Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous embarquons pour Juillet : sous les cocotiers et les coups de soleil !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez | 
 

 (Zephyr) Désastre des âmes.

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 14:44


Valentino Zephyr de Casabianca
feat. Dominic Sherwood

Nom: de Casabianca. Un nom qui remonte à des temps anciens, une identité certaine et noble. Loin d’être enclin à le cacher, il est fier de ses origines, bien que celles-ci soient parfois plus proches du fardeau que d’une bénédiction. Prénom de naissance: Valentino, prénom de naissance que personne ne connait spécialement, sauf bien sûr ses parents. Prénom qu'il n'a entendu qu'une fois et qu'il n'aime absolument pas.Prénom d'usage: Zephyr. Un prénom qu’il arbore fièrement, qu’il apprécie et qu’il refuse de voir abrégé. Pas de surnoms possibles, il ne supporte pas le fait qu’on tiraille celui-ci.  Généalogie: Fils de Albélard de Casabianca et de Carla Casabianca née Grimaldi, fille de la royauté. Fils hériter par défaut, ne possédant qu’une cousine, son oncle et sa tante n'ayant pu donner naissance à un héritier mâle. Nationalité: Français, c’est ce qu’on lira sur ses papiers. Son cœur est corse, sa vie est Corse et son humeur l’est tout autant. Lieu et date de naissance: Né dans le château de Merlacce un 18 Juillet 1947.  Statut: Célibataire, le cœur ayant été bien trop massacré il y a quelques temps. Fiançailles qui se profilent à l’horizon, il se doit d’épouser une noble pour faire face à ses obligations. Nature du sang: Pur, sang noble, éblouissant, sans mélanges. Etudes/Profession: Etudiant en Défense et Sécurité, il va entamer sa dernière année dans cette école merveilleusement explosive. Baguette magique: Baguette faite de bois de Cerisier, elle possède en son centre une plume d’Hippogriphe, mesurant 24 cm. Baguette capricieuse mais élégante, fidèle et loyale.  

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
La bonne blague. Paroles éphémères, dangers lointains, conneries sublimes. Voilà ce que pense Zephyr, ne cherchant même pas à comprendre cette fonction, ou encore, à prendre part à cette monarchie évidente. Il est là, s’occupant de ses propres histoires, ne cherchant pas à aider les autres. À quoi bon ? La vie fait que les choses changent, sans cesse, encore et encore. Rien est éternel, rien ne dure plus de quelques siècles. Il en est conscient. Alors la monarchie, il voit ça comme un jeu sournois, une mélodie qui ne durera pas vraiment. Ils laissent les autres s’amuser à créer des alliances, des rivalités. Certains sorciers pensant que c’est pour le mieux, les secondes se disant que la monarchie causera la perte de ce siècle. Ils ont tous des avis bien différents, totalement opposés aux siennes. Lui, il restera neutre, du moins, tant qu’on l’y autorisera. Il ne donnera pas son avis, se contentera de sourire lorsqu’on abordera la question. Après tout, sa situation lui convient, il ne cherche pas plus loin, pas plus non plus. L’ambition ne fait pas spécialement partie de ses gênes, du moins, pas de son point de vue. La monarchie, c’est juste un tableau qui se fane avec les années. Peut-être que ça tiendra, peut-être que non, du moins, le jour où les choses changeront, lui, il se contentera de siroter son verre bien gentiment.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Un scandale qui n’a servi à rien, des intentions abusives, complètement puériles. Il n’a jamais compris les cris, les conflits à ce sujet. Les Djinns ont aidé, ont pu aider les sorciers dans de quelconques combats. Ils ne sont pas des objets, de simples amusements. Non, compagnons de route, transmission de génération en génération. Ils sont l’évolution, ils sont le plus qu’ils cherchaient tant, qu’ils désiraient tous. Ils ont gueulé pour rien, au final, ça n’a quand même rien changé. Alors oui, Zephyr ne cesse de rouler des yeux lorsqu’ont gueule aux droits des Djinns. Ne sont-ils pas bien ainsi ? Peut-être, peut-être pas, mais les lois sont ainsi faites. Que pourrions-nous y changer ? Rien, les faits sont évidents. Lutter pour un rêve est complètement désolant, désespéré. Les lois de domination font que les êtres humains veulent conquérir plus de choses, toujours plus d’horizons et les Djinns en ont fait les frais. Aujourd’hui, Zephyr se dit que c’est ainsi, que la révolution ne mènera à rien. Aujourd’hui, sa famille entretient une relation paisible, quasiment amicale avec ceux-ci et c’est très bien ainsi. Néanmoins, le blond ne supporte pas les êtres qui considèrent les Djinns comme de simples objets, comme de simples choses à utilisées dès qu’ils en ressentent l’envie. Ce n’est pas son cas, ça ne le sera probablement jamais. À ses yeux, Yasha et lui ne forment qu’une seule unité, il ne vaut pas mieux qu’elle.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Le sang, quoi qu’on en dise, a toujours été d’une importance capitale aux yeux de certaines personnes, de certaines familles. Certaines personnes estiment que le mélange n’est pas approprié, comme la sexualité, comme les idéaux. Alors oui, un jour, le sang deviendra plus fort que la noblesse en soit. Un jour, aux yeux de Zephyr, le monde se divisera en plusieurs parties, ne fondant des idées que sur le sang qui coule dans leur veine. Il estime que c’est assez stupide, que ça n’a pas de sens, mais déjà, il voit certains clans se focaliser sur de simples unions de sang pur. Un jour, le monde se verra en guerre, se verra rabaissé à de telles idées. Le futur, il le voit ainsi. Chaotique, animé par de simples faux semblants, pas des idéaux bien ciblés. Il voit le monde mener petit à petit les sorciers à leurs pertes et il n’en est pas malheureux, non, ils méritent ce qui leur arrive. L’éducation menée, les préjugés dévorants inculqués aux nouvelles générations. Un jour, le sang sera la matière première de la noblesse, un jour on ne jurera que par ça. Mais pour l’heure, il profite de cet instant encore un tant soit peu innocent.  

Personnalité:

Mystérieux. La vie est faite de mystère, de questions éphémères. Le mystère fait partie de la vie, de l’existence de chaque personne, mais chez Zephyr, ce mystère est bien plus prononcé. Physique étrangement attrayant, dégageant cette aura que beaucoup définiront d’incertaine et d’étrangement attrayante. Il ne parlera jamais de ses secrets ou encore de ceux qu’on lui livrera, mais davantage encore de son existence en soit, de ses êtres proches. Gardant sa part de mystère bien ancrée en lui, refusant de se livrer plus que nécessaire, sûrement par peur d’être la proie à des souffrances qu’il pourrait éviter. Jaloux. La jalousie est un point extrêmement voyant chez lui, comme si le mot jalousie était écrit sur son front. Aussi bien jaloux sentimentalement qu’amicalement, Zephyr est en proie à des crises de colère, à un manque de confiance en ses partenaires. Comme un besoin de posséder, de croire qu’elle pourrait s’en aller, qu’il pourrait le trahir. Il est sans cesse sur la défensive, voyant le mal là où il n’y a qu’une innocence voyante. Il a peur. Oui, peur de perdre les personnes qu’il aime, ou encore une fois, de souffrir pour rien. Alors, au final, il se braque et décuple une jalousie dévorante, presque violente. Impassible (froid). Ce blond, il ne dévoile pas ses sentiments, il a du mal à gérer ce qu’il éprouve, ce qui naît en lui. Il refuse de dévoiler ses propres émotions, se faisant souvent passer pour un homme sans cœur, se faisant passer pour un homme à déchiffrer. C’est ce qu’il fera croire, ce qu’il montrera à la plupart des personnes. Néanmoins, dès que son cœur s’ouvre, que ses carapaces se fendent, un homme en or s’affiche, dévoilant une sensibilité hors du commun, imprévue. Indécis. Il ne sait pas s’arrêter sur une idée, comme un besoin constant de se remettre en question. Sentimentalement, sexuellement, amicalement ou encore dans ses études. Il se cherche, se perd, recommence, avance ou encore, il recule. Il semble instable, semble sombrer dans des tourments que personne ne peut véritablement comprendre. Il cherche à savoir ce qu’il est, ce qu’il veut pour ses lendemains, pour son propre avenir. Encore aujourd’hui il ne le sait pas, en proie à des cauchemars diaboliques la nuit. Il a peur de se perdre dans ses propres indécisions, il a peur de ne jamais pouvoir voir la lumière au bout du tunnel. Bagarreur (explosif). Les émotions, chez lui, elles sont instables et provoquent des crises de colère incontrôlables. Un besoin de s’imposer, de croire qu’il peut contrôler ce qu’il est. Alors, quand ses émotions partent en vrillent, il s’énerve, il cherche la bagarre, n’hésitant pas à exploser si cela lui semble normal. Une solution pour tenter de se dire que ça va, une solution bien trop cruelle pour se calmer. Et il s’en veut, et il voit rouge, ne se rendant compte qu’à moitié de ce qu’il fait, de ce qu’il engendre. Et pourtant, au fond, il sait que le problème vient de lui et non pas des autres… Fidèle (loyal). Sa loyauté n’a pas de limites, son amour est sûrement le sentiment le plus certain qui soit. Il sera loyal envers ses amis, il sera fidèle envers la personne qu’il aime, qu’il chérira quoi qu’il advienne. L’amour est un sentiment dévastateur qu’il a déjà éprouvé, qu’il a peur de de nouveau exploiter. Ses amis savent qui il est véritablement, aussi peux nombreux sont-ils, ils savent que dès qu’ils auront besoin d’une épaule pour pleurer, lui, il sera là. Parce que la loyauté, ça ne s’achète pas, ça s’obtient. Fragile, il ne donnera jamais de seconde chance. Curieux (fouineur). La curiosité se montre sous diverses facettes. Beaucoup diront qu’il est curieux de la vie, de ses proches. D’autres diront qu’il est fouineur, qu’il fourre son nez là où il ne devrait pas. Le savoir, c’est le pouvoir, c’est ce qu’il s’est toujours dit, toujours répété. Alors oui, monsieur est curieux, il cherchera à savoir ce qu’on lui cache, ce qui ne va pas, ce qui se passe autour de lui, mais toujours avec une discrétion étrange. Tourmenté. Loin d’être heureux, loin de caresser la vie du bout des doigts. Zephyr, c’est un jeune homme tourmenté par ses propres envies, par ses propres choix. Tourmenté lorsqu’il pense à son futur et les responsabilités qu’il va devoir acquérir, tourmenté à cause de sa sexualité évasive et de ses pensées peu catholiques envers les hommes, tourmenté envers ces fiançailles proches et non désirée. Il ne dort que très peu, cherche ce sommeil sans cauchemars qu’il n’obtient pas. Sa vie est un grand Noeux qu’il ne parvient pas encore à dénouer et même ça, ça le tourmente. Franc (grande gueule). Il dira ce qu’il pense le môme, et ce, sans détour. Il pourra faire du mal en ouvrant sa grande bouche, il ne s’en souciera guère. Le mensonge est une chose qu’il supporte que très peu, néanmoins, les détours sont une chose qu’il exploite. Modeler la vérité pour la faire sienne, éviter la totale vérité, jouer avec la langue française pour mieux être le vainqueur dans cette histoire. Il pourra vous tenir tête sans broncher, un sourire mauvais aux lèvres, un regard sournois au milieu du visage. Musicien. La musique, c’est sa passion, une envie cachée et qu’il exploite dès qu’il en a l’occasion. Il joue du piano, de la guitare, il ne chante pas, détestant cette voix qui est sienne et pourtant si angélique, si belle. La musique est son échappatoire, est sa drogue, son insouciance.  

Genie in a bottle: Yasha

Origines • Yasha n’a que très peux d’histoire, étant une très jeune Djinns, n’ayant été invoquée que par quatre sorciers. Le premier l’a invoquée pour se battre à ses côtés, monter en pouvoir dans l’échelle sociale de la vie. Elle fut ensuite léguée à son jeune garçon, héritage familial qui pourtant ne perdura que très peu. Gosse fauché à la fleur de l’âge, Yasha s’en alla dans son monde, comme soulagé de ne pas eu à avoir servir trop longtemps ce gosse trop stupide à son goût. Un repos ne fut pas de longue durée, au contraire. Appelée par le grand-père de Zephyr, elle servit cet homme durant de bien longues années, se voyant offrir l’opportunité d’entretenir une relation plus amicale qu’autrefois avec un sorcier. Ce ne fut qu’à sa mort que Zephyr hérita d’elle, comme un nouvel héritage, un rappel à l’ordre, un rappel de ce gosse qu’elle a perdu il y a des centaines d’années. Aujourd’hui, elle n’en est qu’à sa quatrième invocation.

Physique • Sa première forme et celle qu’elle préfère, n’est autre que l’apparence d’une panthère nébuleuse. Zéphyr lui a souvent demandé pourquoi cette apparence, elle s’est souvent contenté de lui faire une langue digne d’un enfant de dix ans avant de se coucher en lui montrant ses fesses. Elle peut également prendre l’apparence d’un oiseau passereau dont le plumage est une couleur jaune et noir, un plumage magnifique. Néanmoins, Yasha a également l’habitude de s’amuser à faire quelques farces, prenant notamment la forme d’une chaise, ou encore d’une pantoufle qui viendra mordre les pieds de Zephyr. Pas assez pour lui faire mal, mais assez pour le faire jurer et incendier Yasha de tous les nouveaux d’oiseaux possibles et inimaginables.

Caractère & comportement • Comme tous les Djinns, Yasha reste sournoise, avide de retrouver cette pseudo-liberté qu’elle désir. Et pourtant, avec les années, une sorte d’amitié s’est nouée entre elle et son sorcier. Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle l’aime beaucoup, mais à dire qu’elle aime beaucoup l’ennuyer et l’entendre rager. Capricieuse, provocatrice et terriblement blagueuse, elle profite de chaque occasion pour faire des siennes. Souvent, vous l’entendrez râler sur Zephyr, sur sa condition en annonçant qu’elle n’est pas une poule qu’on peut invoquer pour faire la vaisselle… Oui, c’est ce qu’elle dira, mais ne vous m’éprenez pas…si au départ elle tentait de résister aux invocations de Zephyr, aujourd’hui, elle apparaîtra dès la première invocation pour botter les fesses de quiconque viendrait à lui chercher des poux. Un lien plus ou moins amicale, et pourtant, qui reste fragile. Extrêmement caractérielle, elle se fait un plaisir de piquer sa crise dès qu’elle en a l’occasion, de provoquer ou encore de tenir tête. Loin d’être un chaton qui ronronne, elle sortira les griffes dès que c’est nécessaire. Haute en couleur, elle garde néanmoins une complicité faible envers son sorcier, davantage lorsqu’il se réveille la nuit en sueur. Peu enclin au réconfort, elle vient néanmoins se caler au pied de son lit pour lui donner une présence subtile. Elle ne l’admettra jamais, mais au fond, elle apprécie la façon dont il la traite. Attention, si elle en a l’occasion, elle se fera un plaisir de s’en aller et le laisser dans sa merde…Mais pour l’heure, elle continue à le servir vu qu’elle n’en a pas spécialement le choix, alors, elle fait avec et tente de trouver des avantages subtils. Envers les autres, Yasha se montre assez froide, indifférente et surtout très nargueuse. Elle n'hésitera pas à faire en sorte qu'une personne soit mal à l'aise, pointer du doigt des défauts ou encore, chercher à rabaisser quiconque et faire des réflexions désobligeantes. Un vrai petit agneau...

Relation entre V. Zephyr de Casabianca & Yasha • Ambiance plutôt cordiale, cachée sous une masse de réflexions cinglantes, de provocations subtiles, de remarques désobligeantes. Ils s’apprécient, se respectent tout en se méfiant l’un de l’autre. Yasha s’affaire à faire rager son sorcier, lui faisant souvent des blagues douteuses, des remarques à vif alors que lui, il s’entête à soupirer, rouler des yeux ou gueuler comme un ogre dès qu’il est sur les nerfs. Pourtant, avec les années, il a appris à la respecter et elle, elle a appris à apprécier ce respect tout en le lui rendant très légèrement. Ils sont une paire explosive, ils sont deux êtres opposés qui se rendent fous, mais qui combattent côte à côte. Ils ne s’aiment pas, ceci ne peut-être de l’amour, mais disons qu’une entendant amicale s’est profilée avec le temps. Aujourd’hui encore, Yasha s’entête à vouloir lui procurer une présence lors de ses réveils brutaux la nuit et lui, il s’entête à la pousser avec ses pieds pour qu’elle dégage de ses couvertures. Relation enfantine, sournoise et parfois exaspérante.

Première invocation •

Je suis prêt…Je suis prêt…Je suis prêt…C’est ce que je ne cesse de me répéter en boucle, dans cette petite tête blonde de garçonnet de dix ans. Mon père m’observe tout en parlant, les cercles étant tracés, les runes, les lignes mises en place. Oui, je suis prêt, après tout, cet héritage est le mien et je devrais être fier de recevoir ce Djinn qui fut autrefois le sien. Je ne me souviens pas spécialement de mon grand-père, mes souvenirs étant flou. Oui, je le revois comme un vieux bonhomme grincheux, autoritaire et pourtant au regard doux et tendre lorsqu’il se posait sur moi. Un regard que je n’ai jamais spécialement vu dans le sien…sur le visage de cet homme qui me jette de tant à autre un regard. C’est l’heure, je le sais lorsque les dernières lignes sont tracées. Il approche, m’observe de toute sa hauteur. Il pue l’autorité, la froideur, mais également ce charisme dont il semblerait, j’aurais étrangement hérité. Mon regard vairon ne vacille pas lorsque sa main lourde se pose sur mon épaule. « Fais lui honneur. » J’aurais secrètement préféré qu’il me dise de lui faire honneur à lui, ou encore, qu’il me dise que tout allait bien se passer, davantage encore qu’il croyait en moi. Des paroles imaginaires, des paroles que je sais impossibles pour lui. Il n’a jamais eu le grain paternel, il n’a jamais été violent pour autant, juste légèrement désintéressé. Puis, au fond, je sais qu’il a juste du mal à montrer ce qu’il ressent, sauf envers ma mère, elle, il l’aime si profondément que dès qu’elle entre dans une pièce son regard s’illumine. Je me contente de hocher la tête, de me tourner vers la salle pour prendre place dans le cercle qui m’est réservé. Baguette en main, je tripote celle-ci nerveusement. Je me racle la gorge, comme si au fond, c’était un foutu concert d’octaves et de notes aigues. Non, en réalité, je cherche juste à garder une certaine contenance. « Je…hm…je te sommes d’apparaître. Appare. » Murmurais-je presque. Pathétique. Moi qui pensais pouvoir assurer, je suis loin du compte. Ma mine change, mon visage se tend lorsqu’un vent étrangement chaud vient à souffler la pièce. Des livres tombent sur le sol, des langues de flammes horriblement jaunes viennent lécher le sol. Un rire amer, trop aigu résonne dans la pièce et je bouge nerveusement alors qu’une silhouette apparaît. Informe, sombre, volatile. Comme un fantôme aux yeux blancs vitreux. Rha, c’est répugnant, j’ai l’impression qu’une odeur d’égout s’échappe de cette forme. « Pouha, si on m’avait dit qu’un Djinn puait autant, j’aurais pris un autre chemin. » Murmurais-je en me cachant le nez, le rire aigu cessant brusquement, le vent devenant horriblement froid, me faisant claquer des dents. Insolence punie par des yeux pétillants de sournoiserie. « Ton nom…Dis-moi ton nom avant de m’asphyxier avec ton odeur…va falloir prendre un bain. » L’humour noir, voilà comment je gère ce moment. Bien loin d’être à l’aise, je me dis qu’au final, j’aurais peut-être dû aller aux toilettes avant de venir faire l’invocation. Oui, décidement, si je ne me pisse pas dessus c’est un miracle. « Aussi insolent que ton prédécesseur…petite chose tremblante, apparemment, ta stupidité excelle si, à ton âge, tu ne connais même pas mon nom. Yasha et… « Ouai, ouai, j’ai compris, Yasha c’est cool ça fait tcha-tcha-tcha. » Je vois bien que mes réflexions la font rager, que son regard crépite alors que la pièce semble saccager. Je suis en sécurité…je suis en sécurité…je me répète ces mots en cherchant à rester bien ancrer dans ce cercle qui est ma seule protection. « Tu as la langue bien pendue petit mollasson. Sors donc de ce cercle, histoire de voir si ta langue reste aussi pendue. » Reniflant nerveusement, je ne quitte pas des yeux le Djinn, haussant les épaules tout en jouant nerveusement avec la pointe de mon pied, faisant de petits cercles invisibles. « Je suis peut-être jeune, mais pas stupide. Tu as servi mon grand-père, aujourd’hui, l’heure est venue que tu sois à mes côtés… » Un cri étranglé me sort de la gorge lorsque…je vois le Djinn en question me tourner le dos, formant deux croissants de lune digne de fesses rebondies qui se dandinent devant moi. « Tu…tu me montre vraiment tes fesses ? Tu… »« Parle à mes fesses, parle à mes fesses, parrrrrrle à mes feeeessses. » Me voilà complètement déstabilisé devant son comportement, chose que je sais faite exprès et qui, malgré tout, marche à la perfection. Elle cherche à me faire baisser ma garde, à me rendre cinglé. Mon père m’avait prévenu, il m’avait dit que Yasha était un cas étrange, sans cesse en train de provoquer par sournoiserie. Aujourd’hui, j’en avais la preuve. «Je te sommes d’aller chercher le pendentif en forme de marteau de mon grand-père, dans son bureau, au château de Merlacce, maintenant !» Je la vois grimacer, se retourner pour me faire de nouveau face mais, cette fois-ci, sous l’apparence net d’une panthère nébuleuse. Elle grande férocement. « Obéis ! » Deuxième révocation, elle fléchit et recule. « Elles sont moins utiles tes fesses-là ! Va, maintenant ! »’ Elle disparaît en me tirant une langue grossière, me faisant faire de gros yeux…Ce jour-là, lorsque je sortis de cette salle la mine complètement ahurie, la première chose que je dis à mon père fut celles-ci « Elle m’a montré ses fesses…Quel grossier personnage ! »


Pseudo: spf/GaëlleAge: 27 ans Où avez-vu connu DJ? BazzAutres comptes? //Une remarque ? Love  Heart  Un mot pour la fin ? Je t'aime, je t'aime
Oh, oui je t'aime!
Moi non plus
Oh mon amour
Tu es la vague, moi l'île nue 

Djinn Jinxed


Dernière édition par V. Zephyr de Casabianca le Mer 25 Juil - 17:45, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 14:44


La vie d'un de Casabianca
Parce qu'il vaut mieux demander pardon que permission

La vie a toujours un commencement, ce commencement que nous ne connaissons pas. Oui, nous avons beau dire, nos souvenirs ne sont pas éternels, notre mémoire à long terme ne fonctionnant qu’à un certain âge. Beaucoup s’attarderaient à raconter leur naissance, ce qu’ils auraient probablement ressenti ou encore, ce que leurs parents ont pu faire à ce moment-là. Pas moi. À quoi bon ? Les souvenirs ne sont pas présents, seuls les récits de mes parents me raccrochent à l’image qu’ils auraient pu imposer à ma mémoire. Bébé brouillant qui ne cessait de pleurer, gosse potelé possédant un poids exemplaire, une taille banale, mais aux yeux étrangement envoûtants. Vairons. Un œil brun, un œil bleu, un phénomène génétique étrange que personne dans ma famille ne possédait, et pourtant, me voilà l’homme aux yeux changeant. Fils du comte Albélard et de la Duchesse Carla, née Grimaldi possédant un sang bleu royal. Je n’avais absolument rien à envier aux autres bébés, du moins, c’est ce qu’ils me répétaient tous. Entouré de mes parents, davantage de ma mère que de mon père, mais également de nombreuses nourrices, ça, je m’en souviens. Fils unique, jouissance des miens lorsqu’on sait que ma tante et mon oncle n’ont pu donner naissance qu’à une fille, faisant de moi l’héritier de naissance. Gamin, je ne m’en souciais pas, ne possédant qu’une envie de jeux, héritant d’une éducation sûrement trop poussée pour le sorcier que j’étais. Puis, j’ai commencé à me souvenir de quelques petites choses. Du regard doux de mon grand-père qui me comptait des histoires, Yasha ricanant dans son coin, me tirant déjà la langue à cette époque. Le regard sévère de mon père, de ses mains rugueuses et puissantes, de cette carrure que j’enviais, que j’admirais. Puis, la douceur de la voix de ma mère lorsqu’elle fredonnait au piano, cherchant à endormir le gosse que j’étais. Non, je n’avais rien à envier aux autres, au contraire, j’étais sûrement un peu trop gâté, plongé dans des idéaux familiaux, plongé dans une éducation bien centrée. La Corse, mon héritage, idées bien placées des miens qui se donnent de génération en génération. L’enfance, une ambiance parfois enivrante, parfois plus douloureuse. La douleur, elle est arrivée lorsque j’ai compris que lui, ne pouvait éprouver de l’amour que pour sa femme. Du moins, c’est ce qu’il laissait transparaître. Seigneur, quand elle entrait, son regard s’illuminait, pétillait, transpirait l’amour à plein nez. Mariage arrangé, il a pourtant appris à l’aimer, la chérir et faire d’elle son unique amour. Un coup de foudre…c’est ce que me racontait ma mère, autrefois, pour m’endormir lors des nuits d’orage. Et, durant de nombreuses années, j’y ai cru. Alors pourquoi. Pourquoi ce sourire n’apparaissait-il pas lorsque, moi, j’apparaissais dans une pièce ? Pourquoi son cœur semblait-il si froid ? Elle disait qu’il avait du mal, elle disait que les sentiments de mon père restaient enfermés dans un coffre bien caché au fond de son cœur, mais qu’en vérité, il m’aimait plus que sa propre vie. J’y ai cru, du moins, j’ai essayé d’y croire durant bien longtemps, sans vraiment parvenir à m’en convaincre. L’amour d’un parent fait bien des choses…Le bonheur de son enfant, son évolution, son image. J’en suis la preuve vivante, générant des attraits de mon propre père. Et plus les années s’écoulaient, et plus je ressemblais à celui que j’aimais. Plus renfermé, moins joyeux, moins capable de délivrer des sentiments joyeux en public. J’avais six ans quand mon grand-père est décédé, m’abandonnant, lui et son regard doux, lui et son air autoritaire et charismatique. Et là, mon père a cessé d’exister véritablement. Au fond, je pense qu’il l’aimait beaucoup son père et, au fond, je pense que je l’aime beaucoup mon père.

L’adolescence fait découvrir bien des choses, fait évoluer le monde, le rend différent. Cette époque fut la pire de ma vie, comme une piqûre de rappel, une vengeance que la vie pouvait effectuer sur moi. Héritage familial, à l’âge de dix ans, je vois ma vie changer en prenant part au monde magique. Première invocation assez spéciale et rude, je retrouvais Yasha, ce Djinn qui à l’époque, me tirait déjà la langue alors que mon grand-père me murmurait des fables, des parties de sa vie. Cinq ans d’apprentissage à la maison. Cinq ans passés avec lui et seulement lui. Lui qui voulait faire mon éducation, elle qui m’apprenait l’art de pianoter sur des notes blanches et noires, elle qui m’apprenait à chanter là où lui, cherchait à me faire évoluer autrement. Trop brusque, trop centré sur mes améliorations, il cherchait en moi l’excellence qu’il n’a jamais eue. Il voulait que je fasse mieux, toujours mieux, me brisant sans jamais véritablement le voir. Ou peut-être que si… Peut-être qu’il le voyait, qu’il s’en foutait, qu’il refusait l’échec là où mon épuisement était palpable. Et plus il me poussait plus je le détestais, plus je l’aimais, plus je le décevais aussi. Héritage malsain, j’appris à aimer les autres, plus que je l’aimais lui. Adolescence bien cruelle qui, très jeune, me fit regarder ce jardinier bien trop charmant, le fils de son amie, assez coquet et attrayant. Pensées mal placées, pensées que je ne pouvais accepter. À chaque fois que j’y pensais, mes ongles s’enfonçaient dans ma peau, faisant perler quelques gouttes de sang. Punition charnelle, seul phénomène que je pouvais réellement m’infliger pour oublier. Et, au fond, ça n’a jamais fonctionné, je me suis juste obligé à détourner le regard. Homosexualité, bisexualité, qu’importe, regarder un homme ne pouvait être accepté, pas en étant comme moi, pas dans cette population faite de sorciers. Alors, j’ai continué à avancer, j’ai continué à m’acharner sur les réflexions macabres de Yasha. Avec les années, ses blagues quotidiennes furent de plus en plus prévisibles, mes remontrances aussi, ses fesses à de nombreuses fois dévoilées, sa langue souvent tirée. Qu’importe, un lien s’imposait, se formait. Les Djinns ne sont pas des objets, c’est ce qu’il me disait. J’ai fini par voler ailleurs, dans cette école qui avait abrité mon père, mon grand-père et ma mère. Beauxbâton. Début d’un apprentissage plus poussé, là où j’aurais pu m’épanouir si je n’avais pas eu tant d’années enfermées avec lui, avec son éducation trop froide. J’avais changé. Le gosse souriant, le gosse plein de vie avait fini par se fermer, par ne plus arborer qu’une froideur étrange, une aura mystérieuse et souvent ténébreuse. Une facette que je me donnais, une facette que je devais contenir pour ne jamais fléchir. Et pourtant, des amis, je me suis fait, aussi peux nombreux étaient-ils, eux, ils savaient. Oui, ils savaient que j’étais différent avec eux, que je pouvais rire, sourire, me montrer tendre et loyal. Puis, elle est arrivée, elle…Elle, qui a changé deux années de ma vie. Elle m’est apparu comme un soleil à travers les nuages, comme une douce mélodie que je devais absolument immortaliser. Je n’étais pas préparé à ça…Non, je n’étais pas préparé à aimer, à tomber amoureux. À vraie dire, je n’avais jamais envisagé une telle chose, me sachant condamné à des fiançailles arrangées. Mais avec elle, le monde semblait plus beau. Avec elle, les rires étaient plus nombreux, les sourires plus tendres. Nous nous aimions et son prénom raisonnait comme un poème au clair de lune. Octavia.

Les chagrins d’amour sont les plus douloureux, je l’ai compris à mes dépens. Deux années. Deux ans que j’ai passés à l’aimer, à la chérir du mieux que je le pouvais. J’étais amoureux, davantage en me plongeant dans ses yeux, davantage à sentant ses cheveux chatouiller mon visage alors que nous prenions le soleil dans le parc. Oui, je l’aimais à en crever et c’est sûrement pour cette raison que mon cœur à fini par se briser. J’étais de la noblesse, elle non. Le destin nous séparait, nos vies faisaient en sorte que nous devions nous séparer. Elle savait que j’allais me fiancer, que mes parents ne tarderaient pas à me caser, m’obliger à me marier. Elle, elle ne pouvait pas le supporter et moi, je ne pouvais pas supporter de la perdre. Elle a eu le dernier mot. Cris, larmes, supplications. J’ai tous essayé pour la retenir, pour l’empêcher de s’en aller. En vain. Et j’ai hurlé, je l’ai détesté pour ça, pour m’avoir fait sombrer. Je ne pouvais plus la regarder, je ne pouvais plus la savoir non loin de moi sans en crever intérieurement. Plus je l’ignorais et plus je sombrais, je le savais, mais je n’avais pas d’autres choix. Je savais que le sien était fait, elle m’avait quitté, elle ne reviendrait pas. Yasha, durant deux semaines, n’a plus fait de remarques sarcastiques, étrangement, comprenant sûrement que ce n’était pas nécessaire…je souffrais assez comme ça. J’ai continué à avancer, à fréquenter mes amis, à jouer de la musique pour oublier, sans jamais y arriver. Elle fut ce premier amour, elle fut celui qu’on n’oublie pas. Puis, lui, il a croisé ma route trop soudainement. Lui et son regard, lui et cette manie de venir, de me regarder, de m’embraser. Attraction féroce que je refusais d’avoir, que j’éloignais le plus fort qui m’était permis de faire. Je refusais d’avoir ce genre d’envie, de ressenti. C’est un homme, j’en suis un également. C’est interdit, c’est mal vu, c’est impossible, c’est répugnant. Et pourtant, dès que je le croise, mon regard vacille vers lui. Dès qu’il approche, c’est des mots acerbes qui s’échappent de mes lèvres. Je veux qu’il s’éloigne autant que j’ai envie de me rapprocher de lui, je me déteste pour ça. Elle, je ne l’ai jamais oubliée. Je ne l’aime peut-être plus, mais elle, elle m’a marquée plus que les autres ont pu le faire. Nos moments passés restent gravés, mais à présent, il est temps de l’oublier.
Djinn Jinxed


Dernière édition par V. Zephyr de Casabianca le Sam 21 Juil - 22:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
A. Lily de Broglie
Aigue Marine
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Messages : 57
Date d'inscription : 20/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 15:05

Gnoe  Gnoe  Gnoe J'ADORE LE PRÉNOM
LE CHOIX DE LA FAMILLE
Je ne connais pas l'avatar mais il colle trop bien et il change, je trouve qu'il dégage déjà un truc Han (et puis je trouve que le prénom Zephyr va bien à un blond XD)
Bienvenue sur DJ!!! Courage pour la fiche Owai

(oh je viens de voir que tu demandes des liens, here i coooome Sem )



Mes nuits blanches ne sont pas blanches, À peine clairsemées d'étoiles, Petits trous dans la toile étanche, Tristes Strass sur le voile. Et moi envoutée des ténèbres, Je passe des heures infinies À compter les moutons funèbres Qui tapissent mes insomnies .

Minuit est là

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 15:07

Mais cet accueil Niark Niark
Je suis contente que Dominic te plaise, je le trouve BG Huhu
Je ne connais pas ta demoiselle non plus, mais elle est franchement pas mal Bave
Merci beaucoup pour ton cerfeuil pardon accueil Curly Niark
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
S. Almandin de Béziade
Aigue Marine
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t969-almandin-light-in-your-h
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2209
Date d'inscription : 12/06/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 19:52

Han, cette qualité d'écriture hanlalalala Gnoe

Bienvenue encore sur DJ Han
J'ai hâte de découvrir la suite de ton personnage, et puis de le voir joué !

Bon courage pour la suite, et pour l'histoire Heh


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
C. Aglaé d'Éon
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 213
Date d'inscription : 01/02/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 20:15

Bienvenue sur DJ cher Zéphyr ! Mua

Je vois que des complots sont en cours avec mon fiancé ! Attention à Eddy les gars, il parait qu'il veille dans un coin sombre ! Diable

J'ai hâte d'en découvrir plus sur ton personnage qui s'annonce très haut en couleurs ! ^^



Cold to the core
Duty falls hard on our shoulders.
This is our time, No turning back !
We can live like legends !


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 20:27

Almandin, merci beaucoup, je suis contente que la fiche te plaise Niark J'espère que le reste plaira autant Mdr

Aglaé, la belle Emilia TT Merci beaucoup pour ton accueil et ne t'inquiète pas, je ne compte pas toucher à ton beau fiancé Wut

J'espère que le reste de la fiche vous plaira autant, vous me mettez la pression avec vos compliments Moh
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perle
C. Octavia Rostand
Perle
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 508
Date d'inscription : 28/07/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 21:08

Bienvenue officiellement ! Han (c'est Blaise /Thais Hihi)
Je suis de l'avis d'Almandin, cette plume est vraiment magnifique ! J'ai hâte d'en savoir plus sur son histoire Brille.
Bon courage pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 21:15

Merci Octavia, je suis également contente que le début de la fiche te plaise ♥️ Puis, merci pour le compliment, ça fait plaisir Moh Moh
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Corail
A. Logan Murdoc
Admin ¦ Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t925-a-logan-murdoc-uc#33441
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1076
Date d'inscription : 28/05/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 23:34

Hello you ♥️
Bienvenue par ici !!

Ce prénom et cette bouille Brille Brille Brille
J'aime vraiment beaucoup beaucoup ton personnage et j'ai hâte de le voir en jeu Hug Heart
... & nous avons déjà un lien tout chaud qui nous attends, Logan étant le copain d'Octavia Sem (et étant particulièrement jaloux Mdr Mdr)

Lick Lick



Look into his angeleyes
You'll think you're in paradise


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Sam 21 Juil - 23:50

Merci Logan Aw
Et ne crains rien, il n'essayera point de reprendre Octavia Owai
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
R. Neve Voland
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2357-neve-la-probabilite-de-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 369
Date d'inscription : 01/03/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Dim 22 Juil - 14:12

Ow, un Zéphyr, ce prénom est ma-gni-fique Han
Je te souhaite la bienvenue sur BB, sache que j'ai dévoré ta fiche Ange Je ne sais pas si ton loustic aura l'occasion de se frotter à Neve lors d'un cours d'astronomie, mais qu'importe, je veux un lien Yes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Dim 22 Juil - 14:23

Neve ça sera avec plaisir pour le lien Moh Moh Puis, je suis contente que tu ai aimé ma fiche Love Au pire, si tu as une idée de lien, ma boite a mp est ouverte Dead
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Lun 23 Juil - 23:34

Tu écris tellement bien, ta fiche est un délice Chou Bienvenue parmi nous avec cette petite tête blonde ! Love
Ce serait également un plaisir de discuter lien avec toi Ange
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
O. Lamia Benfazal
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 52
Date d'inscription : 22/05/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Mar 24 Juil - 7:17

Bienvenue sur DJ, je rejoins les autres : j'adore déjà ton perso, du prénom au choix d'avatar à la qualité de ta fiche Bave Bave
j'espère que tu te plairas par ici et bon courage pour la suite de ta fiche Heart Heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Mar 24 Juil - 20:40

L. OPHÉLIE FRAISNE : Merci beaucoup ma belle pour les compliments et ça sera avec plaisir pour le lien ♥️

O. LAMIA BENFAZAL : Merci beaucoup pour les compliments ça fait vraiment plaisir ♥️ Et ça sera avec plaisir pour le lien ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
N. Lisandru Castagniccia
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2013-lisandru-dishonor-on-yo
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 351
Date d'inscription : 03/08/2017
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Mar 24 Juil - 21:26

Bienvenuuuue Brille Excellent choix de famille noble, mais genre vraiment, j'adore les Casabianca et cet avatar cool trop bien, boudu Gawd Il nous faudra un lien avec mon Lisou, mon corse-et-trop-fier-de-l'être, j'suis sûre qu'il y a moyen de trouver un truc sympa Brille


❝ au parfum de son maquis, de loin, les yeux fermés, je reconnais ma corse❞ Il ne comprenait pas qu'il existait rarement d'alternative évidente dans la vie d'une personne. Les gens changeaient lentement, avec le temps. On ne faisait pas simplement un pas pour se retrouver dans un endroit totalement nouveau. On s'écartait d'abord du chemin d'un pas minuscule pour éviter des pierres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
V. Zephyr de Casabianca
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2571-zephyr-desastre-des-ame
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 29
Date d'inscription : 21/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Mer 25 Juil - 15:05

Merci beaucoup ♥️Je suis sur qu'on pourra se trouver un petit truc sympatoche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 492
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   Mer 25 Juil - 21:41


Le voici, agité à l’instar d’un sommeil sans repos, les cauchemars s’emparant, de doigts qu’il s’empêche de tendre, de ses paupières trop lourdes à se refuser la vue de l’avenir ou des envies. L’épouvante ne le quittant parfois pas à l’éveil, ses désirs se faisant paralysie du sommeil pesant sur le poitrail. Enigmatique dormeur ou rêveur ? Si les songes ne lui offrent guère une évasion, les sons de ses instruments le sont.

Au plaisir de le voir se développer en jeu  Love

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les AUTUMNUS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !  

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Zephyr) Désastre des âmes.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Zephyr) Désastre des âmes.

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-