Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Fons
E. Tessa Fersen
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t773-tessa-c-est-le-dessert-q
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 409
Date d'inscription : 08/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Ven 8 Avr - 20:54


Elsa Tessa Fersen
feat. Luma Grothe

Nom: Fersen, le nom de son père, aux origines lorraines. Il arrive que certains de ses camarades la hèlent ainsi, ce qui ne manque jamais de faire grossir son ego. Un jour, ce sera MADAME Fersen, et ce sera cool ! Prénom de naissance: Comme beaucoup d'autres petites filles de son âge, ses parents l'ont nommée Elsa. Un effet de mode, rien de plus, mais la jeune femme aime beaucoup ce prénom et regrette de ne pouvoir véritablement le porter. Prénom d'usage: Il s'agit du prénom de sa grand-mère paternelle, Tessa, une femme qu'elle n'a jamais connue. Alors qu'il ne devait être que second sur son acte de naissance, il a désormais la première place. Mais bon, ça aurait pu être Rosita donc elle ne s'en plaint pas ! Généalogie: Tessa est la noble héritière de l'immigration espagnole et de son acclimatation française. En effet, la famille d'Isa Sanchez (sa mère) arrive dans le Sud-Ouest français après la Première Guerre Mondiale et s'y installe durablement pour travailler parmi les journaliers agricoles. L'ibérique grandit dans une humble modestie et devient apprentie dans une épicerie à seize ans. Après de multiples péripéties, une histoire d'amour douloureuse et une patronne sévère, elle rencontre le père de Tessa, Félix Fersen, ouvrier et architecte dans l'âme, aussi humble et impur qu'elle. Ils bâtissent ensemble leur histoire et leur royaume, se faisant prince et princesse des quais de Bordeaux. Nationalité: Française, bien que du sang espagnol coule dans ses veines. Lieu et date de naissance: Elle est du 1er avril. Poisson d'avril ! Non, elle a vu le jour le 14 juin 1952, pendant la victoire de Tony Rolt et de Duncan Hamilton pour les 24H du Mans. Un jour mémorable ! Statut: célibataire et encore vierge. Mais personne n'est obligé de le savoir. Et puis tout le monde s'en fiche, de toute façon. Nature du sang: Née-moldue Etudes/Profession: Fermière Elle est pour le moment étudiante en première année de GRACE et a choisi la filière des techniques sorcières. Elle s'est tournée vers les options nature et découverte (polo ailé, polo ailé !!) Baguette magique: Quelle ne fut pas sa fierté de voir la baguette tant convoitée lui tomber entre les mains ! Dès qu'elle passa le pas de la porte, ses yeux se posèrent sur l'objet tacheté à la panthère pour ne plus jamais le lâcher. C'était de l'amourette, qu'on lui dit, un bois principalement manié par Gregorovitch en Bulgarie et auquel les Boisjoli s'essayaient encore difficilement. L'enfant saisit la baguette et désira ardemment qu'elle  la prenne pour compagne. Une alchimie particulière se noua alors entre elles (peut-être était-ce le dard du billiwig qui se faisait flèche de Cupidon ?) et leur attachement ne se mesura plus en quelques tristes centimètres (25,3 pour être précis) mais en un lien quasi infini, palpable encore aujourd'hui.

Allégories réflexives:

► Quelle est votre opinion sur la restauration de la Monarchie Sorcière ?
Quand Tessa était petite, elle rêvait d'être une princesse, comme n'importe quelle petite fille d'ailleurs. Elle a cependant appris bien vite que la seule couronne qu'elle pourrait un jour exiger était celle des rois qu'elle disputait chaque année à Bérénice (entre une qui voulait devenir princesse et l'autre Miss France...). En tant que jeune sorcière, elle ne se fait pas d'illusion ; rien ne lui permettra d'accéder un jour au trône, à part peut-être pour y passer le plumeau. Mais contre toute attente, elle s'y fait. A quoi bon être jaloux, après tout ? Et puis, tant qu'elle n'est pas accablée par les impôts, ça lui convient.

► La Mise en Objet des Djinns a donné lieu à un virulent débat centré autour des notions d'esclavagisme, de liberté, de droit des créatures ou encore de la protection magique. Que pensez-vous à ce propos ?
Tessa s'est trop peu intéressée aux djinns pour comprendre la gravité de la situation. Elle ne sait pas qu'en les enfermant dans les objets, on leu retire la liberté de retourner dans l'Autre Monde. Elle ne sait pas que la mise en objet est définitive. On a beau essayer de lui expliquer, les deux neurones qu'elle possède ne connectent pas ; bah quoi ? C'est bien d'avoir son djinn à porter de mains et de le sortir tel un pokemon telle une épée. En tout cas, c'est plus pratique et plus esthétique.

► Pouvez-vous envisager que le sang puisse un jour devenir plus important que le rang sur le sol français ?
Elle n'a pas d'avis et ne fait de toute manière pas assez partie de ce monde pour en avoir un. Le rang fait joli sur un acte de naissance et c'est cool d'avoir un nom de région mais à part ça, qu'est-ce que ça change ? A quoi cela sert-il d'entretenir avec soin un arbre généalogie parfois déjà gangrené aux racines (parce que faut voir la tête de certains, les d'Albon et leur chasse aux trolls sont quand même spéciaux, non) ? Qu'importe donc, chacun se raccroche aux branches qu'il souhaite même si Tessa préfère sauter sans filet. La vie est bien plus belle lorsqu'on fait pousser son propre arbuste.

Personnalité:

Tessa a oublié d'être délicate, la faute à la température de son sang. L'hémoglobine andalouse est plus chaude que les autres et l'enveloppe d'une euphorique chaleur qui réchauffe éternellement ses poumons. Son sourire brûle de bonheur, ses yeux crépitent d'insouciance et son cœur fond tel un glaçon au soleil. L'enfance sautille encore sur le rebondi de ses joues et égratigne toujours ses genoux. Petite aventurière, elle court dans les forêts, explore, essaie, réussit, échoue. Rien ne l'effraie et encore moins le danger. Certains la diront inconsciente, elle parlera plutôt de curiosité bien placée. Elle n'a néanmoins pas le goût du risque, pas vraiment. Un peu naïve, elle est guidée par son seul instinct et se retrouve dans de dangereuses situations sans qu'elle n'ait pu les prédire. Ce qu'il faut retenir de mademoiselle Fersen, c'est qu'elle agit toujours avant de réfléchir. Courir sur un lac à moitié gelé ? Grimper à un sapin sans savoir comment descendre ? Partir à la chasse au Bisclavret ? Toutes ces idées, Tessa les a eues et certaines cicatrices le prouvent encore.

La petite a pourtant reçu une éducation exemplaire, comme le rappelle constamment sa mère d'un ton plaintif. Bons chrétiens, ses parents lui ont appris à penser aux autres avant elle, à garder la foi en toute circonstance et à écouter les adultes. Ce sont des préceptes qu'elle a toujours gardé en tête et qui la hante encore maintenant. Si elle fait des bêtises, elle a appris à craindre les grandes personnes et à les respecter. En classe, par exemple, elle essaie de participer et de s'intéresser, de rester polie et de rendre des devoirs corrects. Elle n'aime pas être prise en train de faire des bêtises, la faute sûrement aux beuglantes de sa mère qui lui fiche parfois la honte devant tous les autres élèves.

Parlons-en des autres élèves, d'ailleurs ! Tessa est quelqu'un de très sociable qui saute parfois littéralement sur les gens pour les alpaguer. Certains ont pris l'habitude, bien sûr (bon, d'accord, un ! Merci Mathias, toi au moins, t'es un vrai pote!) mais pour beaucoup, la Tessa Fersen est une créature étrange qui ne sait pas comment gérer son trop plein d'enthousiasme. Paradoxalement, elle apprécie la solitude et passe des heures en patins ou en planche à roulette, à tourner autour de la statue du Connétable, avec la volonté de briser d'hypothétiques records mondiaux. Amoureuse de la liberté, elle aime sentir le vent lui gifler le visage et emmêler ses cheveux et trouve satisfaction aussi bien dans la pratique du polo-ailé que dans les transports à roulette.

Parce que Tessa, en vrai, « c'est encore une enfant » comme dirait Crystal Sanchez. La brunette s'est construit son petit monde personnel et a l'impression d'être une héroïne de bande dessinée qui aurait un skateboard pour destrier. La faute sûrement à ses parents, qui l'ont trop couvée, à son frère parti voyager ou à la Maison royale de Saint-Louis qui l'a enfermée à la fin de son enfance. Elle comprend encore trop peu de choses, évite la souffrance et se protège du mauvais sort auquel elle ne peut s'empêcher de croire. Tessa ne connaît rien de la vraie vie, des poêles que la destinée vous jette à la figure. Elle est trop pure, trop innocente, trop naïve. L'amour est par exemple un sentiment encore inconnu qu'elle souhaiterait ressentir pleinement mais au bras d'un prince charmant qui l'aimerait toute sa vie. Il est bon de rêver !

Ah, rêver ! Et oublier de grandir, de se transformer, de devenir dame ! Sur ce point, son apparence et ses goûts peuvent parler pour elle. A 18 ans, la jeune femme est une adepte des marinières, des bottes en caoutchouc (souvenir de la pêche à l'huître à Bordeaux), des bonnets multicolores ou autres couvre-chefs amusants, des longues chaussettes bariolées et des bandanas flashy. Elle aime lorsque la musique pulse contre ses tempes, lorsque les lumières aveuglent ses yeux et quand tout semble valser autour d'elle. Elle écoute en boucle les disques que son grand-frère lui ramène  à chaque vacance, en particulier Venus de Shocking Blue, Wild World de Cat Stevens et In the Summertime de Mungo Jerry, une manière de garder le sourire tout au long de la journée. Plus tard, elle voudrait avoir une Vespa rouge brique qui dégagerait une épaisse fumée grise et qu'elle ferait ronronner sur l'asphalte de sa ville. Elle aime les robes légères, la danse classique, se coiffer avec un haut chignon à la forme patate et grignoter des sucreries. D'ailleurs, son haleine a un goût de bonbons et sa peau une douce fragrance de caramel beurre-salée.

Sous cette maladresse toute enfantine, se cache ainsi une adorable douceur aussi sucrée qu'une bêtise d'Emile, douceur qui la rendrait presque vulnérable et féminine.

Genie in a bottle: Dahut

Origines : Dahut – ou Dahud – est un djinn invoqué par un druide breton au Ve siècle av. J.C. Fréquemment appelé, il était autrefois l'une des entités phares de la ville légendaire d'Ys, ville qui aurait véritablement existé d'après ses dires. Avec la montée du christianisme et la fin des druides, certains se sont rebellés, dont la maîtresse de Dahut, Malou, qui fut vivement critiquée par la population. Véritable pécheresse, ont dit d'elle qu'elle fricota avec le diable et qu'elle amena le chaos dans la ville. Haïe de la société, elle chargea finalement son djinn d'ouvrir les vannes de la cité pour qu'elle soit engloutie par les flots. Magnifique vengeance ! Tous périrent, dont Malou, mais Dahut le compare encore à un moment sublime. Certains racontent qu'elle aurait essayé de sauver sa maîtresse qui ne mourut qu'au bout de 17 jours sous la mer. Depuis, le djinn garderait une certaine mélancolie et ne pourrait s'empêcher de ressasser le passé en souvenir de cette grande maîtresse.

Physique : Dahut prend la forme d'une femme. Mais attention, pas de n'importe laquelle : il s'agit d'une vieille dame au nez crochu et à la mise-empli exagérément rousse. Son visage est assez laid et seules les deux dents qui s'avancent sur sa lèvre inférieure réussissent à amuser Tessa. Dahut a une voix aiguë énervante et elle suit l'espagnole véritablement comme une ombre en boitant, comme si elle éprouvait le besoin d'être constamment à cinq millimètres de son sorcier. Tessa trouve ça agaçant mais elle ne peut s'empêcher d'éprouver de la pitié pour le semblant de vieille femme dont la principale occupation est de grignoter des petits beurres comme une souris. Il lui arrive d'ailleurs de se transformer en rongeur, mais c'est une forme qu'elle affectionne moins.

Caractère et comportement : Dahut est assez...étrange, pour un djinn. Elle sautille comme une enfant et s'accroche aux baskets de Tessa 24h/24. Celle-ci la renvoie donc très fréquemment dans son amulette pour ne pas trop se fatiguer. Pourtant, le djinn ne parle pas, ou peu ; il s'exprime surtout en onomatopées ou en signes, et rigole tout le temps. Pour qu'elle se dévoile, Tessa a du la prendre entre quatre yeux et lui interdire de bouger pendant quarante minutes pour qu'elle ne soit pas déconcentrer par un élément perturbateur. Tout ce qu'elle a pu tirer d'elle, c'est l'histoire de Malou, la grande et belle Malou aux yeux verts. Et puis...Dahut a touché le nez de Tessa et a pouffé. Voilà.

Relation djinn/sorcier : Dahut a l'air de bien apprécier Tessa, en tout cas, c'est ce que la brunette se dit. Elle la suit quand elle est de sortie, l'imite et la regarde avec de grands yeux lorsqu'elle ouvre la bouche pour parler. La jeune fille, elle, a plus de mal. Elle aurait préféré quelque chose de moins collants et de plus guerrier. Mais elle commence à s'habituer et a l'impression de vivre avec un animal un peu bête. Il arrive que Dahut soit néanmoins violente et se jette littéralement sur des objets sans préveni. Chasseur du dimanche, il traque des insectes, parfois des meubles, et les serre fort de ses deux mains pour les étouffer. Tessa l'a d'ailleurs surprise au dessus d'elle, une nuit, les mains prêtes à l'étrangler. ça lui a fait peur sur le moment mais elle sait que, grâce à leur pacte, son djinn ne peut pas lui faire de mal. Elle ressent aussi une forme de pitié quand Dahut la regarde de ses yeux vides sans sembler la reconnaître. Parfois, ses camarades lui disent qu'il a du avaler trop d'eau pendant la noyade et parfois, Tessa claque des joues du plat de sa main. Personne ne dira du mal de son djinn à part elle !

Première invocation : Tessa regarda d'un côté puis de l'autre et souffla bruyamment. Puisqu'il fallait y aller... Elle fit un sort au peu d'appréhension qui lui tordait le ventre et, les mains fermement posées sur ses hanches d'enfant, commença l'invocation. « Appare. » Le silence fut interrompu par un bruit de canalisation et les « plocs » réguliers de gouttes d'eau. « Mane. » Le bruit persista sans que rien d'autre ne se passe. Que faisait-elle de mal ? Elle avait beau fixer le pentacle en face d'elle, rien ne s'y passait. Le nez froncé, elle continua, inquiète de ne disposer que de la brise fraîche. C'était fort, ça, de tous les sorciers, elle n'aurait qu'un fichu courant d'air et un problème de tuyauterie !

Soudain, un cri perçant se fit entendre et la sorcière put apercevoir une balle de feu tourbillonner vivement dans le second pentacle pour se cogner aux parois invisibles de la protection. Les mains sur les oreilles, Tessa fit un pas en arrière et observa la créature se débattre. Pour couvrir le bruit insupportable, elle termina l'invocation, s'époumonant pour que le djinn entende ses ordres. La boule finit enfin par se calmer et elle disparut dans un « pock » bruyant pour être remplacée par une personne de dos au long capuchon noir. La carcasse tremblait mais ne se retourna pas. « Je te somme de me dire ton nom ! » Finit par prononcer la brunette d'une voix autoritaire. Dans un premier temps, rien ne se passa, puis la tête se tourna et se dévoila ; La vieille dame était laide et folle, de ce que l'enfant pouvait voir. Elle avait de longues incisives qui se plantaient dans sa lèvres inférieure et de grands yeux écarquillés par la surprise. Elle regarda un instant sa nouvelle maîtresse et tourna vivement la tête dans les divers coins de la pièce, attirée par des bruits d'insectes. « Pour la deuxième fois, djinn, dis moi ton nom ! » La créature revint à Tessa et ses lèvres se fendirent d'un large sourire. « Dahut ! Dahut ! » Finit-elle par cracher dans un enchaînement de hoquets. « Je suis Dahut, petite maîtresse. Et toi, comment te prénommes-tu ? » Après une légère hésitation, l'enfant fit un pas en avant. « Je suis Tessa et j'ai dix ans ! » En voilà une information intéressante ! Pas assez apparemment pour retenir l'attention de Dahut qui repartait déjà à la recherche visuelle de son insecte.

Dans les jours qui suivirent, Tessa hésita longuement à faire appel à son djinn et il lui fallut quelques années supplémentaires pour ne plus en être lassée. Les cours à Beauxbâtons lui permirent  enfin de créer un véritable lien avec Dahut bien qu'il n'ait rien de comparable aux autres relations djinn/sorcier.

Famille:

Renaud Fersen : Frère + 26 ans + moldu
Renaud a les cheveux mi-longs et l'intrépidité d'un cowboy. Ce n'est pas pour rien qu'après de bons et loyaux services auprès de ses parents, il s'est enfui à la conquête de l'Amérique, un baluchon sur l'épaule et quelques pennys en poche. Là-bas, il a découvert la musique endiablée de la Nouvelle-Orléans, la culture noire du Bronx et le surf sur les bords de l'Océan Pacifique. Véritable chevalier servant auprès de sa cadette, il se fait un devoir de lui envoyer fréquemment des lettres qu'elle dévore avec passion depuis ses dix ans, un morceau de soleil pour ses vieux jours pluvieux français. Lorsqu'il lui arrive de revenir, il la gâte, lui ramène les derniers vinyles US et des casquettes au bord large. Son dernier présent ? Une planche à roulette inédite en France qu'elle ne peut s'empêcher de traîner partout.

Isa Sanchez : Mère + 44 ans + moldue
Isa est une femme pétillante et souriante au caractère bien trempé. Malgré sa vie en France, elle roule encore les "r", une marque de fabrique qui rappelle à qui veut bien l'entendre ses origines. Véritable mère-poule, elle fait à manger pour un comité lorsque Tessa rentre pour les vacances, mélangeant huile, piments et pois-chiche dans des recettes très personnelles. Ne vous laissez néanmoins pas berner par son sourire ; Isa est carnassière, jalouse et passionnée. Qu'elle apprenne que Tessa a fait le mur ou a un petit-copain et c'est la beuglante assurée ! Elle s'inquiète beaucoup trop d'après les dires de ses enfants et a du mal à les laisser quitter le nid. Mais n'est-ce pas ça, une mère ?

Felix Fersen : Père + 53 ans + moldu
Après les casseroles qu'avaient accumulées Isa, il lui fallait tomber sur un mec bien. Et cet homme, c'est Félix, un maçon d'entreprise qui parle peu mais dont le regard rassurant quoique perçant vous console sans qu'il n'ait eu à prononcer un mot. Il aime sa femme, et il l'aime assez pour adopter l'enfant d'une première union sans prendre la peine de réfléchir. Il s'enferme fréquemment dans son atelier pour fabriquer des maquettes que personne n'a le droit de voir, une façon pour lui de quitter les cris et la voix forte de son épouse. Il l'aime, on l'a dit, mais il doit bien admettre qu'elle est parfois trop pimentée pour son petit estomac.

Ronald Mercier : Père de Renaud + 49 ans + moldu
Lui, c'est Ronald et personne n'en a aucun souvenir, même pas son fils. Isa a pris grand soin de brûler chaque centimètre carré de leurs albums photos et met un point d'honneur à ne pas aborder ce sujet "facheux". Que Renaud commence à lui poser une question et elle s'enflamme pour s'enfermer dans sa cuisine. Il n'a pas besoin de savoir et il n'a pas besoin de le retrouver. N'a-t-il pas une famille qui l'aime à présent ? Serait-il à ce point ingrat pour retrouver celui qui lui a brisé le coeur il y a plus de vingt ans. Tout ce qu'on sait de lui, c'est qu'il aurait du quitter sa femme au lieu d'en engrosser une autre. Mais bon, bouche cousu, vous n'avez rien entendu !

Valentina Sanchez : Grand-mère + 68 ans + moldue
Valentina c'est Isa, la sagesse en plus. Plus jeune, elle grognait et se fâchait, donnant parfois des coups de martinet (quand c'était encore autorisé, la belle époque !) lorsque ses enfants désobéissaient. Depuis, elle s'est trouvé d'autres passions comme le tricot ou le jardinage, bien plus reposant pour elle et son entourage. Valentina est une grand-mère aimante qui comble ses petits enfants de pâtisseries quand ils rentrent de l'école. Elle ne peut cependant pas s'empêcher de rappeler aux adolescents qu'elle ne va pas tarder à mourir et qu'elle apprécierait qu'ils lui rendent plus souvent visite. Renaud en fait les frais à chaque coup de fil, de ce qu'il dit.

Jorge Sanchez : Grand-père + 73 ans + moldu
S'il y a bien quelqu'un de posé dans cette famille, c'est Jorge. Constamment assis dans son fauteuil ou à regarder par la fenêtre, les seuls bruits qui passent ses lèvres sont des soupirs, tantôt mélancoliques, tantôt heureux. Il a le visage grave mais tout le monde sait qu'il n'est qu'amour et gentillesse. S'il parle peu, c'est parce qu'il trouve son français mauvais et qu'il en a un peu honte. Après tant d'années, il se dit qu'il ne doit pas être assez futé. Et pourtant, il lit : Zola beaucoup, et le dictionnaire des champignons. Aaah ! Les champignons ! C'est comme le muguet, ça se traque sans arme et avec patience. C'est comme aller à la guerre la fleur au fusil, les seuls êtres qui en souffrent, ce sont les végétaux.

Joachim Sanchez : Oncle + 48 ans + moldu
Joachim a un rire gras et frappe du poing quand il s'esclaffe. Malgré des idées un peu réactionnaires et la fierté d'avoir mieux réussi que sa soeur, Tessa l'aime bien. Il fume la cigarette dans la maison et sert un verre de ratafia à sa nièce devant le regard courroucé d'Isa. Cette dernière lui reproche souvent de ne rien prendre au sérieux et de dépenser sans compter. Parce que oui, avant les cadeaux de Renaud, il y avait les cadeaux de tonton Joachim : des vêtements à la mode qu'elle ne pouvait se payer, des peluches à foison et des magazines peu intelligents pour "s'abrutir l'esprit", comme dirait sa mère. Oui, Tessa l'aime bien. Tant qu'elle y gagne au change, de toute façon....

Marlène Joly : Tante + 47 ans + sorcière
Marlène est arrivée comme un cheveu sur la soupe dans la cuisine familiale. Un peu coincée, peu bavarde, elle rougit quand on lui met la main sur l'épaule ou qu'on attrape ses mains pour lui montrer comment faire une pâte à tarte. Avec les années, elle a fini par se dérider et par laisser ses cheveux tomber sur ses épaules. Vivre avec un espagnol n'est pas de tout repos mais elle apprend vite. Et puis, c'est la seule sorcière à qui Tessa peut demander conseil en dehors de ses cousines, donc forcément, ça rapproche.

Reinette Crystal Sanchez : Cousine + 23 ans + sorcière
Elle est jolie, Crystal, et ce malgré sa moue boudeuse. Jeune femme indépendante, elle a le sang chaud et élève le ton dès que quelque chose lui déplait. C'est son côté hispanique, comme dirait les mauvaises langues. En vérité, elle a envie de réussir seule et est beaucoup trop sérieuse pour le reste de la famille. Elle étudie beaucoup et se met une pression inutile pour réussir ses examens. Toujours sur le qui-vive, on pourrait presque la prendre pour une femme d'affaire tant elle s'accroche à son agenda et à son planning. Elle ne ramènera pas de petit-ami à la maison avant d'avoir fait carrière, elle l'a déjà annoncé !

Melrose Bérénice Sanchez : Cousine + 17 ans + sorcière
Bérénice, à l'inverse de sa soeur, est plus réservée et plus cool. Elle se laisse vivre, flâne parmi les fleurs, sautille dans les prairies. Jeune fille sophistiquée, elle est encore bien naïve et croit à tout ce qu'on lui dit. Elle a horreur du conflit, de la violence en général, et voudrait être à Miss France. Bah oui, chacun ses rêves ! Et puis, en plus d'être grandes et belles, les femmes aux écharpes bleu-blanc-rouge sont contre la famine et la guerre. Elle n'invente pas, c'est elles mêmes qui le disent ! Du coup, elle prépare son futur discours et s'entraîne à faire le salut princesse.

Orion Gaspard Sanchez : Cousin + 15 ans + sorcier
Gaspard vient d'arriver à Beauxbâtons et a encore la tête de mulot apeuré coincé dans une cage. De nature plutôt renfermée, son aînée lui a mis la pression et menace presque de le renier s'il ne suit pas ses pas. Pourtant, Tessa voit bien qu'il désire s'amuser, comme tout enfant normalement constitué. Du coup, elle le prend sous son aile et commet quelques entorses aux principes sacrés de Crystal. Bon, après, ils n'ont carrément pas les mêmes centres d'intérêt puisque Gaspard est passionné par l'histoire de la Magie. D'où c'est une passion, d'ailleurs, "l'histoire de la magie" ?


Pseudo: SURICATE. Age: vingt-trois ans, toujours Heart Où avez-vu connu DJ? Heh Autres comptes? un révolutionnaire et une dépressive Sem Une remarque ? J'arrive avec de la bonne humeur, attention ! Un mot pour la fin ? Michel c'est le Brésil, il danse la samba, il va de ville en ville pour vendre des fenêtres ! Micheeeeel, c'est le Brésileuh, pour veeendre les velux !

Djinn Jinxed


Dernière édition par E. Tessa Fersen le Mar 12 Avr - 14:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Fons
E. Tessa Fersen
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t773-tessa-c-est-le-dessert-q
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 409
Date d'inscription : 08/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Ven 8 Avr - 20:55


Ça paillette à mort dans mon décor
Papa,  Maman, c'est votre enfant, ce ballon gonflé, cette bulle de papier doré

Dans l'Avenue d'Arès, à Bordeaux, des cris raisonnent au 21. Au rez-de-chaussée, il n'y a personne, mise à part la concierge et son chien. Au premier, un couple d'octogénaires et une célibataire qui s'initie à la poterie. Et sur les deux derniers étages, les familles Fersen et Sanchez qui ne font en fait qu'une. Les espagnols se sont installés à cette adresse pendant l'entre deux guerres et depuis, le 21 de l'Avenue d'Arès n'est plus un havre de paix. Les cris de la mère concurrencent le parfum de ses plats et les enfants courent sur le parquet. Pour autant, tout le quartier apprécie les Sanchez ; Madame Germain, au 17, qui ne peut plus se lever et qui bénéficie de l'aide d'Isa, Suzon Gérard dont le plafond se fissure, et les petites vieilles du quartier pour qui Renaud fait les courses quand il rentre de l'école. Ils sont bruyants mais on finit toujours par les excuser. Sans eux, il n'y aurait pas de vie Avenue d'Arès et la petite Elsa ne courrait pas dans les ruelles avec ses jupes bariolées, à distribuer des sourires aux résidents.

En outre, Isa Fersen travaille toujours dans l'épicerie qui l'a vue grandir. C'est sa vie, malgré toutes les horreurs qui y sont liées. La patronne lui a laissé les clés pour prendre une retraite bien méritée et elle gère seule l'entreprise en compagnie de l'apprenti Marceau, le fils de Monsieur Renard. Elle le ménage beaucoup mais c'est pour faire rentrer le métier, une technique qu'elle a pu elle-même tester deux décennies auparavant. Dans sa boutique, elle vend de tout, du pneu Michelin à la conserve de beurre. Quand elle n'a plus école, Elsa y passe pour donner un coup de main et regarder les nouveautés. Elle compte aussi les bonbons dans les bocaux pour s'assurer que Marceau ne lui en a pas piqués.

Félix Fersen travaille dur sur les chantiers à l'autre bout de la ville et n'est accompagné que du sandwich que sa femme lui a fait le matin. Il ne prend pas la peine de se raser, les autres ouvriers s'en fichent. Lorsque la journée se termine, il suit ses collègues dans le bistrot du coin, surtout son ami Jacques, et ils fument en jouant au quatre vingt-et-un. Isa ne le sait pas et il est souvent l'un des premiers à quitter la table pour retrouver sa famille grâce au petit tramway. Lorsqu'il rentre, sa femme s'énerve. Elle n'est pas bête, elle sent son haleine et l'odeur que dégage sa veste en coton. Pourtant, elle lui a gardé une assiette qu'il dévore sous le regard complice d'Elsa.

« Une...sorcière ?! »
Joachim est passé à l'appartement de ses parents pour annoncer ce secret qui ne doit plus en être un vu le ton que prend Valentina. Il lui a dit que Crystal avait tous les symptômes depuis quelques années mais que Marlène, sa femme, veillerait à ce qu'elle apprenne à se contrôler. Il a un ton plutôt serein malgré la situation et sa famille ne comprend pas. Sa mère a décidé de ne plus parler, de toute façon, et elle rumine près de la fenêtre les bras croisés. Isa la remplace et se lève de son fauteuil.
« Qu'est-ce qu'elle peut bien savoir, Marlène, de toute façon ? Elle est aussi débrouillarde qu'un cochon avec une couteau ! »
La deuxième mauvaise nouvelle tombe alors - Marène est aussi une sorcière, c'est cadeau ! -  et Valentina ne se contient plus.
« Je savais bien que Marlène n'était pas comme nous et toi, tu rigoles ? Te rends tu compte que tu as ramené le diable à la maison ? LE DIABLE ?! Et il prend à présent possession de ta fille, bientôt de tes trois enfants ! Qu'avons-nous fait, grand Dieu ? Jamais nous n'avons péché, nous travaillons dur, nous sommes des personnes dévouées et pieuses, et il fallait que TOI, tu jettes le mauvais œil sur la famille en amenant Marlène dans nos maisons ! »
Joachim ne les écoute qu'à moitié et il finit par se lever de son fauteuil en baillant outrageusement. Il crache une dernière bouffée de cigarette et se dirige vers la porte.
« Nous viendrons déjeuner dimanche, comme d'habitude ! »
« N'y compte même pas !! »
Mais ils finissent par venir. Parce que Valentina est incapable de se passer de ses enfants et petits-enfants et parce qu'elle aime Joachim plus qu'elle n'aime Isa. En passant la porte, le fils croise le regard d'Elsa qui a visiblement accroché son oreille à la serrure. Il lui demande un bisou et elle s'exécute. Cette petite est partout, pense-t-il. Elle a la mine grave mais ne dit rien et le laisse partir. En vérité, elle s'inquiète. Elle a cassé l'un des bocaux de bonbons en voyant Marceau essayer d'en chiper un. Ça l'a énervée et elle l'a fait exploser. De l'autre côté de la boutique. Si ses parents l'apprennent, elle est dans de beaux draps ! Elle a décidé de ne rien dire et fera comme si rien ne s'était passé. Après tout, elle aussi peut apprendre à se contrôler. Et puis, ce n'est peut-être rien du tout. Suffit qu'elle arrête de s'énerver et le tour est dans le sac.

Quelques semaines après la fête de ses dix ans, des hommes en noir précédés d'une grande femme aux cheveux lisses et blonds s'invitent dans l'appartement du deuxième. Ils sont installés dans le canapé et attendent, une tasse de thé à la main, le retour d'Elsa. C'est Renaud qui leur ouvre et Isa qui est dans la cuisine à ronger son frein. Elle s'est retenu de poser des questions et s'invente à la place des scénarios catastrophes concernant sa fille. Elle a volé une épicerie et ce sont d'étranges flics qui viennent la cueillir, elle a été impolie avec sa maîtresse  ou elle a eu un accident et on vient lui annoncer la nouvelle ? Sinon, c'est pour eux, pour elle et Félix ! A force de la voir courir partout, ils pensent que ce sont de mauvais parents et qu'on doit l'emmener dans un nouveau foyer.
Elsa finit par rentrer. Elle a les joues sales et les chaussures ensablées d'avoir joué avec les enfants du quartier. En voyant les trois invités, son pouls s'agite et elle court vers la porte pour faire demi-tour. Trop tard ! Celle-ci se referme dans un claquement sec et ne peut plus être ouverte. Elle est coincée et on vient l'enfermer dans un hôpital pour éloigner sa famille du mauvais œil. On vient lui dire qu'elle a le diable au corps et qu'elle est possédée. Elle ne veut pas. Au pire, elle peut partir et quitter la maison avec un baluchon sur le dos mais les hôpitaux, ce n'est pas pour elle.

« Mademoiselle Fersen, tenez-vous tranquille. » La grande femme s'est approchée et la regarde se pendre à la poignée pendant que des larmes commencent à tâcher ses joues. Elle attrape la main qui ne résiste plus et la redresse avec une pointe de douceur.
« Madame, votre fille est une petite sorcière... »
Elle n'a pas le temps de continuer qu'un cri de désespoir dépasse les lèvres d'Isa qui est à deux doigts de s'évanouir. Renaud est à ses côtés et la soutient. Elsa, elle, a la tête baissée de honte. Elle le savait et a l'impression d'avoir trompé sa famille. C'est peut-être ça, « avoir le diable au corps » !
« Nous sommes venus la récupérer afin qu'elle apprenne à maîtriser ses pouvoirs. En tant que moldus, vous devez être incapables de lui enseigner cela. Quoique j'ai lu qu'une certaine Marlène Joly pouvait se charger de son éducation ! »
Marlène ? Il n'en est pas question, plutôt mourir ! C'est de sa faute si Elsa est infectée et autant la laisser entre les mains de professionnels.
« Si vous pouvez la soigner, autant que vous vous en chargiez... » Isa s'étrangle en essayant de retenir un sanglot. « Attendons juste que mon mari revienne, il est en route ! »
Elsa pleure aussi. Moins de rage ou de désespoir. C'est de la tristesse pure, de celle qui vous étreint et fait trembler tout votre corps. La femme regarde une vieille montre à gousset et soupire.
« Bien...après tout, nous ne sommes pas des monstres ! »

L'instant des adieux est poignant et toutes ses affaires sont bouclées dans une petite valise en cuir. C'est la première fois qu'elle quitte Bordeaux. C'est la première fois qu'elle quitte sa famille. Ses parents sanglotent et finissent par la prendre dans leurs bras. C'est un peu comme tonton Joachim et Mamie Valentina ; ils l'aiment quand même. Renaud la serre aussi mais ne pleure pas. Il veut lui donner du courage et lui dit de ne pas se faire tirer les cheveux par les autres petites filles. D'ailleurs, si quelqu'un l'embête, il lui assure qu'il prendra le premier train et qu'il se chargera de la défendre, foi de Fersen !
Finalement, elle descend les marches et cogne les pavés de la rue de ses lourdes chaussures. Elle n'a plus le cœur aussi léger qu'avant, elle n'est plus d'humeur à faire tournoyer sa jupe bariolée.
« Je t'écrirai toutes les semaines Elsa, je te le promeeeeets ! » Hurle soudain Renaud à la fenêtre. Son grand frère est trop fort mais on repassera pour le courage, pense-elle.

La Maison Royale de Saint Louis est loin de ressembler à son ancienne demeure. La bâtisse est ancienne et les murs sont froids. La cuisine n'a d'ailleurs rien à voir avec celle que fait sa mère. C'est plus bouilli, plus fade et moins salé. C'est une habitude à prendre, lui dit Madeleine, sa copine de chambrée. Cette dernière a un an de plus qu'elle et a les cheveux lisses et roux. Elle est jolie avec toutes ses taches de rousseur et son visage rond, mais son regard a l'air triste. En plus, elle est assez fragile et s'enrhume au moindre courant d'air. Quand il y a du beau temps, elle ne joue pas avec les autres enfants, elle préfère rester sur un banc de pierre et lire d'épais manuels pour Beauxbâtons. Elsa, elle, s'amuse à chat avec les autres filles de son âge. Elle grimpe dans les arbres quand elle en croise un et joue à la marelle sur les dalles du pensionnat. On la gronde parfois lorsqu'elle fait de petites bêtises et elle fronce les sourcils, le cœur battant. Si elle a envie de s'insurger, elle a avant tout peur de ne plus avoir le droit au peu de liberté dont elle dispose encore. Elle apprend donc de ses erreurs et essaie de faire moins d'étourderies qu'avant. Parfois, elle se met à rêver que ça ne durera pas longtemps, qu'il suffit d'être irréprochable pour sortir de là. Douces illusions ! Elle apprend bientôt qu'il s'agit plus d'une école que d'une prison ; on la gardera cinq ans, bon comportement ou non. Ses lettres à Renaud deviennent plus désespérées et il lui faut bien quelques mois supplémentaires pour s'adapter à son nouvel environnement.

Et puis, vient l'épreuve du djinn. Elle a choisi un peu au hasard dans un gros dictionnaire et s'est arrêtée à la lettre « D ». Sur le coup, elle a pensé qu'elle invoquait une chèvre, l'une de celles mal formées qui courent sur les flancs des montagnes avec des pattes plus courtes que d'autres. Malheureusement, elle hérite d'une vieille dame complètement sénile qui passe son temps à dévorer sa réserve de biscuits. Elle a du sacrifier son prénom pour cette bestiole, nom d'un strangulot ! D'ailleurs, elle a informé Renaud et sa famille ; maintenant, elle doit s'appeler Tessa et la moindre bourde devant son nouvel ami qui la suit partout pourrait lui coûter la vie. Comment ne pas les faire paniquer davantage après une telle nouvelle ?
Finalement, elle se fait de nouvelles copines après une année assez difficile. Elle apprend les couloirs et leurs secrets, découvre chaque jour un nouveau jeu et arrive à faire quelques tours faciles avec une baguette magique. Elle sait aujourd'hui que les pouvoirs dont elle dispose ne disparaîtront pas et qu'ils peuvent être utiles pour plein de choses. La communauté sorcière est en plus très importante en France, plus importante que ce qu'elle aurait pu croire, et elle dispose même d'une politique, d'une école de sorcellerie et d'un stade de polo-ailé. Elle a d'ailleurs lu beaucoup de choses sur ce sport et sur ces chevaux volants, une créature dont elle ignorait l'existence. Plus tard, quand elle sera à Beauxbâtons, elle s'envolera à dos de poney, foi de Fersen !

Pendant sa deuxième année, elle sympathise vraiment avec la grande blonde de dernière année, Cassiopeia Nis-machinchose. Avant, elle la regardait de loin avec sa meilleure amie et se disait qu'elle voulait être aussi jolies qu'elles. Depuis le départ de Dominique, Tessa tapote l'épaule de la grande blonde pour lui redonner le sourire. Elle ne veut pas la voir triste. Et puis, elle la reverra l'année prochaine, Dominique, à l'académie sorcière. Cassiopeia est aussi souriante que Tessa et elles se lient rapidement d'amitié. Finalement, après un an, la jolie blonde part et c'est au tour de Tessa d'être triste. Elle se console en lui envoyant des lettres et en ressassant leurs souvenirs.

Renaud a vingt-deux ans quand il part aux États-Unis. Cela fait maintenant deux ans qu'il en parle dans ses lettres. Il ne rêve plus que de ça et se plaint de leur famille et de leur mère. Il a besoin de voir du pays et de partir à l'aventure. Isa ne peut pas comprendre et il ne restait plus que lui auprès d'elle pour faire vivre la maison. Tessa l'encourage dans ses courriers mais elle pense comme sa mère : les États-Unis, c'est loin, et elle le verra encore moins souvent qu'avant. Il fait néanmoins tout pour la rassurer et lui promet même de lui écrire deux fois plus. Et il lui ramènera des babioles du Nouveau Continent, foi de Fersen !

Lorsqu'elle rentre pour les vacances, l'année de ses 15 ans, sa mère a organisé une fête. Sa fille est guérie et va pouvoir commencer à la seconder à la boutique. Le problème, c'est que Tessa doit continuer son éducation et qu'elle en a envie. La magie, c'est magnifique et il y a encore tellement de choses qu'elle doit découvrir, comme les créatures enchantées et l'architecture de Beauxbâtons. Elle ne l'annoncera que le lendemain et subira les foudres de sa mère.

Tessa est déjà une charmante adolescente lorsqu'elle arrive à Beauxbâtons. Du plus loin qu'elle s'en souvienne, elle n'a jamais vu de pelouse plus verte et de bâtiments plus blancs. Tout ressemble à un conte de fée, des résidents aux animaux. Elle est répartie dans l'une des quatre saisons lors de son entrée et s'installe confortablement dans la chambre qu'on lui donne.
Les filles sont étranges ici, elles ne jouent plus comme des enfants et s'habillent toutes de la même manière. Bien sûr, le règlement veut ça, mais le mouvement hippie se développe et ce sera bientôt le cas du disco. Bref, il faudrait de la couleur, des bandanas, des pantalons pattes d'ef et des garçons aux cheveux longs ! Heureusement, elle fait la connaissance de Mathias, un garçon aux cheveux bouclés blonds et qui est là depuis déjà un an. Il a un grand sourire édenté et comprend encore moins de choses qu'elle. A bien y réfléchir, il a du oublier d'être sérieux, ce qui convient parfaitement à la jeune fille. En plus, il joue de la guitare et rigole fort. Il n'a pas non plus peur de suivre Tessa dans ses petites aventures enfantines ce qui permet à celle-ci de rester accrocher à l'insouciance.

A Beauxbâtons, elle retrouve aussi Cassiopeia et ses amies, et l'école commence à lui faire moins peur. Bien sûr, il y a des élèves plus âgés qu'elle, qui ont déjà vingt-quatre ans pour les plus vieux, mais elle ne les côtoie pas, ou alors de très très loin pour ne pas qu'on lui rappelle qu'elle est trop petite. Non, elle préfère jouer avec les enfants de son âge et profiter des dernières années de l'enfance.
Les cours ne sont pas non plus désagréables, elle apprend d'ailleurs beaucoup de choses. Depuis qu'elle a découvert le monde sorcier, elle a l'impression d'avoir oublié les petites manies des autres personnes, les moldus, et a de plus en plus de mal à concevoir qu'on puisse vivre sans baguette. La sienne ne la lâche d'ailleurs pas, jamais. Elle s'inscrit d'ailleurs au club de duel pour montrer de quel bois elle se chauffe. Fort heureusement, elle ne renie pas en bloc son ancienne culture – sa mère la tuerait si elle les trahissait pour la magie (noire) – et est convaincue qu'un mixte des deux pourraient améliorer la société. A quoi cela sert-il de rester cachés dans de magnifiques bâtisses sans se mélanger aux autres ? Elle se dit qu'elle aurait peut-être mieux vécu son enlèvement organisé il y a cinq ans si elle avait été mise au courant plus jeune. Qu'importe, après tout, le mal est déjà. Mais dorénavant, elle s'occupera des nouvelles têtes blondes d'origine moldue et au regard vitreux pour les rassurer et leur faire visiter Beauxbâtons.

Elle n'accorde pas grande importance aux autres sorciers, ceux qui, en plus d'avoir des pouvoirs, se disent meilleurs à cause d'un sang plus pur ou d'une ascendance plus noble. Elle trouve ce discours surfait et sait qu'avec les progrès du cerveau humain, ces titres s'effaceront naturellement de la société. C'était sans se douter que la Monarchie reviendrait et mettrait de nouveau en exergue des personnalités dont le seul prestige est d'avoir un nom qui pète.
Elle ne juge néanmoins pas les autres élèves et ne s'arrêtera pas sur un patronyme. Elle sait que certains sont tout de même sympathiques et leur laisse ainsi une chance de se rattraper.

Elle a aujourd'hui dix-huit ans et contrairement aux autres filles, elle a gardé son corps d'enfant, qui s'est cependant allongé de quelques derniers centimètres cette année. Son frère, comme promis, a commencé à lui envoyer des colis et lui a offert pour Noël la Derby Deluxe #20, l'un des premiers modèles de skateboard, inédit en France. Ses lettres se font plus rares mais elle sait qu'il n'a parfois pas le temps de lui écrire et lui pardonne.

Du coup, les après-midis de grand froid, pendant que les élèves se réchauffent dans les bâtiments ou se risquent à une bataille de boules de neige, Tessa enfile ses mitaines et visse son bonnet à pompons sur ses boucles brunes. Planche sous le bras, elle la pose à ses pieds et roule. Elle ne sait faire que ça de toute façon, les figures, ce n'est pas pour elle. Elle fait des tours de statue, se frotte les mains, souffle dedans.
Il y a ce grand garçon, près de la porte d'entrée, qui a le regard bleu perdu dans le vide et un boursouflet vert fluo sur l'épaule. Elle sourit pour elle-même et rougit malgré la température. Enfin, elle part dans sa direction et s'arrête à quelques centimètres de lui.
« Tu sais, Gaultier, si tu restes là, planté comme un poireau, tu vas te transformer en glaçon » Dit-elle en rigolant avant de repartir. La conversation s'arrêtera là parce qu'elle ne sait jamais quoi rajouter et lui non plus. Mais un jour elle trouvera mieux, foi de Fersen !
Djinn Jinxed


Dernière édition par E. Tessa Fersen le Mar 12 Avr - 14:14, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Ven 8 Avr - 20:57

Cette fiche est vide. What
Recalée. What

(Je t'aime. What)
(Je vais écouter Lio. What)
(Mais ta fiche est toujours vide. What)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 5634
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Ven 8 Avr - 21:10

Mais pousse-toi Maow Gnoe  *fait un croche-pattes en direction du ravin* What C'est moi qui voulais preumser Gnoe Wut TT Bah tant pis pour la peine Nan Grumpy

Eyes
Robert
Perv
Kev
Heh

A MOI Gnoe  Potté

ÉPOUSE-MOI EMMÈNE-MOI A LA CAMPAGNE FAIS-MOI SENTIR DES FLEURS JUSQU’À ALLERGIE MONTRE-MOI TA GRANGE ROULE-MOI DANS LE FOIN

T'es cruelle

Tentatrice

Jotem plus Nan Triste Pelle

Owai Owai Owai Owai Owai Owai Owai

*retourne se calmer dans un coin* Bou


 
❝Tes doubles sens si romantiques❞ J'entends encore l'onde sensuelle de ta bouche sur la mienne. C'était si fort, c'était si beau; la philosophie de ton souffle entre mes mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiemes
A. Juliette Lacroix
Hiemes
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t952-juliette-tu-ne-peux-pas-
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1138
Date d'inscription : 02/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Ven 8 Avr - 22:17

*pousse les blondasses* Mdr Heart

Han comment t'es beeeeeelle Chou
(Viens on va faire un gang de pucelles Mdr /SBAFF/)

J'ai tellement hâte de voir ce que tu vas en faire ! Han
Comment ça, ça sent déjà le printemps ? Yeah
En tout cas j'aime déjà d'amour la bouille et le prénom ! :apo:



Get in your places, throw on your dress and put on your doll faces. Everyone think that we're perfect, please don't let them look trough the curtains... Picture, picture, smile for the picture..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Ven 8 Avr - 22:37

Je suis curieuse de la présentation des liens dans l'histoire Omg !

Bon j'aime déjà Tessa alors Weh LE DISCO ROLLER! Weh

Si tu as besoin de quoi que ce soit, les boites mps sont ouvertes Yeah Al Hey Pelle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Délégué des Autumnus
A. Basile de Villeneuve
Délégué des Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t144-basile-molten-eyes-and-a
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2850
Date d'inscription : 15/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Sam 9 Avr - 0:09

Okay j'avais des vues sur Grothe en TC, je l'avoue What Je ne peux qu'approuver ce choix fabuleux What Fiou Tu me réserves un lien pour la peine ? Al -c'est une tactique tout à fait valable Diego - Et puis Tessa, j'adore le prénom ! Gnoe  Love  Mais moi aussi les liens m'intriguent Omg Tu vas proposer la famille ensuite j'espère ? Weh En tout cas, courage choupie pour ta fiche, j'ai hâte de lire tout ça ! Han


Your love is fire
It's way too soon, way too soon to fall for you. 'Cause I'm way too high, way too high, high on you. We do the same old things and it's always new ▬ You drive me wild but I play it cool. You take your time, you blow my mind.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Sam 9 Avr - 10:13

Oh une Espagnole ! Bienvenue What What What

Tu savais que le détroit de Gibraltar s'appelait dans le temps "les colonnes d'Héraclès" parce qu'il y avait planté deux collines après avoir ouvert le détroit afin de soutenir le monde ? Yeah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Sam 9 Avr - 11:14

Re bienvenue chez toi :wha: :wha: :wha:

MAIS C'EST QUOI CETTE BEBON Bave
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
R. Atlas Nérée
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2447
Date d'inscription : 04/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Sam 9 Avr - 12:01

Bon je ne sais pas si j'ai le droit parce que je ne suis pas validée mais au pire personne n'a rien vu Siffle

TU AS UN AUTRE BONHOMME ELLE EST TROP UNE BOMBASSE ET PUIS C'EST LA COUSINE DE BATMAN (rayez la mention inutile)

Je suis contente je peux te stalker Han

Et puis Banana Split, c'te référence Sem

Et puis voilà ta bonhomme a l'air trop cool et rebienvenue Lala
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Fons
E. Tessa Fersen
Joueuse numéro 1 de polo ailé de la saison Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t773-tessa-c-est-le-dessert-q
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 409
Date d'inscription : 08/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Sam 9 Avr - 13:10

Merciii, tant de messages me mettent en joie Bulle Bulle Vous êtes tellement des amouuurs Chou Squiz Pelle

GANIPOTE. Ma fiche n'est plus vide si tu regardes bien Sem Sem (non, j'ai pas éditer Yeah ) *repart se dandiner sur du Lio Boogy *

PERLOUCHE
. ENFUYONS NOUS A LA CAMPAGNE ET ROULONS NOUS DANS LE FOIN Gnoe Gnoe Je t'épouse toujours, si tu veux encore de moi Potté (et jotem toujours même si tu ne m'aimes plus Sem Pelle Heh )
Je suis désolée de te tenter
Je m'en veux aussi Curly
Mais Heh *tapote le coin de son lit* viens te calmer, ici Robert

NOAHDECAJOU. Awwwn, t'es trop chou :wha: gang de pucelles engrangé ! Gnoe
Et comment ça, ça sent déjà le printemps ? Sem Je suis trop contente que le packaging te plaise et j'espère que ma fiche sera à la hauteur de tes espérances Hug

CHA-PODPAILLE. Disco roller juzhfyizdjazo Boogy Al Tutu prépare ton mini-short et ton bandana, ça va swinguer dans les chaumières Mua Et oui, je te mpotte si j'ai des questions Potté (ou que j'ai juste envie de t'embêter Sem )
MA-SSA ftw :wha: (ça me fait penser à Jar-Jar Curly )

BASS-TINGAGE. Toi aussi tu avais des vues sur Grothe ? Potté Fais sa jumelle au pire *sbaaaam* mais oui, dans ce cas je ne peux pas te refuser un lien Squiz Et tu es vraiment trop choupiiie Love Chou Okey. Une fois validée, je prends en otage Cass, que Domi tu le veuilles ou non Al

PIERRAFEU
. Ouiii, une espagnole :wha: :wha: Je te rejoins dans les comptes Gnoe Plus que 15, et on arrive à 18. 18 qui équivaut à 80 et... wha:
...et non, je ne savais pas pour le détroit mais c'est une bien jolie histoire Patpat

INA-YAKAMONEYER. La ma'tiniquaise est dans la place Han Merci choupie Hug Squiz Et toi aussi, t'es Bebom Han

GARROGORILLE
. Tu as encouru de tels risques pour moi ? Yeah Gniiiii :apo: *fonce sur le professeur de zoologie et lui fait un câlin*
J'AI RAILLE "BONHOMME", J'AI JUSTE ? Yeah
Et ouiiii, on se stalkera mutuellement (d'ailleurs, c'quoi cette histoire pas drôle pour Garrus ? T'inquiète, Coco et Tessa vont le dérider Squiz )
Merciii en tout cas, t'es trop chou Love Love


WISHING ONLY WOUNDS THE HEART
Hands touch, eyes meet. Sudden silence, sudden heat. Hearts leap in a giddy whirl. He could be that boy, but I'm not that girl. Don't dream too far, don't loose sight of who you are, don't remember that rush of joy. He would be that boy, but I'm not that girl.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joueur numéro 1 de polo ailé de la saison Aestas
J. Valentin Bellamy
Joueur numéro 1 de polo ailé de la saison Aestas
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t318-valentin-a-genoux-proste
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 806
Date d'inscription : 09/11/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Sam 9 Avr - 13:32

Coucou toi Owai

T'avais pas assez Valou dans les pattes pour choisir une bouille aussi adorable ? Mdr En tout cas je suis ravi de voir encore un perso jeune :apo: à partir de maintenant, Tessa copine ! :apo:

Courage pour la fiche Hug




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joueuse numéro 2 de polo ailé de la saison Fons
A. Cassiopeia Nyström
Joueuse numéro 2 de polo ailé de la saison Fons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t531-cass-i-am-my-own-wind-an
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 674
Date d'inscription : 12/01/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Sam 9 Avr - 14:53

Ouiii mais ne t'en fais pas Mdr Luma est tellement asjdhkdsjhgfdg je peux comprendre l’engouement Fluff Weh :apo:  Ne me tente pas Mdr Viens me prendre en otage, je t'attends Al Drague



Come take me under now
You've got me playing in a game that ain't fair but you're taking me there, yeah you're taking me there. Oh, I can't help myself, it's human nature. Who's to say what's meant to be? Oh, why can't we be on our worst behaviour, when it comes so naturally.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Lun 11 Avr - 14:51

Je reviens encourager et te dire les 3 commandements de l'amitié suprême Gnoe :

1- Fais moi des gâteaux à MOUA pas que au prof de zoologie Grumpy C'est quoi cette déchéance des priorités Omg !!!

2- ROLLER MAIS PAS DISCO. Heureusement que je suis là pour t'amener à la vrai musique Mih

3- Quand un copain veut zyeuter ta copie en cours, faut laisser faire Yeah . C'est le partage, c’est peace and love, c’est rocamadour dans nos cerveaux et Gandhi dans nos coeurs, c'est la camaraderie popcorn Check Yes

( En vrai, je la nem très fort déjà :apo: gimme Boogy !)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Petit nouveau
R. Atlas Nérée
Petit nouveau
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 2447
Date d'inscription : 04/04/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Lun 11 Avr - 22:48

G. Mathias Bonner a écrit:
1- Fais moi des gâteaux à MOUA pas que au prof de zoologie Grumpy C'est quoi cette déchéance des priorités Omg !!!

Grr Siffle

Omg mais Tessa est beaucoup trop un bonbon mignon j'adoooore Lala

(c'est tout)
(noon je ne pollue pas du tout Siffle Hoho Meh )


UC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Président du Club de Danse
C. Yvon de Villeneuve
Président du Club de Danse
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t101-yvon-j-prend-l-amour-en-
Identité magique
Who wears the crown ? :  There is both me and my silhouette. I hope that on the days you find me and all I am are darkened lines, you still are willing to be near me.
Messages : 1919
Date d'inscription : 13/10/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Mar 12 Avr - 2:16

REWELCOME ! HanHan Bon, tu connais le palais hein, depuis le temps ! Heh KEUQUINE ! Hihi
Tessa à l'air très chouette en tout cas ! Weh Tout en couleur, tout en énergie et puis le Djinn trop marrant ! Ohlala (SÉRIEUX CETTE BOUILLE ET CE CARACTÈRE ! Mdr J'aime les trucs demeurés ! Chou) Je suis certaine qu'elle brisera de nombreux coeur ! HeyLove

Courage pour écrire ton histoire ma belle ! Pelle (OH et Yvon veut déjà emprunter son skateboard à Tessa ! Al Partage, fait pas la radine ! Sem)



badges POWA !!:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Beauxbâtons
La Directrice
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 439
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: [Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges   Mer 13 Avr - 21:31


Cœur grenadine et roller-disco sont de mise ! De sourires espiègles en rires débridés, on suit avec grand plaisir la vie de ce bout de chou haut en couleurs. Heart Attention à ne pas laisser trop de traces dans les couloirs avec vos rollers mademoiselle Fersen, sinon le bon vieux Sénateur va râler.  Hihi

C'est à la saison du printemps que revient l'honneur d’accueillir l'adorable Tessa  Heart Re-bienvenue !
Veuillez recevoir nos plus sincères félicitations pour votre sélection parmi les  FONS ! Vous voici à présent un(e) sorcier-ière à part entière de cette prestigieuse Académie et en tant que tel(le), nous vous invitons à transmettre et vérifier vos données personnelles dans les différents registres des listings. Cette section vous offrira également la possibilité de déposer des candidatures afin d'espérer décrocher un poste à responsabilité parmi les Maîtres et Délégués au sein de cet établissement ou encore de vous faire connaître de ses résidents en tant que joueur de Polo ailé. A savoir qu'il est toutefois toujours plus judicieux de participer quelque peu à la vie scolaire avant d'en faire la demande. Si cette fiche n'est pas la première, merci de bien vouloir référencer votre double compte en remplissant ce parchemin de votre plus belle plume. Avant de débuter le Rôle Play, n'hésitez pas à vous référer aux Points Cardinaux pour y inaugurer au Nord une Fiche de Personnage rassemblant à la fois les différents liens à nouer au cours de cette scolarité ainsi qu'une liste des récits qui en ponctueront l'aventure. L'Ouest regroupe les Bulletins des étudiants et la respectabilité des enseignants qui sont à consulter et compléter. Toutes les demandes et requêtes particulières seront à formuler à l'Est. Le Sud, quant à lui, vous informera sur toutes les spécificités que les points de vote et de RP ont à offrir dans le jeu. Sur ces quelques mots, il nous vous reste à présent plus qu'à explorer cette majestueuse bâtisse pour que la magie puisse opérer !
Revenir en haut Aller en bas
 

[Tessa] C'est le dessert que sert l'abominable homme des neiges

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Cadran des Saisons :: Bienvenue à Beauxbâtons-