Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous embarquons pour Juillet : sous les cocotiers et les coups de soleil !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez | 
 

 (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aigue Marine
A. Lily de Broglie
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2484-lily-there-are-flowers-
Identité magique
Messages : 99
Date d'inscription : 20/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Mer 20 Juin - 20:44


Aneth Lily de Broglie
feat. Amelia Zadro

Nom: de Broglie. Un nom auquel s'attache la noblesse, mais pas la noblesse exubérante, celle qui a de la poussière d’or dans les cheveux, du champagne au bout de la langue et des diamants autour du cou ; une noblesse plus discrète, plus effacée. Plus sage. L'expression "Modeste -ou Lâche- comme un de Broglie" n'est pas sorti de nulle part... Prénom de naissance: Aneth. Presque Annette, mais parfumée au fenouil et à l’anis, hommage à la plante aromatique éponyme. Prénom d'usage: Lily, comme la fleur de lys. Généalogie: petite-fille de la comtesse de Normandie, fille de Bertrand de Broglie et de Gabrielle de l’Estoile, la jeune noble est tiraillée entre deux avenirs ; celui-ci arrosé au champagne, où l’on dévore des macarons en retroussant le petit doigt, dans lequel aimerait l’entraîner sa mère, et celui où l’on choisit de faire ce que l’on souhaite et pas ce que notre rang nous dicte, conseillé par sa grand-mère Sophie de Kérimel.  Nationalité: Française. Lieu et date de naissance: elle est née le 23 août 1951 ; elle n'a jamais su que cette date n'était pas un hasard, mais que sa mère avait tenu à tomber enceinte au même moment qu'une sorcière d'une autre famille noble, afin de pouvoir possiblement lier les deux enfants (Merlin merci, cela n'a pas été le cas). Lily a vu le jour au château de Sassy, en Normandie, sur la commune de Saint-Christophe-le-Jajolet. Statut: la particule nichée dans son nom trahit sa noblesse. Du point de vue sentimental, elle est célibataire ; pas de fiancé à l'horizon, et encore moins de petit ami. Nature du sang: Mêlé. Etudes: 5e année, donc 2e année de GRACE, elle sera en 6e année à la rentrée 1971/1972. Elle suit un cursus de Pratiques Scientifiques, cartésienne dans l'âme. Baguette magique: 22 centimètres, bois de pin, griffe de Phénix ; cette petite baguette de couleur claire est toujours rangée dans un écrin de velours vert noué à la taille de la jeune fille.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Oh. C'est, euh... c'est bien, très bien !! En tout cas, c'est que sa mère affirme, et Lily abonde généralement dans le sens de celle-ci, désireuse de lui faire plaisir. Mais en réalité, elle n'est pas totalement convaincue ; avec le retour de la Monarchie, elle voit sa propre liberté s'amenuiser, le mariage avec un noble devenant une épée de Damoclès qui flotte au-dessus de son échine. Mais jamais elle ne le dira, pour ne pas porter atteinte aux intérêts de sa famille. Si celle-lui lui demandait d'épouser un jeune homme de son rang, elle accepterait sans sourciller, quand bien même elle pourrait ne jamais l'aimer. Lorsqu'il le faut, elle fait bonne figure, ravale ses doutes assure que la restauration de la Monarchie Sorcière est une intéressante idée.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Lily apprécie son Djinn. Réellement. Il la fascine, et elle pourrait l'écouter lui parler de ses anciens exploits nuit et jour, les yeux brillants. Elle est convaincue que lui et ses compagnons n'ont rien à faire dans des Amulettes, et que les sorciers feraient mieux de les libérer avant que leur stupidité ne leur explose à la figure. Elle est donc sensible aux discours selon lesquels les Djinns sont traités comme des esclaves, ce qui est indigne, et devraient bénéficier d'une protection efficace. Néanmoins, cette opinion est minoritaire chez les de Broglie, alors Lily la garde pour elle.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Euhh... non. A vrai dire, la question ne l'intéresse pas vraiment ; elle est de sang mêlé, un pied dans chaque monde, si bien que la question ne ricoche pas dans son esprit avec la même gravité ou la même solennité qu'elle ne le ferait dans la tête d'un Sang-Pur ou d'un né Moldu. Elle songe que ses compatriotes ne laisseraient pas le sang prendre une importance démesurée dans la hiérarchie de la société... sinon, ils n'auraient pas pris la peine de remettre sur pied la Monarchie. Non ?

Personnalité:

Lily est une jeune femme sage et discrète, plutôt froide en apparence, voire légèrement hautaine. « Une bonne de Broglie, ennuyeuse et rabat-joie », dixit certaines mauvaises langues. Elle respecte scrupuleusement les règles qu’on lui a édictées, n'hésitant pas à les rappeler aux autres, et ne cherche jamais à faire de vagues. Ajoutez à cela qu’elle ne fume pas, boit peu d'alcool (aux soirées mondaines, elle sirote à peine ses coupes de champagne et verse discrètement leur contenu dans les verres des autres invités) et passe son temps libre à nager ou grimper sur les toits (elle a toujours été sportive ; elle adore l’escalade et la natation), et vous comprendrez pourquoi elle est généralement étiquetée comme une personne relativement peu passionnante (voire carrément ennuyeuse).

Pourtant, Lily de Broglie n’est pas que cela !

Elle est certes un brin rabat-joie ; mêlée à sa froideur, que certains assimilent à de la timidité, elle cultive le sarcasme comme d'autres les capsule de bouteilles de bière - elle dit les choses poliment, mais toujours avec une pointe d'acidité, incapable d'être mielleuse -, et affiche souvent une mine blasée, comme si les choses de la vie ricochaient sur sa carapace à la manière de gravillons contre une porte vitrée.

Mais malgré ces quelques défauts, qui viennent davantage d'une véritable incapacité à faire semblant plutôt que d'un désir de repousser autrui, elle reste quelqu’un de bienveillant, qui veille sur ses camarades et n’hésite jamais à fourrer des gâteaux faits maison dans leurs sacs, pour qu’ils aient l’estomac bien plein et ne fassent pas une chute de tension au milieu du cours de botanique (ce qui, d’ailleurs, serait très mauvais pour le classement de sa saison).

Elle leur tricote aussi des écharpes et des pulls lorsque l’hiver arrive ; plus elle apprécie la personne et plus le vêtement sera chaud, épais et doux. En revanche, lorsque quelqu’un la gonfle, il se peut qu’elle lui offre un pull qui gratte beaucoup, surtout au niveau du bas du dos. (Mais shhh.) Elle sait également coudre, repriser des vêtements troués sans magie et jouer du violoncelle, pour ceux qui ça intéresse. Oui bah on a les hobbies que l’on a ! On ne lui a jamais permis de jouer à la bataille explosive ou de se rouler dans la boue, alors elle s'occupe autrement.

Lily est donc souvent là, en arrière-plan, à s’occuper des autres tout en s’efforçant de conserver son indépendance et sa tranquillité. Elle tient d'ailleurs beaucoup à cette tranquillité, à tel point qu'elle est tout à fait capable de bondir sur une gouttière ou un toit pour qu'on lui fiche la paix. Elle a de très bonnes compétences, lorsqu'il s'agit de disparaître !

Elle essaie également de toujours faire preuve de pragmatisme, à un point qui frôle parfois la psycho-rigidité. Ses raisonnements se veulent d'une implacable logique, que celle-ci soit réjouissante ou, au contraire, plus déprimante qu'une après-midi passée à épousseter des tapis.

Par ailleurs, elle se prend parfois un peu trop pour une justicière, et va se mêler de ce qui ne la regarde pas sans aucun scrupule, prête à défendre la veuve et l’orphelin ou à pallier les défauts d’éducation de l’un de ses camarades à grand renfort de discours et de soupirs excédés. Elle n’hésite pas à lever les yeux au ciel face aux bêtises de ses pairs et à ouvrir grand la bouche pour les convaincre de stopper.

Mais pourtant… malgré ses allures de fille sage et raisonnable, Lily est attirée, bien malgré elle, par tout ce qui s’éloigne de son univers. La boue, le « sale », les étreintes éphémères à l’ombre d’un corridor, la nourriture que l’on saisit à pleines mains pour s’empiffrer avec délectation, la bière brune qui a un goût de kérosène et dégouline en mousse blanche aux commissures des lèvres… elle les regarde avec envie, s'efforçant de ne pas céder à la tentation. Elle ne veut pas se départir du rôle qui est le sien, désireuse de ne pas s’attirer les foudres de sa famille, de faire honneur à son rang à ce que l’on attend d’elle. Et de ne pas décevoir sa mère.

Quitte à passer sa vie dans le regret ? Mmh… rien n’est moins sûr ~

Genie in a bottle: Berserk


"Dix ans, ce n'est pas un âge pour mourir.

C'est ce que je me suis dit et répété, la première fois que j'ai invoqué Berserk.

J'ai mis du temps à choisir ce djinn-là. Je me suis plongée durant des heures et des heures dans des grimoires poussiéreux, cherchant désespérément une créature reliée à la nature ou aux plantes - la spécialité de ma famille - pour m'accompagner dans mon périple sorcier. J'aurais dû choisir Anémone, Chloris ou Mintha, mais c'est un tout autre Djinn, complètement étranger à mes critères, qui a attiré mon regard : Berserk. Voilà ce que le livre disait de lui :

- Berserk, Djinn-guerrier, prenant l'apparence d'une créature humanoïde à tête de sanglier, de loup ou d'ours. Invoqué pour la première fois par un membre de la tribu Hari, peuple nomade proto-germanique qui a existé jusqu'au Ier siècle de notre ère.

J'aimais l'idée d'être protégée par un guerrier immense à tête d'animal. Alors j'ai tracé un pentacle, allumé des bougies et appelé Berserk. Mon coeur battait la chamade, je serrais les poings en tremblant, prêt à affronter un monstre... et je n'ai pas été déçue. Il s'est matérialisé d'un coup dans son cercle, immense, les yeux révulsés, poussant des hurlements effrayants, de l'écume bouillonnant dans sa gueule d'ours.

J'ai cillé, déglutit difficilement, mais je n'ai pas reculé et je lui ai demandé son nom. Après quelques secondes de silence, il a changé d'apparence, prenant la forme d'un homme aux cheveux blonds, aux yeux couleur de miel et au visage piqueté d'une barbe légère, une cicatrice zébrant le coin de ses lèvres. Mon coeur a fait un nouveau bond, mais pour une toute autre raison. Cet homme qui me faisait face...

C'était l'apparence d'un ancien maître de Berserk, assassiné par celui-ci ; je le savais pertinemment. Pourtant, ce visage était à la fois doux et décidé, empreint de mélancolie, presque rêveur... j'avais envie de m'en approcher, de le toucher, pour vérifier qu'il n'était pas humain.

C'était un piège, bien sûr. Un piège qui avait failli se refermer sur moi comme la gueule d'un piège d'acier sur un loup. Un pas supplémentaire, et je quittais la protection de mon pentacle.

Je me suis arrêtée net, j'ai inspiré profondément et lui ai de nouveau demandé son nom.

"Berserk. Et toi, petite humaine, comment t'appelles-tu ?"

Il avait une voix douce, grave.

"Lily de Broglie. A qui as-tu volé ce visage ?"

Un sourire a étiré ses lèvres.

"Un imprudent, qui croyait que la confiance pouvait être récompensée par autre chose que la mort. Dis-moi, Lily de Broglie... es-tu imprudente, toi aussi ?"

J'ai secoué la tête, incapable de prononcer le moindre mot. Il m'observait, et j'avais tellement l'impression qu'il n'était pas une créature fantastique, mais juste un homme...

"Quels sont tes anciens exploits ?" ai-je fini par demander pour briser le silence.

"J'ai combattu parmi d'anciennes tribus germaniques, prenant part à leurs guerres, me transformant tour à tour en flèches, haches, épées et boucliers, refermant mes crocs d'ours sur les cous fragiles de leurs ennemis. Je les ai mené plusieurs fois à la victoire. Pour me remercier, l'un d'eux m'a révélé son prénom. Depuis ce jour-là, personne n'a plus voulu m'invoquer... jusqu'à toi, semblerait-il. "

"Ah..." Je ne savais pas quoi ajouter. Il me regardait, je le regardais, et le temps commençait à devenir long. "Euh... c'est le moment où je dois t'ordonner quelque chose ?" Il m'a souri, et j'ai détourné les yeux. "J'aimerais offrir des fleurs à grand-mère. Cueille une dizaine de roses musicales dans le jardin et fais-en un bouquet." "Très bien, Lily" a-t-il susurré, avant de disparaître.

J'ai fermé les yeux, longuement, reprenant mon souffle.

Au fil des années, j'ai de plus en plus invoqué Berserk, curieuse d'en savoir plus sur lui. Il répond toujours à mes questions, calme et un brin narquois. Il joue aux guerriers protecteurs, et j'ai beau savoir qu'il cherche à m'amadouer, je le laisse faire. Je refuse de le toucher, effrayée à l'idée de sentir une chaleur quasi humaine sous mes doigts, mais je ne peux m'empêcher de lui prêter une oreille attentive.

Je sais que c'est un monstre déguisé en homme.

Mais les monstres m'intriguent, me fascinent malgré moi...

Depuis la mise en objet, je me force à le laisser le plus souvent possible dans son Amulette, un bracelet-jonc dont chaque extrémité forme une fine fleur taillée dans de l'or. Mais parfois, lorsque je suis sur les toits de l'école ou du château, je ne peux m'empêcher de l'appeler, juste pour parler un peu... "


Pseudo: Lou. Age: 25 ans ( Gnoe ). Où avez-vu connu DJ? toujours au même endroit : dans ma chambre  Mdr Rip.   Autres comptes? *tousse* Cirilla Baudelaire, Atlas Nérée, Nick Beaumes Herp Une remarque ? je sais, ça fait beaucoup, j'avais dit que j'arrêtais, etc Sem Mais ça fait trop longtemps que je couve ce personnage Meh Un mot pour la fin ? Une information à mettre au conditionnel, mais il semblerait bien que je vous aime  Yeah  

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Lily de Broglie le Ven 22 Juin - 15:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
A. Lily de Broglie
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2484-lily-there-are-flowers-
Identité magique
Messages : 99
Date d'inscription : 20/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Mer 20 Juin - 20:44


Liliaceæ
⚜️ ⚜️ ⚜️

Vous êtes sûrs de vouloir entendre mon histoire ? Elle n'a rien de trépidant, vous savez. Les de Broglie ne sont pas les nobles les plus facétieux, les plus hautains ou les plus sulfureux du lot. Ils sont... ils sont là, voilà tout. Il y a Papa, très brun, réservé, toujours enfermé dans son bureau, baignant dans l'ombre de sa mère, la comtesse de Normandie. Maman, des paillettes jusque dans ses prunelles, anxieuse malgré ses sourires aimables et son don pour organiser des réceptions - ou, plus généralement, être invitée à celles des autres. Mon frère, mon partenaire de jeu, mon confident, mon ami, qui grimace dans le dos des précepteurs pour que je laisse échapper un gloussement et me fasse réprimander.

Ma grand-mère. Ma merveilleuse grand-mère, Sophie de Kérimel, qui cueille mon visage entre ses mains douces comme de la soie, qui plonge ses yeux noirs dans les miens, qui me murmure d'être heureuse, ses boucles argentées - naguère couleur aile de corbeau - chatouillant mes joues tandis qu'elle dépose un baiser léger sur mon front.

Vous êtes toujours là ?

Très bien. Alors asseyez-vous confortablement, prenez un bon lait chaud - avec un peu de bananes, c'est encore meilleur -, et serrez les dents pour ne pas bâiller d'ennui devant la fabuleuse épopée d'une de Broglie tout ce qu'il y a plus d'ordinaire, bien née, bien éduquée, bien élevée, etc etc, vous avez compris le schéma.

La politesse est l'une des premières choses que l'on m'a enseignée. J'ai eu des précepteurs pour m'apprendre à être courtoise, sociable sans être trop bavarde, curieuse sans être indiscrète, éveillée, les mains bien propres, les ongles bien brillants, les dents bien blanches, les cheveux bien coiffés - combien de domestiques se sont arrachés la baguette devant ma tignasse de boucles emmêlées ? -, les souliers bien cirés, les joues bien roses, le dos bien droit... bref, pour être une parfaite fille à marier. J'ai aussi appris à danser et à jouer du violoncelle ; il paraît que les demoiselles initiées aux arts attirent les bons mariages. Maman a dû emprunter cette idée aux de Châtelet, bien que je sois beaucoup moins blonde et moins jolie qu'une de Châtelet. Il me manque quelque chose pour leur ressembler, pour être une véritable poupée aux joues parfumées de cannelle et au sourire renversant. Je suis trop osseuse - mon poids a toujours été un souci -, mes oreilles sont trop décollées, mon nez trop pointu... bref, je n'ai pas l'air échappé d'un tableau de maître ou d'un magazine de mode.

Mais revenons à nos Abraxans.

J'ai absorbé les leçons que l'on m'a prodiguée comme si j'étais une éponge. Je ne suis pas une fille rebelle, et je veux rendre Maman fière et heureuse de moi. C'est peut-être stupide, un rêve de gamine qui veut juste que sa mère lui prenne la main et la félicite, mais c'est l'un de mes rêves. Je suis sûre que vous aussi, vous avez des rêves difficile à avouer, comme faire du skate-board sur la Tour Eiffel ou caresser des dauphins roses au Japon, ou que sais-je encore ?

Malheureusement, malgré ma bonne éducation, je n'ai jamais été très douée pour faire la conversation ou me montrer très chaleureuse. J'aime bien être tranquille, et je n'ai absolument aucune envie de sourire à des hommes et des femmes en ployant l'échine, juste parce qu'ils s'appellent de Béziade ou d'Éon. J'ai donc très tôt appris à me cacher, à me glisser derrière des tapisseries ou à passer par la fenêtre pour fuir l'ambiance bouillonnante des réceptions organisées par Maman ou Grand-mère. Et quand je dis "passer par la fenêtre", c'est à prendre au pied de la lettre : j'adore me promener sur les corniches, m'accrocher aux barreaux des fenêtres, m'asseoir au bord du vide, marcher sur les toits... évidemment, lorsque Maman l'a découvert, elle m'a sévèrement réprimandée, mais c'est bien le seul point sur lequel je lui désobéis. J'ai besoin de ces moments de solitude en hauteur, même s'ils sont dangereux. Et même si j'ai déjà glissé, une fois. J'ai cru que j'allais me blesser, mais... même pas ! Pas la moindre écorchure !

Je suppose que mes pouvoirs m'ont sauvée.

Comme tous les autres nobles, je ne suis pas allée au pensionnat de Saint-Louis. J'ai appris à apprivoiser mes pouvoirs au château - notre château s'appelle Sassy, j'adore ce nom -, ainsi qu'à y apprivoiser mon Djinn. Enfin, quand je dis "apprivoiser", c'est un bien grand mot... ma famille n'est pas très portée sur ces créatures magiques.
Pourtant, j'adore mon Djinn. Il a toujours des histoires extraordinaires à partager, et une façon de me regarder, comme si j'étais une adulte digne d'intérêt... je sais que son visage est celui d'un homme qu'il a tué, autrefois, mais cette tristesse dans ses sourires, cette gravité dans ses yeux... peut-il réellement les avoir volé à un sorcier ? Peut-il réellement les feindre ?

Je suis arrivée à Beauxbâtons l'année de mes quinze ans, comme tous mes camarades. C'était étrange d'abandonner ma vie au château, cette vie paisible au goût doux-amer de bonheur mêlé d'ennui.

J'aimais aider Papa aux jardins, arroser les fleurs, admirer leurs corolles qui se déploient comme des ailes d'oiseau sous la caresse du soleil, tailler les buissons et fredonner du Mozart aux herbes magiques - c'est leur compositeur préféré. J'aimais aussi aider Maman à la maison, remplir le papier rose pâle des invitations d'une belle écriture penchée pour convier telle ou telle famille à prendre le thé, les replier délicatement pour former une rose et les éclabousser de quelques gouttes de parfum à l'Amortentia. Parfois, je restais avec Grand-mère et nous jouions aux cartes ou aux dés, et elle m'autorisait à siroter le fond de son verre de liqueur de fleur de sureau en me racontant des anecdotes croustillantes sur tel ou tel homme politique.

Une fois, je lui ai demandé qui serait mon fiancé ; elle a ri et m'a ébouriffé les cheveux, avec beaucoup de tendresse. "Ce sera un jeune homme très chanceux" est la seule réponse qu'elle m'a apportée. "Ce sera un jeune homme de bonne famille, digne de nous, ma petite fleur" fut la réponse de Maman.

A Beauxbâtons, les premiers jours furent déstabilisants. Le bruit environnant me vrillait les tympans, ma famille me manquait, il y avait tant de choses à assimiler, de bruits de couloir, de rumeurs qui me hérissaient l'échine, de règles implicites qui m'échappaient... mon principal refuge furent rapidement les serres, où régnait - et règne toujours - un agréable parfum de fleurs sauvages. Les plantes carnivores qui y poussent ne m'effraient pas ; au contraire, je leur apporte des restes de mon dîner, de temps à autre.

Et puis rapidement arriva la question qui hante les pensées de beaucoup d'adolescents, et qui ne m'épargna pas : et les amours, alors ?

Je n'ai jamais été une grande romantique. Mon esprit est trop étriqué, m'assure mon frère, qui ajoute que c'est la raison pour laquelle j'étudie les sciences avec tant d'intérêt.

Il n'a peut-être pas tort.

J'ai donc décidé d'avoir une approche scientifique sur les choses de l'amour. Je suis sortie avec quelques étudiants, et nous nous sommes essayés à diverses expériences plus ou moins concluantes et plus ou moins plaisantes. Je ne me suis pas limitée aux nobles ou garçons de "bonne famille", sachant pertinemment que ces amours de jeunesse avaient très peu de chance d'aboutir à un mariage. Certains m'ont laissé d'agréables souvenirs ; j'ai préféré en effacer d'autres de ma mémoire.

Au retour des vacances scolaires, je reprenais ma vie au château de Sassy. Au fil des années, j'y ai passé de moins en moins de temps avec Papa ou Grand-mère ; Maman avait toujours un jeune homme de mon âge à me présenter, une soirée à laquelle m'emmener, des coiffeurs et stylistes magiques à me faire essayer...
Heureusement, lorsque sa présence devenait trop étouffante - pardon Maman -, j'avais toujours un endroit où me cacher et reprendre mon souffle, généralement les toits du château.

Il ne faut pas croire que Maman soit une horrible personne, hein ! Elle a les mains très douces, me fait les plus jolies tresses du monde, m'apporte souvent des petites douceurs - bien qu'elle me déconseille de trop manger -, me fait découvrir de très beaux endroits en me guidant dans des recoins magiques et mystérieux de la Normandie ou de la capitale... je sais qu'elle m'aime, et je l'aime de tout mon coeur.

Mais avec le retour de la Monarchie, les instants de répit se font rares. Grand-mère est de plus en plus occupée, Papa a redoublé d'efforts pour produire de sublimes plantes magiques qui pourraient se répandre dans la Cour du roi, Maman court à droite et à gauche pour consolider son réseau et marier ses enfants, poussant des soupirs désespérés lorsqu'elle plonge les doigts dans mes boucles rebelles pour les lisser, et mon frère et moi ne savons pas sur quel pied danser. Les vieilles familles nobles nous regardent d'un air circonspect, les bourgeois nous regardent avec envie ou mépris et les classes plus populaires nous assurent que cette situation ne durera pas.

Alors voilà.

Je me sens souvent comme un animal savant, un gentil singe duquel on attend un tour, mais je ne sais pas ce que je dois faire. Je ne sais pas quel sera mon avenir. Femme de noble ? Femme de bourgeois, permettant à celui-ci de s'élever dans la société ? Mariage d'intérêt ou mariage d'amour ? Scientifique renommée ? J'aime les sciences, j'apprécie énormément l'Astronomie, les mouvements des étoiles, la danse des planètes, et surtout j'adore l'herboristerie et la botanique ; je considère les plantes comme des amies. Mais tout ça, toutes ces matières scientifiques, n'est pas un domaine pour les femmes, et encore moins pour les oisives et belles femmes nobles... n'est-ce pas ?

Djinn Jinxed


Dernière édition par A. Lily de Broglie le Ven 22 Juin - 11:46, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Boom chika wa waaa
Messages : 1873
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Jeu 21 Juin - 12:23

Ce titre Mdr est magique d'ironie. Lily est vraiment une belle plante Heh pas de celles à se faire remarquer par des corolles exagérées en taille ou en couleur mais elle a un petit parfum de liberté dans ce jardin de traditions bien qu'il soit compliqué de s'en déraciner. J'aime le fait qu'elle passe littéralement par la fenêtre et l'écriture en "je" pour l'histoire donne une tournure touchante toute en simplicité pour ce personnage, tout à son image Brille



( corps beau )
Saw murder in her eyes, the dark of a thousand crows. Cold thriller in disguise, blue shadows stitched to her toes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Jeu 21 Juin - 16:33

Lily est trop mignonne Chou Chou
Bon, elle fait un peu rabat-joie mais au fond, elle ressemble pas mal à Lamia, peut-être une future copine (humhum).
En tout cas, courage pour l'écriture de la suite de ta fiche Heart Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
A. Lily de Broglie
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2484-lily-there-are-flowers-
Identité magique
Messages : 99
Date d'inscription : 20/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Jeu 21 Juin - 18:32

Brille Merci vous deux Hug2

Edgard : ton message est trop joli Sem Brille merci pour tout, et j'ai hâte que nos deux petits bonhommes se croisent Ouh (avec Eddy, Lily risque de passer littéralement par la fenêtre Mdr ) ça me fait du bien de changer un peu de point de vue, je vais sûrement rp pas mal en "je" avec Lily, histoire de varier les plaisirs Gaw

Lamia : merci choupie Hug owi, il faut qu'elles soient copines (qu'on ait au moins un vrai lien positif Mdr ) Lily doit trouver le franc parler de Lamia super rafraîchissant, au milieu de tous les nobles coincés de la collerette (dont elle fait partie) Mdr Mdr

Je me dépêche de finir Han
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Boom chika wa waaa
Messages : 1873
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Jeu 21 Juin - 18:35

@A. Lily de Broglie a écrit:
Edgard : ton message est trop joli Sem Brille merci pour tout, et j'ai hâte que nos deux petits bonhommes se croisent Ouh (avec Eddy, Lily risque de passer littéralement par la fenêtre Mdr ) ça me fait du bien de changer un peu de point de vue, je vais sûrement rp pas mal en "je" avec Lily, histoire de varier les plaisirs Gaw

Tout de suite la fenêtre oh  Sem Il lui lancera un rideau pour qu'elle y grimpe /sbafff Mdr Mdr *repart flooder ailleurs*



( corps beau )
Saw murder in her eyes, the dark of a thousand crows. Cold thriller in disguise, blue shadows stitched to her toes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Corail
A. Charlie Leroy
Admin ¦ Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2333-a-charlie-leroy
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 105
Date d'inscription : 13/02/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Jeu 21 Juin - 18:53

Bienvenue encore et encore Lick Lick Hug
Lily est tellement, teeeellement mignonne et adorable et attachante, POUH Heart Heart Chou J'ai hâte de la voir en jeu (et de te réclamer des liens, PLEIIIIIN DE LIENS Gnoe Han)
Bon courage pour la suite de ta fiche ♥️



i keep thinking about his angeleyes
keep thinking


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
J. Milo Pépin
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2428-j-milo-pepin-i-try-not-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 36
Date d'inscription : 06/05/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Jeu 21 Juin - 20:19

Brille Brille Brille Brille ce personnage est une perle (comme tous tes perso cela dit) ! Je l'aime déjà ! Il faut qu'on se Mpotte pour un lien avec Ezra si ça te dit Chou Et Milo aussi d'ailleurs Bulle


How to fix up a heart that I let down
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
A. Lily de Broglie
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2484-lily-there-are-flowers-
Identité magique
Messages : 99
Date d'inscription : 20/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Jeu 21 Juin - 23:22

MAIS Love

Edgard : vile coquin Mdr Lily va se cacher derrière le rideau ou y faire grimper Eddy aussi (les deux finiraient assommés par une tringle Mdr )

Charlie : gnooo merci !!! Lick je voudrais des tonnes de liens avec tes persos aussi ! avec Alan, et Augustin, obligé Sem , et peut etre Gwenn et Norman et Logan qui va se désespérer Lily Sem ET TOUS !!!! Sem Sem Sem *s'accroche à toi* Gad

Milo : tu es trop choupie Brille c'est tes bonhommes les perles d'abord, et je voudrais des liens avec eux aussi, aussi bien Ezra que Milo Bulle merciiiii Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perle
K. Blaise Orgezec
Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 82
Date d'inscription : 01/03/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Ven 22 Juin - 14:39

Bienvenue de nouveau Brille 
Ce personnage est tout choupi et j'adore  son caractère Love (d'ailleurs  elle feront la pair à  se retrouver sur les arbres/toits avec Thais Hihi ) 
Je viendrai te poker pour des liens aussi Kya
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
A. Lily de Broglie
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2484-lily-there-are-flowers-
Identité magique
Messages : 99
Date d'inscription : 20/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Ven 22 Juin - 15:15

Aaww merci Love ouiii Thais et Lily se rencontreront dans les hauteurs de Beauxbâtons Brille (les deux nobles grimpeuses qui ne veulent pas se marier et fuient sur les toits Mdr ) Et of course pour les liens Brille Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 496
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   Ven 22 Juin - 19:40


Jardin savamment entretenu par deux mains douces ayant à cœur de le faire croître, l’une, encourageant l’émancipation, l’autre veillant à maintenir la pousse dans les limites déterminées entre deux bosquets de bienséance. Il se fait secret, à espérer s’étendre en pensées, pousser en désordre des ordres et pourtant se retient d’arroser les mauvaises herbes tout en y rêvant des fleurs sauvages fragrantes, se contentant d’admirer, d’analyser de ses iris avec rigueur les terres depuis les toits. Là-haut, le champ est libre.

Toujours aussi plaisant de découvrir tes créations toutes plus humaines les unes que les autres Love Chou

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les HIEMES ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !  

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Lily) There are flowers in my room and they don't need a job, they just need time to grow and die

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-