Bienvenue à BB
14 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Les étudiants et enseignants se retrouvent au mois de septembre pour la rentrée !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez
 

 Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques

♔ Tout cela Madame, c'est Versailles ♔
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2931-ulysse-heureux-qui-comm
Identité magique
Who wears the crown ? : Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques 3200812021_1_7_jsmGxkF2
Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2019
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptySam 4 Mai - 23:13


Orion Ulysse Hardy
feat. Luke Evans

Nom: Hardy, le nom de son père, qui correspond plutôt bien à ce dernier dont on a toujours dit de lui qu'il n'avait peur d'aucun danger. Un nom qui dit vaguement quelque chose, mais dont on est incapable de savoir pourquoi. Prénom de naissance: L'histoire de son prénom de naissance est romantique, autant qu'elle a énormément de signification pour les parents. Orion. Amoureux passionnés et fougueux, c'est lors d'une très chaude nuit d'été, alors qu'ils passaient leur temps à se battre et s'engueuler qu'ils se sont avoués leur amour. Sous les étoiles. La première constellation qu'ils virent fut Orion. La naissance de leur fils est la consécration de leur amour, il s'appellera donc Orion, en secret, comme leur amour l'avait été. Prénom d'usage: Le choix est ici bien moins romantique, il s'agit plus exactement d'un compromis entre les parents, comme pour tout dans leur relation et famille. Madame, en lectrice passionnée, désirait que leur enfant porte le nom d'un héro de la littérature, tandis que Monsieur souhaitait que son nom ait une symbolique. Ulysse, un héro de la mythologie grecque dont la sagesse et la patience sont nées de ses erreur, compromis accepté. Généalogie: Famille mixte, le père est un sorcier dont les branches sont elles-mêmes mêlées aux simples humains, la mère est une moldue des plus classiques. Monsieur n'est qu'un libraire, qui à ses heures perdues écrit quelques essais pour défendre ceux qui ont tendance à être laissés pour compte, son épouse en particulier, et également son point de vue. Il lui est arrivé de recevoir quelques beuglantes menaçantes. Comme Ulysse aime à le dire, les Hardy sont de ceux qui ont le cul entre deux chaises, et surtout lui. Nationalité: Française, c'est un français, aux origines françaises, on ne peut pas faire plus banal. Lieu et date de naissance: Le 19 juin 1932 à Bordeaux. Statut: Il lui faudrait trouver un bon parti, à presque 40 ans, toujours célibataire, Ulysse est conscient que le rang dans la société sorcière française est très important, mais a beaucoup de mal à jouer avec les faux semblants et courtoisies nécessaires. D'autant plus qu'il reste un romantique profond, il ne veut pas d'un mariage sans amour, totalement indifférent. Il ne vise aucune femme ni aucun homme en particulier, il croit au grand amour, au coup de foudre, comme le dit sa mère. Nature du sang: Sang-mêlé. Profession: Professeur des Relations Sorciers-Moldus, si on peut dire, il était destiné pour ce poste, même si les temps sont durs pour sa matière. Baguette magique: Faite en bois d'ébène de 20 centimètres, le coeur de sa baguette contient une écaille de sirène.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
"Tout n'est qu'écran de fumée et apparence. Comme la Monarchie Moldue à pu l'être à quelques reprises pendant leur Histoire. Savoir qu'une personne, et une seule, s'octroie tous les pouvoirs, prend toutes les décisions sur un coup de tête... ça me met plutôt mal à l'aise. Je veux dire, l'Histoire Moldue l'a prouvé, c'est une mauvaise idée. Tout particulièrement quand il s'agit de cacher une réalité effrayante au peuple, la montée de la terreur de l'autre côté de la Manche. Parce que je suis bien élevé, et parce que je n'ai pas tellement envie de me retrouver emprisonner, s'il le faut, je m'inclinerai devant le Roi, mais je n'irai certainement pas lui faire du baise-main."

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
"Sujet délicat, s'il en est. Les Djinns sont des entités extrêmement dangereuses avec lesquelles nous nous associons, pour lesquelles nous renonçons à nos prénoms, sacrifions une partie de nos identités. J'ai tendance à pensé que c'est une partie du prix à payer pour les utiliser, mais qu'il va falloir aligner les écus d'ici peu de les asservir comme ça. Ceci dit... j'ai du mal à les considérer comme des créatures. Techniquement, ils n'en sont pas, ce sont des entités, qui prennent l'apparence de créature. Ce sont des entités avec leur caractère propre, leur capacité, qui ne viennent même pas de notre monde. Je n'approuve pas non plus entièrement de les emprisonner pour nous. Ils ne sont pas nos égaux, ils nous sont pour ainsi dire supérieur."

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
"Que ce soit le rang ou le sang, je fais parti du petit peuple. Enfin, juste au-dessus du 'petit peuple', même si on continue de me marcher dessus, mais au moins, on remarque qu'on me marche dessus. Ce n'est absolument pas souhaitable ceci dit, que le sang l'emporte sur le rang, cette idée est répugnante et témoigne d'une pensée rétrograde assoiffée de vengeance. Les Moldus ont persécuté les Sorcières et Sorciers pendant des siècles, mais vouloir faire de même donne seulement raison à cette époque. Nos liens avec les Moldus a changé, ma mère est une Moldue, et toute sa branche de la famille. A mon humble avis, que ce soit le rang ou le sang, ce sont les actes de la Sorcière ou du Sorcier qui doivent importer."

Personnalité:

Ulysse est l'incarnation de la patience, et il n'y a qu'à voir son Djinn pour comprendre pourquoi. C'est surtout parce qu'il a passé énormément de temps dans la librairie de son père, depuis tout petit, avant même qu'il ne sache lire, assis sur les marches menant à la réserve, les genoux recouverts par un si gros livre qu'il devait le soutenir par en-dessus avec ses mains. Il restait tranquille pendant des heures à observer les images dans de nombreux livres, des illustrations qui présentaient diverses créatures magnifiques (ou non), des ingrédients pour des potions (mais ça il ne s'en rendait pas compte). Parfois, il rejoignait la classe de sa mère, se mêlant aux enfants moldus, et suivant les conseils de cette dernière, de ne pas se faire remarquer, et donc d'être sage, et de se montrer patient quand les journées pouvaient être longues. Sa patience s'est surtout développée grâce au calme dont il faisait preuve, et à cette étiquette d'enfant sage qu'on lui collait.
Depuis son plus jeune âge, Ulysse s'entoure du calme, pas forcément du silence, juste du calme, et surtout aime travailler dans le calme. Attention, il n'est pas contre faire éclater sa joie, et toutes les émotions qui puissent s'exprimer par éclat, ou qu'il fait parti du club des professeurs acariâtres qui ne supportent rien d'autre que des murmures et chuchotements. Face à un ou une étudiante qui perd son sang froid, lui reste d'un calme olympien et attend tranquillement que passe la tempête avant de prendre la parole, ce qui peut parfois agacer le ou la-dit(e) étudiant(e). Dans des situations qui nécessite de garder son calme, c'est toujours lui qui s'y colle. Ce qui est évident, c'est qu'il n'a pas toujours su maîtriser ses émotions aussi facilement, son apprentissage de la Magie a laissé sa part de déception et de colère, mais Ulysse n'aime tout simplement pas à avoir à s'énerver, à élever la voix. Accessoirement, Loki s'est mit au défi de parvenir au moins une fois de montrer à tous que le professeur Hardy ne l'est pas autant qu'il veut bien le faire croire.
En revanche, il peut être extrêmement distrait. Ce qui peut paraître assez ironique, mais qui quelque part à du sens. Quand il est assis à son bureau, et surtout au retour des beaux jours, à corriger des devoirs, Ulysse doit s'éloigner des fenêtres ou même de tout ce qui pourrait attirer son attention et la dévier de son objectif principal. Pendant ses premières années de professorat, il partait dans tous les sens, sortant totalement de ses préparations, souvent bien trop intéressé par les questions que ses étudiantes et étudiants posaient, ou même s'arrêtait en pleine phrase en remarquant un détail qui faisait un peu trop travaillait son imagination. Avec l'âge, c'est surtout quand il est dans une situation qui lui demande de rester concentré pendant une assez longue période ou en faisant des gestes un peu trop mécaniques pendant trop longtemps qu'il risque de décrocher et de s'intéresser à tout autre chose qui peut paraître bien plus attrayant.
Là encore quelque chose qui peut paraître curieux pour lui, c'est un homme solitaire. Dans le sens où il n'aime pas s'entourer, personnellement, des gens. Il n'est pas contre la compagnie de certaines personnes, comme sa famille par exemple, mais il s'est avéré qu'il a toujours eu du mal avec les autres êtres humains, sorciers ou moldus, et qu'à partir d'un certain âge, Ulysse préfère les fréquenter à petites doses. Plus exactement, si ce sont des personnes avec qui il n'a rien en commun, Ulysse ne prend pas la peine de faire connaissance, de s'intéresser à eux, et aurait plutôt tendance à les fuir. Le professeur pourrait donner l'impression d'être un animal sauvage et craintif silencieux que le moindre geste brusque pourrait lui faire tourner les talons. Pour peu que vous n'ayez rien en commun avec lui, vous avez le voir vous lancer un regard dédaigneux avec qu'il ne tourne les talons et s'enfuit dans les fourrées. Par extension, il laisse assez peu de chances aux autres, qui oseraient faire quelques pas en avant, mais ceux qui essayent doivent se montrer patients pour parvenir à entrer dans sa sphère.
Quand on interroge ceux qui ont suivit ses cours, il y a notamment une chose qui revient toujours sur le Professeur Hardy, c'est qu'il est à l'écoute. Ça ne concerne pas uniquement ses cours, surtout pas avec l'année qui vient de s'écouler et de la politique du Monde Sorcier Français, mais les jeunes sorciers et sorcières savent qu'ils ont parmi leurs enseignants, une personne vers qui se tourner et qui ne le cache pas alors que d'autres pourraient refuser que les étudiants voient une forme de douceur chez eux. Ainsi, il n'est pas rare de voir des jeunes restaient dans sa salle de cours après l'heure pour discuter avec lui, lui confier leur problème ou lui demander des conseils. Ulysse garde cependant une distance en refusant d'écouter leurs histoires de cœur, qui ne sont définitivement pas faites pour lui, et qu'il ne veut de toute façon pas entendre, sachant que dans ces histoires, il y a fatalement des manquements au règlement du château, ce qui l'obligerait à sévir ou intervenir, ne pouvant pas nier qu'il est au courant. Sa spécialité, si on peut dire qu'il en existe une, c'est de rétablir une entente entre un collègue et un étudiant, en donnant à ce dernier quelques petits conseils sur l'attitude à avoir en classe ou ce qui pourrait impressionner l'enseignant ou simplement le faire se remarquer. Évidemment, ce ne sont pas des conseils qu'il donne à la légère et à n'importe qui.
L'expression peut sembler vieillotte et avoir perdu tout son sens, elle s'applique pourtant fort bien à Ulysse, c'est un galant homme. Un homme qui a le sens de l'honneur, de la bienveillance, de la générosité et qui, essaye, d'inspirer la confiance, ce qui ne veut pas pour autant dire qu'il a un maintient parfait, qu'il connait par cœur les bonnes manières et à quoi sert la quatrième fourchette en partant de la droite dans un repas mondain. Ses parents ont toujours fait en sorte qu'il comprenne ce qu'était le respect des autres et à l'appliquer, quel que soit le rang social, et même si à l'époque de son enfance, ça importait peu aux Sorciers, le sang. C'est dans ce sens là qu'il est galant. Même si certes, il se montrera toujours prévenant envers les femmes, bien que cela se rapproche plus du chevaleresque. Tout en désapprouvant  des décisions ou des choix, Ulysse exprime ses opinions, avec le plus grand respect et élégance, même face à ce qu'il peut détester le plus, parce qu'il est convaincu que seul le dialogue et les actes sans violence et sans terreur peut changer les choses.
Avare. Lui préfère dire qu'il est économe et qu'il fait attention à ses écus. La vérité, c'est qu'il aime son argent, pour le peu qu'il en a contrairement a beaucoup de ses étudiants ou même de ses collègues, et qu'il ne fait pas assez confiance aux autres pour leur prêter la moindre pièce. Comme toutes les personnes aux doigts bien accrochés à leur bourse, Ulysse refuse d'entendre le terme commençant par le a, en ce qui le concerne, il ne s'estime absolument pas comme l'homme qu'un certain Molière à pu d'écrire dans une de ses œuvres, bien au contraire. A commencer par ce que nous avons déjà dit, il n'est pas assez fortuné pour être aussi proches de ses sous. Alors forcément, si on le lui fait la remarque, le professeur aura de nombreux arguments, même si dans toutes les boutiques où il passe, il fait la grimace devant les prix et essaye toujours de négocier. A force, les commerçants à l'extérieur du domaine de Beauxbâtons le connaissent, et parfois, effectivement, lui font une petite ristourne. Pas assez régulièrement à son goût, bien entendu.
Ulysse joue souvent à des jeux, c'est un fait, avec n'importe qui. Gare à vous en revanche si vous êtes face à lui, ou même si vous êtes son ou sa partenaire, c'est un très gros tricheur. Et oui. Quiconque à fait une partie de bataille explosive le sait. Il ne triche pas forcément pour gagner, c'est juste qu'il ne peut pas s'en empêcher. S'il ne le fait pas, la partie perd tout son intérêt, de son excitation, alors... ça finira par arriver, à un moment ou à un autre. Ce qui a tendance à fort agacer sa propre mère, qui depuis quelques années refuse de jouer avec lui. Ce trait de sa personnalité plait beaucoup à son Djinn, lui-même étant un tricheur professionnel, ce qui fait de leurs jeux des moments étranges à observer. Évidemment, Loki encourage toujours son "maître" à aller plus loin dans la triche, mais il s'avère surtout que le professeur fait surtout cela pour rire, puisque souvent, ce sont des techniques de triches voyantes et absolument pas discrètes, du genre à lancer une carte derrière son épaule.
Dans le même genre, et une chose que tout le monde sait mais ne dit surtout pas devant lui : il est maniaque. Que ce soit son bureau, sa salle de classe ou ses appartements dans le château, tout doit être en ordre. Quand une copie a des traces d'encre sur le parchemin, ou qu'un cheveu s'est glissé dedans... Ulysse aura tendance à s'agacer facilement, et peut-être retirer des points à la copie tâchée, mais là encore, personne n'en est vraiment sûr. Tout le monde l'a au moins vu remettre correctement une plume sur son bureau, replacer des tableaux ou tiquer sur un bureau mal orienté, beaucoup aime à penser qu'il range ses sous-vêtements dans l'ordre des jours de la semaine ou même encore qu'il vérifie la symétrie de tous ses écus. Alors oui, il en serait capable, mais ce ne sont que des bruits de couloirs. Il peut déranger une pièce, mais la rangera après, avant de la quitter. Ça n'a rien à voir avec un traumatisme de l'enfance ou quoi que ce soit, il aime juste que tout soit en ordre.
Nous arrivons enfin à ce choix particulier de Djinn : l'humour. Le Professeur Hardy aime rire et plaisanter. C'est pour ça que malgré tout on ne le catalogue pas parmi ces vieux profs poussiéreux, parce qu'il a un grand sens de l'humour, qu'il a toujours le mot pour faire rire. C'est ce qu'il doit lui-même, s'il n'avait pas ça, il s'ennuierait de sa propre personnalité et serait devenu un sorcier vivant seul dans une caverne et montrant ses dents à quiconque approcherait de son lieu de paix. C'est ce qui fait que les étudiants l'apprécient en général, même si bien sûr, il y en a qui le trouvent moyennement drôle, voire pas du tout. C'est son brin de folie, ce qui casse complètement un rythme de vie, et c'est tout ce qui fait Ulysse. C'est comme une petite rivière sautait régulièrement de son bord pour arroser la première personne venue pour se cacher derrière un arbre.

Genie in a bottle: Loki

Origines : Dieu de la discorde, du mensonge et de la ruse, Loki semble être aussi vieux que le monde, c'est tout du moins ce qu'il clame, et tous ceux et celles qui l'ont invoqué savent qu'il ne faut pas croire tout ce qu'il dit. Il ou elle, parce que "les genres, c'est surfait" (a dit un jour Loki), a une petite tendance à raconter tout et n'importe quoi. C'est un Djinn qui n'a pas sa langue dans sa poche, qui se joue de tout et de tous. A travers les mensonges, on fini par découvrir que sa toute première invocation fut pendant une nuit glaciale du côté de l'actuelle Suède, bien que la précision géographique soit toute relation, à l'époque où les vikings préparaient leurs raids sur leurs pays voisins. Une nuit où l'ennui était à son summum et où le froid était plus mordant qu'il ne l'avait jamais été. Son maître lui demanda alors, aussi simplement que ça, de le divertir, de n'importe quelle manière. Qu'à fait Loki ? Prenant pour cible un des témoins de la scène, le Djinn s'en serait bien prit à celui qui l'avait invoqué, il tenta de le faire d'ailleurs un peu plus tard pendant son "spectacle", il mit le feu à un morceau de tunique en cuir de sa victime, au niveau de l'arrière train. Le pauvre bougre se mit à courir dans toute l'habitation à la recherche d'eau, tandis que le sorcier invocateur s'esclaffait en se tapant les cuisses. Loki fut ensuite invoqué dans le but de divertir des rois, des reines et autres êtres possédant une certaine forme de couvre-chef de type royal, non sans semer une certaine pagaille dans les cours de ces derniers.

Physique : En maître des farces, histoires et trahison, Loki n'a jamais su se choisir une apparence en particulier devant ses Sorcières et Sorciers. Tantôt sous l'apparence d'un serpent noir ou parfois blanc, d'un cheval à cinq pattes (allez comprendre) ou d'un gros chien loup, il peut aussi prendre une forme humanoïde ni masculine ni féminine, aux yeux verts et vêtu d'une sorte de robe verte. La forme qu'il prend pour Ulysse reste cependant la même : un chat européen au pelage blanc immaculé... si ce n'est ses pattes vertes émeraude et le bout de sa queue. Sa grande passion, sous cette forme, en plus de griffer quiconque oserait approcher ses mains crasseuses d'humain de ses poils, c'est d'envahir le bureau du professeur, pendant qu'il travaille. Si bien qu'il n'est pas rare de le voir faire son cinéma en plein examen. Une petite distraction pour les étudiants.

Caractère & Comportement : Nous l'avons déjà dit, Loki est un farceur et un menteur, peut-être est-ce une particularité de tous les Djinns, mais c'est aussi un manipulateur. A défaut de pouvoir leur faire directement du mal, pour les plus naïfs et simples d'esprit, il lui est arrivé par le passé de se servir de ses maîtres comme des jouets et d'observer ce qu'il provoquait, et pouvait se passer. Autant se servir de son temps d'invocation, du temps qu'elle durait pour faire ses petites expériences sur les Sorciers et Sorcières.
Le Djinn peut s'ennuyer assez vite, il lui est arrivé également de servir de décoration, en tant que miroir, pour une vieille sorcière qui manquait beaucoup trop de compagnie. Le temps est encore plus long quand on doit seulement se contenter de parler de la météo tout en voyant tous les jours le même visage affreusement ridé.
En revanche, Loki sait apprécier quand ses maîtresses et maîtres font preuve de trait d'esprit et s'avèrent être aussi joueurs que lui. Les jeux auxquels ils jouent ne sont pas forcément à son goût, surtout quand il s'agit de ces jeux de stratégie où l'on peut passer des heures à fixer des pièces sur un plateau. Souvent il lance des jeux, comme ça, sans aucune raison, parfois dans des moments délicats, et ne lâche pas le morceau. Ulysse parvint de temps à autre à détourner son attention, lui lançant des défis X ou Y aux moindres conséquences, et par bonheur, Loki peut avoir la curiosité d'un enfant de six ans.
Quand son maître l'envoie promener, généralement parce que le Djinn est insupportable et s'ennuie, il joue les esprits frappeurs. Gare à quiconque traîne dans les couloirs du château, surtout s'il ou elle ne le devrait pas, ses farces peuvent être franchement cruelles. Vous n'avez qu'à demander à ce fameux Roi Moldu français qui croisa le chemin de Loki une nuit, sans doute le pauvre Roi chercher son pot de chambre, qui se retrouva à porter sa culotte à l'envers sans jamais réussir à la remettre dans le bon sens, quoi qu'il arrive. De temps en temps, Ulysse est victime de ses petites blagues, surtout au petit déjeuner, et de se retrouver avec un café salé. Si bien qu'il goûte toujours avec le bout de son auriculaire ce qu'il y a dans le sucrier. Depuis des années. Les bonnes blagues.

Entente & Relation avec Ulysse : Tout dépend de l'humeur de Loki. Et ce, depuis les dix ans d'Ulysse. Celui-ci se montre extrêmement poli et respectueux envers son Djinn, même si parfois, il craque un peu face aux conneries de ce dernier et rêve de pouvoir le ficeler dans un coin d'une pièce, pour la simple et bonne raison que son père lui a toujours apprit à respecter et craindre les Djinns, quelque soit leur caractère et histoire. Après tout, le professeur avait choisi Loki, en sachant ce qu'il était, on peut dire qu'il n'est pas déçu du voyage. Cependant, le Djinn apprécie que son maître participe à ses petits jeux et lui apprennent certains de siens, d'autant plus qu'il vient de deux cultures différentes.Cela va faire presque 30 ans qu'ils se côtoient, qu'ils se supportent, Ulysse a pour ainsi dire grandit avec ce Djinn, il a apprit à vivre avec lui, à gérer son caractère. Ils sont pratiquement un vieux couple tous les deux, et c'est peut-être aussi pour ça que Loki prend de plus en plus de plaisir à être sous cette forme de chat. Il n'empêche que l'entité prend un malin plaisir à se jouer de son Sorcier, à lui jouer de tours et à lui faire perdre son sang froid. S'il prend un certain plaisir à toutes les expériences et bonnes blagues qu'il connait à ses côtés, ça ne change rien à un simple fait : ce monde n'est pas le sien et il n'apprécie pas d'être ainsi privé de sa liberté, particulièrement depuis un an. Ce n'est pas faute d'avoir essayé de le manipuler comme il l'avait fait pour d'autres pour se libérer, Loki garde dans un coin de son esprit l'idée de se servir de tous ceux qui vivent dans le château pour parvenir à ses fins.

***

Debout dans son pentacle, le petit Ulysse prit une profonde inspiration. Même s'il ne pouvait pas la voir, il savait que sa mère était juste derrière la porte, en train de se ronger les ongles. Toute Moldue qu'elle était, elle prenait bien trop conscience combien son petit bébé de tout juste dix ans s'apprêtait à faire une des choses les plus dangereuses de sa vie. Parce que ce petit était exactement comme son père, entêté mais discipliné, et bien sûr, ça tombe sous le sens, un sorcier. Pendant plusieurs semaines, il s'était entraîné, sous l’œil attentif de son paternel, qui l'inondait un peu plus chaque jour de conseils. D'autant plus que le garçon était toujours en train de chercher quel Djinn invoquer, n'éprouvant pas réellement une fascination pour ceux qui ont détruit des civilisations, se demandant même comment on pouvait laisser des enfants invoquer des monstres. Mais pour autant, il ne voulait pas non plus d'une espèce de gnome grognon. Et puis, il avait vu le nom qui lui semblait parfait.

Prenant une nouvelle inspiration, essayant de ne pas songer non plus qu'une partie de sa famille était dans le salon à l'attendre pour souffler ses bougies, Ulysse essaya de chasser l'ultime conseil que son père lui avait donné avant qu'il ne s'enferme dans le grenier, surtout que sa mère lui avait fait non de la tête, et pour le coup, l'enfant savait qu'elle avait raison. Avant de lancer les six mots pour commencer son invocation, il vérifia une dernière fois que tout était en place, que les bâtonnets d'encens brûlaient toujours, puis ferma les yeux. Il connaissait les mots par cœur, il ne confondait l'ordre depuis deux semaines, ce qui l'inquiétait surtout, c'était de ne pas réussir à dompter le Djinn et sa particularité, la raison même pour laquelle il l'avait choisi. Ne pas penser à la blague de son père, ne pas y penser. Sans vraiment s'en rendre compte, Ulysse s'était lancé dans la formule, sa voix se faisant plus tremblante qu'il ne le croyait.

"Appare, Mane, Ausculta, Se dede, Pare, Redi, Loki !"

La main de l'enfant qui tenait toujours la craie se crispa légèrement, alors que le grenier était envahi par une sorte de fumée verte épaisse, un vert beaucoup trop voyant pour faire penser à celui des arbres ou de l'herbe, mais Ulysse ne recula pas à resta bien droit dans son pentacle, se répétant que c'était l'endroit le plus sûr actuellement. Ne pas se fier à tout ce qu'il pouvait voir, ni à ce que le Djinn allait dire, suivre la procédure, c'était tout. Le plus impassible possible, il regarda l'essence prendre lentement forme, une forme pour ainsi dire monstrueuse avec deux têtes de serpent, beaucoup trop de sabots de cheval et ce qui semblait être une longue chevelure noire, le tout avec les yeux de serpent d'un vert tout aussi étrange que la fumée. Pendant une poignée de secondes, ou minutes, le grenier fut plongé dans le silence durant lequel le garçon se pinçait les lèvres tout en essayant de calmer sa peur et l’étouffer. Ce fut le Djinn qui parla le premier.

"Tu m'as appelé, gamin ?"

Ne pas fais pas la blague stupide de Papa, ne la fais surtout pas... Ulysse se dandina sur place en gardant son regard plongé dans celui d'une des têtes de serpents, même si ça lui donnait des sueurs froides, prenant cette fois-ci la parole, avec une voix un petit peu plus affirmée.

"Loki, je t'ai invoqué, à présent, tu dois te soumettre à ma volonté, je suis ton nouveau maître. Tu répondras à chacun de mes appels..."
"Oui, je sais comment ça marche gamin. Enfin maître, puisque tu as l'air de vouloir que je t'appelle comme ça. Personnellement, je suis plus à l'aise avec les prénoms. Tu ne voudras pas me dire comment tu t'appelles ?"

Ulysse eu un franc sourire. Même si la blague de son père s'obstinait à vouloir sortir. Il savait ce que Loki voulait vraiment, il n'était pas dupe, et il avait bien l'intention de le lui prouver.

"Réponds à ma devinette avant, et je te le donnerai."

Le Djinn sembla surpris, mais hocha tout de même la tête, faisant disparaître celle du serpent auquel l'enfant ne parlait pas.

"Que dit un petit nuage à sa maman ?" Ulysse ne su dire si le Djinn était vraiment en train de réfléchir ou s'il le trouvait stupide; mais en constatant que les yeux du serpent se plissaient, et qu'il interprétait cela comme un "je donne ma langue au chat", il répondit tout fier : "J'ai envie de faire pluie pluie."

Le garçon se pinça les lèvres en souriant, tout fier de sa blague alors que Loki lâcha un rire gras en prenant une forme humanoïde mi-masculine mi-féminine, bien moins effrayante mais tout aussi impressionnante que la première apparence qu'il avait prise. Quelques minutes après, quand il se retrouva de nouveau seul dans le grenier, il entendit la voix de son père derrière la porte :

"Alors, tu lui as fait 'tire sur mon doigt' ?"


Pseudo: Papy Shiro, Shiro ou tout simplement Mathias, à votre bon choix !  Smh  Age: J'approche bientôt de mes 27 ans Où avez-vu connu DJ? En vérité, ça fait pas mal de temps que j'ai découvert le forum, mais je n'ai jamais osé... Et puis cette après-midi, j'ai craqué, et je suis toujours en train de lire les annexes pour tout bien garder en tête  Hide  Autres comptes? Et non, je suis tout nouveau ! Une remarque ? Il faudrait que j'aille manger, mais avant je veux trouver le nom de mon Djinn  Gnoe  Un mot pour la fin ? Cendrillon, pour ses 20 ans, Est la plus jolie des enfants, Son bel amant, le prince charmant, La prend sur son cheval blanc, Elle oublie le temps, Dans ce palais d'agent.  

Djinn Jinxed




Power is dark and full of terrorsUn acte de justice et de douceur a souvent plus de pouvoir sur le coeur des hommes que la violence et la barbarie.


Dernière édition par O. Ulysse Hardy le Mar 21 Mai - 0:05, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2931-ulysse-heureux-qui-comm
Identité magique
Who wears the crown ? : Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques 3200812021_1_7_jsmGxkF2
Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2019
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptySam 4 Mai - 23:14


Qui es-tu, petit homme ?
Mon nom est Personne

C'est l'histoire de deux jeunes adultes, venant de deux mondes opposés. Ils se sont rencontrés au tout début de l'été dans le Sud de la France, sur la côte d'Azur. Elle était dans sa première semaine de travail avec une de ses tantes dans son épicerie, et lui était en vacances. Elle une Moldue, lui un Sorcier. C'est elle qui le remarqua la première, mais parce que cette idiot semblait venir d'une autre planète avec ses copains, qui regardaient partout comme s'ils découvraient le monde. Parce qu'elle était de leur âge, sa tante l'envoya leur parler, leur demander s'ils avaient besoin de quoi que ce soit, et c'est là qu'elle eut sa certitude : ces garçons étaient des idiots mal élevés. Là éclata leur première dispute, devant des salades, sous les yeux médusés, et un peu amusés des camarades. Ils avaient tout juste vingt ans, elle ne su que plus tard qu'il était toujours dans les rangs de l'école, et durant tout cet été là, ils se retrouvèrent plusieurs fois, plus ou moins par hasard. Quand l'un avait furieusement envie de voir l'autre pour la remettre à sa place d'employée d'épicerie ou quand l'autre voulait faire ravaler ses paroles à cet espèce de vulgaire petit pompeux qui jouait les supérieur. Parfois, ce n'était vraiment que le hasard, en pleine rue, ou sur la place du village lors de petites fêtes nocturnes. C'est l'image d'elle, dans ses petites robes d'été et de ses longs cheveux bruns au vent qu'il gardait en mémoire, et surtout, qu'il ne faisait pas partager à ses camarades. Ce fut lors d'une de ces nuits, alors qu'il était temps de raccompagner ces jeunes demoiselles chez elles, qu'il avait essayé de se montrer bien élevé, et alors qu'ils s'étaient croisés toute la journée en se lançant des regards noirs, qu'ils explosèrent, se hurlant l'un sur l'autre leur affection. Et ce fut sous la constellation d'Orion que Paulette et Arthur firent la paix avec un baiser.
Il fallut beaucoup de patience, d'explication et quelques preuves pour que la jeune Paulette commence à croire en la magie et au monde des Sorciers et Sorcières. Pour commencer, Arthur lui avait dit qu'il était dans un très grand pensionnaire qui le formerait à faire des choses "particulières" sans trop donné de détails, si ce n'est qu'elle recevrait ses lettres par des oiseaux et non pas via un drôle de type sur un vélo. Ils ne se voyaient par ailleurs pas très souvent, au minimum une fois par an, dans le même village où ils s'étaient rencontrés. Et puis, petit à petit, il avait montré à sa dulcinée ce qu'il était capable de faire, il lui envoyait des petites choses à la magie éphémère, juste assez pour l'impressionné mais surtout pour ne pas trahir le Code Magique. Et pourtant, il avait très envie de lui faire découvrir son monde, alors, il s'intéressait au sien. Bien qu'un peu familier avec les Moldus, pour en avoir quelques uns dans sa famille et dans son arbre généalogique, lui posant un tas de questions sur elle, sur ses rêves, et un peu aussi, les siens. Elle rêvait de travailler avec les enfants, mais n'osait pas se lancer, et préférait continuer de travailler pour sa tante qui se faisait de plus en plus vieille, et peut-être qui lui avait promis de lui céder l'épicerie quand elle serait prête. Enivré par la fin de sa scolarité à Beauxbâtons, et par son amour pour cette belle demoiselle qui se languissait de réaliser ses rêves, Arthur partit la rejoindre sur la côte d'Azur, persuadé, que contrairement à ce que disait ses professeurs, ils vivraient tous les deux d'amour et d'eau fraîche.

Âgés de vingt-sept ans, la parentalité leur ouvrit les bras, le beau jour du dix-neuf juin mille neuf cent trente deux, dans la petite maison de la famille Hardy. Pendant deux ans, le couple a parcouru pratiquement tout le Sud de la France, à la recherche d'un endroit où se poser, et surtout de trouver dans quel monde ils voulaient vivre. Ils avaient essayé de présenté Arthur à la famille de Paulette, de leur expliquer très succinctement d'où il venait et ce qu'il était, mais les réactions avaient été violentes. Alors... ils étaient partis, loin. Jusqu'à ce qu'ils apprennent de leur enfant était en route. Le futur père de famille avait alors présenté celle qui allait devenir son épouse à ses parents et... avait supplié son propre père de le laisser travailler dans sa librairie. Les premiers mois de cohabitation dans la maison familiale avaient été compliqué, mais ce fut la naissance d'O. Ulysse Hardy qui les rapprocha. Pendant un temps, Paulette travailla elle aussi dans la boutique, jusqu'à ce qu'elle réussisse à se faire embaucher dans une école, dont la directrice semblait intriguée par les histoires fantastiques qu'elle racontait aux enfants. Tenir une libraire n'avait jamais été l'objectif premier d'Arthur, mais il y trouva de plus en plus d'amour à faire ce travail à partir où sa toute jeune femme, tenant leur fils d'un an dans les bras lui dit "Des ouvrages mystérieux et magnifiques, avec des histoires tout aussi superbes, et l'homme parfait qui les vend... C'est le meilleur endroit du monde !" Cette même librairie qui finirait par lui appartenir quelques années après.
Les premiers souvenirs d'Ulysse commencent avec cette boutique. Sa mère lui avait fait faire ses premiers pas entre les piles de livres, qu'il avait fait tombé en s'appuyant dessus (ce qui avait fait râler son père au passage). Sa grand-mère qui le prenait sur ses genoux pour lui raconter tous les contes qu'on lisait aux petites sorcières et sorciers, tous deux installés sur un vieux fauteuil bas aux couleurs sombres. Son grand-père qui le posait sur le comptoir de la boutique pendant qu'il encaissait les achats. Son père qui le mettait sur ses épaules alors qu'il conseillait ses clients ou écoutait leur demande. De ses yeux d'enfants, la boutique était une énorme forteresse à l'odeur rassurante et aux étagères derrière lesquelles il pouvait se cacher, bien que son rire trahissait toujours sa présence. Il existe même un coin de la libraire où l'on a tracé sa taille à travers les âges, du moins jusqu'à ce qu'il atteigne dix ans. Les souvenirs deviennent plus concrets, et également plus sombres, plus tristes, alors qu'il approche de ses sept ans. L'année où la France Moldue entre en guerre. Son grand-père ne fut pas appelé sur le front, mais son père ne put y échapper, ce qu'Ulysse ne comprit jamais, pourquoi est-ce qu'il ne leur avait pas lancé un sort tout simplement, pour qu'ils le laissent tranquille ? Sa mère avait tenté de lui expliquer que la situation était exceptionnelle, que c'était également une partie d'eux qui était concerné par cette guerre. D'autant plus difficile à comprendre et accepter pour l'enfant qui ne vit pas son père pendant un an. Quand ce dernier fut de retour, il refusa de parler de ce qui s'y était passé, ou même de parler de l'avenir Moldu, ne voulant plus que rester dans le monde Sorcier, se concentrant aussi sur l'avenir de son fils, et sur son apprentissage de la magie.

Après le retour de son père de la guerre, Ulysse cru que ce dernier était devenu fou. Arthur Hardy s'était transformé en clown, ne passant plus une seule journée sans rire ou faire rire sa famille, tenant tout particulièrement à ce que son fils partage cette toute nouvelle valeur : le rire. Ainsi, à partir de ses neuf ans, et encore à présent, il eut droit à toutes les blagues du répertoire de son père, à commencer par sa préférée "tire sur mon doigt". Le pire, c'est que le garçon n'arrivait pas à s'en plaindre : elles étaient hilarantes ses blagues. Même les clients de la librairie y allaient de leur petite blague, agrandissant un peu plus chaque jour le catalogue. Quand vint alors ses dix ans, et le choix du Djinn à invoquer, Ulysse s'était persuadé que Loki serait LE Djinn qu'il lui fallait, et avec un peu de chance, il connaîtrait de bonnes blagues lui aussi, qu'il pourrait à son tour raconter à son père. Sa mère, qui jusque là s'était plutôt bien adaptée à vivre dans un monde qui n'était pas le sien, se montra inquiète. Elle voyait surtout l'aspect inquiétant de la maîtrise des Djinns et de leur fréquentation, après tout, elle avait consentit dès la naissance de leur fils à se plier à ce tabou du prénom sans en comprendre vraiment les conséquences. Elle avait suffisamment entendu d'histoires tragiques, et lu, pour réaliser combien c'était dangereux. Pour autant, elle ne voulait pas interdire à son enfant de pratiquer la magie, bien au contraire, et c'est bien celui-ci qui la rassurait à ce sujet. Aujourd'hui encore, Ulysse continue de penser ce qu'il lui a toujours dit à cette époque : "La personne la plus magique dans cette famille c'est toi, tu as ensorcelé Papa. Tu es la colle de notre livre. Tu penses qu'on ne te voit pas, mais c'est grâce à toi que toutes les pages restent ensemble, et dans le bon ordre."
C'est relativement triste à dire, mais toute sa scolarité fut assez commune, ni de grosses bêtises faites, en dehors de celles de Loki et pour lesquelles il a dû répondre, ou même de grandes réussites. Ulysse fut surtout reconnu pour ses différentes tactiques de tricheries, et notamment à celle à l'essai de polo ailé, il ne fut pas retenu et interdit de jouer de toute façon pour avoir triché. Ni un bien, ni un mal, ce n'était clairement pas son domaine. Ses professeurs s'étaient quand même accordés à dire qu'il avait un grand potentiel pour l'enseignement, sans doute grâce à sa mère. Ce que le jeune Ulysse désirait ? Se sortir de cette masse commune, faire sa petite preuve d'individualité. Devenir quelqu'un d'exceptionnel ? Par particulièrement, il était assez réaliste pour reconnaître faire partit du petit peuple pour devenir une grande personnalité dans la communauté Sorcière Française. Le plan de carrière qu'on lui attribuait semblait plutôt intéressant, sauf qu'il ne savait pas sur quoi enseigner. Est-ce qu'il s'en sentait capable ? Peut-être. C'est en aidant sa mère à organiser sa classe pour l'année scolaire que vint l'épiphanie : les Moldus. Cette classe à Beauxbâtons ne l'avait pas intéressé, il ne voyait pas l'intérêt alors qu'une partie de sa "culture" y était lié, et justement, qui mieux qu'une sorcière ou un sorcier venant de ce monde, ou même en partie, pouvait le mieux l'enseigner ? Cependant, Ulysse voulait faire quelque recherches. Est-ce que dans les autres pays, les relations sorciers-moldus étaient les mêmes ? De ce qu'il avait lu dans ses livres d'Histoire, non. Et puis bon, c'était aussi une façon de se rassurer en ne se plongeant pas directement dans l'enseignement alors qu'il sortait lui-même tout juste d'une école. Ses recherches se traduisirent par des voyages dans plusieurs pays du monde.

Durant quatre ans, Ulysse s'est consacré à son "étude" des moldus en Angleterre, en Russie, en Argentine et en Grèce. Avec son français et son accent à couper au couteau chaque fois qu'il essayait de pratiquer la langue des pays. Dans chacun des pays, il demeura à la fois avec des Sorciers et des Moldus, pas seulement pour avoir des contacts, des personnes avec qui parler, surtout en ce qui concernait les moldus, il n'allait pas leur parler du monde magique, entre deux questions sur la direction des toilettes les plus proches. Son premier voyage fut en Angleterre, pays voisin du sien, plus rassurant pour lui et pour ses parents en cas de problème, bien que tous les pays d'Europe reviennent au même. Pour ce premier voyage, le jeune Ulysse ne savait pas très bien par quoi commencer, comment commencer. Il s'était bel et bien fixé un objectif en partant, mais il n'avait pas la moindre idée de comment y arriver. Alors forcément, dans les premiers temps, le jeune homme se lançait en parlant avec des sorcières et sorciers au hasard dans les bars où il se trouvait, et directement dans le vif du sujet. Forcément, ça ne mettait ni en confiance, ni très à l'aise. Il fit quand même la connaissance de quelques sorciers très intéressé par ses recherches, son voyage et son ambition, leur partageant même les "secrets" de ces personnes qui vivent sans la magie. En quittant le pays, il conserva un faux gallion qu'une vieille sorcière lui avait glissé dans la main sans qu'il sache réellement pourquoi. Une fausse pièce contenant sans doute un peu de plomb à en juger le poids. Qu'il conserva pendant des années, et qu'il réutilisa plus tard.
Pour son dernier voyage, l'Argentine, c'était une machine bien huilée. Même sans connaître le pays, Ulysse savait exactement où se rendre pour les premiers contacts, avec quel genre de personne il devait parler. Et puis surtout, il savait où s'installer pour observer. Les frontières entre les deux Mondes créent bien plus d'interactions qu'on ne pouvait le croire, des interactions très intéressantes par ailleurs. C'est durant cette dernière "étape" qui s'avéra d'autant plus intéressante que les voyages précédents que le jeune homme fit une rencontre importante, et utilisons les clichés, qui laissa une marque à jamais dans sa vie. Dans ce qui s'avéra à être la moitié de son voyage, dans la charmante ville touristique d'Ushuaïa, prêt à embarquer dans ce train appelé "le Train du Bout du Monde" tout en notant ses réflexions sur un petit carnet, Ulysse fit la rencontre d'une jeune femme, Andrea. Encore maintenant, il lui est difficile de décrire ce qu'il y avait entre eux. Ce qui est sûr, c'est qu'il y avait une très forte attraction et beaucoup d'affection. Pendant tout le trajet en train, les deux jeunes gens échangèrent, toujours avec la même maladresse en ce qui le concernait pour la langue locale, et très vite il comprit que c'était une moldue. Par expérience, il savait qu'il ne fallait pas qu'il dise tout de suite ce qu'il était, et se contenta alors de révéler le minimum sur lui. Il était rôdé. Mais Andrea avait ce petit quelque chose, et même s'il n'en avait pas besoin, elle lui servit de guide sur la ville et celles aux alentours, l'amenant dans des endroits qu'il n'avait pas envisagé, et qui en soit n'apportait pas grand chose à ses recherches, mais c'était des moments en plus passés avec elle. Si bien que petit à petit, Ulysse oubliait son objectif, son retour au pays et apporter une conclusion à ces quatre années. Plus les jours passaient, plus il repoussait son départ, se rapprochant un peu plus de la jeune femme. Est-ce qu'il était tombé amoureux d'elle ? Peut-être, la réponse n'est toujours pas certaine, il était en tout cas très attaché à elle. Persuadé que l'attachement était réciproque, le jeune homme décida alors de lui dire ce qu'il était réellement, faisant exactement ce que son père avait fait avec sa mère, lui révélant quelques petits tours avec sa baguette. Sauf que la réaction d'Andrea fut... différente de celle qu'il s'attendait. Parlant toujours aussi mal la langue, il cru comprendre qu'elle le traitait de menteur et l'insultait avant de conclure en lui mettant une claque. Les choses auraient pût s'arrêter là, une idylle de voyage qui se fini mal, il en arrive tous les jours. Elles empirèrent quand, en essayant de quitter le pays pour rejoindre le sien, Ulysse se fit poursuivre par les autorités moldues. Soit il avait fait une bourde en cherchant ses mots, soit la jeune femme l'accusait de quelque chose qu'il ne comprenait pas. Fort heureusement, Ulysse rejoignit le côté sorcier avant qu'on ne mette la main sur lui. Ce n'était pas la fin qu'il avait imaginé pour son voyage et ses études, mais elle allait quand même dans le sens de ce qu'il avait déjà conclu.

A l'âge de trente ans, il se lança enfin dans l'enseignement. Après avoir présenté en long, en large et en travers son "étude" à la Directrice de Beauxbâtons, après avoir reconnu son manque d'expérience, autres que les soutiens et aides qu'il avait fourni à ses camarades quand il était étudiant, Ulysse eut l'énorme, et heureuse, surprise de se voir engager. Cinq ans après avoir quitté le château, il le retrouvait à présent, mais de l'autre côté du bureau, et face à des jeunes gens qu'il avait du mal à admettre tout juste plus jeune que lui, pour les dernières années en tout cas. Il fut attendre un petit moment avant que le tout jeune professeur ne soit confortable avec son statut, son métier et son sujet, qu'il continua d'étoffer année après année, organisant même des débats avec les prochainement diplômés sur des sujets d'actualités.
L'année 70-71, ce fut l'année la plus compliquée qu'Ulysse ait jamais connu à Beauxbâtons. Entre la mise en objet des Djinns, la Monarchie, les quotas des "impurs" et la perte d'étudiants pour sa matière, il y avait de quoi lui faire perdre son calme légendaire. Ce qui lui en a fait le plus bavé ? Loki. Sa relation avec son Djinn s'est fortement dégradée après la mise en objet, faisant de nouveau face à un mur, alors que pendant vingt ans, il avait justement réussi à gagner un peu sa sympathie. Et Loki ne s'est pas gêné pour le lui faire sentir, et surtout lui faire comprendre que cette situation n'allait pas durer. Même si, et le Djinn regrettait encore d'avoir fait cette confidence, l'idée de son amulette lui plaisait beaucoup. Avec tout ça, le Professeur Hardy observe l'avenir avec une pointe d'inquiétude, essayant de ne pas songer à ce qui pourrait arriver pour l'année scolaire à venir.
Djinn Jinxed




Power is dark and full of terrorsUn acte de justice et de douceur a souvent plus de pouvoir sur le coeur des hommes que la violence et la barbarie.


Dernière édition par O. Ulysse Hardy le Mar 21 Mai - 0:08, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? : Perle qui roule amasse de la mousse de champagne
Messages : 6686
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptySam 4 Mai - 23:53

Sois le bienvenu parmi nous ! Love Je suis contente de lire que tu te sois laissé finalement tenter par le forum Brille J'affectionne la relation entre le prénom d'usage et sa mythologie lointaine avec la magicienne Circé. Me tarde de découvrir ce que tu prépares comme personnage ! Et surtout quel poste il aura au sein de Beauxbâtons Gaw

Ne te gêne pas de faire appel au staff en cas de question ou d'envie. Promis, bien que les annexes soient conséquentes comme il s'agit d'un univers inventé, même sans connaître les deux œuvres d'origines, il est possible de se débrouiller sur DJ Hug


Buy the stars
Oh we don't own our heavens now. We only own our hell and if you don't know that by now, then you don't know me that well
Revenir en haut Aller en bas
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2931-ulysse-heureux-qui-comm
Identité magique
Who wears the crown ? : Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques 3200812021_1_7_jsmGxkF2
Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2019
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptyDim 5 Mai - 13:48

Merci Perle ! Love

J'avoue que j'ai hésité pas mal à faire tout un lien avec la mythologie grecque et avec Circée (j'ai même pensé à elle comme Djinn), mais je vais prendre une toute autre direction, j'espère que cela vous plaira Puppy
J'aime justement les univers aussi complets, et les annexes aussi denses, ça permet justement de savoir tout ce que l'on peut faire et non, c'est mieux que d'être lancé dans le flou total. Enfin, c'est mon avis Hide Je n'hésiterai pas en tout cas, là il faut surtout que je mette à plat toutes mes idées Love




Power is dark and full of terrorsUn acte de justice et de douceur a souvent plus de pouvoir sur le coeur des hommes que la violence et la barbarie.
Revenir en haut Aller en bas
A. Ettore Castagniccia
Autumnus
A. Ettore Castagniccia
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2657-ettore-en-etrange-pays-
Identité magique
Who wears the crown ? : Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques Bsz4
Messages : 334
Date d'inscription : 26/08/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptyDim 5 Mai - 15:42

Un nouveau professeur Han Han Han Je suis joie, je vais venir te stalker avec mon petit Neve pour te soutirer un lien entre nos deux pépères de relations sorciers-moldus et d'astronomie Hihi Faut qu'on trouve un truc.

C'est trop génial que tu aies sauté le pas et que tu nous aies rejoint Heart Je te souhaite bon courage avec les annexes (on survit tous à cette étape, ne t'en fais pas Sem) et surtout de prendre plein de plaisir à rédiger la fin de ta fiche Boogy

Hâte de te lire Heart Brille


l’étranger

Prisons d'état, prison d'été, prison d'hiver, prison d'automne et de printemps, bagne pour petits et grands, ministère de la guerre et des hostilités, panoplies en tout genre, oubliettes et catacombes, passementerie et casse-tête, ombrelles et parapluies. (le roi et l'oiseau)
Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques Lom2Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques Kr30
Revenir en haut Aller en bas
M. Sixtine Brival
Joueuse numéro 4 de polo ailé de la saison Aestas
M. Sixtine Brival
Joueuse numéro 4 de polo ailé de la saison Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t996-sixtine-brival-cavaliere
Identité magique
Who wears the crown ? : Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques Onwj
Messages : 1598
Date d'inscription : 27/06/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptyLun 6 Mai - 13:04

Cette chanson Boogy Hug Chou tu m'as donné une superbe madeleine de Proust avant une jolie idée de personnage. Il est magnifique ce prof

On peut déjà préparer le fan club des demoiselles et damoiseau de BBT Drague Siffle

Même si les moldus n'ont pas la grande côte en ce moment, c'est super cool d'avoir une nouvelle tête et que tu ais cédé aux charmes de ce forum Melt Pleins de courage pour les annexes et du plaisir dans la rédaction de ta fiche Crush

Je réserve des liens Swoon



Saute ... Et laisse toi pousser des ailes dans la chute

Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques Em2f7ZPUlysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques Pynpv1YUlysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EI30xHZUlysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques Ytmjar1
Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques QevZvBXUlysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques XV6vbGwUlysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques 6t4LvCXUlysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques W6LEHiQ
Revenir en haut Aller en bas
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2931-ulysse-heureux-qui-comm
Identité magique
Who wears the crown ? : Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques 3200812021_1_7_jsmGxkF2
Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2019
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptyLun 6 Mai - 23:36

Merci beaucoup Ettore & Sixtine pour vos petits mots gentils ! Love Je suis venu à bout des annexes, normalement, je ne devrais pas faire de bourdes, je vais pouvoir compléter ma fiche, et la finir assez rapidement ! Hihi

Je vous réserve des liens sans problèmes (et j'ai peut-être bien une petite idée pour Neve, à voir avec ce que tu en penses, Ettore). Ulysse, même s'il ne le dira pas, approuve le fanclub Hide

Merci encore en tout cas Love




Power is dark and full of terrorsUn acte de justice et de douceur a souvent plus de pouvoir sur le coeur des hommes que la violence et la barbarie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptyMar 7 Mai - 0:10

Ooooooow, un nouveau !!! Love Kya Love
Et un enseignant, en plus ! Yes Tu nous gâtes ! Huhu (Pour la peine, j'ai même sortie ma prof, histoire de venir faire coucou entre futur collègue. Mih)
Alors déjà, ce début de fiche... ouuuuuuuuh ! Han J'adore les prénoms, JE VEUX CONNAITRE L'HISTOIRE DES PARENTS NOW. Gnoe (Leur histoire secrète et tout, ouuuuuuuuuh ! **) Je suis fan des prénoms, voilà.

Et pis la matière que tu as choisis d'enseigner est tellement pleine de possibilité ! Chou JE SERAIS PRÉSENTE AUX COURS ! (Et pour réclamer des liens... Eyes) Oh et j'aime beaucoup la « voix » du personnage, à travers ses réponses aux questions. VIVEMENT LA SUITE !

Moi aussi je vais poker ! Et pis JE PREND UNE CARTE DE MEMBRE pour le fanclub ! Ouh (Y'a ma Dominique qui va un peu soupirer en classe et Yvon qui fera des clins d'oeil. Drague Et j'en ai une autre qui dit : dommage qu'il soit pauvre. Ha)

BREF WELCOMEEEEEEEEE HERE ! Kya Gimme Kya
Et au plaisir de te croiser IRP ! Gaw (Faudra venir chasser du Selma avec nous, les adultes. Ih)
Revenir en haut Aller en bas
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
O. Ulysse Hardy
Professeur de relations sorciers-moldus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2931-ulysse-heureux-qui-comm
Identité magique
Who wears the crown ? : Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques 3200812021_1_7_jsmGxkF2
Messages : 32
Date d'inscription : 04/05/2019
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptyJeu 9 Mai - 14:19

Merci beaucoup chère collègue Love Je suis content que ce que tu as lu d'Ulysse te plait, je ne vais pas tarder à compléter le reste, notamment son histoire, et je vais parler de ses parents, bien entendu Aw Aw

Les cours d'Ulysse vont finalement être plus peuplés qu'il ne le pensait dis donc Hihi Avec grand plaisir pour les liens, et surtout la chasse entre adulte, je pense qu'avec Elle, il pourrait y avoir une bonne entente ! Love

Merci en tout cas pour ton message, ça fait chaud au cœur ! <3




Power is dark and full of terrorsUn acte de justice et de douceur a souvent plus de pouvoir sur le coeur des hommes que la violence et la barbarie.
Revenir en haut Aller en bas
La Directrice
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques KQ7SbaR
Messages : 541
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques EmptyJeu 23 Mai - 21:04


Loin de ne jouer qu’au solitaire. Le comique se fait courtois et ses conseils à l’égale de son homonyme. Pas d’errance mais une étude étendue à travers et entre les mondes. Ouvrage professionnel laissant le personnel à écrire. Odyssée sans Pénélope, Beauxbâtons en lieu et place d’Ithaque.

Quel plaisir de pouvoir te compter des nôtres avec cet ancien Hiemes !  Hug  Brille Ton rang d'enseignant te sera attribué sur le profil dès la rentrée de septembre  Love

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection au sein du PERSONNEL DE L'ACADÉMIE ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Nous vous recommandons également de lire la Chronique de DJ afin de vous renseigner sur les événements passés du jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !  

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques   Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ulysse ~ Heureux qui comme Jean-Jacques

♔ Puisque l'important n'est qu'un détail et vice Versailles ♔
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-