Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous embarquons pour Juillet : sous les cocotiers et les coups de soleil !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez | 
 

 Jouer au Polo ailé

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Boom chika wa waaa
Messages : 1927
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Lun 7 Aoû - 13:17

Je transmets Brille



( corps beau )
Saw murder in her eyes, the dark of a thousand crows. Cold thriller in disguise, blue shadows stitched to her toes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 6447
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Jeu 10 Aoû - 20:21

Gwen ta candidature a été acceptée, bienvenue dans l'équipe des verts comme capitaine Yes Je m'occupe de te rajouter ton rang Hihi Félicitations !



( primadonna girl )
Take a picture, I'm with the boys. Get what I want 'cause I ask for it. Not because I'm really that deserving of it. Living life like I'm in a play, in the lime light, I want to stay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Perle
A. Gwenn Maillard
Admin ¦ Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1995-a-gwenn-maillard-en-cou
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 334
Date d'inscription : 01/07/2017
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Jeu 17 Aoû - 22:59

Aaawwww, je vois ça seulement maintenant !
Merci beaucoup tout plein Brille Heart



DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Ven 22 Sep - 20:06

Pseudo: Mäevä Caouette
Saison: Autumnus
Poste souhaité: Poste numéro I
Motivations: //
RP de mise en situation: Minimum 700 mots
Je n’avais jamais posé les fesses sur un cheval avant d’arriver à Beauxbâtons. Et la première fois que ça s’est passé, j’suis tombée : PAF, le cul dans la poussière. J’ai même cru que ma monture était en train de se moquer de moi, à ce moment-là, mais rapidement, Monsieur de Poitiers m’a remis sur mes pieds, il m’a relancé sur la créature sournoise et perfide qu’il m’avait attribué pour l’heure et le cours s’est finalement bien terminé. J’ai eu des courbatures pendant au moins deux semaines, mais tout s’est bien finie. Pourquoi j’vous raconte ça ? Parce qu’avec le temps, je me suis surprise à apprécier la compagnie agréable des Abraxans. Et puis il y a l’adrénaline du sport : à défaut de taper quelqu’un, on tape dans une balle, ce n’est pas plus mal, ça limite les ennuis. Alors me voilà, j’ai passé les sélections pour mon équipe et j’y suis, enfin, mon premier match. Autant vous dire que je flippe, vraiment. Dans les vestiaires, je promène mon regard noir sur tous mes coéquipiers. Ils ne m’ont rien demandé, évidemment, mais ils sont là, tant pis pour eux. Et puis, une fois prête, j’m’en vais préparer Bergamote : mon Abraxan. J’suis bien contente qu’elle ne s’appelle ni Princesse ni Perle enchantée, il aurait fallu que je lui mette un attirail rose assortis à son prénom cul-cul et c’est franchement pas mon genre. J’m’en sors donc pas trop mal, finalement. Et puis, je commence à connaître la bête. Elle aussi elle a un petit caractère de cochon mal luné, mais elle a un grand cœur et surtout, elle sait ce qu’elle a à faire. D’ailleurs, je le vois dans ces yeux, et ça me détend. Toute cette sérénité avant match qu’elle dégage, pfiou ! Ça détend.

Après quelques longues minutes de préparations, on est toutes les deux prêtes. Je rejoins alors mon équipe. J’suis la p’tite nouvelle et ça m’impressionne. J’en mène pas large. Et si je murmure un « Oui ça va » à mon camarade numéro II, j’ai simplement envie de faire demi-tour et de me cacher derrière une botte de paille, prête à aboyer sur la première personne qui viendrait tenter de me raisonner. Mais, je n’en fais rien, je reste courageuse, jusqu’au bout et, une fois en selle, je n’attends plus qu’une chose : le coup de sifflet. Les arbitres sont en train de discuter avec les deux capitaines et je me rends compte que je m’impatiente, tout comme Bergamote qui n’attend qu’une chose : foncer devant en direction du but adverse. « Ils vont se bouger, non ? » que je murmure. C’est vrai quoi, on est prêt, alors ils pourraient certainement accélérer le mouvement ? Et puis ça y est, notre capitaine revient et juste après, le coup de sifflet faire vibrer mes tympans, et BAM, on s’envole, rapide comme l’éclair !

Les ailes de Bergamote font un bruit d’enfer lorsqu’elle repousse l’air, mais j’y suis habitué, et puis je n’ai pas trop le choix, surtout. On se retrouve rapidement devant, en première ligne, parce que c’est notre rôle. Les attaquants attaquent, c’est le but du jeu. Et puis maintenant que j’y suis, je ne vais certainement pas faire demi-tour. Ma monture est de toute façon bien trop têtue pour accepter de reculer, j’appréhende d’ailleurs un peu : et si elle allait essayer de jouer toute seule ? Et, en effet, les premières actions que j’effectuent ne sont pas les plus belles. Lorsque je ne perds pas l’équilibre à chaque changement d’allure non contrôlée de la bête sur laquelle je suis, je loupe la balle et mon maillet tape le vide. Cette poisse. Mais, je continue de me battre – je ne voudrais pas me ridiculiser davantage. Alors je continue, je persévère et, après la mi-temps, je parviens à retrouver peu à peu le contrôle. Sans être trop fatiguée, Bergamote se met enfin à obéir. Elle se révèle être une merveilleuse partenaire, un seul mouvement peu perceptible à l’œil, et elle vire de bord. On se fait des passes avec mon collègue attaquant, et puis on slalome entre nos adversaires et j’aperçois – enfin ! – les poteaux du but. Pour éviter leur défenseur, je demande d’une pression du mollet un envol. D’un coup habile du maillet, je parviens à faire suivre la même trajectoire à la balle, que j’envoie ensuite d’un puissant coup dans les buts. « Youhouuuuuu ! » que je cris, ravie d’avoir réussi mon coup. Sauf que c’est le seul et unique coup que je réussi, parce que je pars vers la gauche, Bergamote pars vers la droite – heureusement qu’on n’était pas trop haut – et PAF, je me retrouve le cul par terre, complètement sonnée. Continuez sans moi, les gars.

Voilà Heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 6447
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Ven 22 Sep - 20:17

Je transmets Chou



( primadonna girl )
Take a picture, I'm with the boys. Get what I want 'cause I ask for it. Not because I'm really that deserving of it. Living life like I'm in a play, in the lime light, I want to stay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perle
J. Cirilla Baudelaire
Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t886-cirilla-il-en-faut-peu-p
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1370
Date d'inscription : 10/05/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Mer 27 Sep - 1:30

Ta candidature a été acceptée Mäevä ! Je t'ajoute ton rang et bienvenue dans l'équipe des Autumnus Yes


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Mer 27 Sep - 14:06

Yeaaaaah ! Merci Yes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perle
T. Adelphine Perrault
Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2464-t-adelphine-perrault-il
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 43
Date d'inscription : 06/06/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Mar 19 Juin - 15:55

Pseudo: Adelphine Perrault
Saison: Autumnus
Poste souhaité: numéro I
Motivations: //
RP de mise en situation: Minimum 700 mots
C’est ça. Ce fourmillement dans tous les membres de ton corps. L’excitation d’un premier match. Evidemment, tu n’as pas réussi à fermer l’œil de la nuit, ça se voit à tes cernes violets et ta totale inattention à ce que ton capitaine est en train de te dire. C’est tellement cliché, la petite nouvelle qui rejoint enfin l’équipe de sa saison, un rêve qui se réalise, on entendrait presque la musique de film d’adolescente en mal d’action dans sa vie. Mais on te pardonne, t’es mignonne, t’as les yeux pleins d’étoiles et la bougeotte comme une gamine le matin de Noël. En fait c’est ça ton cadeau idéal n’est-ce pas, un maillet dans la main droite, les rênes en cuir dans la main gauche, et tout le terrain herbeux qui te tend les bras. Si j’avais su, j’en aurais parlé plus tôt à M. Hector, qu’il arrête de se faire des nœuds au cerveau à te trouver une babiole pour te faire plaisir.

Bref, revenons à nos Abraxans, te voilà fin prête, la tenue réglementaire t’enserre comme une camisole de force tant tu as l’impression que tu vas exploser d’exhortation. Rien que de te sentir t’exciter dans ta tête me fatigue, je vais me poser dans les gradins, j’espère que ça te gêne pas. Ah, voilà que tu te concentres enfin sur ce que ton capitaine raconte depuis un quart d’heure, comme tu es adorable quand tu te fais toute attentive. J’espère pour toi que tu n’as pas loupé une information capitale, ce serait vraiment trop nul de te faire virer de l’équipe juste après ton premier match. Vos adversaires du jour s’avancent, regarde à droite. Non, l’autre droite. Tu les observes ces Hiemes, t’essayes de déterminer quels sont leurs postes. T’embête pas va, tu le sauras bien assez tôt.

Allez hop, en selle. Tes petits genoux se serrent autour de l’animal sous toi, histoire de t’assurer qu’il est bien là. Eh oui, ta selle ne tient pas en suspend dans l’air, il y a bien quelques centaines de kilos de poils sous ton fessier. Un dernier regard à ton équipe, ça te met la pression de voir cet éclat dans leur regard. Faut dire que le match repose un peu sur toi, t’es la numéro un, la buteuse. Et à voir ton gabarit, je comprends l’inquiétude des autres. Enfin, t’es une sportive, t’as fait tes preuves en athlétisme la semaine dernière. Et au pire si tu te plantes, ça nous fera toujours une histoire drôle à raconter, même si au début ce sera moins drôle.

Le coup de sifflet retentit, le match est lancé. Ça te fait comme un coup de fouet, tu démarres au quart de tour et fonces sur la balle, qui est en fait déjà derrière toi, expédiée par un tir adverse. L’espace d’un instant, tu ne sais plus trop quoi faire, et moi je ne sais plus où regarder. La balle s’échange à une vitesse vertigineuse, et le fait qu’elle se déplace sur plus d’un plan n’est pas pour t’aider. Mais tout d’un coup, tu happes le regard de ton numéro deux et le message passe. L’air s’électrise autour de toi quand la balle arrive à ta hauteur. Tournoiement de maillet et quelle magnifique frappe, j’en suis tout.e ému.e. Mais… Mais elle rentre ? J’y crois pas ton premier but, c’est trop génial ! Mon cri de joie se mêle au tien, et à celui de ton équipe toute entière, et accessoirement des supporters Autumnus dans les gradins J’adore ce sport, excellente idée d’être devenue une sorcière ma grande, parce que je peux t’assurer qu’on aurait vraiment manqué quelque chose.

Changement de côté, le temps que tes coéquipiers te félicitent, et c’est reparti. Je t’assure, c’est hypnotique, et les bêtes qui galopent et volent à la fois, sublime. J’ai presque envie de faire un arrêt sur image là, pour souligner l’instant. Le rayon de soleil qui vient se perdre dans les mèches blondes qui se sont échappées de sous ton casque, la transpiration qui luit sur ton front, mais qui ne brillera jamais autant que ton sourire. Un magnifique tableau qui marque la fin de ta première rencontre. Je ne sais pas si vous avez gagné, à vrai dire j’étais trop absorbé.e par toi, mais je te vois heureuse, libérée, et ça fait si longtemps que je n’ai pas senti ton cœur si léger que je ne peux m’empêcher de verser ma larme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Boom chika wa waaa
Messages : 1927
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Mar 19 Juin - 17:06

Je transmets Love



( corps beau )
Saw murder in her eyes, the dark of a thousand crows. Cold thriller in disguise, blue shadows stitched to her toes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Boom chika wa waaa
Messages : 1927
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Mar 19 Juin - 19:34

Adelphine ta postulation a été retenue, te voilà joueuse de polo ailé pour les Autumnus ! Yes Je te rajoute ton rang !



( corps beau )
Saw murder in her eyes, the dark of a thousand crows. Cold thriller in disguise, blue shadows stitched to her toes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Perle
M. Sixtine Brival
Perle
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t996-sixtine-brival-cavaliere
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1522
Date d'inscription : 27/06/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Mer 24 Oct - 11:00

Pseudo:M. Sixtine Brival
Saison:Aestas
Poste souhaité:IV, soit la défense
Motivations: Sixtine n’est pas une vraie capitaine mais une capitaine de Cœur et de Classe dans cette équipe donc c’est par pur défi, goût du risque qu’elle est entrée là dedans (et aussi qu’être  une joueuse de polo ailé ça fait des fans)
Puis avoir ses entrées dans les vestiaires, c’est pratique je les ferais ses calendriers de nobles et de joueurs de polo ailé pour la bonne cause.
RP de mise en situation: Ce RP a été fait avec la validation préalable des paroles données  Heart  Hug

Il faisait froid, l’entraînement avait été hargneux tout le début de l’automne maintenant qu’il fallait partiellement recomposer l’équipe et c’est ainsi que Rab’ l’avait regardé sous sa forme de serpent s’entourant tout autour d’elle. « Je ne pensais pas que tu réussirais à convaincre le grand borné de te prendre chez les Aestas, tu as réussi ce défi. » Et elle avait souri. Enfant la brune avait passé des heures sur un Abbraxan, aimant voler, le vent qui se déchaînait sur son visage et l’objectif devant ses yeux. Adolescente, elle y avait vu un moyen de fuir, d’oublier tout en tentant les mouvements les plus dangereux sur son Abbraxan et de se défouler. Et à Beauxbâtons, elle y avait vu un moyen de s’attirer la sympathie, de se forger une réputation utile et de se donner une image noble. Les trois mêlés avaient fini par la convaincre d’intégrer l’équipe des Aestas, notamment quand Bonner lui avait donné son maillet avant de partir et elle avait eu envie de le rendre fière de son héritage. Une mauvaise habitude prise avec son père puis son père. « Descend moi Rab’ et ne t’inquiète pas, je n’échouerai pas. » D’un clignement d’œil, le Djinn se métamorphosa en un aigle géant qui l’attrapa dans ses serres et la descendit avant d’aller vérifier l’état d’Eros qui lui avait été offert par son père. Son dernier cadeau et très trèèèèès inconsciemment au fond d’elle, l’Aestas espérait que son père le l’apprendrait et réagirait.

Douchée, ses cheveux nouées en queue d’Abbraxan haute sur son crâne, Sixtine triturait une de ses  mèches de cheveux. Elle n’avait pas peur d’être ridicule, cela ne pouvait être le cas mais le regard fier de son frère -si seulement elle avait pu l’effacer d’un coup de baguette magique- avant qu’il ne lui montre la banderole qui parfois hurlait d’une voix suraiguë des encouragements comme ‘Vas-y bichette !’ ‘Plus vite que quand je t’avais volé ton doudou !’ ‘Tape dans le fond, c’est pas ta mère sœur’ ou encore ‘c’est pas parce qu’il y a un gardien qu’on peut pas marqué de but’ et autres dans le mêmes styles qui lui avait laissé un regard outré et drapé de l’assurance de ceux qui sont sûrs d’eux mêmes. « Je joue défenseure abruti, l’intelligence a sauté quelques générations avec toi. »  Avec les Aestas elle s’était donnée à fond, motivée par le sport, douée et orgueilleuse à un point pouvant même faire rougir Zeus ou Valentin, ce qui n’était pas peu dire, rognant sans complexe sur ses cours avec les professeurs un peu trop complaisants, les révisions somme toute inutiles et même les activités avec les Mousquetaires, un moyen de s’éloigner de la trop constante Constance. Qu’elle lui enviait à l’instant. Mais Valentin entra lui adressant un clin d’œil d’encouragement, ajoutant potentiellement une phrase sur le fait qu’il était tellement merveilleux qu’elle n’aurait même pas besoin de jouer. Même Benjamin avec son manque de classe lui adressa encouragements et conseils. « Les Hiemes s’la jouent comme des femmelettes alors on les étouffe, on s’la joue agressif et on les défonce. S’ils peuvent imposer rythme, ça va être un massacre. » Le style de jeu des Brival était comme s’ils jouaient aux échecs, un plan de jeu minutieux et organisé mais le capitaine se tournait déjà vers elle. « Filette, t’rate pas, personne t’fera de cadeaux. On s’avance, si l’attaque est contré, j’viendrai à la défense au plu’vite mais t’seras seule contre les attaquants. » Sixtine hocha la tête, mettant de côté que c’était un abruti sexiste pour saisir son Malleus lisser son pantalon d’équitation et sortir sous les hourras retrouver Éros. L’ambiance la gargarisa, elle ferma les yeux, glissa son pied à l’étrier et se prit à s’imaginer comme une Valkyrie même si en théorie, elle ne devait frapper personne.  

Le soleil se couchait lentement derrière l’arrondi de la terre pendant que les Aestas fêtaient leur victoire, encore une à mettre à leur superbe palmarès, qui tenait en partie aux talents de Benjamin même si ce aurait arraché la langue à Sixtine Brival de le dire. Comme de dire qu’il l’avait faite joué à la place qu’il occupait avant parce qu’elle était douée et qu’il voulait le meilleur pour l’équipe. Puis l’été radieux était fier, prêt à tout pour ne jamais perdre sa première place quelque soit le prix que cela pouvait coûter.

L’abbraxan s’envola, c’était parti, la foule hurlait des harangues à chacun de leur équipe, couvrant à sa grande joie les improbables hurlements de l’affiche d’Alexandre. Il y avait bien quelques brebis égarés, Constance et Garance la soutenant malgré tout. Le premier chukker débutait et elle referma plus fermement sa main sur son maillet, main préalablement recouverte de magnésie pour s’assurer une meilleure prise et l’absence de sueur. Il faisait beau, le soleil brillait fort et un froid mordant rougissait à outrance ses joues. Aramis devait de façon surprenante protéger les buts mais aussi et surtout mettre des maillets dans les ailes de ses opposants, sans blesser les Abbraxans, évidemment. Le rappel qu’elle devait se tenir en retrait la laissait clairement éloigné, certes son cul ne devait pas être collé aux poteaux mais s’éloigner était trop dangereux. Enfin un peu d’action, le numéro I adversaire traversait à tire d’aile le terrain alors qu’elle surgit pour d’un geste précis dégager la balle vers Benjamin. Sans oublier  le clin d’œil à son ennemi. Chaque déplacement était risqué, nécessitait d’anticiper les actes des autres avant qu’ils n’y pensent, lire les pensées des adversaires avant qu’ils n’y pensent. Elle adorait ça, sans compter l’adrénaline qui l’habitait. Réfléchir sur une telle pression était grisant voire exaltant.  

Le visage de Sixtine ne laissait passer aucune émotion, tous les risques étaient pris, tous les jeux possibles avec le cadre du jeu, suivant la trajectoire de la balle pour contrer le tir sans la moindre pitié et encore moins de fioriture, elle savait que Valentin ferait le show pour les estivaux, elle ne le faisait que quand elle se fichait du résultat. Et ce n’était pas dans son caractère d’aimer la défaite. Le regard de la brune se fit incendiaire quand un tir fut raté, c’était normal mais pas le moins du monde une raison. Pourtant le merveilleux numéro I rattrapa la balla marquant sans que numéro IV en face ne réagisse, il était vraiment doué de ces mains ce Bellamy victorieux. L’Abbraxan descendit vers la pelouse à la fin du quatrième chukker, les bleus menaient notamment parce que les Hiemes ne trouvaient pas la solution à cette stratégie d’étouffement menée par les Aestas. Ces premiers étaient connus pour être méthodiques et froids. Il fallait bien reconnaître que son capitaine avait l’œil pour repérer les stratégies et surtout les faiblesses de l’équipe en face. Puis il jouait pour gagner et ne se limitait pas à l’exercice d’un sport grandiose et noble, parce que c’était d’une belle hypocrisie. C’est comme les joutes de lance qui coûtèrent la vie d’Henri III juché sur son cheval nommé Malheur ou celles de salons détruisant la réputation entre tasses de chocolat et sourires mielleux, des mets sucrés sur la plaie sanguinolente comme pour attirer les charognards. Au moins, il n’hésitait pas à foncer, même si parfois, il était parfois aller trop loin.

« Bien ! C’t’stratégie marche, faut les étouffer sans pitié. La nouvelle, tu continues, c’pas si mal. » Un sourire éclaira les lèvres de la brune tandis qu’elle resserrait sa queue d’abbraxan. « Tant que vous échouez pas lamentablement, je n’ai rien à faire à part admirer notre supériorité. » C’était partiellement vrai, après tout elle avait repoussé quelques balles mais rien de bien extraordinaire.

Le match repris, sous de bien plus terribles augures. L’attaque se faisait bien plus déborder et la brune commençait à rater des tirs sous le harcèlement des joueurs I et II qui semblaient libre de leurs mouvements comme à l’entraînement. L’écart de points se réduisait comme peau de chagrin. Le sourire compatissant que lui envoya son adversaire après un nouveau but lui donna des envies de meurtres, même si elle se contenterait de l’humilier. Cette certitude dans l’idée d’un sport noble était déprimant et c’est en saisissant son maillet des deux mains, abandonnant à nouveau les rênes en dirigeant  Éros des genoux qu’elle renvoya la balle à l’autre bout du terrain vers ces attaquants «  Cessez donc de ressembler à un libertin devant une bible et marquez» Ce n’était pas la remarque la moins classe qui lui était venu mais elle n’aimait pas perdre et aux regards noirs qui dévoraient le visage des autres, elle n’était pas la seule.

Et ils marquèrent pour se faire à nouveau débordé, rapidement, trop rapidement. Un commentaire rageur ne prit même pas la peine de se former dans son esprit, elle n’allait pas perdre et par voie de conséquences pas prendre ce but à la fin du dernier chukker et puis quoi encore.  En voyant la balle être tirée, sa réaction fut par réflexe de façon totale, basée sur l’instinct, tout en gardant les rênes dans une main, elle se pencha de côté, retirant l’un de ses pieds des étriers. Le risque de chute était plus que réelle mais rien de tout cela ne lui importer et d’une impulsion, elle frappa la balle en direction de Benjamin avant de finir presque totalement désarçonnée, accrochée à sa monture comme une moule à son rocher. Bien, il ne restait qu’aux Aestas de faire leur job « Bien joué Éros, tu as été parfait. Double ration d’avoine et de pommes pour toi ce soir. Sans compter le whisky, je piquerais une des bouteilles de Logan » Sa main caressait l’encolure de l’Abbraxan en souriant. Lors de son rattrapage, sa joue avait violemment heurté la partie dure de la chaise, étirant sur son visage une blessure tuméfiée. Et Sixtine Brival n’en avait cure, il avait gagné.


Merci d'avance Fan Take my money



Saute ... Et laisse toi pousser des ailes dans la chute


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
A. Faustine de Villeneuve
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t564-faustine-girls-like-girl
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 3036
Date d'inscription : 23/01/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Mer 24 Oct - 11:35

Je transmets ! Heart


what if we were made for each other
forgot to mention we're good friends. all we do is fear. maybe it won't work out. but maybe seeing if it does will be the best adventure ever. ▬ what could possibly happen next ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
C. Opale de Béziade
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2499-looks-like-the-bitch-ap
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1629
Date d'inscription : 02/04/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Lun 29 Oct - 12:19

Sixtine, ta candidature a été retenue ! Chou

Toutefois, il faudra faire attention à quelques petits détails :
- De nos jours, les Abraxans sont une race spécifique et exclusive à Beauxbâtons, il n'est donc pas possible d'en faire à l'extérieur de l'école à moins d'être un joueur professionnel.
- Par extension, le père de Sixtine n'aura donc pas pu lui en offrir un durant son enfance, elle devra en choisir un à l'école, qu'elle empruntera jusqu'à ce qu'elle quitte l'équipe.
- En revanche, il existe d'autres races de chevaux ailés (cf. une liste dans le topic de Palmanova) que le père de Sixtine aura pu se procurer.
- Les maillets spécifiques devront être achetés avant d'être évoqués dans tes textes, en attendant, Sixtine jouera avec les maillets de l'école.
- Et enfin, les Abraxans ne consomment pas de friandises car ils ne boivent que du whisky provenant de la fabrique Orgezec, que l'école commande par tonneaux toute l'année. Ils ne consomment que cela tout au long de leur vie. Gni

Ton rang te sera ajouté à la rentrée prochaine. Heart



original family dissapointment
— One day I decided I was gonna choose me. I haven't looked back since.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
A. Rachel Domengorena
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 19
Date d'inscription : 26/10/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Dim 4 Nov - 20:29

Pseudo: A. Rachel Domengorena
Saison: Aestas
Poste souhaité: Joueur II
Motivations: Rachel a toujours vécu dans le milieu équestre. Alors pouvoir jouer au polo, c'est Noel toute l'année. Brille
RP de mise en situation: L'équitation restait le mode de vie de sa famille. Son père lui avait transmis sa passion pour les équidés. Leur force, leurs caractères. Un coeur au rythme des foulées qui s'enchaînaient. Une valse entraînante et subtile. Rachel ne voyait pas juste une monture, mais un compagnon avec qui elle partageait une complicité parfois plus forte qu'avec les autres humains. Plus simplement une relation qui ne nécessitait pas de mots : juste de l'action, des gestes doux, de l'amour. La basque baignait dans ce monde depuis qu'elle savait marcher. D'abord, Rachel avait appris à s'occuper d'eux, les cajoler, comprendre leurs différents tempéraments. Et, comme toujours, adorer ceux qui ne semblaient pas toujours être seul dans leur tête, qui partaient en trombe, et défiaient les cavaliers lorsque l'occasion pointait le bout de son nez. La danse prenait vite des allures de tango, un jeu qu'elle adorait : persuader l'animal par mille et une gentillesses de la suivre, de la porter et réaliser des merveilles. ( Car si elle se trouvaient sur la selle, le véritable artiste restait quadrupède, la jeune femme n'était là que pour guider et mettre en valeur sa monture.)

Son envoi à Saint-Louis ressembla plus à un calvaire qu'un rêve. Pas de chevaux. Juste des dortoirs, cours et jardins. Un rêve pour certain, un ennui terrible à ses yeux. La magie l'intéressait, pour sûr, mais elle aimait plus l'harmonie qu'elle partageait avec les purs races espagnols de son père. La sensation de liberté une fois au galop, le vent sifflant dans ses cheveux. Alors devoir rester assise et apprendre l’histoire sorcière de la France… (Elle pouvait presque entendre le rire narquois de Morphée, depuis son monde, à chacune de ses grimaces).

Mais sa joie explosa lorsqu'elle appris l'existence de cours hippiques. Les abraxans réussirent à faire brilller son regard de bonheur, malgré la distance avec le domaine. Des chevaux ailés, son rêve d'enfant. Elle dut se retenir de sautiller sur place et de couiner devant ses derniers. La seule voie qu'elle trouva acceptable fut donc de devenir joueuse de polo ailé, malgré la possibilité de se prendre les balles dans la tête ou de se casser quelque chose à cause d’un atterrissage non contrôlé (Les femmes de la famille Domengorena sont solides, pas des petits morceaux de sucres comme certains espèrent).

Elle s'acharna donc pour pouvoir rentrer dans l'équipe. Apprendre le règlement et quelques stratégies, l'entraînement physique aussi. Une nouvelle fois, elle remercia son père de l'avoir installée sur le dos d'un cheval depuis son enfance. De lui apprendre à les diriger en finesse, un savoir affiné par monsieur de Poitiers une fois à l'académie. Et elle remercia le ciel d'avoir réussi les sélection malgré l'expression renfrognée de Benjamin. Elle l'adorait, mais parfois elle avait envie de lui envoyer une de ses bottes sur le nez. Même s'il était son capitaine. Elle remerciait aussi sa mère de lui avoir fait hérité d’un peu de sa patience.

La brune soupira et flatta l'encolure d'Arès, alors que l'échauffement se terminait. Le match commencerait bientôt, et elle pourrait laisser libre cours à l'énergie de l’animal. Il n'était pas sorti la veille et cela se sentait dans ses réactions. Les Hiemes ne comprendraient pas ce qu'il se passerait. Le tout en espérant que le trop plein d'énergie de l'Abraxan ne la fasse imiter une doxy. Sans les ailes. Et donc atterrir douloureusement sur la pelouse. 

-Tu m'accordera cette danse, Arès ? 

Une question murmurée à chaque match et entrainement. Une sorte de porte bonheur qui lui permettait de rester concentrée, malgré le sourire plein de dents (de crocs, selon l'avis de Morphée) qu'elle arborait. 

Une pression de ses mollets suffirent à faire accélérer l'Abraxan, les propulsant juste assez près de la balle pour qu'elle la dérobe à leurs adversaires. La sous estimer était une mauvaise idée. Si elle n'était pas parfaite au polo, elle s'entraînait suffisamment pour être un véritable caillou dans la chaussure de l'équipe adverse. Et son maillet dévia la balle vers Valentin avant que celle ci n'atteigne l'attaquant adverse. Le tout en veillant à ne pas passer au dessus de sa trajectoire.

-Val ! 

Un cri simple et bref. Pas besoin de faire plus, leur attaquant était doué. Il saurait réagir correctement et marquer. Les autres joueurs s'étaient avancés trop rapidement dans leur zone, ne laissant que leur défenseur. Leur ego jouait contre eux, cette fois-ci. Et même si elle savait les capacités des autres, elle avait confiance en son équipe. Elle se donnerait entièrement pour eux. Un éclat satisfait traversa son regard alors que leur attaquant marquait.

Bien. Il ne restait plus qu’à confirmer leur avance. Un match qui commençait plutôt bien, finalement.





Rule 1 : don't fall in love
My love, he makes me feel like nobody else, nobody else
But my love, he doesn't love me, so I tell myself, I tell myself
And if you're under him, you ain't gettin' over him. ▬ (Dua Lipa).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 6447
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Mar 6 Nov - 1:52

Je transmets Huggy



( primadonna girl )
Take a picture, I'm with the boys. Get what I want 'cause I ask for it. Not because I'm really that deserving of it. Living life like I'm in a play, in the lime light, I want to stay
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? : Boom chika wa waaa
Messages : 1927
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Jeu 8 Nov - 22:46

Rachel tu as été retenue pour jouer dans l'équipe de l'été, félicitations Han Ton rang ne te sera rajouté comme pour Sixtine qu'à la rentrée de septembre cependant Hug



( corps beau )
Saw murder in her eyes, the dark of a thousand crows. Cold thriller in disguise, blue shadows stitched to her toes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Corail
A. Rachel Domengorena
Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 19
Date d'inscription : 26/10/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Jeu 8 Nov - 22:51

merci ! Han Kya Hug Love


Rule 1 : don't fall in love
My love, he makes me feel like nobody else, nobody else
But my love, he doesn't love me, so I tell myself, I tell myself
And if you're under him, you ain't gettin' over him. ▬ (Dua Lipa).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aigue Marine
J. Lancelin d'Albon
Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2575-qu-il-est-bon-d-etre-bo
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 241
Date d'inscription : 24/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Sam 10 Nov - 17:54

Pseudo: J. Lancelin d’Albon
Saison: Fons
Poste souhaité: Numéro... I
Motivations: maiiiiiiiiis ça aurait été trop cool de poster ici :gnoe : alors du coup, j’en parlerai que dans le RP de mise en situation et puis c’est tout.
RP de mise en situation:

« – Félicitations, D'Albon. Ton prochain entraînement est à 18h, jeudi. Amène tes bottes. »

Si Lancelin aimait particulièrement l’équitation magique, les abraxans et la compétition, il n’avait pas vraiment imaginé être sélectionné dans l’équipe de sa saison. A vrai dire, l’annonce par la capitaine Maillard l’avait fortement surpris. Au point qu’il en avait fait tomber son gobelet et avait répandu du sirop de sauge partout dans l’assiette de tarte aux alises d’Yvon de Villeneuve. Mais outre l’incident diplomatique éphémère entre deux grandes maisons nobles, l’ébahissement du jeune noble avait été important. Ce n’était pas comme si Lance était connu pour être quelqu’un de très stable et concentré, au contraire. S’il fallait désigner l’étudiant de Beauxbâtons le plus habile pour sauter de l’hippogriffe à la manticore, ce serait bien lui. Mais il était aussi un des élèves les plus acharnés, et avait tendance à se donner à fond pour ce qui le passionnait. De plus, même s’il semblait souvent faire n’importe quoi, le D’Albon ne prenait pas plus de retenues que l’étudiant moyen, et avait un esprit compétitif. Ça et le fait qu’il avait eu des rênes dans les mains avant d’avoir eu une baguette, tout avait conduit à sa candidature pour remplacer une joueuse qui venait de quitter son poste dans l’équipe de sa saison. Il n’était pas sûr de si la Maillard allait l’apprécier sur le long terme, mais il lui semblait avoir lu de la méfiance dans son regard, alors qu’un sourire éclairait son visage et que les jurons d’un De Villeneuve au désert ruiné fleurissaient l’espace oral.

Finalement, l’heure de son premier match était arrivée, et il était fébrile et impatient. Pas énormément stressé ou angoissé, bien qu’il sentît le regard de plusieurs membres de son équipe plantés dans son dos. Mais il s’agrippa à son maillet, qu’on lui avait prêté pour l’occasion, et au coup de sifflet de l’arbitre, il serra des tallons et son gigantesque abraxan se souleva du sol. Lancelin avait en tête les conseils administrés par la capitaine, expliquant en long et en large la stratégie. Elle avait été très insistante, mais le jeune homme avait été d’une attention toute particulière. Le sujet l’intéressait, il ne serait certainement pas distrait sur le terrain et il n’avait aucune raison de ne pas écouter la voix de la raison. L’autre Fons à l’attaque réussit à s’emparer de la balle, et Lancelin se mit à sa poursuite, se préparant à rattraper une passe. Celle-ci intervint finalement quelques secondes après. Le moment de vérité, peut-être.

Lancelin ne quittât pas des yeux la balle, et se penchât sur sa monture pour qu’elle arrive sous celle-ci. Il débutât finalement un swing de réception, mais son maillet fut soudainement accroché par un adversaire. Fronçant des sourcils et lâchant un juron, le D’Albon se retint d’échanger de main pour se dégager, et décida d’accélérer, alors que la balle descendait en dessous d’eux. Se décrochant en manquant presque de faire tomber le cavalier de couleur fade, il fit plonger son cheval ailé, se lançant à la poursuite de la balle, réceptionnée par le défenseur adverse. Arrivant à son côté droit, il accrocha à son tour le maillet du défenseur, se lançant dans un second bras de fer tandis qu’il vit du coin de l’œil le battement d’aile des autres adversaires et de l’attaquant fons se diriger vers eux. Forçant un grand coup, la balle ensorcelée bondit dans les airs à une demi-douzaine de mètres au-dessus d’eux, ce qui ne passât pas inaperçu pour le co-équipier de Lancelin, qui lui asséna un violent coup de maillet. La balle fila droit entre les deux poteaux de buts des adversaires des fons, arrachant des cris dans les tribunes.

« – Oui ! Bien ça ! »

Le tir avait été fait avec une bonne distance, mais la force de l’expérience l’avait emporté, et Fons venait d’ouvrir le score au premier chukker. Alors qu’ils reprenaient leurs places, ils se mirent en défense contre l’offensive vengeresse menée par la saison aux couleurs fades, que la capitaine réussit à mettre en déroute avec l’aide de l’autre défenseur de la saison. Retournant la balle vers le centre, Lancelin réussit à la réception, avant de se tourner vers les buts adverses et de lancer son abraxan, l’emportant à une bonne vitesse. En face de lui se trouvaient les deux adversaires, dont celui qui l’avait précédemment accroché semblait faire une manœuvre pour se loger à ses côtés et accrocher de nouveau son maillet.

« – Oh non, pas cette fois encore. »

D’un coup d’œil, il jaugeât où se trouvait son équipier et lui fit une passe dès qu’il vit que le cavalier adverse aurait du mal à faire un virage aussi serré. Celui-ci le dépassât, maussade, pour le contourner et prendre de l’altitude pour se lancer à la poursuite du Fons en possession de la balle magique. Lancelin poussa son abraxan, le précipitant pour interférer avec la direction prise par l’autre défenseur, qui prit de nouveau un temps considérable pour le contourner. Trop tardivement cependant, car les cris jaillirent de nouveau des tribunes turquoise, célébrant un nouveau but Fons. Alors qu’ils revenaient à leurs positions, un coup de sifflet interrompit les manœuvres. Se réunissant autour de leur capitaine, celle-ci distribuât rapidement un débrief pour chacun et chacune des membres de l’équipe. Quand arriva Lancelin, elle eut un sourire. Une première depuis qu'il avait été sélectionné, peut-être.

« – C’était pas mal, D’Albon. Essaie de prendre de l’initiative et de marquer, la prochaine fois ! Et ne pousse pas trop ton abraxan contre la trajectoire des autres, pas besoin que tu ne te blesses ou pire, d’envoyer en rétablissement à la ménagerie ta monture. »

Lancelin acquiesçât, ne se débarrassant pas de son sourire enjoué, et ne pipât mot. Il avait l’habitude de manœuvrer avec des choses lancées droit vers lui. Les géants faisaient parfois ça avec des arbres. Un défenseur adverse avait en gros la même taille, ce n’était pas si compliqué à éviter. Même si, à la différence des géants, sa tête ne serait pas exhibée à sa selle à la fin de la session.

Lancer de gemme, parce que bon, autant être joueur Hihi
Spoiler:
 


Dernière édition par J. Lancelin d'Albon le Sam 10 Nov - 18:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
Beauxbâtons
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org
Identité magique
Messages : 6902
Date d'inscription : 06/08/2015
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Sam 10 Nov - 17:54

Le membre 'J. Lancelin d'Albon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Les Gemmes' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Corail
A. Logan Murdoc
Admin ¦ Corail
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t925-a-logan-murdoc-uc#33441
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1123
Date d'inscription : 28/05/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   Ven 16 Nov - 15:00

Lancelin, tu intègres l'équipe des Fons de Polo Ailé ! Félicitations Heart
On ajoutera ton rang à la rentrée !



Look into his angeleyes
You'll think you're in paradise


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Jouer au Polo ailé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jouer au Polo ailé

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Les Listings-