Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 Marius Lévy × Untitled

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fons
G. Marius Lévy
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 212
Date d'inscription : 20/12/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Marius Lévy × Untitled    Dim 20 Déc - 20:39


Gustave Marius Lévy
feat. Baptiste Radufe

Nom: Lévy
Prénom de naissance: Mes parents ont eu la merveilleuse idée de m’appeler Gustave. Quel cadeau n’est-ce pas ? Même chez les moldus, ce nom est dépassé… Autant vous dire que j’avais hâte d’arriver à mes dix ans pour changer de nom.
Prénom d'usage: Marius. Bon, niveau vieux prénom c’est pas bien mieux que mon prénom de naissance, mais je le préfère quand même.
Généalogie:  Bien que ma famille n’ait rien de noble, on est sorciers depuis pas mal de générations. La spécialité de ma famille, c’est la science magique : alchimistes, potionistes, herboristes, zoologistes… Presque toute ma famille a suivi un cursus Pratiques Scientifiques, et chacun dans l’espoir de découvrir enfin quelque chose d’intéressant qui pourrait permettre à notre famille de laisser une trace. Pour l’instant, la plus grande gloire de notre famille est la découverte de la potion anti-verrues par mon arrière-grand-mère. Pas très glorieux hein ? Ma mère s’est mise en tête de découvrir une nouvelle planète où habiter pour pouvoir en faire une planète sorcière, et ma grande-sœur cherche depuis qu’elle est petite un remède universel en mêlant Potions et Alchimie. Ses expériences nous ont d’ailleurs valu quelques cicatrices, soit parce que ses flacons avaient explosé, soit parce qu’elle voulait tester ses potions sur des blessures ouvertes. Quand j’vous dit qu’on est un peu allumés chez nous…
Nationalité: Français
Lieu et date de naissance: le 28/11/1950 en Bretagne
Statut: Célibataire
Nature du sang: Sang-mêlé, issu d'une famille moyenne.
Etudes/Profession: Elève de GRACE en sixième année, filière des pratiques scientifiques et option développement artistique
Baguette magique: Bois de Mélèze et dard de Billywig, 27.3 cm

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
La politique, ça a jamais été mon truc. Dans ma famille non plus on n’aime pas ça. C’est probablement parce que mon père avait toujours essayé de faire partie des cinquante, du temps de la République, mais il n’a jamais été choisi. Mais bon, c’est pas parce qu’on aime pas la politique qu’on trouve que la restitution de la monarchie est une bonne chose. Puis toutes leurs nouvelles lois, là, je comprends pas bien l’intérêt. Encore heureux qu’on soit pas concernés par tous les impôts sur le sang ! Si j’ai bien compris, c’est un sacré retour en arrière et une sacrée injustice. Même si ça n’a aucun impact sur ma famille pour l’instant, je pourrais pas dire que je m’en fous parce que certains de mes amis sont nés-moldus donc j’ai pas envie que ça tourne mal pour eux. Donc bon, si je pouvais choisir je crois bien que je reviendrai à la République.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Moi je suis d’avis de rendre leur liberté à ces… Créatures, comme vous dites. Pas que j’éprouve une quelconque sympathie pour eux, juste que je n’en vois pas l’intérêt. Vous me direz que c’est parce que je ne peux pas supporter ma propre Djinn, et je vous dirais que c’est probablement vrai. Sérieux, j’ai hérité d’une djinnette pourrie, même pas plus grande que 2 centimètres alors que certains se retrouvent avec des dieux de religions diverses et variées. Rien que pour éviter les inégalités entre sorciers, je suis d’avis qu’on les libère. Après, je pense qu’on devrait leur demander leur avis, parce que je pense pas qu’on puisse les considérer comme de simples créatures magiques (pas sûr qu’ils apprécient d’être comparés à un Botruc, si vous voyez ce que je veux dire). Non parce que si on décide de les libérer, ça sera un peu le bazar dans le monde sorcier : vous imaginez si Arès ou Loki pouvaient faire ce qu’ils voulaient ? Non, faudrait les laisser dans leur monde et arrêter de les invoquer pour les laisser en paix, si vous voyez ce que je veux dire.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Vu comment c’est parti avec la monarchie, je peux carrément l’envisager ouais. Bon, après, ça veut absolument pas dire que je suis d’accord hein. Mon meilleur pote est fils de moldu, et je pense qu’il a tout autant le droit que nous d’être sorcier. Je crois que la magie c’est un truc qu’on a dans nos gènes, du coup ce serait risquer de dévoiler l’existence des sorciers aux moldus que d’empêcher les nés-moldus d’accéder à Beauxbâtons. Enfin si on parle de rang, moi j’aime pas cette idée de noblesse. Savoir que certains sont plus importants que d’autre parce que leur arrière-grand-oncle par alliance a grimpé les échelons en détruisant d’autres nobles sur son passage, très peu pour moi. Donc bon, j'crois pas qu'une solution soit meilleure que l'autre, en fait.

Personnalité:

J’aime le beau. C’est un peu abrupt dit comme ça, mais c’est probablement autour de ça que tourne une bonne partie de ma personnalité. Déjà, ça se ressent dans la manière dont je me présente. Je fais attention à la manière dont les gens me perçoivent : je choisis mes vêtements soigneusement, je prends soin de mes cheveux et j’ai peut-être autant de produits de beauté qu’une fille. Certains me disent superficiel, et je pense qu’ils ont raison, même si je ne prétends pas être quelqu’un que je ne suis pas. Tout ça paye plutôt bien, parce qu’on peut dire que j’ai un sacré succès chez les filles.

Parlons-en, d’ailleurs, des filles. J’aime les jolies filles. Pas forcément les canons au visage parfait, non, pour moi, c’est pas ça la beauté. J’aime trouver ce détail  qui rend une fille belle, puis ce détail m’obsède tellement que je n’ai envie de le céder à personne. Ça devient une nécessité, jusqu’à ce que je trouve une autre fille avec un autre détail, encore plus beau que le précédent. C’est sûrement un peu prétentieux et égoïste, mais je crois qu’on peut dire que je collectionne les filles. Certains pensent que je joue avec elles, et ça en énerve pas mal, mais je les ai jamais forcées hein. Il parait juste que j’ai un certain talent pour parler, ce qui est plutôt étonnant quand on voit à quel point c’est difficile de communiquer dans ma famille. Puis j’essaie de toujours respecter les filles, je change pas non plus toutes les trois semaines.

Dans ma recherche de la beauté, on peut aussi dire que je suis perfectionniste, et encore, ce serait un euphémisme. J’ai une véritable obsession pour obtenir quelque chose de parfait dans ce qui me passionne. La couleur exacte de la mer pour une toile, le mouvement parfait en danse. Les cours que je préfère ont également droit à un certain investissement de ma part, mais je ne me foule pas trop non plus. Faut dire aussi je que je suis pas dans le cursus le plus adapté pour moi, donc ça me motive pas trop, même si j’essaie de me maintenir à un diplôme suffisant pour décrocher mes examens à chaque fin d’année. Je pense qu’on peut dire que je suis un flemmard pour tout ce qui ne m’intéresse que moyennement. Je suis un adepte de tout remettre au lendemain,

J’aime l’art. Dans sa globalité, mais plus particulièrement la peinture et la littérature. Ouais, faut le dire quand même, les moldus et les sorciers français sont plutôt pas mal dans ces deux domaines. Bon, j’suis plutôt douée avec un pinceau, mais ça tout le monde le sait à l’école. Pas que je m’en vante, je suis pas comme ça, mais quand on est l’un des mecs les plus populaires de l’école, les gens se retrouvent plus informés sur notre propre vie que nous-mêmes. Ah, et puis j’aime la danse aussi. C’était pas gagné, au début l’idée de rejoindre ce club m’avait même pas effleuré, on avait choisi le même club de sport avec Joshua. Et puis j’ai vu le premier spectacle de danse quand j’étais en fin de première année. C’était vraiment très loin de ce que je m’étais imaginé : pas de tutu rose, pas de musique ridicule, seulement des enchaînements de mouvements. J’étais fasciné. J’ai quand même attendu ma troisième année d’IDEAL pour intégrer le club, et je ne regrette absolument pas. Moi qui n’aie jamais été très sportif, j’avais envie de me donner à fond. J’étais perpétuellement à la recherche du mouvement parfait, si bien que je pouvais répéter des dizaines de fois le même mouvement jusqu’à être satisfait.

Je suis un mec plutôt social. J’aime bien me balader avec ma bande de potes, même si le seul et l’unique c’est Joshua. Ah, tous les deux, on est vraiment inséparables. Certains se posent même des questions sur nous, et disent que j’utilise les filles comme couverture. Mais les gens sont vraiment idiots parfois. Entre Josh et moi, c’est juste de l’amitié, mais une amitié fusionnelle. Par contre, quiconque oserait toucher à un seul de ses cheveux aura affaire à moi. Je suis d’un naturel plutôt calme, mais il y a quelques sujets sur lesquels je peux facilement m’énerver, et Joshua en fait partie. Mais sinon, dans l’ensemble, je pense que je suis un mec plutôt sympa avec qui les gens aiment bien traîner. J’ai mon franc parler, c’est sûr, mais je ne suis jamais méchant gratuitement.

Ah, dernier point important : je suis un mec indécis. On peut me poser une question un jour, et ma réponse pourra être complètement différente le lendemain. Je déteste faire des choix, si bien que je demande systématiquement l’avis de Josh, de ma sœur ou de ma Djinnette (pour faire l’inverse de ce qu’elle me dit). Du coup, je suis quelqu’un qui aime bien avoir ses habitudes, je n’aime pas le changement. Bon, sinon je vois pas ce que je pourrais dire de plus maintenant, pour le reste, il faudra le découvrir par vous-mêmes…


Genie in a bottle: Ariel

Avec Jo, on s’est préparés ensemble pour l’invocation de nos Djinns, même s’il était né avant moi. Comme c'était un né-moldu, il était plus logique qu'il fasse son invocation première en compagnie de sorcier, pour être bien entouré en cas de problème. Du coup, on a attendu qu'il rentre pour la première fois du pensionnat où il étudiait pour qu'on invoque nos Djinns ensemble. C'étaient les vacances de Noël, et j'avais eu dix ans un mois plus tôt. Joshua avait trouvé son livre en faisant des recherches au pensionnat, et moi, j’avais feuilleté le livre dans lequel Flore avait trouvé son Djinn. Comme le sien est super cool, j’ai choisi le nom de mon Djinn dans ce livre. « Ariel », c’était cool comme nom. J’imaginais un guerrier, mais Jo’ m’a dit que chez les moldus c’était une sirène. Bon, je préférais mon idée de guerrier mais une sirène c’était pas mal non plus. Joshua, lui avait choisi « Hazel », et je sais même pas où il l’avait trouvé tiens. Je me rappelle juste du fou rire que j’ai eu quand la fameuse Hazel s’est manifestée. Avec Joshua, on s’était préparés à devoir affronter une créature horrible, qui prendrait une forme effrayante pour nous terroriser. Alors autant dire que quand j’ai vu une petite chose d’à peine douze centimètres est apparue,  pas du tout effrayante, j’ai pas pu me retenir de rire.

Et finalement, c’est Hazel qui a du bien rire… J'ai prononcé mon incantation, trouvée dans le livre de ma sœur, quelques minutes après que Joshua aie fait connaissance avec Hazel. « In the woods, the beautiful queen of pillywiggins Ariel “the bats' mistress”, leaves her castle of flowers to be at the mercy of the sorcerer invoking her. Appare, mane, ausculta, se dede, pare, redi Ariel. » Ouais, maintenant je regrette de pas m’être plus intéressé à l’incantation, quand on connait quelques bases en anglais on se rend compte du ridicule de l’incantation. Et pourtant, mon cœur battait à tout rompre, d’impatience, de peur et d’excitation. Autant vous dire que je suis redescendu très très vite. Au début, j’ai rien vu. Pas étonnant, vu que ma Djinette mesure deux centimètres dans sa forme normale. A l’intérieur de mon pentacle, je scrutais attentivement l’endroit d’où était censé sortir ma Djinn, mais malgré la lueur des bougies je ne voyais rien. J’ai d’abord pensé que j’étais un sorcier raté et que l’invocation n’avait pas marché. Puis, j’ai distingué un mouvement, rapide, et un léger bruit de bourdonnement, comme une libellule. Ma Djinnette était tellement petite que je ne pouvais pas la distinguer.

« Je te somme de me dire ton nom ! » J’étais inquiet, était-ce vraiment ça mon Djinn ?
« Ariel. » me répondit une voix toute fluette, tellement douce que je croyais que c’était le vent qui m’avait répondu.
« Je te somme à nouveau de me répondre ! Es-tu Ariel, invoquée par les humains dans le but de les aider ? » Maintenant, j’étais blasé. Sérieux, quoi, j’avais réussi à me récupérer une Djinn encore plus petite que Hazel ?
« Je suis Ariel, reine des Pillywiggins. Je suis la maîtresse des Chauve-Souris, je suis l’essence divine de toutes les plantes. Je suis responsable de l’apparition des déserts fleuris d’Atacama. Quel est ton nom, petit humain ? »
C’était. Une. Blague. Pillywiggins ? Maîtresse des Chauves-Souris ?? Déserts fleuris ?! PETIT HUMAIN ?!!! J’étais en colère. Comment avais-je pu me faire avoir de cette manière ? Et voilà que mon Djinn était une fée qui faisait pousser des fleurs dans le désert, quand certains avaient des dieux ayant lancé une véritable guerre mondiale. J’avais envie de sortir du pentacle, mais je savais que je risquais ma vie si je ne finissais pas l’invocation.
« Je réponds à présent au nom de Marius. Par la contrainte du cercle, les pointes du pentacle et les runes, je suis ton maître ! Tu dois te soumettre à ma volonté ! »

Et c’est ainsi qu’Ariel est devenu ma Djinnette. D'ailleurs, je l'appelle souvent ma Djinette, bien que je sache que les Djinns ne peuvent ni être masculins, ni féminins, mais comme elle ne prend jamais une forme masculine et qu'elle reste toujours sous la forme d'une petite fée, j'aime bien l'appeler ainsi. Mais bon, vu comment j’en parle, vous devez penser que je ne l’aime pas. En fait, avec le temps, je me suis habitué à sa présence. Après tout, elle était enchaînée à moi pour on ne sait combien d’années, et je crois qu’elle a au début tout fait pour se rendre agréable. Elle s’est vite rendue compte que je l’ignorais, et je crois que ça l’a blessée, qu’on ne veuille pas d’elle. Je lui avais ordonné de ne jamais sortir, même quand moi j’allais dehors, et je crois bien que c’était un peu pour la punir, alors qu’elle n’avait rien fait. Du coup, elle avait toujours l’air triste, avec ses petits cheveux blonds toujours bien coiffés. Elle restait des heures assise sur me rebord de ma fenêtre, à fixer la mer ou la forêt avec ses yeux, ses ailes de papillon refermées dans son dos. Bon, après quelques semaines, je l’ai autorisée à venir avec moi, et j’ai eu l’impression de la voir revivre quand elle était parmi les fleurs, dans son habitat naturel. Dès qu’elle était à l’extérieur, Ariel était toute joyeuse, elle dansait et chantait. Mais à l’intérieur, elle devenait triste et extrêmement susceptible. D’ailleurs, elle l’est toujours parce qu’elle me lance souvent des piques quand on reste longtemps à l’extérieur.

Je crois que découvrir mes peintures de fleurs lui a bien plu, elle est devenue plus sympa après ça. L’art, les fleurs, les animaux, ça lui plaisait bien. Par contre, mes parents lui faisaient peur avec leurs inventions étranges, et elle n’a jamais soutenu mon choix d’aller en techniques scientifiques. Enfin, je dis beaucoup de mal d’Ariel, mais c’est plutôt pour la taquiner. Je la considère pas vraiment comme mon esclave, je crois bien que si c’était possible je lui rendrai sa liberté. Mais bon, je suis quand même un mec, je peux pas avouer publiquement que j’aime sa délicatesse et ses manières de reine. Mais je l’aime bien, ma p’tite Ariel.


Pseudo: Pas de pseudo, donc vous pouvez m'appeler Marie (remarquez l'originalité du prénom du personnage au passage). Age: Dix-huit ans et demi (oui je suis une enfant, je précise bien "et demi") Où avez-vu connu DJ? Je... Je... On m'a forcée (même si je suis très contente d'être là)... C'est Freyjounette :(  Heart Autres comptes? Aucun, un c'est bien suffisant ! Une remarque ? C'est un forum hyper abouti, mais y a peut-être un peu trop d'infos, on s'y perd un peu ! Mais les annexes sont tops :) Un mot pour la fin ? a s'en va et ça revient, c'est fait de tous petits rieeeens

Djinn Jinxed


Dernière édition par G. Marius Lévy le Sam 26 Déc - 11:56, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
G. Marius Lévy
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 212
Date d'inscription : 20/12/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Dim 20 Déc - 20:39


C’est de toute beauté !
L’histoire d’un pinceau parmi des inventions étranges


Ah la Bretagne, probablement la plus grande terre de légendes et magie de France ! C’est dans cette jolie région (soyons honnêtes) que j’ai vu le jour. C’était le 28 novembre 1950, soit tout pile deux ans après ma grande sœur Flore. Plutôt ironique, quand on sait qu’on a pratiquement du toujours tout partager, même notre anniversaire du coup. Tous les deux, on n’avait qu’une seule chambre, parce que mes parents avaient chacun leur propre pièce dans la maison pour y mener leurs expériences, en plus de leur chambre. Flore et moi, on avait interdiction formelle d’entrer dans leurs pièces secrètes. Evidemment, dès qu’on a été en âge de réfléchir et de comprendre qu’on n’avait pas le droit d’y entrer, on a tout fait pour savoir ce que cachaient nos parents dedans. Faut dire qu’on n’avait pas tellement peur d’être punis ou quoique ce soit : nos parents n’étaient pas violents et il suffisait de leur sourire pour être totalement pardonnés.

Enfin bref, tout ça pour dire qu’on est rentrés dans leurs salles secrètes quand on avait respectivement cinq et trois ans. Dans la salle de Maman, il y avait des centaines de pots contenant chacun une herbe différente. Son but ? Déterminer avec précision l’utilité de chacune de ces plantes. Autant vous dire que c’était l’affaire de toute une vie. Cela lui prenait des jours rien que pour trouver une utilité à une plante. Flore avait regardé ça avec des yeux fascinés, comme si elle trouvait cela magique. Moi, ça me faisait juste de la peine. Ma mère travaillait enfermée dans une pièce avec seulement un petit vasistas, entourée de kilos de fleurs et autres végétaux morts. Les fleurs, je les préférais dans la clairière en face de la maison. Déjà tout petit, j’aimais regarder comment la lumière filtrait à travers les arbres pour mettre en lumière quelques fleurs élues pour être les reines d’un instant. Enfin, je deviens poète là, puis je me perds.

Dans la pièce de mon père, c’était beaucoup moins bien rangé, beaucoup plus en bazar. Contrairement à la plupart des membres de la famille, il n’était spécialisé en rien. Sur la gauche, on trouvait des parchemins entiers déroulés sur le mur, remplis de lignes entières de calcul : de l’arithmancie. Sur le mur d’en face, on trouvait des dessins plutôt grossiers d’animaux rencontrés dans la forêt d’à côté. Ensuite, il avait une grande bibliothèque remplie de livres sur à peu près toutes les disciplines scientifiques imaginable. Et enfin, face à la fenêtre se trouvait un immense bureau. Enfin, devait se trouver un bureau, parce qu’il disparaissait sous un bric-à-brac qui allait du sol jusqu’à l’étagère au-dessus. C’était à se demander comment mon père s’y retrouvait là-dedans… Enfin ça expliquait peut-être pourquoi, jusqu’à maintenant, son invention la plus aboutie n’est qu’un rasoir ensorcelé pour donner l’illusion d’une barbe de trois jours…

Toujours est-il que j’ai grandi dans une maison pas toujours très adaptée à un enfant : entre les poêles trafiquées par mon père qui faisaient que les crêpes (Bretagne oblige) se retrouvaient systématiquement au plafond et les boissons soit disant énergisantes à la feuille séchée de houx de ma mère qui nous rendaient malades des jours entiers, il ne se passait pas une journée normale.

--------------------------------------------------------


Moi, les sciences, ça m’attirait pas trop. J’ai donné tous les « cadeaux » que m’offraient mes parents à ma sœur : le kit du petit potionniste, le livre de Nicolas Flamel pour les enfants par Nicolas Flamel, une soi-disant pince à épiler automatisée (comme si j’en avais besoin à huit ans)… Du coup, je passais des heures sur le toit de la maison, à regarder le paysage. Faut dire qu’en me tournant vers le sud, je voyais la jolie clairière et la forêt, et en regardant vers le Nord, je pouvais voir une magnifique plage dont les reflets de l’eau n’avaient rien à envier à la Méditerranée. Je crois que c’est à cette période-là que j’ai commencé à dessiner. Du papier et des crayons, c’était peut-être la seule chose qu’on était sûrs de toujours trouver chez moi. Mais malgré tous mes efforts, je n’arrivais pas à rendre compte de ce que je voyais. Il me manquait une chose, essentielle : la couleur. J’ai essayé les crayons de couleurs et les feutres, mais cela ne suffisait pas. Rien ne me permettait de rendre exactement la nuance que je voyais. Du coup, j’ai abandonné toute forme d’art, par frustration, quand j’avais 9 ans.

Il faut dire aussi que cet arrêt coïncide avec un autre événement important de ma vie : la rencontre avec Jo’. Ca faisait un an que Flore avait son Djinn, et il était trop cool. Franchement, quand je pense à la mienne, je me dis que j’aurai mieux fait d’écouter Flore et de piocher dans le grimoire officiel. Enfin toujours est-il qu’on s’ennuyait parce que nos parents étaient enfermés dans leurs salles depuis le matin et qu’on n’avait rien à faire. Alors Flore a demandé à son Djinn de nous indiquer les personnes magiques les plus proches, et de nous emmener à sa rencontre.
Du coup, il nous a guidé jusqu’à une maison qui se trouvait à une petite demi-heure de route, de l’autre côté de la forêt. Et là, il y avait une jolie maison, un peu comme la nôtre mais qui semblait beaucoup mieux entretenue, avec un petit atelier était attenant. Dehors, deux garçons s’amusaient ensemble, dans une langue que l’on ne connaissait pas. Le Djinn nous a indiqué que c’était une famille de moldu et que seul celui qui semblait avoir mon âge était doté de pouvoirs magiques. Le Djinn est resté dans la forêt alors qu'avec Flore, on s’est approchés et on s’est présentés. Ils nous ont regardés avec incompréhension, puis le plus âgé nous a répondu dans une langue qu’on ne connaissait pas. J’ai pointé mon index vers ma poitrine en prononçant « Gustave » (parce qu’à l’époque je n’avais pas encore pris mon prénom d’usage). Le plus âgé a fait le même geste et a aussi dit « Gustave ». J’ai répété que non, non, c’était moi Gustave, et puis lui aussi. Flore l’a regardé, et leur a indiqué son prénom (c’était déjà Flore pour elle, et plus Sidonie). Celui qui avait l’air d’avoir mon âge a dit « Nathaniel », et le plus grand a répété Gustave. J’ai haussé les épaules parce que je pouvais pas m’imaginer qu’on pouvait s’appeler comme moi (c’est ça de grandir sans rencontrer grand monde), puis on a joué avec eux au ballon avant de rentrer chez nous. Et c’est comme ça que j’ai rencontré Nathaniel, qui est ensuite devenu Joshua, mon meilleur pote.

On a donc été presque tous les jours chez les Kastelik, pendant plus d’un an. On a mis plusieurs semaines avant de penser que le Djinn de Flore pourrait peut-être nous aider à nous comprendre. Mais bon, on pouvait pas trop se le permettre parce que c’était de la magie, et ils étaient pas au courant. Mais c’était vraiment pas facile de communiquer avec des gestes, et puis on s’est dit que de toute façon Joshua serait au courant d’un jour à l’autre pour la magie. Du coup, dès qu’on a pu communiquer, Flore est restée avec Gustaw (il se tramait déjà un truc entre ces deux-là, même s’ils avaient que 11 ans) et moi je suis parti vers la forêt avec Joshua, pour qu’on discute. Là, je lui ai dit qu’il était un sorcier, avec des vrais pouvoirs magiques et tout. Je pensais qu’il allait me prendre pour un fou, parce qu’à neuf ans on peut en raconter des conneries, mais en fait il a juste trouvé ça trop génial. Puis comme on n’avait plus de problème de compréhension, je lui ai parlé de tout ce que je savais : les Djinns, Beauxbâtons, les matières qu’on étudierait… Bref, tout ça avait l’air de le ravir, et moi aussi. Après, il a voulu voir le Djinn de Flore, et on lui a montré, cachés dans les bois.

Un peu après, un officiel sorcier est venu voir la famille Kastelik pour leur annoncer la nouvelle, mais il a été très froid et n’a pas répondu aux questions des parents. Du coup, ce sont mes parents qui sont venus à leur rencontre pour leur expliquer un peu tout ça. Je ne sais pas trop comment les parents de Josh on prit la nouvelle, je me rappelle juste qu’on n’arrêtait pas de parler de nos futurs Djinn. On s’imaginait déjà avec des dieux grecs qui avaient trop la classe, qui nous obéiraient au doigt et à l’œil. Bon, à l’époque on trouvait juste ça cool parce qu’on pourrait faire des blagues avec eux. Je crois que ça a été la meilleure année de ma vie. J’étais tout le temps fourré chez Josh, ou lui chez moi, Flore trainait tout le temps avec Gus, nos pères s’entendaient comme des larrons en foire et passaient des heures enfermés dans la pièce de mon père alors que nos mères cuisinaient ensemble de bons goûters pour tout le monde. Ouais, c’était la belle époque.

Jusqu’à ce qu’on apprenne que Joshua allait partir pendant cinq ans pour se former, dans une école pour né-moldus très loin d’ici. Ça a été terrible, on ne voulait pas se quitter. On allait chacun se retrouver seuls de notre côté, sans aucun autre pote. En plus, j’avais peur que Joshua rencontre un autre garçon et qu’il finisse par prendre ma place. Mes parents ont tentés des démarches pour assurer eux-mêmes l’éducation magique de Josh pendant cinq ans, mais c’était peine perdu. La règle est la règle. Du coup, on a passé encore plus de temps ensemble, on a même invoqués nos Djinnettes au même moment. Ah oui, c’était la bonne époque. Puis Joshua est parti, et la seule chose qu’il m’a laissée fut un joli set de pinceaux et tubes de peinture, qui avaient sûrement du lui coûter une partie de ses économies. A partir de ce moment-là, je savais que nous deux c’était pour la vie, et que quiconque essaierait de me le voler aurait affaire à moi.

--------------------------------------------------------


J’ai pas grand-chose à dire sur les cinq années que j’ai passé à étudier chez moi. Mes parents étaient surtout concentrés sur leurs propres travaux, du coup Flore et moi on étudiait tous les deux. Bon, ça me complexait un peu parce qu’elle était beaucoup plus intelligente que moi, et puis son Djinn était beaucoup plus cool que la mienne. Mais bon, Flore était vraiment cool comme sœur, tant qu’elle n’était pas avec Gustaw. Dès qu’ils étaient tous les deux, je n’existais plus, si bien que j’ai arrêté d’aller chez les Kastelik, d’autant plus qu’un bébé est arrivé entre temps, et que moi les petits trucs rougeâtre qui pleurent, c’était pas trop mon truc à l’époque. Pas que ça le soit maintenant, loin de là, mais Aleksy est beaucoup plus agréable maintenant qu’il a grandi.

Enfin, je partageais mon temps entre les études et la peinture, vu que je n’avais plus d’amis pour jouer. J’ai pas mal progressé, jusqu’à atteindre un bon niveau. Et puis j’écrivais aussi de longues lettres à Jo, on se racontait nos vies respectives, même si sa vie était bien plus passionnante que la mienne. Il avait l’air de s’amuser là-bas, il était avec d’autres élèves comme lui. Tous les deux, on avait hâte d’arriver à nos quinze ans, pour pouvoir recommencer à se voir tous les jours. Les étés étaient quand même les meilleurs moments, on allait à la plage, on se baladait des heures en forêt, on parlait de tout et de rien… Les deux dernières années furent particulièrement difficiles puisque Flore était rentrée à Beauxbâtons, si bien que je restais des jours entiers seul, avec pour seule compagnie ma Djinette.

Et puis, enfin, on est rentrés à Beauxbâtons. On espérait tellement être dans la même maison, même si on ne se faisait pas trop d’illusions parce que nos caractères n’étaient pas vraiment les mêmes. Et puis on savait qu’on pourrait toujours se retrouver pour certains cours, et pendant les temps libres. Les premières années à l’école étaient plutôt calmes, enfin le rythme était pas trop soutenu, on a pas eu de problème majeur, donc c’était cool. En plus, Joshua et moi on était plutôt populaire, et je dois avouer que j’aimais bien ça. Chez moi, on n’avait jamais vraiment fait attention à moi (à part Jo évidemment), et là j’étais soudain le mec cool que les gens admiraient. Ouais, c’était sympa.

Ensuite, en troisième année d’IDEAL, on a dû choisir nos options. Ca a été un sacré casse-tête, parce que moi je voulais continuer en art littéraire, mais la tradition familiale voulait que je fasse des sciences. Je savais que je n’étais pas fait pour les sciences, mais mes parents semblaient tellement déçus que je ne suive pas la même filière qu’eux que je me suis quand même dirigé en Pratiques Scientifiques. Du coup, j’ai pris l’option développement artistique pour compenser, même si je ne sais pas où tout ça va me mener. Maintenant, on est en Sixième Année de GRACE, et ma foi, tout se passe pour le mieux, si ce n’est cette espèce de monarchie qui s’est mise en place depuis le début de l’année…



Djinn Jinxed


Dernière édition par G. Marius Lévy le Sam 26 Déc - 11:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Dim 20 Déc - 20:51

Ah mais j'adore la bouille!!

ET OUI DES SCIENCES MAGIQUES!!!! Yes J'adore les réponses pleine de bon sens :D!! C'est extra que tu sois là Hug ! Bonne chance pour la fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Dim 20 Déc - 21:14

MARIUUUUS Yes

J'ai déjà trop hâte de créer notre petite histoire de besto Graou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Dim 20 Déc - 21:20

La famille a l'air un peu barrée mais très amusante Mdr
Bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche~~ Heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
D. Freyja Jansdóttir
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t439-freyja-made-of-ice-and-f
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 418
Date d'inscription : 16/12/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Dim 20 Déc - 21:21

Le dernier (ou avant-dernier) babychat Puppy Yes Heart Lick Fiou

Heureuse de t'avoir là même si on va avoir du mal à ravoir notre lien d'amitié du love. Hâte de pouvoir re RP avec toi Han

Te quiero petite biche Gaga


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Délégué des Autumnus
A. Basile de Villeneuve
Délégué des Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t144-basile-molten-eyes-and-a
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2850
Date d'inscription : 15/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Dim 20 Déc - 21:50

Bienvenue parmi nouuus Chou Ne t'en fais pas, on finit par bien se démêler dans toute l'information des annexes et sinon les admins sont des coeurs en sucre qui n'hésiteront pas à te donner un petit coup de main au besoin. Heart Bonne chance pour ta fiche <3


Your love is fire
It's way too soon, way too soon to fall for you. 'Cause I'm way too high, way too high, high on you. We do the same old things and it's always new ▬ You drive me wild but I play it cool. You take your time, you blow my mind.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 5634
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Dim 20 Déc - 23:01

Bienvenue toi !  Hug Une bouille que je ne connaissais pas, des opinions franches, que demande le peuple ? Chou Ah si, la suite, on veut la suite Gnoe Comme l'a souligné Basile, le staff tient ses boîtes à messages privés parées afin de démêler tout ça. Donc à bas la timidité, viens nous voir si besoin Heart


 
❝Tes doubles sens si romantiques❞ J'entends encore l'onde sensuelle de ta bouche sur la mienne. C'était si fort, c'était si beau; la philosophie de ton souffle entre mes mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Lun 21 Déc - 1:15

Yeaaaah encore quelqu'un de mon année Han Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche Brille
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Lun 21 Déc - 4:42

J'aime tellement tes choix de prénoms  Love Gustave comme Flaubert et Marius, comme dans les Misérables.  Je crois que tu m'as atteint en plein coeur Squiz Bienvenue par ici mon petit poulet avec ce pseudo de fou.  Mih

J'ai lu le début de la fiche, j'aime beaucoup les prémices du personnage. Hâte de lire l'histoire pour découvrir plus longuement cette famille de tarés scientifiques, et d'en savoir plus sur ta djinnette. Heart  Bon courage pour la suite, vivement de te retrouver ailleurs sur le fo Han Al Heart Heart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Lun 21 Déc - 10:01

Ouiiiii Marius (ce prénom <3)
Trop bien que tu sois iciiiiiiiiiiiiiiiiiiii <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiemes
T. Lambert de Clermont
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t116-lambert-du-rhum-des-femm
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1210
Date d'inscription : 07/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Lun 21 Déc - 14:44

Oooh, je ne connaissais pas non plus cette petite bouille mais elle est vraiment trop choupinoute Brille Sans parler du prénom, hein Bave
Bienvenue parmi nous, en tout cas, en espérant que tu te plaises Han


à Blanche,
Quand nous ne serons plus que cendres tous les deux, quand cette révélation ne pourra plus briser le cœur de personne, je veux qu’on sache que j’ai aimée, que je t’ai estimée, que j’ai baisé tes pieds, que j’ai eu le cœur plein de culte et d’adoration pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
G. Marius Lévy
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 212
Date d'inscription : 20/12/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Mer 23 Déc - 22:50

Mais vous êtes tous adorables ici dis donc Heart Merci pour cet accueil plus que chaleureux, j'ai hâte de faire définitivement partie de votre bande de joyeux lurons
(Et pour les compliments sur la jolie bouille du monsieur, il faut remercier Freyja, c'est elle qui m'a donné le nom de Mr n°5!)

Hiiii j'ai trop hâte de RP avec vouuuus *saute partout*



The good things in life are better with you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 439
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: Marius Lévy × Untitled    Dim 27 Déc - 11:18


Etrange bout de plante, tête de tournesol qui vire au soleil de la beauté plutôt qu'à celui de la connaissance, tu tentes tant bien que mal d'entrer dans la boîte confectionnée par tes parents. Si tu es un élève convenable, tu aspires néanmoins à des rêves plus lointains et moins nobles que le scientifique, même trop intelligent, ne peut pas saisir.

Bienvenue officiellement parmi nous, petit chat (désolée pour le retard Gnoe )
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les FONS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il nous vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

Marius Lévy × Untitled

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-