Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Nous sommes en avril 1971, c'est les vacances de printemps
Classe aisée clôturée pour les inventés
Merci de privilégier les autres strates sociales ou de vous orienter
vers la noblesse, les familles connues ou les scénarios des membres

Partagez | 
 

 Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fons
E. Louis de Broglie
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t769-eugene-louis-de-broglie-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 110
Date d'inscription : 07/04/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Jeu 7 Avr - 14:48


Eugène Louis de Broglie
feat. Darren Criss

Nom: de Broglie, parce que c’est quand même jolie.
Prénom de naissance: Eugène, prénom français, rien de particulier.
Prénom d'usage: Louis. prénom royal, donné au cadet de la famille en hommage aux anciens monarques. Puisse le soleil guider ce petit bonhomme joyeux et passionné.
Généalogie: Louis vient d’une famille modeste et discrète, gérante du domaine de Sassy, Comtes et Comtesses de Normandie.
Nationalité: Français
Lieu et date de naissance: Louis de Broglie est né au Château de Sassy, le 15 Novembre 1953, au soir. Il aura donc 17 ans en ce début de mois de Novembre 1970.
Statut: Célibataire
Nature du sang: Sang-Mêlé
Etudes/Profession: 3ème année, Idéal.
Baguette magique: Le cœur de la baguette de Louis est composé d’une Aile de Doxy, elle fait exactement 25.30 centimètres de Broglie a vérifié et est faite en bois de Cornouiller , bois espiègle et malicieux qui aime s’amuser.
Allégories réflexives:


► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
La Monarchie Sorcière.  Et bien, je ne sais pas trop quoi en penser. D’un côté, cela semble enjouer ma mère, mais, autour d’une tasse de thé, ma Grand-Mère me dit que cette monarchie ne va pas durer. Autant dire que ces différences d’opinions ne peuvent que m’aider à me former ma propre idée. Personnellement, je ne sais pas trop. La Monarchie Sorcière à ses avantages et ses inconvénients. Est-ce qu’elle serait vraiment capable, comme le prétendent les personnes à la tête de la France magique, de défendre l’Hexagone contre cette menace d’Outre-Manche ? A voir. En tout cas, je pense que, tant que cela ne bouscule pas ma famille, ça devrait aller. Libre à chacun de me donner son avis politique.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
A propos de mettre les Djinns en objet ? Je trouve ça merveilleux. Et magique. Déjà, ils seront toujours avec et sur nous, près à sortir de leur « lampe magique » pour nous aider lors d’un possible combat. Ce sont nos génies, en quelques sortes. Et puis.. Vous auriez vu la tête de Llefelys lorsque je lui ait dit qu’il allait rester dans cette bague jusqu’à ce que je décide de l’en sortir.. Le meilleur spectacle de toute ma vie. Non, je trouve qu’il n’y a pas de quoi tergiverser là-dessus. De toute façon, les Djinns ne sont qu’une roue de secours à n’utiliser qu’en cas d’extrême besoin.. Ils sont vils et cruels et ne méritent pas la confiance de leur sorcier. Les avoir toujours sous les yeux est une chose très bien, selon moi.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Absolument pas. Le sang importe peu. Le rang importe un peu, mais pas beaucoup plus que le sang. Ce qui importe, c’est la volonté et la motivation, l’envie de monter plus haut, de grimper l’échelle de la société. Chaque personne devrait avoir cette opportunité-là. Et puis, lorsqu’on se trouve en haut, il faut savoir y rester. La société, c’est un peu la loi de la jungle, en fait. Il faut se battre, tous les jours et sans arrêt pour mériter et garder sa place. Mais, encore faut-il se donner les moyens. C’est bien de rêver, mais c’est encore mieux de se lever pour réaliser ses rêves.

Personnalité:

Eugène Louis de Broglie n’est pas comme le reste de sa famille. Si ces derniers sont réputés pour être austère et discret, Louis est plutôt quelqu’un de joyeux. Depuis qu’il est en âge de se déplacer par ses propres moyens, l’on peut entendre ses éclats de rires et autres gazouillis de bébé heureux à travers les murs du château du domaine familial de Sassy. Les membres de sa famille proche n’ont jamais trouvé d’où pouvait venir ce comportement parfois si bruyant et excentrique du jeune de Broglie. Malgré cette bonne humeur quasi constante, Louis ne reste pas moins quelqu’un d’impliqué et responsable. Il faut dire que sa mère, Gabrielle de Broglie, née de l’Estoile, n’aurait jamais laissée son fils divaguer plus que nécessaire. Elle avait d’ailleurs prévenue sa nourrice rapidement : s’il veut s’amuser, jouer de la musique ou autre, le cadet de la famille doit absolument faire ses leçons ainsi que son sport quotidien. Louis a donc toujours obéi à sa mère, craignant de se voir supprimer ses leçons de chant et de piano.

Louis possède cependant un point commun avec le reste de sa famille et un de taille : il est modeste. Tout du moins lui a-t-on appris à l’être. Bien élevé, Louis fera tout pour rester sur les rails. Poli, il ne lui viendrait pas à l’idée de parler dans le dos de quelqu’un. Non, la politesse voudrait qu’on parle en face de la personne concernée. D’ailleurs, si quelque chose ne lui plaît pas, il ne se fera pas prier pour aller en faire part à la personne fautive. Justicier, le cadet de Broglie ne supportera pas que l’on attaque l’un de ses amis, ou lui-même, et cela, peu importe le statut de cet ami en question. Plutôt ouvert d’esprit, Louis croit en l’efficacité de la majorité de ses pairs sorciers, que ces derniers soient sang-pur, noble, né-moldu ou sang mêlé, cela lui importe peu, voire pas du tout. Après tout, sa famille était parvenue à monter l’escalier sociale à partir de (presque) rien ! Pourquoi, par Merlin, les autres n’en seraient-ils pas capables ? De nature optimiste, Louis y croit dur comme fer.  

Si Louis peut paraître un peu niais, il n’en reste pas moins quelqu’un de courageux. On lui a toujours appris qu’il ne fallait pas se laisser marcher sur les pieds et cela même si ce n’est pas grave.. Pour Louis, ce n’est jamais grave, jusqu’au jour où la remarque de trop, la goutte d’eau de trop fait déborder le vase et il vous sera possible de voir le cadet de Broglie en colère. Mais cela reste tout de même très rare. La dernière fois qu’il s’est réellement fâcher, c’était lorsque sa sœur était venue lui prendre toutes ses partitions pour la simple et bonne raison qu’elle en avait marre d’entendre le jeune homme jouer du piano, des idioties, en quelque sorte. Mais bon, il reste plutôt assez facile d’obtenir le pardon du musicien, tant que ce n’est pas trop souvent. Il ne faut pas abuser des bonnes choses non plus. Energique, le jeune homme ne manque pas une occasion de faire de l’exercice, inciter depuis sa plus tendre enfance à se dépenser physiquement, il aime le sport et ne le cache pas.

Concernant la gente féminine, Louis est un gentlemen. Sa mère était une femme forte, jamais elle n’aurait élevé ces enfants sans qu’ils soient un minimum poli et loyal envers ses dames de la société. D’ailleurs, Louis ne comprend pas l’intérêt d’aller voir ailleurs lorsque l’on a déjà une belle fleur sous les yeux. Evidemment, si une histoire se termine, cela n’empêche en rien le jeune homme d’en commencer une autre. C’est comme écrire un poème, on une chanson, ou simplement une phrase : on met les mots l’un derrière l’autre, on ne les écrit pas l’un sur l’autre. On peut rajouter aussi que Louis aime plaire. Du genre coquet, il apprécie les beaux vêtements et notamment les cravates et les nœud papillons, qu'il trouve flatteur.

Genie in a bottle: Llefelys

« Appare. Mane. »

La voix du cadet de Broglie se faisait la plus sûre possible. Pourquoi, par Merlin, si ça famille avait si peu d’estime pour ses créatures magiques, devait-il en invoquer une? C’était complètement illogique et inutile. Mais, sa mère semblait penser qu’un Djinn pouvait toujours servir. Ne serait-ce que pour se battre sans se salir soit même. Soit..

« Ausculta. Se dede.»

De toute façon, Louis ne pouvait plus reculer à présent. Pour qui passerait-il s’il sortait déjà du cercle tracé au sol alors que son Djinn ne s’était toujours pas montré ? Non, il était décidé à aller jusqu’au bout, ne serait-ce que pour éviter les remarques déplaisantes de sa sœur à son retour à la maison.
« Pare. »

La prononciation des noms latins du jeune de Broglie était tout simplement parfaite. Il fallait dire que sa mère avait toujours su trouver les mots pour faire travailler ce jeune homme.

« Redi.»

Et voilà, c’était le moment. Prononcer le nom imprononçable du Djinn qu’il avait pioché dans le gros livre poussiéreux familial. Ancien dieux Gallois, Louis se demanda un instant s’il avait choisi le bon esprit.. Hmm. Il n’y avait qu’une façon de le savoir..

« Llefelys. »

Il apparut d’un coup. Le regard rouge, le regard fou. Un sourire sadique étirant ses lèvres. Deux cornes noires s’élevaient sur son crâne chauve. Et rien qu’à cet instant, Louis de Broglie se rendit compte qu’il n’avait pas choisis le bon. Il aurait dû faire attention aux petites lignes en dessous du nom gallois de la créature. Il aurait dû prêter plus d’attention quant au choix de son Djinn plutôt que de vouloir aller jouer du piano. Le musicien ne put cependant s’empêcher de faire un pas en arrière. Il ne pouvait pas risquer sa vie en sortant du pentacle, mais la créature magique devant lui venait subitement de grandir d’une dizaine de centimètre. Le Djinn ricana.

« Tu as peur ? »
Un silence. Louis se contenta de secouer la tête de gauche à droite, doucement.
« Quel est ton nom ? »

Le jeune garçon gonfla le torse et une mine déterminée s’afficha sur son visage. Il pensait à son piano, à sa musique, cela lui donna du courage pour affronter ce dieu du passé.

« Louis de Broglie. Et tu dois m’obéir.
- Je t’ai demandé ton vrai nom, vermine.
-Je t’ai donné mon vrai nom. Je suis Louis de Broglie, et tu dois m’obéir. Qui est tu ? D’où viens-tu ? »

Le Djinn se contenta de ricaner tout en passant une de ses mains sales sur ses cornes. Puis grandi encore en gagnant quelques centimètres. Qu’essayait-il de montrer ? Souhait-il compenser quelque chose ? Son intelligence ? Sa méchanceté ? Son ignorance ou encore son inutilité ?

« Répond moi. »

Le Djinn souffla. Il savait pertinemment ce qui se passerait s’il n’obéissait pas. Il l’avait déjà expérimenté la première fois qu’un stupide humain l’avait invoqué. Il ne voulait pas revivre cela. Il aimait torturer, mais il n’était pas assez cinglé pour se torturer lui-même. Et le gamin devait savoir tout ça. Mais, le Djinn avait confiance, il allait récupérer le vrai nom de son maître, et lui faire payer tout ce non-sens ainsi que son arrogance.

« Je suis Llefelys. Dieu celtique. J’ai été invoqué par des hommes puissants. Par des chefs guerriers nés pour verser le sang de leurs ennemis afin d’arriver à leur fin. Oui. Oui. J’ai servi beaucoup de monde et les faibles qui ont osé me donner des ordres ont terminé mort. Et quelle mort ! Bon sang. Bon sang, gamin, je suis en réalité ravi d’être là, devant toi. Je vais pouvoir te tuer. Doucement. Mais surement.  Tu vas souffrir mon petit. Terriblement. Veni. Vidi. Il me manque plus que Vici, et c'est dans la boîte.
-T’es cinglé.
-Oh. Tu ne crois pas si bien dire mon ami. Le but de ma quête est de créer des tempêtes tout au fond de ton être.
-Silence.
-Tu peux me garder au silence pour l’instant gamin. Mais ça ne va pas durer. Tu vas comprendre la colère d’un dieu du passé.
-Silence.
-Magister dixit »

La majorité des rencontres entre Louis et son Djinn se terminèrent comme cela. L’entende n’était pas cordiale entre eux. D’ailleurs, le sorcier n’invoque son Djinn qu’en cas de réel besoin, ce qui n’arrive pas très souvent, ce qui satisfait Llefelys qui peut ainsi vaquer à ses occupations d’être magique dans l’autre monde. Lors des rares invocations de Louis, Llefelys se présente sous la forme d’un dragon blanc, magnifique, s’il n’était pas si cinglé. Le Djinn ne change quasiment jamais de forme. Il préfère parfois prendre la forme d’un dragon noir, mais cela reste rare. Il préfère de loin la pureté du blanc.


Pseudo: M. Age: 19 étés Où avez-vu connu DJ? Frey, Jo. La clique Heart Autres comptes? Mlle M. Alex Butler  Ouais, ça va être la guerre dans ma tête DeadUne remarque ? Je kiff toujours autant. Heart Un mot pour la fin ? Quand tu chantes j’oublie, j’ai plus le moindre souci j’ai le mal qui fuie. Tu donnes un sens à ma vie, et puis j’sais pas qu’est-ce qui s’passe. T’as ce regard dans la face qui me ramène à la case départ. Mdr

Djinn Jinxed


Dernière édition par E. Louis de Broglie le Ven 8 Avr - 10:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
E. Louis de Broglie
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t769-eugene-louis-de-broglie-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 110
Date d'inscription : 07/04/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Jeu 7 Avr - 15:01


Nous sommes, ce que nous sommes
des hommes..

Les mains de Louis de Broglie volaient sur le piano familial. Comme souvent, il passait ses après-midis à s’entraîner à son instrument fétiche. Sa mère avait bien insisté pour qu’il occupe sa matinée en travaillant, mais à présent, il était libre de faire ce qui lui plaisait. Aussitôt après le déjeuner, le jeune garçon de neuf ans voulait profiter de ses derniers moments tranquilles. Il savait que bientôt tout allait changer. Il le savait depuis toujours. Sorcier, dans une famille de sorcier : il allait bientôt avoir un Djinn. Si sa sœur jumelle avait déjà eu l’occasion de trouver celui qui allait l’accompagner, Louis ne s’était pas encore pencher sur la question. Il avait encore une semaine, et lorsque sa mère lui faisait la remarque, le jeune homme s’empressait d’ouvrir ce gros livre poussiéreux pour le refermer rapidement, prétextant qu’il n’avait rien trouvé. Il laissa durer la dernière note de son morceau de musique et ne remarqua qu’au dernier moment la présence de sa grand-mère : Sophie de Kerimel.  La vieille femme avait un joli sourire pendu aux lèvres, comme souvent, d’ailleurs. Elle était tellement plus détendue que la mère de Louis. Peut-être était-ce pour ça que le jeune musicien était plus proche de sa grand-mère que de sa mère ? Peut-être, il n’était pas du genre à se poser ce genre de question non existentielle. Les choses étaient telles qu’elles étaient, et il ne pouvait rien y changer. Il avait depuis longtemps compris qu’il ne pouvait pas tout à fait être lui-même : joyeux, bavard et ce genre de chose lorsqu’il était avec sa mère. Il se devait d’être sérieux. C’était comme ça. Il ne s’en plaignait pas, ce n’était pas son style.

« Vous progressez chaque jour d’avantage. »

La comtesse de Sassy vint s’asseoir à côté de son petit-fils d’un simple regard, lui proposa de jouer à deux sur le même piano. Ils leur arrivaient souvent de faire ce genre de chose. C’était d’ailleurs, pour Louis, l’un des meilleurs exercices pour progresser. Il fit un geste affirmatif de la tête et son aînée posa ses longs doigts sur les touches de l’instrument. Elle commença alors doucement une mélodie que le jeune noble connaissait bien. Rapidement, les deux de Broglie se mirent à jouer de manière parfaitement synchronisée. C’était une musique qu’ils connaissaient tout deux très bien, il n’y avait pas de raison de se tromper. La comtesse laissa à son petit-fils l’honneur de lancer la dernière note de ce joli morceau. Puis elle applaudit, doucement et de manière distinguée. Elle passa ensuite la main dans les cheveux de son petit-fils.

« Alors, Louis, avez-vous fait votre choix concernant votre Djinn ? »

Le jeune homme baissa les yeux. Si ça grand-mère si mettait aussi, cela voulait dire qu’il fallait vraiment qu’il se plonge dans ses recherches. D’un regard doux, la vieille femme observa un instant son petit-fils, elle n’était pas là pour le presser.

« Est-ce c’est vraiment indispensable ? Et si je tombais sur un mauvais Djinn ? »

Oh, la noble compris donc ce qui tracassait le jeune homme. Il était décidément bien différent de sa sœur.

« Peu importe le Djinn sur lequel vous tomberez, il vous devra obéissance. Et puis, vous ne pourrez toujours l’appeler que lorsque vous en avez réellement besoin. Certains sorciers aiment discuter avec leur Djinn, mais ce n’est pas une obligation.
-Alors à quoi sert-il ?
-A se battre pour vous. »

Louis savait déjà tout cela, mais l’entendre de la bouche de sa grand-mère, c’était différent. Plus réel. Plus vrai. Il n’avait pas besoin de plus. Il était temps de choisir un nom et, dans une semaine exactement, le jeune de Broglie fera connaissance avec son djinn. Il se leva, remercia sa grand-mère au moyen d’une petite courbette, ce qui l’a fit sourire, puis se dirigea vers ce gros livre qu’il avait déjà ouvert plusieurs fois. Sauf que cette fois, il parcouru le livre avec attention et son attention s’arrêta sur un nom. Llefelys..


A la rentrée de septembre, Louis le savait, les choses allaient changer. Encore une fois. Cela faisait cinq ans maintenant, cinq années que le musicien de Broglie apprenait du mieux qu’il le pouvait les rudiments de la magie Djinnique. Ce n’était pas facile mais, étrangement, Louis trouvait un malin plaisir à faire plier son Djinn au moindre de ses ordres. Que ceux-ci soient ridicules ou non, la créature n’avait réellement pas le choix pour le plus grand plaisir du sorcier qui avait peu à peu rattraper sa sœur jumelle sur le critère de la confiance en soi. Et la confiance en soi, c’est important. Encore une fois, Louis avait décidé de profiter de son après-midi pour se détendre. Il n’était pas possible de dire que la rentrée de septembre à BeauxBâtons l’enchantait plus que cela. Cela impliquait quitter sa famille et sa maison pour un endroit inconnus. Et, en même temps, il était heureux de savoir que ces cinq dernières années à essayer de contrôler son Djinn ne serait pas complètement inutile. Cinq ans. C’est long. Et passer cinq ans à supporter sa sœur jumelle et ses sarcasmes incessant... Tout compte fait, cette rentrée à l’école française d’apprentissage de la sorcellerie pourrait s’avérer plus que bénéfique. Avec un peu de chance, il ne sera pas dans la même saison que sa sœur, et tout sera alors parfait. Evidemment, Louis était prêt à beaucoup pour sa jumelle, mais elle était parfois, tout simplement, exaspérante.

Le jeune homme s’était alors isolée dans l’un des mezzanines du château familial. Cet endroit était devenu, au fil du temps, l’endroit favoris du jeune homme. Il n’était pas difficile de comprendre pourquoi.. Tout d’abord, la maîtresse de maison y avait fait installer un piano pour son petit-fils. Et puis, en plus de cela, l’endroit donnait sur le magnifique jardin du château. Dans ce jardin connu et reconnu dans le monde des sorciers, Louis avait déjà eu l’occasion d’y croiser la directrice de l’école de sorcellerie française au détour d’un virage alors que la femme et la comtesse de Sassy était en pleine discussion sur la beauté d’une rose. Oui, tout comme sa grand-mère, Louis appréciait ce jardin. Ce dernier avait un pouvoir relaxant incroyable et avait une très bonne influence sur l’imagination artistique du sorcier. Que demander de plus ? Un peu de tranquillité peut-être ? Le jeune homme ne termina pas son morceau lorsqu’il aperçut sa sœur rentrer dans son jardin secret.

« Qu’est-ce que tu veux ? »

La demoiselle sourit à son frère et s’assit à ses côtés, sur son tabouret de pianiste.

« Rien, je me dit qu’on n’aurait peut-être pas réellement l’occasion de passer du temps ensemble à l’école, alors pourquoi ne pas le faire aujourd’hui ? »

Elle n’avait pas tout à fait tort. Mais cela leur ferait du bien d’être séparés. Mais, tout de même, elle devrait pourtant savoir que même s’ils étaient séparés, Louis serait toujours là pour elle ? Le musicien sembla apercevoir très rapidement une lueur d’inquiétude dans les yeux de sa jumelle qui s’effaça, cependant, aussi vite qu’elle était apparue. Sa sœur n’était pas du genre inquiète, ou tout du moins ne le montrait-elle pas.

« Allez, viens donc dehors ! Il fait beaucoup, et je suis certaine que cela ferait plaisir à notre chère Grand-Mère de prendre le gouter en notre compagnie. »

Elle avait raison. D’autant plus que, vu le temps ensoleillé que leur offrait le mois d’Aout, il n’y avait rien de mieux qu’un gouter dans les jardins du château de Sassy.  Bras dessus bras dessous, les jumeaux de Broglie laissèrent derrière eux le repère de lui pour entrer dans celui bien gardé et bien entretenue de la maîtresse des lieux. Sur le chemin qui les menèrent tous deux au petit coin aménagé par le jardinier pour faire plaisir à la Comtesse de Sassy, les jumeaux se laissèrent aller à de nombreuses suppositions sur leur futur à l’école de magie. Ils saluèrent poliment leur grand-mère puis s’installèrent à leur tour de la table.

« J’ai vu bon nombre de fleurs en venant, Grand-mère, allez-vous faire faire un bouquet pour le diner de ce soir ?
-Peut-être pourriez-vous vous en charger tous les deux, cela ferait plaisir à votre mère. »

Les jeunes de Broglie acquiescèrent tous deux en même temps. C’était l’anniversaire de leur mère, en cette fin de journée du mois d’Aout et les deux jeunes gens appréciaient d’avoir leur mot à dire, même si ce n’était que sur le bouquet de fleurs qui allait trôner sur la table.

« Mais, puisque vous êtes là tous les deux… » La grand-mère et sa petite fille se tournèrent d’un coup vers le musicien. « Votre sœur et moi-même, Louis, voulions vous offrir votre cadeau en avance. »

La jeune sorcière se leva pour récupérer un paquet cacher derrière un bosquet qu’elle tendit à son frère. Ce dernier ne prit pas longtemps avant de reconnaître l’objet emballé : c’était une guitare. Louis jeta un regard remplie de questions aux deux femmes. Sa soeur lui montra une bague qu'elle portait au doigt et la Comtesse s’expliqua.

« Je pars début Septembre en Angleterre pour voir une vieille amie à moi qui a quelques spécimens de végétaux à me montrer. Vous serez à BeauxBâtons et nous n’aurons peut-être pas l’occasion de nous revoir avant les vacances de Noël. Et puis, je ne doute pas le moins du monde que vous aurez, d’ici là, eut le temps et le talent pour apprivoiser les cordes de cette guitare.
-Je.. Merci beaucoup ! Je ne vous décevrais pas, ni vous, Grand-Mère, ni toi, ma sœur. »

La Comtesse sourie, la jumelle de Louis aussi tandis que ce dernier ne revenait toujours pas de cette surprise pour le moins, inattendue. Il avait déjà quelques bases pour utiliser cette nouvelle guitare. Il fallait seulement qu’il apprivoise cet instrument qu’il ne connaissait pas encore comme il pouvait bien connaître son piano.

D’un coup de main habile à l’aide d’une craie, Louis avait tracer les cercles d’invocations de son Djinn. Il n’avait pas besoin de lui. Pas du tout non. Au contraire, si d’ordinaire, lorsque son maître l’appelait, Llefelys se faisait, généralement, un malin plaisir à l’embêter toujours plus. Il voulait simplement faire plier le jeune de Broglie. Mais cette fois, c’était différent. Très différent. Le jeune savait que passer cette entrevu, son Djinn n’aurait alors qu’une et une seule mission : tuer son maître. Il fallait dire que, en ce mois d’Aout, la loi qui était tombée n’allait certainement pas faire rêver les Djinns du monde entier. A leur place, Louis ne serait pas content, pourquoi, par Merlin, le serait-il ? Enfin, qui sait. Peut-être que son Djinn complètement cinglée allait finir par trouver un avantage à être enfermé dans un objet toujours présent auprès de son sorcier. Hmm. Louis eut un petit sourire au coin de ces lèvres. Non, sont Djinn n’allait pas être content du tout. Et cela faisait rire le musicien ? Complètement. Il appréciait voire son Djinn en colère, nul ne doute que cette nouvelle allait le faire sortir de ses gonds. Mais, comme la créature magique ne pouvait rien faire contre son maître, ce dernier comptait bien profiter.

Le jeune homme posa ensuite une bague, offerte par son père pour l’occasion. Elle était simple et sobre et ne portait qu’un petit blason de la maison de De Broglie. Louis l’avait tout de suite appréciée et cela ne lui poserait pas le moindre problème de la porter tout le temps. Il se recula ensuite et se positionna bien droit dans le cercle qui lui était réservé. Il resserra sa cravate : aujourd’hui était un grand jour, il fallait en profiter. Il récita alors ses mots, qu’ils connaissaient par cœur depuis le temps, et qui lui permettait de sommer son Djinn de se présenter à lui.

« Redis Llefelys. »

Comme à son habitude, le Djinn apparut dans un éclat de fumée rouge qui, en dissipant, laissèrent la place à un grand dragon blanc. D’une voix grave et suave, la créature se mis à parler.

« Ooh. Tu t’es fait beau pour moi, l’Asticot, c’est tellement gentil de ta part. »

Louis ricana. Mais il ne ricana pas d’une façon normale, il ricana comme son Djinn serait capable de ricaner. En six ans, de Broglie n’avait pas beaucoup invoquer Llefelys et pourtant, s’il y avait bien une chose qu’il pouvait faire à la perfection, c’était d’imiter son ricanement de cinglé.

« Aujourd’hui est un grand jour. Pour moi. Mais surtout pour toi.

-Ne tourne pas autour du pot, Vermine, j’ai pas toute la journée. »

Les yeux pétillants, le sourire aux lèvres, Louis jubilait par avance. Son Djinn n’allait pas, mais vraiment pas apprécier.

« Non seulement tu as toute la journée, mais je dirais même que tu as toute la nuit d’après et la journée encore d’après. Et en fait, tu as tout le temps possible et inimaginable.
-Hmm. Pourquoi tourne-tu autour du pot ?
-Pardonne moi, ce n’est pas très poli de ma part. Alors. Les Djinns doivent être mis en objet. C’est à dire que tu vas finir ta vie dans cette bague, que tu vois là. C’est merveilleux, non ?»

Le dragon grogna. Evidemment, il était ravi. Il ne pouvait pas en être autant, il allait finir sa vie dans une bague.

« Dura lex, sed lex »

Mais, ne souhaitant pas l’entendre se plaindre davantage, Louis, sans crier gare, renvoya son Djinn dans son monde. Llefelys allait avoir le temps de mariner. De se rendre compte de la véracité des paroles de son sorcier. Avec un petit soupçon d’espoir, la créature pourrait peut-être même penser que Louis s’était payé sa tête. Mais pas du tout. Le jour même, Louis, et le reste de sa famille amena l’objet dans lequel il souhaite enfermer Llefelys. C’était quelque peu étrange que cela soit l’Etat qui se charge de faire ça, étant donné que la plupart des sorciers étaient certainement capable de le faire, mais, la loi, c’est la loi.

Djinn Jinxed


Dernière édition par E. Louis de Broglie le Dim 10 Avr - 3:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Jeu 7 Avr - 16:09

DU NOBLE Al

T'es cool avec ta guitare! On fera des karaoké avec Mathias? Mih

:grabbyhands: REBIENVENUE Hug Check

Attends... j'ai un mindfuck... la fiche est toute remplie Omg
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maîtresse des Autumnus et Professeur de Charmes et Enchantements
R. Colette Belgarde
Maîtresse des Autumnus et Professeur de Charmes et Enchantements
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t98-colette-celles-qui-ont-l-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 739
Date d'inscription : 11/10/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Jeu 7 Avr - 17:06

LA MEILLEURE FAMILLE DU MONDE Gnoe Pelle

Rebienvenue parmi nous, ma toute belle Chou J'espère que tu te plairas avec ce nouveau personnage Heart

En tout cas, courge pour euh...la fin de ta fiche ? xD Si tu as des questions, n'hésite toujours pas Chou


We're in heaven
Baby, you're all that I want, when you're lying here in my arms, I'm finding it hard to believe we're in heaven. And love is all that I need and I found it there in your heart. It isn't too hard to see we're in heaven.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Jeu 7 Avr - 17:50


... Yeah

Oh toooooi! OF COURSE un musicien, pourquoi je ne suis pas surprise?
Rebienvenue! <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Jeu 7 Avr - 18:17

Re-bienvenue par ici ma jouliiiiie ! Chou
Contente d'enfin voir la bouille de ton noble, héhé ! Il a l'air tellement gentil... Brille
(à tous les coups il finira dans une des saisons chaudes celui-là Sem)

Je sais pas vraiment si ta fiche est finie ou pas du coup, comme elle m'a l'air à la fois remplie et non-signalée Mdr Donc euh, courage s'il te reste des trucs à fignoler et sinoooon... J'AI HÂTE DE TE VOIR ARPENTER NOS RANGS AVEC LOUIIIIS Heart :apo:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Alex Butler
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t449-alex-butler-la-passion-e
Identité magique
Who wears the crown ? : Si le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde. @T
Messages : 732
Date d'inscription : 19/12/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Jeu 7 Avr - 23:12

Merciii a tous !!
La fiche est toute remplie ouais, parce que quand j'ai voulu la signaler ,bah forum actif s'est mis a lagger comme un fou, du coup j'ai pas pu.. Mais, c'est pas grave, je vais pouvoir la relire un coup ce soir (heures australienne) et ce sera bon.

Cha : Des karaoké, des concerts ouais Mdr
Nuna : Eet oui, ça marche bien les jolis musiciens ! Pelle
Colette : LA MEILLEURE FAMILLE OUAIS. Mdr Hug
Jo: Merci. Il m'a fallu du temps pour le pondre mais, c'est bon ! Yes

Merci encore Heart


 
Tell me, tell me that you want me and I’ll be yours completely, for better or for worse. I know, we’ll have our disagreements, be fighting for no reason. I wouldn’t change it for the world..



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Ven 8 Avr - 0:33


Louis, Louis, Louis... Yes Heart JE DIS OUI !!! Luv

J'adore tellement cette petite merveille !!! Brille Déjà faut dire quand même que Darren Criss (ET SES NŒUDS PAPILLON OMG Sem) et cette grand-mère absolument trop adorable et badass à la fois ! (Adopte-moi. Stp. Potté) ET PUIS UN GUITARIIIIISTE !!! Check ET UN NOBLE ! Perv ET MWAHAHAH LA RELATION AVEC SON DJINN ! C'est vilain un de Broglie en fait, hm ! Mhh

Comme d'habitude Groseille chérie c'est tout simplement fantastique ! Gaga Que j'ai hâte de le voir marcher avec classitude (et niaiserie, hell yeah (vengeaaaance)) dans les couloirs de BB !

RE-BIENVENUUUUUE TOUT PLEIN !!! Hug
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fons
E. Louis de Broglie
Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t769-eugene-louis-de-broglie-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 110
Date d'inscription : 07/04/2016
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Ven 8 Avr - 10:49

Haaaaaan. Chou
Je suis vraiment contente que Louis te plaise ma Papaye. Yes Pelle

Et Louis est vilain avec son Djinn seulement (normalement.. (j'espère en tout cas.. Mdr Dead))



Louis de Broglie

plonge tes racines dans la terre, laisse nous vivre avec le temps, passe l’hiver comme les graines, et chante au printemps comme les oiseaux.  ©anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Ven 8 Avr - 21:15

What

*Déboule et repart en embarquant Louis sur son épaule* What

Il est juste... parfait ! Fan

Re-bienvenue chez toi ma poupette ! Fan Chou Yes Owai :wha: Fluff Clap Weh :apo: Han
Je suis trop contente que tu aies pris un noble et vraiment quel brin de jeune homme rjkzjrkzjdskdf je suis fan Brille
Il me tarde de le voir en jeu, j'espère que tu t'amuseras tout plein avec lui (mais je n'en doute pas un seul instant Hihi) Hug Pelle
Et puis bon Yeah 20/20 pour la rapidité de la fiche, t'es merveilleuse Yeah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Alex Butler
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t449-alex-butler-la-passion-e
Identité magique
Who wears the crown ? : Si le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde. @T
Messages : 732
Date d'inscription : 19/12/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Sam 9 Avr - 1:11

Haaaan, je suis supra contente si il te plaît !! Chou
Merci merci !! Hug

Pour la rapidité de remplissage de la fiche, disons simplement que je préféré lavoir terminé avant de la poster ! Mais, ce n'était pas vraiment rapide.. M'enfin Mdr Heart


 
Tell me, tell me that you want me and I’ll be yours completely, for better or for worse. I know, we’ll have our disagreements, be fighting for no reason. I wouldn’t change it for the world..



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Sam 9 Avr - 10:18

Rebienvenue ! Luv

Je le trouve un peu flippant quand même Louis. Yeah

Cela dit, tu savais que Fulvius Nobilior était le premier à avoir créé des fastes publiques ? Je l'avais peut-être déjà dit ! Cela étant, il les avait fait afficher dans son Temple d'Hercules Musarum. Hercule aux Muses. Quel rapport entre les deux ? Aucun ! Il voulait juste rassembler deux ensembles divins pythagoriciens en faisant croire au Sénat qu'en Grèce, on vénérait Hercule et les Muses ensemble. Pour cela il a même fait déplacer les Carmenes (des nymphes et équivalent romain des Muses) dans un petit édicule. Un thug le Fulvius.
Alors que de l'autre côté, les représentations d'Hercule le montrent plutôt en train de boire, d’assommer son maître de musique ou quand on lui propose de lui apprendre à lire, il choisit un livre de cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joueur numéro 1 de polo ailé de la saison Aestas
J. Valentin Bellamy
Joueur numéro 1 de polo ailé de la saison Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t318-valentin-a-genoux-proste
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 797
Date d'inscription : 09/11/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Sam 9 Avr - 13:22

Coucou toi Mih

Un petit jeune :apo: Tu vas avoir Valou sur le dos ça tu le sais ? OUI ENCORE Mdr Tu vas finir par apprécier. Mdr

Rebienvenue parmi nous, courage pour la fiche, hâte de voir ce que tu vas louis faire. Mdr




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aestas
M. Alex Butler
Aestas
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t449-alex-butler-la-passion-e
Identité magique
Who wears the crown ? : Si le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde. @T
Messages : 732
Date d'inscription : 19/12/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Sam 9 Avr - 14:18

Merci Merciii Hug

Pierrot : C'trop cool les persos flippant, Pierrot Mdr

Mais.. Mais. Si tu veux.. Mais.. J'ai rien compris. Rien du tout. Dead Gnoe

Val : Merci Valou. Pelle MAIS OUAIS JE VEUX DES DIZAINES DE VALOU SUR MON DO MWA Fire Al

Hmm. Non mais, ça devrait être facile les liens avec Louis. Mdr


 
Tell me, tell me that you want me and I’ll be yours completely, for better or for worse. I know, we’ll have our disagreements, be fighting for no reason. I wouldn’t change it for the world..



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 436
Date d'inscription : 06/08/2015
- On frenchkiss des charmants -
MessageSujet: Re: Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠   Dim 10 Avr - 10:49


De la simplicité vivifiante, Louis promène sa bonne humeur, son sourire fondant et son allure charmante avec candeur et fraicheur dans les couloirs de l'établissement français.

Hâte de le voir s'amuser dans les dépendances Fons auxquelles il appartient Mih Heart
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  FONS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il nous vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

Eugène Louis de Broglie l Les opposés s'attirent ♠

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-