Bienvenue à BB
14 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Les étudiants et enseignants se retrouvent au mois de septembre pour la rentrée !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez
 

 (Angélique) we are all mad here

♔ Tout cela Madame, c'est Versailles ♔
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M. Angélique Wardwell
Admin  ¦ Professeur de Divination
M. Angélique Wardwell
Admin ¦ Professeur de Divination
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2947-angelique-we-are-all-ma
Identité magique
Who wears the crown ? : (Angélique) we are all mad here Giphy
Messages : 30
Date d'inscription : 10/06/2019
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: (Angélique) we are all mad here   (Angélique) we are all mad here EmptyLun 10 Juin - 17:16


Margaret Angélique Wardwell
feat. Jessica Lange

Nom: Autrefois Holygrove, aujourd'hui Wardwell, un nom connu de sa terre natale, qui était aussi le nom de jeune fille de sa mère. Prénom de naissance: Margaret, dernière trace de son appartenance aux Amériques; un nom commun parmi les nombreuses naissances du début du XXe siècle. Prénom d'usage: Angélique, comme première accroche à son pays d'accueil. Consonance plaisante aux oreilles de sa mère, dont la passion pour le pays d'Europe semblait sans égale. Si elle n'a jamais pu y poser le pied, elle voyageait à travers de multitudes d'histoires contées à sa fille. Généalogie: Ses parents, tous deux sorciers, s'étaient glissés dans le décor moldu. Son père était un soldat du feu, et sa mère, une simple femme au foyer. Ils ont toutefois été dénoncés aux ratisseurs lors d'une chasse aux sorcières; et qui sait quelles genres de tortures ils ont bien pu endurer lorsqu'Angélique alors âgée d'à peine dix-huit ans s'échappa à bord d'un paquebot transatlantique marchand en compagnie de quelques esclaves dissimulés, coupant court son éducation à Ilvermorny. Ce n'est qu'une fois arrivée en France que la jeune femme se reconstruit. Aujourd'hui, elle est mère de plusieurs enfants dont un est toujours à Beauxbâtons. Ses petits-enfants quant à eux seront bientôt en âge d'invoquer leur djinn pour la première fois. Nationalité: Soucieuse d'effacer les souvenirs du passé, Angélique a obtenu la nationalité française après y avoir vécu une paire d'années. Lieu et date de naissance: Angélique est née le 13 Août 1905 à Washington, elle a récemment fêté son soixante sixième anniversaire. Statut: Angélique aura connu la pauvreté lorsqu'elle vivait avec ses parents en Amérique, puis la fortune des pourboires du Moulin Rouge, fréquenté peu de temps après son arrivée en France... pour finalement faire partie du peuple moyen, grâce au salaire versé par Beauxbâtons. Elle vit toutefois toujours au-dessus de ses moyens, se croyant encore danseuse de french cancan à ses heures perdues.  Nature du sang: De sang sorcier pourtant souillé à maintes reprises, Angélique est veuve de plusieurs hommes mystérieusement disparus. Études/Profession: La dame n'aura passé que dix-huit années à étudier à l'école de sorcellerie américaine, sa formation n'étant pas aboutie, elle s'est toutefois vendue à Mme Frémont grâce à ses dons de devineresse, et est aujourd'hui professeure de divination depuis quelques décennies déjà. Baguette magique: En bois de figuier, puissante et immortelle, la baguette d'Angélique mesure 37cm et possède en son coeur une griffe de Phénix. Elle l'avait reçue en arrivant à Ilvermorny, juste après avoir choisi la maison qu'elle souhaitait intégrer.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
C'est une telle sottise, bullshit... j'ai beau avoir vécu à l'époque des dinosaures, je n'ai aucune envie d'y retourner. La France a ce petit quelque chose d'arriéré; cela pourrait être tout à fait charmant s'il s'agissait d'un esthétique un tant soi peu médiéval... mais vraiment, réinstaurer la Monarchie ? It's a shame. Enfin quoiqu'il en soit, ça ne va pas durer. Il faudrait être fou, yes, really crazy pour croire qu'un système déchu puisse rétablir l'ordre des choses. C'est d'un seigneur des Ténèbres que vous avez peur ? Mais darling, envoyez-le donc s'occuper les mirettes au Moulin Rouge et vous verrez, vous serez tranquilles pendant un bon moment ! J'ai connu une multitude d'hommes dans ma vie, et nombreux sont ceux qui auraient pu mourir de vieillesse à admirer mes jambes. Regardez un peu ce corps de rêve !

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Oh vous savez... J'ai très peu utilisé Cyrus au cours de ma vie. Voir ses parents se faire dénoncer aux ratisseurs peut vraiment couper l'envie de faire usage de la magie. No more spells in my life during many years. En arrivant en France, je me suis fondue dans la masse moldue; muggles are good, you know ? et qu'est-ce qu'irait faire un djinn au Moulin Rouge, après tout ? Tracer des pentacles était loin d'être une passion, alors je trouve que cette mise en objet est très utile, effectivement. Quant à les réduire à l'esclavage et bien, Merlin, il y a une hiérarchie pour tout le monde, non ? Justice is for everyone, but injustice too, my dear... Cela dit, nous sous-estimez jamais un djinn. Never ! S'ils venaient à se libérer des chaînes des sorciers, le monde subirait un sort funeste. Je l'ai vu, oui... I saw it. L'apocalypse est proche.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Le sang, le rang... mais que diable les français ont-ils tous à vouloir se sentir supérieurs aux autres ? What the hell ? Ne peuvent-ils pas simplement vivre ensemble ? Parce qu'excusez-moi, mais les hommes de riche héritage ne sont rien d'autre que des hommes dans la plus totale soumission, lorsqu'une poitrine bien faite rebondit sous leur nez. Boobs are the real power of this society ! Et oui ! Les femmes ! C'est ça, le secret. Je l'ai vu ! I saw it ! Et les écus, les titres ou la qualité de votre sang n'y changeront rien... l'appendice masculin est et restera l'organe le plus faible de notre société.

Personnalité:

Lorsqu'Angélique était encore étudiante à Ilvermorny, elle était à la fois ambitieuse et humble. C'était une élève assidue qui suscitait la curiosité de ses camarades, la faute à sa particularité magique, faisant d'elle une devineresse. A l'époque, la jeune fille acceptait bien volontiers de se prêter au jeu des flash-backs et flash-forwards à la demande de ses pairs; et chacune de ses prédictions, de ses trouvailles passées, se révélaient être arrivées. A la maison, elle était une fille aimante et serviable, chérissant chaque jour ses parents, aidant à chacune des tâches ménagères (bien que la magie ait rendu cela peu pénible)... en bref, elle était la fille dont tout parent rêverait d'avoir.

Aujourd'hui, cette Angélique a bel et bien disparu. La dénonciation de ses parents aux ratisseurs lui ont laissé un goût amer, et sa fuite en France l'a poussée à user tant en bien qu'en mal de son don. Parfois sincère pour gagner la confiance d'autrui, la blonde usait et abusait de celle-ci en utilisant son don à mauvais escient; faisant toujours en sorte d'y trouver un intérêt personnel. Toutefois, Angélique n'avait rien d'une criminelle, disons qu'elle profitait juste des moldus qui l'entouraient; et particulièrement des hommes, dans l'unique but de survivre dans ce pays dont elle ne connaissait rien.

Ses quelques années au Moulin Rouge en tant que danseuse de french-cancan lui firent prendre en assurance. Là-bas elle laissait tomber ses arnaques de devineresse, profitant plus amplement du regard des hommes et des pourboires qu'ils laissaient ici et là. Elle se découvrit un véritable goût pour la séduction et le luxe; choses qui jusqu'ici lui étaient totalement inconnues. C'est ainsi que la jeune femme douce et innocente se transforma en une véritable femme étouffée par la cupidité.

En effet, la femme de soixante-six ans qu'elle est aujourd'hui est matérialiste et opportuniste. Et si elle ne foule plus le bois de la scène du Moulin Rouge, si son salaire se limite à celui d'une enseignante, Angélique vit toujours au-dessus de ses moyens, s'habillant de peignoirs en soie rouge, se maquillant à la mode des années 20, s'entichant secrètement de tous les vices : cigarette, alcool, luxure... Seul Merlin (et quelques jeunes hommes appétissants) doit bien savoir ce qu'il se cache derrière les portes de sa chambre.

Madame Frémont dirait de Mademoiselle Wardwell qu'elle est quelqu'un de surprenant et de profondément déterminé. Ses collègues, quant à eux, la qualifient majoritairement de fantasque et d'envahissante. Et pour ce qui est des élèves, et bien... certains la trouvent amusante, d'autres la pensent effrayante (la faute à ses visions quelques peu brutales), et tous parlent de son petit air mystérieux. Et effectivement, Angélique parle très fort, elle n'a peur de rien ni de personne et a la fâcheuse tendance à se mêler de ce qui ne la regarde pas. C'est une femme qui fait de grands gestes lorsqu'elle s'exprime, et qui a bien trop tendance à minimiser les aléas de la vie. D'autre part, il lui suffit d'entrer en contact physique avec une personne pour qu'il y ait une chance qu'elle entre dans une phase de transe. Dans ces moments là, son regard se fixe et son sourire disparaît, un air sévère, parfois effrayant se dessine sur ses ridules... jusqu'à ce qu'elle ne revienne à la réalité dans une grande inspiration.

Concernant son entourage proche, les avis se veulent plutôt divers. Si Angélique a été mariée trois fois au cours de sa vie, les trois hommes en question ont purement et simplement disparu de sa vie - et de celle de leurs éventuels enfants. De quoi alimenter de nombreuses rumeurs, bien que celles-ci ne coïncident pas avec une quelconque envie de s'attribuer un héritage. Après tout, ils ne sont pas morts, n'est-ce pas ? De fait, les enfants de son second mariage auront tendance à ne pas prendre de ses nouvelles, jugeant que son troisième mariage - avec un moldu - était la goutte d'eau ayant fait déborder le vase. Ils la jugent immature, inconsciente, voire irresponsable... Alors que du côté de la branche mêlée, les enfants d'Angélique se veulent plus compréhensifs; ils lui rendent souvent visite, en compagnie de leurs propres enfants, et n'hésitent pas à l'inviter aux anniversaires ou à Noël. Ils pensent que bien qu'elle soit extravertie et un tantinet désinvolte, elle reste une mère et une grand-mère aimante, à sa façon. Il y a d'ailleurs bien sa plus jeune fille, eue par accident, qui longe les couloirs de Beauxbâtons... et qui ne cesse de vouloir trainer dans ses pattes. Alors Angélique fait l'enfant et se démène à l'éviter le plus possible... Les couches, c'est fini ! Il faut bien qu'elle vole de ses propres ailes, non ?

Genie in a bottle: Cyrus

Origines - Cyrus est un très vieux djinn ayant été crée par Astyage, le dernier roi des Mèdes, en 550 av. JC.. Ce dernier, ayant des dons de devin, avait envoyé Harpage tuer Cyrus le Grand, car il l'avait vu en flash-forward tel un torrent se déversant sur l'Asie. Seulement, trompé par Harpage qui se contenta de relâcher l'enfant (qui devint plus tard le fondateur de l'empire perse) dans la nature, celui-ci se décida à créer un djinn du même nom que l'héritier afin de ne jamais oublier son existence ni sa soif de justice, et il l'envoya couper la main du traître en guise de punition. Depuis, Cyrus s'amuse à prendre cette forme afin de rappeler à ceux qui s'opposeraient à son maître que la punition restera la même pour tout le monde.

Physique - Cyrus prend l'apparence d'une main humaine, une main d'homme tatouée de runes et de symboles magiques. Son moignon ne présente ni rougeur ni cicatrice, et il se déplace du bout des doigts. Il aime parfois se poser sur le moignon afin d'user de signalétiques à ses interlocuteurs. Il n'a pas de bouche, mais cela n'empêche pas sa voix djinnique de s'élever lorsque nécessaire. Il possède aussi un petit œil brun dans sa paume.

Caractère & comportement - Cyrus est un djinn ronchon, en tout cas depuis qu'il vit aux côtés d'Angélique. N'ayant connu que des sorciers peu scrupuleux, il se doit aujourd'hui de taper des doigts sur la table en écoutant l'enseignante raconter sa journée. Il n'assassine plus personne, et doit parfois même surveiller des élèves... alors qu'il rêverait de plutôt les étrangler. Cela a beau faire des décennies que le djinn vit en compagnie de sa maîtresse, il tente toujours au moins une fois par semaine de la pervertir, lui inondant l'esprit de mauvaises pensées - bien que cette dernière y soit complètement imperméable. En bref, il fait partie de ces djinns ayant développé une haine viscérale pour l'espèce humaine; et si jamais le doux nom de Margaret lui venait aux oreilles (oui, enfin, bon...) il n'hésiterait pas un instant à se libérer des chaînes de l'ex-danseuse de french cancan.

Récit de vie - Toute sa vie durant, Cyrus fut invoqué par des sorciers aux dons de devins ou de médiums. Ceux-ci étant souvent malsains et sans scrupules se servaient de leurs dons afin d'envoyer Cyrus leur faire justice par lui-même. Jusqu'à ce qu'Angélique ne devienne sa maîtresse au milieu du XXe siècle, les diverses morts par strangulation dans le Royaume de l'Est lui étaient souvent attribuées. Aujourd'hui, il n'est sorti que lorsque la femme s'ennuie ou qu'elle n'a d'autres solutions que de l'utiliser... c'est à dire plutôt rarement. Son passé d'assassin est bien loin derrière lui, même s'il n'est pas rare que ses doigts se joignent autour de votre cheville ou de votre poignet, s'il se trouve que votre tête ne lui revient pas.

Entente & relation - Cyrus et Angélique ont toujours eu du mal à se supporter... et s'il avait réussi à la pervertir par le passé pour user à tort de son don de devineresse afin de plumer les moldus, cette époque est révolue. Lorsqu'elle l'invoque, elle se montre sévère et le traite comme le plus faiblard des elfes de maison. Quant à lui, bien qu'il n'ait d'autre choix que d'obéir, il n'hésite pas à critiquer tout ce qui l'entoure - Angélique comprise. La blonde est presque sûre que s'il prenait forme humaine, il serait représenté par un vieux râleur, tels que ceux qui hurlent à qui veut bien l'entendre que les chiens errants devraient être euthanasiés.

Première invocation - Lors de la première invocation de Cyrus, Angélique avait déjà dépassé le cap de la quarantaine. Originaire des États-Unis d'Amérique, elle n'avait jamais eu besoin d'un djinn à ses côtés, de même lorsqu'elle se lança dans une carrière de danseuse... Ce n'est que lorsqu'elle frappa à la porte de Beauxbâtons qu'elle fut invitée à se munir d'un compagnon djinnique. Oh bien sûr, elle y avait déjà été confrontée à plusieurs reprises, notamment grâce à son second mari, et à tous ses enfants; chacun ayant fait leur scolarité sorcière dans l'académie d'élite. Si elle n'avait pas encore eu l'opportunité de se familiariser intimement avec son propre djinn, elle connaissait déjà leurs travers, et les avait observés depuis déjà quelques années.
Ce fut donc sans aucune hésitation (bien qu'elle marmonnait dans sa langue natale) qu'Angélique se munit d'un vieux grimoire listant les différents noms de djinns ayant déjà servi des sorciers par le passé. Ses longs doigts vernis caressaient le papier jaunit, jusqu'à ce qu'ils ne se posent brutalement contre le nom de Cyrus. Prise d'une vision soudaine, la toute nouvelle professeure de divination aperçu son propre avenir aux côtés du djinn. Et si elle y avait appris qu'ils ne s'entendraient sans doute jamais, elle avait aimé le challenge qu'il représentait.
Ainsi, elle réalisa le rituel, sans encombres, sans peur et avec détermination. Le djinn quant à lui semblait surpris. Il était plutôt rare qu'un adulte l'invoque pour la première fois; et s'il paressait d'abord déstabilisé par l'âge de son interlocutrice, un sourire narquois vint déchirer son visage de gargouille. Une devineresse, comme c'est intéressant... Angélique l'observait d'un oeil froid, l'air sévère accroché au visage. Elle se contenta de brefs échanges, avant de lui ordonner de repartir là d'où il venait.


Pseudo: Kyn Age: 25 ans Où avez-vu connu DJ? J'assiste la grande chef Gaw Autres comptes? Oh oui ! Mdr Une remarque ? Un jour peut-être que j'arrêterai d'empiler les personnages... mais pas aujourd'hui. Yeah Un mot pour la fin ? Nombreux sont ceux qui séduisent, nombreux sont ceux qui dansent près de moi. Ils pourraient être les plus beaux, tu sais que mes yeux ne suivent que toi.  

Djinn Jinxed


Dernière édition par M. Angélique Wardwell le Mer 12 Juin - 22:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
M. Angélique Wardwell
Admin  ¦ Professeur de Divination
M. Angélique Wardwell
Admin ¦ Professeur de Divination
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2947-angelique-we-are-all-ma
Identité magique
Who wears the crown ? : (Angélique) we are all mad here Giphy
Messages : 30
Date d'inscription : 10/06/2019
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Angélique) we are all mad here   (Angélique) we are all mad here EmptyLun 10 Juin - 17:16


Un rêve à la française
Trois petits cochons et une louve affamée

Âgée de dix-huit ans, Margaret étudiait la magie sur sa terre natale : les États-Unis d'Amérique. Née à Washington, tout la prédestinait à une vie de sorcière des plus simples, ses parents s'étant fondus à la masse moldue afin de vivre en toute tranquillité, loin des chasseurs de sorcière. C'était une jeune fille modèle, souriante et serviable, qui lors de sa répartition à Ilvermorny eut l'opportunité de choisir entre les deux maisons s'étant animées devant elle : le Serpent Cornu (qui fit briller la pierre de son crâne) et le Puckwoodgenie (levant sa flèche dans les airs); respectivement les maisons de l'esprit et du cœur. Tout le monde aurait pu croire que la jeune fille se serait naturellement tournée vers la maison du cœur, or, sa particularité magique la poussa à choisir celle de l'esprit. Ainsi, pendant les quelques années d'études que Margaret eu la chance de vivre; elle fit profiter gratuitement de son don à tout élève qui le souhaitait : quelle que soit la nature de son sang. Il fallait dire qu'Ilvermorny était loin d'être une école élitiste, contrairement à ses consœurs : en effet, l'école américaine avait été fondée par un non-maj. C'était donc sans surprise que les nés-moldus étaient considérés au même pied d'égalité que les sorciers au sang pur... à quelques exceptions près.

Un jour, peu après ses dix-huit ans, Margaret reçut une lettre de la voisine de ses parents : une cracmolle; laquelle écrivait que des personnes mal intentionnées avaient dénoncé son père et sa mère aux ratisseurs, des sorciers corrompus pourchassant leurs semblables par appât du gain. Elle lui écrivait qu'il lui fallait partir, que son nom avait été donné aux ratisseurs et qu'ils ne tarderaient pas à lui tendre une embuscade. Et ainsi, Margaret Holygrove devint Angélique Wardwell; une identité nouvelle mêlant sa vie passée à sa vie future, tout en la protégeant de ses détracteurs. Seulement, changer de nom ne suffisait pas à vivre en paix, il fallait qu'elle parte à tout prix, qu'elle fuit vers l'Ancien Continent sans user de sa magie (qui pourrait trahir sa position). La France se présenta à elle comme une évidence : sa mère avait toujours rêvé d'y mettre les pieds, mais elle avait bien trop peur qu'un tel déplacement magique ne se fasse remarquer; elle s'était donc contentée de raconter des histoires à Angélique, lorsque celle-ci était encore toute jeune. Aussi, la jeune femme emporta tous ses bagages sans même prévenir ses camarades : il ne fallait absolument pas qu'on la retrouve. Elle se rendit à bord d'un bateau de marchandises transatlantique, par lequel de nombreux esclaves tentaient de fuir, eux aussi. Le voyage fut long et pénible; tous s'entassaient les uns sur les autres, et Angélique ne faisait pas exception à la règle... des heures et des jours passèrent sous une chaleur insoutenable. Arrivée en France, la jolie blonde ne pu que se délecter de l'air frais qui frappait sa peau, toute aussi sale et humide qu'elle pouvait l'être. Feu Margaret Holygrove tentait tant bien que mal de ne pas songer aux souffrances que pouvaient subir ses parents, alors qu'elle même avait pris la fuite. Une nouvelle vie commençait.

Quel avenir nous est destiné, lorsqu'on arrive dans un pays dont on ne connait que des histoires romancées ? Angélique ne parlait pas le français, elle n'avait pas un écu en poche, et elle n'avait aucun toit au-dessus de sa tête. Bien sûr, elle connaissait Paris, la Tour Eiffel... et c'est d'ailleurs grâce à cette dernière que la jeune femme réussit à y transplaner. Un jour, alors qu'elle errait boulevard de Clichy, elle tomba nez à nez avec un cabaret : le Moulin Rouge; et fut frappée d'une vision des plus plaisantes : celle des applaudissements, des strass et paillettes, des regards aimants, de la gloire et de l'argent. Et en effet ce jour, Angélique Wardwell vit son propre avenir s'étaler sous ses yeux. Elle n'avait pas vraiment pour habitude de se montrer matérialiste, mais elle avait toujours eu ce besoin d'être au centre de l'attention, bien qu'elle ne l'ait pas toujours avoué. Ainsi, l'ancienne élève du Serpent Cornu se présenta aux danseuses du cabaret, qui lui indiquèrent le bureau du grand patron. Ce dernier, heureusement familier à la langue anglaise, lui donna sa chance. Après tout, Angélique était une belle jeune femme élancée et gracieuse, elle avait un visage de poupée et des jambes fuselées... bref, tous les atouts indispensables au succès d'une danseuse de french-cancan. Au fil des années, l'américaine se fit un nom au Moulin Rouge, elle montait sur scène chaque soir, armée de son plus beau sourire et de ses plus belles dentelles.

Un jour, âgée de vingt ans, alors que la belle s'apprêtait à rentrer chez elle, l'amour frappa à la porte du cabaret. Un jeune homme, moldu et beau comme un ange, qui lui fit la cour quelques semaines durant, avant qu'elle ne finisse par tomber dans ses bras. Mariés un an plus tard, leur idylle ne fut que de courte durée, puisque le bel éphèbe périt d'une pneumonie au bout de deux ans de passion; toutefois, son corps ne fut jamais retrouvé. C'est à l'aube de ses vingt-trois ans qu'Angélique rencontra Baracchus Chanteloup; un sorcier de sang pur avec qui elle ne tarda pas à se marier et à enfanter deux beaux jeunes hommes aussi fiers que leur père l'était. Oui, l'était. Car après quelques années de bonheur, alors que la belle n'avait que vingt-huit ans, son époux disparu mystérieusement, sans laisser de trace. Au fil du temps, Angélique, pervertie par le monde de la nuit, enchaina les conquêtes, les histoires sans lendemain; ses aventures lui forgèrent une toute autre personnalité. Et un beau jour : elle rencontra Richard Gouttenoire, un moldu avec qui elle enfanta d'abord une petite fille, puis un petit garçon... avant de malencontreusement tomber enceinte d'une dernière petite fille. Un accident, alors que la sorcière avait déjà atteint la petite quarantaine. Ce troisième et dernier époux disparu tout aussi mystérieusement que le second; prétextant à un départ précipité, laissant femme et enfants derrière lui. De quoi alimenter les soupçons. Aujourd'hui, tiraillée entre une branche pure et une branche mêlée, la guerre fait rage au sein de la famille recomposée Chanteloup/Gouttenoire; les premiers se montrant extrémistes alors que les seconds ne cherchent qu'à s'intégrer.

Les projecteurs du Moulin Rouge ne pouvant pas briller éternellement sur la beauté éphémère de ses danseuses, Angélique du leur faire ses adieux. Âgée d'une quarantaine d'année, elle s'était déjà recyclée comme chorégraphe à ses trente-cinq ans. Toutefois, mère célibataire (un soir sur deux) de cinq enfants, la sorcière du se résoudre à changer de métier... Et quels meilleurs horaires que ceux d'un enseignant ? Ses propres enfants étudiant à Beauxbâtons, Angélique s'y intéressa d'un peu plus près. A l'époque, aucun poste n'était à pourvoir, mais cela ne découragea pas la veuve Wardwell : armée - si ce n'est d'un diplôme de magie - de son plus grand talent, la sorcière rencontra Madame Frémont : la directrice de Beauxbâtons, âgée d'une dizaine d'années de moins qu'elle. Bien sûr, aucun entretien ne lui avait été accordé, puisqu'aucune place au poste d'enseignant n'était vacante. Toutefois, le culot d'Angélique la poussa à apostropher Roseline Frémont au détour d'une ruelle de Vineuil-Saint-Firmin; alors que cette dernière profitait d'une course de fournitures pour s'offrir une petite crêpe (sans doute un petit manque de sa région natale). Profitant de leur proximité, Angélique lui accrocha le bras avant de lui raconter sa propre vie : le fait qu'elle soit veuve, elle aussi, des petits détails concernant son histoire passée, les épreuves endurées... ces petits détails en étaient presque effrayants, si bien que Roseline fronça les sourcils, importunée par le comportement de son interlocutrice, et se replia vers l'académie sans un mot. Quelques jours plus tard, Angélique reçut une missive signée du sceau de Beauxbâtons : la directrice, à la fois bluffée et méfiante, lui offrait finalement un poste au sein de l'école de magie.

Djinn Jinxed


Dernière édition par M. Angélique Wardwell le Mer 12 Juin - 22:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Fons
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2282-eddy-nonexistent-door-d
Identité magique
Who wears the crown ? : Boom chika wa waaa
Messages : 2234
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Angélique) we are all mad here   (Angélique) we are all mad here EmptyLun 10 Juin - 20:30

Ahhh de la chair fr... ah non Yeah Mdr c'est elle la croqueuse Gaw Tu me vends du rêve avec ton Américaine, l'insolence de ses réponses. Elle a maintenu son aura pimpante  et peut venir danser quand elle veut à l'anniversaire d'Eddy, ça lui rappellera de bons souvenirs et lui en créera d'autres Gaw Je ne te propose pas de contacter le staff en revanche Mdr Mais rewelcooooome !


I can do it better
I got all the green lights, all the blue skies, all the nine lives. I got all the good vibes, all the good times, doing it right
Revenir en haut Aller en bas
M. Angélique Wardwell
Admin  ¦ Professeur de Divination
M. Angélique Wardwell
Admin ¦ Professeur de Divination
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2947-angelique-we-are-all-ma
Identité magique
Who wears the crown ? : (Angélique) we are all mad here Giphy
Messages : 30
Date d'inscription : 10/06/2019
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Angélique) we are all mad here   (Angélique) we are all mad here EmptyMer 12 Juin - 20:56

Mdr Tu sais qu'en plus j'avais pensé à l'anniversaire d'Eddy ? Sem en même temps je venais d'y poster avec Faustine juste avant d'inscrire Angé Yeah ce serait drôle qu'elle s'y ramène en mode grosse habituée et qu'elle tombe sur ses élèves. Hihi

Et pourquoi j'ai pas le droit de contacter le staff ? Hein ? Tu veux plus me parler ? GnoePotté

Gaw
Revenir en haut Aller en bas
L. Clément Moiroux
Hiemes
L. Clément Moiroux
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2948-l-clement-moiroux#10309
Identité magique
Messages : 93
Date d'inscription : 29/04/2017
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Angélique) we are all mad here   (Angélique) we are all mad here EmptyMer 19 Juin - 11:30


Je passe par là et j'en profite pour te renvoyer le compliment, ce perso est topissime Han Chou
Le Djinn est tellement dégueux et bien pensé à la fois Mdr et ce choix d'avatar my my ! Swoon


Do no harm, take no shit.
©crack in time/pando
Revenir en haut Aller en bas
La Directrice
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : (Angélique) we are all mad here KQ7SbaR
Messages : 541
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Angélique) we are all mad here   (Angélique) we are all mad here EmptyLun 24 Juin - 0:36


De la transe à la danse il n’y a qu’une traversée. Entre présages et non-majs, la vue du troisième œil passe à la revue encanaillée. La pythie pomponnée mêle maris et marmots, se préférant mistinguette que mère, plutôt jupons que biberons. Qu’il est complexe de vieillir à toujours se tenir entre passé et avenir.

On peut dire qu’elle en a sous les frous-frous Gaw Me réjouis de te voir rp avec !

Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection au sein du PERSONNEL DE L'ACADÉMIE ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume.

Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Nous vous recommandons également de lire la Chronique de DJ afin de vous renseigner sur les événements passés du jeu.

Faisant dorénavant partie de la communauté de DJ, il vous est possible de rejoindre son serveur Discord pour échanger avec les autres membres !  

Sur ces quelques mots, il ne vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: (Angélique) we are all mad here   (Angélique) we are all mad here Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(Angélique) we are all mad here

♔ Puisque l'important n'est qu'un détail et vice Versailles ♔
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-