Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 (M) Jack O'Connell ou Evan Peters - Xavier Lartigue - Entre 18 et 20 ans

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Beauxbâtons
Beauxbâtons
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org
Identité magique
Messages : 4692
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: (M) Jack O'Connell ou Evan Peters - Xavier Lartigue - Entre 18 et 20 ans   Dim 8 Mai - 14:22


Maxime Xavier Lartigue
feat. Jack O'Connell ou Evan Peters (modifiable)

Nom: Lartigue Prénom de naissance: Maxime Prénom d'usage: Xavier Généalogie: Ses parents sont des moldus très ouverts d'esprit. Quoiqu'ils soient issus d'un milieu plutôt modeste, ils n'en ont pas moins essayé de se consacrer à l'épanouissement de leurs enfants. Xavier est l'aîné d'une sœur de quinze ans et d'un frère de onze ans. Il ne sait absolument pas d'où lui vient son héritage magique : son arbre généalogique comporte plusieurs zones d'ombre qu'il n'a d'ailleurs pas spécialement à cœur d'éclaircir... C'est qu'il aime à se considérer comme le premier d'une longue lignée de brillants sorciers. Origines: Françaises, il est né et a grandi à Toulouse. Age: Entre 18 et 20 ans, à votre convenance. Statut: Célibataire. Etudes/Profession: Selon votre choix, GRACE, quatrième à sixième année, filière de la médecine magique.



Personnalité: Curieux – Ingénieux – Indépendant – Aventureux – Orgueilleux – Son ouverture d'esprit fait qu'il est disposé à rire de tout. Il a la raillerie facile (quelque chose à vous donner le sourire d'un type qui vient de sucer un citron) même s'il ne pense jamais à mal (sauf si vous cherchez des claques) – Bien qu'il tienne à l'indépendance de sa sœur, la colère qu'il éprouve à cause de l'injustice qu'elle a subie l'a rendu protecteur envers elle. Mais ça n'a rien de mièvre, c'est hargneux au contraire, et il ne s'apaisera pas tant que les foutues portes de Beauxbâtons ne lui seront pas enfin ouvertes – Il est du genre bourru, la tendresse est une chose qu'il ne maîtrise pas vraiment (et qu'il ne veut pas spécialement maîtriser d'ailleurs) – Il a tendance à être fasciné par ce qui révulse les gens en général, notamment les insectes (bon, pour les Acromentules, il a encore du travail à faire sur lui-même) – Il fait un peu négligé de prime abord, et sa nonchalance peut donner l'impression qu'il est paresseux. Cependant on est vite détrompé (surtout quand vient le moment de travailler en binômes) : Xavier est sans doute l'un des élèves les plus bosseurs de l'académie et ne supporte pas les lenteurs et autres défauts d'organisation – Il réagit avec la finesse d'un rhinocéros dès qu'on cherche à le rabaisser – Il écrit à sa famille chaque week-end et revient à Toulouse dès qu'il peut – Il ne manque pas une seule édition de RadioBobo pour être au courant des faits politiques (verdict ? ça pue grave)

Aspirations:

Faire en sorte que sa sœur intègre Beauxbâtons comme elle aurait dû le faire en septembre. Mais il a bien compris qu'il n'obtiendrait rien de la Directrice en hurlant et en tapant du poing – si ce n'est un renvoi. C'est pourquoi il lui faudra sans doute :

- Intéresser un professeur ayant au moins 7/10 de respectabilité à son cas et le convaincre de fléchir la Directrice dans son sens.
- Obtenir un entretien avec la Directrice – et ne pas se faire jeter dehors dans la minute.
- Et parce qu'à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle : négocier pour que sa sœur entre à Beauxbâtons après les vacances de printemps – il l'aiderait à rattraper son retard, dit-il. L'espoir fait vivre !

Histoire et points clés du personnage: Xavier a vu le jour et vécu à Toulouse, entre des parents modestes et discrètement aimants, ne rechignant pas à la tâche, mais soucieux de travailler à son épanouissement dans la mesure de leur disponibilité. Son éducation a fait de lui un jeune garçon ouvert d'esprit, d'un naturel indépendant, inventif et aventureux. En somme il aurait sans doute fait un parfait entomologiste si la magie ne lui était pas tombée dessus le jour de ses dix ans, et d'une façon beaucoup plus abrupte que les quelques menus accidents inexplicables survenus auparavant dans son quotidien. Ce furent les principes familiaux – autonomie, ouverture d'esprit... – qui lui permirent de se remettre du déchirement provoqué par la séparation, mais aussi les nombreux sorciers dans le même cas que lui rencontrés à la Maison Royale de Saint-Louis.

La magie l'a rendu plus sensible encore aux limites – sans cesse péniblement repoussées – du monde Moldu : elle a été pour lui un émerveillement plus qu'une menace. Ignorant par ailleurs d'où son héritage magique pouvait bien lui venir, il en a conçu une forme d'orgueil, qui ne consiste pas vraiment à rabaisser qui que ce soit, mais plutôt à se donner beaucoup de mal pour que sa légitimité ne soit jamais remise en question.

Néanmoins il fit précisément l'erreur de prendre le monde magique pour acquis. Il le partagea à travers de longs récits avec ses parents et le reste de sa fratrie. L'idée d'en faire son jardin secret ne l'avait jamais effleuré. Il y eut chez les Lartigue une curiosité sincère et une disposition à s'émerveiller par procuration qui nuancèrent heureusement les sentiments d'envie. Ce fut surtout en apprenant que sa sœur devait à son tour intégrer la Maison Royale de Saint-Louis que Xavier atteignit enfin le comble de la joie – et de la fierté. Leurs liens se resserrèrent, bien entendu, et l'enchantement de ses anecdotes redoubla lorsqu'il entra à la prestigieuse académie de Beauxbâtons. Il se voyait déjà assister à la répartition de sa sœur, la suivre dans sa découverte du château pour éprouver la réalité aux récits qu'il lui en avait faits. Malheureusement, durant l'année qui devait célébrer la rentrée de sa cadette, la Monarchie fit un retour inattendu, apportant avec elle d'incompréhensibles et injustes quotas.

Naturellement, Xavier ignore les tenants et aboutissants d'un abus qui demeure tout à fait officieux. Les premières semaines, il était encore naïvement disposé à croire qu'il s'agissait simplement d'une erreur, et madame la Directrice étant une femme terriblement occupée, comment aurait-elle pu avoir un moment à accorder à un élève qui, même par son excellent niveau, ne se démarquait pas spécialement des autres ? Mais les faits sont là : sa sœur aurait dû être scolarisée à Beauxbâtons en septembre 1970, pourtant elle ne se trouve toujours pas à ses côtés. En colère, lui ? « C'est un putain d'euphémisme. » vous dirait-il. Le monde magique ne s'est pas ouvert à lui en chamboulant complètement son existence pour se refermer du jour au lendemain sur le nez de son apprentie sorcière de sœur. Non, et d'ailleurs, la Directrice va l'entendre.
Bientôt.
Dès qu'il la verra.
Et parviendra à attirer son attention.
...


G. Mathias Bonner

► Un orage m'a fait tomber de mon nuage.


Pour Mathias, Xavier est le gars qui a l'art et la manière de se foutre dans des bordels monstres. Ils s'entendent bien et s'ils peuvent compter l'un sur l'autre jour après jour au sein de l'école et de ses méandres, Mathias ne comprend pas l'attitude de Xavier depuis cette rentrée ni son évidente amertume face aux événements politiques. Il ignore à vrai dire le micro-drame familial qui se joue au sein des Lartigue mais commence à soupçonner que son ami est confronté à quelque chose de bien plus gros que ce qu'il est mesure d'imaginer. Xavier s'est de nombreuses fois surpris à vouloir tout lui dire, alors qu'il s'est résolument promis de garder ces choses-là pour lui, de ne pas faire de vague tant qu'il ne saurait pas exactement ce qu'il en est. Il aurait précisément besoin de la capacité à relativiser dont Mathias fait preuve en toutes circonstances, mais voilà : il n'est absolument pas prêt à relativiser l'injustice dont sa sœur est victime. Il sait qu'un sourire, tout réconfortant soit-il, qu'une tape dans le dos, que la moindre tentative destinée à lui changer les idées ne contribuerait qu'à l'énerver davantage. Comme s'il avait besoin de s'indigner, comme si c'était le seul exutoire valable pour le moment. Alors il rumine intérieurement. Il fait de son mieux pour que son aigreur ne déteigne pas sur leur amitié, mais c'est de moins en moins évident. Au fond, se confier à un véritable ami est peut-être tout ce dont il a besoin.









V. Muscarine Brival

► Les Beaux Dégâts.


Xavier est trop orgueilleux pour admettre que Muscarine a un jour figuré parmi ses obsessions. Il l'a remarquée dès sa première rentrée à Beauxbâtons, il y a deux ans, déjà si provocante malgré son jeune âge, le regard à la fois violent et fragile. Lui, il n'a jamais couvé personne. Il a bien essayé de savoir ce qui lui était arrivé, ce qui avait fait d'elle un trouble ambulant, par curiosité sans doute, par  gentillesse peut-être – certainement pas par amour, n'est-ce pas –, et avec la « tendresse » maladroite qui le caractérisait déjà. Elle a dû lui dire quelque chose comme « Mêle-toi de ton joli cul. » mais il a bien remarqué, derrière son sourire qui suggérait le ton de la rigolade, tout ce que ses yeux incisifs contenaient de menaces et de malédictions. Il n'aurait sans doute jamais dû lui répondre qu'elle pouvait s'en mêler aussi. Muscarine s'est infiltrée comme du sable. Xavier représente ses tout premiers émois au sein de l'académie. Il est resté spécial à ses yeux, bien malgré elle. Il fait partie de ces individus avec lesquels elle aimerait pouvoir rompre définitivement tout en souhaitant invinciblement garder la mainmise sur eux. Mais Xavier est un garçon plein de bon sens qui n'entend pas se laisser prendre au piège de l'irrationalité amoureuse. Muscarine a failli le détourner du droit chemin, le distraire de ses ambitions. Il est encore difficile de la repousser quand elle décide de ne pas le laisser travailler en paix ; difficile de ne pas la suivre dans ses escapades imprévues à Vineuil-Saint-Firmin ; difficile de ne pas entendre instinctivement son appel quand il sait qu'elle a pris le risque de s'aventurer dans la pièce stellaire en-dehors des heures de cours... Mais il se défend bien. Un peu trop bien. Et de mieux en mieux. Pire, depuis quelques temps, il lui échappe complètement. Tourmenté par ses propres problèmes familiaux, Xavier s'est repris en main. La nocivité fascinante de Muscarine lui semble bien dérisoire maintenant qu'il a été confronté à la situation absurde de sa sœur. Il lui arrive de la repousser comme on repoussait une mouche, et Muscarine se surprend à ne pas le tolérer. Elle veut découvrir ce qui se trame du côté de Xavier. Lui estime qu'il ne serait pas judicieux de la mettre au courant. Quelqu'un d'aussi imprévisible et qui n'a pas manqué une seule occasion de le saboter ruinerait assurément tous ses efforts. Pourtant, avec les nombreux atouts dont elle dispose et qu'il ne soupçonne pas pour certains, il est possible qu'elle soit en fait l'une des mieux placées pour lui venir en aide.









C. Apolline Bellombre

► Professeur de Sociologie Sorcière et Moldue et Directrice des Fons. Accessoirement Je-m'en-foutiste chronique.


Elle sait. En tout cas, il la soupçonne de savoir. Tout à fait par hasard, d'ailleurs, à cause d'une bêtise qu'il a commise le jour de la rentrée. Comme elle avait l'air avenant, et qu'il était inquiet de ne pas avoir aperçu sa sœur parmi les nouveaux élèves lors de la cérémonie de répartition, il l'a approchée, elle plutôt que les autres, pour lui demander sottement si tous les carrosses étaient bel et bien arrivés jusqu'au château. Elle n'a eu qu'un sourire et un mot réconfortants, l'invitant à attendre les derniers jours de la semaine précédant la rentrée officielle. Depuis elle a sans doute remarqué que les traits de Xavier ne se sont pas apaisés. Elle ne l'a jamais abordé cependant. Il ne peut s'empêcher de la regarder un peu de travers quand il la croise dans les couloirs, parce qu'elle a beau être gentille et avoir un peu d'influence au sein de l'école, il se dit que, concrètement, elle semble tout de même avoir du mal à ne pas s'en foutre. Par conséquent il ne sait pas s'il doit la solliciter. Il craint qu'elle ne soit beaucoup trop détachée pour être en mesure de défendre son cas et obtenir des renseignements auprès de la Directrice. Peut-être doit-il essayer de l'atteindre à travers son insupportable nièce ?










Un mot de l'auteur:



Coucou ! Ici Apolline ! Happy
Si tu es arrivé.e jusque-là, c'est sans doute que ce charmant Xavier a durablement attiré ton attention. Kev J'en suis très heureuse et j'espère de tout cœur que ces quelques lignes supplémentaires aboutiront à une inscription !

Tout d'abord, sache que l'avatar est tout à fait négociable ! Jack O'Connell et Evan Peters sont tout particulièrement chers à mes yeux mais de nombreuses autres célébrités colleraient parfaitement au personnage de Xavier. Heart

Les grandes lignes de la personnalité sont susceptibles d'être modifiées dans une certaine mesure : tu n'es pas forcé.e de faire de Xavier un aventureux, par exemple, ou quelqu'un de spécialement créatif. Par contre, son côté bosseur, indépendant et bourru me semble primordial, notamment dans son lien avec Muscarine : a priori, il n'a pas le potentiel d'un pathétique amoureux transi. Moh

Quant à l'histoire, l'injustice subie par sa sœur constitue bien sûr l'un des piliers du personnage. À part ce point-là, tu es libre d'approfondir son passé comme bon te semble. Heart

Tu as totalement carte blanche pour le Djinn. Heart
Enfin, personne ne te demande un rythme effréné : tu peux tout à fait te "contenter" du message réglementaire par mois, ce sera déjà magnifique. Boogy Ajoutes-y une écriture un minimum soignée, et tout le monde sera conquis ! :apo:

S'il y a la moindre interrogation, n'hésite pas à me contacter par ici ou à t'adresser directement à un membre du Staff. Happy En espérant que tu céderas à la tentation... Mih
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Autumnus
M. Xavier Lartigue
Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1635-xavier-lost-in-wonderla
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 296
Date d'inscription : 24/01/2017
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (M) Jack O'Connell ou Evan Peters - Xavier Lartigue - Entre 18 et 20 ans   Mar 24 Jan - 20:00

Coucou Puppy


I was looking for a breath of life, A little touch of heavenly light, But all the choirs in my head sang no | And I started to hear it again, For the devil to dance againbreath of life. ≈ ©️ by anaëlle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin  ¦ Autumnus
P. Soren Plumereau
Admin ¦ Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1108-soren-je-m-ecrase-la-te
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1460
Date d'inscription : 02/08/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (M) Jack O'Connell ou Evan Peters - Xavier Lartigue - Entre 18 et 20 ans   Mar 31 Jan - 21:16

PV joué


Fill your lungs ■ We make time speaking sheets and closed doors to dual out words but all i do is lay around, spending time smoking cigarettes
Sitting in clouds of smoke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portoloins
Identité magique
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (M) Jack O'Connell ou Evan Peters - Xavier Lartigue - Entre 18 et 20 ans   

Revenir en haut Aller en bas
 

(M) Jack O'Connell ou Evan Peters - Xavier Lartigue - Entre 18 et 20 ans

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Beau Monde :: Les Scénarios :: Ils ont trouvé preneur-