin blanc.

Caractère
Laophonn est un Djinn bien comme il faut : toujours à l’heure, toujours poli, toujours prêt à faire ce que l’on attends de lui. Beaucoup le jugeraient comme étant commode, mais Laophoon estime que cela est tout simplement naturel de se comporter de façon correcte et élégante. Très à cheval sur les bonnes manières, Laophoon se plaît à reprendre quiconque manquant de discernement et de politesse.
En outre, Laophoon est un Djinn très curieux, toujours près à dialoguer à propos de magie, qu’elle soit sorcière ou Djinnique. Curieux de nature et prompt à échanger, il aime parler de longs moments durant avec son sorcier du moment.

Relation avec Augustin
Cela fait bien entendu de nombreux points communs avec Augustin et le jeune homme est finalement plus que satisfait d’avoir hérité d’un Djinn avec qui il a tant en commun. Tous deux passent assez peu de temps ensemble – Augustin a parfaitement conscience du fait qu’un Djinn n’est pas un animal de compagnie, et que Laophoon peut vite se fatiguer lorsqu’il est hors de son amulette – mais les conversations qu’ils peuvent avoir sont toutes cordiales. Il est arrivée une ou deux foi à Laophoon d’aider Augustin lors de travaux scolaires et leur bonne entente a toujours facilité les cours d’Étude des Djinns pour Augustin !

Première invocation
Cette bonne entente n’a pas été innée, néanmoins. Lors de la première invocation, faite lorsqu’Augustin avait neuf ans, les choses n’étaient pas si belles à voir. L’enfant – car il était encore un enfant, à ce moment là, qu’on le veuille ou non – tremblait de peur et Laophoon avait prit l’apparence la plus épouvantable qui soit. Mort de peur, Augustin avait manqué de partir en courant, manquant de quitter le pentacle qu’il avait soigneusement dessiné par la même occasion. Il avait manqué de répondre à toutes les questions de Laophoon, avait manqué de lui révéler son nom, avait manqué de fondre en larmes devant lui …

Sa voix tremblait lorsqu’il avait dit se nommer Augustin. Sa voix tremblait et il avait du prendre sur lui pour oser croiser le regard du Djinn.
Il avait fallu plusieurs années – ainsi qu’une entrée à Beauxbâtons – pour qu’Augustin ne s’endurcisse un petit peu avant que ses rapports avec Laophoon ne s’apaisent.

Pseudo: Alan_Bird Age: 27 ans Où avez-vu connu DJ? by Lou - et puis j'ai posé mes valises, ma maison, mon chat et mes petites habitudes @_@ Autres comptes? ... Non ? Juste Logan & tous les autres. Une remarque ? Heart Un mot pour la fin ? Je suis venu te dire que je m'en vais ... ♫

Djinn Jinxed


Dernière édition par L. Augustin Allain le Mar 8 Mai - 18:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
L. Augustin Allain
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2427-l-augustin-allain
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 21
Date d'inscription : 06/05/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: L. Augustin Allain   Dim 6 Mai - 22:49


Famille et Histoire
Not so beautiful

◭ Famille Allain
La famille Allain fait dans l'apothicaire. Baumes, plantes, potions réputées miraculeuses ... Cela va bien plus loin qu'une simple boutique, cependant. Il y a des plantes à cultiver, des préparations à faire avant de les vendre ... Derrière la boutique du centre ville parisien, il y a des laboratoires, des serres, des dizaines d'emplois. C'est une véritable entreprise qu'ont les Allain, et ils sont particulièrement méticuleux dans la gestion de leurs affaires. Méticuleux, organisés, méthodiques. Leurs produits sont réputés d'une grande qualité et la réputation des Allain n'est plus à faire.
La vie publique diffère cependant bien souvent de la vie privée, et il en est de même pour les Allain. Faut-il commencer par parler de l'importance de la famille et du paraitre ? Dire deux mots sur la proximité, que les parents jugeaient parfois malsaine, entre le frère et la sœur ? Révéler la mort de la sœur, un accident sur lequel courent de multiples rumeurs ? Si les on dit peuvent parfois faire du mal, les Allain ont toujours fait très attention à ne rien laisser transparaitre. Jamais. Il y a des rumeurs malgré tout et si la réputation des apothicaires est excellente, la famille Allain n'attire pas vraiment la sympathie.
◭ Axel, père - le méthodique
Axel, c’est l’homme d’affaire de la famille – celui qui organise, qui prend les décision, qui gère le business familial de A à Z. Le problème d’Axel ? Et bien justement … il gère le business familial de A à Z. Sa famille ? Sa famille passe en second plan – elle a toujours passé en second plan. Il faut dire que, même si cela ne l’excuse en rien, qu’il a lancé son activité alors qu’il était très jeune. Que lui et sa jeune épouse ne s’aiment pas vraiment – après tout, ce n'est qu'un mariage arrangé. Que son premier enfant n’est même pas une sorcière ! Quelle honte, pour lui, tellement attaché à la pureté du sang des sorcier … Alors Axel délaisse sa femme, sa fille, son fils, ne vivant plus que pour son entreprise qu’il ne laissera jamais couler, absolument jamais !
◭ Hélène, mère - l'enjouée
Hélène, c’est la commerciale parfaite ! La vendeuse enjouée et sympathique, souriante et toujours de bon conseil ! La boutique de l’entreprise, c’est son domaine à elle, et elle ne laisse personne lui dire comment gérer ses ventes. Ne pas s’y tromper, cependant : il n’y a que dans la boutique qu’elle se comporte de la sorte. Dans la boutique, ou lorsqu’elle tâche de faire sa gentille, de mettre quelqu’un en confiance. Sa fille, par exemple, ou son fils … Si Hélène aime son business, elle n’aime pas vraiment l’idée d’avoir une famille. Des responsabilités en temps que mère. Ça a toujours été tellement plus simple de laisser Grace et Augustin dans les bras de la nourrice, du percepteur, de laisser Augustin dans les bras de Grace … S’il est possible qu’ils grandissent loin de ses bras à elle, pourquoi se fatiguer ?
◭ Grace, sœur ainée - la cracmole
Grace n’a jamais été à sa place au sein des Allain. Parce qu’elle a toujours eu l’impression de se sentir à part – la sensation de ne pas comprendre ce qui l’entourait, d’être perdue quand sa mère agitait un morceau de bois dans les airs pour préparer à manger, quand sa nourrice chantait des comptines aux paroles abracadabrantes, et même plus tard, quand on lui a parlé d’histoire de la magie, de sortilèges, de ses pouvoirs qui ne manqueraient pas de venir …
… et puis Grace a eu huit ans, puis neuf ans, puis dix ans et ses pouvoirs ne sont jamais arrivés. Ce qui lui semblait parfaitement normal à finit par dégoûter Axel et Hélène. Augustin, lui, n’a jamais compris ce que Grace avait bien pu faire de mal. Sa sœur n’a jamais eu plus de onze ans mais ils ont toujours été très proches. Avec le recul et au vue des relations qu’Augustin a avec ses parents, il considère parfois que Grace a été sa seule famille véritablement proche.

◭ L'enfance
Nombre de bambins peuvent se souvenir d’une enfance heureuse, de parents proches et aimants, de jeux entre frères et sœurs – s’il doit choisir dans cette liste, Augustin ne peut se souvenir que de sa sœur. Bien sur, d’autres souvenirs s’y ajoutent. La gouvernante, principalement, et les quatre murs de la nursery. Pas d’enfance heureuse pour les enfants Allain, mais des règles strictes à observer dès leur plus jeune âge. Pas de bruits, pas de jeux en dehors de la pièce réservée aux enfants, pas de paroles en l’air concernant le monde de la magie – et plus encore, pas de paroles en l’air concernant le monde des non magiques. Beaucoup de règles étranges et rarement respectées par le frère et la sœur, sauf peut être ce qui concernait la magie. Mais lorsque l’on a deux ans, trois ans, et même quatre ans, ne parlons-nous pas que de ce que l’on connaît ? Et Augustin, aussi curieux, attentif et éveillé qu’il fût, ne fit pas exception à la règle : ayant grandit au cœur du Paris sorcier, le petit garçon s’est toujours contenté de pointer du doigt baguettes magiques, chaudrons bouillonnants et étincelles colorées s’élevant dans les airs en pépiant joyeusement, l’une de ses petites mains collée dans celle de Marguerite, la gouvernante, l’autre fermement attachée à celle de sa sœur.

Totalement indifférent à l’inquiétude grandissante de Marguerite et de ses parents à propos de Grace. Sa sœur arrive à l’âge de sept ans sans manifester la moindre étincelle de magie – une réalité qu’Augustin, quatre ans et éperdu d’admiration devant Grace, si grande, si jolie, si intelligente, si forte, si formidable, ne parvenait pas à percevoir. Et alors que les adultes de la famille attendaient un signe de magie, le frère et la sœur se contentaient de s’inventer des jeux – dans un silence et un calme plus que relatif – de princesse et de chevalier qui finissaient tous plus ou moins de la même façon : Augustin, fier chevalier intrépide, affrontait un dragon, une chimère, le sphinx ou toute autre créature du même acabit et finissait par délivrer Grace, princesse gardée enfermée à double tour au sommet d’une tour côtoyant les nuages. Un jeu innocent qui rapprocha les deux enfants plus que ne l’auraient voulu Axel et Hélène Allain : après tout, si Grace ne faisait pas preuve de magie, peut être qu’Augustin pourrait les rendre fiers. Et dans cette hypothèse, il ne fallait pas que la sœur ne vienne à le corrompre – hypothèse farfelue et peu probable, mais ni Axel ni Hélène ne faisaient preuve de bon sens face à leurs enfants, qu’ils connaissaient au final que bien peu, passant le plus clair de le temps affairés entre la boutique, les serres et les ateliers de fabrication.

◭ Le drame
Et cela finit fatalement par rapprocher encore un petit peu d’avantage Augustin de sa sœur. Pour le garçonnet de six ans, se rêver fier chevalier ne suffit pas à le devenir, et Augustin reste un enfant timide et solitaire, peureux, qui n’hésite pas à se cacher derrière sa sœur, à se précipiter dans les bras de Grace ou dans son lit au premier cauchemar, malgré la stricte interdiction de Marguerite …

Et puis la question de la magie devient plus présente. Axel décida soudainement qu’Augustin était assez grand, maintenant, pour avoir son propre percepteur. Monsieur Alfred n’est pas du genre délicat : il s’y connaît parfaitement en histoire de la magie, maîtrise l’art des potions et sait expliquer comment marche un sortilège mais ce n’est pas pour autant que l’homme sait faire preuve de beaucoup de sympathie et ses qualités d’enseignants se limitent à ses connaissances, occultant le côté humain de son métier. Monsieur Alfred commence par expliquer à Augustin que les sorciers se divisent en deux catégories : ceux qui valent quelque chose – ceux qui ont des pouvoirs et un sang magique – et les autres, ceux qui attirent la honte sur les premiers. Monsieur Alfred ne perd pas non plus de temps pour expliquer au garçon que Grace, âgée de dix ans, aurait déjà du manifester quelques pouvoirs mais que ce n’est pas le cas et que, de fait, elle semble être bien partie pour attirer la honte sur la famille Allain.

Autant dire que les relations entre l’enfant et le percepteur ne commencent pas sur de très bonnes bases. Monsieur Alfred ne part pas pour autant et Augustin doit se mettre au travail – et il est plutôt bon élève. Attentif, comme toujours, curieux, comme lorsqu’il était un petit enfant de deux ou trois ans, n’hésitant pas à poser plus de questions, toujours plus de questions ! Il a sept ans, et l’histoire de la magie le passionne déjà. Axel semble exploser de fierté, lorsque le percepteur lui en parle et pour la première fois, le père paraît enfin de soucier de son fils. Lui donner un petit peu d’attention dont Augustin a tant besoin.

Grace, quant à elle, reste dans l’ombre et sent son frère s’éloigner peu à peu, bien qu’involontairement. Elle a onze ans, à présent, et semble n’avoir jamais été aussi triste. Alors le jour ou elle parvient à s’inviter, incognito, dans les ateliers ou les employés de la boutique Allain préparent potions, baumes et crèmes diverses, Grace entend bien jouer à la sorcière. Juste pour cette fois … La jeune fille navigue entre chaudrons bouillonnants, entre plantes en pot, ses yeux brillants d’excitations lorsqu’elle voit les fleurs d’or s’envoler au dessus de sa tête, sautillant pour mieux voir les fioles qui traînent sur l’étagère, tout là haut …

… en particulier la fiole d’un joli violet étincelant qui lui fait tellement envie ! Et lorsque sa main empoigne enfin la fiole tant désirée, Grace ne perd pas de temps avant de l’ouvrir, de regarder le liquide brillant, si beau, si attirant ! Alors elle avale le contenu de la fiole d’un seul coup, sans savoir qu’il s’agit d’une essence florale utilisée avec une très grande parcimonie dans certaines crèmes. Sans savoir que but d'une traite comme elle vient de le faire, cette essence est mortelle. Grace est tout d’abord prise de vertiges, bien vite accompagnés de vomissements soutenus – et bien sur, c’est sur ces faits qu’Augustin la trouve, tremblante de la tête au pied, pâle comme la mort, incapable de prononcer le moindre mot et une douleur inconcevable qui se lit dans son regard qui se ternit d’instant en instant …

La mort de sa sœur le hantera pendant des mois, le laissant tremblant et terrifié, le poussant à se réveiller en hurlant en pleine nuit, en sueur et en larme.

◭ Les pouvoirs
Si la peur finit par passer, ce n’est pas le cas du chagrin qui semble accompagner Augustin chaque jour. Pour oublier – autant que l’on peut oublier la mort de sa sœur – Augustin se plonge dans le travail. Histoire de la magie, Étude des Djinns, Bienséance, Art des Potions et histoire des Enchantements, tout y passe et le garçon, âgé de neuf ans maintenant, semble ingurgiter, comprendre et analyser tout ce qu’il lit. Le garçon commence à se plonger dans des ouvrages sur la métamorphose et finit par tomber, par le plus grand des hasards, sur un ouvrage traitant de la divination.

La fascination commence sans qu’Augustin ne s’en rende vraiment compte.

Le garçon ne se rend pas compte qu’il se forge une personnalité malléable, que son entourage peut à loisir influencer d’une façon ou d’une autre. « Il faut que vous vous rendiez compte de l’importance de la magie, Augustin. Vous êtes si passionné, si attentif et si désireux d’apprendre ! Mais si vous n’avez finalement pas de pouvoirs, que ferez-vous ? » Et en effet, Augustin se rend vite compte que s’il n’a pas de pouvoirs magiques, il serait vite perdu. Alors il écoute les avis de ses parents qui, enfin, lui accordent de l’attention.  

Tellement d’attention que cet été là, Augustin accompagne ses parents chez ses grands parents maternels, en Louisiane. Le voyage est impressionnant pour Augustin, qui dévore du regard tout ce qui l’entoure – et tout est si différent que ce qu’il connaît, que ce qu’il côtoie d’ordinaire ! Les paysages se font plus sauvages, l’architecture de la ville est tout à fait exotique, la nourriture épicée, riche et tellement savoureuse ! Et que dire de la magie, du vaudou et de la divination, partout autour de lui … Augustin est subjugué. Il s’y sent mal à l’aise, comme épié en permanence, comme si un petit quelque chose le suivait – sa grand-mère, peut être, ou l’un des esprits dont elle lui parle tout le temps … Bien sur, Augustin pense à sa sœur et parfois, la nuit, il lui semble entendre la voix de Grace qui souffle dans l’air chaud de la nouvelle Orléans … une nuit, alors qu’une Grace qu’il ne voit pas semble chuchoter des mots incompréhensibles dans le creux de son oreille, Augustin rejoint la terrasse de la maison de ses grands parents où se trouvent encore Axel, Hélène et les parents de cette dernière. Et si Augustin n’est pas conscient du halo d’étincelles colorées qui l’entoure, le reste de sa famille le voit parfaitement – il ne fait plus de doute que le garçon est un sorcier, et Axel se plaît à dire que si la magie de son fils se manifeste de cette façon et dans un endroit aussi chargé en enchantements, c’est qu’Augustin sera sans doute un grand sorcier.

Augustin ne sait pas vraiment ce que cela veut dire, mais on lui achète de nouveaux manuels, de nouveaux vêtements qui le mette en avant, qui le font paraître comme un homme – ou presque – et tout cela le rend intensément fier.

◭ L'arrivée à l'école
Beauxbâtons est comme un rêve devenu réalité. Cette école, Augustin en a tellement entendu parler ! Il croit à peine à la chance qu’il a d’être ici et si le jeune garçon qu’il est devenu a hâte d’en apprendre toujours plus sur la magie – et de planter une tente devant la porte du bureau du professeur de Divination, faisant des pieds et des mains pour pouvoir suivre ce cours dès la première année et non attendre la troisième année pour prendre une option, comme tout le monde – Augustin sent vite l’inquiétude le gagner. Comment va-t-il s’en sortir, ici, seul ? Sans personne qu’il ne connaît ? Il s’imagine déjà perdu et pour lui qui a peur d’être abandonné en quasi permanence, ce sentiment le met plus que mal à l’aise.

Pourtant, si les premiers jours sont difficiles, Augustin s’en sort bien. Il n’est pas méchant, loin de là, et l’enfant solitaire qu’il était laisse peu à peu la place à un adolescent sympathique et souriant, avenant et aimant discuter avec ses camarades. Alors, petit à petit, Augustin sors de sa bulle. Avance vers les autres et parviens même à se faire des amis – à qui il s’accroche comme une moule à son rocher, à l’instar de ce Cassandre, plus grand que lui, qui semble l’avoir prit sous son aile, ou ce Scipio, à qui Augustin prépare des planning de révision sans pour autant être bien certain que le Hiemes ne les suive.

Augustin, lui, suit ses propres plannings de révision avec une assiduité déconcertante. Le garçon s’avère très vite être travailleur et efficace. Il apprend et comprend vite, s’attire rapidement des bonnes notes – ainsi que la sympathie de ses professeurs. Ses découvertes ne cessent de l’étonner et Augustin se plaît à rêvasser à de nouveaux horizons, loin de la boutique, des serres et de l’atelier de préparation dans lequel il a trouvé sa sœur, des années plus tôt. Les sorts l’enchantent, et la culture en vient à le fasciner, lui donnant des envies de voyage et d’ailleurs – tant de choses qui sont totalement hors de sa portée, pour le moment. Mais la découverte qu’il existe un ailleurs que tout ce qu’il a toujours connu a un petit quelque chose de rassurant, et ce sentiment lui donne des ailes. S’il n’a pas pu commencer, à son grand regret, les cours de Divination dès sa première année, Augustin ne manque pas une seule occasion d’en lire toujours plus à ce sujet et de se renseigner auprès d’étudiants plus âgés sur le programme, tâchant de récupérer quelques notes de cours quand il le peut, se voyant déjà travailler dans ce domaine, pour faire … et bien, il ne sait pas vraiment ce qu’il pourrait faire, mais il trouvera bien !

Axel et Hélène s’en rendent bien compte. Leur fils leur échappe, s’éloigne et prend ses distances de cette entreprise pour laquelle ils ont tant sacrifié ! Cela ne leur plaît guère – alors chaque vacances se met à ressembler à une épreuve de bourrage de crâne, Axel lui proposant d’assister à la récolte de telle ou telle plante, le laissant entre les mains d’un potionniste avant qu’Hélène ne prenne le relais, demandant de l’aide à Augustin pour la boutique, le présentant à ses clients à renfort de grands sourires. Tout cela ne sert qu’à conforter le garçon dans sa décision de s’affranchir, lorsqu’il le pourra, de ses obligations familiales.

◭ Et maintenant ?
La rébellion commence tout juste, pour Augustin. Doucement mais sûrement, le jeune homme commence à prendre ses distances vis à vis des siens. Ce sera un travail de longue haleine, bien sur : Augustin est encore jeune et il ne fait que terminer sa seconde année d’étude – avec brio, soit dit en passant. Mais, petit à petit, il s’émancipe, oubliant malencontreusement de répondre à la lettre de sa mère, découvrant avec joie les tatouages éphémères qu’il applique sur sa peau – et qu’il enlèvera avant de rentrer à Paris pour l’été, bien sur ! Du look de jeune garçon sage et obéissant, premier de la classe toujours poli, il prend des attitudes d’adolescent à deux doigts de la crise et fait la sourde oreille quand ses parents écrivent à propos d’un mariage arrangé – rien n’est fait et Augustin est persuadé que rien ne serait fait avant un long moment, mais il espère bien trouver une amoureuse avant qu’on lui colle cette fille de bonne famille que décrit Axel Allain avec tant d’empressement ! Cela ne l’empêche pas un seul instant de rester courtois, poli et un poil moralisateur lorsque l’un de ses camarades se comporte de façon peu cavalière, bien entendu !

Les chamboulements politiques, eux, ne l’intéressent pas – pas vraiment. Les rares fois où Augustin se penche sur la question, c’est pour se dire que ses parents détesteraient qu’il s’oppose à la Monarchie. A part cette considération, il n’a pas honte d’admettre qu’il ne voit pas bien les tenants et aboutissants de ces changements politiques.

Ce qui le préoccupe, pour le moment, c’est l’année à venir et son inscription en cursus optionnel. Bien sur, Augustin choisit les sciences. L’astronomie le fascine – même si pour le moment, il n’y connaît strictement rien – il estime que l’alchimie doit être captivante, quant à la Divination, Augustin attends cela depuis si longtemps ! S’il ne voit pas sur le long terme dans quel domaine il aimerait travailler – sa famille lui garde une place de choix, bien sur, mais il n’entends pas se laisser marcher sur les pieds – Augustin compte bien intégrer la filière des pratiques scientifiques.

Quant au reste … Augustin construit son bonhomme de chemin tranquillement, sans pression ni objectifs bien définis. Il se fait des amis au fil de l’eau, n’a pas – encore – d’amoureuse en vue, va encourager l’équipe de Polo Ailé de sa saison lors des différents matchs … Il est un adolescent comme les autres, finalement, et se plaît tout particulièrement à Beauxbâtons.
Djinn Jinxed


Dernière édition par L. Augustin Allain le Lun 7 Mai - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiemes
A. Scipio Vespucci
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1902-a-scipio-vespucci
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 54
Date d'inscription : 01/05/2017
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: L. Augustin Allain   Lun 7 Mai - 0:03

Hello sweetie Love Hihi



   
You can close your eyes to the things you don't want to see, but you cant close your heart to the thing you don't want to feel. ©by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
J. Milo Pépin
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 6
Date d'inscription : 06/05/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: L. Augustin Allain   Lun 7 Mai - 0:06

Jean Jean Han Chou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
L. Augustin Allain
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2427-l-augustin-allain
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 21
Date d'inscription : 06/05/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: L. Augustin Allain   Lun 7 Mai - 9:40

Gni, choupis Heart Heart Heart


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiemes
V. Circé d'Éon
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 31
Date d'inscription : 01/02/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: L. Augustin Allain   Lun 7 Mai - 10:32

Haaan, tous ces cooomptes Gawd
Bienvenue avec cette nouvelle bouille ! Heart


† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave d'Éon Squad.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
L. Augustin Allain
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2427-l-augustin-allain
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 21
Date d'inscription : 06/05/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: L. Augustin Allain   Lun 7 Mai - 13:35

Comment ça, 'tous ces comptes' ? Sem Hihi
Merciiiiii Hug Heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 476
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: L. Augustin Allain   Mar 8 Mai - 20:59


Petite pistache au cœur esseulé, Augustin - pourtant débordant de joie et de curiosité - n’arrive pas à faire le deuil de son aînée, son âme sœur, sa Grace chérie. Sa coquille se construit minutieusement par de multiples plannings et autres petits airs sérieux; toutefois, rien ne ferait plus plaisir à l’adolescent que de retrouver sa joie d’autrefois. Aussi, s’il n’arrive pas encore à s’ouvrir pleinement aux autres, il n’est pas rare que certains y trouvent une faille… tel qu’un mot gentil, un sourire; peu de choses qui laissent pourtant naître de belles amitiés. Sincères et fidèles. Nul doute, donc, que le jeune Allain saura trouver sa place au sein de la saison printanière !

Et c’est un septième compte que voilà ! On ne l’arrête plus ! Mdr En tout cas, j’ai hâte de voir ce que tu vas en faire, parce qu’il promet tout plein ! CopainHeart

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les FONS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !  

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: L. Augustin Allain   

Revenir en haut Aller en bas
 

L. Augustin Allain

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-