Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous embarquons pour Juillet : sous les cocotiers et les coups de soleil !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez | 
 

 A. Maude Solis, tout feu, tout flamme

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Corail
A. Maude Solis
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2466-a-maude-solis-tout-feu-
Identité magique
Messages : 45
Date d'inscription : 08/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: A. Maude Solis, tout feu, tout flamme   Ven 8 Juin - 21:19


A. Maude Solis
feat. Simone Simons

Nom: Issue d'une classe moyenne, d'un point de vue sorcier, cette fille se retrouve être une Solis. Elle aurait préférée être plus lambda tant les attentes dues à son nom lui pèse sur les épaules. En effet chez les moldus, Solis est un nom demandant de faire de longues études et réussir. Heureusement pour Maude, elle s'avère être une sorcière.
Prénom de naissance: Sa mère était une admiratrice de la monarchie, le prénom d'Audrey a été choisi vis-à-vis de ses origines signifiant "haut et royal".
Prénom d'usage: Maude qui était le prénom de sa mère, un héritage familial relativement classique.
Généalogie: Maude est la benjamine d'une fratrie de trois. Sa mère sorcière était mariée à un moldu, une histoire de cœur comme il est rare chez les personnes de ce rang. La femme aisée tombant amoureuse d'un professeur moldu, il y avait de quoi faire tâche et pourtant. Aucun arrangement à l'amour de ses parents qui n'aura pris fin qu'à la mort de sa matriarche, le jour de sa naissance. Ses deux sœurs ainées sont jumelles et viennent de terminer leur scolarité à Beauxbâton. Quand à son père, il a rejoint sa mère lorsqu'elle avait dix ans.
Nationalité: Française
Lieu et date de naissance: Maude semble être une blague à être née le 1er avril 1953 mais sa naissance n'avait rien de drôle. Sa génitrice à accouché dans un hôpital public proche de Paris.  
Statut: Moyenne
Nature du sang: C'est une sang-mêlé
Etudes/Profession: Elle est en troisième année de IDEAL, Filière des Arts et des Lettres
Baguette magique: Bois de vigne, Aile de doxy, 25,17 cm, flexible
Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Maude n'aime du tout la monarchie, du moins pas comme celle-ci est représentée. Malgré son statut, la rousse prône l'égalité pour tous et souhaiterait que le peuple retrouve le pouvoir. Elle entend bien que ceci a été effectué dans le but de protéger le pays mais doute sur les réelles intentions des personnes l'ayant restaurées. Qu'en serait-il si vous-savez-qui n'était pas là ? N'est-ce pas un prétexte pour contrôler la foule ? Maude se questionne.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Djinns ou humains, sorciers ou moldus, le débat n'a pas lieu d'être pour la jeune femme. De quel droit peut-on s'estimer supérieur aux Djinns et les soumettre de la sorte ? C'est un acte barbare et après les gens s'étonnent que ces derniers ne soient pas très aimables avec les sorciers. Les Djinns n'ont rien demandé et se retrouvent mêlés injustement aux soucis des Hommes. Maude est prête à rejoindre les rangs des opposants pour abolir cette mise en objet, quitte à devoir jouer David contre Goliath. La défense des minorités ne lui fait pas peur.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Maude se fiche de ses histoires de rang et / ou de sang. Pour elle, les gens se définissent pas leurs actes. D'ailleurs ceci lui pose des soucis dans sa famille maternelle, ses pensées ne sont en rien partagées et Maude est vue comme un ovni. La rouquine rêve d'égalité ou chaque personne serait jugée pour ses compétences et non son nom ou encore la couleur de son sang. Elle aime rappeler qu'il est rouge pour tout le monde et qu'une particule ne donne aucun droit de persécution.

Personnalité:

Affirmée - rebelle - cultivée - démocrate - loyale - studieuse - stratège - adepte du sarcasme

Maude est à l'image de sa chevelure de feu, qui s'y frotte de trop s'y pique. Pourtant au premier abord, la sorcière se montre souriante et sociale, c'est après que cela dégénère souvent, régulièrement lors des présentations. Dès que les personnes apprennent son rang, ils ne sont plus les mêmes et ça a le don d'agacer la sang-mêlé qui espère rencontrer des personnes qui l'apprécieront pour ce qu'elle est réellement et non seulement par pitié. Quand elle ne fait pas tout simplement rejeter.

Sincère, Maude ne cache pas ses idéaux de rétablir une démocratie sorcière et prône haut et fort son envie. Enfin pas trop fort non plus afin de ne pas se faire taper sur les doigts, elle manigance en cachette et est impeccable en public. Du moins elle essaye, par moment son caractère prend le dessus et les mots fusent mais quand trop c'est trop, elle ne plus tolérer les inepties.

Maude est passionnée d'Histoire, chose transmise par son père qui était professeur d'histoire / géographie dans un lycée moldu. Presque incollable sur tout ce qui concerne le monde moldu, elle tente de le devenir aussi sur le monde sorcier. Il est fréquent de la trouver avec un livre à la main lors de son temps libre. Ne venez pas la déranger en pleine lecture sans une bonne excuse sous réserve qu'elle crache des flammes à la figure.

En dehors de ce magnifique portait, Maude est une fille adorable, si vous avez gagné sa confiance, elle fera tout pour vous et vous défendra bec et ongles. Bien plus habile avec des mots qu'une baguette, préparez-vous à recevoir des répliques cinglantes si vous la cherchez, surtout si vous vous attaquez à la mémoire de sa famille. Vous ne pourrez pas dire que vous n'étiez pas prévenus.

Genie in a bottle: Murma


Origines : Murma est un très vieux Djinn, il serait, d'après ses dires, un être ayant connu les elfes de maison libres avant d'apercevoir les sorciers les asservir. Originaire du Népal, Murma est un globe-trotter forcé, ses anciens maitres voyageaient régulièrement et aimaient l'invoquer pour lui montrer la beauté du monde sans tenir compte de sa souffrance.

Physique : Murma prend l'apparence d'un elfe de maison en hommage à ses créatures qu'il respecte énormément. C'est sa façon visible de montrer son mécontentement vis-à-vis de de sa détention.

Caractère et comportement : La première maitresse de Murma lui en a fait voir de toutes les couleurs. Elle adorait l'exploiter surtout pour réaliser des tâches ingrates que la magie aurait pu régler. Cependant, le plaisir d'observer son esclave être à sa merci était bien trop jouissif. Elle détestait les hommes qui ne lui avaient brisés le cœur à chaque fois, elle se vengeait sur Murma qu'elle prit pour un mâle malgré le côté asexuel des Djinns. Elle se fia à son apparence.

Par conséquent, Murma est misogyne, il méprise les femmes et en est à un point où il leur souhaite de souffrir et de finir vieille fille. Dans son malheur, Murma n'a jamais été relié à une femme depuis la mort de sa première maitresse. De là à dire qu'il a eu de la chance, il n'est pas vraiment d'accord. Croyez bien que dans ses conditions, sa rencontre avec Maude n'a pas été de tout repos.

Première invocation : Maude n'avait pas vraiment la tête à cela. Pensez bien que lorsque vous venez de perdre votre père, votre dernier parent, vous n'êtes pas dans des conditions optimales pour vous lancez dans cette entreprise. Pourtant la petite était déterminée, c'était son cadeau d'adieu post mortem, elle ne pouvait pas échouer. Après avoir demander des conseils à ses sœurs, l'enfant avait tout réuni pour se lancer, pour papa et maman , pensa-t-elle fort en commençant l'exercice.

La théorie était au point, la pratique était une autre affaire. Cependant, sa détermination était telle que Murma apparut devant la fillette qui affichait un sourire de satisfaite devant l'apparence bien connue. Elle crut que c'était terminé, c'était sans compter sur la misogynie de l'appelé.

"Qui ose ? Une femme ?! Na pire que ça, une gamine ! Tu t'es cru où ?

L'accueil ne fut pas chaleureux et la jeune sorcière ne savait plus où se mettre, elle hésita même à fuir en courant dans les jupons d'Helen. Au final, l'enfant fit face, défiant du regard le Djinn, décevoir les défunts étaient inconcevables. Elle bomba son torse et lui affirma droit dans les yeux de ses prunelles humidifiées.

"Je suis Maude Solis ! Et toi qui es-tu ? Tu te prends pour qui pour me parler de la sorte ? J'suis pas ton chien !

Le Djinn fut abasourdi de la répartie de la rousse, il ne pensait pas qu'une femelle, comme il les appelait, était capable de cela. Impressionné, il décida qu'elle méritait bien d'avoir son nom.

"Je m'appelle Murma."

"Enchantée Murma. Maintenant que nous nous sommes présentés, tu vas m'obéir.

Pris au piège du rituel, il n'eut d'autre choix que de se plier la demande formulée par Maude. Ainsi débuta leurs aventures.

Entente Djinn / Sorcière : Un Djinn misogyne avec une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, cela à de quoi faire des étincelles, non ? Et c'est le cas. Par principe, Maude n'invoque Murma que si le besoin est nécessaire, elle déteste le déranger si elle peut gérer la situation sans lui. Non seulement car sa sollicitation est toujours un motif d'engueulade entres les deux mais aussi par l'envie de liberté de tous de Maude. Elle n'apprécie pas de retenir un Djinn, elle essaye de se montrer bienveillante. Chose difficile quand l'autre partie ne fait que vous tirez dans les pattes à la moindre occasion. La guerre des mots est permanente, Maude ne souhaite se soumettre à l'idée que les femmes sont des êtres inférieurs aux hommes. N'en déplaise à Murma.


Pseudo: Mered Age: 33 docteur ! Où avez-vu connu DJ? bouche à oreille Autres comptes? je viens d'arriver  Hihi  Une remarque ? C'est joli par ici  <3  Un mot pour la fin ? "Ha ! Qu’est-ce qu’on est serré, au fond de cette boite" ♫

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Maude Solis le Mar 19 Juin - 1:15, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
A. Maude Solis
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2466-a-maude-solis-tout-feu-
Identité magique
Messages : 45
Date d'inscription : 08/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Maude Solis, tout feu, tout flamme   Ven 8 Juin - 21:21


13 reasons why
Une particule à ton nom ne fait en rien de toi un être particulier



Dans le film de cette pièce, Maude a déjà joué dans treize actes que je vais vous présenter.

ACTE I : Papa


Daniel Solis était un moldu et un brillant professeur d’Histoire dans une université parisienne. Né dans une famille d’enseignants, sa voie était presque déjà tracée dès sa naissance. Elève talentueux durant toute sa scolarité, il a obtenu son baccalauréat avec la mention très bien. Passionné par la Première Guerre mondiale, il connaissait les moindres détails de cet événement moldu majeur et se spécialisa rapidement dans ce domaine. Sous la pression familiale, il intégra une prestigieuse école et en sortit muni de son doctorat et major de sa promotion.

ACTE II : Maman


M. Marie Solis née Vilard était une sorcière sang-mêlé née avec une cuillère en argent dans la bouche. Non noble, son rang d’aisée lui a ouvert de nombreuses portes, comme celle d’avoir droit à des cours particuliers pour préparer son entrée à Beauxbâtons. Passionnée d’Histoire de la Magie et désirant devenir professeur à Beauxbâtons, Marie se donna fond dans son cursus pour réaliser son rêve. Elle ignorait qu’un homme contrecarrerait ses plans lors de sa dernière année. Enfin il parait que les sentiments ne se contrôlent pas.

ACTE III : Leur rencontre


Juste avant de passer son BRIO, Marie décida de faire le parallèle entre les mondes sorcier et moldu surtout au niveau de la gestion des conflits. Dans cette optique elle se retrouva dans une conférence publique menée par Daniel en plein cœur de Paris. Le roux barbu aux yeux clairs capta l’attention de la rousse, il avait quelque chose dans sa voix qui l’avait hypnotisé. A la fin de la conférence, Marie aborda le jeune homme avec une question farfelue, elle était troublée. Autant que son interlocuteur qui l’invita à discuter au calme autour d’un verre, sans savoir qu’ils ne se quitteraient plus.

ACTE IV : Les jumelles

Nous pouvons parler de coup de foudre entre ses deux-là, tout s’enchaina très vite. Tolérant et amoureux, Daniel ne fuit pas Marie lorsqu’elle lui annonça être une sorcière, au contraire le fait qu’elle se confie à sa personne lui donna la folie des grandeurs et il la demanda en mariage. Marie n’hésita pas une seule seconde, surtout qu’elle était déjà enceinte, chose qu’elle lui avoua le même jour. Par contre, elle n’avait pas prévu que l’enfant à venir viendrait accompagné. Des jumelles pointèrent le bout de leur nez le 3 octobre 1945, prénommées Lisa et Annabelle. A cet instant, Daniel abandonna son poste pour enseigner dans un lycée plus modeste. Il voulait avoir du temps pour être proche de sa famille et ne pas laisser sa femme seule se charger de l’éducation des filles.

ACTE V : Tragique naissance

Mariés, deux enfants, habitant dans une maison en banlieue parisienne, la vie des tourtereaux était parfaite. Peut-être devenue trop monotone, la routine les gagnait et Marie désirait avoir un garçon pour transmettre le nom des Solis. Enceinte de huit mois, Marie se tordait de douleurs, Daniel n’eut d’autre choix que de conduire sa femme à l’hôpital. En chemin, la sorcière perdit les eaux mais ce qui inquiéta son mari fut ses horribles cris perçants audibles des kilomètres à la ronde. Arrivés sur place, il laissa le personnel hospitalier se charger de Marie. Il comprit que des complications eurent lieux quand un docteur vint à sa rencontre, il lui annonça le décès de sa femme lors de l’accouchement. Le père cru d’abord à une blague de mauvais goût  en ce 1er avril 1953 mais le milieu médical n’est pas réputé pour son côté farceur. Maude était née prématurément en envoyant sa matriarche dans le monde des morts de façon tout aussi prématurée. Daniel fit son possible pour donner de l’amour ses filles pour deux. Il se démena comme jamais pour, avec une certaine réussite, au détriment de ses heures de sommeils et de sa propre vie.

ACTE VI : Papa est en haut

Daniel quitta son emploi à la naissance de Maude, il était hors de question qu’un tiers s’occupe de sa progénitures. Il offrit tout son amour à la benjamine de la famille, sans doute guidé par sa troublante ressemblance avec sa génitrice. Le quotidien ne fut pas simple, trois filles à élever seul, Daniel n’avait que peu de temps pour lui, encore moins pour essayer de refaire sa vie. Il envisagea la chose lors de l’entrée des jumelles à Beauxbâtons, même s’il adorait Maude, il ressentait de la solitude. Il accumula les aventures sans lendemain, ne réussissant jamais à se débarrasser totalement de l’image de Marie. Et quand il finit par se trouver une potentielle nouvelle conjointe, la vie lui mit des bâtons dans les roues. En rentrant d’une conférence dans le sud de la France, un violent orage éclata sur le trajet. La pluie torrentielle gênait considérablement sa conduite, la prudence lui ordonnait de s’arrêter. Cependant il était trop pressé de revoir Maude et il prit le risque de continuer malgré la météo. Un coup de tonnerre fit s’abattre un arbre  sur la route et Daniel braqua pour l’éviter. Avec succès d’ailleurs, sauf qu’un fossé l’accueillit et l’emmena de ses bras rejoindre sa défunte bien-aimée. Et dire que Maude fêtait son anniversaire dans une semaine.

ACTE VII : La vie continue

Les filles héritèrent de la maison familiale, maigre lot de consolation, des briques furent moins pratiques pour converser. Trop jeunes pour subvenir à leurs besoins seules, le placement en orphelinat fut obligatoire. Maude vécut très mal cette période, les jumelles à l’école, elle se sentit abandonnée. Isolée, elle fit son possible pour prolonger l’existence de son défunt paternel, elle tomba dans les livres. La jeune sorcière lut à longueurs de journées les ouvrages de son défunt paternel. Peu lui importait qu’ils n’étaient pas de son âge, ils étaient le dernier souvenir vivant de Daniel.

Maude découvrit en un membre du personnel, une sorte de maman. Elise se prit d’affection pour la triste histoire de la petite et essaya de faire son possible pour lui remonter le moral, chose peu recommandée pour garder une distance professionnelle. Au final, cette distance eut lieu lors de son adoption. La sorcière subit un troisième déchirement après la perte de Marie et de Daniel, elle fut arrachée de celle qui semblait constituer sa nouvelle famille. A croire que le sort lui en voulait. Elle qui commençait à s’adapter à ce lieu allait encore changer d’environnement.

ACTE VIII : Victor et Camille

Ce couple de sorciers aisé n’avait pas d’enfants naturels, la faute à la stérilité de Camille. Cette dernière ressentit un besoin de materner, à l’inverse de son mari, et ils finirent par se décider à prendre sous leurs ailes un.e orphelin.e. Ils ne désiraient pas récupérer un bambin, l’envie de passer leurs nuits à se lever ne les enchantait guère. Un.e jeune pré-ado ferait parfaitement leur affaire, leur laissant le temps de l’éduquer à leur façon avant de se confronter aux refus permanents d’un.e adolescent.e.

Lors de leur visite à l’orphelinat, ils tombèrent sous le charme de la rousse. Jolie fille toute calme dans son coin avec son bouquin, ils ne se doutaient pas de ce qu’elle renfermait. Ils hésitèrent un instant en apprenant l’obligation de prendre la fratrie mais acceptèrent ce fait lorsque les jumelles les prévinrent qu’elles comptaient habiter la demeure de leurs parents à leur majorité.  Ils n’avaient qu’un an à tenir avant la libération et la réalisation de leur rêve.

La question de l’entretien des filles fut soulevée et rapidement balayée. Joueur de niveau national en polo ailé, Victor gagne très bien sa vie et finance tout dans son couple. Au détriment de sa présence à domicile, entre les matchs et les entrainements, il est peu présent aux côtés de sa femme. Il soutiendrait, sans aucun souci, le train de vie de Lisa et Annabelle jusqu’à la fin de leur scolarité. Et Maude serait encore plus dorlotée, il la prenait déjà pour sa propre progéniture.

Maude ne se livra pas à sa famille adoptive, autant le courant avec Camille passa bien, autant il y avait rupture avec Victor. Très sportif et compétiteur, il essaya de transmettre sa passion à la sorcière, sans succès. Il ne comprenait pas en quoi rester enfermée des heures en lorgnant des pages avait d’intéressant. Victor fit tout de travers avec Maude, il lui acheta tout un matériel de sport, lui promis de l’argent de poche et lui offrit de nombreux objets matériels mais rien n’y fit. L’amour ne s’achetait pas avec des billets, Daniel lui avait transmis cette valeur depuis son enfance. Hors de question de trahir sa mémoire.

Camille s’occupa de l’apprentissage de Maude, elle avait le temps étant donné qu’elle passait ses journées chez elle. Elle faisait office d’agent pour son mari et était chargée de gérer tout l’administratif de sa carrière professionnelle, plus celui de la vie quotidienne. Les factures ne payaient pas toutes seules. Elle s’arma de patience pour montrer les vertus de la magie à Maude, il lui fut simple de l’initier à la théorie avec des manuels néanmoins ma partie pratique fut laborieuse. Une complicité naquit entre les deux femmes, Maude sortit de son enfermement et décida de donner sa chance au monde extérieur. Elle alla voir un match de Victor pour l’encourager, même si ce jour-là, il perdit.

ACTE IX : Premiers pas à Beauxbâtons

Maude fut préparée à son arrivée à l’école de sorcellerie. Ses frangines et Camille lui avait expliqué le fonctionnement des lieux et tout fait pour la rassurer. A la fois heureuse de savoir que Lisa et Annabelle seraient visibles chaque jour, elle appréhendait le manque de sa mère adoptive. Maude fut plongée directement dans le grand bain, s’imprégnant directement qu’elle n’était pas la bienvenue. Elle avait été prévenue que son rang social lui serait critiqué, elle s’était armée pour se protéger, pas suffisamment. Les remarques allèrent bon train, Maude ne répliqua jamais rien, elle préférait l’indifférence et se réfugier dans les gestes affectueux de Camille. Sauf que comme tout le monde, la petite avait ses limites à ne pas franchir. Salir l’image de Daniel à travers les écrits moldus qu’elle lisait fut une fatale erreur. Ce garçon de dix-huit ne s’attendait pas à voir une furie lui cracher du feu au visage. Cette violence des mots fut énorme qu’il voulut en venir aux baguettes. Heureusement, une professeure a coupé cette querelle avant le point de non-retour. Ce fut le deuxième éveil du volcan, le premier fut pour Murma.

ACTE X : Apparences

Maude est une fille possédant de longs cheveux roux raides lui descendant jusqu’au bas du dos. Elle les laisse voguer à leur occupation et ne les attache jamais sauf lors d’entrainement au duel ou pour jouer au tennis afin de ne pas atrophier sa vision. Cet atout de charme est le plus visible bien que certain.e.s miseraient plutôt sur ses prunelles au couleur de l’océan. Du haut de ses 1m72, elle est relativement grande pour une femme, lui offrant quelques railleries de camarades. Elle se moque de l’avis des autres, elle aimerait être appréciée pour son intelligence et non ses courbes. Consciente de ses attributs, Maude ne fait rien pour les mettre en valeur. Oubliez maquillage, jupe, robe, talons pour cette demoiselle et contentez-vous de pantalons noirs et débardeurs unis bien que colorés. Sa priorité est sa scolarité et aucunement de se mettre en couple. L’amour lui était inconnu jusqu’à ses seize ans et cette rencontre unique.

ACTE XI : Emilie

Lors de sa rentrée en deuxième année, Maude sympathisa avec une nouvelle arrivante, Emilie. La miss à la chevelure de blé était d’un rang inférieur, pourtant le courant passa directement entre elles. La rouquine tenait sa première amie et leur relation se développa dans le sens d’une meilleure amie. Cependant, Maude comprit que quelque chose clochait, il n’était pas normal d’être autant jalouse d’une amie. Quiconque approchait la blonde, se retrouvait être une personne à nuire, Maude se montra extrêmement possessive. Perturbée, elle commença à faire des nuits blanches et, lorsque Morphée daignait se montrer, ne rêvait que de la blondinette. Le temps défila et Maude finit par accepter ce qu’elle niait depuis le début, elle était amoureuse. Un soir, en sortant de cours, elle osa avouer ses sentiments à Emilie. Malheureusement, ils n’étaient pas réciproques, son amie venait de se mettre en couple avec un garçon. Ceci marqua la fin de leur amitié, Maude ne pouvant endurer ce rejet préféra couper les ponts. Elle découvrit que la première année n’était pas un cas isolé, son attrait pour les filles était réel. Vous l’avez deviné, Maude est homosexuelle.

ACTE XII : Passions

Maude adore lire, c’est un fait indéniable. Dans ces temps libres, elle est toujours avec un bouquin ouvert, que ça soit pour cinq minutes ou des heures, la lecture est son hobby. Elle s’intéresse à de nombreux domaines avec un intérêt particulier pour l’Histoire de la magie. Découvrir les origines de la magie lui est une façon de découvrir sa mère. De plus, la peinture tient une place importante dans sa vie, elle a été initiée à cet art à l’école, dans le club de peinture. Elle s’est spécialisée dans les paysages, se basant sur ses souvenirs d’enfance à son domicile. Le bruit de la nature est plus agréable que les blablas des humains.

ACTE XIII : Ambitions


Passionnée d’Histoire comme ses défunts parents, Maude espère leur rendre hommage en devenant professeur à Beauxbâtons. Le tout pour réaliser le rêve de sa mère et marcher dans les pas de son père. Oh et elle espère aussi voir la démocratie revenir dans le pays, dévorer des ouvrages historiques lui ont montré les failles de la monarchie. Elle commence à tolérer difficilement les arguments du gouvernement sorcier, elle n’est pas dupe. Puis elle garde toujours en travers de la gorge ces histoires de rang déclenchant des disputes régulières entre élèves.

Merci de m'avoir lu et venez écrire les actes suivants à mes côtés  Love

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Maude Solis le Mar 19 Juin - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
O. Lamia Benfazal
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 52
Date d'inscription : 22/05/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Maude Solis, tout feu, tout flamme   Lun 18 Juin - 17:00

Bienvenue Maude ! Heart

Son histoire est trop cool j'ai hâte de te voir en jeu Brille
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
A. Maude Solis
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2466-a-maude-solis-tout-feu-
Identité magique
Messages : 45
Date d'inscription : 08/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Maude Solis, tout feu, tout flamme   Mar 19 Juin - 1:26

Coucou Lamia,

Merci de ton accueil. Au plaisir de se croiser après ma répartition, qui sait ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 490
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Maude Solis, tout feu, tout flamme   Mar 19 Juin - 14:17


Orpheline ballotée de foyer en foyer, Maude se retrouve vêtue d'une carapace brûlante, qu'elle matérialise souvent sous forme de bouquins - ceux de son défunt père - derrière lesquels elle cache son regard de braise. Il suffit parfois d'un simple mot pour attirer ses foudres, car vous n'étiez là ni au bon endroit, ni au bon moment. Toutefois, la rouquine sait se montrer loyale et n'hésitera pas à vous défendre comme elle l'aurait fait avec ses sœurs, avec sa mère adoptive... Il suffit de creuser un peu, et surtout, de s'armer de patience.

Bienvenue parmi nous. Heart

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les AUTUMNUS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !  

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Maude Solis, tout feu, tout flamme   

Revenir en haut Aller en bas
 

A. Maude Solis, tout feu, tout flamme

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-