Bienvenue à BB
10 jours sont à votre disposition pour compléter votre répartition
Temporalité
Le monde magique se trouve au mois de mai 1971 et est en pleine effervescence !
Classe aisée
Temporairement, le rang social de la Bourgeoisie a été rouvert pour les inventés.
Merci de prendre en compte que les places y sont toutefois limitées
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 
 

 (F) Bridget Satterlee ou Kristina Bazan - Solène Paradis, Les Trois Mousquetaires - 16 ans

- Contre nous de la tyrannie, la baguette sanglante est levée -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Beauxbâtons
Beauxbâtons
Beauxbâtons
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org
Identité magique
Messages : 3963
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: (F) Bridget Satterlee ou Kristina Bazan - Solène Paradis, Les Trois Mousquetaires - 16 ans   Dim 8 Mai - 14:30


Alix Solène Paradis
feat. Bridget Satterlee ou Kristina Bazan (modifiable)

Nom: Paradis Prénom de naissance: Alix Prénom d'usage: Solène Généalogie: Solène a vu le jour à Rouen au sein d'un foyer moldu très modeste, aînée de deux sœurs et d'un frère. Ses parents, qui ont toujours dû travailler d'arrache-pied, ont été trop peu disponibles pour leurs enfants. Solène a bien trouvé parmi les sorciers des cousins très éloignés, mais elle ne s'en est jamais vraiment rapprochée. Origines: Françaises Age: 16 ans Statut: Célibataire Etudes/Profession: Deuxième année, IDEAL.



Personnalité: Elle est Porthos mais aurait tout aussi bien pu être surnommée La Brute - Elle se sent bête pour un rien - Et se fait du même coup une montagne du moindre succès - Vaniteuse de sa beauté, qu’elle voit comme une compensation de son défaut d’intelligence - Elle est souvent maladroite dans sa façon de s’exprimer - Elle a vraiment un bon fond - Le retour à la Monarchie l’a laissée profondément perplexe, et elle craint, encore très vaguement, que le nouveau régime ne lui fasse sentir plus douloureusement encore sa basse extraction, et pire, son ascendance moldue. - Elle est endurante à la souffrance, au sens où elle ne sait pas vraiment mettre de mots sur ses peines, ni y penser avec profondeur ; par ailleurs il ne lui viendrait jamais à l’idée de se plaindre - Elle s’apparente à un gros chien : maladroite dans sa tendresse, dans ses jeux, jusqu’à pouvoir faire mal sans le faire exprès par moments ; du genre à aimer inconditionnellement, à rester fidèle à ses amis, même après les pires coups bas, dont elle ne semble jamais vraiment garder la mémoire - Muscarine a une mauvaise influence sur elle et la met souvent en danger, sans mesurer à quel point ; Solène se fait généralement punir à sa place et n’a par ailleurs jamais l’éloquence nécessaire pour se soustraire à une punition, même - surtout - quand elle ne l’a pas méritée. Et puis, elle a une fâcheuse propension à vouloir encaisser à la place de ceux qu’elle aime - Elle met volontiers son intrépidité au service de l’exploration, une façon comme une autre de se sentir utile. Elle accorde sa prédilection aux lieux extérieurs. - Sa cape est dans les tons violets.

Aspirations:

- Trouvez tous les lieux secrets de Beauxbâtons - ne vous faites pas couper l’herbe sous le pied !
- À terme, créez votre propre lieu secret - Léonard vous sera sans doute utile !
- Cartographiez tout le château de Chantilly. Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’il va falloir faire en sorte qu’un RP ait été ouvert dans chaque lieu du forum. Naturellement, à trois, vous n’irez pas bien loin HRP, c’est pourquoi vous serez obligées de déléguer : vous pourrez considérer un lieu comme étant cartographié si vous comptez parmi vos liens un personnage ayant ouvert un RP à cet endroit. Naturellement, en RP, vous devrez partir du principe que ce sont vos personnages, les mousquetaires, qui ont exploré les lieux en question, autrement ça n’aurait pas de sens. Le but de cette aspiration est surtout de donner une dynamique HRP à votre quête et de vous motiver à créer des liens – ceux-ci n’auront pas forcément à être en rapport avec votre projet d’exploration, d’ailleurs.
- Aboutir à la création d’une carte magique une fois que l’exploration sera complétée !

Histoire et points clés du personnage: Solène est une sorcière né-moldue issue d’une famille très modeste - trop populaire auraient dit les plus méprisants. Elle a grandi à Rouen, entre une mère qui multipliait les petits boulots à l’usine et un père maçon, tous deux éreintés et peu disponibles pour leurs enfants - Solène étant l’aînée d’une fratrie composée de deux autres sœurs et d’un frère. Il ne faut pas se leurrer : son environnement familial l’a abrutie plus qu’il n’a contribué à son épanouissement intellectuel et elle n’a pas les facilités de certains de ses camarades à Beauxbâtons. Il est responsable de plusieurs de ses contradictions : elle a la simplicité et la droiture passives des gens modestes qui acquiescent à leur sort sans jamais avoir l’idée de piétiner les autres pour s’élever. Sans grande délicatesse, sa gaucherie en société confine à la rudesse ; on lui pardonne toutefois, parce qu’elle est d’un tempérament profondément bon par ailleurs. Néanmoins, éprouvée par ses difficultés voire ses insuffisances, elle en a conçu une forme improbable d’orgueil : elle tire vanité du moindre succès, qu’elle vit immanquablement comme une revanche sur sa trop basse extraction. Elle est, de la même façon, vaniteuse de sa beauté dont elle s’est aperçue qu’elle lui ouvrait bien des portes, lui attirait bien des sympathies dans un monde fondé sur les apparences. Elle a viscéralement compris que la grâce de sa figure pouvait suppléer en partie à son défaut d’intelligence ; du reste elle n’a pas la subtilité d’en avoir honte, même si elle sent très vaguement qu’il y aurait un cas de conscience à avoir là-dedans.

Le surgissement de la magie dans sa vie a été un désastre. Non seulement elle n’a eu aucun référent sorcier dans sa famille proche, mais en plus ses parents n’ont pas été en mesure de concevoir - encore moins d’accepter - sa différence. Ils n’ont pas pour autant compris que leur fille leur soit arrachée pour débuter son initiation à la Maison Royale de Saint-Louis l’année de ses dix ans. Pour eux, il aurait été plus simple qu’elle puisse renier son héritage magique et qu’elle reste normale, à leurs côtés. Ils n’étaient peut-être pas bien fins, mais ils ont senti l’arrachement prématuré de leur progéniture - dix ans ! - d’une façon tout animale. Solène a été peinée. Pas seulement à cause de la séparation, mais aussi parce qu’elle a été confrontée plus cruellement que jamais aux perspectives limitées de ses parents incapables de dépasser l’inimaginable, et impuissants une fois encore face à leur sort. Il y a eu une rupture. Son père n’a plus voulu entendre parler de magie, et sa mère, trop occupée avec son travail et ses autres enfants, s’est abrutie davantage dans l’épuisement, parfois dans l’alcool. Solène a fini par ne plus rentrer, son absence “compensée” peu à peu par le reste de sa fratrie. C’est surtout son amie Constance, rencontrée à la Maison Royale de Saint-Louis, qui lui a permis de conserver un entourage bienveillant - elle a d’ailleurs développé à son égard un tempérament de chien fidèle.
Du reste, l’administration de la Maison Royale de Saint-Louis l’a bien aidée à trouver des sorciers parmi ses cousins très éloignés, mais il est plus difficile encore dans ces cas-là de se défaire de la sensation de s’imposer. Ses manières un peu rustres, du surcroît, l’empêchent souvent de se faire aussi petite qu’elle le voudrait.

Quoiqu’elle ne se plaigne jamais, Solène a assez mal vécu l’excellence de Beauxbâtons et s’est vite sentie distancée. Constance l’a beaucoup aidée, à tous les niveaux : en l’accompagnant dans ses études du mieux qu’elle pouvait et en l’initiant à son projet de cartographie dès son entrée à l’académie. Solène voit dans le groupe qu’elles forment avec Muscarine une véritable échappatoire, bien qu’il lui arrive de ne pas en sortir indemne.


L. Constance Delorme

► J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines.


Constance a rencontré Solène dès son arrivée à la Maison Royale de Saint-Louis. Du haut de ses douze ans déjà infiniment sages et posés, il n'a pas été bien difficile de remarquer ce petit bout de chou sans le moindre repère qui se cognait maladroitement à chaque coin de vie. Perdus, ils le sont tous. Quand on arrive à la Maison Royale de Saint-Louis, c'est souvent qu'on a été arraché à sa famille, que la magie nous est abruptement tombée sur la tête, éventuellement après des signes précurseurs auxquels on n'a pas voulu faire attention. Constance a eu la chance d'y avoir été envoyée par choix, ce qui l'a rendue d'autant plus sensible à l'infortune de ses camarades. Pourquoi s'être arrêtée à celle-ci tout particulièrement ? Qui pouvait vous bousculer un peu trop fort sans faire exprès, qui ne parvenait pas à maîtriser la brusquerie de ses gestes une fois sa baguette en main, qui semblait assommée par des tourments dont elle n'avait pas tout à fait conscience, qui ne parlait jamais de retourner chez elle durant les vacances scolaires et dont les yeux exprimaient pudiquement la douleur quand sa bouche s'obstinait à demeurer close. Solène était terriblement touchante. Elle l'est toujours. Constance n'a jamais eu « l'indécence » de le lui dire, mais elle a vécu sa rencontre avec Solène comme un véritable coup de foudre amical. Inutile de l'expliquer davantage. Depuis elle fait partie de sa vie, occupant ses jours avec la tendresse discrète d'un chat. Plus jeunes, elles ont passé la plupart de leurs vacances ensemble, chez les parents de Constance qui, sans se substituer aux siens, n'en ont pas moins joué un rôle important dans sa stabilité personnelle. Constance n'a présenté sa famille à personne d'autre à ce jour, et c'est très naturellement qu'elle a initié sa petite protégée à ce projet un peu fou qu'est la cartographie du château de Chantilly. Aujourd'hui elles ne sont jamais très loin l'une de l'autre. Solène s'est irrémédiablement attachée, quoique Constance la pousse à chérir son indépendance, tâchant de ne pas l'étouffer. Mais elles ont une facilité à être ensemble qui apaise la cadette mieux que n'importe quel remède. Elle aime – instinctivement plus que consciemment – la façon qu'a Constance de l'encourager sans condescendance, de la tirer généreusement vers le haut sans jamais lui faire sentir ce qu'elle vit comme des insuffisances. Elle ne lui fait pas sentir non plus ce qu'elle lui doit. La sérénité et la bonté de Constance, en somme, agissent sur Solène comme une source de chaleur sur un poussin. Mais Constance sait qu'elle éprouve par là même ses propres limites : si elle a horreur de s'imposer, elle tient tant à Solène qu'elle peine parfois à contenir son désir viscéral de la protéger. L'imprudence de Muscarine qui ne cherche pas à la ménager quand elle l'attire dans ses frasques et le retour de la Monarchie sont des éléments perturbateurs qu'elle n'est pas certaine de savoir gérer avec sa placidité habituelle. Le moment est-il venu pour Constance de se rappeler qu'elle n'a après tout que dix-huit ans ?









V. Muscarine Brival

► Alchimie de la douleur.


Quiconque observerait un tant soit peu leur relation s'apercevrait qu'elle est fortement déséquilibrée. Pourtant Solène et Muscarine semblent s'être bien trouvées. Elles sont de ces amies dont on dirait que rien ne peut les séparer, et c'est sans doute vrai. Solène est reposante. Elle n'est ni assez clairvoyante, ni assez indiscrète pour pratiquer la psychanalyse de qui que ce soit. Elle perçoit et comprend à peine sa propre douleur, alors comment pourrait-elle appréhender celle des autres autrement qu'à la façon d'un animal ? Chez elle, tout est instinctif. Elle éprouve le mal comme on subit un événement, et ne s'en explique jamais la cause à fond. Elle subit Muscarine de la même manière. Elle l'accepte comme une évidence, avec tous ses défauts, toutes ses contradictions, sans chercher à la changer, sans lui trouver d'excuse, et s'y brûle sans même en avoir pleinement conscience. Ensemble, elles s’oublient. Muscarine agit sur elle comme un chant de sirène. Solène, à son contact, développe une endurance aux coups bas. Néanmoins, jusqu'où pourra-t-elle l'endurer ? Toxique Muscarine. D'aucuns lui auraient déjà tourné le dos. Mais Solène, après avoir séché les larmes de douleur au coin de ses yeux, finit toujours par lui sourire. Même après ces trop nombreuses nuits, en pleine fuite au cœur du château de Chantilly, même après une chute dans des escaliers trop étroits, même après s'être faite attraper par un enseignant – avec un ticket pour les hospices en prime –, même après avoir vu Muscarine s'enfuir pour se soustraire aux punitions, sans chercher à lui venir en aide. Muscarine a ensuite une façon de lui couvrir le visage de baisers qui lui fait tout oublier, qui lisse chaque pli de colère apparu au creux de ses joues, entre ses sourcils, à ses tempes ; de la prendre dans ses bras des heures durant, à lui passer doucement les doigts dans les cheveux, sans manifester le moindre signe d'impatience, comme s'il lui était tout aussi naturel de la caresser que de la blesser. Il y a chez Muscarine une cruauté tout enfantine qui lui rappelle peut-être la fratrie qu'elle n'a plus. Et Solène est bonne pâte, oui, malléable comme de la pâte à modeler. Muscarine peut en couper un morceau pour le recoller grossièrement ensuite, en polissant la nouvelle jointure du bout des doigts. Vraiment, c'est à se demander comment le couple d'amies qu'elles forment n'a pas encore implosé. Mais Solène a des étoiles plein les yeux en écoutant Muscarine parler. Elle ne s'aperçoit pas des inquiétudes muettes de Constance à son – à leur – sujet.









Vous ?

► Nom du lien


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum bibendum dolor sit amet turpis lacinia, ut consectetur magna tempor. Pellentesque eros tellus, vulputate quis imperdiet commodo, sollicitudin non orci. Integer nec congue dolor. Phasellus eget justo mauris. Duis id magna eget nunc malesuada pulvinar a nec lectus. Cras in sem turpis. Pellentesque bibendum sem ac neque aliquam vulputate. Curabitur vitae ante sapien. Morbi luctus eget felis et mollis. Nam commodo, sapien at varius porta, purus elit viverra sapien, ac consequat ligula erat a turpis. Sed et diam in tellus consectetur accumsan.










Un mot de l'auteur:



Coucou ! Ici Apolline ! Happy
Si tu es arrivé.e jusque-là, c'est sans doute que l'un de nos trois mousquetaires a durablement attiré ton attention. Kev J'en suis très heureuse et j'espère de tout cœur que ces quelques lignes supplémentaires aboutiront à une inscription !

Tout d'abord, sache que l'avatar est tout à fait négociable (même si j'ai beaucoup de tendresse pour Bridget Hihi) ! Solène n'a pas nécessairement à être blonde. J'imagine une physionomie assez douce, donc tu as largement de quoi faire parmi toutes les célébrités en vogue (ou pas, d'ailleurs !) du moment. Heart

J'ai donné les grandes lignes de la personnalité qui sont bien sûr à respecter, puisque Solène s'inscrit dans une dynamique de groupe bien particulière. Cependant ce ne sont que les grandes lignes et tu es chaleureusement invité.e à les compléter selon ta convenance pour t'approprier pleinement le personnage. Mih

Quant à l'histoire, le désastre qu'a représenté l'arrivée de la magie dans sa vie est véritablement important, de même que le milieu très modeste où elle a grandi. Ce sont vraiment eux qui ont fait de Solène ce qu'elle est. Ensuite viennent les influences de Constance et Muscarine. À part ces points-là, tu es libre d'approfondir son passé comme bon te semble. Heart

L'histoire des Trois mousquetaires est par ailleurs une ligne directrice que tu es libre d'exploiter davantage ou non. Brille Quant aux renseignements relatifs au projet de cartographie du château de Chantilly, tu les trouveras surtout dans la fiche du scénario de Constance. N'hésite pas à la consulter ! Mih Dans l'ensemble, nos trois mousquetaires se veulent un équivalent français des maraudeurs de Poudlard. Heart

Tu as totalement carte blanche pour le Djinn. Heart
Enfin, personne ne te demande un rythme effréné : tu peux tout à fait te "contenter" du message réglementaire par mois, ce sera déjà magnifique. Boogy Ajoutes-y une écriture un minimum soignée, et tout le monde sera conquis ! :apo:

S'il y a la moindre interrogation, n'hésite pas à me contacter par ici ou à t'adresser directement à un membre du Staff. Happy En espérant que tu céderas à la tentation... Mih
Djinn Jinxed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
B. Perle de Béziade
Admin ¦ Présidente du Club de Théâtre
Portoloins
En ligne Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t96-perle-our-shell-could-spi
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 5634
Date d'inscription : 06/08/2015
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (F) Bridget Satterlee ou Kristina Bazan - Solène Paradis, Les Trois Mousquetaires - 16 ans   Dim 19 Juin - 2:48

PV joué


 
❝Tes doubles sens si romantiques❞ J'entends encore l'onde sensuelle de ta bouche sur la mienne. C'était si fort, c'était si beau; la philosophie de ton souffle entre mes mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin  ¦ Autumnus
P. Soren Plumereau
Admin ¦ Autumnus
Portoloins
Voir le profil de l'utilisateur http://djinn-jinxed.forumactif.org/t1108-soren-je-m-ecrase-la-te
Identité magique
Who wears the crown ? :
Messages : 1388
Date d'inscription : 02/08/2016
- Qu'ils mangent de la brioche ! -
MessageSujet: Re: (F) Bridget Satterlee ou Kristina Bazan - Solène Paradis, Les Trois Mousquetaires - 16 ans   Mer 26 Juil - 18:10

PV libre


Fill your lungs ■ We make time speaking sheets and closed doors to dual out words but all i do is lay around, spending time smoking cigarettes
Sitting in clouds of smoke
Revenir en haut Aller en bas
 

(F) Bridget Satterlee ou Kristina Bazan - Solène Paradis, Les Trois Mousquetaires - 16 ans

- Marchons, marchons ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Djinn Jinxed ::  :: Le Beau Monde :: Les Scénarios-