Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 L'Etat magique français, son fonctionnement, ses relations

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Beauxbâtons
Beauxbâtons
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org
Identité magique
Messages : 4328
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: L'Etat magique français, son fonctionnement, ses relations   Ven 9 Oct - 23:25


L'Etat magique français
Aux armes, et caetera




LA REPUBLIQUE. A partir de 1887, la République sorcière se structure en empruntant quelques idées de sa voisine moldue et en suivant la deuxième Constitution sorcière. Les élections sont universelles et directes bien que la femme ait eu l'autorisation de voter il y a seulement trente ans. Le Président est alors élu pour sept ans et concentre entre ses mains le pouvoir exécutif et législatif puisqu'il apparaît devant la Chambre des Pairs devant laquelle il est responsable. Cet organisme législatif qui comprenait auparavant les vingt plus grandes familles -nobles, souvent- de France a connu quelques modifications : en 1910, 50 membres sont désignés tous les cinq ans aux quatre coins de la France. Il s'agit encore de familles souvent aisées derrière lesquelles les petits gens préfèrent se blottir bien que la classe sociale ne soit plus un critère. Cette chambre est souvent dite réactionnaire à cause de la présence accrue de nobles réfractaires au fonctionnement du gouvernement. Le Président s'entoure d'un gouvernement choisi par ses soins et compose avec le Juge Général et le Cavalier de la Garde qui disposent respectivement du pouvoir de justice et de celui militaire. La politique sorcière française s'approprie le Palais Royal où tous les bureaux se trouvaient alors.

LA MONARCHIE. La Monarchie a choisi ce début du mois de septembre pour faire son apparition et détruire le beau système mis en place par ses prédécesseurs. Le pouvoir est déplacé à Versailles où aucun sorcier, ou peu, n'a jamais régné. Le roi, Henri VI, est entouré pendant son règne de ministres qu'il répartit selon les secteurs, de sang souvent pur ou nobles de naissance. Bien sûr, les anciens professionnels de la politique restent présents mais se tapissent dans l'ombre du roi, pour l'aider dans ses choix stratégiques. Le Juge Général et le Grand Cavalier restent des fonctions d’État bien que la force militaire se structure d'avantage pour pouvoir intervenir en cas de besoin. La cour n'accueille que des nobles en principe, en tout cas les invités de la couronne en sont forcément. Le reste, s'il y en a, est réduit à des tâches ingrates de pages ou de cochers. Des grandes institutions on été déplacées en même temps que le pouvoir pour Versailles. C'est le cas de la santé et des loisirs qui se concentrent majoritairement dans la nouvelle capitale. Pour faire illusion devant les britanniques, le Roi a décidé de créer une société profondément injuste avec des impôts plus importants pour les familles impures, le non-accès aux postes de prestige et une place restreinte dans l'école de sorcellerie de Beauxbâtons pour leurs enfants. Le régime n'a pas de fin déterminée : elle rendra ses galions une fois la France certaine de ne plus subir la pression anglaise.

HENRI VI. Henri VI, né Henri de Valois, est un lointain descendant de l'illustre famille royale sorcière qui régna aussi bien sur les moldus que sur les mages entre 1328 et 1589. Issu d'une branche cadette, sa famille fuit la France pendant les Guerres de Religion et s'installe en Belgique durant trois siècles pour finalement retourner dans leur pays natal à la fin du XIXe. S'ils ont gardé le sang pur en vivant près du roi Belge, ils ne possèdent plus leur grandeur d'antan et résident dans une modeste propriété en Alsace. Là-bas, ils se fondent dans le paysage moldu, s'improvisent artisan et même agriculteur, trouvant une certaine quiétude dans les travaux manuels. Lorsqu'il est appelé à régner, Henri accepte difficilement. Charles Leprest insiste néanmoins, le confortant dans l'idée qu'il sera aidé de Ministres. Depuis avril, le nouveau roi a donc quitté l'Alsace pour s'installer à Versailles où il a appris les grands principes diplomatiques et quelques bribes de rhétorique. On le dit sympathique même si beaucoup le compare à un buffle sans autorité. Les décisions qu'il prend ne le rendent pas non plus sympathique. Sa famille s'est jointe à lui à Versailles et, si lui n'apprécie pas forcément les mondanités de cour, ce n'est pas le cas de sa femme, Charlotte.

LA COUR. Restructurée à Versailles, la cour accueille chaque jour plusieurs centaines de sorciers. On y rencontre aussi bien des invités nobles et purs que des impurs qui sont souvent conseillers, juges, et qui appartiennent au gouvernement de l'ombre. Un personnel de petits gens a également été recruté et vit à plein temps dans le palais. Leurs tâches sont parfois ingrates mais la Royauté essaie au maximum de ne pas se faire détester par ces français auparavant libres et égaux en droit. Le roi n'apparaît qu'en de rares occasions, souvent cantonné à son bureau d'où il gère les affaires militaires et diplomatiques. Chaque matin, les ministres affluent devant sa porte pour le conseiller ou aborder les nouveaux coups d'échec portés par ses adversaires ou alliés. L'après-midi est davantage lié aux problèmes étatiques tandis que le soir est consacré aux loisirs auxquels le roi n'apparaît qu'à de rares occasions. Il revêt continuellement un habit princier luxueux qui impose instantanément l'admiration. Un speaker, Manuel Pivot,est chargé de faire un compte-rendu journalier des faits de cour qui sont ensuite diffusés à la radio. Une manière pour les français de suivre ce nouveau feuilleton sans bouger de leur fauteuil.  

L'ADMINISTRATION DE LA FRANCE. Pour gérer l'entièreté du territoire, les représentants du roi, les gouverneurs, sont disposés dans chaque région et remplacent les anciens maires pour vivre dans leurs fiefs administratifs. Certains ont des charges assez importantes, notamment ceux envoyés dans les grandes villes de l'Ouest français. Ils se chargent de récupérer l'impôt impur, la diact, qui se fait et sur la fortune et sur les propriétés foncières. Bien que leur pouvoir provienne principalement du souverain, ils sont entourés de conseillers régionaux choisis par leurs soins souvent dans l'ancienne équipe directionnelle du maire. L'armée est également davantage présente puisque des chevaliers maillent le territoire. Ils servent en premier lieu à défendre la France puis à rendre des comptes sur la frustration actuelle d'un peuple à présent soumis. Ils sont en règle générale une bonne passerelle entre le pouvoir et les petits gens.

LES RELATIONS SORCIERS/MOLDUS. En France, les relations entre ceux possédant des pouvoirs et ceux n'en disposant pas ont toujours été correctes. Pendant plusieurs siècles, le sorcier faisait figure de sage que l'on pouvait consulter car doté d'un savoir supérieur. Malgré quelques dénonciations et persécutions, la France, contrairement à ses voisins européens, a très vite mené des politiques d'entente entre les deux sphères, les forçant à cohabiter. Dans certains villages, les pouvoirs d'une personne étaient parfois connus et renforçaient la confiance que pouvaient avoir les villageois par rapport à elle. Néanmoins, il est interdit, d'après une des lois du Code Civil sorcier d'user de ses pouvoirs pour asservir une ou plusieurs personnes. Elle ne doit pas être élevée au statut de divinité. Depuis le XIXe siècle, les moldus ont oublié l'existence de la Magie pour se fier uniquement aux sciences. Cela n'est pas problématique puisque les sorciers vivent eux-mêmes de leurs côtés, dans des quartiers, ou non, séparés. Si les deux politiques ne sont pas les mêmes, les deux gouvernements s'entretiennent fréquemment pour que l'entente soit pacifique. Aussi, quelques grandes règles englobent tous les citoyens mais chacun propose sa propre Constitution. Le maître mot est la cohabitation amicale.

LA DIPLOMATIE. La France est, au sein de l'Europe, une Nation sorcière importante qui a néanmoins lié de nombreux accords d'entente avec ses voisins. C'est le cas avec Monaco qu'elle considère presque française bien qu'elle ait son propre modèle gouvernemental, la Belgique, lié à elle depuis plusieurs siècles et proche de la royauté actuelle, ou encore la Suisse. Les accords commerciaux sont souvent faits avec l'Allemagne, l'Espagne et le Portugal bien que ces États voient d'un mauvais œil le retour de la Monarchie et s'organisent pour protéger un pays qui serait, selon eux, inapte à se défendre seul face à la menace anglaise. L'entente avec les pays de l'Est est cordiale bien que quasi inexistante. Enfin, l'Angleterre exerce une pression sourde sur sa voisine, une menace puissante qui agenouille la France à ses pieds. Sur le plan éducatif, Beauxbâtons accueille des étudiants venus majoritairement de l'Ouest du continent, laissant la partie orientale à l'école de Durmstrang. C'est une des trois plus grandes académie avec la bulgare et l'anglaise. D'un point de vue international, elle se place assez bien, derrière Durmstrang, Salem et Mahoutokoro.
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
 

L'Etat magique français, son fonctionnement, ses relations

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Les Formules de Flamel :: Approfondissement-