Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous embarquons pour Juillet : sous les cocotiers et les coups de soleil !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez | 
 

 A. Santa Ana Auster

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin ¦ Perle
A. Santa Ana Auster
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2640-a-santa-ana-auster
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 62
Date d'inscription : 17/08/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: A. Santa Ana Auster   Ven 17 Aoû - 15:45


Azalée Santa Ana Auster
feat. Katherine Langford

Nom: Auster, comme le vent chaud et épais, annonciateur des plus grands orages. Prénom de naissance: Azalée. Ce prénom est joli, il lui plait, elle aurait aimé le porter. Mais finalement, il n'existe que dans sa mémoire ! Prénom d'usage: Santa Ana, comme le vent chaud et sec californien du même nom. Ce vent n'a pas bonne réputation : il est connu pour provoquer de puissants incendies. Santa Ana aime à croire que son prénom serait révélateur de sa personnalité et qu'elle cacherait, en vérité, plus de rage et de puissance qu'elle n'en a l'air. Généalogie: Qui ne connaît pas les Auster ?! Sous couvert de faire la liaison entre la métropole et les îles Françaises pour apporter là bas bière et vin et amener en France rhum et autres produits exotiques, ils achètent du vin à bas prix, le frelatent et le revendent à prix d'or aux plus grandes tablées sorcière. Des trafiquants ? Mais non, voyons : des marchands ingénieux. Nationalité: Installés à Marseille, les Auster sont une famille française. Shehili Auster, la mère, a quelques origines Italiennes. Lieu et date de naissance: Santa Ana est née le 4 aout 1952. Elle a 19 ans. Statut: Célibataire. Du haut de ses dix neuf ans, Santa Ana n'a encore jamais connu les tourments de l'amour - et de ce qu'elle en entend dire un petit peu partout, elle n'est pas pressée, merci bien. Nature du sang: Les Auster ont toujours été de sang mêlés. Il y a eu des moldus dans l'équipage des premiers Auster, lorsqu'ils étaient encore des pirates, et puis il y a eu des moldus de passage, dans les ports, dans les tavernes. Aujourd'hui encore, il y a des moldus dans la famille - des cousins lointains, des tantes au troisième degrés - et tout le monde s'en fiche, chez les Auster. Etudes: Santa Ana est en quatrième année à l'école de Beauxbâtons. Elle suit avec une attention toute particulière un cursus de Pratiques Scientifiques. Baguette magique: Faite de bois de pin et renfermant une écaille sirène, la baguette magique de Santa Ana mesure vingt quatre centimètres. Elle est particulièrement puissante pour les enchantements.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
La politique, Santa Ana ne s’en est jamais préoccupée. Ce qui se passe là haut ne l’intéresse pas - et puis de toute façon, sa famille s’est toujours arrangée pour contourner les lois. Du haut de ses dix neufs ans, elle ne voit pas très bien ce qu’un retour à la Monarchie pourrait changer pour eux. Au pire, pas grand chose. Au mieux, elle se met à rêver du retour de la piraterie. Après tout, les pirates de légendes ont tous opérés alors que les rois étaient au pouvoir ! Ce qui est certain, pour Santa Ana, c’est qu’elle se tiendra loin de tout navire naviguant sous pavillon royal : ces derniers ne lui inspirent vraiment pas confiance.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Le Djinn est une créature mystique, incroyable et sensationnelle, dit-on. D’une rare puissance. Cela l’a longtemps fait rêver - et puis elle a rencontré Chloroptère. Son Djinn est bête et foncièrement méchant et honnêtement, elle ne voit pas ce qu’il y a de mal à ce qu’il soit enfermé dans une amulette jour et nuit. Elle préfère, même : comme cela, Santa Ana est assurée de ne pas tomber sur lui au détour d’une vague, d’une crique, d’un port !

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Son sang à elle, c’est la mer, les embruns salés, le vent dans ses cheveux. Personne ne pourra jamais lui enlever cela. Toute sa vie se passe sur les flots et si elle doit y rester encore un petit peu plus longuement parce que son sang, impur aux yeux de certains, ne lui permet pas d’accéder au sol français, elle s’en moque pas mal. Santa Ana ne sait pas ce que la politique lui réserve, mais elle ne s’en préoccupe pas - pas pour le moment, tout au moins.

Personnalité:

Blasée - Distante - Solitaire - Sarcastique - Fière - Indépendante - Sensible - Aventureuse - Ivre de liberté - Rêveuse - Cordiale

D’apparence froide et renfermée, Santa Ana passa souvent pour une demoiselle blasée, que rien n’atteint et qui se moque éperdument de ce qui l’entoure. Comme si la vie, l’école, les aléas de Beauxbâtons ne comptaient pas. Comme si elle s’en moquait totalement. De fait, Santa Ana s’affiche comme une personne distante, qui ne se mêle pas beaucoup aux autres - aux filles, tout particulièrement, qui la mettent mal à l’aise. Pourquoi ? Elle ne sait pas. Santa Ana a grandi entouré de garçon. Elle a apprit à s’accrocher, à faire la dure et à ne jamais lâcher le morceau. Alors Santa Ana mord. Elle sait utiliser ce ton sarcastique qui la caractérise si bien, devenir moqueuse et même, parfois, mauvaise. Elle sait donner l’impression qu’il ne faut pas venir la déranger, pas la chercher, pas lui marcher sur les pieds. Santa Ana a apprit à se battre pour exister et en tire une certaine fierté. Alors elle passe la tête haute, fière d’elle, de ses origines, de savoir tenir tête aux autres. Santa Ana ne veut pas montrer ses faiblesses, jamais ! Elle est indépendante, c’est compris ?! Et elle n’a besoin de personne pour avancer - du moins le croit-elle.

Enfin, Santa Ana est aussi fière d’être à même de se cacher derrière cette carapace de froideur, de distance et de faux semblants.

Car à l’intérieur, c’est tout autre chose. Santa Ana est sensible, du genre à s’émouvoir pour un petit rien. A avoir un crush tous les quatre matins. A pleurer - de joie, de tristesse, d’émotions, de tout - pour à peu près tout et rien. Une jolie musique, un roman soit très triste, soit très heureux, la mer qui s’étend à perte de vue lorsqu’elle retrouve Marseille, le port, le bateau après une longue année à Beauxbâtons. Cette sensibilité là, Santa Ana refuse que les gens ne puissent la voir. La demoiselle est ivre de liberté. Elle n’aime rien plus que cette sensation enivrante de flotter, de voler, de se laisser porter par l’eau lorsqu’elle navigue. Aventureuse, elle aimerait tout connaître, tout voir, tout savoir. Santa Ana entends bien parcourir le monde de long en large, les yeux grands écarquillés. Elle pourrait rester agrippé au cordages des heures durant, à fixer la mer, la côte au loin, l’île qui s’approche, le port et son remue ménage incessant. Ces instants, elle les rêve aussi, les imagine, les caresse à longueur de temps lorsqu’elle est à l’école. Coincée sur la terre ferme.

Avec ses proches, qu’ils soient de la famille ou des amis, Santa Ana est un petit bout de femme qui se lâche un peu. Qui grogne, qui mord, certes, mais qui sait rire et sourire aussi. Très protectrice envers ses frères - et ce même si la petite dernière, c’est elle - elle sera toujours là pour eux, toujours prête à les aider, à les câliner, à les réconforter au besoin, lorsque rien ne va.
Avec les autres, Santa Ana est ce petit bout de femme fière et distante. Qui grogne, qui mord, qui reste seul la plupart du temps. Elle se montre polie, cordiale, sans jamais être véritablement chaleureuse.
Avec l'amour, Santa Ana ne sait plus quoi faire. Alors elle se contente de rester au loin, de regarder du coin de l’œil, de soupirer toutes les trois minutes avant de détourner le regard - et de recommencer, encore et encore.

A savoir :
- De sa vie sur la mer, Santa Ana tire quelques avantages - inutiles au possible au quotidien. Elle a un excellent sens de l’orientation, sait lire une carte, se repérer grâce aux étoiles et utilise un compas comme personne.
- Elle tient très, très bien l’alcool. La faute aux cales pleines de vins, à ses frères ainés et aux longues heures d’entrainements qu’ils ont prit, tous les trois, en cachette de leurs parents.
- Santa Ana est tatouée. Sur son dos s’étire une rose des vents de belle taille, entourée de vagues et de courants d’air. Sur son flanc, l’insigne de la famille : une ancre, au dessus de laquelle se dévoile la silhouette d’un navire. Enfin, sur son poignet droit, une boussole magique, dont la flèche tourne en permanence pour indiquer le nord.

Tics et habitudes :
- Santa Ana a grandi entre le sud, Marseille, la mer et les marins. Elle en garde certaines habitudes, notamment dans sa façon de s’exprimer. Vous ne l’entendrez “à gauche” ou “à droite” mais bien “à babord” ou “à tribord”. Vous ne l’entrez pas jamais dire “Il faudrait peut être que tu te dépèches si tu veux être à l’heure !” mais plutôt “Bon, tu t’avances, oui ?!”
- Santa Ana est passionnée par les mythes et légendes en lien avec la mer, la navigation, les pirates. Alors elle chantonne souvent des chants de pirates, à mi voix, laissant entendre de surprenants “Yooooo-ho, quand sooonneuh l’heure, hissons nooos couleuurs …” et autres "Do what you want 'cause a pirate is free, you are a pirate !"

Genie in a bottle: Chloroptère

Chloroptère
Chloroptère est un Ara - un Ara Chloroptère, très exactement - d’une belle couleur bleue. Ses plumes sont longues et chatoyantes, se parant de mille et uns reflets tous plus éblouissants les uns que les autres. Sous ses ailes, ses plumes se font plus longues et d’un noir profond. Sur le dessus de ses ailes, elles se font plus courtes et d’un jaune éclatant. Chloroptère est un bel oiseau, vif et dynamique, au regard pétillant, à la malice prononcé et qui aime s’envoler, déployer ses longues ailes et raser les têtes des sorciers, leur donnant parfois un coup de bec ou d’aile dans le front. Lorsqu’il est de sorti, Chloroptère hésite entre rester posé sur la tête de sa sorcière, lui glissant au passage des remarques bien senties - dont Santa Ana se moque éperdument les trois quart du temps - et s’envoler.

Chloroptère est sournois. Il aime les ragots, il aime se moquer et il aime utiliser ce qu’il sait à mauvais escient. La règle d’or, avec lui, est de ne pas laisser traîner des informations compromettantes ou vous pourriez avoir de gros, gros soucis !
Chloroptère est une grande gueule, qui radote, qui donne des leçons, qui a un avis sur tout et sur tout le monde et qui n’hésite bien sur jamais à le donner, même lorsqu’on ne lui a rien demandé - surtout lorsqu’on ne lui a rien demandé !

Le choix
C’est l’apparence d’oiseau exotique qui a convaincu Santa Ana de s’attacher à Chloroptère. Et puis il y a son histoire ! Chloroptère aurait été le Djinn d’un explorateur célèbre, mort dans des conditions obscures - le Djinn aime à raconter qu’il l’a perdu, volontairement, dans la forêt amazonienne, lui susurrant chaque jour un petit peu plus la mauvaise direction, le poussant à boire encore et encore jusqu’à ce que le rhum ne soit plus, à marcher, à s’enfoncer toujours un petit peu plus profond, jusqu’à ce qu’il se noie dans les marécages. Santa Ana ne sait pas si c’est vrai, et elle n’est pas bien sûr de vouloir savoir. Il y a eu aussi ce marin, engagé dans un navire pirate au dix septième siècle. Le marin, raconte Chloroptère, se serait jeté dans la mer lorsque les sirènes sont arrivées.

Toutes ces histoires ne sont peut être que des histoires, mais elles sont mystérieuses, elles font rêver - et puis surtout, Santa Ana raffole des histoires mystérieuses et un petit peu effrayantes ainsi que des légendes de sirènes.

Les relations
Froides. Santa Ana se sert peu de son Djinn,sauf lorsqu’elle navigue où qu’elle voit la mer, qu’il adore. Pendant ce temps, soit il lui donne des indications utiles - qu’elle sait distinguer des fausses - soit elle le laisse jacasser en soupirant.
Lorsque Chloroptère se met à parler découvertes, mer, légendes et coffres aux trésors, des sujets qu’il connaît bien, Santa Ana doit ses paroles et le dévore des yeux. Des fois, elle pousse même le vice à en redemander - alors il fait le beau, il jacasse encore plus, se met en avant.
Mais la plupart du temps, leurs relations sont inexistantes, et cela convient très bien à la jeune femme.

La première invocation
Santa Ana n’aurait pu être plus prête. Elle tremblait légèrement, seule au centre de son pentacle, qu’elle avait tracé sous l’oeil attentif de Hegoa. Elle tremblait mais se savait en sécurité. Sa famille l’observait sur le pont du bateau. Ils profitaient d’une crique à proximité de Marseille et des eaux calmes pour que la cadette puisse procéder, à son tour, à son invocation. Elle avait déjà vu ses frères faire, bien sur, mais être là, c’était autre chose. Un instant, son regard s’égara vers Hegoa, qui lui adressa un signe de tête encourageant. Elle souffla un grand coup, releva fièrement le menton.

Appare.

Le Ara apparu dans un bruissement d’ailes et une plume bleu virevolta jusqu’à arriver au tracé du pentacle. Santa Ana releva lentement les yeux. Durant de longues secondes elle fixa, hypnotisée, Chloroptère du regard. Le Ara lança ce qui ressemblait à un rire bref et aigu et s’envola, tournoyant sur place, prisonnier de son propre pentacle. Il n’en fallu pas davantage pour agacer à jeune fille.

Arrête. Arrête-toi ! Chloroptère, je suis ta nouvelle maîtresse, et je te demande de te poser !” lança-t-elle d’un ton ferme et vaguement présomptueux.

L’oiseau tournoya une dernière fois avant de se poser au bord du pentacle.

“Ooooh ! Voyez-vous ce caractère de jeune mousse effronté !
- Tais-toi ! Je me nomme Santa Ana, et tu me dois obéissance.

Le Ara croassa pour marquer sa désapprobation. Après cette première rencontre, Santa Ana s’était senti nauséeuse. Elle avait eu besoin de s’isoler et avait gagné son lieu de prédilection : les cordages. Le soir, Hegoa lui avait soufflé à l’oreille qu’elle avait assuré.

Pseudo: Alan_Bird Age: 28 ans Où avez-vu connu DJ? Hi Cirilla Heart Autres comptes? Ce n'est pas mon genre, voyons Heart Une remarque ? Lick  Lick  Un mot pour la fin ? Quand sonneuh l'heure, hissons nos couleuuuurs ... ♫

Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Perle
A. Santa Ana Auster
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2640-a-santa-ana-auster
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 62
Date d'inscription : 17/08/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Ven 17 Aoû - 15:47


hissons nos couleur
quand sonne l'heure ...

◭ Les Auster. Sa famille, son sang.
La famille Auster se vante d’avoir, parmis son arbre généalogique, les plus grands noms de pirates français que l’on puisse trouver. Tous ne sont pas vérifiables et si rien ne nous confirme que Jacque le Sanguinaire fût en effet un Auster, il est reconnu que Marie Dieu-le-Veut, première femme reconnue pirate en France, et François L’olonnais, dont la réputation laisse entendre qu’il ne laissait pas de survivants derrière lui, ont tous deux fait parti des Auster.

Durant deux siècles, la famille Auster fut donc une famille de pirates comme on en fait plus aujourd’hui, pillant, volant, brûlant et vivant au rythme des marées, des tempêtes et des avis de grands vents. Ce n’est qu’au dix huitième siècle qu’ils passèrent de pirates à marchands, se gagnant comme ils le pouvaient une bonne réputation.

Aujourd’hui, les Auster tiennent plus des marchands que des pirates, bien sur, mais il sommeille en eux une soif d’aventure et d’illégalité. Depuis trente ans maintenant, les marchands sont devenus trafiquants. Sous couvert de faire, de la métropole française vers ses îles lointaines, voyager le rhum, la bière et le vin, les Auster trafiquent également des boissons achetées à très bas prix chez les moldus pour en faire “Une boisson d’exception ! Goûtez-moi cela, goûtez je vous dit ! Je savais que cela vous plairait. Trois cent écus la caisse, c’est bien cela mais croyez-moi, ça vaut le coup !” Sortilèges, boissons enchantés et jus de fruits exotiques, rien n’est trop beau pour trafiquer le plus plat des alcools en une boisson parfaite, digne des plus grandes tablées sorcières de France et de Navarre.
Le voyage se fait donc par bateau - la soif d’aventure, la mer à perte de vue, le vent et les embruns sur le visage, voilà tout ce qui compte pour les Auster ! Ils exportent vers les îles, font venir le rhum sur le continent, ils trafiquent en marchandent, encore et encore.

◭ Marin Auster, 55 ans. Son père, son héro.
Santa Ana a toujours regardé son père avec des étoiles dans les yeux. Il a la classe, Marin, il parcourt le monde depuis des années, il n’a peur de rien ni de personne … Enfant, Santa Ana l’adulait.
Et puis elle a grandit, et de temps à autre, son père en vient à la traiter comme une petite chose fragile. Il lui enseigne la navigation, mais Santa Ana sent bien qu’il le fait plus par obligation, sans vraiment la considérer comme une personne à part entière. Tout ce qu’elle voudrait, c’est qu’il la voit comme l’un de ses frères. Comme une personne forte, sûre d’elle, et parfaitement à même de naviguer sur son navire.

◭ Shehili Auster, 53 ans. Sa mère, son étrangère.
Shehili est froide et distante. Elle ressemble beaucoup à Santa Ana, avec sa farouche indépendance et son approche rude. Mais Shehili, contrairement à sa fille, n’est pas une tendre et comme elle est la seule autre femme de la famille, Santa Ana a longtemps souffert de la distance que Shehili mettait entre elle deux.
Aujourd’hui, Santa Ana admire sa mère et tente de marcher dans ses pas et de devenir, à son tour, une femme aussi indépendante que sa mère.

◭ Hegoa Auster, 28 ans. Son frère, sa nourrice.
Hegoa a longtemps été à la fois sa baby sitter et sa maman, sa grande soeur et sa confidente.
Tous les deux sont extrêmement proches, Hegoa couvant la petite dernière, Santa Ana se moquant allègrement de son côté fleur bleue. En attendant, c’est Hegoa qui lui a apprit à lire une carte. A utiliser un compas. A identifier les étoiles et leur course. C’est vers lui qu’elle s’est tourné lorsqu’elle a craqué sur cette adolescente, ou quand elle a eu ses règles pour la première fois.
Aujourd’hui, son frère n’est plus ni à Beauxbâtons, ni présent dans la vie familiale - il est steward sur le bateau royal, mais si, vous l'avez déjà vu ! Ce jeune homme charmant et timide à la fois qui rougit légèrement en vous ouvrant la porte - et il lui manque affreusement.

◭ Mistral Auster, 24 ans. Son frère, sa meilleure amie.
Santa Ana est aussi proche de Mistral qu’elle l’est d’Hegoa. Leur relation est différente, toutefois. Si Hegoa a toujours été la figure qui rassure et qui accompagne, Mistral a été - et est toujours - celle sur qui l’on peut compter pour aller boire un coup dans les réserves de vin en douce, pour aller piquer une tête au beau milieu de la mer des Caraïbes, pour jouer au pirate aux forbans YOHOOOO ! Mistral et Santa Ana, il faut éviter de les mettre ensemble dans la même pièce si l’on veut que les choses restent calmes. A eux deux, ils sont capable de donner l’impression qu’une tornade est passée par là, ils vous embarquent en un tour de main dans les histoires les plus abracadabrantes …
… et il n’est pas certain que vous en sortirez indemne.

◭ Les cousins
Ils sont autant d’occasions d’aller nager dans les flots, de boire un coup en douce, d’aller grimper dans les cordages et lorsqu’ils sont à Beauxbâtons, d’aller faire les quatre cent coups tous ensemble. Ils sont extrêmement proches les uns des autres, et Santa Ana les adore.

Santa Ana aime à raconter qu’elle est née sur la mer, au large de la Californie - c’est de là que lui vient son prénom, alors ne peut-elle pas broder ?! Mais la vérité est toute autre : Santa Ana est née à Marseille, dans la maison familiale, et elle y est resté durant les premiers mois de sa vie. On a laissé tant à la mère qu’à l’enfant le temps de se reposer, de prendre des forces, de grandir et quelques mois après la naissance de Santa Ana, Shehili embarquait à nouveau à bord du Nautilus - car quoi de mieux que de s’inspirer de navires célèbres pour baptiser le sien ? - Santa Ana sous le bras, dans ceux de la nourrice, de Mistral, de Hegoa …

La petite n’a donc pas manqué d’attention. Tôt, très tôt, on lui a raconté la mer, le vent sur son visage, les vagues, la houle. Les embruns sur sa peau. Le bateau qui tangue et la corde à laquelle se retenir. L’équilibre, instable. Les chutes, puis la nécessité de se relever. La proue du bateau et la poupe, babord et tribord, les pirates au loin et le chant des sirènes. Santa Ana a grandit bercé par le roulis des vagues et par les histoires abracadabrantes de magie et de créatures marines mêlées, un compas à la main et un foulard noué autour de sa tête pour protéger sa peau pâle du soleil qui chauffe, qui cogne, qui la fait se sentir vivante. Elle a grandit avec le vent dans ses cheveux, le vent qui chante, qui la pousse, qui lui donne cette furieuse envie de voler, encore et encore. Elle a grandit avec Hegoa pour veiller sur elle, de loin. Avec Mistral pour lui donner en cachette un petit peu de ce vin, caché dans les soutes du bateau. Elle a grandit avec l’ombre de Beauxbâtons, lorsque Hegoa y a été admis. Dans le brouhaha des ports, dans la quiétude des criques, dans la chaleur du sable. Elle a grandit avec le rhum, avec le vin, avec les fruits exotiques qui emplissaient le bateau, et puis la maison de Marseille. Santa Ana a connu la ville immense, étouffante et rassurante à la fois, débordante d’activité, le port, les sorts qui tournoient autour des bouteilles que son père achète à bas prix, les potions, l’art de modifier, lui souffle-t-on, de frelater. Elle a grandi dans les cales, avec ses frères et ses cousins, riant de bon coeur lorsque l’un d’entre eux soufflait qu’il fallait bien le goûter, ce vin, avant de le revendre aux grands de ce monde. Santa Ana a grandi ivre de vin et de liberté, poussé par le vent dans ses cheveux, par la pluie sur sa peau, par les embruns et la mer à perte de vue.

La magie, Santa Ana l’a toujours connu. Elle a été là très vite : pour frelater, pour avancer, pour dompter le vent, même, parfois. Pour agrandir les cales, la maison, le lit, la malle, pour agrandir tout, tout le temps. Pour naviguer, se repérer - même si un Auster, un vrai, n’a besoin que du vent et des étoiles, que du dessin des côtes, au loin, d’une carte et d’un compas. Marin l’a toujours dit et Santa Ana l’approuve mille fois.
La magie, elle ne l’aime pas autant que le vent, que la mer et que le soleil : la magie, c’est Beauxbâtons, qui lui a arraché trop vite Hegoa, et puis Mistral. La magie, c’est la séparation, c’est les cousins qui rejoignent ses frères, c’est l’attente. C’est la tempête qui se lève, terrible, dans le coeur de Santa Ana, dans ses yeux et puis tout autour d’elle lorsqu’elle découvre, à neuf ans, ses pouvoirs pour la première fois.

Pour finir, c’est son arrivée à Beauxbâtons - une toute petite année avant qu’Hegoa ne quitte l’école, cruelle déception que celle de quitter son frère une nouvelle fois ! La magie, c’est l’éloignement, c’est dire adieux à la mer pour de longs mois, c’est arrêter l’apprentissage de la navigation pour un autre qui l’intéresse, certes, mais tellement moins, en comparaison. Pourtant, Santa Ana s’accroche. Elle sent qu’elle va avoir besoin de faire ses preuves, elle aussi, si elle veut qu’on la voit comme une personne à part entière, si elle veut sentir sur elle le regard fier de son père. Alors elle se plonge dans le travail à défaut de pouvoir plonger dans la mer, se languit de son Nautilus et dévore, à ses heures perdues, des romans d’aventures, de pirates, de légendes toutes plus délicieuses les unes que les autres. La magie, c’est un monde à découvrir, un monde à dompter, et Santa Ana s’y attèle petit à petit, le découvrant finalement au fil des années avec plaisir, puis avec passion. Et puis Beauxbâtons, c’est Mistral, c’est ses cousins, c’est un terrain de jeu à explorer et de nouvelles bêtises à faire. Beauxbâtons ne vogue pas sur les flots - et depuis peu, il avance sous pavillon royal, attisant encore un petit peu plus de méfiance chez la jeune femme, mais ce n’est pas - trop - grave. Avec le temps, Beauxbâtons c’est aussi des amis, un regard neuf sur le monde qui l’entoure, c’est son coeur qui bat un petit peu plus fort lorsqu’elle sent le regard de certains - de certaines, plus exactement - sur elle, c’est sa peau qui rougit lorsqu’elle est gênée, lorsqu’elle est en colère, ce sont les étincelles au fond de son regard  et encore tellement à découvrir.

Beauxbâtons ne vaut pas son Nautilus, il ne vaut pas le Jolly Rogers, il ne vaut pas non plus le Queen’s Revenge, mais c’est son navire à elle, pour le moment, alors Santa Ana entend bien y naviguer du mieux qu’elle le peut.
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
R. Neve Voland
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2357-neve-la-probabilite-de-
Identité magique
Who wears the crown ? : Le Petit Prince
Messages : 561
Date d'inscription : 01/03/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Ven 17 Aoû - 17:03

... ENCORE TOI ? Yes
Je ne sais pas si bienvenue est encore de rigueur, du coup. Mais sache que c'est toujours un plaisir de voir les nouvelles bouilles que tu nous réserves Lick Toutes les idées de liens et de rps foireux qui germent à nouveau  Meh

Ah oui, et... un ara quoi Moh
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Perle
A. Santa Ana Auster
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2640-a-santa-ana-auster
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 62
Date d'inscription : 17/08/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Sam 18 Aoû - 14:04

Merci chaton Heart
Oui écoute, encore moi Sem Cette Santa Ana, je pouvais pas la lâcher en si bon chemin donc la voilà ! Hâte de papoter liens et idées foireuses de rp encore et encore Brille Yes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perle
M. Sixtine Brival
Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t996-sixtine-brival-cavaliere
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1522
Date d'inscription : 27/06/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Sam 18 Aoû - 23:54

Maintenant à chaque nouveau DC ou réservation, j'ai une ptite lumière qui s'allume en me demandant si c'est encore toi Chou les bienvenues ne sont même plus nécessaires, tu es déjà installé Hihi

Puis je comprends que tu n'es pas pu l'abandonner une pirate avec un djinn ara c'est génial Pelle Heart (puis ta fiche est super cool)



Saute ... Et laisse toi pousser des ailes dans la chute


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
N. Lisandru Castagniccia
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2013-lisandru-dishonor-on-yo
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 443
Date d'inscription : 03/08/2017
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Dim 19 Aoû - 10:43

Reeeeeeeeeeeeeeeeeeee²-bienvenue par ici Brille originaire de Marseille, faudra checker un lien avec Lisou Jojo, moi j'dis Brille J'avoue, je ne suis pas -encore- allée plus loin dans ma lecture mais tu m'en avais parlé et moi je suis oui à ce perso Brille (comme si mon avis avait un qcq impact Mdr )


❝ au parfum de son maquis, de loin, les yeux fermés, je reconnais ma corse❞ Il ne comprenait pas qu'il existait rarement d'alternative évidente dans la vie d'une personne. Les gens changeaient lentement, avec le temps. On ne faisait pas simplement un pas pour se retrouver dans un endroit totalement nouveau. On s'écartait d'abord du chemin d'un pas minuscule pour éviter des pierres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Perle
A. Santa Ana Auster
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2640-a-santa-ana-auster
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 62
Date d'inscription : 17/08/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Lun 20 Aoû - 16:50

Aaaaaw, chatons Hug
Merci pour vos messages pleins d'amûr Heart Lick

Sixtine, non, je ne squatte pas les réservations d'avatars Sem ce n'est pas moi qui suis responsables des autres réservations Mdr Meh
Lisou, tu sais bien que pour les liens, ma porte est grande ouverte Han Chou Brille (et ton avis à un impact, ça fait trop plaisir de voir que tu es oui à ce perso Hug)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
R. Atlas Nérée
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2045-atlas-deep-beneath-the-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2874
Date d'inscription : 04/04/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Mer 29 Aoû - 12:52

Brille Brille Brille CE PERSO
j'adore tout Mdr sa bouille (on ne voit pas assez Katherine Langford!!!), sa famille, tout le côté navigation (et le sens du commerce des Auster Sem ), et le Djinn Ara Brille je plussoie, c'est trop classe Brille
je suis fan Yes *regarde Santa Ana avec des yeux de merlan frit*
Reeeeebienvenue chez toi Heart


I'm sorry, it's me, the thing is I'm picky
I'm Picky 'cause I'm all alone ▬ You know that it's crimi-, yes it's criminal.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Corail
A. Logan Murdoc
Admin ¦ Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t925-a-logan-murdoc-uc#33441
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1123
Date d'inscription : 28/05/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Mer 29 Aoû - 13:28

Pouh, merci chaton Heart Je suis tellement contente de voir qu'elle plait autant Brille
& j'ai 15000 idées de liens entre elle et tes bonhommes donc je viendrai en parler avec toi très vite Hug



Look into his angeleyes
You'll think you're in paradise


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 497
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   Mer 29 Aoû - 14:20


Une fille, c’est la mer, mouvementée, des remous jamais loin des côtes et du cœur, sans frontières. Les vagues déferlantes de ses boucles, deux prunelles noyées dans un horizon et l’alizé dans l’air soufflant son prénom. Tourbillonnante de tumulte. Tout un monde à dévoiler.
Quel plaisir de te voir ajouter ce nouveau personnage à ton coffre aux trésors ! Yes

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les AUTUMNUS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !  

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: A. Santa Ana Auster   

Revenir en haut Aller en bas
 

A. Santa Ana Auster

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-