Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous embarquons pour Juillet : sous les cocotiers et les coups de soleil !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la bourgeoisie a été rouvert

Partagez | 
 

 Obtenir une particularité magique

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar
Petit nouveau
J. Lancelin d'Albon
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t2575-qu-il-est-bon-d-etre-bo
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 3
Date d'inscription : 24/07/2018
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Obtenir une particularité magique   Mar 24 Juil - 16:17

Nom: D’Albon
Prénom: Lancelin
Age: 19 ans
Don: Filleul de fée
Motivations: Parce qu’en fait, je peux pas en faire un sang-marin /PAN/
Plus sérieusement, j’avais depuis le début dans l’idée de faire un personnage vertueux, porté autour d’une valeur ou de quelque chose de positif, mais qui réussirai particulièrement à lui bouleverser sa vie, dans le meilleur comme dans le pire.
En ce sens, la particularité de filleul de fée est ce qu’il y a de mieux.
La bénédiction, car pour changer des autres concerné-e-s, cette fée pensait bien faire, est celle de la recherche du Bonheur agréable. Lancelin se sent ainsi irrésistiblement attiré par toutes les situations qui peuvent lui apporter du bonheur, et par extension évite toutes les situations déplaisantes, ou rechigne à la tâche lorsqu’il y est contraint (vous voyez l’élève qui va faire tourner son stylo en boucle pendant 30 minutes plutôt que de réviser ? Voilà).
Ce « don » fait que le jeune homme sera toujours partant pour faire les 400 coups, faire la fête, draguer, picoler, réaliser des efforts pour s’épanouir et s’adonner à tous les plaisirs qui lui sont accessibles, le tout en ayant en tête ses principes, issus d’une famille traditionnaliste et rigide que sont les D’Albon. Mais le don ne l’emporte pas sur les principes, tant que le sentiment de culpabilité n’est pas plus important que le plaisir et le bonheur que Lancelin peut trouver : il ne tuera pas pour manger des sucreries, par exemple, mais pourrait être tenté de les chaparder.
Il faut voir le don s’exprimer par le biais d’une force douce qui s’impose à lui. Il peut la combattre par ses principes, mais tant qu’il n’y a pas trop de moralité d’impliquée dans le choix, il cède sans rechigner.
Ce don est donc avec un effet mitigé : si le personnage va toujours chercher à s’enjailler, il va aussi à la rencontre de divers problèmes, notamment parce qu’il est capable de tout plaquer pour faire quelque chose de plus satisfaisant.
Ce don n’est évidemment pas quelque chose de connu. Si au début, les D’Albon étaient très fiers d’avoir un bambin attaché à une telle vertu et pureté d’esprit, ils ont compris au fur et à mesure de ses caprices que ce n’était finalement pas une très bonne chose. Finalement, à part sa famille et les proches de celle-ci, peu savent que Lancelin n’est pas l’incarnation de la déliquescence, mais plutôt une personne qui fait du mieux qu’elle peut pour faire les bons choix.

RP d'exemple:

« Lancelin d’Albon ? Quel bien joli prénom !

Bienvenue au sein des tiens, jamais cruels, toujours bons.
Pour toi, très cher, je te fais à présent ma bénédiction.
Lancelin, par mes pouvoirs de bonne fée, je vais au charbon,
En tant que marraine, allons-y en bonne diction.

Il serait sans doute un peu casse-bonbons,
Que de te souhaiter de toujours sentir bon.
Aussi, malgré le risque que tu sois nauséabond,
Je te souhaite d’être à la recherche du Bon.

Mais ce don a l’air d’être piqué des hannetons,
Alors y apporterais-je d’utiles précisions.
Du bonheur, tu le courseras comme dans un marathon,
Et des malheurs, tu t’en abstiendras, voyons !

Vers ton bonheur, tu braveras tout, même des tourbillons,
Car telle est ma bénédiction, que le futur te soit bon.
Heureux, tu le seras toujours, car tel est ton parangon,
Que seuls ta morale et tes principes ne soient tatillons.

Ainsi, en cette magnifique aube vermillon,
Lancelin, je proclame en ton nom cette bénédiction.
Qu’elle puisse t’apporter bonheur et beaucoup de cotillons,
Et que le moins possible tu ne souffres d’affliction !
»

Cette douce comptine n’avait pas la finesse des vers des plus grands poètes de l’Histoire, mais Lancelin la connaissait par cœur depuis qu’il était en âge d’apprendre des comptines. La fée marraine qui l’avait composée l’avait fait de bonne foi, et avec entrain. Après tout, il s’agissait de sa première fois, et c’était toute fébrile qu’elle l’avait énoncée. Depuis, dix-huit années s’étaient écoulées, et le moins qu’on puisse dire, c’est que si la fée n’avait pas raté son coup.

En tout cas, c’est exactement ce à quoi songeait le jeune homme, allongé sur un transat de bois, recouvert d’une très moelleuses serviette blanche. Le pont supérieur du bateau royal répondait jusqu’à présent à toutes ses attentes. Oubliés les examens et leurs résultats plutôt médiocres, à la limite de la catastrophe. Oubliés les tracas familiaux, les tensions et quelques réprimandes qu’on a pu lui adresser concernant ses déboires. Oubliés ces stupides couvre-feux qui rythmaient de manière anarchique et autoritaire sa vie au sein de l’institut. A présent, il était proprement en train de se délecter du soleil, une bonne dose de crème solaire tartinée sur le haut de son corps, des lunettes à grosse monture métallique noire sur le nez. Un cocktail avec des glaçons qui ne fondraient jamais l’attendait, patiemment, à ses côtés. Lancelin n’en ferai qu’une gorgée, comme à son habitude. Autour de lui, il ne percevait pas grand-chose. Le vent du large méditerranéen frôlait les extrémités de l’énorme navire de croisière, et il ne percevait que quelques conversations diffuses et des bruissements de jambes allant et venant autour de la piscine. Les nageurs qui s’égayait dans le bassin le faisait dans un calme appréciable, et c’était dans cette ambiance que le jeune d’Albon s’était assoupi pendant un moment. A vrai dire, il n’avait aucune idée de combien de temps. Autour de lui, les bruits semblaient les mêmes, et il ne percevrait sans doute de différence qu’en ouvrant les yeux.

Un grognement échappa de ses lèvres, du genre discret mais tout de même perceptible par les occupants des autres transats. Finalement, il ouvrit un œil, portant une iris bleuâtre dissimulée derrière ses verres de lunettes fumés. A en juger par l’avancée de l’ombre, il n’avait dormi qu’à peine une heure, tout au plus. Finalement, il se redressa pour attraper son fameux cocktail, et l’avalât goulument, tout en savourant le moment. Reposant le verre en faisant clinquer les glaçons désormais orphelins, il commençât à réfléchir à ce qu’il pourrait faire par la suite. Finalement, c’était dans ce genre de moment qu’il se sentait le plus épanouis. Pas de pression sur les épaules, pas de culpabilité de mettre quelque chose de côté parce que son cœur estimait qu’il avait mieux à faire, pas de responsabilité, rien. Que de la relaxation, des boissons, du beau monde, des discussions endiablées lors des galas ou des soirées avec d’autres élèves de Beauxbâtons.

Se relevant un peu, il regardât autour de lui. Il y avait énormément de personnes qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve. Ou du moins c’était le cas depuis le début de la croisière, il y avait à peine une journée. Loin d’être protocolaire, Lancelin avait rapidement pris ses marques, puis avait filé au bar, puis au karting magique dès qu’il eut gobé deux cocktails qui lui faisaient particulièrement envie. Et le reste de son séjour à bord de l’énorme paquebot promettait d’être du même acabit. Autour de lui les sorciers et les sorcières évoluaient, vacant à leurs occupations, discutant et parfois perdant un temps qu’il trouvait précieux. Mais c’était libre à eux, après tout. Et il n’y portait pas plus d’attention que ça. La piscine horizon était dans la zone à accès restreint, et ce n’était pas une mauvaise chose de prendre des vacances du commun des mortels. Levant les yeux au passage d’un grand blond, les cheveux en arrière. Se relevant doucement de son transat, un sourire se dessina sur les lèvres de Lancelin. Puis il se leva, ramassant sa serviette et le suivant à bonne distance. Il avait soudainement mieux à faire que de prendre le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Aigue Marine
V. Edgard d'Éon
Admin ¦ Aigue Marine
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1645
Date d'inscription : 02/08/2016
■ On a le vice des vertus ■
MessageSujet: Re: Obtenir une particularité magique   Lun 30 Juil - 0:37

Je transmets Hug



( corps beau )
Saw murder in her eyes, the dark of a thousand crows. Cold thriller in disguise, blue shadows stitched to her toes
Revenir en haut Aller en bas
 

Obtenir une particularité magique

■ Qui ne s'est jamais perdu dans l'excès de m'as-tu-vu ? ■
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Les Listings-